Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INTP et HP?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
axolotl
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP - So/S? - Chaotique Bon - Rebelle niv1
Age : 33
Lieu : Alsace
Emploi : larve en CDI
Inscription : 25/02/2013
Messages : 94

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Lun 10 Fév 2014, 17:37

différence entre les 2 termes très bien résumée par hardkey ^^

_______________________________________
“Think of the rivers of blood spilled by all those generals and emperors, so that in glorious triumph they could be momentary masters of a fraction of a dot.” - Carl Sagan
 
[00:59:44 03/07/13] Ayahuasca: Je suis le plus irrationnel et le plus malade ici
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
donutxxl69
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 54
Lieu : LYON
Emploi : ARCHITECTE
Inscription : 04/03/2015
Messages : 1

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mer 04 Mar 2015, 05:29

Bonjour a tous,

Je voulais partager avec vous une petite theorie de mon cru faisant le lien entre HP et les types du MBTI.

La theorie du MBTI explique que nous avons selon les types une fonction dominante (pour les INTP c'est T thinking c'est a dire la logique).

Or la caractéristique des HP c'est d'avoir une grande efficacité de leur cerveau.

Ils ont donc tendance a sur-utiliser leur fonction dominante a l'exclusion des autres fonctions. Ce qui les conduit dans ce que l'on appelle dans la theorie du MBTI aux "excès du type". Par exemple pour INTP tendance à tout passer par le filtre de la logique, même les sentiments. et incapacité à traiter certaines informations non accessibles à la logique.

Pour un ENFJ en revanche c'est sa fonction dominante F (sentiment) qui va etre sur-utilisée ce qui va le conduire à tomber dans l'excès d'empathie à s'oublier totalement et avoir beaucoup de mal bien que HP a utiliser sa fonction logique. C'est ce type ci de HP qui sont diagnostiqués très tard.

Ensuite je pense qu'il peut y avoir un lien entre intuition, c'est à dire une certaine fulgurance dans la perception et le fait d'être HP. ce qui conduirait a une surreprésentation des types XNXX chez les HP

Voila, j'aimerais avoir votre avis sur cette petite reflexion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedren
Usurpateur du Forum
avatar

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 29
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1285

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mer 04 Mar 2015, 11:39

@donutxxl69 a écrit:
Ensuite je pense qu'il peut y avoir un lien entre intuition, c'est à dire une certaine fulgurance dans la perception et le fait d'être HP. ce qui conduirait a une surreprésentation des types XNXX chez les HP

Voila, j'aimerais avoir votre avis sur cette petite reflexion

Il existe probablement une corrélation entre Ni et l'aptitude à réussir à ce genre de test, puisque les types qui seraient le plus souvent susceptibles d'être HP (mais les statistiques en la matière sont toujours à prendre avec des pincettes) seraient INTJ (31% de chances qu'un INTJ soit HP), INFJ (14%) et ENTJ (13%) qui sont tous Ni. INTP (10%) est le seul des 4 types "surreprésentés" à ne pas être Ni (ENTP suivrait après avec 4%).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WRabbit
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP (4w5)
Age : 27
Lieu : pas loin de Rennes
Emploi : développeur, peintre, chanteur, acrobate et gourou d'une secte naissante
Inscription : 31/07/2014
Messages : 163

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Dim 08 Mar 2015, 11:17

Personnellement, je pense qu'il y a presqu'un besoin pour un INTP de se sentir HP ou HQI.

On pense beaucoup, mais si on ne se force pas un peu, on ne réalise pas grand chose. On est sans cesse dans l'accumulation de savoir sans ressentir le besoin d'appliquer ce savoir.
C'est pour ça qu'on a cette sorte de fascination pour le "Haut Potentiel". Puisque le "potentiel", c'est tout ce qu'on pourrait faire sans avoir besoin de le faire réellement. Et puis il y a un petit côté "génie incompris" qui n'a rien de déplaisant.

S'il y sans doute beaucoup d'INTP HP c'est qu'il y en a certainement beaucoup parmi les INTP (qui sont dans la démarche de chercher ce qu'ils sont) qui vont chercher à savoir s'ils sont HP. Peut-être que d'autres types auront moins tendance à se poser la question.

