Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 805

Message(#) Sujet: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Mer 23 Sep 2015, 19:09

J'espère ne pas lancer un sujet qui n'a pas déjà été abordé, et si c'est le cas, j'autorise d'ors et déjà les admins à coller le contenu de ce topic à la suite de celui le plus approprié.

En fait, nous avons eu hier soir une discussion (entre quelques membres) à propos de la réception des manifestations émotionnelles ou confidences imprévues, pour les personnes de type introverti, et des dynamiques de fonction impliquées.

En général, on rapproche cette tendance des types avec Ti dom et Fe inf (donc les IxTP). Ou alors (dites moi si je me trompe) des IT.
En tout cas, la fonction Fe (en insuffisance) semble fréquemment impliquée dans ce genre de cas; elle s'illustrerait par le fait que la personne surprise est envahie par les expressions émotionnelles des autres, et ne sait pas quoi en faire, comment le gérer; d'où un report sur des solutions d'ordre pratique et analytique pour les ITs plutôt qu'entreprendre de réconforter l'interlocuteur avec des mots rassurants et engageants.

La question était de savoir si cette tendance de comportement: " ne pas savoir comment réagir en face de manifestations émotionnelles soudaines", pouvait être observée chez des personnes de type F, notamment IFP et IFJ, comme des cas particuliers en somme.

Il m'est difficile d'apporter mon propre témoignage, en mentionnant mes fonctions (pour les raisons que je ne cite plus), mais j'ai remarqué que j'avais ce comportement qui, je trouve, contraste énormément avec le profil INFP que la majorité sur ce forum m'attribue (ceci dit, ce typage reste par défaut et n'exclue pas/ne devrait exclure d'autres observations comme celle-ci, je le pense sincèrement).
C'est tout comme si je n'étais pas aussi détaché, même si en apparence je donne peut-être l'impression de ne pas trop réagir, et je peux même être littéralement dérouté par les circonstances, au point de devoir réclamer une mise au point à postériori.

A moins qu'il s'agisse de quelque chose de vraiment brutal et dirigé qui me maintiendra un minimum dans les circonstances, une manifestation émotionnelle soudaine me surprendra, me gênera, et m'affectera; suscitera ma susceptibilité, surtout si je suis en face. Du coup à ce moment je ne sais plus quoi dire ou faire, et ce simple fait me gêne, car j'aimerais bien être capable de savoir comment réagir  pale héhéhééé .. heu hum  oups.
Donc, en compensation du fait d'être perdu je peux acquiescer maladroitement pour maintenir un laborieux contacte avec mon interlocuteur (oui je peux avoir comme un blanc, ne plus savoir de quoi on me parle); et dans les circonstances moins extrême j'aurais aussi ce petit réflex de chercher à décrire quelque chose lié à ce dont parle la personne, pour essayer d'en affiner ma compréhension et peut-être lui apporter un point de vue (ce qui reste lent et tout aussi laborieux toutefois; lorsque ça créer un décalage entre nous je me sens d'ailleurs d'autant plus gêné parce que je me sens le devoir de répondre, de dire quelque chose).

Enfin bon voilà, qu'en pensez vous? Cela vous arrive t-il fréquemment dans ce genre de circonstances, vous qui vous typez INFP, ISFP, INFJ, ISFJ?

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 805

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Sam 26 Sep 2015, 15:50

oups scratch

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Lun 28 Sep 2015, 15:29

Shocked  love

GreenBat85 a écrit:

ne pas savoir comment réagir en face de manifestations émotionnelles soudaines
La majorité du temps, j'anticipe l'émotion. Je suis donc peu surpris. Et s'il s'avère que l'émotion vue et ressentie n'est pas en adéquation avec ce que j'ai anticipé, je me mets sytématiquement en mode écoute active. C'est un reflexe, car l'expérience m'a appris qu'une réaction en inadéquation avec le ressenti, provoque un effet domino qui peux aller très loin. Donc l'écoute est de mon point de vue la solution la plus efficace.

