Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
CamilleG
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 5w4
Age : 35
Lieu : La Valette
Emploi : Enquêtrice du district 42
Inscription : 10/05/2016
Messages : 221

Message(#) Sujet: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mar 22 Nov 2016, 10:45

Bonjour,

Le test MBTI est couramment utilisé lors d'entretiens d'embauches, dans certaines grandes écoles, et parfois même avant la bac pour orienter les élèves (aux Etats-Unis, c'est très fréquent, en France beaucoup moins).
Du coup, je me demandais s'il avait été effectivement utile à certains d'entre vous - et s'il l'était encore - pour les études, ou la vie professionnelle. Vous a-t-il aidé à vous orienter professionnellement ? A améliorer vos rapports de travail ? A trouver un poste plus adapté à votre personnalité ?...etc.

Pour ma part, je l'ai découvert alors que j'avais déjà choisi ma voie depuis plusieurs années, mais il a été un guide pour améliorer mes relations avec les collègues, les partenaires de travail en général. J'ai pu aussi "décomplexer" par rapport à certains traits que je me reprochais de ne pas avoir : par exemple, ne pas être très autoritaire (plutôt dans le "guidage" et le conseil aux autres, que dans l'imposition de mon avis), et de ne pas aimer traiter les détails. Cela m'a permis de voir aussi à quel point il était important, dans une équipe, de faire ressortir les points forts et différences de chacun, car on peut aussi bien se compléter à merveille (cas idéal), qu'être en conflit permanent car dans l'incompréhension des méthodes des autres (cas négatif mais malheureusement banal).

Donc, retour d'expériences bienvenus... Smile

Bonne journée

_______________________________________
Le plus court chemin entre deux points est le rêve (proverbe malien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jicky
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 27
Lieu : Paris
Inscription : 17/08/2016
Messages : 95

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mar 22 Nov 2016, 16:04

La réponse est non.

Par rapport au contexte dans lequel on fait passer le test, bien souvent, j'ai eu des retours d'individus qui s'y sont potentiellement intéressées en se rendant compte avec le recul, et après leurs recherches personnelles que le ou la formateur-trice qui avait organisé ces sessions avait généralement une approche superficielle de la théorie, ce qui donne, comme on le sait, des résultats bien souvent farfelus.

Il y a aussi de plus en plus de professionnels, RH, et j'en passe qui sont formellement contre faire passer des tests. C'est le cas par chez moi.

Par ailleurs, en parlant d'approche superficielle, s'il y en a bien une, c'est celle de l'orientation professionnelle orientée par les résultats du test. J'ai toujours été pragmatique à ce sujet, et je comprends bien la tension qui existe entre choix affectif, et choix a priori raisonnable dans son orientation, mais que vient faire le mbti ici ? Personne n'ira jouer les photographes parce que le résultat indique que c'est une vocation potentielle, ça n'a pas de sens.

Le monde du travail est complexe, une approche mbti n'est pas suffisante. Il n'y a pas besoin d'un test par exemple pour savoir qu'on a besoin d'être dans un cadre où les valeurs sont importantes, et un test n'aidera pas non plus à parfaitement s'intégrer dans une entreprise.

Il m'est de toute façon impossible de procéder à partir d'une idée, d'un fait ("je suis ceci, je suis cela") et de me dire "tiens, le mbti me donne cette voie". Il suffit d'avoir un aperçu global de l'ensemble, de comprendre qui possède des renseignements, qui est difficile à amadouer, comment tirer son épingle du jeu, tout en ayant des rapports les plus honnêtes, sans que le tout devienne une source d'angoisse grandissante. Encore une fois, le mbti ne peut pas être d'une grande aide là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CamilleG
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 5w4
Age : 35
Lieu : La Valette
Emploi : Enquêtrice du district 42
Inscription : 10/05/2016
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mar 22 Nov 2016, 16:33

Merci de cette réponse. Effectivement, la compétence du formateur doit avoir une incidence directe dans l'exploitation que l'on peut faire des résultats. Une approche sans esprit critique peut enfermer dans des préjugés contre-productifs (l'exemple de l'orientation simpliste : "Vous êtes INFP -> vous devez suivre une formation artistique et rien d'autre").

Tu sais pourquoi les professionnels RH que tu côtoies sont contre les tests ? L'approche superficielle ? Le côté "mercantile" du MBTI ? (je sais que cela lui est souvent reproché, ce test est déposé et le propriétaire accusé d'avoir fait du "lobbying" pour qu'on l'utilise de plus en plus en entreprise)

En ce qui concerne l'orientation, je pense malgré tout que le MBTI peut donner quelques pistes. Evacuées les conclusions hâtives comme tu citais, il nous donne un aperçu de nos fonctions de pensée, et donc des environnements et rapports humains dans lesquels on peut se sentir à l'aise, ou l'inverse. Par exemple, un type plutôt dans la planification et le développement d'idées de façon autonome ne serait pas au mieux dans les métiers de la vente, avec beaucoup de pression, d'interactions avec les autres, etc. Bien évidemment, cela ne voudrait pas dire écarter cette idée si cela plaît à la personne, mais se représenter ce qu'un métier implique concrètement, et vérifier si cela n'est pas en contradiction avec le bien-être au quotidien dans le travail. (On peut aimer un métier tant qu'on ne se représente pas les efforts qu'il va nous demander au jour le jour et, une fois dans le bain, se rendre compte qu'on ne tient pas le rythme, ou que l'ambiance liée à ce métier ne nous va pas...)

Je suis tout à fait d'accord sur le fait que l'approche MBTI ne peut suffire pour appréhender un milieu de travail. Néanmoins, il me semble qu'elle est en mesure de donner des indications sur les interactions avec les autres - et celles-ci représentent une grande partie des challenges rencontrés professionnellement...

_______________________________________
Le plus court chemin entre deux points est le rêve (proverbe malien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1614

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mar 22 Nov 2016, 16:45

Contrairement à Jicky, je trouve que c'est intéressant de donner des pistes de métiers en fonction de son type MBTI. Forcément, il ne faut pas se restreindre aux métiers suggérés mais ça peut aider à savoir quel métier correspondrait le mieux à notre psychologie selon la théorie du MBTI, ce dont on'a pas toujours conscience, surtout jeune (à 18 ans, on doit déjà s'orienter et combien font des erreurs)

Par exemple, moi plus jeune dans les métiers qui me plaisaient, je pensais à la criminologie, ou à enquêtrice criminelle, voir à policière sur le terrain.
Avec plus de recul et en connaissant le mbti, je sais que ça ne me convient pas. Ce n'est pas un milieu où je serais épanouie ou à mon aise. Il y avait dans mon envie, une projection de mon ombre, et je ne suis pas la seule à qui ça arrive. Certaines personnes peuvent s'épanouir dans des domaines où à la base ils n'ont pas de prédispositions, mais ce n'est pas le cas de tout le monde.
Je trouve que le mbti, peut éviter de faire ce genre d'erreur. Bien sûr, il faut éviter de ce sur-identifié à son type.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reed
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 31
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 14/01/2015
Messages : 71

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mar 22 Nov 2016, 21:12

Pour ma part, je dirais que le mbti ne m'a pas aidé à trouver ma voie, mais m'a permis de comprendre pourquoi je ne la trouvais pas !
Cool ! Me voila bien avancé.  Clap clap

Je suis presque sur d'avoir passé un test à la fin du collège à des fins d'orientation. Je me revois encore sur le vieil ordi du CDI, quelle bonne blague pensais-je alors.. En tout cas, le logiciel m'avait indiqué pour résultat : architecte ou informaticien. Le résultat m'avait surpris ! Même si architecte ne me disait trop rien, informaticien par contre me plaisait bien, parce que je m'orientais alors vers l'infographie..

