Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INFP et colère/violence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Wolftrack
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP/J 9w1?
Age : 33
Lieu : Poznan
Emploi : fascinant
Inscription : 23/05/2013
Messages : 34

Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence Mar 04 Aoû 2015, 13:10

La colère, sujet vaste.

Je me reconnais dans les deux styles d’agressivité passive, à savoir :
_ ne rien dire, ne rien paraitre, mais jouer 1000 fois dans ma tête le scenario qui aurait du se dérouler et disséquer le pourquoi du comment, pour ou justifier ma colère sourde ou disculper l’autre ou minimiser l’acte qui a provoqué l’émotion ou lui trouver non pas des excuses, mais des raisons, considérant d’où vient son comportement inacceptable, ou juger le pour et le contre d’en tenir rigueur ou non.
_distiller des piques, mauvaise humeur, agacement, exigence

Et les déferlements très très rares de colère, exprimés verbalement et/ou gestuellement, ou non ( étrangement plus dangereux et impressionnants que les premiers, je les nomme colères froides ou blanches), qui sur le coup me galvanisent et d’une certaine manière me plaisent.

La colère, c’est vraiment une émotion tabou pour moi. Très difficile de travailler dessus. Tabou familial sur l’expression de la colère.

Une peur sous-jacente possible : qu’on ne m’écoute pas (d’autant plus quand je suis en colère (car sous le coup de l’émotion)), donc que ça ne serve à rien d’utiliser ce moyen a priori contre-productif.
Cependant de ma faible expérience, mes colères blanches extrêmement rares m’ont permis de me faire entendre et d’obtenir du respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klay
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 28
Lieu : Paris
Emploi : Éduc Spé
Inscription : 09/08/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence Jeu 13 Aoû 2015, 07:07

Ophélia a écrit:
Bonjour,

Je remonte ce topic car je me rends compte que j'ai absolument besoin d'apprendre à mettre les points sur les I au moment opportun, autrement dit, à exprimer ouvertement ma colère.

Depuis le début de l'année, les situations où je devrais me mettre en colère face à des personnes qui me manquent de respect ne cessent de se répéter !


Bonjour Ophélia,

Comme Lunaire, j'ai du mal à voir le 'besoin' de te mettre en colère. En fait je suis pas sur que ce soit la meilleure réponse dans certains cas, au contraire!
Je pense que tu peux arriver à te faire respecter, poser des limites ou réagir à certains types d'agression sans pour autant faire vraiment tout ce qui parait jouissif mentalement 15min plus tard (la chape de béton évoquée plus haut...   Evil or Very Mad  )

Pour avoir vécu ça en situation professionnelle : certaines personnes provoquent ou agressent verbalement dans le but de provoquer une réaction forte chez l'autre: ils attendent le clash et l'escalade. Dans ce type de cas, ça peut être préférable justement de ne pas laisser de place à leur projection sur toi / 'rentrer dans leur jeu'. Sans pour autant se laisser faire.

Surement le côté 'INFP cherchant à éviter à tout prix tout conflit' qui parle mais si on se passe ou ne cherche pas la colère: qu'est-ce qui manque? Autrement dit qu'obtient t-on grâce à ces bonnes gueulantes? Je vois deux choses:
- Affirmer/Réaffirmer/S'opposer à quelque-chose de façon explicite et 'brute' face à quelqu'un.
- libérer/décharger de l'énergie pour éviter d'accumuler davantage.

Quelques conseils tirés de mon expérience personnelle pour obtenir ces 2 bénéfices des crises de colère sans trop hurler ni gifler personne:
- Essaye de t'affirmer ou de t'exprimer plus clairement. C'est pas évident, mais comme quelqu'un l'a déjà mentionné plus haut: Plus on dégage l'impression qu'on 'laissera couler', plus les autres seront enclin à toute forme d'agression ou d'empiètement.
- Je me reconnais parfaitement dans les 'colères type INFP' racontées plus haut: regards noirs, piques, attitude glaciale,... En fait je pense qu'on peut exprimer notre colère mais simplement d'une façon moins théâtrale que certains. Dans certaines situations, un regard ou quelques gestes peuvent signifier efficacement à quelqu'un notre colère. Sans pour autant crier (ni même parler). Et obtenir le résultat escompté: désapprouver, s'opposer; peut être toujours pas explicitement mais quand même clairement.
- Par rapport au fait de décharger l'énergie et la frustration (de n'avoir pas agi sur le moment). Ça aide  beaucoup d'en parler à des tiers comme tu le fais déjà: histoire de verbaliser, mais aussi d'avoir un autre point de vue. En général ça m'aide à comprendre ou j'ai pu prendre quelque chose trop personnellement, ou expliquer les circonstances de 'l'agresseur'.
- Sinon il faut sublimer tout ça: le sport ou l'art c'est génial contre les envies de meurtres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélia
Aucun rang assigné


Type : INFP ?
Age : 37
Lieu : ...
Emploi : ...
Inscription : 28/06/2014
Messages : 52

Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence Dim 16 Aoû 2015, 17:47

Merci pour vos réponses, il y a pas mal de vos remarques qui m'ont bien fait réfléchir depuis.

Et pour préciser : non, je n'ai pas envie de tuer quelqu'un, je blaguais, et puis je ne vise pas à pouvoir exploser dans une colère noire, mais plutôt à pouvoir simplement recadrer une personne lorsqu'elle abuse.

Je donne un exemple :

J'ai fait 300 km pour aller voir un médecin spécialisé pour un problème particulier il y a 15 jours. Après l'entretien avec ce médecin, sa secrétaire était censée m'expliquer en détail le déroulement des futurs rendez-vous et opérations, et m'imprimer une facture pour ce que j'avais déjà réglé. Cette facture, elle n'avait pas pu me l'imprimer au rdv précédent car l'imprimante était en panne. Elle m'avait alors demandé de lui rappeler à l'occasion.