Les phrases pour réconforter, pour rassurer, pour calmer, pour apaiser n'arrivent qu'àprès l'écoute. Si je juge que ce que je dis peut faire du bien, je le dis, sinon je ne dis rien, et je vais extérioser dans mon coin.

Pourquoi dans mon coin ? Et bien si je perçois l'émotion, je me dis que l'autre la perçois de la meme manière. Donc, peu importe l'émotion, si on réagis par rebond, j'ai l'impression que ça ne finira jamais. De mon point de vue l'expression d'une émotion est faite pour justement etre extériorisée, etre purgée, pas pour etre alimentée.

Il y a un cas où l'écoute de l'émotion peut etre trop intense. Dans ce cas, il peut y avoir un effet rupture. Cet effet se caractérise chez moi par un détachement complet jusqu'à la fin de l'expression. Dans ce cas je ne me souviens de rien de ce qui a été dis, reste juste qu'une émotion a été exprimée.

Un autre cas qui m'est arrivé, c'est le pourquoi moi. Dans ce cas j'encaisse et j'attends. La personne avait eu se besoin de l'exprimer. J'étais la personne qui pouvait encaisser son émotion. Sur le coup, j'ai morflé, et après réflexion, j'étais la bonne personne, au bon moment.

GreenBat85 a écrit:

Donc, en compensation du fait d'être perdu je peux acquiescer maladroitement pour maintenir un laborieux contacte avec mon interlocuteur (oui je peux avoir comme un blanc, ne plus savoir de quoi on me parle); et dans les circonstances moins extrême j'aurais aussi ce petit réflex de chercher à décrire quelque chose lié à ce dont parle la personne, pour essayer d'en affiner ma compréhension et peut-être lui apporter un point de vue (ce qui reste lent et tout aussi laborieux toutefois; lorsque ça créer un décalage entre nous je me sens d'ailleurs d'autant plus gêné parce que je me sens le devoir de répondre, de dire quelque chose).
Tu cherches à ancrer la conversation dans un contexte que tu comprends (Ti ?). J'ai faitça très longtemps (se sentir le devoir de répondre un truc pour réduire le décalage), je l'attribue à Ti en tertiaire.

Une dernière chose, j'attribue cette lecture des émotions d'autrui à la fonction théorique Fe, mais dans le quotidien, il s'agit plus d'hypersensibilité ou d'une acuité du non verbal et para-verbal (c'est à dire de 93 % de la communication).
Revenir en haut Aller en bas
Gullivère
Reine Petrus
Reine Petrus
avatar

Type : INFP 5w4
Age : 25
Lieu : Complexe limbique
Emploi : Scaphandrier
Inscription : 31/03/2015
Messages : 167

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Mar 29 Sep 2015, 12:43

Greenbat a écrit:
Une manifestation émotionnelle soudaine me surprendra, me gênera, et m'affectera; suscitera ma susceptibilité, surtout si je suis en face. Du coup à ce moment je ne sais plus quoi dire ou faire, et ce simple fait me gêne, car j'aimerais bien être capable de savoir comment réagir pale

Pour répondre à ta question, c'est absolument mon cas également.

Sauf exception, d'une façon générale je suis une bite totale en matière de réponse émotionnelle spontanée. Comme s'il me manquait la partie du cerveau dédiée à cette fonctionnalité (faudrait que je lance un avis de recherche. En attendant, si quelqu'un a un tutoriel pour nous, qu'il n'hésite pas à se manifester.). Disons que je sais écouter, là-dessus il n'y a aucun problème ; mais quant à réagir, savoir trouver les bons mots, les bons gestes... bug total. Ou alors la réaction vient seulement à contre-coup, en décalé. Le temps de digérer ce déferlement émotionnel externe...

Donc oui, je pense que ce genre de situation gênante n'est pas réservée exclusivement aux T.
Dans certains cas, même, c'est précisément un surplus de F qui peut générer le blocage : quand l'empathie est tellement prononcée qu'on se prend toutes ces émotions dans la gueule sans avoir eu le temps de mettre le pare-choc... Et qu'on se retrouve englué entre, d'une part, ces émotions externes et, d'autre part, ses propres craintes tétanisantes de dire ou de faire quelque chose d'inapproprié ou d'impulsif qui viendrait empirer la situation.

