Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 793

Message(#) Sujet: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration Mer 03 Sep 2014, 15:34

Bonjour à tous!
J'ai décidé de reprendre en détail les 9 types de l'ennéagramme pour faire une auto-analyse.
Après quoi, j'ai refait le test ecclectics aujourd'hui pour l'ordre et l'aile de mon type dans l'enneagramme, avec espoir de pouvoir y distinguer les intégrations et les désintégrations. J'ai fait des interprétations et des hypothèses se profilent.

N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez; si ça colle avec ce que vous avez lu de mes interventions dans les topics, si vous avez des réserves, etc.

Voici la première partie de mon auto-analyse pour les types 1 à 6, que j'avais faite sur un autre topic; (avec la première hypothèse 4w5, désintégration en 1, intégration occasionnelle en 2, recouvert par un comportement d'adhésion 6w5 ou 5w6 avec peut-être désintégration en 8 et intégration en 7, bien que ça pourrait marcher à l'inverse désintégration en 7 et intégration en 8 ). Avec l'enneagramme j'ai un peu l'impression de faire de l'astrologie, avec pleins de probas qui rendent viables pleins de résultats pourvu qu'on identifie à des moments de notre vie. J'essaye quand-même de distinguer les plus importants :xd:

http://mbti.forumactif.fr/t2233-a-quelle-fonctions-pourrait-correspondre-ce-comportement

... et la suite de l'auto-analyse (types 7 à 9):

Type 7: Orientation: Joie/Optimisme, Compulsion: éviter la souffrance, Passion: Intempérance, Vertu: Tempérance:
Le 7 préfère utiliser le centre mental vers l'intérieur pour planifier sa vie de manière plaisante. Son orientation est la poursuite de la joie et de l'optimisme.
J'ai incontestablement une tendance à ressentir de la joie ou comme de la plénitude dans certains moments (parfois très simples); ils succèdent cependant souvent à des moments moins enjoués. Comme je l'ai mentionné dans la première partie, mes proches ont souvent remarqué ma capacité à passer rapidement d'un état de morosité à un état d'excitation, ou inversement. Est-ce peut-être plus l'apanage d'un type 4?
Le mécanisme créateur de son ego, sa compulsion, est d'éviter la souffrance. Le 7 cherche alors le plaisir immédiat et à tout prix. Il s'arrange pour avoir en permanence des choix le plus ouverts possible. Ainsi, dès qu'une option devient un tant soit peu déplaisante, il peut l'abandonner pour une autre voie. A l'inverse, si quelque chose lui plaît, il a tendance à en consommer sans modération.
Quand je n'avance pas dans les choses, j'ai souvent besoin de moments comme ça; quand je ne trouve pas la bonne solution, la bonne décision, je prévois déjà de me réserver un moment de détente, parce que les circonstances ont été décevantes. Est-ce compatible avec le type 7?
Sa passion est l'intempérance (ou la gloutonnerie) ; cela concerne toute source de plaisir et pas seulement la nourriture ou la boisson.
par-contre je ne suis pas très porté sur la nourriture et la boisson; plutôt le divertissement à la limite.
Malgré sa préférence pour le centre mental, le 7 a un peu de mal à prendre des décisions, car décider c'est choisir et choisir c'est renoncer. Quand le 7 agit, c'est vite et avec beaucoup d'énergie, du moins tant que l'activité l'intéresse et l'amuse. Dans le cas contraire, il freine et découvre ailleurs des activités plus plaisantes qu'il estime soudain plus prioritaires.
Oui je suis fortement sujet aux doutes pour prendre des décisions, cependant j'ai trouvé la description du type 6 plus adéquat à ce sujet. Après, quand l'activité me déçoit (à cause de l'ambiance ou de la routine, certainement parce que les jours se ressemblent ou écrasent toutes mes envies créatives) je peux avoir envie de changer. Je ne saurais expliquer pourquoi mais j'ai l'impression que c'est un poil différent du type 7 malgré le fait qu'il y ait des structures similaires mais avec des impulsions différentes?
Le 7 a d'excellentes capacités de synthèse, de créativité et de planification. heuu ... faut voir, peu conventionnel à mon avis comme organisation. On peut me reprocher de compliquer les choses.
Mais réaliser ses plans n'est pas sa principale préoccupation. Il adore mener plusieurs activités de front.
Je n'éprouve pas plus de plaisir que ça dans le fait de mener plusieurs activités de front, je pense même que ça finit par me déranger, et que je tends plus, d'ordinaire, à faire une chose à la fois, surtout dans les taches pratiques. Après en création, quand j'ai une autre idée que ce que je suis en train de faire, je me sens suffisamment excité pour en prendre note et la réserver pour plus tard, à moins que j'en ai une idée vraiment plus claire et encombrante pour mon esprit pour que je me mette à la réaliser avant tout.
Le 7 va au devant des autres et cherche à leur plaire par la gaieté, l'humour et par ses idées et ses plans plaisants.
gaieté, humour, c'est ce que je peux parfois utiliser avec des gens mais ça n'est franchement pas récurent, et je n'éprouve rien du tout à l'idée de chercher à plaire. Par ses idées et ses plans plaisants, ma foi, j'ai du mal à me situer là dedans, je m'y sens neutre.
Il peut ainsi paraître chaleureux. Toutefois, il est beaucoup moins impliqué émotionnellement dans la relation qu'il n'y paraît. D'ailleurs, que surviennent des émotions négatives et le 7 a tendance à s'échapper. Cette difficulté à s'impliquer joue aussi dans ses relations intimes ; s'il la surmonte, il est un partenaire loyal.
Ce comportement, ça n'est pas avant tout ce que je cherche non. Après, est-ce que je fuis les émotions négatives? Hum, oh je dirais que ça m'est déjà arrivé, conflits ou tristesse peuvent me mettre mal à l'aise mais les discussions tout le temps joyeuses aussi lorsqu'elles sont superficielles et qu'elles durent.
Le 7 supporte mal les contraintes, les règles et les procédures, sans pour autant s'y opposer ouvertement.
Bon là aussi, à rapprocher du type 6, je pense. Je ne suis ni conventionnel pour les conventions, ni dissident pour la dissidence. ça dépend de critères au delà de ces deux extrémités (éthique, en face de trop fortes contraintes ou de gamineries).
Quand le 7 va bien, il n'a plus besoin de fuir la souffrance pour être optimiste et devient capable de l'accepter quand elle est utile et/ou inévitable. Il vit la vertu de son type qui est la tempérance.
Je sais que quand la déception est inévitable, parce que simplement constatée, je ne rejette pas radicalement la souffrance et j'essaye de relativiser souvent, même si les impressions sont persistantes au premier abord (j'essaye de me dire que tout s'est passé comme c'était sensé se dérouler aux vues des moyens mis à disposition), afin de pouvoir discerner ce que je peux faire à partir de ce nouveau moment. Est-ce encore fuir la souffrance ou vraiment l'accepter?


