Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Utilisateur de Ne - Questions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Utilisateur de Ne - Questions Dim 06 Déc 2015, 11:50

Bonjour à tous !

Alors aujourd'hui, je lance un sujet principalement pour les NP's (utilisateur du Ne dom/aux) du Forums (Mais libre à tous autres types de données leur avis).

Ce topic est un topic complémentaire à celui-là:
https://mbti.forumactif.fr/t2970-quel-sont-vos-valeurs


J'aimerai vous poser trois questions :

-Comment décririez vous votre Ne ?

-Comment utilisez vous votre Ne dans les relations sociales (mentalisme, associations d'idée, excentricité) ?

-Comment utilisez vous votre Ne en introversion (art, écriture, forum (lol))  ?

(+ Pour les non-NP, quels points commun percevais vous pour tous les NP's ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Dim 06 Déc 2015, 14:32

Salut Gecko!

Alors, je vais parler de mon Ne-aux...

Citation :
-Comment décririez vous votre Ne ?
Quand je l'utilise en interne, je la comparerais à une balle magique jetée avec force dans une petite pièce cubique hermétique. Ça rebondit dans tous les sens, c'est assez dur à saisir, mais qu'est-ce que ça peut être marrant! Parfois, une petite fenêtre s'ouvre tout soudain, et la balle s'échappe... une opportunité exceptionnelle à saisir pour choper enfin une idée, et ne plus la lâcher.
Mais je l'utilise parfois dans l'extraversion (bien que dans ce cas-là, je considère souvent mon interlocuteur davantage comme un support de mon couple Ti/Ne). Je le vois alors comme une partie de paddle, ou de squash, ce qui ne s'éloigne pas tellement de l'image de la balle magique.

Citation :
-Comment utilisez vous votre Ne dans les relations sociales (mentalisme, associations d'idée, excentricité) ?
A l'adolescence (je l'ai déjà mentionné dans un autre sujet), mon Ne en plein développement a été mon attaché de presse auprès des "poteaux". Un Ti à l'adolescence, ça n'a rien de sexy, une personne Ti-dominante passe vite pour coincée, intello, etc. Mais dès que je lâchais les rennes du Ne à l'école, ça passait mieux. A une époque, certains copains étaient même persuadés que je fumais des joints sur la pause-midi, parce que mon Ne était bien débridé pendant l'après-midi. Pour peu, ça m'aurait rendue presque populaire.
De manière générale, dans une conversation, mon Ne est plutôt handicapant, parce qu'il me fait sauter du coq à l'âne sans que j'en prenne vraiment conscience, et ça laisse certains de mes interlocuteurs sur le carreau.
C'est Ne qui me donne ma créativité, et comme je côtoie pas mal d'artistes, c'est une bonne base de communication entre nous.
C'est aussi mon Ne qui me permet de voir clair dans les situations. J'ai pu "aider" pas mal de connaissances à voir plus clair eux-même dans leur vie, rien qu'en leur brossant un portrait général de ce qu'ils vivaient.

Citation :
-Comment utilisez vous votre Ne en introversion (art, écriture, forum (lol)) ?
Dans l'introversion, j'utilise mon Ne principalement dans mes rêveries/pensées (support aimable à mon Ti) mais aussi dans l'écriture créative. J'adore écrire en m'imposant des contraintes (des jeux, plutôt) comme des personnages, lieux, mots, etc. à faire apparaître. Une fois le cadre posé, c'est presque de l'écriture automatique, je me laisse porter par l'inspiration et j'ai réellement l'impression de voir naître sous les yeux un texte que JE n'ai pas écrit (JE est mon Ti, mais je travaille dessus) et c'est toujours un moment top-moumoute.
Les forums, pour moi, sont principalement le terrain de jeu de mon Ti, mais s'il ressort du Ne dans certains de mes écrits, ce serait par souci de sociabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Dim 06 Déc 2015, 14:43

mallollo a écrit:

Quand je l'utilise en interne, je la comparerais à une balle magique jetée avec force dans une petite pièce cubique hermétique. Ça rebondit dans tous les sens, c'est assez dur à saisir, mais qu'est-ce que ça peut être marrant! Parfois, une petite fenêtre s'ouvre tout soudain, et la balle s'échappe... une opportunité exceptionnelle à saisir pour choper enfin une idée, et ne plus la lâcher.
Mais je l'utilise parfois dans l'extraversion (bien que dans ce cas-là, je considère souvent mon interlocuteur davantage comme un support de mon couple Ti/Ne). Je le vois alors comme une partie de paddle, ou de squash, ce qui ne s'éloigne pas tellement de l'image de la balle magique.

