Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'infp est égocentrique, égoïste et puéril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ebrom
Aucun rang assigné
Ebrom

Type : Infp-t
Age : 101
Lieu : Utopia
Emploi : Prisonnier d'une perle de rosée
Inscription : 13/11/2019
Messages : 25

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeSam 16 Nov 2019, 23:15

Allez j'enchaîne les postes, c'est l'heure de la mania. Salut, j'ai une interrogation qui est peut-être un peu philosophique et qui requière aussi la compétence des experts du mbti.

L'INFP est-il le plus grand des égocentriques, dans le sens où il ne conçoit la réalité qui l'entoure qu'à travers les projections sans filtre de sa propre subjectivité. Hmmh, moi-même je ne me comprends pas, comment éclaircir...
Et en plus d'être le plus grand des égocentriques et des malfrats (ça c'est gratuit), ne serait-il pas aussi le plus grand des égoïstes, dans le sens où il ne conçoit la réalité qui l'entoure que comme une station balnéaire qui a pour devoir d'être aux petits soins pour lui, ou comme un saladier de friandises dont il ne chercherait à piocher que ces favorites ? (Ah c'est que moi ça ?)

En gros on a du I, on est introverti, donc déjà on est focalisé sur notre monde intérieur, et on est carrément plus promptes à l'introspection, donc on s'attache d'abord à notre être avant celui des autres.
Et puis on a un Fi dominant, donc de ce que j'ai compris c'est l'idée qu'on prend toutes nos décisions à partir de nos valeurs subjectives, mais en nous considérant nous et l'impact de nos décisions sur nous et nos valeurs avant de considérer l'environnement et les autres (ça c'est le Fe).
Là normalement j'ai déjà plus de doigts à force de m'être ramassé la règle du professeur Briggs.

Bon allez les exemples, soyons un peu S et T.

- Mes attentes vis à vis de mes confrères sapiens sapiens sont les suivantes : Ils doivent enrichir mon expérience, m'aider dans mon développement personnel, être inspirants, fournir de la matière première à mon imagination, etc. En gros je suis la reine des abeilles et vous êtes ma cour.
Quand je rencontre quelqu'un, j'essaye toujours de saisir ce qui en lui peut m'inspirer, je le sonde avec avidité pour voir ce qu'il a de romanesque. Et la plupart du temps je classe l'affaire avec dédain. Évidemment j'abandonne personne sur le bord de la route, je ne suis pas aussi affirmé. J'ai des relations qui sont tout à fait banales, profanes. Mais j'ai toujours ce sentiment d'avoir été flouté, quand je noue avec quelqu'un qui n'a pas le profil d'un personnage de roman. Il y a ce sentiment de "Tu me dois quelque chose. Je vais faire de toi un héros, te magnifier, t'iconiser, alors donne-moi quelque chose, un indice de singularité, fais dépasser une plume de ta cape, sois original, fais-moi vibrer, merde !"
Ce qui fait aussi que j'oriente souvent mes questions d'une manière un peu spéciale lorsque je rencontre quelqu'un. Je vais étiqueter la personne sous un archétype (l'aventurier, le lutteur complexé, l'enfant des rues qui achète sa liberté au prix de sa chair en se tatouant le corps, etc.) et je vais essayer de lui faire dire ce que je veux entendre pour le faire correspondre à mon fantasme. C'est hyper malsain ? Bienvenue dans ma tête. Et me dites pas que vous êtes pas pareil ! Enfin si, laissez-moi me sentir unique.
Du coup toutes mes relations sont fondées sur un désir utilitaire d'abreuver mon imaginaire, qui est le seul destinataire de ma quête. Je suis un vampire.

Ensuite quand j'essaye de comprendre les autres, de faire preuve d'empathie, - souvent c'est pour me distraire, encore une fois pour nourrir mon imaginaire -, je ne fais la plupart du temps que projeter mes propres sentiments et émotions sur les autres, j'essaye de fondre les gens dans mon moule. J'ai du mal à concevoir des modes de pensée qui sont à mes antipodes. Et pourtant je fais plutôt parti des modes de pensée minoritaire à mon avis.

