Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nike Waffle Trainer 2
74.97 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La relation amoureuse idéale chez les INTJ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
JeanMbti
Aucun rang assigné


Type : INTJ
Age : 92
Lieu : Nulle part
Inscription : 24/04/2019
Messages : 91

La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Empty
Message(#) Sujet: Re: La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Icon_minitimeMar 29 Oct 2019, 02:02

Opale : Je suis d'accord. Quand on est INTJ (surtout avec un énéagramme space), on a trop de (mauvais) choix. TROP.


Ps :, tu ne m'as pas encore rencontré aussi c'est normal.. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbaladon Arc V
Aucun rang assigné


Type : INTJ 3W4
Age : 21
Lieu : Loin de toutes choses.
Emploi : https://www.youtu be.com/watch?v=JRKv5ZLJ7Ts
Inscription : 26/08/2018
Messages : 56

La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Empty
Message(#) Sujet: Re: La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Icon_minitimeSam 12 Déc 2020, 20:17

@Kiboo a écrit:
Bon je me dévoue, en tant que novice, on me pardonnera plus facilement si je me trompe. Je ne sais pas s'il y a un type idéal pour les INTJ, par contre, je peut tenter cette approche...

INTJ + INFJ ?

Pourquoi pas, si d'une part, l'INTJ est conscient que sa manie de tout rationaliser peut agacer, au point de susciter des réactions défensives qui s'abstiennent de prendre en compte rien qu'une seconde le point de vue qu'il vient d'exposer, ce qui va à son tour l'agacer, surtout s'il était en train de soutenir ou clarifier l'opinion de son interlocuteur mais d'un autre point de vue, alors que ce dernier s'imagine que l'INTJ ne fait que se défendre lui-même. Je ne serais pas surpris que ça soit l'un des cercles vicieux les plus courants entre deux personnes qui tirent leurs conclusion en fonction de sa logique pour l'une et de ses valeurs pour l'autre, mais en tout cas, c'est une chose dont il devra aussi avoir conscience s'il veut pouvoir te comprendre. Personnellement, quand j'ai la faiblesse de laisser cet agacement prendre le contrôle, ça me pousse à me contenter d'une ou deux confirmation simplissimes du genre : " Ah ouais",  avant de dévier la conversation, plutôt que de laisser le stress me faire dire des choses que je pourrais regretter.  Wink

D'autre part, l'INFJ doit avoir conscience qu'un INTJ doit avoir un minimum d'estime pour son interlocuteur avant d'être disposé à considérer objectivement son point de vue, et quand bien même, il ne sera pas toujours d'humeur à se laisser envahir de la sorte. En d'autres termes, si tu veux l'aider à lutter contre ce que tu estime être ses défauts, ou exacerber ses qualités, ou rien que pour lui faire comprendre ton point de vue sur quelque chose, il vaudrait mieux savoir discerner s'il est dans de bonnes dispositions ou pas. Et s'il ne l'est pas, pas d'inquiétudes prématurées; au pire, laisse son inconscient ranger tes idées là où ça lui convient, et au mieux, il aura activement trouvé 50 meilleures réponses que sa réaction aussi spontanée qu'irréfléchie, et il en choisira une la fois suivante. Je dis au mieux car ça serait révélateur de l'importance que tu aurais à ses yeux, mais dans un cas comme dans l'autre, ça n'est qu'après coup, en remettant ça sur le tapis, que tu pourras t'assurer si vos valeurs s'accordent.

