Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Parlez-moi d'amour..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Parlez-moi d'amour.. Sam 01 Déc 2012, 15:55

Bonjour à tous et à toutes, Smile


Ça fait un petit temps que j'erre sur ce forum, telle une âme en peine, peut-être dans l'attente d'une grande révélation qui viendrait chambouler mon existence...

Cependant, les préoccupations sont souvent les mêmes au cours de ma vie...

L'impression de ne servir à rien, d'être un fantôme aux yeux des autres, de n'être qu'une tête pensante isolée, de ne pas avoir d'accroche au monde réel....

L'impression de flotter dans ma peau, comme s'il y avait un vide d'air entre Moi, et tout le reste... Peut-être caractéristique du IN? ou INT? (la flemme de vérifier, désolé)

Mon désir, mon grand kiff', serait d'établir, ou de découvrir un système logique implacable qui me soulagerait du côté absurde de la vie.... mais quelle illusion me direz-vous!!!

Un peu, ce que je me suis souvent dit auparavant, comme avoir un petit Maître Yoda dans la poche, toujours prêt à nous dire ce qu'il Faut faire quand on a besoin de lui.

Une notice, un manuel de la vie quoi..... pfffff!! Quel gamin je fais en écrivant ça, me souffle une partie de moi...

Ce qui m'énerve, c'est que même si j'avais une telle notice, ou un Maître Yoda dans la poche, je finirais forcément par en douter, et rien ne changerait vraiment...

Disons que je cherche (inconsciemment ou non) à me décharger du côté "pratique" (qui est plus embarrassant que pratique... hum!) de la vie, pour me plonger entièrement dans mes rêveries, et qu'en même temps, je sais que poussée à l'extrême, c'est une idée qui coûte cher socialement parlant.


En fin de compte, j'essaye de vivre comme je peux. J'ai rarement quelque chose de génial à raconter, puisque mes rêveries/théories prennent une place folle dans ma tête, et que je suis finalement le seul à pouvoir les comprendre et les ressentir dans toute leur complexité, sous peine de devoir passer mon temps à expliquer les choses à qui veut les comprendre.


Mais tout ceci, c'est ma vie de tous les jours. Celle avec laquelle je suis plus ou moins à l'aise, par habitude.


La question qui me taraude toujours, est la question de l'amour et des filles, à priori la seule chose qui me retienne de tout envoyer paître et de me mettre sous perfusion dans un lit d'hôpital pour être tranquille, et finir ma vie dans les jeux vidéos et autres médias culturels/artistiques (et donc finir par en mourir?).

Comme si c'était pour moi la ligne rouge à ne jamais remettre en question sous peine de mort lente.

Une sorte de barrière, que je longe, en me mordant la lèvre de ne pas pouvoir sauter par-dessus.

Alors, dans ma torpeur, je garde espoir. L'espoir qu'un jour je rencontre une fille/femme longeant cette même barrière.

Pour moi, ça voudrait tout dire. Plus besoin de mots, plus besoin d'explications, puisque tout serait dit.


Je ne sais pas vraiment ce qu'il en est pour vous autres INTP, car le sujet de l'amour n'est pas le plus abordé sur cette partie du forum, mais j'ai l'impression que c'est paradoxalement la quête d'amour qui est le Saint Graal de ma vie. A la fois "inatteignable", et pourtant partie essentielle de l'espoir qui me tient en vie.


A la base, je voulais écrire sur le fait que la recherche d'une partenaire était la principale (sinon l'unique) fracture de tous mes raisonnements. Comme une structure ébréchée...



Aux INTP, comment interprétez-vous votre besoin/quête d'amour/affection/tendresse?

Quelle est votre idée, votre "métaphore de l'amour"?


Je ne suis pas sûr de ce que j'avance, mais je pense être dans une dynamique de consolidation de mon Fe inférieur... dans la recherche d'un certain équilibre/épanouissement.

Bien à vous ☀
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Sam 01 Déc 2012, 21:41

kirikou a écrit:
Bonjour à tous et à toutes, Smile
L'impression de ne servir à rien, d'être un fantôme aux yeux des autres, de n'être qu'une tête pensante isolée, de ne pas avoir d'accroche au monde réel....

L'impression de flotter dans ma peau, comme s'il y avait un vide d'air entre Moi, et tout le reste...
[....]
Disons que je cherche (inconsciemment ou non) à me décharger du côté "pratique" (qui est plus embarrassant que pratique... hum!) de la vie, pour me plonger entièrement dans mes rêveries, et qu'en même temps, je sais que poussée à l'extrême, c'est une idée qui coûte cher socialement parlant.

En fin de compte, j'essaye de vivre comme je peux. J'ai rarement quelque chose de génial à raconter, puisque mes rêveries/théories prennent une place folle dans ma tête, et que je suis finalement le seul à pouvoir les comprendre et les ressentir dans toute leur complexité, sous peine de devoir passer mon temps à expliquer les choses à qui veut les comprendre.

Salut Kirikou !

Je suis un peu étonné que tu postes ce message dans la catégorie INTP car ce que tu décris est, pour moi, caractéristique d'un Ni en dominante (la forte rêverie et les théories intérieures) et d'un Se en inférieure (les difficultés d'adaptation au réel). Je te verrais plutôt INTJ avec le côté théoricien.


kirikou a écrit:

La question qui me taraude toujours, est la question de l'amour et des filles, à priori la seule chose qui me retienne de tout envoyer paître et de me mettre sous perfusion dans un lit d'hôpital pour être tranquille, et finir ma vie dans les jeux vidéos et autres médias culturels/artistiques (et donc finir par en mourir?).

[...]
A la base, je voulais écrire sur le fait que la recherche d'une partenaire était la principale (sinon l'unique) fracture de tous mes raisonnements. Comme une structure ébréchée...

Vu que tu es plutôt rêveur, il te faudrait une personne plus ancrée dans le réel mais dans le même mode perceptif, style ENFP/ENFJ/ENTP/INFP.
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Sam 01 Déc 2012, 22:40

Absolument pas, Aikido, j'ai eu des pensées tellement semblables à lui, et je te certifie le fait que je suis INTP.
Toutes ces dissociations de l'esprit et du corps signifient un trop grand Ne en dépit de Si, tout simplement.

C'est effectivement un début d'affirmation du Fe inférieur dans ton esprit, ce qui peut provoquer une certaine confusion et mal être.

En fait, ne m'en veut pas, mais je crois que tu as perdu ta force, ton endurance, et somme toute une partie de ton caractère au profit d'un développement nouveau.

Et concrètement, je ne suis pas sûr que tu risque de trouver l'amour dans ces conditions là, et quand bien même tu l'étais, la réciproque serait tellement peu sûre.