Après, dans mon expérience personnelle, je sais que plusieurs INFP de mon entourage sont concernés par ce "problème".
En revanche, même si évidemment ça n'empêche pas du tout qu'il puisse y avoir des exceptions, je ne connais aucun IxFJ qui soit dans ce cas. Comme le souligne Henri (quoiqu'ici on parle moins de "lecture" des émotions que de l'aptitude à réagir face à elles...), d'une façon théorique, le fait de trouver naturellement les bonnes réactions émotionnelles en temps voulu paraît quand même assez corrélé au Fe.

_______________________________________
"J'aime le travail : il me fascine. Je peux rester des heures à le regarder." Jerome K. Jerome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Mar 29 Sep 2015, 16:30

Pour le Fe, et ben... je dois avouer que j'agis en mode automatique. Je lâche les phrases en mode automatique en posant des questions. Je laisse mon "programme interne" analyser la situation puis je réponds de façon plus personnalisée ensuite. Il m'arrive souvent de tomber carrément à côté de la plaque, en ayant mal analysé le discours de mon (malheureux) interlocuteur. Et là démarre l'angoisse : la conversation qui dérape total. Mais genre je ne comprends plus ce que la personne me dit. Ca crée des malentendus et je ne comprends l'enjeu de la conversation que plusieurs minutes, heures voire jours après. Donc Fe (ok, nok, Fe tierce) n'offre pas un panel de réactions plus appropriées que le Fi dom...

En gros je vois bien que la personne ne va pas bien mais je n'ai rien dans mon programme interne à rattacher à ce qu'elle me raconte. Je dirais aussi que face à quelqu'un qui va mal, j'éprouve plus de sympathie que d'empathie. Je sais vaguement qu'il est important que la personne soit au calme pour se remettre. Par contre j'empêcherais quelqu'un de venir l'emmerder à ce moment-là.

Suite à ce genre de conversation, je peux rajouter une catégorie dans mon dossier "rapports humains". Voilà.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Aucun rang assigné
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 23
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1845

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Mer 04 Nov 2015, 12:40

Je suis pareille, je pense que c'est plus la fonction Fe (savoir comment réagir, les normes sociales), que du F pur, qui permet d'être à l'aise face aux émotions des autres.

Lorsqu'une personne souffre en face de moi, je compatis mais je suis incapable de réagir. Le plus drôle, c'est qu'une fois, c'est une INTJ qui m'a dit en larme après avoir apprise une mauvaise nouvelle "fais moi un câlin". Bein, je n'ai pas pu lui faire. Je ne savais pas non plus comment la consoler (j'aurais voulu), c'était frustrant :S

Et en bonne Fi dom égocentrique, j'ai été triste en suite pour moi, parce que je n'arrivais pas à exprimer mes émotions de manière adaptée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3251

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Mer 04 Nov 2015, 13:23

Moi ça ne m'arrive quasiment jamais de ne pas savoir comment réagir, je ne me sens jamais vraiment incompétent dans ce domaine ; après, je contrôle beaucoup cet aspect et j'ai l'impression d'avoir le choix, même si d'un côté il faut admettre que l'empathie demande un certain effort parfois, même si je réagit souvent automatiquement de la même manière. Il faut tout juste la bonne dose d'empathie, de compassion puis de conseils. J'ai vu bon nombre de Fe réagir d'une façon que je trouve inappropriée en revanche : directement donner des directives/conseils, voir juger la personne ou la situation. Parfois ça empirait même le cas. Et puis j'ai vu d'autres Fi dom, trop noyés dans leur propre subjectivité qui ne pouvaient fournir assez de ressources pour se mettre à la place de l'autre. Les personnes qui réagissaient de la meilleure manière étaient souvent ENFP, d'après mon expérience, peut être parce que leur perception extravertie était plus aux aguets quant à l'état d'esprit de l'autre...

