Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un INTP... refoulé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 839

Message(#) Sujet: Un INTP... refoulé ? Dim 18 Déc 2011, 12:49

Voilà voilà, j'ai fais le test MBTI, j'ai trouvé (après deux essais) le même résultat : INTP.
Bon, je regarde la description, je me reconnais parfaitement... dans ma période précédente (qui ne date pas depuis longtemps).

En fait, depuis longtemps, comme tout INTP je pense, je m'analysais sans cesse. Ainsi que le comportement des autres.
J'ai du avouer que c'était assez frustrant, car mes amis sont sociables, et moi moins, je me demandais donc comment ils faisaient.
J'en suis arrivé à la conclusion que mon environnement était pas pour moi.

Ayant déjà testé les "compétences sociales" de mes amis, on va dire ça comme ça, modifier mon environnement me paraissait plutôt difficile. J'ai donc opté pour le changement de moi même.

Je me suis donc mis à faire des efforts pour m'adapter aux autres, avoir un humour leur correspondant, pas trop paraitre lourd etc...
Après beaucoup d'effort, me voici dans un groupe d'amis, et j'espère avoir ma première copine (a 16 ans) d'ici peu, mais franchement, c'est dur... ^^


Pendant ce changement, j'avais aussi une part de moi, que j'ai retrouvé dans un autre post : celle de vouloir être un surdoué.
J'ai toujours voulu être un surdoué, tout comprendre, créer des tas de choses... pour au final ne servir à rien, car je me suis posé la question (ok, et après ?).
Fin voilà, a chaque fois ça fait ça, et ça détruit mes ambitions. ^^'
ET biensûr, ça me met un peu le blues, et je me comporte différemment par la suite.


Après avoir découvert le site, j'ai vu que ça ne me correspondait plus trop, bien qu'un peu, mais que c'est plutôt ma période antérieur qui est touchée. Et je regretterai franchement cette perte d'intelligence, d'analyse, et de tout ce qui caractérise un INTP.
Je me demandais à quoi cela est dû : crise d'ado ? Le simple fait d'avoir opté pour un "les imbéciles vivent heureux" (après une réfléxion dans un moment de tristesse) ? Un passage comme un autre de l'INTP ?

Je me suis aussi dit que ça servait à rien de rester toujours en dehors de la société, si c'est pour vivre malheureux. Mon instinct que je qualifierai de grégaire refait surface.
A vrai dire, le fait d'être exclu, de ne pas avoir d'amis ni de petite copine, mais d'avoir connu des sentiments d'amour et de bonheur me frustrait à un tel point que j'ai voulu changer (voir au dessus).
Est-ce les concepts sociaux qui m'ont touchés, ou bien simplement moi à le recherche du bonheur, comme le voudrait chaque être humain, comme la base de la société ? (oui j'ai un sérieux problème avec la société, que j'ai pu voir dans la description, d'ailleur Very Happy )

J'ai un ami de longue date qui me ressemble un peu, il a un humour très décalé du reste des gens, que j'apprécie beaucoup. Smile
Faudrait que je lui fasse passer le test. Very Happy


Dernière édition par Exterkate le Dim 18 Déc 2011, 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 839

Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Dim 18 Déc 2011, 13:00

Ah, et j'ai aussi l'impression de ne plus avoir de connaissances, de ne plus chercher à un acquérir, de ne plus avoir de passion, d'être ultra influencable (pas des mangas ou pas des gens).. enfin j'ai l'impression de tout perdre ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Dim 18 Déc 2011, 13:31

Salut Exterkate ,

Bienvenue sur le forum.

Je ne sais pas trop quoi te dire en lisant ce post, mais en tout cas quelle maturité pour ton age !!!

En tout cas je me demande réellement si tu es vraiment INTP, je ne connais pas ton environnement mais ton histoire peux me faire penser à certaine periode du début de mon adolescence (ayant un père très NT et très oppressant, et ayant de très bon résultats scolaire) je pense avoir été très proche d'un INTP qd j'avais 12/14 ans.

Après, vers 15 ans je pense, j'ai vraiment vécu en suivant mes envie et ma personnalité, en me faisant a peu près les mêmes réflexions que toi.