Type 8: Orientation: puissance/courage, Compulsion: éviter la faiblesse, Passion: excès, Vertu: simplicité.
Le 8 qui utilise le centre instinctif vers l'extérieur veut avoir un impact sur le monde extérieur. Il a une énergie physique considérable. Son orientation est la puissance et le courage. Il considère que la vie est un combat et il se bat pour la justice.
ça ne doit pas être fréquent chez moi. mais je remarque un lien avec les types 5 et 2;
Notamment, le 8 μ réprime le centre mental et a pour type d'intégration le 5 ;
Y a t-il chez moi des moments de Désintéressement du type 5 ou des tendances sous stress à utiliser les autres pour obtenir de la reconnaissance en type 2?
C'est un poil tordu, je pense, mais j'essaye de me confronter à des hypothèses. Celle ci n'est pas la meilleure.
Quand il est dans son ego, sa justice devient la justice.
ça c'est l'exact opposé de l'éthique que j'essaye de développer. Je pense que le type 5 est plus fort chez moi.
Sa compulsion le pousse à éviter toute marque de faiblesse. Il veut contrôler tous les détails du monde qui l'entoure. Dès que quelque chose lui échappe, il en ressent une frustration insupportable à laquelle il réagit par la colère.
Tout au plus, si je pense manquer d'informations pour me positionner, je vais le faire afin d'enrichir mon point de vue. Je peux être frustré que les conceptions universelles de la justice que je proposent soient rejetées par une personne si je trouve que celle-ci cherche à faire dominer son propos personnel sur une morale universelle. C'est un peu l'inverse du 8 dans son ego, je pense.
Sa passion est l'excès et la luxure. Il cherche le pouvoir et est même prêt à utiliser les points faibles des autres pour y parvenir.
Je ne crois pas. Tout au plus, je ne prends pas la majorité de la population pour des illuminés ou des saints, moi compris, ce qui me pousse à légitimer le rôle de personnes moins nombreuses mais plus précautionneuses (pas parce qu'elles seraient plus intelligentes, elles ne le sont pas sur tout les points, mais) pour canaliser, prendre la relève, là où la majorité atteint ses limites propres (et en retour la majorité limite et canalise l'action de ces personnes moins nombreuses.
J'adopte ainsi ma propre forme de pragmatisme, et j'aspire à ce que tout le monde puisse avoir la possibilité de participer en l'univers avec ses capacités particulières. Donc, non je ne pense pas utiliser les points faibles des autres pour les dominer ou alors je peine à différencier entre les intentions et les faits.
Le 8 décide vite et agit de même. C'est une personne déterminée qui fait que les choses arrivent quels que soient les obstacles. Il croit à la nécessité d'un pouvoir fort, et peut et aime l'exercer. Il sait reconnaître les véritables détenteurs du pouvoir ; il les respecte s'ils sont forts et cherche à les remplacer sinon. Il est celui qui édicte les règles et les transgresse quand elles ne le servent plus.
Non je ne m'y retrouve pas, peut-être à cause de mon manque d'expression.
Assez souvent, le 8 planifie et organise bien. Mais les idées ne l'intéressent que si elles sont au service de l'action.
Je ne planifie pas très souvent, par contre mes idées ne sont pas pour la décoration oui.
Le 8 parle franchement et sait facilement dire "Non !" sans chercher à se justifier. Il a beaucoup de force de conviction.
Avec mes proches essentiellement, je dirais. ^^
Il est direct. Il a tendance à penser en termes binaires (blanc ou noir, mais pas gris), notamment sur le plan relationnel où il veut et obtient que les gens se positionnent avec ou contre lui. Si on est avec lui, le 8 protège ; sinon, il attaque et/ou se venge.
Moi c'est plutôt blanc et noir en même temps.^^
Pour s'engager dans une relation, le 8 a souvent besoin d'une longue phase pendant laquelle il teste la personne concernée pour savoir s'il peut lui faire confiance. S'il réussit à en être convaincu, il baisse la garde. Il devient alors très possessif et protège l'autre comme il se défend lui-même.
Difficile à dire vu le peu d'expérience, comme je l'ai déjà dit ailleurs ...
Quand le 8 va bien, il admet sa vulnérabilité. Il met alors sa force au service de vraies causes et accepte les autres. Il vit la simplicité, vertu du type.
Oula bien en ce qui me concerne je dois sûrement l'accepter un peu trop ma vulnérabilité.^^