Généralement pour les IxFP je dirais que ça dépend surtout de comment est constitué leur égo et dans quel domaine ils investissent leurs ressources en général (intellectuel, narcissique ou plus idéaliste de façon globale).

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gullivère
Reine Petrus
Reine Petrus
avatar

Type : INFP 5w4
Age : 25
Lieu : Complexe limbique
Emploi : Scaphandrier
Inscription : 31/03/2015
Messages : 167

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Mer 04 Nov 2015, 18:58

Citation :
J'ai vu bon nombre de Fe réagir d'une façon que je trouve inappropriée en revanche : directement donner des directives/conseils, voir juger la personne ou la situation. (...) Les personnes qui réagissaient de la meilleure manière étaient souvent ENFP, d'après mon expérience, peut être parce que leur perception extravertie était plus aux aguets quant à l'état d'esprit de l'autre...

J'ai constaté la même chose, notamment en ce qui concerne les ENFP.
Pour la tendance des Fe à partir directement dans les conseils, les directives, voire la moralisation, j'avoue que c'est à la fois quelque chose que j'admire sur certains points (parce qu'ils peuvent effectivement fournir d'excellents conseils - alors que personnellement j'en suis incapable, d'autant que je ne considère généralement pas avoir la "légitimité" pour ça...), et qui a également une certaine propension à m'exaspérer (parfois).  

Citation :
Généralement pour les IxFP je dirais que ça dépend surtout de comment est constitué leur égo et dans quel domaine ils investissent leurs ressources en général (intellectuel, narcissique ou plus idéaliste de façon globale).

Tu veux dire que le fait d'"investir ses ressources" dans le domaine intellectuel, par exemple, pourrait contribuer à cette difficulté dans les réactions émotionnelles ?
Et toi, tes ressources, tu dirais donc que tu les as investies dans quelle domaine, en l'occurrence ?

_______________________________________
"J'aime le travail : il me fascine. Je peux rester des heures à le regarder." Jerome K. Jerome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3251

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Mer 04 Nov 2015, 20:15

@Gullivère a écrit:


Citation :
Généralement pour les IxFP je dirais que ça dépend surtout de comment est constitué leur égo et dans quel domaine ils investissent leurs ressources en général (intellectuel, narcissique ou plus idéaliste de façon globale).

Tu veux dire que le fait d'"investir ses ressources" dans le domaine intellectuel, par exemple, pourrait contribuer à cette difficulté dans les réactions émotionnelles ?
Et toi, tes ressources, tu dirais donc que tu les as investies dans quelle domaine, en l'occurrence ?

A mon avis on fait pas réellement exprès, je me suis mal exprimé sur ce point, on investi nos ressources dans un certain champ selon comment on est structurés (plus du coup par rapport au vécu et de quoi l'égo a besoin pour se régénérer) et on se construit alors un "champ de compétence", et à force on est forcément moins doués sur un autre versant. Et puis, si on investi nos ressources sur un certain domaine ça peut aussi vouloir dire que les autres peuvent nous provoquer un malaise.. Par exemple, si on a eu un des deux parents qui passait son temps à être dans la détresse et à avoir en permanence ce genre de réaction, et que toi à côté tu as développé, pour ta propre défense, un mécanisme d'évitement et de désensibilisation, je pense que plus tard tu vas réutiliser ce même mécanisme dans des situations similaires. Ca c'est mon avis pour deux personnes différentes du même type, parce qu'après par exemple j'ai jamais rencontré d'INTx qui savent réagir de façon appropriée dans ces cas là, personnes ayant un vécu tous différents.