Dis moi, fais-tu beaucoup d'activité physique, sors-tu, te dépenses-tu, joues-tu beaucoup aux jeux vidéo, fais-tu beaucoup ressortir tes sentiments dans tes activités ludiques/intellectuelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Sam 01 Déc 2012, 23:24

@Exterkate a écrit:
Absolument pas, Aikido, j'ai eu des pensées tellement semblables à lui, et je te certifie le fait que je suis INTP.

Avec un tel degré de déconnexion au réel ?

Kirikou, as tu toujours éprouvé cette déconnexion ? Sinon, est ce que sa venue as été progressive ?

Edit: j'ai du mal avec un trop grand Ne sinon il arriverait davantage à exprimer ce qu'il vit. Au contraire, il semble être dans une introversion très forte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Sam 01 Déc 2012, 23:59

Bonjour kirikou,

Je confirme sur le fait que tu sembles en tous cas bien INTP. De mon point de vue d'INTP. Ça vaut ce que ça vaut.

Toute la première partie de ton message reflète pour moi une totale déconnexion volontaire à la réalité, parce que tu ne te sens pas intégré au monde qui t'entoure et que tu ne comprends pas.
Tu te sens intrus et inadapté.
C'est l'introversion poussée à son paroxysme.

L'aspect qui m'interpelle c'est que tu as la sensation que personne ne peut comprendre ce que tu vis/penses.
Je te confirme que c'est là une partie de ton problème.

Certes, les personnes qui comprennent tes concepts avancés et tes grandes idées sans grands efforts sont rares. Si tu commences à épancher tes grandes théories à tout le monde, tu vivras plus de moments de frustration que de moments de bonheur. Je n'ai croisé à ce jour qu'une seule personne capable de finir les phrases que je commence et inversement.
C'est un cadeau rare.

Cependant

Le point commun avec l'ensemble des mortels qui t'entourent peut se situer à un niveau plus accessible.
Les tracas quotidiens qui t'entourent (c'est pas ton truc en tant qu'INTP) peuvent être partagés. Certaines idées par trop alambiquées aussi. Mais tu t'apercevras qu'il est tout à fait possible d'échanger avec des personnes et d'avoir des discussions sur des visions différentes de pas mal de choses sans partir dans des envolées intellectuelles sans fin.

Au niveau sensations/sentiments, en tant qu'INTP, ça sort assez brut et la majorité des gens qui t'entourent sont capables de te lire comme si tu avais une enveloppe transparente. Sur ce terrain, tu peux avoir une bonne surprise quant à la compréhension intuitive que les autres ont de toi.
Ça peut même te surprendre à quel point ces personnes tapent juste !

L'urgence pour toi est de sortir de la boucle "les gens sont cons et ne peuvent pas me comprendre, je suis trop complexe pour eux". Ils le peuvent, simplement pas sur ce que tu mets en avant...
Il est nécessaire que tu sortes de ton introversion, mais il faut d'abord que tu y croies toi-même. Il n'y a que toi qui peut te convaincre de ce que je te dis. Si tu dis "oui oui" mais qu'au fond tu te sens incompris, tu ne sortiras pas de ta boucle systémique.
Tu noteras la bonne dose de surmoi là-dedans, mais c'est un sain coup de pied au cul.

Côté sentimental maintenant.

Pour moi, le danger de l'esprit pragmatique de l'INTP est double :
  1. Raisonner l'amour avec l'intellect : pas super adapté (t'as déjà essayé de souffler dans une guitare ?)
  2. Aborder le côté sentimental et cul-cul (nécessaire à l'ouverture de ses sentiments, surtout quand on a pas l'habitude...) avec de l'ironie voire du sarcasme/ironie


Ta mission, si tu l'acceptes (et c'est pas juste une phrase des 007, si tu n'acceptes pas ce que tu dois faire, personne ne pourra te faire bouger en bon INTP parfois borné que nous sommes tous :P ), est double :
  1. Dans un premier temps, t'ouvrir aux autres, sur les registre et au niveau que tu considère le plus adapté, en cherchant les limites, qui changent avec les interlocuteurs
  2. Dans un second temps, mettre le côté sensitif/sentimental sur la table, en t'ouvrant à ce que tu aimes/ce que tu n'aimes pas, ce que tu ressens, tes faiblesses, tes douleurs, etc. Là encore, il faut avoir de bons interlocuteurs, mais tu ne peux en avoir aucun


Pour résumer, ta sensation de détachement de la réalité et tes réflexions qui fourmillent en trop grand nombre dans ta tête sont le signe d'un trop-plein.
Rien ne sort, tu es en mode cocotte-minute. Tu as besoin, et c'est bien naturel (tout le monde l'a) de partager ce que tu vis/ressens/penses, etc.

Tu verras qu'en déchargeant cette tension accumulée, les tours de boucles s'amenuiseront et c'est un cercle vertueux qui te libèrera du temps cérébral pour t'attacher au monde qui t'entoure et renforcer le mouvement d'ouverture.

J'espère avoir été clair et d'une aide suffisante, avec les bons arguments pour faire plus ou moins mouche.

Excellente idée que d'être venu par ici en tous cas, c'est la première étape pour s'en sortir que de rencontrer du monde (même virtuel) et de se livrer un peu en quête d'aide.

[EDIT]
Oops, j'ai oublié de répondre à la question... Rolling Eyes

Pour la recherche de l'amour, il ne faut le prendre par le côté théorique ou Walt Disney, ou ce que tu crois comprendre de ce que c'est.

L'approche que j'ai de l'amour, déjà, c'est que ce n'est pas une métaphore sauf dans les films. C'est quelque chose de très concret, qui comble un manque naturel instillé par notre instinct de survie te nous pousse à nous rapprocher du sexe opposé pour perpétuer l'espèce.
Dis comme ça, c'est pas très classe, mais c'est le constat de base au bouillonnement hormonal qui te fait ressentir ce manque.

Ma vision est simple, puisque les INTP ont des besoins simples pour vivre et se nourrissent de grandes idées et d'idéaux à construire.
C'est une personne avec qui la connexion particulière se fait, avec qui la compréhension mutuelle se fait sur des bases à définir (je n'ai pas de critère exact, je pars du principe que c'est quelque chose qui doit se sentir et pas forcément s'expliquer... Oui pour un INTP c'est dur !).
C'est une chimie basique, basée sur la fait que notre regroupement nous rendra mutuellement heureux. C'est aussi simple que ça.
Après... Dans quelles circonstances ? Pourquoi ? Par quels mécanismes ? Et toute la suite d'autres questions sans fin, je n'ai aucune réponse.

La seule certitude que je me suis forgé (à tord ou à raison), c'est que c'est un intérêt mutuel pas forcément apparent de prime abord mais que chacun a l'humilité d'accepter de montrer en brisant la barrière de la peur du ridicule.

Pour ce qui est du développement d'un couple, l'INTP n'est pas du genre à exprimer suffisamment ses sentiments, il faudra donc un effort de notre part sur ce point et surtout une compagne tolérante à ce manque qui saura instiller cette envie de le faire chez nous pour rééquilibrer les échanges. Sinon ça partira en cacahuète à plus ou moins long terme.