Ce jour-là, je lui rappelle donc qu'elle doit m'imprimer une facture.

Au lieu de se lever pour aller me l'imprimer, elle me demande sur un ton sec et très désagréable pourquoi je veux une facture. Cette attitude m'a direct décontenancée. De 1. parce que c'était elle qui m'avait demandé de lui rappeler. De 2. parce que j'avais déjà réglé une grosse somme et que j'avais bien droit à une facture. De 3. parce que c'est jamais agréable quand une personne se met à vous parler comme cela.

Hélas, sur le coup, je n'ai rien pu sortir de cet agacement, et je lui ai juste répondu que j'en voulais une pour la sécu. Ce à quoi elle a ajouté, toujours sur un ton agacé : "je vous ai dit au téléphone que ces rendez-vous n'étaient pas remboursés" et elle ne m'a rien imprimé du tout.

Ce que j'aurais voulu lui dire sur le coup, et qui n'est pas sorti :
- c'est vous même qui m'avait demandé d'imprimer cette facture la dernière fois
- je sais que ces rdv ne sont pas remboursés, mais tout paiement engage une facture

J'aurais bien aimé aussi pouvoir lui dire quelque chose sur son ton désagréable, car c'était limite si elle n'était pas en train de m'engueuler. Alors que je viens pour un problème certes pas grave mais qui fait quand même flipper car les opérations prévues sont délicates.

Pour la suite, ça a été pareil. Je lui ai posé une question sur le déroulement des rendez-vous et opérations, mais elle a répondu sur un ton si désagréable que ça ne m'a pas engagée du tout à lui en poser d'autres.

Résultat => je suis repartie sans facture et sans les infos, alors qu'il s'agit de ma santé...

Et ça m'énerve.

Ça m'énerve parce que cette situation-là se répète assez régulièrement, et que c'est toujours le même problème. La bêtise ou la mauvaise volonté que je rencontre parfois chez les autres dans un comportement ou une remarque me paralysent tellement que je ne trouve rien à y redire... Et que je préfère me barrer, plutôt que d'insister ou leur rappeler ce qu'ils font de travers...

C'est chiant. Je voudrais pouvoir inverser cette tendance, car j'ai bien l'impression que les autres en profitent, et moi ça me complique la vie pour rien. Et je crois que j'en ai marre de projeter ma propre gentillesse en permanence sur les autres. J'aimerais être en mesure de leur rappeler ce qu'ils doivent faire quand je suis dans mon bon droit, et même de hausser le ton quand ils me font chier, histoire qu'ils arrêtent de croire qu'ils ont les plein pouvoirs sur moi, qu'ils peuvent me parler comme bon leur semble, voire, qu'ils peuvent passer leur mauvaise humeur sur moi.

Voilà, pour le fond du problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence Lun 17 Aoû 2015, 11:29

Essaye l'écrit et la prévoyance...

Si tu avais vu sur une liste de tâche "demander la facture de la fois dernière", tu aurais réagis différemment face à la secrétaire. Si tu te structures un minimum, à l'image du journal de classe scolaire, tu verras une véritable force naître. Émergence de Si et utilisation du bon Te en toi.

De même, la tenue d'un journal quotidien te permettra de repasser plus souvent sur les relations "qui se sont mal passées" et d'essayer peu à peu de nouveau comportement.

Et tu peux toujours demander les factures, surtout si tu as payé le prix plein. C'est un droit que tu as, une exigence qui ne souffre aucune justification. Car, après tout, tu n'as aucune preuve que la secrétaire t'a refusé la facture. Utilise ton Te Wink Demande par écrit et fait valoir ton droit ! Si refus, exige ce refus par écrit...

De même, le comportement imbuvable de la secrétaire n'est peut-être pas de la connaissance du médecin. Si personne ne lui signale qu'il a une mégère comme secrétaire, il pense avoir la meilleur de toutes les secrétaires car devant lui, elle affiche un beau sourire (machiavélique).

Oses ! Tu sais ce qui est bon pour toi...

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awander
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 24
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 638

Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence Mar 18 Aoû 2015, 15:22

siffleur


Dernière édition par Awander le Mer 09 Déc 2015, 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1684

Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence Mar 18 Aoû 2015, 16:01

Perso, je suis en train de me foutre de la gueule méchamment de quelqu'un, il me met un pain, homme ou femme je l'aurais bien mérité. Je trouve que la méchanceté gratuite est un comportement intolérable entre gentilshommes civilisés. D'un autre côté il est possible d'avoir un débat de réparties sans que ça vire dans la méchanceté. C'est peut-être toi qui l’interprète tel quel dans certaines situations. Parfois on voit quelque chose d'hostile alors qu'en fait ça ne l'était pas. Par contre, que ça te tape sur le système c'est sûrement vrai et c'est ton doit de le manifester.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awander
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 24
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 638

Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence Mar 18 Aoû 2015, 16:05

Tu as raison.

C'est vrai que je peux percevoir agressif un débat qui ne l'est pas. Tu sais, j'ai une sœur qui semble ENTP donc je connais: elle s'excuse souvent après aux gens, mais elle se rend pas compte de son côté "brute-de-décoffrage". Ou alors c'est moi qui perçoit ça comme tel et pour elle c'est juste un débat un peu relevé. Quand elle discute avec un de mes cousins (probablement ISTP) ça peut sembler assez dure leur conversation alors que ça n'a pas l'air de les émouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP et colère/violence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Infp Et parti politique
» Les INFP et le football?
» infp et engagements
» Un INFP peut il évoluer en ESFP ?
» Le coin du poème INFP...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-