Après, lorsqu'on cherche les caractéristiques d'un enfant HP, on peut tomber sur :

  • préoccupés très tôt par la mort
  • intérêt pour les problèmes moraux, philosophiques, métaphysiques, politiques
  • peuvent avoir un intérêt particulier pour un ou plusieurs domaines artistiques, comme le dessin ou la musique
  • peuvent facilement sombrer dans l'ennui quand l’intérêt n'y est pas
  • Très grande facilité à justifier ses comportements a posteriori
  • Peu d'estime en lui à cause des difficultés rencontrées
  • Curiosité et soif d'apprendre, posent beaucoup de questions, sont capables d'acquérir des connaissances par leurs propres moyens


Avec ça, trouver des points communs avec les enfants à haut potentiel ne doit pas être une chose ardue. Mais quelque part, le fait de se dire à "Haut Potentiel" c'est aussi dire à ceux qui n'ont pas cette étiquette qu'il ont moins de potentiel. Ceux-là même qui, souvent, réalisent des choses et se préoccupent plus de ce qu'il font que de ce qu'ils sont et qui, du coup, ont plus de potentiel.
J'ai l'impression de faire mon Praying, mais honnêtement, moi qui m'interroge beaucoup sur la manière de faire les chose et de les imaginer, je vois à quel point je réalise peu de chose.

Bref, je pense que c'est pour ça qu'on parle beaucoup de HP chez les INTP. Et ça devient d'ailleurs pénible.
On a l'impression que certaines gens découvrent leur génie et leur intelligence sur un forum. C'est valorisant pour eux, et c'est tant mieux, mais là où on recherche la diversité et la richesse des comportements parmi les gens de son type on trouve ce qui est presque devenu un lieu commun.

_______________________________________
Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être ; ou, pour parler plus simplement :
Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.

                                        L. Carroll, Alice au pays des Merveilles (trad. Henri Parisot)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 39
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 25

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mar 21 Juil 2015, 10:04

Bonjour,

étant un "surdoué" ou "précoce" ou ... bref, un zèbre, j'ai approfondi la question.

En fait, les zèbres ont plus de connexions synaptiques dans le cerveau que les nons-zèbres.

Il n'y absolument aucun rapport avec l'intelligence. Les termes de "surdoué", "précoce" ... sont débiles et ne rendent pas compte de la réalité, pire ils donnent une fausse image des zèbres.
D'ailleurs 30% des zèbres sont tellement surdoués et précoces qu'ils échouent en primaire !

Les zèbres ont donc plus de connexions neuronales dans leur cerveau, ce qui implique que les informations soient traitées plus rapidement, voire trop rapidement sans que le conscient ou l'inconscient aient le temps de mettre un filtre.
Par exemple, dans un dîner de mariage, je suis incapable de suivre les conversations à ma table : en fait j'entends toutes les conversations qui sont dans l'axe de mes oreilles, mon cerveau traite l'information des sons trop vite pour qu'il y ait un filtre me permettant de n'écouter que la conversation à laquelle je participe.
Mais cela est vrai pour tous les sens, selon les personnes.
Il en découle que les zèbres ont un problème d'hypersensibilité, lié à ce traitement trop rapide des informations par le cerveau.

Bref, les zèbres ne sont pas plus intelligent que les autres, ils vont simplement plus vite et ont un problème d'hypersensibilité.

Ensuite, il faut appliquer cela aux 16 types.



J'ai lu le livre "Trop intelligent pour être heureux". Je l'ai lu avant de découvrir MBTI.
En fait, dans ce livre, la psychologue fait une recension des typologies qu'elle rencontre :
- des gens qui sont en souffrance, sinon ils ne viendraient pas la voir
- on y retrouve tout et son contraire (et donc on s'y reconnait forcément)

Après avoir découvert les 16 types, il me semble que ce que l'auteur décrit ce sont les 16 types avec l'effet plus ou moins négatifs que peut avoir le grand nombre de connexions neuronales des zèbres.

Pour les INTP, cela peut se traduire par une faculté de raisonnement plus rapide, donc des temps de pour se poser et réfléchir plus court, qui peuvent peut-être dans certains cas passer inaperçu de l'entourage.
Le coté iNtuition peut également prendre plus de choses en compte de manière complètement inconsciente et conduire à trouver des solutions plus justes et plus rapidement.