Quant à l'aspect pratique du quotidien en couple, je passe dessus sans m'y arrêter : l'INTP saura faire, sans se prendre la tête, et il fera partie d'un couple ne correspondant pas forcément aux standards usuel, mais épanoui et survolant les difficultés matérielles si souvent la cause de tensions chez les autres.

C'est donc une histoire de retard à l'allumage, l'amour version Diesel (l'ingénieur à l'origine du moteur éponyme, pas les fringues ignobles...).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Dim 02 Déc 2012, 02:29

Ooouuuuhh que de lecture!!! ça va me prendre un temps!!! :O

Bon bon bon!!...

Aïkido a écrit:

Kirikou, as tu toujours éprouvé cette déconnexion ? Sinon, est ce que sa venue as été progressive ?

Edit: j'ai du mal avec un trop grand Ne sinon il arriverait davantage à exprimer ce qu'il vit. Au contraire, il semble être dans une introversion très forte.


Salut Aïkido!

Je te rassure, je me suis reconnu instantanément dans le simple découpage des lettres INTP du site les 16-types, qui s'est vu confirmé par un test internet que j'ai fait comme ça quelques mois plus tard.

Sinon, quand je parle de rêveries, je parle de tout ce qui se passe dans la tête d'une personne, les pensées, réflexions inclues.

Après, oui, j'ai pratiquement toujours éprouvé la déconnexion, à peu près depuis l'école primaire... Mais comme j'étais premier de classe, j'avais ma place en quelque sorte, jusqu'au collège/lycée où ça s'est dégradé au fil du temps... les notes, les relations amicales et familiales... bref, des années pourries.

Maintenant, je vais m'intéresser à ce "trop grand Ne", si c'est ça qui m'empêche de mettre les mots parfois....


@Exterkate a écrit:
C'est effectivement un début d'affirmation du Fe inférieur dans ton esprit, ce qui peut provoquer une certaine confusion et mal être.

En fait, ne m'en veut pas, mais je crois que tu as perdu ta force, ton endurance, et somme toute une partie de ton caractère au profit d'un développement nouveau.

Et concrètement, je ne suis pas sûr que tu risque de trouver l'amour dans ces conditions là, et quand bien même tu l'étais, la réciproque serait tellement peu sûre.

Dis moi, fais-tu beaucoup d'activité physique, sors-tu, te dépenses-tu, joues-tu beaucoup aux jeux vidéo, fais-tu beaucoup ressortir tes sentiments dans tes activités ludiques/intellectuelles ?

Salut Exterkate,

Oui, j'essaie de "travailler" sur mon Fe comme je peux, en essayant dans la limite du possible de distinguer ce qui me tient à cœur de ce dont je me fiche, en écartant tout ce dont je doute. Finalement, ça m'aide beaucoup à faire le tri dans mes valeurs et mes aspirations.

Sinon je ne t'en veux pas, lol!! Je suis assez d'accord quand tu parles d'un développement nouveau, puisque ça fait plusieurs années que j'ai décidé de changer radicalement ma façon de cogiter (ou disons, ma base de réflexion) car j'étais assez "chien" avec tout le monde.... prêt à mordre quiconque passait le portail... :s Depuis je me suis un peu cassé les dents, calmé, relaxé, et isolé...

Après, trouver l'amour, ce n'est pas vraiment ma préoccupation du moment, mais ça reste dans un coin de ma tête et je considère ça comme très important "pour plus tard", d'où l'idée qui m'est venue de chercher à savoir s'il en était de même pour les autres INTP.

Enfin, non, je ne fais pas beaucoup de sport depuis 2 ans, aussi à cause de déménagements intempestifs (ou compulsifs?)... j'ai du mal à garder une routine de vie personnelle autant que sportive. Là j'ai repris la course à pied et la muscu depuis 2 semaines que je ne travaille plus. Je passe le plus clair de mon temps libre à lire sur le net, écouter de la musique et regarder des films, et oui, c'est là-dedans que mes sentiments ont l'air de s'épanouir Smile

Les jeux vidéos, c'est plus une histoire d'amour et de haine, puisque c'était mon paradis quand j'étais lycéen, mais à cause de voyages j'ai dû laisser tomber, puis j'ai retrouvé le goût quelques temps, avant de réduire à nouveau car je culpabilisais trop par la solitude que ça m'apportait (idée que je trouve assez fausse en fin de compte, c'est surtout la manière de vivre la solitude qui diffère)... Je dois jouer environ 4-5h par semaines actuellement.



LeConnardDuFond a écrit:

Bonjour kirikou,

Je confirme sur le fait que tu sembles en tous cas bien INTP. De mon point de vue d'INTP. Ça vaut ce que ça vaut.

Toute la première partie de ton message reflète pour moi une totale déconnexion volontaire à la réalité, parce que tu ne te sens pas intégré au monde qui t'entoure et que tu ne comprends pas.
Tu te sens intrus et inadapté.
C'est l'introversion poussée à son paroxysme.

L'aspect qui m'interpelle c'est que tu as la sensation que personne ne peut comprendre ce que tu vis/penses.
Je te confirme que c'est là une partie de ton problème.

Certes, les personnes qui comprennent tes concepts avancés et tes grandes idées sans grands efforts sont rares. Si tu commences à épancher tes grandes théories à tout le monde, tu vivras plus de moments de frustration que de moments de bonheur. Je n'ai croisé à ce jour qu'une seule personne capable de finir les phrases que je commence et inversement.
C'est un cadeau rare.

Cependant

Le point commun avec l'ensemble des mortels qui t'entourent peut se situer à un niveau plus accessible.
Les tracas quotidiens qui t'entourent (c'est pas ton truc en tant qu'INTP) peuvent être partagés. Certaines idées par trop alambiquées aussi. Mais tu t'apercevras qu'il est tout à fait possible d'échanger avec des personnes et d'avoir des discussions sur des visions différentes de pas mal de choses sans partir dans des envolées intellectuelles sans fin.

[CRIC CRAC je condense Wink]

La seule certitude que je me suis forgé (à tord ou à raison), c'est que c'est un intérêt mutuel pas forcément apparent de prime abord mais que chacun a l'humilité d'accepter de montrer en brisant la barrière de la peur du ridicule.

Pour ce qui est du développement d'un couple, l'INTP n'est pas du genre à exprimer suffisamment ses sentiments, il faudra donc un effort de notre part sur ce point et surtout une compagne tolérante à ce manque qui saura instiller cette envie de le faire chez nous pour rééquilibrer les échanges. Sinon ça partira en cacahuète à plus ou moins long terme.

Quant à l'aspect pratique du quotidien en couple, je passe dessus sans m'y arrêter : l'INTP saura faire, sans se prendre la tête, et il fera partie d'un couple ne correspondant pas forcément aux standards usuel, mais épanoui et survolant les difficultés matérielles si souvent la cause de tensions chez les autres.