Moi ça me fait comme une dimension "spatialo-mentale" si j'ose dire.

mallollo a écrit:
Mais dès que je lâchais les rennes du Ne à l'école, ça passait mieux. A une époque, certains copains étaient même persuadés que je fumais des joints sur la pause-midi, parce que mon Ne était bien débridé pendant l'après-midi. Pour peu, ça m'aurait rendue presque populaire.
De manière générale, dans une conversation, mon Ne est plutôt handicapant, parce qu'il me fait sauter du coq à l'âne sans que j'en prenne vraiment conscience, et ça laisse certains de mes interlocuteurs sur le carreau.

Idem, en premier temps on me crois trop calme, après on me crois excentrique, on dit souvent que "j'épuise" quand je parle en langage Ne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1927

Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Lun 07 Déc 2015, 11:29

Je décrirais mon Ne peu confiant, lorsque j'ai une intuition je n'ose pas toujours la suivre par manque de confiance en moi ou la faire partagé, car je sais qu'après je vais devoir l'expliquer mais que je ne saurais pas forcément comme le faire de manière rationnelle, et ça semblera sortir de nulle part.

Sinon, mon Ne m'aide pour créer des connections et trouver du sens ou innover (en art). Je me laisse guider par ce qui vient, mais ce n'est pas toujours évident de lâcher prise en mode Ne, lors d'une évaluation par exemple. J'ai toujours peur de faire au final n'importe quoi et en plus de ne pas pouvoir expliquer ma démarche. J'ai beaucoup de blocage et d'inhibition qui me freinent.

Sinon, je me rend compte que mon Ne ou mon manque de Si, fait qu'en général je dis la moitié de ce que je pense, par raccourcis pensant que l'on va me comprendre, mais c'est rarement le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Lun 07 Déc 2015, 23:08

@Luna a écrit:
Je décrirais mon Ne peu confiant, lorsque j'ai une intuition je n'ose pas toujours la suivre par manque de confiance en moi ou la faire partagé, car je sais qu'après je vais devoir l'expliquer mais que je ne saurais pas forcément comme le faire de manière rationnelle, et ça semblera sortir de nulle part.

Je pense (les NTP me sauteront peut-être dessus) que le Ne en manque de Si, bien qu'utilisé par exemple par un ENTP, pourrais donner l'impression à ce type qu'il est bête, où du moins, pas intelligent.
S'aventurer en mode Ne c'est un risque, les Ne font des associations d'idées et passe du coque à l'âne. De ce fait, l'interlocuteur, s'il ne comprend pas le Ne du ENTP ne question, aura deux interprétations logiques :
1 - Je parle à un fou excentrique trop bizarre.
2 - Je parle à un idiot.

Je me retrouve par exemple souvent à devoir expliquer par exemple des blagues Ne que certains ont compris et d'autre non, c'est chiant, surtout quand ils jugent ta blague débile juste parce qu'ils ne l'ont pas comprise.

En tous cas c'est mon constat personnelle, tous ça pour dire que pour utiliser le Ne à son maximum, il faut dire au revoir à la timidité en retour, parce que ça peut foutre par fois là hante.



@Luna a écrit:
Sinon, je me rend compte que mon Ne ou mon manque de Si, fait qu'en général je dis la moitié de ce que je pense, par raccourcis pensant que l'on va me comprendre, mais c'est rarement le cas.

Ça m'arrive souvent aussi. Après, comme dit ci-dessus, je dois tous expliquer au SJ qui me demandent régulièrement de "réfléchir avant de parler".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 32
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Jeu 10 Déc 2015, 11:50

Tu peux aussi choisir tes blagues en fonction de tes interlocuteurs...

Je penses sincèrement qu'en grandissant (toi, moi, n'importe qui) dans la maitrise de nos habilités, elles ne sont plus des freins mais juste des moteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Jeu 10 Déc 2015, 12:11

-Comment décririez vous votre Ne ?

Ne=chiant, dans le sens ou il n'y à pas de bouton "stop" (surtout Ti-Ne en fait), l'on acquiert des compétences dans plusieurs domaine, mais rarement une expertise, la limite est souvent ce qui est considéré comme « supérieur » à la norme.

Comment utilisez vous votre Ne dans les relations sociales (mentalisme, associations d'idée, excentricité) ?