Je me demande si c'est très utile de se baser sur le mbti, et donc sur les fonctions cognitives pour l'orientation d'un enfant ou d'un jeune adulte, étant donné qu'à 14 ans, l’auxiliaire commence tout juste à se différencier (du moins c'était mon cas). C'est quand même plus pertinent pour un adulte.  

Plus tard, à 20 ans j'ai passé le test en même temps que le WAIS-III dans le cadre d'un "bilan de compétence" avec une psychologue qui m'a typé INTP.
Je faisais ce bilan pour une réorientation, après quelques années d'études d'art inachevées, juste après une grosse dépression. Enfin bref dans de mauvaises conditions.
Le fait est que j'ai oublié presque tout ce qui avait rapport à ce test à cause du résultat au test wais qui l'a totalement occulté.
Ce n'est que lorsque j'ai repassé le test sur internet "par hasard" que je me suis souvenu que je l'avais déjà passé, que le résultat avait été le même, et de ce que m'avait dit la psychologue à ce propos ! Drôle d'impression...

Je ne me souviens plus comment elle m'a présenté le mbti au début, mais je sais qu'à l'époque je le considérais comme complémentaire au test wais. Il me semble que c'est comme cela qu'elle même l'a interprété quand elle m'a remis les résultats des tests. Je crois qu'elle a rapidement passé sur les fonctions cognitives, tout en m'affirmant que c'était un type tout à fait compatible avec le métier de professeur d'histoire (vers lequel je m'orientais à l'issue de ce bilan) ou tout autre profession intellectuelle. Je suis certain par contre qu'elle a mentionné la faible représentativité de l'intp, comme étant l'un des types les plus rares.
En tout cas, il n'en est rien ressorti de très bon parce que tout ce que j'en avais retenu au final était que j'étais "différent".. Cela rejoint l'idée d'approche superficielle évoquée plus haut.

Voila pour l'aspect négatif, dans mon expérience personnelle, de l'utilisation ou de l'interprétation du mbti.
Il aura fallu quelques années de plus et la redécouverte du test, dans de bonnes conditions cette fois, et avec la liberté de m'y intéresser et de me documenter sans être obnubilé par un autre problème, pour en comprendre l’intérêt et la portée et enfin pouvoir en tirer quelque chose de positif !

Alors bon entre temps j'ai étudié un peu l'histoire, puis abandonné, puis fait des petits boulots.. et je cherche toujours ma voie Razz
Le travail que je fais en ce moment et depuis 4 ans ne me correspond pas vraiment et je ne suis pas à l'aise mais comme je le disais maintenant au moins je sais pourquoi ! Je pense que le mbti en ce sens me permet de mieux le vivre.

Comme tu le soulignes CamilleG, c'est en particulier dans le cadre des rapports aux autres, des interactions sociales, professionnelles ou non, que le mbti est une aide. Et en ce qui me concerne, au delà du mbti, c'est surtout la lecture de C.G. Jung et de ses continuateurs qui m'apporte beaucoup. Yin-yang

_______________________________________
"Les idiots sont assez communs parmi les oiseaux."  Pierquin de Gembloux, Traité de la folie des animaux, 1839
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mer 23 Nov 2016, 08:27

Moi ça n'a pas changé grand chose. Déjà parce que j'ai du mal avec mon typage. Et ensuite parce que j'ai toujours voulu peindre. Du coup niveau choix d'orientation, ça ne s'est pas trop posé en ces termes.

Après au sein d'une équipe, je rejoins Reed : j'ai juste compris que je ne communiquais pas pareil. En fait ça fait dix ans que je suis coincée dans le commerce et que je ne suis pas heureuse genre pas du tout. Outre le travail lui-même qui fait chier (trop de monde, trop de pression, trop de hiérarchie... et puis les clients... ) c'est aussi ma place dans une équipe qui pose problème. J'ai du mal avec les us et coutumes sociales mais encore plus dans ce milieu là, où je passe soit pour une tortionnaire (je sais qui fait quoi quand comment et en combien de temps) soit pour une débile (j'ai rien à dire donc je ne parle pas. Non j'ai pas vu la série machin truc, non le match de foot, non plus non j'ai pas envie de raconter ma vie). Je ne sais jamais trop comment me situer par rapport à mes collègues.

La découverte du MBTI m'a surtout permis de relativiser tout ça. Bon ok je ne suis pas douée avec le facteur humain, je ne suis pas non plus douée pour le small talk, et j'ai autant de mal avec eux - collègues et clients - que eux avec moi. Ca m'a surtout aidé pour la communication interpersonnelle.

Par contre utiliser le MBTI pour obtenir une orientation... Euh... Non. Déjà à cause des biais qu'on a tous dans notre image de nous-même. Le résultat ne sera pas spécialement fiable. Et ensuite parce que c'est limitant. Comme dit Jicky personne ne va se lancer dans une voie parce que "c'est écrit dans le MBTI". Ca peut aider à voir les enjeux de la personne face à ce travail, oui Camille, mais ça peut se faire indépendamment du MBTI. Par exemple, il n'y avait pas besoin d'un test MBTI pour voir que j'allais avoir du mal avec le bruit et la foule dans les métiers du commerce.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 651

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mer 23 Nov 2016, 15:10

L'orientation pro, les passions ect.. Sont plus déterminé par l’expérience que par les types.

Le MBTI aide là dedans simplement dans le fait qu'il aide à une forme d'introspection et d'auto-analyse. Forcement, on se pose des questions sur comment on perçois, juge, bref, comment on flitre notre réalité, la question de nos passions et du pourquoi de celles-ci se pose assez naturellement ensuite.