Type 9: Orientation: acceptation/soutien, Compulsion: éviter les conflits, Passion: paresse, Vertu: activité.
L'orientation du 9 est l'acceptation et le soutien. Il recherche la paix et l'harmonie. C'est un conciliateur habile.
Paix et harmonie sont importants pour moi oui, après pour la forme de la chose ...
Mais la compulsion qui fonde son ego est d'éviter les conflits. Elle le mène tout droit à la passion du type, la paresse. Le 9 évite les décisions et les actions qui pourraient provoquer le désaccord de ceux qui auraient préféré qu'il fasse autre chose.
Oui, je pense. Bien que, dans d'autres cas de figures, je peux aussi chercher à éviter le conflit activement, en m’immisçant dans un conflit qui ne me concerne pas directement mais dont je suis le témoin (en famille surtout), je suis beaucoup plus inhibé avec les gens que je ne connais pas.
Il se réfugie dans la routine et dans des activités secondaires, ou il remet les tâches au lendemain.
Oui, c'est un peu ce qui se passe dernièrement, mais ce n'est pas absolu; ma routine à pour objet de me définir, pas de m'oublier.
Sa paresse est une paresse de soi. Ne pas se connaître, ne pas être conscient de ses besoins, de ses désirs et de ses qualités, cela permet de ne pas s'imposer et de ne pas provoquer de conflits.
Bien non, là j'en suis justement à l'opposé. Je cherche à tout prix à me définir, et n'hésite pas à demander de l'aide avec les moyens modernes de communication. HELP!  silly

Le centre instinctif est paralysé par la recherche d'équilibre entre utilisation intérieure et extérieure. Le 9 a du mal à passer à l'action sans une impulsion extérieure.
Oui, sans une impulsion extérieure, c'est ce que je disais, parcontre.
Cependant, beaucoup de 9 agissent et travaillent beaucoup, afin d'être bien intégré socialement. Le 9 ne veut pas affronter les conflits qu'impliquerait la marginalité. Il se montre alors compétent et professionnel, avec malgré tout une difficulté à distinguer ce qui est important de ce qui ne l'est pas vraiment. Le 9 a aussi l'instinctif pour centre préféré. Il sait très bien ce qu'il ne veut pas faire ou vivre.
Oh je sais très bien ce que je ne veux pas faire/vivre. Plus de mal pour le reste ...  Razz
Comme sa compulsion ne lui permet guère de dire "Non !", il manifeste son opposition par une gigantesque force d'inertie, et il n'y a rien de plus difficile à faire bouger qu'un 9 qui ne le veut pas. Parfois cependant, le 9 réagit par une violente et brève colère qui l'effraye presque autant que son entourage.
Je m'y retrouve, mais peut-être est-ce chez moi une désintégration de 6 en 9?
Car je suis beaucoup moins en retrait par rapport aux exigences de mes proches par exemple, il m'arrive bien souvent de m'opposer.

Le 9 est un compagnon agréable qui comprend les autres et les accepte sans les juger. Il sait bien écouter, est confortable et apaisant.
Bien j'ai eu des épisodes récents qui m'en font douter sérieusement. J'étais juste indifférent, gêné, ou la tête préoccupé par mille choses, alors je dois pas être dans une période facile.
C'est un médiateur né, heuu ... tant que les conflits ne sont pas trop violents ou ne s'éternisent pas.
Mouais peut-être, je ne suis pas sûr.
Il attache énormément d'importance aux relations intimes. Il est alors très fusionnel, peu exigeant et connaît l'autre mieux qu'il ne se connaît. Les désirs de l'autre le poussent à l'action.
je ne sais pas si je serai peu exigeant, très franchement.
Le 9 réfléchit longtemps avant de prendre une décision. Il écoute toutes les opinions des gens concernés.

Ca oui, complètement.
Quand il va bien, le 9 se découvre lui-même. Toujours aussi tolérant, il prend le risque d'utiliser sa force et se lance dans l'activité, la vertu du type.
Globalement pour moi, l'activité, l'initiative, l'expression de soi, est un vrai challenge.


Derniers résultats du test enneagramme ecclectics:
Greenbat85 a écrit:

Type 6 - 9.3
Type 5 - 7.7
Type 9 - 7.7
Type 4 - 7.3
Type 7 - 5.3

Aile 6w5 - 13.2
Aile 5w6 - 12.4
Aile 6w7 - 12
Aile 5w4 - 11.4
Aile 4w5 - 11.2
Aile 7w6 - 10
Aile 9w1 - 8.6
Aile 9w8 - 8.4
Aile 4w3 - 8
Aile 7w8 - 6


Cadre initial: début d'enfance surprotégé (Œdème laryngé créant difficultés respiratoires pendant des moments de forte toux notamment), socialisation tardive.