Je ne saurais trop dire pour les miennes. Quand j'étais ado et jusqu'à mes 20/21 ans j'étais toujours dans des cas où je me plaçais en tant que "thérapeute" vis à vis des gens et quand je devais faire face à des réactions émotionnelles de type détresse ou autre je n'avais pas vraiment de mal à réagir, je me sentais utile, bien en fait. Je pouvais gérer ce genre de situations avec des inconnus aussi, je m'y sentais même attiré. Et depuis j'ai commencé à pas mal me désensibiliser, parce qu'au final ça me causait beaucoup de problèmes.. Maintenant je peux toujours réagir, mais un peu moins bien, et je sélectionne avec qui. Parce que j'ai essayé de concentrer l'attention de mon égo sur moi-même et sur une forme de réflexion plus aboutie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 805

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Ven 06 Nov 2015, 13:14

Chase a écrit:
quand je devais faire face à des réactions émotionnelles de type détresse ou autre je n'avais pas vraiment de mal à réagir, je me sentais utile, bien en fait.
Tu soulignes un point important de mon dilemme. Je réagis à ton vocabulaire; (il se peut donc que tu n'évoques pas exactement la même chose que moi).
Je crois que j'ai souvent évalué mon comportement en fonction de son effet sur les autres ou bien de sa réception par les autres. En face de "réaction émotionnelle" de "type détresse", c'est le fait de ne pas être sur la même longueur d'onde que cette personne qui me met mal à l'aise. J'apparais parfois trop "bien", à mon goût justement, distant, et c'est en constatant ce creux et le blanc que cela peut créer avec mon interlocuteur que je finis instantanément par être moi-même très peu à l'aise. Je me sens trop "bien" pour cette situation, et une remarque que je pourrais faire "pour aider" me parait bien légère, relativisant, ou alors me donne l'impression carrément que je suggère que l'attitude de mon interlocuteur ou des gens qu'il/elle mentionne est faiblarde; car j'essaye de montrer une attitude plus positive que mon interlocuteur (sourire plus sympathique que proprement dit compatissant pour accompagner mon propos), mais je pense que ce n'est pas approprié. C'en est limite méprisant. En réaction à ce moment là, je peux devenir très très impersonnel, anxieux et d'autant plus distant, ce qui peut d'ailleurs réalimenter le malaise ... :xd

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3251

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Ven 06 Nov 2015, 18:55

Ah ok, mais il y a confusion, je me suis mal exprimé. Par bien je veux dire que le fait de me rendre utile me donne un sentiment de bien-être... Concrètement sinon je suis sur la même longueur d'onde que la personne et j'adopte une position de "parent compréhensif" en quelque sorte. Je m'accapare sa peine et essaye de la réconforter. Mon expression change et on voit que je suis impliqué, en fait..

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sambre
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 28
Lieu : je suis d'ailleurs
Emploi : Dresseuse de poulpes à paillettes
Inscription : 27/11/2015
Messages : 233

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Jeu 14 Jan 2016, 10:04

C'est un sujet qui me touche pas mal, que j'essaie encore d'analyser à l'intérieur de moi, et vos réponses sont intéressantes.

Je voulais rebondir que ce que disait Henri :
"Il y a un cas où l'écoute de l'émotion peut être trop intense. Dans ce cas, il peut y avoir un effet rupture. Cet effet se caractérise chez moi par un détachement complet jusqu'à la fin de l'expression. Dans ce cas je ne me souviens de rien de ce qui a été dis, reste juste qu'une émotion a été exprimée."

Je ressens souvent les choses comme ça. Une personne m'approche avec un raz de marrée d'émotions, les déverse et moi je ne sais pas quoi en faire. J'entends, je comprends, mais j'ai l'impression qu'il y a rupture, comme si je fuyais intérieurement pour échapper à cela. Je suis incapable de réagir.
Mon stage en psychiatrie a été une catastrophe à ce niveau là. Les soignants mont jugée "sans empathie". Je veux bien ne pas être la personne la plus empathique du globe, mais de là à ne pas en avoir du tout, ça me surprendrai. J'étais bloquée aussi par le fait qu'on (l'équipe soignante) attendait une réponse appropriée de ma part face à la détresse des patients. J'avais beau chercher dans ma petite tête, je ne savais pas quoi faire, comme le faire, je n'osais même pas bouger. J'avais juste la sensation que les malades se noyaient dans leurs émotions et moi je me noyais dans mes miennes sans pouvoir les aider, l'angoisse à l'état pur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Sam 27 Fév 2016, 00:11

.