Mais ce sont des réponses qu'il te faut trouver en toi et pour toi.
Sinon, ça marchera pas. Soit tu te forces et ça te plait seulement par un effet Barnum, soit tu perds du temps. Et le temps est limité.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mer 23 Nov 2016, 16:55

la réponse est oui. Il m'a aidé à accepter ma façon de faire.

premiere chose : j'ai un sens client, je l'utilise quotidiennement, je sais exactement comment sont les gens, je sais m'adapter à mon interlocuteur. Très utile.
Sauf que je le faisais sans trop en avoir conscience, avec le mbti j'en ai pris conscience. Et ça a changé, car je me suis aperçu que je n'étais pas obligé de m'adapter.

deuxième chose : l'intuition. j'ai toujours tout fait à l'intuition. Par contre quand je traduis mon travail, je fais en sorte qu'on ne me demande pas comment j'ai fait. Tout simplement car c'est difficile à expliquer. Du coup je perdais une énergie folle à cacher l'origine de mes trouvailles.
Depuis le mbti, j'assume.  Quand on me demande de formaliser la méthode, j'explique le cheminement global, pas précisément comment j'en suis arrivé là.

Là où c'est chiant, c'est quand tu tombes sur des  rationnels, ou artisan, ... ils sont pointilleux ... ça finit souvent par je sais plus, ou je sais pas. Alors qu'avant je disais je vais regarder ... et je te redis.

J'ai été sujet à plusieurs typages professionnels, presque à  chaque fois j'ai menti. Car l'objectif du typage était de savoir si je répondais à une demande.

exemple
typage pour savoir si j'avais le type manager.

Réponse Oui, manager rationnel sans composante sentiment (en gros)

Marrant ça, quand j'ai rempli le questionnaire je me disais, un bon manager doit etre rationnel, il ne doit pas juger en fonction de ces sentiments.

Je l'ai fait plusieurs fois sur des typages professionnels, dans le seul but d’être conforme à la demande (et du coup avoir du boulot)


Professionnellement et grace au MBTI j'ai évolué, ça c'est certain.  Par contre, il est clair que je ne suis pas adapté au métier que je fais, rigueur, précis, détail, bref tous les trucs qui me font chier, mais bon je m'en sors, c'est bien payé, et c'est facile d'enfumer (j'ai réussi à me faire passer pour un expert en C , alors que tout ce que j'avais codé c'était un programme similaire à  "hello world"), ...

Pour conclure, le mbti m'a permis de mieux m'utiliser, et surtout d'assumer ma façon de faire.
Par contre, le MBTI (ou n'importe quel outil), ne te dit en aucun cas ce que tu es, tu es la seule à le savoir.

Spoiler:
 

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reed
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 31
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 14/01/2015
Messages : 71

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mer 23 Nov 2016, 19:30

@Obtearon a écrit:
J'ai été sujet à plusieurs typages professionnels, presque à chaque fois j'ai menti. Car l'objectif du typage était de savoir si je répondais à une demande.

Oui ça c'est un bon gros biais aussi !
Je n'ai jamais eu à passer un test du genre directement pour un recrutement. Cela me semble aberrant !

- Les discussions en groupe vous stimulent : oui, non ?
- Non.
- Vous aidez souvent les autres sans rien demander en retour ?
- Non.
- Ha. Vous faites ce que vous pouvez pour terminer une tâche à l'heure ?
- Non plus.
- Bon. Vous aimez les responsabilités ?
- Oula non !

Je crois que ça ne va pas être possible Razz

_______________________________________
"Les idiots sont assez communs parmi les oiseaux."  Pierquin de Gembloux, Traité de la folie des animaux, 1839
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mer 23 Nov 2016, 19:41

@Reed a écrit:
@Obtearon a écrit:
J'ai été sujet à plusieurs typages professionnels, presque à  chaque fois j'ai menti. Car l'objectif du typage était de savoir si je répondais à une demande.

Oui ça c'est un bon gros biais aussi !
Je n'ai jamais eu à passer un test du genre directement pour un recrutement. Cela me semble aberrant !

- Les discussions en groupe vous stimulent : oui, non ?
- Non.
- Vous aidez souvent les autres sans rien demander en retour ?
- Non.
- Ha. Vous faites ce que vous pouvez pour terminer une tâche à l'heure ?
- Non plus.
- Bon. Vous aimez les responsabilités ?
- Oula non !

Je crois que ça ne va pas être possible Razz

Tout à fait.
Ou la question piège : "pourriez-vous licencier un collaborateur loyal mais improductif?" Kékiveut k'on réponde là? Si oui tu passes pou rune gros connard, non pour une chiffe-molle. Dans les deux cas, tu l'as dans l'oignon.

Sinon, dans le même genre on m'avait posé cette question "vous surprenez votre collaborateur commettre une faute grave. Que faites-vous?" J'ai répondu "je la reporte à mon superviseur." "Et si vous êtes le seul à pouvoir prendre la décision?" "Avec votre politique de management? C'est impossible que je prenne seule la décision de le licencier. Je reporte à mon superviseur la faute grave."
Je n'ai pas été prise. Je ne sais pas pourquoi.

Au-delà du MBTI, il y a tout un tas de tests auxquels on nous soumet dans le cadre d'un recrutement.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plomb
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ 8w9 Sx/Sp (8-5-4)
Age : 34
Lieu : Donaldville
Emploi : Chercheur d'or
Inscription : 11/08/2016
Messages : 139

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mer 23 Nov 2016, 20:07

Dans mon ancien boulot, lors d'un entretien d'évolution, j'ai passé le MBTI sur la proposition de la personne qui me faisait passer l'entretien.  

A cette époque, il fallait que je choisisse entre deux voies (expertise ou management) et ma hiérarchie voulait me convaincre de m'orienter vers la seconde. Pas pour mes beaux yeux, je précise, mais juste parce que ma boîte étant composée à 80 % de jeunes diplômés, le fait que j'y bossais depuis 5 ans me donnait automatiquement une qualité d'ancien.

Je n'étais à l'époque absolument pas intéressé (beaucoup trop d'emmerdes par rapport au bénéfice potentiel... et puis prendre des jeunots sous mon aile quand j'avais 27-28 ans, c'était la dernière chose dont j'avais envie, n'ayant jamais eu une mentalité de chef scout/moniteur de colo).

Évidemment, j'ai essayé de faire passer ces arguments un peu trop subtilement et mon interlocuteur n'a pas gobé la vocation pour l'expertise que je venais de m'inventer. De fil en aiguille, j'ai fini par accepter de passer le test qu'on me proposait.

C'était donc le MBTI (que je ne connaissais pas à l'époque) et j'ai obtenu ENTJ.

J'ai répondu honnêtement, persuadé que mon côté dictatorial et mon faible égard pour la politique me rendrait parfaitement inadapté à la fonction de manager.
Raté : tout ce que j'ai réussi à faire, c'est accentuer mon côté E (ce qu'on m'a d'ailleurs signalé en me disant que dans ces conditions, une si faible prépondérance de E sur I laissait supposer que j'avais forcé le trait).
Résultat : mon manager était tout content et me disait : "tu vois, je te l'avais bien dit !"

