Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Casque Pro Gaming HyperX Cloud Alpha Noir et Rouge à moitié prix
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 MBTI et l'affrontement physique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
0wlferein
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 31
Lieu : Paris
Inscription : 01/05/2020
Messages : 59

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 05:17

Bonjour tout le monde !

Je ne sais plus si ce sujet a été abordé, mais vous êtes vous déjà retrouvés dans une situation où vous avez été amené à vous battre ? Que ce soit pour une raison sportive ou même dans le cadre d'un véritable conflit ?

Quels sont vos ressentis dans ce genre de moment ? Et de manière générale quelle est votre avis sur l'emploi de la violence ?




Petite vidéo humoristique en bonus:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 06:58

Enfant oui.J'essayé toujours d'analyser la situation avant d'agir.
Je n'ai pas vraiment d'avis là dessus mis à part que je suis plus quelqu'un d'intellectuel que physique donc je n'accorde pas d'intérêt réel à ça
Revenir en haut Aller en bas
Malbona
Aucun rang assigné
Malbona

Type : TDAH ENXP
Age : 23
Lieu : Bordeaux
Inscription : 24/10/2018
Messages : 121

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 13:10

Moi recemment plusieurs fois oui ou ça a failli dérapé, ma copine à éviter cela après que j'ai poussé le gars et que ces potes me tournaient autour, je suis assez détendu, visage ferme, toujours prêt à agir de manière impulsive et spontanné tout en analysant bien l'adversaire. Sinon je sais pas de quel mbti je suis ni énneagrame donc je pourrais pas te dire si mon comportement fais plus une fonction qu'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 14:18

"Qui veut la paix doit se préparer à la guerre", une citation très juste.

Je ne suis pas pour la violence de manière générale, mais on'en a besoin également, elle peut devenir une nécessité.
Comme lorsqu'il faut se protéger ou protéger quelqu'un face à une agression (excepté si à ce moment là, le plus intelligent à faire est d'éviter la confrontation).
Actuellement notre pays vit en paix, parce que nous disposons d'une armée puissante qui dissuade d'autres pays de nous attaquer (sans parler des échanges commerciaux et ect), et ce qui n'empêche pas certains extrémistes religieux d'essayer de nous attaquer.
Imagine si nous avions ni police, ni militaire.

Dans la vie de tout les jours, nous en avons également besoin, ne serait-ce que pour se lever de son lit lorsqu'on est fatigué, on doit se faire violence.
C'est une question d'équilibre, voir la philosophie Yin/Yang. On ne peut s'en passer complètement, mais je préfère y avoir recours le moins souvent possible, car c'est très destructeur également, et ça peut faire beaucoup de mal.
En ce qui concerne l'affrontement physique, je n'ai pas vraiment le gabarit pour ça, je suis toute fine, et ce n'est pas dans mon tempérament, mais si c'est une nécessité, une question de survie. Il faudra.

EDIT : Je viens de regarder ta vidéo, très drôle Lol , dans ce genre de scénario, je serais sûrement sidérée et sans réaction immédiate. J'analyse avant d'agir.
Puis je lancerais un vieux "Non mais ça ne va pas !" en mode indigné tout en partant dans un autre endroit plus sûr et calme.

_______________________________________
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0wlferein
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 31
Lieu : Paris
Inscription : 01/05/2020
Messages : 59

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 15:21

@Luna a écrit:
Dans la vie de tout les jours, nous en avons également besoin, ne serait-ce que pour se lever de son lit lorsqu'on est fatigué, on doit se faire violence.

Je crois que tu as pointé quelque chose de très pertinent dans le sens ou la violence peut également être dirigée contre nous même, et pas nécessairement contre les autres.
De ce fait, je pense que c'est quelque chose que l'axe Fi Te (ou l'inverse) expérimente pas mal, autant dans le fait de devoir se surpasser (notez comme les types ESTJ, ISTJ, ENTJ, INTJ, peuvent être très sévères à ce sujet) que dans l'auto sabotage pur et simple (ce qui est d'avantage l'apanage de l'INFP).