Hypothèse 1: Type 6w5, désintégration en 9 (je me met en retrait, ne pouvant faire des choix devant la quantité d'informations, d'incertitudes sur mon environnement et sur les gens, moi compris: répression Centre mental), je crains alors d'impliquer mes émotions (co-répression Centre émotionnel) qui sont néanmoins très importantes pour moi depuis mon enfance, semble t-il (type 4 caché? Hypothèse 2). Que ce soit dans la création (tendance perfectionniste) ou dans la vie courante, la colère que je pouvais éprouver face à la déception de mon environnement (désintégration du 4 en 1?) était canalisée dans l'organisation de mon temps (un temps que je n'ai plus depuis que j'essaye de m'insérer concrètement en société: quête de vie active etc ...).
Depuis la fin de l'adolescence, je cherche à palier ces difficultés par une intellectualisation du monde (type 5 en aile?), ce qui m'a apporté cohérence et structure dans ma vision globale du monde, un bon support pour la confiance en ses propres convictions.
Cette assurance, pouvait toutefois me rendre plus critique à l'égard de positions que j'estimais injustes (désintégration du 5 en 8? répression du Centre émotionnel).
Cependant, il restait l'incertitude au niveau concret des personnes humaines (la psychologie analytique m'aide à y remédier).
J'invoque probablement en moi les quêtes personnelles esthétiques du type 4 jusque dans l'entrain que je met dans la recherche d'espaces pour les autres (ces engagements sociaux/associatifs périodiques en accord avec mon 5 et mon 6) afin qu'ils puissent définir (ou non) leur propre définition du Beau et/ou de la vie en général (intégration du 4 en 2?). Dans ces engagements je reste une personne discrète, qui ne démarre pas ou peu d'initiatives mais qui est très fidèle et disponible, étant alors apprécié pour cela.

Comment résoudre cette double dichotomie 6, 5, 4, 9 assez présent également, et 3, 1, 2 ...

type 6w5 ou 4w5 ou w3 caché, tant d'hypothèses ...

Alors, qu'en pensez vous?

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 793

Message(#) Sujet: Re: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration Mer 03 Sep 2014, 18:46

Petit approfondissement sur les types 6, 9, 5 et 4:

Pour le type 9, je me retrouve actuellement dans l'état suivant, je pense
Spoiler:
 

Bon alors, plus personne ne m'aide? Neutre

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration Ven 05 Sep 2014, 09:53

j'utilise l'enéagramme comme une boussole. J'identifie mon type et j'essaye de le résoudre, quand je n'y arrive pas, je regarde la désintégration du type.

Pour ceux qui vont hurler au blasphème : Greenbat85 nous demande de l'aide, je lui réponds.



proposition pour greenbat85 :
pour chaque type tu mets une question  en face et tu y réponds.



exemple (mon cas)
type que je pense avoir résolu
type 3 - quelle est ma réaction quand je me vautre ? --> je me relève
type 4 - pourquoi la routine ne me fait pas peur ? --> la routine, ça fait du bien
type 5 - pourquoi le vide intérieur ne me fait pas peur ? --> j'y aspire
type 6 - pourquoi je n'aime pas l'idée de la pensée unique ? --> la vie serait chiante
type 8 - qu'est qui se passe quand quelqu'un appuie sur mes erreurs ? --> je les reconnais et j'avance
type 1 - Pourquoi la colère ne résouds rien ? --> c'est une émotion ce n'est pas une solution.

type que je pense avoir résolu, et dont la vertu tarde à s'installer :
type 2 - pourquoi je fais passer les autres avant moi ? --> parce que je crois avoir  des solutions pour eux alors que mes solutions ne sont ni juste ni bonne.

type que j'essaye de resoudre
type 9 - comment je me comporte lorsqu'une situation s'enlise et où je suis impliqué ? --> je me pose en victime pour faire débloquer la situation. solution envisagée : qu'il se démerde (passion : la paresse)


type dont j'attends une aide extérieure pour le résoudre

type 7 - qu'est qui se passe si je partage ma souffrance ?



ATTENTION
en lisant les principes de l'outil ennéagramme, j'ai découvert que dans mon vécu j'avais résolu certaine compulsion naturellement. Ne jamais oublier qu'il s'agit d'un outil.


Dernière édition par henri_97 le Ven 05 Sep 2014, 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration Ven 05 Sep 2014, 10:12

Salut Greenbat, tes post sont long et je manque de temps en ce moment, j'essayerai de voir ça plus tard.

Citation :

type dont j'attends une aide extérieure pour le résoudre
type 7 - qu'est qui se passe si je partage ma souffrance ?

Je crois pas que le problème du 7 ce soit forcément "de partagé sa souffrance", ça en fait partie certes, mais la difficulté principale c'est surtout, je crois, d'accepté la souffrance "intérieurement". Pour éviter la souffrance le 7 va faire pleins d'activités, peut en venir à dépendre de diverses substance ( alcool, drogues,... ) ce qui l'amène à souffrir encore plus.
Citation :

en lisant les principes de l'outil ennéagramme, j'ai découvert que dans mon vécu j'avais résolu certaine compulsion naturellement. Ne jamais oublier qu'il s'agit d'un outil.

Oui je suis d'accord ce n'est pas l'enneagramme qui va faire entièrement la personne que nous sommes ( avec ses forces et ses difficultés ), c'est bien plus complexe que cela.


Dernière édition par Spirit le Ven 05 Sep 2014, 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration Ven 05 Sep 2014, 11:19

soyons francs alors :
type 2 - pourquoi je fais passer les autres avant moi ? --> parce que je croyais que les solutions que je m'applique à moi-meme sont applicable à tout le monde Smile. alors que ce ne sont pas mes solutions qui sont applicables, c'est le cheminement qui est applicable.

type 9 - Qu'implique un conflit non résolu ? --> rien, le conflit est normal. c'est la vie, c'est la recherche de l'équilibre, c'est l'entropie, c'est  le principe de Le Chatelier.

type 7 pour un INFJ : L'émotion n'est résolue qu'à partir du moment où elle est exprimée. Tu remplaces émotion par souffrance.
L'écrire est une partie de la solution.