Quelques mois plus tard, j'ai démissionné.

Alors, après ce pavé introductif, est-ce que ça m'aide dans mon boulot ? Je dirais que oui, en partie.

"Oui", parce que le MBTI met en évidence un squelette cognitif, la part de l'individu qu'on peut assimiler à une machine à traiter l'information. Donc absolument pas l'humain dans son ensemble, mais juste une de ses facettes.

=> Mais il se trouve que dans mon boulot, les gens ont naturellement tendance à se réduire à cela : des machines à traiter l'information. La part humaine et imprévisible est minimisée au profit du systématique, souvent par les individus eux-mêmes, alors que pour la plupart d'entre eux, ça n'est absolument pas naturel.

=> Et lorsque les gens se voient comme des "ressources" avant d'être des humains, cherchent à forcer leur nature pour se fondre dans un moule systématique et se confondre avec leur fonction au sein de l'entreprise, ils finissent par ne faire plus qu'un avec leur squelette cognitif.

=> Dans ces conditions et dans ce type de milieu, oui le MBTI est clairement utile, car la réalité humaine tend à se réduire au pur cognitif, soit précisément ce que décrit le modèle. Et c'est bien malheureux.

Et je dis "en partie", pour à peu près les mêmes raisons. Parce que pour la plupart des gens que je côtoie professionnellement, cette attitude n'est absolument pas naturelle. Ils le font quand même, mais quelque chose cloche. Donc ça ne reflète pas totalement la réalité. Pas assez en tout cas pour être profondément utile.

N'oublions pas que si le MBTI a autant de succès parmi les professionnels, c'est qu'il peut être utile en systémique et en ingénierie sociale. C'est un but clairement affiché par la Socionique, moins explicitement par le MBTI.

C'est d'ailleurs intéressant de constater que, malgré leurs différences, la Socionique et le MBTI qui se sont développés à peu près au même moment dans des zones géographiques différentes sont assez symptomatiques des contextes politiques de leur pays de naissance respectifs :

- la Socionique affiche clairement un but systémique et d'ingénierie sociale (typer les individus pour optimiser leurs interactions afin de former des systèmes efficaces) et l'aspect "développement personnel" est minimisé.

=> Très soviétique. Le système est privilégié par rapport l'individu, qui n'est qu'un maillon de la chaîne (toute l'ironie du communisme).

- le MBTI permet d'atteindre exactement le même but (d'où son succès dans le monde professionnel et tout le business qui en découle) en passant par la case "développement personnel", qui est un excellent moyen de mobiliser les individus en question, afin qu'ils deviennent par eux-mêmes des maillons de la chaîne, sans que personne n'ait à les forcer.

=> Très occidentalo-libéral. En dernière instance, le but est d'optimiser un système (comme le communisme), mais pour l'atteindre, le meilleur moyen est de s'assurer l'adhésion des individus en provoquant leur désir sans jamais totalement le satisfaire (le "développement personnel", sujet sans fin, joli business et réservoir infini de perte de temps, mais bon, comme c'est pour notre bien, on saute dedans la tête la première...).

EDIT : je précise pour finir que, comme Reed, c'est surtout la lecture de Jung (ainsi que, sur un autre plan, de certains philosophes) qui m'apporte beaucoup. Là où le MBTI se cantonne au squelette cognitif et pose ainsi lui-même ses propres limites, les écrits de Jung m'amènent à développer une vision plus globale, plus fondamentale (et surtout plus holistique). Très loin d'une approche "solutions clé en main" (auxquelles je n'adhère jamais, de toute façon), mais qui modifie la vision et l'approche en profondeur. Et c'est par ce biais que ça m'est utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Jeu 24 Nov 2016, 12:31

@Reed a écrit:
@Obtearon a écrit:
J'ai été sujet à plusieurs typages professionnels, presque à  chaque fois j'ai menti. Car l'objectif du typage était de savoir si je répondais à une demande.

Oui ça c'est un bon gros biais aussi !
Je n'ai jamais eu à passer un test du genre directement pour un recrutement. Cela me semble aberrant !

- Les discussions en groupe vous stimulent : oui, non ?
- Non.
- Vous aidez souvent les autres sans rien demander en retour ?
- Non.
- Ha. Vous faites ce que vous pouvez pour terminer une tâche à l'heure ?
- Non plus.
- Bon. Vous aimez les responsabilités ?
- Oula non !

Je crois que ça ne va pas être possible Razz

C'est l'offre et la demande. Et les offres qui sont proposés, c'est pas pour faire joli, il y a un vrai enjeu derriere. Pour un employeur, embaucher, c'est un investissement.
S'il se plante, il perds du chiffre. Le mBTI étant représentatif à 75 %, ça diminue son risque.

Coté employé, si tu vas à un entretien, c'est qu'il y a un interet (peu importe lequel). Du coup tu réponds en fonction de ton interet :
Ce que je veux dire, c'est que quand tu réponds, faut etre convaincu de la réponse. ça augmente tes chances d'etre pris pour quelque chose que tu sais faire.



Pour reprendre l'exemple du manager rationnel, j'ai menti mais je me sentais  tout à fait capable de faire le job de manager.
Ce que je veux dire, c'est qu'une fois en position que ta décision vienne des trippes, ou du cerveau, tout le monde s'en fout. La décision est prise.

En gros les tests sont à double sens, le testé et le testeur s'évaluent en fonction des questions, et des réponses.

si on te pose la question, pourriez-vous licencier un collaborateur loyal mais improductif?
Ca donne une image de la boite, t'es d'accord, t'es pas d'accord, on s'en fout, par contre si tu choisi de travailler pour eux, et que tu te retrouves dans cette situation, il faut que tu sois conforme avec ta réponse.

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Jeu 24 Nov 2016, 15:09

Je ne comprends pas où tu veux en venir. Il faisait de l'ironie là-dessus justement : il va nécessairement donner des réponses qui ne correspondent pas à ce qu'il aurait répondu dans un cadre non-professionnel.

Citation :
si on te pose la question, pourriez-vous licencier un collaborateur loyal mais improductif?
Ca donne une image de la boite, t'es d'accord, t'es pas d'accord, on s'en fout, par contre si tu choisi de travailler pour eux, et que tu te retrouves dans cette situation, il faut que tu sois conforme avec ta réponse.

Pourquoi?
Et puis non, rien ne t'oblige à être conforme. Une fois que tu as signé tu peux bien faire ce que tu veux. Le contrat concerne tes conditions de travail, non ton identité. Après franchement décevoir mes employeurs... Je m'en fous. Si je suis dans les clous et que je fais du bon travail, ils n'ont rien à me dire. Et si le mec me sort mes réponses au test 10ans après mon embauche, je le regarderais d'un air bovin et j'attendrai qu'il passe à un autre sujet. Ce serait lui l'idiot, pas moi.