Je pense qu'il serait interessant de te retester dans 1 ou 2 et voir si les résultats ne donnent pas ENFP ou ENTP Smile
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 839

Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Dim 18 Déc 2011, 14:46

Et c'est quoi la différence entre INTP et ENTP/ENFP au juste ? :o


JE pense être vraiment un INTP, vu que je me suis reconnu pour au moins 80% de la description, ce qui me paraîtrai bizzard d'être autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Dim 18 Déc 2011, 21:46

Exterkate a écrit:
Et c'est quoi la différence entre INTP et ENTP/ENFP au juste ? :o .

Bha en fait ca à pas grand chose à voir Smile (quoi que sur certains plans ... ) je te conseille de lire les descriptions.

Exterkate a écrit:
JE pense être vraiment un INTP, vu que je me suis reconnu pour au moins 80% de la description, ce qui me paraîtrai bizzard d'être autre chose...

En effet ta remise en question est peut être typique des INTP à cet age (il faudrait demander aux nombreux INTP présents ici)

C'est en fait ton ta façon de penser par rapport aux autres et le fait que tu es si bien, et si rapidement, réussi à t"intégrer juste en décidant de changer (pas si facile à faire pour la plus part des INTP, même si ils le veulent) qui me faisait penser à ces types.

Sinon (alors la c'est peut être débile ce que je dis) mais demande à tes parents quel style d'enfant tu était bébé.
Pour mon éxpérience, voici ce que je pourrais dire de moi suivant les ages si j'avais à me typer :
avant la primaire : ENFP (d"après ce qu'on disait de moi)
de la fin primaire jusqu'a la 5ème : INTP
4eme/3eme : ENTP
depuis le lycée : ENFP

Mais c'est juste mon expérience personnelle, ton cas est sûrement complétement différent.

A au fait, on écrit bizzard de la même façon, premiere fois que je vois ca Smile
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 839

Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Dim 18 Déc 2011, 23:29

Bon, je vois que j'ai plus qu'à me remettre à lire les profils MBTI. Very Happy



Sinon, le fait de remise en cause est surtout dû au collège, ou je dois dire que je m'en suis pris vraiment plein la face... Very Happy
Rien que parce que j'avais les cheveux longs, je me faisais insulter de partout.
Mais j'ai continué à les avoir, rien que parce que je me disais : "ça me rendra plus fort".
Grave erreur.^^
Le changement a prit 2 ans pour se faire. J'ai commencé fin 3ème, et il se termine en 1ère.
Voilà à peu près, enfin pour ce que j'en pense. Smile



Ensuite, Etant très jeune (1-6 ans), j'étais plutôt calme, mais valait mieux pas se frotter à moi, sinon, d'après des témoignages, je poussais des gueulantes que personnes n'avait jamais vu ! Very Happy
Ma famille ne savait plus où se mettre, se bouchait les oreilles... tandis que ma mère restait calme.^^

Pour ce qui est du primaire, d'après mes souvenirs, il s'est passé... disons normalement, à quelques détails près : j'ai des souvenirs de légère exclusion de la part de mes camarades... je pense que c'est le début de l'introvertisme de l'INTP^^.
La fin du primaire, j'avais changé d'école, et je subissait déjà quelques railleries, mais je me trouvait plutôt intégré, et je bossais.

Vint le collège, période de déchéance.
La 6ème s'est assez bien passée... puis la 5ème, tout a chuté.
J'ai décidé de me laisser pousser les cheveux, car j'aimais ce style, et BAM les insultes.
Sans compter que depuis cette année, je tombe dans les pires classes de ma section (pire des 5ème, pire des 4ème etc...), testé et approuvé par un pote que j'ai en ce moment, qui m'a suivit tout ce temps. Very Happy


La seconde, je sentais que je refaisais surface, je m'intégrais un peu, et maintenant la première, où je sors la tête de l'eau.

J'ai pu me souvenir, au fil que j'écris ces lettres, qu'en 5ème j'avais un autre excellent ami (qui l'est toujours) avec qui je rigolais bien, et un autre avec qui j'avais pu partager... ma folie.