C'est donc une histoire de retard à l'allumage, l'amour version Diesel (l'ingénieur à l'origine du moteur éponyme, pas les fringues ignobles...).

Bonjour LeConnardDuFond,

Effectivement, j'ai l'impression que personne ne peut comprendre "comme ça sort", et qu'il faille toujours passer par la phase éprouvante des explications à rallonge... mais ça, je le traîne depuis des lustres, donc je vis avec comme on vit avec une dent cassée quoi!

Comme tu dis, c'est un cadeau rare que d'avoir un ami comme le tien, et il doit avoir une place chère dans ta vie...

La vérité, autant te prévenir, c'est que je n'ai pas spécialement envie de sortir de mon introversion. Je me suis déjà donné beaucoup de mal pour m'isoler comme il faut, donc c'est pour moi hors de propos de faire "machine arrière" maintenant. Comme si j'avais déjà trop donné sur ce plan, et que j'ai besoin d'un repos bien mérité dans la contemplation tranquille (morbide?) des choses.

La mission, je l'aurais bien acceptée, mais comme dit plus haut, je ne peux m'empêcher de remettre en question la parole des autres, fussent-ils Maître Yoda. Ca me fait plaisir de lire tes conseils, mais ton témoignage personnel m'intéresse davantage.

En gros : Comment vis-tu ton amour pour ta compagne? ou sinon, quelles conditions (à la louche) feraient que tu tombes (plus ou moins) amoureux d'une nana?

(je sais que tu ne mets pas les mots sur les critères, mais grosso-modo quoi!! Very Happy)

Voilà ce qui m'intéresse. Peut-être aussi la manière la plus inspirante/enrichissante pour moi de me nourrir de l'expérience des autres.

C'est aussi vivre par procuration, je sais bien, mais j'aime beaucoup ça, comme quand je me plonge dans un film ou un jeu vidéo. Après tout, je n'aurai pas assez d'une seule vie pour tout expérimenter, donc je laisse souvent faire l'imagination.

Je suis néanmoins pratiquement d'accord avec tout ce que tu as écrit, mais ça ne m'empêchera pas de tenter d'abord "à ma sauce" pour voir si ça marche quand même Smile

La question que ça m'amène à te poser est : est-ce que ta méthode a fait ses preuves?

Par extension : existe-t-il vraiment une marche à suivre "universelle" (commune à tous/aux INTP) pour être heureux?

Dans ton dernier paragraphe sur l'amour, je retiens surtout "brisant la barrière de la peur du ridicule", condition siné qua non pour moi aussi. Pourquoi ne pas parler de confiance plutôt?? Comme si nous avions déjà assez souffert du ridicule pour ne plus demander que les personnes qui nous acceptent tels que nous sommes, et donc, ça rejoint la notion de confiance. Bref, ta formulation m'a tapé dans l’œil car j'avais la même. Je ferme la parenthèse )

Voilà pour ce soir, désolé si je n'ai pas argumenté sur tous les points soulevés, mais j'ai tendance à écrire lentement... :/ et là faut que je dorme...

Merci pour vos réponses Smile




Si vous aussi chez vous, vous vous sentez seul, isolé, ou si l'un de vos proches a les dents jaunes, ou encore si votre chien ne veut plus sortir de la salle de bains, n'hésitez pas à venir témoigner! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Dim 02 Déc 2012, 03:15

Pour commencer par la fin :
Non, je ne pense pas qu'il y ait de formule universelle, pour aucun type. Tout simplement parce que le type définit un tempérament, une partie formant le (ou formée du ?) moi/surmoi de chacun.

Tout simplement parce qu'au-delà de nos fortes ressemblances (que le MBTI a soulevé en brisant à nouveau le mythe du "tous uniques"), il y a tout de mêmes des degrés divers sur chacune des fonctions composant le type de chacun.
Et même à degrés strictement identique, il y a encore des différences, notamment au niveau du développement de la vie personnelle de chacun.
Et je ne suis pas exhaustif car je n'ai pas la science infuse, mais mon intuition me dit qu'il peut y avoir de très nombreuses raisons impliquant un léger "shift" entre 2 personnes étant sur le papier identiques.

Je ne peux pas te garantir que ce que je te dis fonctionnera pour toi, je me suis simplement reconnu à une étape de ma vie dans tes propos et j'ai conscience d'avoir évolué à partir de cet entonnoir de questions.
Prends le temps qu'il te faudra si tu as besoin de souffler, mais tu ressentira vite le besoin de sortir de ton isolement, car on ne peut vivre sans interaction avec autrui (et ça ne vient pas de moi). Nous sommes un animal fait pour vivre en groupe.

Tu me demandes mon expérience personnelle. C'est ce dont je t'ai parlé, je ne peux malheureusement que me baser sur ma propre expérience, et mes conseils sont issus de ce que j'ai vécu. Je ne suis pas omniscient.

L'ami dont je t'ai parlé est finalement plus distant que d'autres. Mais cependant cela n'affaiblit pas pour autant le lien que l'on s'est créé. L'expérience a été aussi marquante d'un côté ou de l'autre ! Wink
Et puis la vie a amené de l'éloignement physique à l'équation. Pour autant, je ne sens pas que j'ai perdu l'intensité de la relation. Très étrange, mais elle est façonnée suivant nos 2 types très particuliers Smile

Pour les critères concernant les nanas, il me semble t'avoir aiguillé dans ma section EDIT.
J'ai bien évidemment quelques critères physiques, certains modelés par différences sources de mon histoire personnelle.

Pour le reste, c'est vraiment du feeling. Si le courant passe c'est nécessairement qu'il y a une bonne compréhension mutuelle.
Je ne pense pas qu'il faille trop se ressembler ou trop être différents (cf. ma signature concernant le bordel ambiant dans les dictons à ce sujet, preuve que c'est du vent).

Je ne crois donc pas qu'il soit possible de dresser une liste de critères précis sur des points de détails au risque de laisser passer de nombreuses occasions.
L'ouverture est la clé pour découvrir des personnes géniales et en faire des amis ou plus.

J'essaie d'être capable de me laisser surprendre malgré mes partis-pris et mes idées parfois bien arrêtées.
Je laisse la chance à l'inconnu, et je ne me lasse pas de découvrir des choses sur les autres ou sur moi.

Je pars de très loin sur ma propre construction, désolé de ne pouvoir être plus à même de creuser le sujet sentimental.

Peut-être d'autres t'apporteront les éléments de réponse que tu recherches ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Dim 02 Déc 2012, 10:59

Toutes ces explications sont très intéressantes. Je n'imaginais pas les INTP si décalés de la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Dim 02 Déc 2012, 12:18

@LeConnardDuFond

Je suis bien d'accord quand tu exposes la "différence universelle" chez les êtres humains, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que demander l'avis/témoignage d'INTP en particulier peut-être une source de réconfort pour moi. Ça paraît un peu "préfabriqué", un peu facile, mais je me dis qu'il faut au moins comparer ce qui est comparable.