En ce qui me concerne, j'aime les sports de combats d'avantage parce que c'est une manière de me reconnecter avec moi même, mon adversaire devient alors une projection de mes propres limites, je ne me bat pas contre lui mais contre moi.

Le combat se passe également beaucoup dans ma tête, j'ai peut être tendance à trop l'intellectualiser d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 17:13

@0wlferein a écrit:
@Luna a écrit:
Dans la vie de tout les jours, nous en avons également besoin, ne serait-ce que pour se lever de son lit lorsqu'on est fatigué, on doit se faire violence.

Je crois que tu as pointé quelque chose de très pertinent dans le sens ou la violence peut également être dirigée contre nous même, et pas nécessairement contre les autres.
De ce fait, je pense que c'est quelque chose que l'axe Fi Te (ou l'inverse) expérimente pas mal, autant dans le fait de devoir se surpasser (notez comme les types ESTJ, ISTJ, ENTJ, INTJ, peuvent être très sévères à ce sujet) que dans l'auto sabotage pur et simple (ce qui est d'avantage l'apanage de l'INFP).

En ce qui me concerne, j'aime les sports de combats d'avantage parce que c'est une manière de me reconnecter avec moi même, mon adversaire devient alors une projection de mes propres limites, je ne me bat pas contre lui mais contre moi.

Le combat se passe également beaucoup dans ma tête, j'ai peut être tendance à trop l'intellectualiser d'ailleurs.

On la retrouve chez tout le monde la violence, mais il est vrai que les extravertis ont tendance à le retourner contrer les autres et les introvertis contre eux-même.

Les Te Dom qui ont en plus une fonction pensée extravertie, sont beaucoup plus violent verbalement et physiquement avec leur entourage, que les Fi Dom par exemple, qui vont intérioriser leur colère et la retourner contre eux-même.
Mais sinon la violence est présente partout.
Lorsqu'une femme s'épile pour correspondre au standard de beauté, elle fait violence à son corps.

_______________________________________
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 40
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 304

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 17:40

@0wlferein a écrit:
@Luna a écrit:
Dans la vie de tout les jours, nous en avons également besoin, ne serait-ce que pour se lever de son lit lorsqu'on est fatigué, on doit se faire violence.

Je crois que tu as pointé quelque chose de très pertinent dans le sens ou la violence peut également être dirigée contre nous même, et pas nécessairement contre les autres.
De ce fait, je pense que c'est quelque chose que l'axe Fi Te (ou l'inverse) expérimente pas mal, autant dans le fait de devoir se surpasser (notez comme les types ESTJ, ISTJ, ENTJ, INTJ, peuvent être très sévères à ce sujet) que dans l'auto sabotage pur et simple (ce qui est d'avantage l'apanage de l'INFP).

En ce qui me concerne, j'aime les sports de combats d'avantage parce que c'est une manière de me reconnecter avec moi même, mon adversaire devient alors une projection de mes propres limites, je ne me bat pas contre lui mais contre moi.

Le combat se passe également beaucoup dans ma tête, j'ai peut être tendance à trop l'intellectualiser d'ailleurs.

Je ne pense pas que ce soit spécifique à l'axe Fi/Te parce que j'ai le même souci avec l'axe Fe/Ti, pour ne pas peser sur les autres, je prends beaucoup sur moi-même, me critique énormément, me restreint et ainsi de suite. Du coup, c'est probablement plus lié à l'hypersensibilité (mais il faudrait creuser).