Dernier point crucial : ça n'est sûrement pas propre aux INTJ, mais le sentiment de ne jamais pouvoir vraiment se révéler entièrement à autrui s'applique aussi surtout envers ses proches, ce qui fait naître un sentiment de frustration. On aimerait bien pouvoir, on apprécie les efforts des autres qui vont dans ce sens, mais dans l'absolu c'est impossible, peine perdue, du moins, c'est toujours plus difficile qu'il n'y parait, même quand ça parait à la base extrêmement difficile. Imagine un puzzle 3D à l'image d'un réseau neuronal, où toutes les pièces sont reliées à des dizaines d'autres, et où chaque pièce est en soit un petit puzzle 3D à cette image, lui-même constituée de petits puzzle 3D, et ainsi de suite... Le gros puzzle serait notre vision de l'univers, là où nous rangeons les "sciences dures" ( astronomie, chimie, physique nucléaire et autres théories quantiques ... ) L'une de ses pièces serait notre vision du monde, où nous rangeons les "sciences molles"  Embarassed ( politique, histoire de l'art, ethnologie, économie, psychologie, etc.. ) Et l'une des pièces du monde serait notre vision de nous même ( valeurs, sentiments, etc ), la seule pièce qui soit rattachée à toutes les autres, bien qu'idéalement, nous aimerions pouvoir lier toutes les pièces de tout ces puzzles à toutes les autres, jusqu'à ce qu'on ne puisse plus déceler la moindre incohérence.
Et si l'on a déjà été confronté au "vertige de l'infini" ( je ne sais pas s'il existe un terme plus approprié ), on sait que tout cela n'est qu'une pièce d'une puzzle encore plus grand, qui n'est qu'une pièce d'une puzzle encore plus grand, et que le principe de l'infini veut que je pourrais y passer l'éternité sans jamais être plus proche de la globalité qu'à mon point de départ, et inversement, on pourrait décomposer chaque pièce en un nouveau petit puzzle, dont chaque pièce peut être un nouveau petit puzzle, et passer l'autre moitié de l'éternité à tout décomposer...  scratch ( cherchez l'erreur Smile )mais là je digresse... Tout ça pour expliquer pourquoi on ne lâche pas facilement les pièces des petits puzzle qui concernent notre petite personne, et pourquoi on s'assure encore moins souvent qu'elles aient été assemblées convenablement : on sait que seul un échantillon de ce que nous montrons sera perçu par notre interlocuteur, que les différentes facettes de cette pièce ne pourront être saisies entièrement qu'à la lumière de beaucoup, beaucoup d'autres pièces... Et bien souvent, malgré tout ce qu'on a pu révéler sur nous-même à quelqu'un, on a l'impression qu'il/elle est toujours aussi loin de notre globalité qu'à son point de départ, d'où notre frustration. ( Finalement elle n'était pas inutile ma digression  :P ) Cela peut nous pousser à nous renfermer sur nous-même, le temps de chercher à solutionner ce problème, à trouver la perspective qui peut faciliter cette personne à faire correctement la synthèse de ce qu'il sait déjà à notre sujet.
Quand on est vraiment amoureux, pour ne pas dire trop, c'est un peu différent, les seuls liens qui nous intéressent sont ceux qui concernent l'élu(e) de notre coeur, mais ce changement de perspective peut nous faire cruellement manquer d'objectivité, et nous faire agir d'une façon qui conduit à l'opposé de ce que nous espérions. Si ce n'est déjà fait, ça nous enseigne le véritable sens du mot 'ironie'. Ca peut nous faire enchainer tellement de comportements débile qu'on peut finir par pousser notre partenaire à tenir des propos du genre " Faut mettre les INTJ dans des camps et les gazer."  :cheers:


Au final, je ne suis pas sûr d'avoir réussi à faire la part des choses entre ce qui est réellement propre aux INTJ et mon expérience personnelle, mais j'espère avoir pu aider un tout petit peu, et surtout, ne pas t'avoir fait changer d'avis  affraid
J'espère aussi que les spécialistes du forum se manifesteront si j'me suis encore planté  :drunken:


Quoi qu'il en soit, tiens nous au courant, on ne serait pas ici si nous n'étions pas une bande de petits curieux  :P


( Edit : les parties en italique )


Superbe texte. Relation ENTJ INTJ viable d'après toi ?

_______________________________________
[
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeanMbti
Aucun rang assigné


Type : INTJ
Age : 92
Lieu : Nulle part
Inscription : 24/04/2019
Messages : 91

La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Empty
Message(#) Sujet: Re: La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Icon_minitimeDim 13 Déc 2020, 13:36


@BubbleMaster a écrit:
Mon avis, ça va être une phrase bien clichée mais elle me semble éclairante, "les opposés s'attirent" : en d'autres termes un couple introverti + extraverti = perfect combo. Trop souvent par amour propre on cherche à sortir avec soi-même et vu le profil de l'INTJ vivre avec un autre profil introverti n'apportera rien même si deux personnes équilibrées peuvent tout à fait vivre ensemble.
Les extravertis me fatiguent et en même temps ils me nourrissent, quand je subis des conversations inintéressantes ou qui peuvent me mettre mal à l'aise je souffre intérieurement mais en même temps ça me permet de réaliser à quel point je dois apprendre à faire des efforts.
Récemment j'ai démarré une formation en Italie qui va durer au total 10 mois. Pendant les 3 premiers jours j'ai dû sociabiliser et interagir avec une cinquantaine de personnes dans un environnement exigeant intellectuellement. J'ai dormi une poignée d'heure tellement j'étais stressé par toutes ces interactions, mais la cervelle tournait à plein régime dans ces moments de "repos".
J'en conclus donc qu'un introverti a besoin de se faire bousculer par un extraverti et vice versa, un extraverti a besoin de se faire cadrer par un introverti. A mon sens les extravertis sont en permanence à la recherche de limites tandis que les introvertis sont à la recherche de liberté... Perfect combo again.
INTJ et ENFP sont fait l'un pour l'autre, bien que l'INTJ ne soit pas le partenaire idéal de l'ENFP.

Full conneries. Tu as déja rencontré des gens dehors ?

INTJ/ENFP dans le cliché pur ça ne va pas marcher longtemps sauf si l'INTJ aime être cocu.