Aussi d'accord sur le fait de ne pouvoir vivre sans interaction avec autrui, mais bon... entre les interactions frustrantes et la solitude, j'ai fait mon choix pour l'instant (effectivement, ce n'est pas définitif).

J'ai quand même gardé une amie (la seule personne qui essaye de comprendre), mais on se dispute tellement ces derniers mois que c'est devenu la prise de tête totale, et les 800km qui nous séparent, n'arrangent rien à l'affaire... En même temps, j'ai souvent envie de bouger... de tout réapprendre, redécouvrir...


Maintenant, je me dis que je me suis sûrement laissé un peu trop aller dans mon premier message. Je sais bien que la réalité de la vie n'a rien de métaphorique ou de poétique (et pourtant... parfois....), mais j'essaye de lâcher prise avec ma quête de "grandes vérités" pour l'instant, gavé par les mots que je finis trop souvent par "fantasmer". Des mots comme "vérité, bonheur, amour, réalité, raison, paix", conçus pour être galvaudés, et je tombe souvent dans le panneau de l'idéalisme au cours de mes réflexions,,,, ce qui finit par me faire souffrir.

Je me demandais si d'autres INTP partaient à la recherche (ou y songeaient) de leur Fe, ou essayaient d'y accéder d'une quelconque manière, mais comme tu l'as sous-entendu, ce n'est pas forcément le genre de chose sur lequel on met les mots..

Sinon, oui!! J'ai lu ta signature (qui ne se voit pas quand on n'est pas connecté Embarassed ) après avoir posté hier, et ça m'a fait sourire Smile

Merci pour tes réponses détaillées!
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 10:33


Salut Kirikou,

Malgré quelques années de plus, et "une vie" (je suis marié), j'en suis à peu près au même point que toi sur l'amour. Mon Fe me tyrannise de plus en plus. Si mon couple est "socialement" assez solide, c'est un échec en ce qui concerne le côté sentimental. Je sais à peu près les erreurs que j'ai fait, donc je peux au moins te donner ces conseils:
-descend du piédestal sur lequel tu t'es mis, au moins vis a vis de celle qui partagera ta vie. Certes ton monde intérieur peut-être stratosphérique, et c'est peut-être même quelque chose qui l'aura attirée vers toi, mais si tu ne le partages pas avec elle, elle finira par en être malheureuse
-ne théorise pas ta relation sentimentale. Dis lui que tu l'aimes, tout les jours, et montre le lui, même par des choses qui peuvent t'apparaitre totalement superficiel ou futile ou bien trop matériel en comparaison de l'abîme sublime de la passion que tu ressens pour elle, mais dont elle ignore (ou ne comprends pas) généralement l'existence.

Ne néglige jamais la communication

Un INTP ne communiquera jamais trop, surtout avec sa compagne.

Bon évidement tout ça sera à moduler en fonction de celle que tu trouveras. bon courage en tout cas.

Odon

ps: je réponds volontairement pas à la question de "quelles conditions (à la louche) feraient que tu tombes (plus ou moins) amoureux d'une nana?", je pense que c'est trop personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 11:31

l'idéalisme n'est pas un panneau dans lequel on tombe. La plupart des grands hommes qui ont laissé qqchose à l'humanité sont des idéalistes : explorateurs, chercheurs, poètes, révolutionnaires, scientifiques, religieux, artistes en tous genres, etc.
être capable d'idéalisme, c vraiment chouette, parce qu'on vise ce qui est beau/juste/vrai alors qu'on est dans un monde imparfait. c'est qqchose qui nous porte. mais qui peut aussi rendre malheureux parce qu'on ne touchera sans doute jamais cette perfection à laquelle on aspire. alors peut-être que les gens qui sont animés par cette beauté/justice/vérité etc doivent juste "servir" ces causes qui les dépassent par définition. Regader loin, mais commencer petit.
Ok, tu aimes la Beauté avec un grand B. alors fais on possible pour la diffuser autour de toi.
Ton truc c'ets la Justice, alors commence par agir justement avec ton ptit monde, et élargis petit à petit le cercle.
Ta quête c'est l'Amour avec un grand A. Alors commence par t'aimer toi, accepter les autres comme ils sont, vouloir leur bien, et aime-les. Tout le reste ce n'est que des mots.
J'ai longtemps cru qu'on était ce qu'on pensait. Aujourd'hui je suis convaincue qu'on est ce qu'on FAIT. Les belles intentions, les beaux sentiments... je n'en ai cure si je ne vois rien de concret. Mon dernier fiancé (INTP) l'a appris à ses dépens.

Je suis la pire des idéalistes. Mais j'ai compris que j'avais également un orgeuil énorme, que j'avais une terrible tendance à tout faire tourner autour de ma petite personne, à m'agacer de ce monde imparfait. Je suis la première à être imparfaite, et je ne suis pas le centre de l'univers.

Aux personnes cérébrales et idéalistes comme toi, dont je fais partie, je conseille de FAIRE. Même petit, même par touches, mais surtout sortir de cercle vicieux de la pensée qui tourne à vide. J'ai également un monde intérieur super riche et tout, mais il a failli me piéger à l'intérieur de moi. Il faut résister à cette force centripète qui est néfaste. Le salut est dans l'ouverture, l'humilité, le contact, l'action. Se servir de nos dons pour donner autour, vivre avec les autres, s'ouvrir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 12:03

@OdonDeSaintAmand



Salut Odon!


Holala.... ça me rend assez mélancolique ton post.....

Avec le nombre de couples que je connais pour qui ça ne se passe pas super bien, décidément, je sens encore que j'ai intérêt à prendre mon temps...! (ce qui, d'après la loi de Murphy, ne m'empêchera pas forcément de me casser les dents quand même!! scratch )

J'ai l'impression que ça risque d'être bien dur de partager mon "monde intérieur", de ne pas théoriser la relation, et de descendre de mon nuage (je préfère à "piédestal" Smile )... mais peut-être que les sentiments amoureux aident à faire ce genre de chose?

Ça me désole de lire que tu as fait des erreurs qui te taraudent maintenant... J'imagine que mon idée de l'amour est encore très idéaliste, n'ayant encore jamais vécu avec une fille, et que j'espère (béatement) encore le monde des bisounours sur le plan sentimental.

Sinon, je comprends ta retenue avec l'autre question, je suis du genre à en poser plus que nécessaire Wink

Merci pour ton témoignage en tous cas, ça m'aide à recentrer mes idées et à "polir mes idéaux"...








@Maji


Salut Maji,

Oui je me souviens de ton thread sur la relation difficile qu'a été la tienne...

Je suis assez d'accord quand tu parles des actes qui valent mieux que de beaux sentiments... et encore une fois, j'espère que l'amour aide à faire ce genre de chose..

J'en viens à me demander si j'ai jamais été vraiment amoureux de quelqu'un...