Et cet idéalisme dont on est emprunt, ce Fi, de ce que j'ai compris et de ce que je constate chez moi, c'est pas un idéalisme qui désire s'appliquer au monde pour le transformer (c'est Fe ça ?) mais plus une quête de soi, dans laquelle on pourrait vivre en accord avec nos convictions profondes. C'est tout à fait individualiste.
Et c'est ce que je perçois chez moi. J'aime bien les belles idées, les beaux principes tout ça, mais je passe facilement à côté avec indifférence (ouais les animaux c'est pas cool dans les abattoirs les pauvres. Franchement une petite chèvre qui te regarde de ses profonds yeux nébuleux c'est hyper communicatif. Bon mais maintenant la viande sur les étagères et je dois bouffer).
En revanche y'a ce besoin d'esthétisme et de valeur qui est nécessaire à mon épanouissement autour de moi, que je ressens comme vital.
Du coup j'en viens à des conclusions comme "La Terre entière je m'en fous, j'ai déjà assez de soucis à combattre mes démons intérieurs" et je gratte la surface comme un naufragé qui rampe sur le sable après s'être échoué sur la plage.

Mais là je suis en train de blablater en improvisant des réflexions depuis toute à l'heure parce que j'avais zappé pourquoi j'avais fait ce post à la base, mais ça y est je l'ai.

L'Infp ne serait-il pas le grand bébé immature de la bande ? Je m'explique.
L'infp (remplacez infp par mon pseudo pour plus de justesse) est tellement intransigeant sur ses principes qu'il n'agira que quand toutes les conditions seront réunis qui répondront à ses exigences. Il est en quête de sens et il attend une vocation pour se mettre au boulot plutôt que de s'adapter comme les autres aux nuances d'une vie qui comporte du positif et du négatif.
Quand une situation ne lui plaît pas, il se referme ou s'extrait. J'ai lu beaucoup de témoignages d'infp qui se sentaient mal dans leur peau, qui se sentaient incompris et qui tenaient un discours victimaire. Mais cette intransigeance à adopter un masque social pour mieux correspondre aux normes de la société et s'y mouvoir n'en serait-il pas en parti responsable ? Bien sûr je ne suis pas en train d'accabler, il y a des mécanismes inconscients à l'oeuvre qui vont au delà du libre-arbitre parfois. Mais ce conservatisme forcené, cet entêtement envers "l'authenticité" ne pourraient-ils être vu comme une forme d'égoïsme involontaire d'enfant têtu qui refuse de se soumettre aux règles de la vie d'adulte, qui nécessite d'abandonner une part de soi en contrepartie d'une place dans la société ?

Au final cet infp ne fait jamais de compromis pour les choses qui importent pour lui, du fait de son idéalisme, et il s'accroche à ses idées comme le bambin à son hochet. L'idéalisme en soi n'est-il pas un reliquat de l'enfance, un refus d'accepter la froide brutalité du monde ?

Maintenant répondez : Vous sentez-vous égoïste, égocentriques et puérils (en plus d'être des lâches sans cœur et des malfrats) ? C'est l'heure de la séance d'auto-flagellation, donnez-vous en à cœur joie. Avec objectivité et tendresse bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electron
Aucun rang assigné
Electron

Type : infp 5w4
Age : 34
Lieu : Grenoble Brest
Emploi : artiste 3d
Inscription : 05/11/2012
Messages : 50

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Re: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeDim 17 Nov 2019, 02:34

Il y a une immaturité et une fragilité chez les introvertis sentimentaux qui ne parviennent pas à régler leurs problèmes souvent, c'est un défaut pour les quatre types d'introvertis sentimentaux. Cependant les INFP ont les conditions les plus mauvaises.

Le sentiment introvertis est associé à une tendance au replis sur soi et à l’égoïsme en effet. L'INFP peut se montrer très égoïste mais généralement c'est en catalysant la merde qu'il subit, il n'est pas trop créateur de merde en lui-même selon moi.