Personnellement, je suis assez bon pour optimiser la disposition des meubles dans une pièces pour gagner de l'espace. Cela m'apparait souvent en un coup d'oeil et je suis incapable d'expliquer comment je le sais. (l'incapacité d'expliquer un raisonnement est une facette du zèbre : cela va trop dans son cerveau pour avoir conscience du raisonnement).

Le livre "Secret life of INTPs" décrit dans un chapitre pourquoi les INTP sont bons aux tests de QI. Mais l'auteur ne connait pas l'aspect biologique du nombre de synapses supérieur. Je pense donc qu'un INTP doublé d'un zèbre peut explosé les scores des tests de QI (selon le degré INTP et de "zébritude").

Encore une fois, le QI ne mesure pas l'intelligence d'une personne, mais au final permet de repérer les zèbres. (bien que ce soit rarement utilisé à cet effet).
Les psy qui font passer les tests de QI sont parfois complètement incompétents sur la notion de zèbres, ce qui rend le test passé chez ces gens là inutile. Mon fils aîné est un bon zèbre. On lui a fait passer un test avec un personne à Paris. Cette personne n'a absolument pas pris le temps de le mettre à l'aise ni de l'acclimater à la pièce. D'autant qu'il y avait énormément de choses à voir dans la pièce : tableaux, bibelots, livres, couleurs, textures ... bref de quoi faire tourner la tête à un zèbre ! Résultat le test le montre comme un attardé. L'année suivante, test dans un centre spécialisé avec un médecin qui a pris le temps de le recevoir plusieurs fois avant de faire le test, dans une pièce plus neutre. Résultat, il est dans la moyenne voire dans le haut de la moyenne, mais le médecin ajoute qu'il n'a pas montré tout ce dont il était capable ! L'opposé de la psy parisienne ! Sauf que le médecin du centre spécialisé sait s'y prendre avec les zèbres.
Au fait, mon fils a redoublé son CP et a un niveau moyen ou bas en classe, alors qu'il est ce que le commun des mortels appelle "surdoué", "Haut Potentiel", Haut Quotient Intellectuel", "Précoce" ... comme quoi ces termes sont débiles et ne reflètent pas la réalité.


La question INTP et "HP" est donc comment le grand nombre de synapses du cerveau, donc la rapidité de traitement du cerveau, influe sur les caractéristiques propres des INTP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mar 21 Juil 2015, 19:41

@bmaire28 a écrit:

Il n'y absolument aucun rapport avec l'intelligence. Les termes de "surdoué", "précoce" ... sont débiles et ne rendent pas compte de la réalité, pire ils donnent une fausse image des zèbres.
On est d'accord. Very Happy

@bmaire28 a écrit:

Bref, les zèbres ne sont pas plus intelligent que les autres, ils vont simplement plus vite et ont un problème d'hypersensibilité.
Ce n'est pas un problème. Ce n'est pas une maladie. Ca ne se soigne pas.  

La première étape pour un hyper sensible c'est d'en prendre conscience.
La deuxième étape est de l'accepter.
La troisième étape est d'ouvrir tous ces sens.


pour résoudre la problématique de la vitesse des enchainements :
Laisser passer, si c'est important ça reviendra tant que l'information ne sera pas pris en compte. Ce n'est pas une hypothèse, c'est un fait.

Le maitre mot c'est le lacher prise, à ne pas confondre avec la paresse ou le rien à foutre. Ce que je veux dire, c'est que notre conscience ne peux traiter toutes les données, par contre notre inconscient ou subconscient, lui, le peut. Faites lui confiance. Je suis bien conscient que perdre le controle en conscience, sur ce que l'on fait est assez désagréable.

N'oubliez pas que votre inconscient, c'est également vous. Dans métamorphose de l'ame et ses symboles, Jung s'appuie sur le cas de Miss Miller. Tous ces processus de pensées sont décris et expliqués. Un petit bémol quand meme, les interprétations de Jung sont basés sur une très grande connaissance philosophique, mythologique, et théologique. Tout le monde n'a pas cette connaissance, on peut donc facilement se perdre.

@bmaire28 a écrit:

Au fait, mon fils a redoublé son CP et a un niveau moyen ou bas en classe, alors qu'il est ce que le commun des mortels appelle "surdoué", "Haut Potentiel", Haut Quotient Intellectuel", "Précoce" ... comme quoi ces termes sont débiles et ne reflètent pas la réalité.
Mon fils passe en sixième. En CP les maitres et maitresses ont soupçonné un deficit cognitif. On lui a fait faire de la psychomotricité, il a été voir un ergotherapeute, pour finir par une psychologue.