Dans les relations sociales il n'y à pas d'intérêt à en faire preuve, ça ne présente que des
désavantages, c'est plus intéressant de le garder pour soi.

-Comment utilisez vous votre Ne en introversion (art, écriture, forum (lol))  ?

Théories diverses, résultant à la conclusion que c'était inutile de réfléchir, lectures inachevées aussi.

Un NP avec un mentor durant sa jeunesse peut donner des résultats remarquables dans sa maturité.
Revenir en haut Aller en bas
Julliah
Aucun rang assigné
avatar

Type : Licornisme congénital 7w8 Sx/So
Age : 23
Lieu : L'Antre du Mulet
Emploi : Éleveuse de Chats de Guerre
Inscription : 09/02/2015
Messages : 140

Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Jeu 10 Déc 2015, 15:40

Je pense qu'on peut élargir ça à tous les Ne Dom  Réflexion intense  :

Comment décririez vous votre Ne ?

Spoiler:
 

Comment utilisez vous votre Ne dans les relations sociales (mentalisme, associations d'idée, excentricité) ?

Spoiler:
 

Comment utilisez vous votre Ne en introversion (art, écriture, forum (lol))  ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Ven 11 Déc 2015, 14:50

Gecko a écrit:
Je pense (les NTP me sauteront peut-être dessus) que le Ne en manque de Si, bien qu'utilisé par exemple par un ENTP, pourrais donner l'impression à ce type qu'il est bête, où du moins, pas intelligent.
S'aventurer en mode Ne c'est un risque, les Ne font des associations d'idées et passe du coque à l'âne. De ce fait, l'interlocuteur, s'il ne comprend pas le Ne du ENTP ne question, aura deux interprétations logiques :
1 - Je parle à un fou excentrique trop bizarre.
2 - Je parle à un idiot.

Je pense que s'agissant d'un ENTP (ou même d'un INTP avec un Ne fort et un Si assez peu développé), le Ne avec défaut de Si sera toujours supporté par le Ti... l'hypothèse "je parle à un fou excentrique trop bizarre" me semble tout à fait probable, mais celle du "je parle à un idiot", je ne pense pas, à cause du Ti, justement. Par contre, j'ajoute une interprétation alternative possible:
3 - Il essaie de m'embrouiller (en m'amenant sur son terrain de jeu)
(à confirmer par des F, peut-être?)

C'est à la série H2G2, de Douglas Adams, que je pense en particulier. Clairement ENTP, un lâcher de Ne sauvage, soutenu par du Ti mais assez peu de Si (très peu d'éléments pour se raccrocher à quelque chose de tangible). On accroche ou on n'accroche pas, Adams peut passer ou un dingue, un type qui n'est pas "redescendu", mais pas un idiot...

Luna et Julliah a écrit:
Sinon, je me rend compte que mon Ne ou mon manque de Si, fait qu'en général je dis la moitié de ce que je pense, par raccourcis pensant que l'on va me comprendre, mais c'est rarement le cas.
Sans compter le nombre de fois où on commence une phrase par "A propos..." pour virer sur un sujet qui n'a de lien avec le précédent que loin, très loin, très très loin dans les méandres de notre Ne Cyclope heureux

@Kyslegion
Tu as l'air de vivre moyennement bien la relation avec ton Ne... est-ce que du coup, tu as beaucoup développé ton Si?
Revenir en haut Aller en bas
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 671

Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Ven 11 Déc 2015, 16:21

Je pense que ce que vous décrivez tient plus à un manque de jugement extraverti que de Si. Le Si est assez peu associé au moment présent, ou du moins, pas si directement, mais plus du chemin, de l'impact du passé sur le présent, de ce qui a été, et de la notion de "où je suis, qui je suis, pourquoi je suis". Quand Ne-Si marche globalement bien, on se retrouve avec une perception du présent indirect, recoupant le présent vu sous le filtre du passé et du filtre du futur.