Tu exagères ces critiques car l'ennéagramme 4 a une compulsion d'évitement de la banalité et une inclinaison pour la dramatisation et les changements brutaux d'humeur. Tu veux te démarquer et tu as du voir de l'auto indulgence dans les threads donc tu fais le contraire. Aussi des trucs ont du te déplaire et l'INFP est extrêmement susceptible et passif agressif donc on accumule des offenses perçues et on écoule des réponses agressives très indirectes.

Oui il y a un phénomène de repli sur soi sentimental. Le stress chronique entraîne un gonflement de la fonction dominante sentiment introvertis souvent en parallèle avec la troisième fonction la sensation introvertie (ce qui fait un loop). Ensuite la cognition rebondie entre les deux sachant que la sensation introvertie est principalement la mémoire donc ça fait ressasser des épisodes douloureux ou simplement ruminer. Le problème c'est que la fonction secondaire intuition extravertie est sautée donc la créativité et la recherche de solutions est muselée. Le sentiment n'est plus créatif et rumine.

Ensuite quand ça empire l'INFP "grippe" c'est à dire qu'il passe sur le mode secondaire de la fonction inférieure en devenant un ESTJ improvisé et en colère. L'INFP dans cet état est cassant et porté vers le jugement et très sarcastique et cynique. Le mode ESTJ est bien lorsqu'il est développé et utilisé sans cette colère, dans ce cas il est relativement insensible mais ne cherche pas à blesser il s'oriente vers le résultat et néglige les susceptibilités. Par contre je pense que 95 pour cent du temps c'est une mauvaise ombre ESTJ qui se manifeste chez l'INFP.

La plupart des INFP sont 4w5 ou 4w3 et la base 4 a pour surnom "l'individualiste".

Quand on avance dans le MBTI on éprouve de la colère pour les différents profils quand on découvre leurs lacunes surtout si on est INFJ ou INFP, ça passe plus ou moins ensuite. En tout cas les autres profils sont durs aussi.

Autrement c'est l'INFP turbulent qui est inflexible. Tu peux étudier la désintégration positive de Dubrowski pour comprendre pourquoi. En gros la rupture progressive avec le mode d’adaptation social normal et l'individualisation grandissante rendent l'INFP de plus en plus défiant et marginal mais c'est un mal et un bien car il y a un perfectionnement et un approfondissement de la moralité et de la personnalité, le tout c'est de se relever et de s'apaiser.
Les INFP assertifs sont peu originaux, ce sont des gens assertifs à peu près gentils qui se ressemblent et qui ne vont pas se mettre en quatre pour une cause et approfondir.

Autrement le monde est modelé sur la base ESTJ/ISTJ. Ce sont des profils sans profondeur qui n'ont que le monde réel et qui travaillent constamment, il n'ont pas de réflexions philosophiques ou de rêves à part l'accomplissement matériel. Plus l'INFP développe son monde intérieur plus il veut vivre dans un cottage ou un mobile-home à 15000 euros et jouer de la guitare ou écrire les deux tiers du temps, et non pas travailler 35 heure par semaine toute sa vie pour se payer un appartement coulé en béton à 200 mille euros dans une mer de béton.

Si le monde était INFP ils ne sauraient pas quoi y faire ces ESTJ et ces ISTJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Re: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeDim 17 Nov 2019, 02:52

Ne nous dévoile pas trop quand-même ! Embarassed

Sinon oui, d'autant si on ne développe pas suffisamment Te. Fi est l'enfant, irrationnel, imaginatif, candide, égocentrique,capricieux, épicurien et Te est l'adulte, pragmatique, rationnel, sage,lucide (les pieds sur terre).

Comme tu l'as bien expliqué, on prend nos décisions en fonction de nos valeurs (qui sont personnelles), on'est introverti et on porte des lunettes subjectives pour regarder la vie.
Nous sommes effectivement pas mal égocentrique.

Et je perçois également la vie comme un grand saladier de friandises où je ne pioche que ce qui me plaît. Pratiquement tout doit-être plaisir dans ma vie et romancé, et bien entendu aller dans mon sens.
Lorsqu'on développe Te, on devient plus pragmatique et on comprend que la vie ne peut pas correspondre toujours à nos valeurs ou nos idéaux (ce qui n'est pas un drame), et on'accepte d'avantage les contraintes.
Très bien vu le lien entre l'intransigeance des idéaux des INFP et le caprice d'un enfant.
D'ailleurs bien que nous sommes au courant que nous devons développer Te (même lorsqu'on ne connaît pas le mbti), ce caprice d'enfant fait qu'on a pas envie car on serait moins nous-même, moins authentique.