Tu va peut être me prendre pour un fou, mais on s'amuser, en jouant à Final Fantasy 10, à gueule comme des timbré des : "GNIIIIIARGUUU" "CHTOIIIING", je préfère m'arrêter la.
Et j'ai l'impression que depuis que je me suis libérer, une certaine folie s'installe en moi, me faisant vivre les choses, et les interpréter sous un autre jour... ^^


Voilà, donc je ne saurai définir mes types pendant ces périodes, mais je vais voir si les descriptions se rapprochent de mes souvenirs. Smile


Et bizzard avec deux Z se rapproche peut être de "blizzard", enfin j'en sais rien. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Lun 19 Déc 2011, 00:23

héhé à la lecture de ce dernier message , je réitère ma première idée, tu me fais penser à un jeune ENFP intelligent et original - qui deviendra surement de plus en plus social avec le temps en gardant une forme de différence. Tu me semble un peu trop sensible pour un INTP de base Smile

Enfin regarde la description ENTP et ENFP pour voir les points dans lesquels tu ne te reconnais pas en terme de potentiel plus que de vécu.

Stella et Exil, une opinion ?

Après je me trompe souvent aussi Smile


Dernière édition par segovois le Lun 19 Déc 2011, 01:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Lun 19 Déc 2011, 00:57

Juste pour essayer d'argumenter et d'être un peu plus précis (ce qui n'est pas mon fort Smile )


Citation :
Pour ce qui est du primaire, d'après mes souvenirs, il s'est passé... disons normalement, à quelques détails près : j'ai des souvenirs de légère exclusion de la part de mes camarades... je pense que c'est le début de l'introvertisme de l'INTP^^.
La fin du primaire, j'avais changé d'école, et je subissait déjà quelques railleries, mais je me trouvait plutôt intégré, et je bossais.

un ENFP peut je pense, devenir introverti si il sens du rejet de la part des autres
Un INTP l'est de lui même et en général y trouve son compte.
Il est sûr que l'intégration est importante pour les introvertis aussi, mais vu la façon dont tu en parles je me demande si le fait de partager avec les autres n'est pas un moteur premier pour toi. Ca me fait m'interroger sur ton introversion.

Citation :
Sinon, le fait de remise en cause est surtout dû au collège, ou je dois dire que je m'en suis pris vraiment plein la face... Very Happy
Rien que parce que j'avais les cheveux longs, je me faisais insulter de partout.
Mais j'ai continué à les avoir, rien que parce que je me disais : "ça me rendra plus fort".
Grave erreur.^^
Le changement a prit 2 ans pour se faire. J'ai commencé fin 3ème, et il se termine en 1ère.
Voilà à peu près, enfin pour ce que j'en pense. Smile
==> ce paragraphe me renvoi vraiment l'image d'un garçon feeling (F)
idem pour celui ci :
Citation :
J'ai pu me souvenir, au fil que j'écris ces lettres, qu'en 5ème j'avais un autre excellent ami (qui l'est toujours) avec qui je rigolais bien, et un autre avec qui j'avais pu partager... ma folie.

Tu va peut être me prendre pour un fou, mais on s'amuser, en jouant à Final Fantasy 10, à gueule comme des timbré des : "GNIIIIIARGUUU" "CHTOIIIING", je préfère m'arrêter la.
Et j'ai l'impression que depuis que je me suis libérer, une certaine folie s'installe en moi, me faisant vivre les choses, et les interpréter sous un autre jour... ^^
(ok un peu geek, mais tellement NFP, surtout dans la facon de le dire)

J'imagine que tu as vraiment un esprit scientifique, que tu as des facilités en maths et en tout ce qui se réfère à un raisonnement logique et en plus que tu aime ça et donc que tes passions s'y réfèrent ... mais il existe aussi des F comme ça
On a l'impression que tu mets en avant ce que toi (et les autres) ressentent pour pouvoir comprendre.
Je ne pense pas qu'un T l'aurait présenté de la même manière.
Et puis pour reprendre une phrase d'Exil que j'ai trouvé géniale :
La façon dont tu t'exprimes renvoie une image émotionnelle de ton histoire.




Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 839

Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Lun 19 Déc 2011, 13:43

Alors là je sais pas quoi dire, à part peut être le fait que j'écrive comme une tanche. Very Happy


Disons que oui, j'ai un esprit plutôt scientifique, des facilités en maths, j'en ai pas beaucoup, je galère vraiment pour mes exos de maths en ce moment.
Sauf si je révise, mais là, plus aucun intérêt. Very Happy

Pour ce qui est des sentiments, autrefois je me souviens en avoir eu des forts, des sensations, oui je m'en rappelle, mais pour ce qui est actuel, j'en ai plus vraiment.
Fut un temps ou je ressentais presque plus rien. J'ai essayé de forcer, comme le cadenas qui les enferme, et j'ai pu ressentir quelques petits trucs en plus... toujours utile. ^^


On a l'impression que tu mets en avant ce que toi (et les autres) ressentent pour pouvoir comprendre.