Résultat : très intelligent, Bonne mémoire, difficulté dans la restitution des apprentissages

La raison est assez simple : Un hypersensible est submergé par toutes les informations qu'il reçoit. Il considère que tout est important. Il passe beaucoup de temps à trier toutes ces informations. Plus il grandi, plus il apprends à traiter ces informations.

Mon constat est le suivant : La méthode la plus utilisée est d'ignorer les informations qui semblent non cohérente avec la réalité, pour ne s'occuper que de ce qui est concret pour soi et pour les autres. L'objectif est assez simple : réussir à s'inserer dans le flot.



Dernière édition par HenriMage97 le Mar 21 Juil 2015, 20:53, édité 2 fois (Raison : avatar de bmaire28)
Revenir en haut Aller en bas
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 39
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 25

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mar 21 Juil 2015, 19:52

@HenriMage97 je suis d'accord avec ce que vous dites sur les zèbres.

Si l'aspect zèbre n'est pas une maladie, cela peut être très handicapant pour certains enfants.

Nous avons aussi eu le droit au défilé des psy, psycho-mot', ergo, ortho et j'en passe.

Sur ce sujet, ma femme fait une formation en ré-équilibrage neuro-sensoriel et moteur qui montre que quantité de personnes diagnostiquées dys-quelque chose ne le sont absolument pas et que les traitement habituels via psycho-mot' et autres sont inefficaces. Il s'agit en fait de réflexes liés à la naissance qui aurait du disparaître mais qui sont encore présent (comme par exemple le réflexe du bébé qui sert le doigt et qui se transforme en l'enfant puis l'adulte qui se crispe sur son stylo lorsqu'il écrit : rien à voir avec un problème graphique au final).
Il semblerait que l'immense majorité des dyspraxiques ne le soient pas en vérité.

Enfin, sur les difficultés des zèbres en classe, avez-vous remarqué combien les maitres/maitresses envoient très vite la balle dans le filet des para-médicaux (psycho-mot', orthophoniste, ...) sans même chercher à faire quoique ce soit sinon posé un diagnostic pour se débarrasser de l'enfant ?
Une amie inscrit qui a pris sa retraite il y a 3-4 ans n'avait absolument pas ce réflexe et cherchait au contraire (pour les pb d'articulation par exemple) à faire travailler l'enfant pour qu'il fasse correctement en l'aidant au lieu de botter en touche.
L'incapacité de s'adapter de l'immense majorité des professeurs des écoles actuelle est souvent l'un des plus gros problèmes des zèbres.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mar 21 Juil 2015, 22:21

@bmaire28 a écrit:

Enfin, sur les difficultés des zèbres en classe, avez-vous remarqué combien les maitres/maitresses envoient très vite la balle dans le filet des para-médicaux (psycho-mot', orthophoniste, ...) sans même chercher à faire quoique ce soit sinon posé un diagnostic pour se débarrasser de l'enfant ?

Oui,je l'ai remarqué. Par contre j'ai plus pensé à du copinage. Car un enfant qui est diagnostiqué, peut se voir assister d'une aide scolaire. Et ça, je sais que l'école de mon fils recherche ces aides à pas cher avec une grande avidité.

Il y a aussi les parents,qui sous pretexte de voir en leur enfant la huitième merveille du monde,se sentent presque valorisé lorsqu'on leur dit qu'il est différent. J'ai quelques cas de parents ... qui cherche à mettre leur enfant en classe Dys.

Tout Ca me saoule, mais d'une puissance ... bref

Personnellement j'ai toujours dis que mon fils avait besoin de temps,et qu'il arriverais à s'adapter quoiqu'il arrive. J'en ai la certitude, car mon fils, c'est moi en plus petit. Cette année, il affronté une épreuve que je ne souhaite à aucun enfant. Il a passé son année avec courage et réussite. J'étais très fier de lui, je lui ai dis.

Tu as bien de la chance d'avoir une femme qui est au fait de ces états psycho des enfants.


Je tutoie car je ne sais pas faire autrement que comme ça, n'y voit là aucun manque de respect, tout au contraire.

Revenir en haut Aller en bas
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 49
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mer 22 Juil 2015, 10:37

Qu'il est difficile de sortir des sentiers battus et de faire de la randonnée sauvage, sans carte, sans boussole, sans repère...