En ce qui concerne la victimisation, c'est le cas de beaucoup de Fi, et ça m'énerve énormément ça. Personnellement je ne le suis plus du tout (mais je l'ai été à une époque). J'ai bien conscience de mes responsabilités et face à un problème je préfère trouver des solutions (Te) et agir (Si-Te) que de me lamenter ou dire que la vie est trop injuste.

Sinon oui, j'ai besoin de rêver ma vie, ou plutôt de la romancer. Je pense que ce n'est pas seulement INFP mais pourrait-être relié à notre ennéatype. Ne serais-tu pas 4 ?
Je ne peux pas me contenter d'une vie banale et telle quelle, je trouve ça déprimant...
Par exemple lorsque je cuisine, pour y prendre du plaisir et y être assidu (et non cuisiner une fois ou deux), il faut que je lui trouve du sens et que je le magnifie, par exemple je me suis mise à me renseigner sur les bienfaits de l'alimentations et à l'inverse tout ce qui est toxique et mauvais pour nous (pesticides, produits transformés ect). (je me suis même inscrite sur un groupe facebook sur l'alimentation saine)
Du coup, lorsque je cuisine, je ne cuisine pas seulement, je cuisine sainement pour mon bien être mental, physique pour éloigner les maladies et ect.
Et je me reconnecte avec la nature, les produits bruts, sains. (je me comprend) J'essaye de cuisiner à l'ancienne. Je voulais même écraser moi-même mes épices pour avoir l'impression de faire comme les "anciens", comme dans le temps.
Ou parfois je m'imagine être à l'époque médiévale (j'aime beaucoup ce qui est médiéval) et que je cuisine de la même manière. J'ai d'ailleurs voulu acheter un livre de recette médiévale avant de me rendre compte que ce serait compliqué à faire ou pas forcément bon (oui à 25 ans xD)
J'ai également acheté des verres en étains, et je voulais également des assiettes qui fassent anciennes, pour avoir l'impression d'être à cette époque lorsque je mange.

Et j'ai pleins d'autres choses comme ça dans mon quotidien...

Sinon j'ai également besoin que les autres nourrissent mon monde intérieur. En fait, lorsque j'échange avec quelqu'un, je suis toujours centré sur mon ressenti et ce que ça provoque en moi.
Et je pense que c'est pour ça que j'ai des tendances histrioniques, car tel un vampire comme tu l'as décrit, j'aime me nourrir de l'amour qu'on me porte.

Sinon je ne catégorise pas autant les gens, et je ne cherche pas à les voir en personnage romanesque, mais je comprend complètement ta démarche.
Ce que j'idéalise beaucoup moi, c'est la féminité et la masculinité (et là je souhaite voir l'homme viril comme un héro et un personnage romanesque), au point que j'ai envie d'imposer mon modèle à autrui, telle une dictatrice x)
Et j'aime faire des montages vidéo dessus, car ça m'inspire, ça nourrit mon monde intérieur. Voir par exemple celle-ci :

https://vimeo.com/372446041

Sinon, malgré tout, je trouve l'INFP globalement très aidant. Malgré que je sois égocentrique, je n'hésite jamais à aller aider une personne que je vois en difficulté et je suis bienveillante avec mon entourage. Et les INFP que j'ai rencontré, ont toujours été aidant, plus que la moyenne des gens et que certains Fe.
Mais sans doute, car en général ça fait parti de nos valeurs.

Sinon, je ne sais pas depuis combien de temps tu connais le mbti, mais tu as très bien cerné le profil INFP. Bravo !

