Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'INFJ et la colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ryon
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 28
Lieu : Val de Marne (94)
Inscription : 18/12/2014
Messages : 10

Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère Jeu 25 Déc 2014, 10:39

Une des seules fois où je me suis mis dans une colère des plus incontralables c'était face à une injustice que je ne pouvais plus supporter après l'avoir subie toute ma vie (quelque chose avec la famille). Ca doit être la seule fois où j'étais plutôt fier de l'avoir fait.

Mais la plupart du temps je vois la colère comme une perte de maîtrise de soi et un aveuglement, donc je me mets rarement en colère et j'essaye souvent d'atteindre un niveau de plus dans la compréhension des situations pour tenter de laisser aller si jamais c'est possible.

Concernant les plus petites colères elles sont souvent dirigées contre moi-même parce que j'ai mal fait les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marmotte
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 31
Lieu : Paris
Emploi :
Inscription : 03/10/2014
Messages : 8

Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère Lun 29 Déc 2014, 11:54

Chez moi la colère est quelque chose que je ne vis pas bien.

Quand quelque chose m’énerve et me met hors de moi, ça bout à l’intérieur et extérieurement j’ai du mal à exprimer verbalement ce que je ressens. Physiquement c’est tout autre chose. J’ai tendance à sentir mon corps pétrifié/tétanisé et je ressens une grande violence enfoui en moi avec l’envie de détruire la personne qui provoque cette colère. Quand je verbalise ce que j’ai à dire, j’arrive à tempérer et modérer mes propos. Au final, je ne vis pas bien car j’ai l’impression de m’écraser.

Les gens me perçoivent comme étant calme, posé, n’ayant rarement un mot plus haut que l’autre alors qu’en fait je bous constamment…

Y-a-t'il d'autres personnes comme moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère Lun 29 Déc 2014, 12:40

@marmotte a écrit:
Chez moi la colère est quelque chose que je ne vis pas bien.

Quand quelque chose m’énerve et me met hors de moi, ça bout à l’intérieur et extérieurement j’ai du mal à exprimer verbalement ce que je ressens. Physiquement c’est tout autre chose. J’ai tendance à sentir mon corps pétrifié/tétanisé et je ressens une grande violence enfoui en moi avec l’envie de détruire la personne qui provoque cette colère. Quand je verbalise ce que j’ai à dire, j’arrive à tempérer et modérer mes propos. Au final, je ne vis pas bien car j’ai l’impression de m’écraser.

Les gens me perçoivent comme étant calme, posé, n’ayant rarement un mot plus haut que l’autre alors qu’en fait je bous constamment…

Y-a-t'il d'autres personnes comme moi?

Oui, J'ai même été jusqu'à l'aveuglement. Pour éviter l'explosion, lorsque la colère est trop puissante, je m'écarte de la source de la colère.

Utilise cette colère comme énergie, produit quelque chose (n'importe quoi) et si ça suffit pas, ENVOIE LES TOUS CHIER silly

Bon, pour le dernier conseil, c'est ce que je rêve de faire, mais comme je n'aime pas faire souffrir, j'ai trouvé la solution d'écrire.
Revenir en haut Aller en bas
marmotte
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 31
Lieu : Paris
Emploi :
Inscription : 03/10/2014
Messages : 8

Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère Lun 29 Déc 2014, 16:52

Merci Henrimage_97 !

Cela m'est arrivé aussi d'aller jusqu'à l'aveuglement. Je fais de la marche à pied pour évacuer la colère. Mine de rien ça me calme, sinon je risque de faire un meurtre... En plus je fais un régime actuellement, ça aide aussi!

J'ai déjà essayé l'écriture et c'est pas mal non plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noumenie
Aucun rang assigné


Type : 8w7
Age : 27
Lieu : Partout
Emploi : un truc compliqué
Inscription : 12/01/2015
Messages : 88

Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère Mar 13 Jan 2015, 06:35

Hello Smile

J'ai tendance, et à raison, de dire que je suis comme Hulk : Perpétuellement en colère et d'une patience et douceur plus que relative.
Cette colère est principalement orientée contre moi, car j'ai des exigences très fortes, et aussi envers les autres.

J'ai également une conception du pessimisme quelque peu différente je pense.
Pour moi, il n'y a pas plus optimiste qu'un défaitiste, car celui ci souhaiterait, de mon point de vue s'entend, bien plus, mieux, différent.
Mais comme un homme averti en vaut deux, il voit se profiler toutes les difficultés qu'il faudra combattre, ce qui moi, me met immanquablement en rogne mais est moteur dans ma vie.
Au moins, ça prouve que je ne suis pas complètement indifférente ni morte Smile

Anyway, mon énervement n'est pas extérieurement violent le plus souvent.
Au plus loin, quand cela déborde franchement, cela va jusqu'aux hurlements contre la personne qui a plus que dépassée mes limites, c'est donc plutôt rare.
Je n'ai jamais frappé personne et je suis globalement peu vulgaire (au mieux j'utilise ça comme des mots de liaisons ou des adjectifs haha), mais j'ai eu le plaisir de jeter des pots de confiture en verre sur un ex love (il le méritait, oui oui )
Après, quand la pression est trop forte, les larmes montent facilement aux yeux.
Plus généralement, je vais virer mutique, c'est un mode que j'ai et qui est très aisé chez moi, mutique et "jouer au pendu" (je fais des comptes, au bout de 5, je raye les gens de ma vie Very Happy)
Mes mots seront aisément méchants, piquants, déjà que de base, tout ce qui est de la triade du cynisme/sarcasme/ironie sont mes maitres, c'est poussé à l'extrême, couplé au fait qu'il m'est aisé de trouver aussi ce qui est sensible chez autrui.
Une vraie connasse si on veut, globalement, j'le vis bien.