Je pense que l'éducation joue également un grand rôle dans la violence. Par exemple, un enfant avec des parents violents aura tendance à reproduire une certaine violence, que ce soit volontaire, conscient ou non. C'est assez flagrant dans le cas d'un enfant battu. Par contre, c'est beaucoup plus insidieux dans le cas de violences "ordinaires" ou "psychologiques", car souvent, on n'a même pas conscience d'avoir subi des violences et donc, qu'on est potentiellement violent soi-même. Or, je ne connais personne qui ait grandi dans une famille exemplaire (enfin, si... peut-être une seule personne - mais je n'ai pas assez de détails pour en être certaine à 100%).
La violence est parfois surprenante, souvent, même, parce que soudaine et inattendue. N'importe quel enfant peut l'être. De quoi peut venir la violence ? Pour le Fi, je dirais qu'il ressent de la violence quand ses valeurs sont bafouées et j'ajouterai que cette violence s'exprimerait via un excès de Te. Pour un Ti, ça pourrait être quand sa logique est démontée ? Probablement que ça doit dépendre des configurations de chaque type. Je pense que c'est quelque chose qui mérite d'être creusé (parce qu'à mon sens, la société que nous connaissons a un vrai problème de violence).

Je me demande, est-ce que la violence est inhérente à l'humain, ou est-ce plutôt une question d'éducation ?



Et pour m'être déja battue... Ca ne m'est arrivé qu'une seule fois, j'ai simplement repoussé une fille qui me cherchait depuis trop longtemps et j'en avais marre de me laisser marcher sur les pieds. Dans le même registre, une fois, j'ai griffé tout le dos d'un gars qui passait son temps à me couler à la piscine et qui se marrait sans arrêt en recommençant (et c'est moi qui suis passée pour une méchante). J'ai détesté ça, je m'en suis voulue à mort mais ces deux fois-là, il y a eu un point de non-retour qui a été franchi où je ne pouvais plus encaisser...
En sport, je me rappelle avoir fait de l'escrime et d'avoir aimé ça. La sensation est différente que celle de se battre, déjà parce qu'il n'y a pas de "raison" derrière. Enfin si, il y a des raisons. Mais les motivations et les stratégies mises en œuvres ne sont pas du tout les mêmes à mon sens. Déjà, qui dit sport, dit règles (alors que dans "se battre", il y a absence de règles). Ensuite, en sport, on est en relation avec soi-même (tandis que lorsqu'on se bat, on est en confrontation avec l'autre).
Bref, pour moi, baston et sport (même de combat) sont deux domaines bien distincts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 40
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 304

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 17:43

@Luna a écrit:
Mais sinon la violence est présente partout.
Lorsqu'une femme s'épile pour correspondre au standard de beauté, elle fait violence à son corps.

Oui, et encore, l'épilation est la moindre des violences qu'on puisse faire à son corps (par curiosité, jetez un œil à l'histoire du corset, il y a des anecdotes à faire peur pale ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 17:59

@Meleabrys a écrit:
@0wlferein a écrit:
@Luna a écrit:
Dans la vie de tout les jours, nous en avons également besoin, ne serait-ce que pour se lever de son lit lorsqu'on est fatigué, on doit se faire violence.

Je crois que tu as pointé quelque chose de très pertinent dans le sens ou la violence peut également être dirigée contre nous même, et pas nécessairement contre les autres.
De ce fait, je pense que c'est quelque chose que l'axe Fi Te (ou l'inverse) expérimente pas mal, autant dans le fait de devoir se surpasser (notez comme les types ESTJ, ISTJ, ENTJ, INTJ, peuvent être très sévères à ce sujet) que dans l'auto sabotage pur et simple (ce qui est d'avantage l'apanage de l'INFP).

En ce qui me concerne, j'aime les sports de combats d'avantage parce que c'est une manière de me reconnecter avec moi même, mon adversaire devient alors une projection de mes propres limites, je ne me bat pas contre lui mais contre moi.

Le combat se passe également beaucoup dans ma tête, j'ai peut être tendance à trop l'intellectualiser d'ailleurs.

Je ne pense pas que ce soit spécifique à l'axe Fi/Te parce que j'ai le même souci avec l'axe Fe/Ti, pour ne pas peser sur les autres, je prends beaucoup sur moi-même, me critique énormément, me restreint et ainsi de suite. Du coup, c'est probablement plus lié à l'hypersensibilité (mais il faudrait creuser).