A vrai dire, je m'en fout un peu de ce que ressentent les autres. J'essaie de le sentir, en effet, mais si c'est injustifié, c'est limite si je pense pas en remettre une couche. Fin bref, j'en sais rien sur ce point.


Ce que j'aimerai ne pas perdre, par dessous tout, c'est mon sens de réflexion, se poser des questions, réfléchir de façon logique, être "intelligent", voir plus loin que le bout de mon nez... et si je change, j'ai peur de perdre ça... là deux opinions se combattent. :o


Actuellement, j'ai aussi besoin d'un moment de solitude pour me sentir bien, sinon je vois mes relations, en temps réel se dégrader : je dis plus rien, j'ai tendance à dire des choses, même si pas faites exprès, blessantes...
Après avoir écrit ce paragraphe, je me demande si je change pas, comme un interrupteur, de type : reposé, je suis sociable, j'ai des pensées qui plaisent aux autres, j'ai des sentiments joyeux qui s'expriment, de l'autre côté, quand je suis fatigué, tout se doit d'être carré, aucun sentiments (si ce n'est de la haine des choses mal faites), et je suis très exigent.^^



Sinon, j'ai un peu réfléchis au sujet des profli MBTI... n'est-ce pas un peu inutile ? Comme toi tu le disais, j'ai pu remarquer que tu pensais avoir changé un peu de profil suivant les années de ta vie. alors à quoi bon ?
Je vois pas ce que ça change de savoir ce qu'on est actuellement, alors qu'on peut changer plus tard (peut être s'alléger le fardeau ?). Peut être est-ce mon esprit trop terre à terre qui m'empêche de voir ça...^^


Encore une chose, depuis que je suis au collège, je lis des mangas "logique" (detective conan, liar game, code geass), des Conan Doyle, et j'ai regardé les Death Notes plusieurs fois...
Que penses tu du fait que j'envisage une carrière d'inspecteur de police, pour plus tard, si je me met pas dans la recherche sur les médicaments ?
Ce sont mes deux principaux choix de métier pour l'avenir. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Lun 19 Déc 2011, 18:20

Héhé non désolé c'est moi qui ai du comprendre à l'envers certaines choses Smile

Je pense que tes interrogations sont normales pour ton age, on a tous connu les mêmes ... et a mon avis je me fait pas de soucis pour toi, tu saura rebondir, et je pense qu'après l'adolescence tu sera un autre homme qui saura ce qu'il veux ... mais qui risque en effet de changer souvent de passion et peut être de travail (comme la plus part de nous sur ce forum).

Si j'ai un conseil à te donner, fais juste ce que tu as envie, et n'ai pas peur de perdre telle ou telle capacité, ce sont des choses innées, même si tu bois pendant 10 ans sans t’arrêter, tu sera toujours quelqu'un de perspicace Wink Au contraire, va dans le sens de tes nouvelles inspirations (qui ont plus l'air sociales en ce moment) c'est comme ça qu'on s'enrichit.

Le MBTI (mais là c'est vraiment très personnel) n'est en effet pour moi pas du tout un instrument et je ne le considère (toujours pour ma vie) pas utile. Par contre c'est comme un jeu vraiment marrant, et qui la plus part du temps fonctionne.



Revenir en haut Aller en bas
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Mer 21 Déc 2011, 17:13

Bonjour Exterkate,

J'interviens juste pour répondre à ta question

Ah, et une autre question, est-il possible, après 7-8 ans par exemple, de changer radicalement de profil, comme par exemple passer de ESFJ à INTP ?

La réponse est négative. On ne peut théoriquement pas changer de type MBTI.

Mais le type MBTI n'indiquant que des préférences pour des fonctions, on peut utiliser des fonctions différentes selon les contextes, nous donnant l'illusion d'être d'un autre type que le sien. Par exemple, un INTP, dont les fonctions préférées sont, dans l'ordre, Ti Ne Si Fe, utilisera le plus souvent Ti et Ne, mais pourra être amené, si les circonstances le demandent, à utiliser Si ou Fe. Il le fera simplement avec une plus grande maladresse et un plus grand malaise qu'un ESFJ. S'il est souvent amené à utiliser ses fonctions non préférées, il développera des aptitudes mais son malaise se développera de plus en plus ...