Si après un texte que j'ai écrit pour vous aider à  comprendre :
Maman, j'ai raté l'avion:
 

la partager est l'autre partie.

Merci à Dieu et ces anges.
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration Sam 06 Sep 2014, 02:38

Bon, tu nous demandes de participer, bien que pas forcément très compétent (pour pas dire pas du tout),je ne pourrais pas te proposer de formation, mais je vais essayer de voir ce que je peux dire du 6 (que je pense avec force être).

Let's Go !

Citation :
Type 6: Orientation: loyauté, Compulsion: éviter la déviance, Passion: peur, Vertu: courage
L'orientation du 6 est la loyauté. Il aime être intégré à un cadre stable et bien structuré. Souvent, il s'agit d'un groupe formel ou informel, mais cela peut aussi être une idée, un concept, etc.
En fait, je trouve (dans mon cas) que c'est tout ou rien, soit je serais extrêmement fidèle et impliqué, soit je serais au contraire un des pires détracteurs.  Pour tout ce qui ne m'intéresse pas, j'en ai joyeusement rien à foutre (mais c'est autre chose Very Happy )
Il ne découlait pas vraiment un besoin d'appartenance dans tes messages de présentation. Ou trouves tu cette caractéristique chez toi ?

Citation :
Si ma dignité est en jeu, j'aurais effectivement tendance à vouloir éviter de prendre des risques qui peuvent remettre en cause toute une existence parce qu'elle repose sur ces structures de "coexistence", je dirais.
Certes, j'ai été éduqué à manger de tout, à aimer la bonne nourriture mais manger est plus une évidence dont il faut (presque) se débarrasser assez rapidement pour pouvoir libérer le temps pour les activités plus importantes en matière d'existence. La survie ne domine pas la vie chez moi. Il me faut certes apprécier et digérer le repas, mais courir vers ce que je pense que la vie est capable d'apporter. D'où aussi, une crainte chez moi d'être enfermé.
Je n'arrive pas à faire le lien avec ta dignité et un possible désir d'appartenance, peux-tu m'éclairer?

Citation :
Avec ce groupe, le 6 est totalement dévoué. Quand il est dans son ego, sa compulsion est d'éviter la déviance et sa passion la peur. A ce moment-là, il découpe le monde en deux : le groupe lui-même qui représente la référence absolue et la vérité, et l'extérieur du groupe qui est suspect et dangereux.
Pour ma part, je mitige beaucoup ce point, car mes critères évoluent beaucoup... et j'ai déjà abandonné des groupes d'appartenance en estimant ne plus avoir d'intérêt pour ce groupe ou l'intérêt commun dudit groupe. Ça m'a déjà interloqué moi même...

Citation :
C'est là que faire l'hypothèse du type 5 en aile est pertinent, parce que, franchement, je suis bien plus ouvert aux informations extérieures que ce qui est décrit ci-dessus. Pour moi, il y a le même processus que pour les conceptions du Beau que j'évoquais dans le type 4. Je dois assumer qu'il y a un au-delà à mes conceptions qui sont peut-être tout aussi valables. Donc, NON, je ne vais pas considérer dangereux tout ce qui est extérieur à ma culture. Et on ne m'a pas éduqué comme cela, pour le coup.
Je te rejoins sur ce concept d'aile 5 jouant ici,  dans l'idée que tu énonces, je m'y retrouve et je trouve cela relativement cohérent... Je t'avoue n'avoir ni le temps ni l'envie de vraiment approuver ce dire, mais ma foi, cela expliquerait bien des choses...   Il faut à mon avis relativiser son point de vue la dessus. De nos jours, avec internet et les médias, une définition pure et dure d'un 6 n'écoutant que son groupe semble relativement incohérente (même un peu stupide). Après, cela expliquerait peut être aussi l’obstination de certains Very Happy.

Citation :
Vis-à-vis du danger extérieur, le 6 dispose de deux stratégies : la fuite ou l'attaque. Il y a donc deux façons d'être un 6 : l'un, dit phobique, évite le danger et est plutôt craintif ;
Peut-être puis-je rapprocher ça de la façon que j'avais d'éviter les groupes dans mon enfance, ne pas me retrouver au même endroit que certaines personnes pour ne pas susciter la rencontre, ce genre de choses?
l'autre, dit contrephobique, brave le danger et est plutôt agressif. Ce peut être la même personne, à des moments différents ou dans des contextes différents de sa vie.
Si je suis inévitablement impliqué, oui.
je suis un peu troublé, je répondrais donc par une belle citation de : http://www.enneagramme.com/Articles/2006/EM_0607_a1.htm
citation:
 

Citation :
Le 6 ne se reconnaît que peu de qualités. Il se souvient peu de ses succès et de ses plaisirs. Il manque de confiance en lui.
A relativiser, je pense.
Yep je pense aussi, c'est en dents de scie chez moi, je vais me sentir très bon par moments, et avec certaines personnes (j'en aurais de la fierté et du contentement) et à la fois très mauvais et misérables avec d'autres (j'en recevrais une grande déception).