_______________________________________
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebrom
Aucun rang assigné
Ebrom

Type : Infp-t
Age : 101
Lieu : Utopia
Emploi : Prisonnier d'une perle de rosée
Inscription : 13/11/2019
Messages : 25

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Re: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeDim 17 Nov 2019, 16:06

Encore une fois merci pour vos réponses.
Comme d'habitude je me retrouve dans ce que vous dites et je suis presque un peu frustré que vous me donniez presque intégralement raison.
@Electron a écrit:
Tu exagères ces critiques car l'ennéagramme 4 a une compulsion d'évitement de la banalité et une inclinaison pour la dramatisation et les changements brutaux d'humeur. Tu veux te démarquer et tu as du voir de l'auto indulgence dans les threads donc tu fais le contraire. Aussi des trucs ont du te déplaire et l'INFP est extrêmement susceptible et passif agressif donc on accumule des offenses perçues et on écoule des réponses agressives très indirectes.
Haha, effectivement je viens de me diagnostiquer et j'apparais 4w5. Très intéressant ta manière de m'analyser. "compulsion d'évitement de la banalité", et bien c'est totalement le cas dans d'autres contextes mais là j'étais surtout d'humeur joueuse quand j'ai écris et je voulais provoquer un peu pour créer des réactions amusantes. Ça a marché, j'ai introduit un peu de subjectivité dans le débat, un peu d'organique et j'ai souri à vos réponses.  
C'est vrai que j'ai senti beaucoup de bienveillance dans les précédents postes et je voulais prendre le contre-pied. Par contre pour la susceptibilité je pense pas, personne ne m'a offensé, nulle crainte !
En tout cas ton propos est très intéressant et ça me donne envie de me renseigner plus avant.

Tu m'as l'air de partager beaucoup de mes ressentis aussi Luna, j'ai senti le chat dans ta gorge ronronner au doux nom de "friandises". Ça m'amuse beaucoup de vous rencontrer, comme si je croisais un sosie de manière tout à fait impromptu dans une fête foraine.
@Luna a écrit:
Pratiquement tout doit-être plaisir dans ma vie et romancé, et bien entendu aller dans mon sens.

ça j'aurais vraiment pu le dire, je sais pas qui de nous deux est la marionnette et qui est le ventriloque.
Et cette entreprise de cuisine médiévale, j'adore ! Je raffole de ce genre d'anecdotes. C'est tellement poétique et burlesque. En tout cas la manière dont tu le racontes (ou la manière dont je l'interprète ?).
@Luna a écrit:
J'ai d'ailleurs voulu acheter un livre de recette médiévale avant de me rendre compte que ce serait compliqué à faire ou pas forcément bon
Et ça aussi, les caractères candides qui amènent des situations cocasses, rien de mieux pour égayer une journée.
Cette idéalisation du masculin/féminin m'intéresse bien, t'as écrit quelque chose là dessus ?

Pour la création, de ce que j'ai compris c'est super important pour l'infp, trouver un médium où il puisse évacuer sa mélasse psychique.

Bon je me suis pas mal éloigné du sujet, mais en même temps le débat a pas fait long feu, tout le monde a l'air d'accord. Et puis j'ai pas vraiment envie de débattre finalement, je trouve infiniment plus satisfaisant de récolter des témoignages, alors corbeaux de passage, n'hésitez pas à venir délivrer un message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Re: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeLun 18 Nov 2019, 19:06

@Ebrom a écrit:


ça j'aurais vraiment pu le dire, je sais pas qui de nous deux est la marionnette et qui est le ventriloque.
Et cette entreprise de cuisine médiévale, j'adore ! Je raffole de ce genre d'anecdotes. C'est tellement poétique et burlesque. En tout cas la manière dont tu le racontes (ou la manière dont je l'interprète ?).
@Luna a écrit:
J'ai d'ailleurs voulu acheter un livre de recette médiévale avant de me rendre compte que ce serait compliqué à faire ou pas forcément bon
Et ça aussi, les caractères candides qui amènent des situations cocasses, rien de mieux pour égayer une journée.
Cette idéalisation du masculin/féminin m'intéresse bien, t'as écrit quelque chose là dessus ?

Pour la création, de ce que j'ai compris c'est super important pour l'infp, trouver un médium où il puisse évacuer sa mélasse psychique.