Le jugement extraverti lui, confronte ce qui se passe extérieurement ou intérieurement au moment X avec des référents extérieurs. Le Ne, une fois que les idées sont générées par lui, puis triées et raffinées par le jugement introverti, mettra en lien avec le jugement extraverti. Ce qui permet un second tri et raffinement sous le filtre de "comment mon idée impactera l’extérieur ?". Je perçois un aspect assez binaire, "comme je le souhaite/comme je ne le souhaite pas".  Si c'est la deuxième, retour au Ne-Si. Si le jugement extraverti saute, le sous de l'impact sur l’extérieur saute aussi. De plus, les quelques désirs vis à vis de l’extérieur, l'ambition si vous voulez, sautera aussi. Donnant un "prout" gratuit d'idées triés par un deus ex machina. C'est fun, ça détend, mais faut pas s'attendre à ce que le truc soit autrement que fini à la pisse et complétement incompréhensible. L'idée devient auto-suffisante, peu originale, peu construite, peu réalisée et juste là en tant que défouloir. Le résultat compte pas, pas plus que son cheminement.
Pour ma part, ça me détend de virer le jugement extraverti de temps en temps. Je pète mon câble, je fais n'imp', et quand il revient pour mater les têtes des gens, il se marre, moi aussi, on est content et on aime les tronçonneuses. Par contre, quand je crée ou veut réellement être absurde, il est très utile. C'est toujours utile de comprendre comment ils pourraient réagir, leur référant, leur logique et leur critères séparant "sensés" et "absurdes" si on veut vraiment être absurde/borderline/original. Là, on débouche sur un truc assez génial, provoquant les réactions souhaitées au moment souhaités.

A mon sens, le manque de Si va entrainer un manque de situation personnelle dans le tissus du réel. C'est pas tellement que les autres nous comprennent plus, le problème, mais plutôt qu'on ne comprenne plus ni nous même, ni ce qui se passe et qu'on s'en tamponne totalement. L'individu corporel devient de plus en plus accessoire, relatif et encombrant.
Le tout au profit d'un individu mental magnifié. On se rend plus compte d'où on est, d'où on vient et d'où l'idée vient. Elle est là, elle est belle et c'est tous ce qui compte. On se fragmente et perd des bouts, notre substance même devient accessoire.
Ici, le truc est pas de ne rien vouloir, mais penser qu'on a besoin de rien, que l'individu mental est lui même auto-suffisant, ex-nihilo et il en va de même pour ses idées qui ne sont qu'une manifestation de lui même, une extension.
Il devient ce qui pense et pense n'importe quoi. Créant des objectifs de vie complétement délirant débouchant à une mort certaine et certainement provoquée.

De temps en temps, le Si revient en force comme il aurait l'habitude de le faire chez un individu plus sain. C'est-à-dire qu'il passe de légèrement toqué à complétement obsessif, il se déphase avec le cour du temps tout en le subissant de manière amplifié, il agit mais s’ennuie sans pouvoir s’empêcher de faire les deux. Son esprit s’arrête de fonctionner au profit d'automatisme et de mort cérébrale. Sauf que là où un individu à peu de chose près sain saura se rendre compte qu'il perd les pédales, qu'il aura un référant sur comment il est sensé fonctionner et que c'est pas exactement "ça", et surtout de la résilience stockée pour encaisser le choc et prendre soin de lui, l'individu ayant perdu le contact avec son Si aura peau de zob et devra trouver d'autres moyens pour compenser le problème. Cherchant de plus en plus l'anesthésie mentale, de plus en plus et de plus en plus loin. Repoussant les limites pas à pas jusqu'au point de craquage. Et très souvent, il s'agit des limites physiques. Pas dormir, pas manger, se faire mal, se faire souffrir, de plus en plus fort, spectaculaire et secret pour une grosse partie du truc. L'aspect visible ou tonitruant ne correspondant qu'à une mini point d'iceberg.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Ven 11 Déc 2015, 18:46

Je pense avoir un bon Si mallollo, j'aime beaucoup repenser au passé, la relation Ne-Si
me déconnecte du présent.

J'aime le Ne, le Ne c'est l'optimisme et l'espoir Oui, c'est plus « sage » de le garder
pour soi plutôt que de le donner à autrui, à trop donner l'on se retrouve démuni.
Revenir en haut Aller en bas
Sambre
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 28
Lieu : je suis d'ailleurs
Emploi : Dresseuse de poulpes à paillettes
Inscription : 27/11/2015
Messages : 233

Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Jeu 14 Jan 2016, 09:53

Décrire mon Ne :

Quand mon Ne décide de s'activer, ça me pose plus de soucis qu'autre chose, j'en ressens principalement les mauvais côté. Ça carbure à fond dans mon cerveau avec l'impression que je ne maîtrise plus mes idées. Je pars dans tous les sens, je n'arrive plus à me poser. C'est comme si d'un coup je recevais une "super stimulation mentale". Après, c'est difficile de la rendre productive. Souvent j'ai besoin de me défouler physiquement un moment, en ensuite j'arrive mieux à utiliser mon Ne de manière intelligente, avec moi-même ou en partageant des idées avec une personne réceptive. C'est comme un petit animal imprévisible qui ne serai pas sorti se défouler depuis un moment.