Citation :
Le 6 préfère le centre mental. Il veut prendre ses décisions de manière logique. En même temps, le centre mental est paralysé par la recherche d'équilibre entre utilisation intérieure et extérieure. Cela fait du 6 quelqu'un de souvent indécis et qui cherche des conseils. Il accumule des informations sur tous les aspects d'une situation, les positifs comme les négatifs.
Je trouve une véritable définition de mon comportement ici, je trouve qu'on pourrait remplacer "6" par dorloth ^^
Citation :
Oui je pense que c'est ce qui a fait qu'on m'a le plus rapproché de ce type  Smile
Sur ta recherche de réponses je suis tout à fait d'accord. Cependant, ta méthode me gêne, et je m'étonne, si tu désires vraiment des réponses,que tu t'y prennes ainsi... mais c'est possiblement plus une différence de MBTI que d'énnéagramme ici (ne mélangeons pas ce qui n'est déjà pas très clair Lol).

Citation :
A la recherche de la sécurité, il imagine et planifie des solutions à tous les problèmes possibles. Une fois cette phase de réflexion achevée, il peut agir vite et efficacement. Il respecte les procédures existantes.
Ouais on essaye ...
Je ne sais pas si c'est le cas pour tous, mais j'imagine toujours la situation la pire possible afin de contrecarrer tous les dangers potentiels (j'en invente donc beaucoup...). Évidemment, le temps disponible restreint la quantité de possibilité que tu peux anticiper, et au final beaucoup sont imaginaires, donc le sachant toi même tu ne t'y arrêtes pas, mais si tu as le temps, normalement tu ne dois pas pouvoir t'en empêcher.
(Petite anecdote : j'ai eu un moment de stress, (des imaginations assez violentes) sur une situation de la journée, mon frère m'a dit à plusieurs reprises qu'il fallait que je reprenne pied et que je déstresse, je le savais, mais la possibilité de me relâcher et que le danger survienne me rendait littéralement dingue... Surtout que les indicateurs rationnels étaient trop flous pour me prêter une réelle assurance, je naviguais donc sur une mer de brumes en imaginant des récifs partout... bref Charmant Very Happy )

Citation :
Avec les membres de son groupe, le 6 a un engagement sans faille ; il est impliqué, disponible, responsable et aidant.
Je suis surtout disponible, et fidèle. Impliqué, aidant, sont moins prononcés vu que j'ai souvent pris pas ou peu d'initiatives.
Je veux que le groupe avance, progresse, évolue, se porte bien... (selon mes critères, qui m'ont fait le rejoindre) Je vais donc dépenser du temps et de l'énergie afin de m'impliquer et en général pas à moitié. Mais c'est aussi le cas quand je m'implique dans une nouvelle passion (en général je suis assez actif dans mes activités Very Happy )

Citation :
Le 6 a une relation particulière à l'autorité. Il s'y soumet (6 phobique) ou s'y oppose (6 contrephobique). Dans tous les cas, il est important qu'une autorité soit loyale, sinon même le 6 phobique s'y oppose, éventuellement indirectement.
Surtout question de valeur, je suppose, j'aurais bien du mal à soutenir une autorité déloyale vis à vis du genre humain, tel que je le comprends du moins.^^
Je vois plutôt ici une relation entre une autorité envers qui tu t'es soumis ou allié. Si elle trahit l'accord tacite (par les valeurs qu'elle défendait et que vous partagiez) ou l'accord que tu avais conclu avec, alors oui tu deviens rapidement rebelle Very Happy, encore une fois la réaction et l'importance de cette réaction dépend de chaque individu. Je me demande d'ailleurs si l'important n'est pas l'impression de l'individu sur ses réactions plutôt que les réactions en elle même.  
(pour certains un petit geste est déjà un grand pas vers l'insubordination)

Citation :
Si quelqu'un est victime d'une autorité injuste, le 6 est toujours prêt à le soutenir. Il se veut du côté des faibles et des opprimés et en est fier.
C'est une phrase un peu bateau qui ne veut pas dire grand chose dans cet état à mon goût.
Cependant, je pense qu'un 6 viendra surement se mêler plus facilement de choses qui ne le regarde pas s'il estime que le plus petit parti du conflit est désavantagé. (pas forcément selon la volonté des parties en conflit Lol )

Je sais pas si ça pourra t'aider, mais au moins, j'aurais mis mon petit caillou à l'édifice que tu t'échines à construire Timide

(le type 6 s'intègre ou se désintègre en 9 selon le sous type alpha ou mu : clique ici )

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dodie
Aucun rang assigné
avatar

Type : ?NFJ 2w1 sp
Age : 23
Lieu : Dans un trou
Emploi : Étudiante
Inscription : 13/08/2014
Messages : 100

Message(#) Sujet: Re: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration Sam 06 Sep 2014, 21:26

henri_97 a écrit:
soyons francs alors :
type 2 - pourquoi je fais passer les autres avant moi ? --> parce que je croyais que les solutions que je m'applique à moi-meme sont applicable à tout le monde Smile. alors que ce ne sont pas mes solutions qui sont applicables, c'est le cheminement qui est applicable.