Quant à ma réponse... Je ne jugeai par l'image de la boite, ni la qualité de leur politique RH, j'énonçais un fait.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 651

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Jeu 24 Nov 2016, 15:15

Ouais, mais bon, bouffer c'est aussi une motivation convaincante.
On s'en fout que ça plaise, qu'on soit compétent ou qu'on danse la cariocat. Faut bouffer. Et pas besoin que ça vienne des tripes.

C'que j'veux dire, c'est qu'au final, on s'en tamponne pas mal, même dans le cadre d'un métier passion, on commence par faire la basse besogne ingrate, à moins de piston.

C'que tu dis n'est valable que pour une infime fraction de chanceux qui ont la possibilité de choisir là où ils peuvent être embauché.

Sinon, le MBTI est représentatif à 75% ? Lawl. Lawl. Lawl.
Non. Les méthodes de test sont affreuses, que dis-je ! Une insulte à la science. C'est une autoroute au biais cognitive. T'aurais une meilleurs description des gens en leur demandant de se regarder dans un miroir les yeux bandés.

Sinon un collaborateur improductif, tu le vires, tu le brûles et tu affiches sa carcasse en place publique histoire de montrer l'exemple.

C'est fun comme avec un ton assuré et des phrases laconiques on peut avoir l'air de dire des trucs intelligent, alors qu'en fait, non.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CamilleG
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 5w4
Age : 35
Lieu : La Valette
Emploi : Enquêtrice du district 42
Inscription : 10/05/2016
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Dim 27 Nov 2016, 19:01

Plein de réponses variées, c'est instructif.

Concernant le MBTI utilisé avant embauche, effectivement on doit avoir envie de "tricher" et de s'adapter au profil apparemment recherché (personnellement, je n'ai jamai eu à passer le test dans cette situation). Mais c'est à double tranchant, je pense : d'une part, si on est embauché, on finira toujours par montrer à un moment un profil différent de celui qu'on avait prétendu avoir, en risquant de "décevoir" l'employeur, et d'autre part, on passe à côté de l'opportunité de faire accepter son vrai profil ; de se faire engager pour ce que l'on est (même si bien évidemment le MBTI ne dit pas tout).

Il y avait eu un fil sur les grandes écoles où on voyait, en fonction de la spécialité, que certains types prédominaient, mais qu'aucun n'était inexistant. Pour grossir le trait, pas besoin d'être un ISTJ pour réussir en compta... Au contraire.

Cela étant, pour avoir cette approche-là, il faut que l'employeur ait une vision large du MBTI, sans doute, et s'en serve pour approcher la personnalité de ses collaborateurs, et non les cataloguer en fonction de ce qu'il pense être "le bon profil"...

_______________________________________
Le plus court chemin entre deux points est le rêve (proverbe malien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Dim 27 Nov 2016, 19:44

Citation :
oncernant le MBTI utilisé avant embauche, effectivement on doit avoir envie de "tricher" et de s'adapter au profil apparemment recherché (personnellement, je n'ai jamai eu à passer le test dans cette situation). Mais c'est à double tranchant, je pense : d'une part, si on est embauché, on finira toujours par montrer à un moment un profil différent de celui qu'on avait prétendu avoir, en risquant de "décevoir" l'employeur, et d'autre part, on passe à côté de l'opportunité de faire accepter son vrai profil ; de se faire engager pour ce que l'on est (même si bien évidemment le MBTI ne dit pas tout).

Non mais on s'en fout de "décevoir" son employeur, nous ne sommes pas des enfants faisant une promesse à ses parents, mais des demandeurs d'emploi faisant la promotion de nos compétences. Vu la tronche du marché de l'emploi, si le poste te convient et que tu as les compétences, tu ne décevras pas ton employeur. D'ailleurs, je doute qu'il se souvienne de tes résultats MBTI sur le long terme. Pour obtenir un emploi, on se montre tous sous notre meilleur jour : les précédentes expériences deviennent des épiphanies, les accidents de parcours des révélations initiatiques, on met en avant nos qualités et on transforme nos défauts en atouts et moteur de dynamisme.

L'emploi du MBTI sur le marché du travail est de toute façon discutable. D'une part par sa non-fiabilité : évidemment, le testé voudra se mettre en avant, évidemment le recruteur pourra se planter sur le "bon" profil. Mais aussi parce que les biais dans l'image de soi existent. Un IxFP ou ExFJ bien caricatural pourra très bien se voir super rationnel.
Quant à se faire engager pour qui on est vraiment... Belle utopie. Un recrutement est un investissement.

Citation :
Cela étant, pour avoir cette approche-là, il faut que l'employeur ait une vision large du MBTI, sans doute, et s'en serve pour approcher la personnalité de ses collaborateurs, et non les cataloguer en fonction de ce qu'il pense être "le bon profil"...

Pourquoi faire? Il existe des séminaires de communication bien plus efficaces que la méthode MBTI. Quand on est chef d'entreprise, on doit taper dans le collectif, et pas chercher la petite bête pendant des heures sur une théorie pas toujours efficace (cf plus haut).

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 9w8 sp/sx
Age : 35
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 312

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Dim 27 Nov 2016, 20:37

J'ai hésité à répondre à ce fil - je suis descendue du monde du travail en marche et je vais continuer à marcher à côté un moment Alien 2

Mais une petite analyse quand même:

Ma dominante Ne (déséquilibre dom-inf) et une sous-utilisation de Fe ont probablement été à l'origine des difficultés qui m'ont fait lâcher mon dernier job. J'étais passée Senior, avec des Juniors à gérer au quotidien. Ils étaient censés être formés, je n'avais qu'à les tenir au jus des spécificités de *mes* projets... ce que je faisais - enfin, il me semblait que je le faisais Cyclope heureux Je communiquais de façon très N, je n'entrais jamais dans les détails, et dès qu'un de mes juniors me posait une question spécifique, j'étais paumée, pas moyen de lui expliquer. Je crois que Fe aurait pu davantage pousser mes efforts vers le Si, mais voilà, c'était du télétravail, dans une boite où l'humain était plus qu'accessoire... rien n'était fait pour faciliter mon Fe déjà défaillant.

Voyons le bon côté des choses: grâce au MBTI (que j'ai connu après avoir démissionné), je comprends où ça a merdé, et je sais que je suis capable de pédagogie (et pas mauvaise du tout) une fois que Fe est engagé. Si je devais me retrouver dans le même genre de situation, je ferais l'effort d'engager Fe pour soutenir Si.