Par contre, plus sombre est ma rage - ce qui est encore différent de la colère car la rage c'est comme une vengeance, quelque chose que l'on nourrit, que l'on cultive, pas quelque chose de soudain comme la colère et qui fait écho à une situation précise - et meilleure sera ma concentration et mes créations.
D'où le pourquoi ces émotions dites négatives, sont pour moi du pain bénie.


Je ne sais pas en quoi la colère d'un IN/FJ peut être plus différente d'une autre, mais cela pourrait être intéressant de voir Smile


Dernière édition par Noumenie le Mar 13 Jan 2015, 08:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère Mar 13 Jan 2015, 08:05

bon à priori, les INFJ sont tous des psychopathes en puissance. Ange-démon


Je pense que cette gestion de la colère est du à Fe couplé à Ni qui fait que l'on sait d'avance quels vont être les effets de la colère sur l'autre, ou encore que lorsque nous sommes à l'origine de la colère, nous en comprenons les causes et les conséquences pour l'autre. Star Wars

Bref, nous gérons la colère comme un miroir qui ne renverrais pas de reflet. Mais lorsque nous, nous sommes en colère il y a l'effet cumul qui fait que nous renvoyons notre colère plus toutes celle non exprimées. Comme un miroir avec une mémoire des reflets, qui renverrais plusieurs reflets en surimpression, rendant l'image légèrement déformé (euphèmisme Smile ). Eclairs

ça vous parle ?
Revenir en haut Aller en bas
Arwedia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ / 5w6
Age : 32
Lieu : Tours
Emploi : Sinistres (assurances)
Inscription : 28/02/2015
Messages : 9

Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère Dim 01 Mar 2015, 11:45

C'est pas idiot de se demander si les INFJ sont des psychopathes en puissance.

Je pense que la gestion de la colère est un point central de notre personnalité en termes d'évolution de vie. Il ne faut pas oublier que Hitler et Ben Laden sont classés parmi les INFJ. Alors, pour devenir plutôt un Ghandi qu'un Hitler, la colère doit être bien gérée.

Pour ma part, mon entourage proche est prévenu : je suis quelqu'un de très gentille et calme, mais il ne faut pas me faire trop chier. Quand je suis en colère, je crie très rarement. Ce sont plus les mots que j'emploie qui terrifient mon entourage. Je suis très dure et sévère dans mes propos. Et quand il m'arrive de crier, les murs tremblent et les chats se cachent lol.

C'est intéressant de développer l'idée sur le cumul des colères passées. Je pense à l'exemple type de ce qu'il ne faut pas faire à un INFJ : le trahir dans le confiance qu'il vous accorde. Si dans le passé l'INFJ a déjà vécu ce genre de situations (je pense qu'on en a tous vécu au moins une fois sinon on ne se serait pas découvert INFJ), il risque fortement de réagir en tenant compte de ce vécu vis à vis d'une personne du présent. Et c'est là que l'effet miroir intervient. Les autres types de personnalité n'ont pas forcément une empathie développée et du coup on peut se heurter à quelqu'un qui ne comprend absolument pas pourquoi on réagit avec autant de force par rapport à une situation à priori bénigne. L'autre personne peut nous renvoyer avec autant de force l'intensité de notre colère en pleine figure. Et c'est dommage.

Je trouve qu'un INFJ qui gère mal sa colère peut vraiment bousiller sa vie et celle des autres. Il faut vraiment bien savoir faire la part des choses et juger de l'intensité de la réponse à apporter en fonction de la gravité du grief reproché à l'autre. Je pense qu'il faut faire la paix avec son égo et son esprit d'indépendance.

Par contre, je suis partisane de la bonne colère. Celle qui permet d'avancer et qui s'exprime par de l'agressivité positive. Prendre la défense de quelqu'un ou des valeurs pour le bien commun des individus par exemple. Se mettre en colère pour qu'un travail soit bien fait où pour que des problèmes n'arrivent pas. Sachant qu'on est des personnes très intuitives qui savent anticiper les complications, la colère est alors une alliée.

_______________________________________
La liberté et la vérité ont un prix que peu sont prêts à payer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouhvrack
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP
Age : 20
Lieu : Lille
Inscription : 11/09/2017
Messages : 79

Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère Lun 27 Nov 2017, 23:05

Je crois qu'il faut voir à propros du Ne la cinquième fonction, les ENFP qui sont la fonction auxiliaire de l'INFJ bouillonnent de rage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère Sam 15 Sep 2018, 13:59

La colère est quelque chose qui me dérangeait naguère.
Aujourd'hui je la trouve agréable et nourrissante ; je ressens une vague de puissance, un feu intérieur me traverser. Et c'est étrange, mais c'est calme et parfaitement serein.
La colère précède le changement chez moi. Elle me fournit la force et l'énergie nécessaire pour m'exprimer, changer de vision ou me libérer de schèmes comportementaux dysfonctionnels. Lorsqu'elle advient, je reçois un enseignement. Elle me montre les parts de moi qui souffrent, et elle nourrit la remise en question. Une colère cache souvent d'autres émotions ; il faut alors suivre le fil. J'en ai fais une alliée, comme la plupart de mes émotions d'ailleurs...
Je suis très conscient des émotions qui me traversent et n'ai jamais eu non plus la moindre difficulté à décrire ce qui se produit à l'intérieur de moi.

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: L'INFJ et la colère

Revenir en haut Aller en bas
 

L'INFJ et la colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» L'INFJ et la colère
» Comment gérer sa colère?
» sourire et colère
» Colère et peur
» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFJ - Le Conseiller-