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 670

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mer 22 Juil 2015, 19:19

Les enfants ne choisissent pas sciemment de faire de la randonné sauvage, ils y sont contraints par leur contexte.
Le gosse qui se retrouve à vivre par lui même, ou pire, à faire vivre sa famille à l'age de 15 ans, sera obligé de sortir des sentiers battus pour trouver des solutions et survivre. Et ce, qu'importe son type, son "zebrage" ou son intelligence.

Si aujourd'hui j'avais 6 ans, on m'aurait probablement diagnostiqué un TDAH et drogué de médoc'. Tout en m’enfonçant correctement dans le crâne que je suis cette maladie, et qu'une discipline mentale ne pourra jamais améliorer mes capacités de concentration, que je n'ai aucunes prises sur moi même.
Et si j'avais été "diagnostiqué" zèbre, ça aurait renforcé l'écart que je sentais entre les autres et moi. Et pour me rassurer, je me serais raccroché à ce que j'avais : mon unicité et mon intelligence "supérieure". Je ne me serais jamais remis en question arrivé à 15 ans et je serais resté un petit con égotique et condescendant.
Il est possible que d'autres chemins soient possibles et que ces diagnostiques aient pu aider d'autres enfants. Mais je sais que j'aurais fait parti de ceux que ça auraient déconnecté de la réalité.

Non, ce dont j'avais réellement eu besoin c'est de professeurs correctement formés, de classes plus petites et de parents qui m'apprennent à me stimuler par moi même, au lieu de ne rien faire lorsque je demandais "apprend moi quelque chose s'il te plait".

Nommer un problème ne le résous pas, faire une ségrégation entre les enfants n'arrange rien. Le vrai problème est que le système scolaire est dans une logique de "marche ou crève" qui s'applique de plus en plus tôt et de plus en plus arbitrairement, et rien à foutre du potentiel des gosses jugés inadaptés.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 39
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 25

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mer 22 Juil 2015, 19:47

Je prends dans le désordre :

@StuffedBeer a écrit:
Nommer un problème ne le résous pas,

C'est pourtant la base pour le résoudre : l'identifier et le nommer.

C'est tout le problème avec la novlangue de 1984 ou des gauchistes : interdire certains mots pour interdire de nommer certains concepts et certaines idées, pour interdire d'en parler.

Dès lors que l'on peut nommer un problème, alors on peut en parler, le définir et y trouver une parade.

@StuffedBeer a écrit:
Non, ce dont j'avais réellement eu besoin c'est de professeurs correctement formés, de classes plus petites et de parents qui m'apprennent à me stimuler par moi même, au lieu de ne rien faire lorsque je demandais "apprend moi quelque chose s'il te plait".
[...]
Le vrai problème est que le système scolaire est dans une logique de "marche ou crève" qui s'applique de plus en plus tôt et de plus en plus arbitrairement, et rien à foutre du potentiel des gosses jugés inadaptés.

Mon fils a été dans une classe de 14 élèves dans le hors-contrat. Nous avons été obligés le changer au bout de 3 mois, en urgence et en état de dépression (à même pas 4 ans ! ! ) pour le mettre dans une école sous contrat utilisant une méthode s'adaptant aux élèves. Il était le 27e de sa nouvelle classe et la maitresse s'adaptait à tous les enfants, dont au moins 4 ou 5 zèbres sinon plus.

J'ai mis en gras la seule chose vraie : la formation des enseignants, j'ajouterai leur recrutement sur la vocation réelle (et non celui qui a échoué à tous les concours et se rabat sur "prof", j'ai cousin comme ça), la capacité à gérer une classe et celle de s'adapter aux personnes en face de soi.

Pour le système scolaire, de la bouche d'une maitresse (celle du 1er CP de mon fils), les profs sont formés pour le gros du troupeau, ils sont incapables de gérer les exceptions (sauf qualité particulière personnelle du prof).
D'ailleurs, c'est le constat que HenriMage97 fait également : dès qu'un enfant sort du lot, le prof l'envoie illico-presto chez un para-médical (orthophoniste, psychomot, ergo, ...) et chercher à lui trouver un dys-quelque chose pour justifier son incompétence.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 670

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mer 22 Juil 2015, 19:55

Citation :
C'est pourtant la base pour le résoudre : l'identifier et le nommer.
Donc nous sommes d'accord. L'acte de nommer n'est pas auto-suffisant.