Je pense que l'éducation joue également un grand rôle dans la violence. Par exemple, un enfant avec des parents violents aura tendance à reproduire une certaine violence, que ce soit volontaire, conscient ou non. C'est assez flagrant dans le cas d'un enfant battu. Par contre, c'est beaucoup plus insidieux dans le cas de violences "ordinaires" ou "psychologiques", car souvent, on n'a même pas conscience d'avoir subi des violences et donc, qu'on est potentiellement violent soi-même. Or, je ne connais personne qui ait grandi dans une famille exemplaire (enfin, si... peut-être une seule personne - mais je n'ai pas assez de détails pour en être certaine à 100%).
La violence est parfois surprenante, souvent, même, parce que soudaine et inattendue. N'importe quel enfant peut l'être. De quoi peut venir la violence ? Pour le Fi, je dirais qu'il ressent de la violence quand ses valeurs sont bafouées et j'ajouterai que cette violence s'exprimerait via un excès de Te. Pour un Ti, ça pourrait être quand sa logique est démontée ? Probablement que ça doit dépendre des configurations de chaque type. Je pense que c'est quelque chose qui mérite d'être creusé (parce qu'à mon sens, la société que nous connaissons a un vrai problème de violence).

Je me demande, est-ce que la violence est inhérente à l'humain, ou est-ce plutôt une question d'éducation ?



Et pour m'être déja battue... Ca ne m'est arrivé qu'une seule fois, j'ai simplement repoussé une fille qui me cherchait depuis trop longtemps et j'en avais marre de me laisser marcher sur les pieds. Dans le même registre, une fois, j'ai griffé tout le dos d'un gars qui passait son temps à me couler à la piscine et qui se marrait sans arrêt en recommençant (et c'est moi qui suis passée pour une méchante). J'ai détesté ça, je m'en suis voulue à mort mais ces deux fois-là, il y a eu un point de non-retour qui a été franchi où je ne pouvais plus encaisser...
En sport, je me rappelle avoir fait de l'escrime et d'avoir aimé ça. La sensation est différente que celle de se battre, déjà parce qu'il n'y a pas de "raison" derrière. Enfin si, il y a des raisons. Mais les motivations et les stratégies mises en œuvres ne sont pas du tout les mêmes à mon sens. Déjà, qui dit sport, dit règles (alors que dans "se battre", il y a absence de règles). Ensuite, en sport, on est en relation avec soi-même (tandis que lorsqu'on se bat, on est en confrontation avec l'autre).
Bref, pour moi, baston et sport (même de combat) sont deux domaines bien distincts.

La violence fait partie de l'être humain, comme je l'ai dit plus haut c'est une question de Ying/Yang, si nous avons de la douceur, de l'empathie et ect, on'a également de la violence. C'est une question d'équilibre, et l'un ne va pas sans l'autre.

Sinon j'ai donné des exemples, comme se lever lorsqu'on est fatigué, ou s'épiler, des actes qui demandent d'avoir recours à une certaine forme de violence contre soi-même.
La violence déjà n'est pas toujours négative, elle peut même être une vertu.
Tu te bas pour tes idéaux.

Sinon effectivement, c'est un sujet qui demande à être creusé, et qui a un lien avec l'éducation, mais pas que.

Apparemment il y aurait un lien avec la testostérone, qui rend plus agressive, mais on trouve de tout à ce sujet.
Cependant comme l'être humain est un être de culture et de raison, nous sommes moins soumis à nos hormones que des animaux par exemple.

Mais par exemple, des chercheurs ont mis en évidence que les hommes préhistoriques avaient plus de testostérones qu'aujourd'hui, voir cet article à ce sujet : http://www.slate.fr/story/90581/moins-hormones-males-developpement-civilisation-humaine
Et l'influence qu'elle a pu avoir sur notre comportement.
Mais c'est à prendre avec des pincettes...