Bon je me suis pas mal éloigné du sujet, mais en même temps le débat a pas fait long feu, tout le monde a l'air d'accord. Et puis j'ai pas vraiment envie de débattre finalement, je trouve infiniment plus satisfaisant de récolter des témoignages, alors corbeaux de passage, n'hésitez pas à venir délivrer un message.

Nous avons effectivement pas mal de choses en commun, et bien qu'on puisse avoir l'impression sur le moment de rencontrer un sosie, il n'en reste pas moins qu'en bon 4 on continue de se sentir quand-même unique  silly

Sinon non, je n'ai rien écrit sur la virilité et la féminité.

Sinon il ne risque pas d'y avoir de débats, car tu as bien cerné le profil INFP, du moins certaines caractéristiques, donc en te répondant on ne peut qu'aller dans ton sens Razz

Et j'aimerais également voir des témoignages d'autres INFP ou de personnes qui en connaissent et qui retrouvent le même fonctionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passager
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 76
Lieu : Manoir
Inscription : 05/01/2022
Messages : 1

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Re: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeMer 05 Jan 2022, 10:28

Salut! Je viens du futur, 2022 vous fait pleins de bisous.

J’avais lu ton post il y a d’ici quelques mois et il m’avait tapé à l’œil pour plusieurs raisons. D’abord, parce que tu pointes du doigts avec humour, finesse et sarcasme une attitude INFPesque (si vous me permettez ce néologisme…) assez parlante pour n’importe qui se reconnaissant dans un tel profil. Ensuite, ton sarcasme et ta manière d’écrire m’ont séduite je dois dire. J’ai bien ri devant ton ironie mordante et tes métaphores singulières.

Maintenant que je me suis (enfin) créée un compte, même si ce premier message sera probablement l’un des derniers, j’aimerais te demander si d’une part tu écris régulièrement? Et d’autre part, s’il y a un moyen de me partager ce que tu écris?
Je sais qu’il est bien étrange d’aborder les gens de cette manière mais ton style d’écriture m’inspire, et comme je ne peux pas t’envoyer de message privé (il faut avoir publié au moins 6 posts), je me suis permise de l’envoyer ici bas dans l’espoir d’avoir une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rune
Aucun rang assigné


Type : INFJ
Age : 31
Lieu : Ici. Et ailleurs.
Inscription : 21/09/2019
Messages : 12

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Re: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeLun 10 Jan 2022, 17:31

Mon avis n'engagera que moi, mais les nombreux INFP (à quelques exceptions près) que j'ai connus, observés, ou avec qui j'ai discuté fonctionnaient plus ou moins de façon telle qu'ils devaient se valider ou donner une image positive ou supportable d'eux-mêmes (Fi-dom) car leurs humeurs ou leur estime d'eux-mêmes ondoient souvent, et cela même en se créant une persona imaginaire (Ne) pour ne pas percevoir les choses de façon réelle (ST quoi).
Et donc, toute personne un peu trop critique, voire juste réaliste, qui ne les servait pas dans cette visée (les valider sans les faire interroger), leur paraissait affreusement méchante, cruelle, sans cœur, toxique et ainsi de suite. (Te inf accuse parfois tout le monde de tout et n'importe quoi, c'est une fonction brute, immature ou inférieure.) Les choses sont ainsi souvent inversées avec l'INFP puisqu'il rejette la réalité, les faits, la logique, pour la substituer par ses impressions ou ressentis personnels (qui comptent plus qu'autre chose, pour lui).

Les forums hypersensibles, zèbres, etc, abondent d'INFP perdus. Vous pensez ou croyez qu'ils arrivent à communiquer et se lier entre eux, c'est-à-dire sortir de leur soi pour croiser l'Autre ? C'est les limbes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davindra
Aucun rang assigné


Type : Enfp
Age : 43
Lieu : Lille
Inscription : 10/01/2022
Messages : 6

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Enfp / risque dérive narcissique L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeMar 11 Jan 2022, 01:43