@Maji a écrit:
Je suis la pire des idéalistes. Mais j'ai compris que j'avais également un orgeuil énorme, que j'avais une terrible tendance à tout faire tourner autour de ma petite personne, à m'agacer de ce monde imparfait. Je suis la première à être imparfaite, et je ne suis pas le centre de l'univers.

Y aurait-il une sorte de tension lorsque tu écris cela?? Comme si deux forces s'attiraient/repoussaient dans ces quelques lignes... Tiraillée entre l'idéalisme de la perfection, et le réalisme de ce qu'il en est dans la vie... On dirait une sorte de prière que tu voudrais incorporer pour que ça te vienne plus facilement Smile

En recoupant ton post avec ceux des autres forumeurs, les conseils sont tous du même ordre, m'ouvrir aux autres, communiquer, faire l'effort de "verbaliser mon monde intérieur", de le rendre accessible...

Moi qui espérait encore une réponse du genre "Ne t'inquiète pas!! ça viendra tout seul!!" lol

Mais comme tu dis, commencer petit à petit est la seule solution... va falloir que je me répète ça aussi pour l'incorporer...!!!





Merci à vous en tous cas, ça me conforte dans l'idée que rien n'est "perdu", malgré les efforts qui s'avéreront nécessaires....

Au moins le fait de savoir que je ne suis pas le seul à "galérer" avec tout ça me redonne une certaine confiance Smile
Revenir en haut Aller en bas
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 12:21

kirikou a écrit:
J'en viens à me demander si j'ai jamais été vraiment amoureux de quelqu'un...

être amoureux, c facile et on a aucune gloire à en tirer. Aimer véritablement, c'est autre chose, crois-moi.

kirikou a écrit:

@Maji a écrit:
Je suis la pire des idéalistes. Mais j'ai compris que j'avais également un orgeuil énorme, que j'avais une terrible tendance à tout faire tourner autour de ma petite personne, à m'agacer de ce monde imparfait. Je suis la première à être imparfaite, et je ne suis pas le centre de l'univers.

Y aurait-il une sorte de tension lorsque tu écris cela?? Comme si deux forces s'attiraient/repoussaient dans ces quelques lignes... Tiraillée entre l'idéalisme de la perfection, et le réalisme de ce qu'il en est dans la vie... On dirait une sorte de prière que tu voudrais incorporer pour que ça te vienne plus facilement Smile


j'ai longtemps tiraillée oui, peut-être encore un peu aussi, ça m'étonne pas que ça transparaisse du coup. En fait, vu que je suis qqun d'hyper sensible, je prenais en pleine figure mes pensées, émotions, idéaux, etc. Qqchose de violent. Depuis que j'apprends à gérer tout ça, et je viens de loin, je commence à dérouler la pelote, distinguer les différents fils qui la composent, apprécier les nuances de couleur. Cet idéalisme et cette sensibilité est un don du Ciel... si, et seulement si, ils sont gérés, apprivoisés. Pour moi les choses sont claires aujourd'hui : mes idéaux sont justes et beaux, mais il transcendent ma personne, et puisque je les porte en moi, ils m'engagent. Il n'y a plus de bazar, plus de question. ma philosophie est claire et je peux aujourd'hui en faire qqchose, je sais où je vais, j'ai compris.

kirikou a écrit:

En recoupant ton post avec ceux des autres forumeurs, les conseils sont tous du même ordre, m'ouvrir aux autres, communiquer, faire l'effort de "verbaliser mon monde intérieur", de le rendre accessible...


t'ouvrir aux autres oui, mais pas seulement pour qu'ils découvrent à quel point toi et ton monde intérieur êtes merveilleux, mais surtout pour que toi tu découvres que leurs mondes intérieurs et extérieurs, leurs différences, leurs faiblesses et fragilités, leurs originalités sont merveilleux aussi. Tu vois un peu ?

kirikou a écrit:
Moi qui espérait encore une réponse du genre "Ne t'inquiète pas!! ça viendra tout seul!!" lol
Mais comme tu dis, commencer petit à petit est la seule solution... va falloir que je me répète ça aussi pour l'incorporer...!!!


tu es jeune et tu es "conscient", je m'inquiète pas trop pour toi. Mais regarde loin, haut, vise qqchose, tout en agissant humblement mais sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 15:35

Bon bon...

Vu comme ça, c'est pas si terrible Smile

Je suis quand même relativement inquiet, non pas de l'avenir en lui-même, mais plutôt de devoir "ouvrir les vannes" de mon esprit et risquer de me perdre dans la relation...

En d'autres termes, peur de perdre le contrôle de mes pensées pour peu que je sente qu'elles ne dépendent plus intégralement de mon bon vouloir....

Après, tout dépendra de la personne (si jamais il y en a une un jour silent ) et la relation de confiance qui s'installe.

Mais bon sang!!! les êtres humains peuvent être si complexes....

Appel à témoin : si vous êtes jeune, jolie, que vous aimez les garçons qui font des mystères et que vous n'avez pas peur d'en baver, j'ai besoin de votre témoignage! héhé :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 15:48

si t'as pas envie de "te perdre", tu peux tjrs décidé de rester seul...
si les gens s'engagent dans une relation, c'est aussi qu'il y trouvent du bien. meme si pour ça faut renoncer à certaines choses. C'est une question d'arbitrage. enfin on peut enrober ça de mots plus romantiques évidemment, mais c à peu près ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 16:29

Il y avait eu une discussion intéressante sur l'autre forum, que je rabat par ici :
http://mbti.lebonforum.com/t110-l-amour-c-est-une-decision

Maji, je suis entièrement d'accord avec toi : on n'est pas ce qu'on pense (et Dieu merci, parce que nos pensées ne sont pas forcément jolies-jolies), on est ce qu'on fait.

Kirikou, je comprends que tu sois angoissé par les relations amoureuses, mais tu verras que quand tu rencontreras la personne qui te fera battre le coeur les choses apparaîtront soudain plus simples que tu ne le penses. Quand on est profondément amoureux, tout devient naturel, presque évident. Tu verras que les fameux "efforts" te sembleront faciles à faire, au moins dans un premier temps. Et puis si la relation te demande constamment des efforts absolument épouvantables à fournir, c'est qu'il y a un problème quelque part : être ensemble, ça doit rester quelque chose d'agréable, les avantages doivent toujours peser plus lourd que les inconvénients.

Je rejoins donc Odon lorsqu'il dit que tu ne dois pas t'enfermer dans ta tête et ne pas oublier de te montrer présent pour ta partenaire, de lui faire partager ton monde et de t'intéresser au sien, si tu veux que la relation dure. Aimer, c'est un échange. Mais en amour il n'y a pas de recette miracle, il n'y a qu'à chercher ce qui nous fait du bien et faire ce qu'il faut pour le maintenir et le faire s'épanouir. Se lancer dans une relation amoureuse, c'est toujours une petite prise de risque car on révèle ce qu'on est au fond de nous sans savoir si notre partenaire l'acceptera/le comprendra. Mais sans prise de risque, il n'y a pas de véritable échange, on reste dans une relation superficielle et un dialogue de sourds.