Mais avant tout, je sais maintenant que c'est dans mes fonctions principales que je dois piocher pour travailler au quotidien: Ne et Ti. Un boulot Te-Si, c'est trop contraignant pour moi, je refuserais un poste qui engageraient ce type de fonctions (pour ma santé, pas seulement une question de confort, j'ai quand même démissionné après un bon petit burn-out). Aujourd'hui, je voyage à vélo l'été, je fais des atlas pour cyclotouristes l'hiver, et ce faisant je parviens même à dompter Si Speed

Autre chose, si le MBTI devait intervenir lors d'une hypothétique future embauche, je pourrais selon le contexte répondre pour me faire passer NTJ (si c'est pour un temps partiel ou une mission temporaire) ou assumer mon ENTPisme (si le taf m'intéresse vraiment et que je sais que mon type peut cadrer avec la fonction et y apporter de l'intérêt).

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Dim 27 Nov 2016, 23:20

Citation :

Et puis non, rien ne t'oblige à être conforme.
C'est vrai.

Et rien ne t'oblige à etre toi.

autant le MBTI te permets de te faire una carte de ton fonctionnement, autant la spirale te permet de faire une carte de ta façon de t'adapter.

Si tu évolue en vert, bleu, ou violet, ton adaptation inconsciente ira vers la conformité.
Si tu évolue en orange, rouge, ou beige, ton adaptation inconsciente ira vers l'identité.

Pour jaune et turquoise c'est différent, l'adaptation se fait consciemment.

Citation :

Une fois que tu as signé tu peux bien faire ce que tu veux.
non, tu es lié par contrat. Il y a des clauses (habillement, horaire, concurrence, propriété intellectuelle, ... )

Tu peux etre toi, ou etre conforme au contrat.

Etre toi peut etre source de conflit avec ton employeur sur la base du contrat.
Etre conforme peut etre une source de conflit avec toi-meme sur la base de tes valeurs.

après tout dépend de tes objectifs, et des opportunités.



Citation :

Le contrat concerne tes conditions de travail, non ton identité.
C'est vrai.

encore une fois c'est un choix (conscient ou inconscient), tu peux faire du rouge, du bleu, de l'orange,  du vert, du jaune, du turquoise, voire dans certaine structure du violet (secte). Enfin choisir est un bien grand mot, tu ne fais que t'adapter aux conditions suivant le même que tu trouves le plus efficace pour répondre à la situation.


Citation :

Après franchement décevoir mes employeurs... Je m'en fous.
Si je suis dans les clous et que je fais du bon travail, ils n'ont rien à me dire.
dans le cas ou tu sais que tu fais bien ton job, c'est valable.
Par contre, si tu considères que tu le fais mal, c'est une autre histoire.

Citation :

Et si le mec me sort mes réponses au test 10ans après mon embauche, je le regarderais d'un air bovin et j'attendrai qu'il passe à un autre sujet. Ce serait lui l'idiot, pas moi.
Oui, sauf que si tu te souviens de la réponse que tu as donné, c'est plus compliqué.

Citation :

On s'en fout que ça plaise, qu'on soit compétent ou qu'on danse la cariocat. Faut bouffer. Et pas besoin que ça vienne des tripes.
Ce que je veux dire, c'est qu'une fois en position que ta décision vienne des trippes, ou du cerveau, tout le monde s'en fout. La décision est prise.

interet employé : je prends une décision parce que je dois bouffer.
interet employeur : faut prendre une décision, c'est ton job.

Citation :

C'que j'veux dire, c'est qu'au final, on s'en tamponne pas mal, même dans le cadre d'un métier passion, on commence par faire la basse besogne ingrate, à moins de piston
je suis d'accord. Dans tout métier, il y a des TDM (Tache De Merde).

Citation :

C'que tu dis n'est valable que pour une infime fraction de chanceux qui ont la possibilité de choisir là où ils peuvent être embauché.
ou pour ceux qui savent se vendre, je pense qu'ils sont plus nombreux, ou pour ceux qui considèrent que trouver un job est une question de survie, stabilité, ... bref tout ceux qui ont une motivation, un objectif.

je passe le parcours qui va de la rédaction du CV à l'embauche. Tout ce que je constate, c'est que meme là il faut une motivation, un objectif, sinon t'as vite fait de baisser les bras (Genre à la troisième ou quatrièmes réponses négatives (quand il y a une réponse))


exemple:
 

Citation :

Non. Les méthodes de test sont affreuses, que dis-je ! Une insulte à la science.
Oui.

mais le fait commun est que le MBTI est fiable à 75 %.
je suis un employeur, je trouve un test MBTI sur internet, je le fais passer. Je m'en branle qu'il soit vrai ou pas, par contre ça me permet de faire une sélection.

prenons des profils équivalent (meme cursus, meme situtation, ...), pour un poste de manager
l'un est INTP, l'autre ESTJ

je suis quasi certain que si le résultat du test est ESTJ pour l'un, et INTP pour l'autre, l'employeur prendra l'ESTJ. Pourquoi ? parce que dna sle fait commun les ESTJ sont de bon manager.

Citation :

Sinon un collaborateur improductif, tu le vires, tu le brûles et tu affiches sa carcasse en place publique histoire de montrer l'exemple
Twisted Evil

mais sinon :

et si il a le cancer.
et si il est en plein divorce.
et si il a perdu son meilleur ami.
et si c'est une grossesse compliquée,
et si, et si ...

mais tu as raison, beaucoup d'employeur résonne ainsi. C'est l'efficacité qui prime, l'erreur est tout au plus tolérée.

Souvent les employeurs montent des dossiers sur leur employé, ils ne les utilisent pas forcement, mais ils les ont (ce n'est pas une projection).
Et du coup quand la tolérance d'erreur est dépassée, ils te ressortent tout (test, entretien, ...).


Pour virer quelqu'un, il y a un process, s'il n'est pas suivi, le licenciement est caduque.

Citation :

Concernant le MBTI utilisé avant embauche, effectivement on doit avoir envie de "tricher" et de s'adapter au profil apparemment recherché (personnellement, je n'ai jamai eu à passer le test dans cette situation). Mais c'est à double tranchant, je pense : d'une part, si on est embauché, on finira toujours par montrer à un moment un profil différent de celui qu'on avait prétendu avoir, en risquant de "décevoir" l'employeur, et d'autre part, on passe à côté de l'opportunité de faire accepter son vrai profil ; de se faire engager pour ce que l'on est (même si bien évidemment le MBTI ne dit pas tout).
Si l'objectif est clairement de ne jamais te trahir OK.

Se faire engager pour ce que l'on est ... oui ça doit etre bien, sauf qu'en face il triche aussi.

Meme s'il utilise un outil comme le MBTI, les employeurs ne sont pas des psychologues, ils utilisent uniquement pour faire des choix: comité d'affectation, comité de formation, comité RH, ... De ce que j'ai vu, de ce que je vois, c'est ainsi que ça fonctionne.