J ai 2 amis estj qui me lassaient aussi un moment car j avais fais le tour.
Au bout de 1 an, c est malgré tout des personnes qui ont eté présentes et le moins dans le jugement alors que moi même je me suis permis de les juger même si au fond ils partent de plus loin et n arriveront jamais à mon niveau d empathie, de discernement, vision en éventail multi-dimensionelle.
Il en est parfois des potentialités issues des autres que l'on déni nous les Enfp...celles des autres 😁...c'est là, e pendant négatif de l enfp encore blessé qui se manifeste.
Je leur dois une fière chandelle à ces amis.
Souvent être trop "intelligent" peut finalement nous noircir au final, restons analytique par rapport à nous mêmes pour continuer à balayer devant notre vitrine aussi.
C est ce que je me dis et fais et personne ne m en veut quand je fais du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davindra
Aucun rang assigné


Type : Enfp
Age : 43
Lieu : Lille
Inscription : 10/01/2022
Messages : 6

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Re: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeMar 11 Jan 2022, 01:48

@Rune a écrit:
Mon avis n'engagera que moi, mais les nombreux INFP (à quelques exceptions près) que j'ai connus, observés, ou avec qui j'ai discuté fonctionnaient plus ou moins de façon telle qu'ils devaient se valider ou donner une image positive ou supportable d'eux-mêmes (Fi-dom) car leurs humeurs ou leur estime d'eux-mêmes ondoient souvent, et cela même en se créant une persona imaginaire (Ne) pour ne pas percevoir les choses de façon réelle (ST quoi).
Et donc, toute personne un peu trop critique, voire juste réaliste, qui ne les servait pas dans cette visée (les valider sans les faire interroger), leur paraissait affreusement méchante, cruelle, sans cœur, toxique et ainsi de suite. (Te inf accuse parfois tout le monde de tout et n'importe quoi, c'est une fonction brute, immature ou inférieure.) Les choses sont ainsi souvent inversées avec l'INFP puisqu'il rejette la réalité, les faits, la logique, pour la substituer par ses impressions ou ressentis personnels (qui comptent plus qu'autre chose, pour lui).

Les forums hypersensibles, zèbres, etc, abondent d'INFP perdus. Vous pensez ou croyez qu'ils arrivent à communiquer et se lier entre eux, c'est-à-dire sortir de leur soi pour croiser l'Autre ? C'est les limbes.


On pense tellement beaucoup et on veut tellement donner et imposer notre vision étaillée, passionante qu on fait penser à notre interlocuteur qu'il serait dommage d 'en perdre des miettes😂
Du coup on laisse peu de place à la vision des autres qui est rejetée par notre égo comme une tentative de jugement, de recup politique...
On a une tendance narcissique, c est notre vieux démon faut l'avoir à l esprit mais c est aussi notre force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davindra
Aucun rang assigné


Type : Enfp
Age : 43
Lieu : Lille
Inscription : 10/01/2022
Messages : 6

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Enfp devenu infp L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeMar 11 Jan 2022, 01:53

L infp c'est le Champion( enfp)  à la retraite qui est devenu donc Médiateur 😂
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La sentinelle
Aucun rang assigné
La sentinelle

Type : INFP 5w4
Age : 32
Lieu : st malo
Inscription : 05/07/2021
Messages : 3

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Re: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitimeDim 16 Jan 2022, 21:05

@Electron a écrit:
Il y a une immaturité et une fragilité chez les introvertis sentimentaux qui ne parviennent pas à régler leurs problèmes souvent, c'est un défaut pour les quatre types d'introvertis sentimentaux. Cependant les INFP ont les conditions les plus mauvaises.

Le sentiment introvertis est associé à une tendance au replis sur soi et à l’égoïsme en effet. L'INFP peut se montrer très égoïste mais généralement c'est en catalysant la merde qu'il subit, il n'est pas trop créateur de merde en lui-même selon moi.

Tu exagères ces critiques car l'ennéagramme 4 a une compulsion d'évitement de la banalité et une inclinaison pour la dramatisation et les changements brutaux d'humeur. Tu veux te démarquer et tu as du voir de l'auto indulgence dans les threads donc tu fais le contraire. Aussi des trucs ont du te déplaire et l'INFP est extrêmement susceptible et passif agressif donc on accumule des offenses perçues et on écoule des réponses agressives très indirectes.