Alors oui, justement, c'est le dialogue qui est la pierre angulaire de tout, et oui les INTP sont extrêmement capables de dialoguer quand ils le veulent (d'autant plus qu'ils sont des caméléons qui s'adaptent constamment à leur interlocuteur)(je sais pas vous, mais moi je dialogue constamment et c'est plutôt moi qui ai été frustrée de tomber sur des partenaires incapables d'exprimer ce qu'ils ressentaient. Alors oui, je théorise mes émotions mais c'est comme ça que j'arrive à les partager et si je ne peux pas le faire, le couple devient bancal). Faut juste, comme le dit Maji, arrêter de croire que toute notre vie se passe exclusivement dans notre tête : c'est faux. On réfléchit beaucoup, c'est vrai, mais on est aussi capable de s'ouvrir à l'extérieur, et c'est essentiel pour notre équilibre.

(bon.... c'est un post un peu inutile, en fait, puisque je ne fais que répéter ce qu'on dit les autres avant moi ! lol) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 17:45

pour complexifier encore un peu, j'ajoute qu'on peut rencontre la personne qui fait battre notre coeur comme dit justement Ekaterin... mais que les choses se passent pas aussi bien que ça ^_^ Parce que cette personne ne t'aime pas par exemple, ou que divers pb surgissent.
mais c pas grave, on en meurt pas, et surtout ces expériences nous font grandir, et surtout nous font mieux nous connaitre. c super précieux ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 22
Lieu :  
Emploi : Etudiant
Inscription : 04/08/2012
Messages : 77

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 18:55

l'amour pour un INTP:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 20:08

Je passe sur le troll intermédiaire... Une action de modération, peut-être ?

kirikou, tu intellectualise trop ta projection dans une relation quelconque, c'est la raison-même pour laquelle tu ne peux en l'état pas en démarrer une.

La bonne réponse est parfois l'absence de réponse, même pis : l'absence de recherche de réponse.

Dans tes réactions angoissées, je perçois un manque d'équilibre. Tu en as besoin pour ensuite pouvoir prendre des risque, notamment aller sur le terrain de ton Fe.

Ça va passer par aller de l'avant, faire des rencontres (que tu fuis pour le moment) sans but particulier, dans tes activités (et les créer s'il n'y en a pas du tout).

Je rejoins Odon sur l'absence de réponses aux critères. On peut t'aider à créer les conditions chez toi pour être dans le bon état d'esprit/sentimental, on peut te donner des conseils sur l'après shift de paradigme (quand tu seras dans une relation) mais entre les deux, il y aura un moment extrêmement personnel.

Calme tes inquiétudes pour commencer. Ton Fe semble très très faible pour engendrer la panique que je décèle, mais keep cool, tu es tout à fait capable de ce que tu n'oses envisager.
Il faut donner du temps au temps, parfois, et travailler sur soi dans la longueur. On n'évolue pas du jour au lendemain, sauf chez Disney.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Lun 03 Déc 2012, 21:05

@Ekaterin

Merci pour le lien!! J'ai lu la conversation et c'est vraiment intéressant la distinction que tu fais entre "être amoureux" et "aimer", je n'y avais jamais vraiment réfléchi.

Je n'ai pas grand-chose à ajouter là-dessus, puisque je n'ai sans doute jamais pris la peine de m'investir à fond dans une relation amoureuse, et donc, d'aimer au sens large.

Mais ça donne à réfléchir et ça a tendance à m'apaiser l'esprit de mettre des mots là-dessus.


@Maji

Oui, pour l'instant, être seul est de loin ce que je préfère... mais mes portes ne sont pas verrouillées, contrairement à ce que l'on pourrait penser.

C'est juste que j'ai mon propre code d'accès, comme tout le monde, mais que je suis peut-être un peu moins orienté vers la recherche d'amour qu'un autre..

En tous cas, je ne me fais pas trop de bile avec tout ça, je suis aussi du genre à prendre mon temps naturellement... Smile


@LeConnardDuFond

Oui, c'est vrai que je ne me sens pas équilibré, et que je suis en quête de tous les éléments qui pourraient m'aider à trouver le bon rapport sur la balance.

Après, pas de problème pour le temps, j'en ai plein à revendre!! Very Happy

Je me sens un peu bête de mettre mis dans une position de "demande de conseils", puisqu'à la base j'étais surtout curieux de lire la façon dont les autres percevaient l'amour au sens large.

En vérité, je dors comme un bébé, et je n'angoisse pas en y pensant, mais plutôt lors des moments où je sens que la relation pourrait "décoller", et que j'ai souvent l'impression qu'il manque quelque chose... peut-être une bonne excuse que je me trouve..

Je ne suis peut-être pas non plus tombé sur les filles qui me convenaient, ce qui me laisse penser que mes nombreux déménagements illustrent bien mon instabilité actuelle.

Dans tous les cas, j'ai souvent besoin d'avoir une porte de sortie dans tout ce que je fais, au cas où je changerais d'avis...


Je sais bien que ma position résulte surtout d'un vague dégoût de la vie, d'une difficulté à trouver ma place, mais je ne suis pas convaincu que ce soit un réel problème... Du moins, je préfère avoir ce problème là plutôt qu'un autre Wink

Je pense également à la pyramide de Maslow, qui illustre une façon de voir l'échelle des besoins humains, et je dois dire que je ne m'y vois pas bien haut...


Souvent je me dis que j'ai d'autres problèmes à régler avant de me trouver une femme etc.... comme si je plaçais la recherche du sens de la vie en priorité, tout en me disant que s'il n'y a personne qui m'aime au final, ça n'aura servit à rien d'autre que passer le temps...


[Edit : si d'autres INTP ont quoique ce soit comme théories sur l'amour et la façon dont ils le vivent, je suis preneur!! j'ai encore faim de réponses :study: ]
Revenir en haut Aller en bas
Melololipop
Aucun rang assigné


Type : ENFP
Age : 28
Lieu : France
Emploi : graphisme
Inscription : 27/11/2012
Messages : 33

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Mer 23 Jan 2013, 00:35

Oh celui que j'ai aimé à la folie et que j'aime encore à la folie est un INTP...
Vous êtes lent, vous essayez d'analyser votre partenaire, oui, mais vous essayez de rationalisé vos ressentis, pire de les ranger, pas de les vivre et de les accepter, non de les décortiquer pour savoir par A + B si vous faites pas d'erreur avec tel personne.
Après les autres " soucis ", tel que le manque de dialogue, ou le fait d'intérioriser vos problèmes etc...Pour moi ce n'est pas un gros problème quand on est avec la bonne personne. (Et j'ai généralement su ouvrir les dialogues, pour qu'il s'ouvre tout court à moi...)
Cette partie de lui n'a jamais été soucis pour moi, je l'ai connu comme ça, je l'aime comme ça. En plus vous êtes adorable quand vous comprenez que " il y a un problème technique " vous essayez de " résoudre le problème " haha ! Mais avec tant de " naïveté " ou comment dire...de manière innocente, vous voulez juste qu'il n'y ai pas de conflit avec la personne que vous aimez et surtout rendre heureuse cette personne. Alors vous vous mettez à la tâche si vous pensez être fautif.