Perso je préfère I+I, on a le temps de parler entre nous c'est mieux. Une ENFP te coupe la parole pour raconter sa vie de merde enfait Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darciane
Aucun rang assigné


Type : INTJ
Age : 26
Lieu : Paris
Inscription : 02/02/2021
Messages : 7

La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Empty
Message(#) Sujet: Re: La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Icon_minitimeMer 03 Fév 2021, 00:30

@Opale a écrit:
En temps que femme INTJ, je sort d'une relation de presque 10 ans avec un homme ESFJ. On s'est bien détruit l'un l'autre en fait, dans un cercle vicieux ou je le connaissais par coeur et ou rien ne pouvait le satisfaire, et ou il ne comprennait plus rien de moi, tout en étant totalement dépendant de moi.  pale

Ajoutez à ca un passé ou je me suis bien faite démontée par la vie et la relation précédente (?NFJ je pense, mais ca date.), j'ai beaucoup de certitude mais aucune confiance en moi, bonjour les dégats Rolling Eyes

- Mon idéale serait quelqu'un d'intelligent, mais qui sache également etre ouvert à la discution et puisse remettre son point de vue en question (pas juste faire semblant pour me satisfaire, je voie clair dans leur jeu et ca ne m'intéresse pas que ca s'allonge pour rien), ou encore mieux, faire évoluer le mien avec une vrai argumetation, pas juste des essais de circonvolutions locutives.

Problème ? On dirait bien que du coup je tombe dans le panneau des mégalomaniaques inflexibles qui se vexes à ne pas arriver à me faire plier quand ils ne font que répèter la meme bouillasse en boucle, ou qui changement de sujet pour préserver leur dignité sans qu'on arrives jamais à la moindre conclusion... Les autres je les trouves souvent crétins ou mous  silent

- Quelqu'un que je puisse lire, anticiper, comprendre. Pas de mauvaises surprises quand aux actions et réactions envisageables.

Problème ? Bah comme l'autre est un livre ouvert je passe mon temps à dérouler les 25000 scénarios possibles à chaque phrase ou action de l'autre, ma pensée part en arborescence fulgurante et je suis déjà arrivée à toutes les conclusions d'une conversation avant meme qu'elle ai commencée, ce qui la rends pénible, et de mon point de vue laborieuse et inutile. Et l'autre qui essaye en ramant de juger mes réactions 'sur le vif' alors que j'arrive à peine à rester concentrée sur le présent de la chose. C'est pas agréable. ( quand le but est pas de manipuler l'autre en face, sinon, la, Hellooooo, let's have fun à chaque nouvelle phrase ! ).

- Quelqu'un de sociable, pour palier à ces moments en groupe ou ca me gonfle et ou je décroche. Pour touiller la marmite afin que j'ai la possibilié de voir remonter les morceaux et observer les interactions.

Problème ? Le paon qui veut l'attention de toute l'audience sans exception, quitte à me couper dans mon petit fun que je développe dans mon coin sous couvert de l'effet de groupe. Mais je ne peux pas le plumer en public, ca ferait désordre dans l'image de moi Evil laugh

En gros, je suis pas dans la merde !

Un autre I m'apparait comme un challenge à craquer, mais souvent après y a plus grand chose d'intéressant qui reste.
Un E c'est fun, mais faut l'isoler un peu pour le décortiquer, et une fois isolé ca finit par me retomber sur le nez comme je suis la seule 'cible' pour toute leur énergie.

J'en viens à me dire que je ne vais plus tenter de me montrer vraiment pour créer une relation de couple, juste me trouver quelque chose de convénient, pas chiant et qui fasse bien dans mon décors organisé.

Wow ca sonne froid au possible ca en fait une fois écrit Dédaigneux Blasé

L'avis d'autre INTJ ? Homme ou femme, ca résonne pour vous ?

______________


Je suis INTJ qui vient de découvrir tout le domaine MBTI, assez révélateur pour moi-même, amusant et fascinant Smile
En couple depuis 11 ans avec un ESTP, ma seule relation, je viens de sortir d'une phase de doutes assez intense et je planifie maintenant l'issue de cette relation xd

J'ai l'impression qu'Opale raconte ce que je m'imagine est qui est déjà un peu le cas de toute façon.

Concernant le sujet de ce topic, je me demande pourquoi on ne parle pas des relations entre profils rationnels NT ? INTJ + ENTP/ ENTJ/INTP me semble plus logique qu'avec les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darciane
Aucun rang assigné


Type : INTJ
Age : 26
Lieu : Paris
Inscription : 02/02/2021
Messages : 7

La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Empty
Message(#) Sujet: Re: La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Icon_minitimeMer 03 Fév 2021, 00:31

Je suis une* INTJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Empty
Message(#) Sujet: Re: La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? La relation amoureuse idéale chez les INTJ ? - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La relation amoureuse idéale chez les INTJ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTJ - Le Cerveau-