_______________________________________
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeMer 20 Mai 2020, 18:02

@Meleabrys a écrit:
@Luna a écrit:
Mais sinon la violence est présente partout.
Lorsqu'une femme s'épile pour correspondre au standard de beauté, elle fait violence à son corps.

Oui, et encore, l'épilation est la moindre des violences qu'on puisse faire à son corps (par curiosité, jetez un œil à l'histoire du corset, il y a des anecdotes à faire peur  pale ).

Nous subissons tous de la violence, depuis le début de l'humanité, c'est aussi que le monde dans lequel on vit est violent...
On idéalise beaucoup la nature, mais une lionne n'hésite pas à étouffer une gazelle, pendant que ses congénères lui bouffe le ventre.

Pour survivre dans un environnement hostile (tout ne tombe pas pas tout cuit, et il faut en plus se méfier des prédateurs), il faut s'adapter et être soi-même agressif.

_______________________________________
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus, le fou
Aucun rang assigné


Type : INFP/INJ
Age : 24
Lieu : Quelque part
Inscription : 06/05/2020
Messages : 19

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeJeu 21 Mai 2020, 19:20

Au niveau sportif, j'ai déjà fait de l'escrime. Perso, je ressens un léger plaisir sadique. Bon, pas au point de vouloir humilier quelqu'un juste pour le plaisir mais disons que j'aime gagner. Le terme de volonté de puissance de Nietzsche me correspond bien dans ces moments. Peut-être cela s'explique par la volonté de compenser un manque de confiance. Ou alors, une socialisation par les animés épiques. Peut-être est-ce condamnble? Pas forcément. Il est possible que se soit utile pour être plus assuré. Par exemple, les femmes victimes de viol peuvent faire de l'escrime pour regagner en assertivité.
Je ne pense pas que se soit corrélé à des fonctions. Mais je pense que mon sentiment introverti me permet de conceptualiser ce sentiment.

Dans la vie de tous les jours, je ne m'en suis servis que pour contrer les attaques de mon petit frère, quand nous étions plus jeune. Mais, en général, je suis assez calme. Je suis d'accord avec Luna, parfois, il faut se servir de la violence pour se défendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Baptiste Tarn-Issec
Aucun rang assigné
Marc-Baptiste Tarn-Issec

Type : ENFP
Age : 32
Lieu : Le Havre
Inscription : 20/05/2020
Messages : 4

MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitimeVen 22 Mai 2020, 17:32

Je ressemble assez à l'ENFP dans la vidéo, genre quand on me cherche je fais en sorte que celui qui m'emmerde finisse par me trouver tellement sympa qu'il se sent con de m'avoir cherché.
Les deux fois où j'ai cogné (dans ces 10 dernières années) j'étais en mode désintégré (dans une relation de merde ou juste après une rupture), j'avais balancé mon Fi par la fenêtre de la voiture. Les types m'ont asticoté (sereinement, à cause de ma tête de gentil ENFP nounours) et là j'avoue que j'ai tapé le premier, comme un sourd, sans prévenir et ça s'est arrêté là avec un branleur alcoolisé en PLS sur le trottoir (l'un des deux avec mon talon posé sur les cervicales, histoire qu'il ait le temps de comprendre.)
C'est exactement comme l'ESTJ de la vidéo en fait, une réponse d'une violence démesurée par rapport à l'aggression.
(Ne/Te + Si... diantre que ce modèle est pertinent !)

Après j'ai un physique particulier (1m97/100kg/sportif) qui m'évite souvent les emmerdes mais me les crée aussi parfois quand des petits nerveux cherchent à se faire mousser en faisant chier un géant à l'air doux.
Pour être fairplay, dés que je suis dans ma boucle Ne/Te, je devrais mettre un T-shirt *ENFP désintegré - pour me prendre la tête il est vivement recommandé de repasser un autre jour*

J'fais le badass mais, en vrai, 99,99% du temps j'évite le conflit en renvoyant de l'affection et de la curiosité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MBTI et l'affrontement physique Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et l'affrontement physique MBTI et l'affrontement physique Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

MBTI et l'affrontement physique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-