Perso en tant que 2 c'est plutôt "J'agis avec les autres de la même manière que j'aimerai que les autres le fasses avec moi". C'est lié à des principes et des valeurs très importante pour le 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 793

Message(#) Sujet: Re: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration Lun 08 Sep 2014, 15:19

Dorloth a écrit:
Je sais pas si ça pourra t'aider, mais au moins, j'aurais mis mon petit caillou à l'édifice que tu t'échines à construire Timide
Bien, j'avoue que ton avis sur mes deux hypothèses m’intéresserait hautement (car tu ne les a pas évoqué dans ton post).
Sinon, ce sont les petits cailloux qui font les grands rochers Lol ... héhé ... euhm ok je sors.
Des points de vue de personnes enneagramme 6 seraient la bienvenu également, mais aussi toute autre personne qui pense avoir relevé quelque chose d'important dans cette auto-analyse à partir de laquelle je n'arrive pas encore à tirer de conclusion certaine (le type 9 revenant en force, et mon type MBTI restant toujours dans l'obscurité).
Comme disait ce bon vieux Wittgenstein, il faut faire varier les étalons de mesure pour espérer améliorer notre vision des choses.


Dorloth a écrit:
Il ne découlait pas vraiment un besoin d'appartenance dans tes messages de présentation. Ou trouves tu cette caractéristique chez toi ?
Je dirais que c'est un besoin général de sécurité; peut-être est-ce dû à mon vécu au début de l'enfance, à mes conditions initiales on va dire (surprotection), mais pour tout ce qui est tache concrète du quotidien je ne ressens pas de besoin d'indépendance, déjà que je ne suis pas sûr qu'il y ait une sorte d'"indépendance" réelle possible dans ce monde, ce serait plutôt de "l'autonomie"; tout est question de savoir quels liens nous voulons former, et desquels nous voulons nous affranchir (ça serait, aussi, plus honnête de cette manière pour toute personne qui se lancera dans quelques analyses de la société et aussi prises de position politiques^^). Donc pour moi, il y a assurément une structure en laquelle nous nous réalisons et en laquelle nous subsistons, nous évoluons (tant sur le plan social que psychologique d'ailleurs); là je parle en intellectualisant presque le sujet, mais je pense que c'est tout à fait dans la continuité et la cohérence avec ce que j'ai vécu car j'ai fortement ressenti ces choses là.
J'ai donc un besoin de sécurité dans la survie, mais besoin de dépasser cette survie par ce biais pour se consacrer en toute autonomie (et non pas sans interdépendance ni forcément solitude) aux activités plus stimulantes de la vie (créativité, culture, découverte, progression dans la compréhension des êtres entre eux, activités solitaires ou proches et amitiés peu importe).
Aussi, c'est général, dans mon enfance il y a une tendance récurrente à passer par une autorité extérieure lorsque je suis en présence de plusieurs personnes, particulièrement dans mon entourage, pour demander si je pouvais réaliser une activité; sinon plus tard, ça s'est traduit par un besoin régulier de conseils lorsque me venait une idée d'activité dans le monde extérieur, et que j'éprouvais des doutes. Cependant, le "sentiment d'appartenance" n'est pas ce que l'on a encouragé dans mon éducation; ce serait plus un comportement habituel qui consiste à ne pas s'imposer de force (à moins que ce soit plutôt du type 9?), et à vérifier que l'opinion des autres ne me soit pas défavorable, auquel cas je serais gêné. L'ironie c'est que sans initiative de ma part, quand quelqu'un venait m'aborder et que je sentais que j'étais pris comme objet d'amusement j'étais beaucoup plus facilement dans la défiance quoique faisant mine de décontraction, mais avec le désir sérieux de me désencombrer de la situation rapidement (type 9 occasionnellement désintégré en 6 ou en 3?)
C'est ambigu car j'ai l'impression de n'être absolument pas dans le béni-oui-oui qui suivrait n'importe quoi, ni trop dans le dissident immature (bien que souvent en opposition avec mes proches, surtout par appréhension pour le futur), mais il y a un curieux mélange d'entêtement et de précaution chez moi, ce serait une bonne manière de me définir.
Pour le reste, mon besoin de sécurité peut se manifester vis à vis d'objets matériels également, (en sport par exemple, j'ai souvent manqué de confiance dans des installations où pourtant tout le reste du monde s'accommodait; tant qu'il y a avait une autre solution je la préférait au lieu de suivre).
Ma première présentation était très mal faite, lol, en plus d'être très légère, je n'avais même pas mentionné mes études (scientifiques), ce qui m'aura fait passé indubitablement pour un cliché d'artiste bien perché dans ses représentations du monde.^^
Ceci dit, ce n'est pas incompatible avec les types associés à des personnes souvent plus attirés par les arts que les autres. En relisant les descriptions d'INFJ par exemple, j'adhérais assez au coté soit trop sur les détails soit trop général, qui en font des personnes potentiellement artistes ou scientifiques, selon le moment. Enfin bon, ça c'est une autre hypothèse que l'on a peu fouillé, INFJ, et elle ne m'est revenue que depuis que ma mère s'était retrouvée beaucoup dans les vidéos analysant la morpho-psychologie de INFPs, tandis qu'elle me reconnaissait plus dans les INFj, INTP, ou ISFP, avec leur attitude posée! Hit ohmondieu



Dorloth a écrit:
Oui je pense que c'est ce qui a fait qu'on m'a le plus rapproché de ce type Smile

Sur ta recherche de réponses je suis tout à fait d'accord. Cependant, ta méthode me gêne, et je m'étonne, si tu désires vraiment des réponses,que tu t'y prennes ainsi... mais c'est possiblement plus une différence de MBTI que d'énnéagramme ici (ne mélangeons pas ce qui n'est déjà pas très clair Lol).

Bien si seulement je pouvais avancer sur le MBTI, lol, il faudrait que j'avance au moins dans un des deux modèles.


Dorloth a écrit:
A la recherche de la sécurité, il imagine et planifie des solutions à tous les problèmes possibles. Une fois cette phase de réflexion achevée, il peut agir vite et efficacement. Il respecte les procédures existantes.
Ouais on essaye ...