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Lun 28 Nov 2016, 07:32

L'avantage pour toi de répondre en morcelant les messages est quand de pouvoir noyer le poisson. Genre quand tu m'a citée "tu fais bien ce que tu veux" c'était juste évident que je parlais en terme d'identité. Je connais le principe de contait professionnel, t'es mignon. Par contre je ne comprends pas l'intérêt d'être soi au boulot. Évidemment on met une casquette professionnelle pour remplir notre fonction.
Après... C'est quoi ces idioties sur le vert; le jaune, le rouge? Kékéçafoulà?

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Lun 28 Nov 2016, 11:04

@Sylphira a écrit:

Après... C'est quoi ces idioties sur le vert; le jaune, le rouge? Kékéçafoulà?
Tu as raison.

Je voulais montrer la différence entre identité et conformité, j'ai fait le lien avec la spirale dynamique ... pour moi, c'était évident, mais sans expliciter d'où ça vient, c'est clair que Kékéçafoulà. Du coup est ce que c'est plus clair ?


@Sylphira a écrit:
Par contre je ne comprends pas l'intérêt d'être soi au boulot. Évidemment on met une casquette professionnelle pour remplir notre fonction.
Plus tu fais un travail en adéquation avec ce que tu es, plus tu travailles en zone de confort, et moins tu perds d’énergie lorsque tu fais quelque chose.

pour prendre mon exemple :
L'expérimentation du profil INFJ (Ni-Fe-Ti-Se) m'a permis de perdre moins d’énergie dans le masquage (ou casquette).

Du coup je suis plus efficace,  je me sers de cette économie pour faire autre chose.


Citation :

L'avantage pour toi de répondre en morcelant les messages est quand de pouvoir noyer le poisson.
Lorsqu'il faut aller dans le détail, je ne sais pas faire de réponse globale, je suis obligé de séquencer.

Citation :

Genre quand tu m'a citée "tu fais bien ce que tu veux" c'était juste évident que je parlais en terme d'identité.
sur le coup ce n'était pas évident pour moi.

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reed
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 31
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 14/01/2015
Messages : 71

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Lun 28 Nov 2016, 20:26

Oui bien entendu, mon exemple plus haut était ironique !

@CamilleG a écrit:
on passe à côté de l'opportunité de faire accepter son vrai profil ; de se faire engager pour ce que l'on est (même si bien évidemment le MBTI ne dit pas tout).

A ce sujet je suis d'accord avec Sylphira, c'est utopique ! Déjà pour que ce soit possible il faudrait se connaitre vraiment bien Smile Or, pour reprendre une notion de psychologie analytique, c'est notre Persona qui cherche du taf en fait, et pas vraiment nous même.

Mais admettons : être soi même au travail, pourquoi pas disons que c'est un style. Je peux vous raconter une anecdote à ce sujet :

J'ai passé un entretien d'embauche (ou c'était un sketch ? ah non c’était un vrai entretien !) pour bosser pour un prestataire de service de la sncf qui organise les voyages et l'encadrement des enfants mineurs qui voyagent seuls. Je n'avais pas du tout envie de faire ce job, bien que ce soit dans mes compétences, mais il se trouve que ma petite sœur qui passait cet entretien m'a inscrit avec elle pour me faire une surprise (super!). Elle me prévient la veille au soir, genre "demain matin 9h rdv à la sncf.. "

Bref, tout ça pour dire que comme je ne voulais pas du tout le poste, j'étais libre de me présenter librement, sous mon "vrai profil", en étant moi même etc.. pour voir ce que ça donnait, et c'est la que ça devient fun !
Bien sur je n'ai rien préparé du tout, et je me retrouve dans une salle avec une douzaine de gens pour un entretien d'embauche collectif, avec une DRH visiblement débutante ou incompétente. Celle ci nous propose de répondre à ses questions les uns après les autres en faisant un genre de tour de table.

Ok qui veut commencer ? Ma sœur me met un coup de coude et je me propose. Je me lève et je me présente rapidement.
Première question : - pourquoi souhaitez vous rejoindre notre entreprise ?
Hmmm, pour avoir un travail et gagner de l'argent.
Visiblement déconcertée, elle me demande alors : - qu'est ce que vous pourriez apporter à notre entreprise ?
- Un employé supplémentaire.

Ah bon ben d'accord merci vous pouvez vous rasseoir. Autour de moi certains rigolent, d'autres me regardent avec des grands yeux, y compris ma sœur.. Haha quel bon souvenir en fait Razz Bref les autres ont tous eu droit à un tas de questions tordues, se sont présentés sous leur meilleur jour au point d’en être ridicules (une fille a dit qu'elle était passionnée par l'animation, mais également par le fait de se déplacer, et que les deux combinés était son rêve ni plus ni moins !!!)
Et bien sur j'ai été retenu, avec 3 ou 4 autres ! Razz

@Obtearon a écrit:
Ce que je veux dire, c'est que quand tu réponds, faut etre convaincu de la réponse. ça augmente tes chances d'etre pris pour quelque chose que tu sais faire.
Du coup tu n'as peut être pas tort !  Very Happy  et c'est intéressant ce que tu dis au sujet de identité vs conformisme

Sinon, je ne suis pas d'accord non plus pour dire que le mbti représente quelqu'un à 75 % !  D'après moi, cette représentativité est extrêmement variable, fonction de la compréhension, de l'interprétation du mbti par le "testeur" et le "testé". Et je ne parle même pas des protocoles de "questionnaires" (le mbti n'est pas un test ) qui n'ont rien de scientifique effectivement ! Et il est évident que la plupart du temps, le recruteur n'est pas psychologue et a de bonnes chances d'avoir une approche superficielle du mbti, si tant est qu'il en ai pigé quelque chose ! Idem pour quelqu'un qui découvre le mbti dans le contexte d'un recrutement !

_______________________________________
"Les idiots sont assez communs parmi les oiseaux."  Pierquin de Gembloux, Traité de la folie des animaux, 1839
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maple Syrup
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENTP 7w8 3w4 8w9 sp/sx
Age : 18
Lieu : Autriche
Emploi : étudiante
Inscription : 04/12/2016
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Dim 04 Déc 2016, 15:23

Je suis encore jeune et dans ma dernière anée de l'école, mais jusqu'à maintenant, je dirais que le mbti m'a peut-être aidé avec me comprendre mieux pourquoi je fais ce que je fais, mais pour mes études ce n'était pas d'avantage. Je n'aime pas d'autre choses parce que je suis ENTP que je aimerais autrement et je pense que souvent si on sait son type, on pense: “ca dit que je suis très creatif - je peux faire rien creatif, parce que je le suis déjà.“ Personellement, je essaye de apprendre tout ce que m'interesse, sans attention à si c'est “recommendé pour mon type“
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CamilleG
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 5w4
Age : 35
Lieu : La Valette
Emploi : Enquêtrice du district 42
Inscription : 10/05/2016
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Lun 05 Déc 2016, 14:00

Maple Syrup, je suis d'accord avec toi, ce n'est pas la peine d'essayer de se conformer dans ses choix à ce qui est prétendument "relié à son type". Ce serait se limiter et bien dommage.
Après, personnellement, j'ai pu constater qu'en général, je suis effectivement moins performante dans des domaines réputés être très éloignés de l'INFJ, et vice-versa. Ce qui ne m'empêche pas de persévérer dans certains de ces "points faibles"... ne serait-ce que pour le plaisir de se dépasser.