L'aspect chronologique du MBTI est également très important. Chacun développe sa fonction dominante pendant la petite enfance, sa fonction auxiliaire pendant l'adolescence ou en tant que jeune adulte, sa fonction tertiaire vers la trentaine et sa fonction inférieure vers la cinquantaine. Ces âges peuvent varier selon les individus et l'environnement dans lesquels ils évoluent. Ainsi, un introverti développera sa part d'extraversion (sa fonction auxiliaire) à l'adolescence et au début de l'âge adulte, et pourra se comporter comme un extraverti pendant cette période, sans en être véritablement un. On pourra aisément le confondre avec le type extraverti équivalent pendant cette période.

Cet aspect chronologique est ce qui distingue fortement le modèle MBTI des autres typologies. L'intérêt n'est pas de savoir qu'on appartient à un type donné, totalement immuable, mais de connaître le chemin qu'on doit emprunter pour devenir un individu complet (ce que Jung nomme l'individuation).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Mer 21 Déc 2011, 19:04

Stella a raison je pense aussi qu'on ne change pas de type (mais on peut ressembler à un autre type à une période de sa vie, et peut être même parfois pendant toute sa vie), ce sont des traits de personnalités qui nous sont propres, un peu comme notre nature.

Par contre c'est sûr l'aspect chronologique de l'évolution des types où j'émets plus de doute , c'est d'ailleur la chose qui m'embête vraiment avec le MBTI depuis le début.
Pour moi le développement personnel (et donc l'utilisation consciente de nos fonctions) est vraiment un choix personnel, de la vie que l'on veux mener et de l'environnement social que l'on choisi. J'ai toujours trouvé cette idée quel les individus développent leurs fonctions dans un certain ordre suivant leur age et leur type un peu idiote et completement déterministe (je caricature je sais bien que la théorie prend aussi le contexte en compte).
Mais je dit sûrement cela car cela va à l'encontre de mes valeurs personnelle et que mon Fi prend un peu trop le dessus.
C'est vraiment une part du MBTI que je ne comprend pas et que je remet en cause.
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 839

Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Ven 23 Déc 2011, 18:52

Et vous pensez que le métier de détective/enquêteur ferait plus référence à quel profil MBTI ? Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Ven 23 Déc 2011, 20:20

Exterkate a écrit:
Et vous pensez que le métier de détective/enquêteur ferait plus référence à quel profil MBTI ? Sad

C'est intéressant car l'art de l’enquête convie toutes les modalités perceptives. Dans ce domaine, il y a ceux qui misent consciemment sur leur intuition (les N), et ceux qui en tire profit par voies inconscientes (les S).

En fait, je dirais qu'il y a d'abord une approche plutôt empirique et temporelle, basé sur l'axe Si/Ne (archivage/Prospection). Dans cette catégorie, on retrouve par exemple :
- Le gendarme ou le douanier ISTJ, dont la dominante (Si) s'applique patiemment à détecter le moindre petit indice, à engranger les preuves, et dont l'inférieure (Ne) invite à un comportement suspicieux.
- L'agent aventureux ENTP, dont la dominante (Ne) favorise l'adaptation, l'anticipation, les initiatives téméraires et les spéculations audacieuses.
- Le détective privé I-TP, dont la dominante (Ti) détecte le moindre illogisme, et favorise la déduction logique.

Ensuite, il y a aussi une approche plutôt fondée sur l'extrapolation et la prédiction, participant de l'axe Ni/Se (science infuse/constatation). Dans cette catégorie, il y aurait :

- Le détective criminologue INTJ, incarné par Sherlock Holmes, impossible à duper, obstiné, hyper-confiant, aux méthodes efficaces et semblant toujours avoir 10 coups d'avances sur les événements.
- Le "profiler" extralucide INFJ, mettant à profit ses dons médiumniques pour appréhender la réalité d'un tueur avec un minimum de faits.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ? Mer 28 Déc 2011, 16:59

C'est clair qu'entre Columbo et Dale Cooper, il y a un monde ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Un INTP... refoulé ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Un INTP... refoulé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un INTP... refoulé ?
» Le Profil INTP
» En couple avec un INTP ?
» INTP et l'envie de tout plaquer ?
» INTP et orientation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-