Je ne sais pas si c'est le cas pour tous, mais j'imagine toujours la situation la pire possible afin de contrecarrer tous les dangers potentiels (j'en invente donc beaucoup...). Évidemment, le temps disponible restreint la quantité de possibilité que tu peux anticiper, et au final beaucoup sont imaginaires, donc le sachant toi même tu ne t'y arrêtes pas, mais si tu as le temps, normalement tu ne dois pas pouvoir t'en empêcher.

J'ai besoin de beaucoup, beaucoup, ... beaucoup, de temps pour toute chose Smile
Là j'ai du mal à savoir si mes usages de la rationalité et mes humeurs irrationnelles sont si bien distinguées. Déjà, certitude, (oooh une certitude !! ) je ne tends pas automatiquement à rejeter et considérer comme inutile tout ce qui n'est pas directement rationnel; en l’occurrence les émotions je les aime et je crois que je les cherche souvent; c'est dans leur expression que tout devient flou, le relationnel; peut-être parfois je crains d'être tout simplement plus émotionnel ou plus sincèrement émotionnel que d'autres (... tiens c'est une possibilité ça, ... que je n'avais pas trop mise en valeur jusque là). Je présens parfois des attitudes convenues chez les autres, essentiellement vouées à créer du contact, et j'y éprouve un gène parce que je me sens tout de suite beaucoup plus sérieux et j'ai l'impression d'accompagner des imposteurs. D'où sûrement, de nombreux comportements de retrait de ma part, ou des déceptions éprouvées à l'égard de personnes ou vis à vis de l'entière conception de la "sociabilité". Tout compte fait, quitte à utiliser le vocabulaire de mon approche philosophique, je suis peut-être plus "coexistentialiste" que "utilitariste", mais j'accepte, sachant ne pouvoir être excessivement exigeant sans dégâts, que d'autres aient une conception des relations sociales aux finalités beaucoup plus matérielles, tant qu'ils sont intelligents et comprennent donc "l'utilité" concrète de la coexistence et l'énorme gaspillage d'énergie (de "ressources humaines" s'ils veulent) et de potentiel que constitue les nombreuses formes de dominations que souvent nous nous infligeons !

Dorloth a écrit:
Le 6 a une relation particulière à l'autorité. Il s'y soumet (6 phobique) ou s'y oppose (6 contrephobique). Dans tous les cas, il est important qu'une autorité soit loyale, sinon même le 6 phobique s'y oppose, éventuellement indirectement.
Surtout question de valeur, je suppose, j'aurais bien du mal à soutenir une autorité déloyale vis à vis du genre humain, tel que je le comprends du moins.^^

Je vois plutôt ici une relation entre une autorité envers qui tu t'es soumis ou allié. Si elle trahit l'accord tacite (par les valeurs qu'elle défendait et que vous partagiez) ou l'accord que tu avais conclu avec, alors oui tu deviens rapidement rebelle Very Happy,

Bien là je renvoie au paragraphe du dessus. ^^



Dorloth a écrit:
Si quelqu'un est victime d'une autorité injuste, le 6 est toujours prêt à le soutenir. Il se veut du côté des faibles et des opprimés et en est fier.

C'est une phrase un peu bateau qui ne veut pas dire grand chose dans cet état à mon goût.
Cependant, je pense qu'un 6 viendra surement se mêler plus facilement de choses qui ne le regarde pas s'il estime que le plus petit parti du conflit est désavantagé. (pas forcément selon la volonté des parties en conflit Lol )

A mon avis, on est impliqué dès que notre regard se pose sur quelque chose. Donc, pas besoin que ces choses nous "regarde"nt tant que nous nous trouvons un instant à les regarder. Ce processus stimule la conscience et celle-ci doit bien avoir une réponse aux circonstances. Et éventuellement on a suffisamment de réflexion pour savoir s'il est nécessaire d'intervenir ou non, directement ou non (bon là ce sera selon notre tempérament).
Après il y a des gens qui s'arrangent pour ne jamais se retrouver dans la situation de regarder, mais s'ils font ça c'est que leur conscience a forcément percuté à un moment ou à un autre, alors ce ne sont pas forcément les plus honnête envers eux-même.

J'attends vos interventions; n'oubliez pas les types 1 à 6, postés sur l'autre topic.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabellle
Aucun rang assigné
avatar

Type : 4 / INFP / Cancer asc Balance / Celte / Runneuse
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : Prof
Inscription : 23/07/2014
Messages : 80

Message(#) Sujet: Re: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration Lun 08 Sep 2014, 21:04

Ce qui aide à déterminer si l'on fait du 6, du 8, du 1 ou tout autre ennéatype, c'est de chercher quelles sont nos motivations les plus fréquentes dans la journée (pas nos comportements : la motivation de ces comportements)
Cela demande une auto-observation hyper précise et hyper sincère.
Parce que bon, sur un seul exemple, comme celui-ci... n'importe quel ennéatype peut défendre quelqu'un qui se trouve du côté faible ou opprimé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etmaboveari.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration

Revenir en haut Aller en bas
 

Auto-analyse, tests, enneagramme intégration/désintégration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» intégration/désintégration
» Questions sur l'énnéagramme : centres et désintégration
» Intégration/désintégration et point de stress/sécurité
» Type 5: niveaux de développement
» Le suicide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: L'Ennéagramme et autres tests psycho :: L'Ennéagramme-