Oui il y a un phénomène de repli sur soi sentimental. Le stress chronique entraîne un gonflement de la fonction dominante sentiment introvertis souvent en parallèle avec la troisième fonction la sensation introvertie (ce qui fait un loop). Ensuite la cognition rebondie entre les deux sachant que la sensation introvertie est principalement la mémoire donc ça fait ressasser des épisodes douloureux ou simplement ruminer. Le problème c'est que la fonction secondaire intuition extravertie est sautée donc la créativité et la recherche de solutions est muselée. Le sentiment n'est plus créatif et rumine.

Ensuite quand ça empire l'INFP "grippe" c'est à dire qu'il passe sur le mode secondaire de la fonction inférieure en devenant un ESTJ improvisé et en colère. L'INFP dans cet état est cassant et porté vers le jugement et très sarcastique et cynique. Le mode ESTJ est bien lorsqu'il est développé et utilisé sans cette colère, dans ce cas il est relativement insensible mais ne cherche pas à blesser il s'oriente vers le résultat et néglige les susceptibilités. Par contre je pense que 95 pour cent du temps c'est une mauvaise ombre ESTJ qui se manifeste chez l'INFP.

La plupart des INFP sont 4w5 ou 4w3 et la base 4 a pour surnom "l'individualiste".

Quand on avance dans le MBTI on éprouve de la colère pour les différents profils quand on découvre leurs lacunes surtout si on est INFJ ou INFP, ça passe plus ou moins ensuite. En tout cas les autres profils sont durs aussi.

Autrement c'est l'INFP turbulent qui est inflexible. Tu peux étudier la désintégration positive de Dubrowski pour comprendre pourquoi. En gros la rupture progressive avec le mode d’adaptation social normal et l'individualisation grandissante rendent l'INFP de plus en plus défiant et marginal mais c'est un mal et un bien car il y a un perfectionnement et un approfondissement de la moralité et de la personnalité, le tout c'est de se relever et de s'apaiser.
Les INFP assertifs sont peu originaux, ce sont des gens assertifs à peu près gentils qui se ressemblent et qui ne vont pas se mettre en quatre pour une cause et approfondir.

Autrement le monde est modelé sur la base ESTJ/ISTJ. Ce sont des profils sans profondeur qui n'ont que le monde réel et qui travaillent constamment, il n'ont pas de réflexions philosophiques ou de rêves à part l'accomplissement matériel. Plus l'INFP développe son monde intérieur plus il veut vivre dans un cottage ou un mobile-home à 15000 euros et jouer de la guitare ou écrire les deux tiers du temps, et non pas travailler 35 heure par semaine toute sa vie pour se payer un appartement coulé en béton à 200 mille euros dans une mer de béton.

Si le monde était INFP ils ne sauraient pas quoi y faire ces ESTJ et ces ISTJ.

C'est intéressant de voir que Luna et Ebrom se reconnaissent dans les propos de chacun, alors que moi je me reconnais dans tes propos Electron. Comme quoi l'ennéagramme a son importance. Peut-être est ce le fait que ta réponse soit structurée, et riche en information. ça me parle beaucoup en tout cas. J'aurais aimé discuter avec toi mais je n'ai pas assez posté sur le forum. En tout cas, la théorie de Dabrowski m'a beaucoup aidée aussi dans la compréhension des crises existentielles par lesquelles je passais. Tu es INFP-t toi aussi ? Est-ce que si tu repasses sur le forum tu pourrais m'en dire plus sur ton parcours ? Plus j'évolue et plus je m'isole. Je deviens exactement comme tu le decris, défiante et marginale. Je rejettes en bloc toute demande de suradaptation. Et ce qui m'a fait rire en lisant ton message c'est que je réfléchis depuis qq temps à acheter un cottage loin de tout ^^
En tout cas je serai intéressée d'en savoir plus sur ton parcours en tant qu'INFP 5w4, est-ce qu'on finit tous en mode ermite à la fin de notre évolution tu crois ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Empty
Message(#) Sujet: Re: L'infp est égocentrique, égoïste et puéril L'infp est égocentrique, égoïste et puéril Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'infp est égocentrique, égoïste et puéril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-