Un INTP, (du moins le mien) c'est un amour...Mais comme le mien, n'essayez pas de faire les choses " trop " bien. Du moins évitez, car ca vous rend lent, sa vous fait encore plus réfléchir que d'habitude, organiser tel ou tel chose...Alors que vous pouvez difficilement organiser ce genre de chose ! ! Ou du moins faire rentrer l'amour dans vos " calculs "


Moi je suis triste sans lui, et je sais qu'il est triste sans moi et qu'en plus il culpabilise...
Mais voilà dans sa tête pour être dans une relation amoureuse et pas tuer notre relation il faut que tel ou tel chose soit faite, alors que moi, je me fous de ces choses là...Et il est tellement sur son plan, son organisation, qu'il ne voit même pas qu'il pourrait me perdre à me mettre en stand by comme ça, pour que tout soit parfait. (malgré que la tâche soit noble)

Mais c'est la relation la plus équilibrée que j'ai jamais eu, il m'apporté beaucoup et je lui donné beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Mer 23 Jan 2013, 01:43

Mon dieu....

La chance que vous avez, et qu'il a de t'avoir!!! :cheers:

Merci Melololipop pour l’œil neuf que tu amènes sur le sujet!!

Je suis actuellement en phase (plus ou moins) de séduction, et ce manque de "vitesse" risque effectivement de me coûter cher si la gente dame retombe dans les bras d'un ex de longue date qu'elle revoit bientôt....

M'enfin.. je dis ça, mais je me suis tout-de-même amélioré grâce à toutes mes expériences de séduction foirées!! haha!!

Hum.... tu es ENFP. Je note dans mes notes au cas où. :study:

En fait, ça me fait un bien fou de lire ton témoignage!! Preuve irréfutable que tout est jouable!!

Bonne continuation à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Melololipop
Aucun rang assigné


Type : ENFP
Age : 28
Lieu : France
Emploi : graphisme
Inscription : 27/11/2012
Messages : 33

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Jeu 24 Jan 2013, 11:43

Bah en ce moment c'est pas top, parce que ses objectifs (dont un, est d'être avec moi) ne sont pas compatibles, ce sont ces mots haha !
Il travail donc pour obtenir l'un et après l'autre ( moi) mais comme je l'ai dis plus haut, qui dit que je serais toujours là, j'ai déjà eté bien patiente avec lui (et pas à contre coeur, je le comprends bien ! ), mais moi aussi j'ai mes projets et qui sait où ils vont me mener...Peut être à l'étranger...

Mais oui tout est jouable, faut juste pas trop faire comme si l'amour c'était des maths haha et surtout trouver la personne qui peut comprendre et accepter ta manière d'agir !
Parce qu'on aura beau vous dire " ouvrez vous " " dites plus de mots doux " etc...On ne va quand même pas changer votre nature, alors certes faire des efforts c'est bien, mais que l'autre personne comprenne qui vous êtes bah c'est aussi bien. Les 2 c'est magnifique Very Happy

Ce que je dirais de l'union INTP - ENFP, bien...De ce que j'ai vécu on s'apporte pleins de choses. Et de ce qu'il m'a dit " Je me sens moi même avec toi " ca c'est mieux que pleins de je t'aime (même si j'aime aussi les " je t'aime " hahaha )

Par contre un truc qui me fait rire, vous paraissez tellement logique, logique, logique, logique...Que parfois on voit comme des personnes super organisée et tout, mais je crois que c'est plutôt quand il le faut non ? Parce que mon INTP c'est un gros flemmard, qui peut être un peu bordélique. Bon même si il à toujours peur de moi quand je m'approche de son tapis et fait des "oulaaaah", mais ça doit aussi être du à la connaissance de mon côté maladroit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mi1303
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 24
Lieu : France
Emploi : lycéen
Inscription : 28/07/2010
Messages : 29

Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Jeu 24 Jan 2013, 23:47

la logique, elle est dans notre tete, pas dans notre environnement

disont que a mon sens, on a une organisation bien personelle, si quelqu'un deplace un objet que j'utilise regulierement, je pourrait le chercher partout sauf la ou tout le monde irait chercher cet objet


voila pourquoi je deteste ranger mon bazar qu'est ma chambre : impossible de retrouver quoi que ce soit par la suite, du coup ca redevient un certain bazar Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour.. Ven 25 Jan 2013, 13:53

@ Melololipop

Ah ok... Oui c'est sûr que si vos projets ont tendance à vous séparer sur le long terme, l'avenir semble dur à envisager... Mais vous avez l'air, même sur ce coup, d'être sur la même longueur d'onde.

Sans vouloir être indiscret (oui je sais, ça veut rien dire), quelle place prend "l'amour" dans ta vie?? Parce que tu me dis que tu ne seras pas forcément toujours là pour lui, donc que tes ambitions risquent de prendre le dessus sur votre relation, et en même temps, tu dis que tu es folle de lui scratch

Je ne sais pas... je suis peut-être un peu perdu sur ce sujet, je crois aussi peut-être inconsciemment aux contes de fées avec la vie heureuse et les nombreux enfants...

Et aussi le fait de te lire (ce n'est pas le genre de réponse que j'attendais en faisant ce topic) me fait penser que oui, comme tu dis, l'histoire est surtout de trouver quelqu'un qui accepte/comprenne notre comportement, plutôt que de se projeter loin loin loin...




Après, comme le dit justement mi1303, la logique est dans la tête....

Le truc, je pense, c'est que les INTP ont plus de facilité à construire des systèmes logiques que d'autres types, et qu'on peut se permettre d'être purement bordélique/rêveur (mon appart ferait fuir beaucoup de gens, malgré les maigres efforts fournis Razz ), car il ne nous faut pas beaucoup de temps pour retrouver mentalement l'ordre des choses.

Donc oui, c'est un bazar "organisé" qui règne chez moi aussi. Je perds rarement mon temps à chercher mes affaires, mais c'est vrai que les fois où je m'y perds, je m'arrache les cheveux!!!

Mais surtout, surtout, ne JAMAIS changer de place la moindre chose qui traîne chez un INTP!! affraid

silly
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Parlez-moi d'amour..

Revenir en haut Aller en bas
 

Parlez-moi d'amour..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Parlez-moi d'amour..
» Eros, Agapé, Philia : parlez-moi d'amour...
» Père, parlez-nous des fiançailles et du mariage !
» Parole d'Amour
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTP - L'Architecte-