Reed, il m'a bien fait marrer ton entretien d'embauche ! Lol 
C'est vrai que je n'ai aucune idée de la proportion d'entretiens qui sont "sérieux", où l'on s'intéresse vraiment à qui est un candidat et comment il pourra au mieux apporter ses compétences. Je trouve la plupart des questions RH types un peu idiotes, et de mon point de vue, le meilleur test reste la mise en situation (par exemple, pour un informaticien, lui faire résoudre en temps réel un problème informatique). Quant à l'utilisation adéquate du MBTI, j'imagine que ça doit rester rare, oui. Enfin bref...

Pour l'anecdote, ma première expérience de la vie active a été une vraie blague : en interim, je travaillais pour une compagnie de bus et devais me tenir à une station où j'indiquais aux passagers que dorénavant, il fallait "monter à l'avant et descendre à l'arrière".
Le plus drôle était que 1) il y avait en tout 5 personnes à cet arrêt de bus par jour, 2) nous étions deux employés pour ça ! Et nous étions surveillés : des véhicules de la compagnie passaient régulièrement pour vérifier que nous étions bien à notre poste. 
J'en ai retenu plusieurs choses sur le monde du travail : certains emplois ne servent à rien, d'autres plus utiles manquent, et l'organisation générale des compétences et des rémunérations ne repose ni sur la logique, ni sur l'efficacité. Elle dépend surtout de la conjoncture économique à un moment donné. Ainsi, des subventions données massivement à un secteur vont conduire à créer un nombre irréfléchi d'emplois (car il faut justifier qu'on continue à recevoir ladite subvention) pendant qu'un autre secteur en manque de personnel est incapable de rémunérer le peu qui reste correctement.
Maintenant, cette absurdité continue de m'agacer seulement par moments, sans doute parce que je m'y suis habituée, et aussi que je la pense préférable à d'autres systèmes en apparence mieux "huilés"...

_______________________________________
Le plus court chemin entre deux points est le rêve (proverbe malien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
henki
Aucun rang assigné
avatar

Type : infj(p)
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 03/10/2016
Messages : 84

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mar 06 Déc 2016, 23:31

Même si ça va un peu dévier la question, je souhaite rebondir sur ce qu'ont dit Maple Syrup Chat et CamilleG  :

Je n'ai actuellement pas suffisamment d'expériences professionnelles pour parler de cela avec un bon esprit critique. Je me cherche toujours actuellement (et je galère pas mal^^) Je me suis jamais reconnu complètement dans toutes les descriptions d'INFJ que j'ai lu, ni dans les descriptions d'INFP (car je signale bien que je ne suis pas un "INFJ pur souche").

Depuis que je me suis inscrit sur ce forum, il y a plus de deux mois, je suis très tiraillé entre la peur de me voir enfermer dans une case (je rejoins ce qu'a dit Maple), et la recherche de mon identité : que suis-je ??? (quel mal de tête^^) Pire, je me suis plusieurs fois dit à moi-même :" Et si tout ça n'était qu'un outil carrément abusif pour flatter les individus sur leurs particularités ? Je me demande même d'où ils ont sortis cette théorie. Si on voit un peu les fonctions Ti, Ne, Si,... par où sont-ils passés pour en arriver à cette conclusion, pour les rattacher à des types de manière équitable ? Pour l'instant je n'ai encore rien trouvé à lire là-dessus."

Le danger de trop se laisser guider par son type, est de se laisser influencer pour l'incarner parfaitement (je pense que c'est en particulier le cas des jeunes). J'ai vu cela avec une certaine gène en voyant des vidéos youtube : "je suis INFJ", "je suis INTJ" avec de très jeunes adultes qui semblaient fier de s'afficher en se définissant "XXXX",ce qui - soit dit au passage - est une manière étrange de se présenter !  Cochon qui hésite Même si ils sont sujets à la critique comme tous les youtubeurs, et qu'ils s'en défendent ; il y a un arrière goût d'élitisme derrière tout cela, et ça me met très mal à l'aise.

Professionnellement parlant, à en croire les conseils sur Internet, la carrière conseillée pour une personne qui rentre dans le INFJ serait dans le relationnel : devenir psy. Mouais. Même si j'avoue que l'idée me séduit dans un sens, je n'ai aucune envie de jouer l'éternel étudiant, je suis lassé des examens. Le challenge pour moi serait si possible de trouver une carrière qui me permette de me laisser suffisament libre et autonome pour qu'il y aie une part de théorie (ou une manière personnelle de faire") tout en restant dans la branche du social ou du culturel (j'ai pas encore décidé entre les deux). Je ne veux pas faire psy, car il faut BAC +10 en gros, pour pouvoir exercer ; mais ça se rapproche beaucoup des fantasmes que j'ai : par exemple, réconforter les personnes qui ont envie de se suicider, seul à seul.


Bon, malgré tout, je continue à apprécier l'outil du MBTI, et je le considère plus aujourd'hui comme une source d'inspiration pour interpréter les relations...

_______________________________________
Avant de juger une personne, marche pendant trois lunes dans ses mocassins.

Proverbe amérindien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ? Mer 07 Déc 2016, 09:55

Citation :
Le challenge pour moi serait si possible de trouver une carrière qui me permette de me laisser suffisament libre et autonome pour qu'il y aie une part de théorie (ou une manière personnelle de faire") tout en restant dans la branche du social ou du culturel (j'ai pas encore décidé entre les deux). Je ne veux pas faire psy, car il faut BAC +10 en gros, pour pouvoir exercer ; mais ça se rapproche beaucoup des fantasmes que j'ai : par exemple, réconforter les personnes qui ont envie de se suicider, seul à seul.

Tu peux très bien faire du bénévolat sur la ligne téléphonique de SOS Suicide, ou en association remarque.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le MBTI vous a-t-il aidé professionnellement ?
» MBTI - 16 traits de personnalité
» En quoi cela vous-a-t-il aidé ?
» "Jean-Paul II a aidé les chrétiens à ne pas avoir peur d'appartenir à l'Église"
» quelles sont les lettres du MBTI qui vous plaisent ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-