Dernière édition par Ivy le Mar 18 Oct 2016, 04:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sambre
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 28
Lieu : je suis d'ailleurs
Emploi : Dresseuse de poulpes à paillettes
Inscription : 27/11/2015
Messages : 233

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Dim 28 Fév 2016, 10:09

Si je résume ton raisonnement, tu parles de la peur d'une compassion (dans le sens : souffrir avec). Ne pas avoir envie de partager cette souffrance et s'en tenir à distance le plus possible.

Le problème c'est que je ne peux pas me forcer à avoir le moindre geste de compassion, parce que je me dis que la personne en détresse n'a peut être pas envie d'être touchée. En fait, je suis juste incapable de savoir ce dont la personne pourrait avoir besoin, et donc incapable d'agir ou de parler.

Exemple (je suis animatrice) : un petit enfant tombe et pleure. J'accours, je le prend dans mes bras, il me rejette.
Donc, c'était pas la bonne réaction à avoir à ce moment là...

Je pense donc qu'on peut aussi rajouter une inaction par peur du rejet, en cas de mauvaise réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Dim 28 Fév 2016, 20:57

.


Dernière édition par Ivy le Mar 18 Oct 2016, 04:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sambre
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 28
Lieu : je suis d'ailleurs
Emploi : Dresseuse de poulpes à paillettes
Inscription : 27/11/2015
Messages : 233

Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines Lun 29 Fév 2016, 09:22

Merci Ivy pour la partage d'expérience. Tu as eu de la chance de tomber sur ce directeur.
Pour ma part, je suis animatrice depuis 4 ans et demi et tout roule.
Ce sont les études infirmières que j'ai du arrêter à cause de gros blocages, surtout en psychiatrie.

Je suis tombée sur une équipe qui parlait énormément derrière mon dos, même à mes professeurs sans m'en informer (ce qui normalement est interdit...).
On m'a fait comprendre que aucun soignant ne voulait me former parce que j'étais trop empotée et que je n'avais pas d'empathie. Que je ne progresserai pas, que je devais changer immédiatement de choix professionnel, que j'étais un rat de laboratoire. Tout cela en moins d'une semaine de stage...J'ai passé 10 semaines avec l'étiquette "nulle, élève à ne pas encadrer" et personne n'a voulu s'intéresser à moi, on me laissait dans mon coin.
Je suis ressortie très très mal de ce stage. Mes profs l'ont validé, le service où j'étais à été fermé. J'ai eu de la chance, j'avais de bons résultats et j'étais pas la première à me plaindre de ce service.

Le stage d'après je suis tombée sur une infirmière qui m'a démoli, parce que je ne savais pas réciter par coeur toutes sortes de traitements au hasard, elle m'engueulait quand je posais une question, elle en a parlé à la cadre. La cadre s'est mise à m'expliquer que je n'avais pas à être perturbée par le déménagement de l'hopital, et que la cardiologie c'était très simple de toutes façons. Là, je suis partie pour de bon...

J'aurais aimer trouver quelqu'un qui m'aide mais, il y n'y a eu personne. Du coup, je suis retournée dans l'animation. Ca paye mal, mais j'ai des super chefs qui m'apprécient et me font confiance, une bonne équipe de collègue, un environnement de travail rassurant et bienveillant.
Des fois je me dis que je suis bien faible de ne pas avoir fini mes études, et de faire un petit boulot payé une misère à la place. M'enfin....c'est comme ça maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines

Revenir en haut Aller en bas
 

Possible ou impossible? Sentiment d'incompétence et malaise devant des manifestations émotionnelles soudaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mais qu'est-ce qui nous fait si peur?!!
» Sentiment de malaise
» Sentiment de malaise, voire d'imposture, après avoir fait les tests ? Racontez moi !
» malaise en cours...
» Malaise en plein cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-