Dans mes relations sociales : j'aime pas beaucoup utiliser mon Ne justement. J'ai besoin de m'y reprendre à plusieurs fois avant de trouver un moyen d'exprimer ce que je pense, parce que j'ai l'impression de partir loin avec de nombreux détails, beaucoup trop nombreux pour être partagés. Du coup je me force à synthétiser et trouver une forme intelligible aux idées "sauvages" de mon Ne. Il m'est arrivé d'avoir des éclairs de lucidité à certains moments, de le sentir mais après d'avoir des difficultés à les mettre en mots, c'est là que j'ai besoin de concentration pour recracher aux autres ce que je crois savoir. C'est super frustrant, j'aurais envie que les gens ressentent exactement ce que je sente pour qu'ils comprennent, ça m'éviterai des efforts supplémentaires et de perdre la moitié des sensations en retranscrivant.

Pareil en part, quand mon Ne pointe le bout de son nez, il demande à être canalisé. En dessin, je peux pas laisser le crayon courir tout seul sur la feuille. J'ai besoin de réfléchir techniquement à certaines choses pour que le dessin fonctionne. En écriture, je pense que c'est le meilleur moment pour se défouler avec l'écriture automatique, mais j'ai arrêté de jouer à ça.

Voilà, grosso-modo comment je vis mon Ne. Enfin je crois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions Lun 15 Fév 2016, 21:06

Tiens je vais m'auto répondre :

-Comment décririez vous votre Ne ?

Mon Ne je le vois comme une dimension supplémentaire dans le quel je peux bouger d'avantage, bien que se mouvement ne soit pas perceptible concrètement.
Je l'utilise à "engrenage Fi" alors je n'ai pas un liens directe avec cette dimension.
C'est comme ça que je vois mon Ne donc il est comme ça je dirai.

-Comment utilisez vous votre Ne dans les relations sociales (mentalisme, associations d'idée, excentricité) ?
Dans les relations sociales je l'utilise parfois sans le faire exprès en partant un peu trop vite dans le processus de réflexion, je pense que je n'ai pas utilisé le juste mot car ce n'est pas une forme d'intelligence. Parfois j'ai besoin d'expliquer mes phrases, parfois à cause du Ne, d'autre fois, surtout quand j'étais petit, à cause de mon manque de structure dans mes phrases. Mais bon, la je ne parle que des inconvénients sociales.

La où c'est plus magique, c'est au niveau de l'humour. Le Ne-Si me donne accès à une assez bonne palette : Jeux de mots (nul, pas très utile, mais m'a déjà été utile, certaines filles aiment bien Razz); Délires (sans que ça aille au glauque, à la limite de la restriction de mon Fi qui n'accepte pas tous genre de délire, et ceux même si ça pourrait être drôle).  Plus rarement, quand je me détache de mon Fi pour aller au combat, le Ne me donne aussi accès à la répartie. C'a fait longtemps que je ne l'utilise plus mais fût un temps où la réparties (et donc la vanne de défense pur et brute) m'étais nécessaire (cf. mécanisme de défense).

-Comment utilisez vous votre Ne en introversion (art, écriture, forum (lol))  ?


Je l'utilise dans l'écriture (histoire dark-fantasy en se moment), dans le dessins, dans tous les activités en faite.
Je dois avouer que l’excès de dessin-animé à mon enfance à du surement influencer sur mon Fi-Ne Bizounoursiens actuelle, mais bon, on est tous influencer par un ensemble de paramètres, et l'absence d'étiquette à celle-ci (telle que l'étiquette des dessins animés) pour les décrire n'enlève pas le fait que les paramètres extérieurs nous influences, ce que l'on appellerai aussi le conditionnement ou  je dirai plutôt, le conditionnement général.


Puis j'utilise aussi Brother Ne. en chaîne avec le Fi du style Fi-Ne-Fi-Ne-Fi... Pour trouver des solutions afin d'allier des valeurs internes entre elles tous en prenant du recul et en essayant de prendre des décision non-basés sur ma subjectivité en tant que personne, réfléchir "valeur" en prenant compte de tous à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Utilisateur de Ne - Questions

Revenir en haut Aller en bas
 

Utilisateur de Ne - Questions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je me pose pas mal de questions sur "le rêve éveillé"
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» questions diverses sur l operation
» Petites questions toutes betes aux lycéens de LLG
» les 10 questions existentielles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-