Citation :
D'ailleurs, c'est le constat que HenriMage97 fait également : dès qu'un enfant sort du lot, le prof l'envoie illico-presto chez un para-médical (orthophoniste, psychomot, ergo, ...) et chercher à lui trouver un dys-quelque chose pour justifier son incompétence.

J'appuyais indirectement son point, en rajoutant simplement la boîte "zèbre". C'est bien ce qui vous a bloqué, n'est-ce pas ? La génétique et le système scolaire sont confortables, car, au final, le parent n'a pas d'influence sur son enfant et n'a pas besoin de se remettre en question en cas de pépin, n'est-ce pas ?

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 39
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 25

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mer 22 Juil 2015, 21:07

@StuffedBeer a écrit:
J'appuyais indirectement son point, en rajoutant simplement la boîte "zèbre". C'est bien ce qui vous a bloqué, n'est-ce pas ? La génétique et le système scolaire sont confortables, car, au final, le parent n'a pas d'influence sur son enfant et n'a pas besoin de se remettre en question en cas de pépin, n'est-ce pas ?

Le parent n'est pas dans la classe. Il ne pourra pas résoudre le problème à lui tout seul. Il a besoin d'un directeur et d'un prof compétents en la matière.

Néanmoins, il a son rôle à jouer en prenant connaissance du problème, en le comprenant et en s'adaptant à la maison. En allant voir prof et directeur, provoquant des "équipes éducatives" (dans le vocabulaire des prof, une équipe est une réunion !?!), en temporisant les demandes des profs (surtout ceux incompétents), en travaillant dans le sens des profs (notamment coté stimulation intellectuelle ou bien rattrapage des retards pendant les vacances). Enfin, c'est ce que nous faisons avec nos 4 zèbres.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 670

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Mer 22 Juil 2015, 21:21

Les parents forment la principale influence dans la construction de la psyché de l'enfant. Même à l'école. Je pense qu'il te serait avantageux de l'accepter, ne serait-ce que pour te sentir plus à même de protéger et soutenir tes enfants.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 49
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Jeu 23 Juil 2015, 07:34

@StuffedBeer a écrit:
Les parents forment la principale influence dans la construction de la psyché de l'enfant. Même à l'école. Je pense qu'il te serait avantageux de l'accepter, ne serait-ce que pour te sentir plus à même de protéger et soutenir tes enfants.

Et donc... Les parents doivent sortir des sentiers battus pour le bien de l'enfant.

La plasticité du cerveau est presque démontrée. Dans le sens où en cas de grave traumatisme, le cerveau parvient à se "reconstruire" avec ce qui reste. On est en droit de penser alors que le cerveau est capable de modification interne physique. De là, compenser/soigner un trouble de quelque nature que ce soit.

Nous vivons tous dans une boîte.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 39
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 25

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Jeu 23 Juil 2015, 07:59

@lunaire : c'est exactement ce à quoi ma femme se forme.

Le ré-équilibrage neurosensoriel et moteur consiste à réactiver des chemins synaptiques dans le cerveau qui avaient mis de coté à cause des réflexes primitifs persistants.

Lors de l'enfance, le cerveau est en phase d'apprentissage, les connexions synaptiques se développent, et certains chemins pour des actions sont privilégiés, formant comme des autoroutes de l'information neuronale.

Hors, si un réflexe primitif vient empêcher le chemin le plus court d'être utilisé (par exemple l'incapacité à rester assis sur chaise à cause de l'effet du dossier sur les cotés du dos), alors les neurones vont chercher un autre chemin et le transformer en autoroute en l'utilisant sans cesse. C'est ce que l'on peut appeler une béquille face à une gène. Ainsi les chemins les plus courts ne sont que des chemins de terre inutilisables en l'état.
Le travail de ma femme consiste à identifier les réflexes primitifs persistants et via des exercices type gymnastique ou autre à les faire disparaitre à faire apprendre aux neurones les chemins les plus courts pour qu'ils deviennent des autoroutes à leur tour et que les anciens chemins soient délaissés.

Effectivement, les capacités du cerveau sont extraordinaires.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 49
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Jeu 23 Juil 2015, 09:18

Un durillon du cerveau

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 670

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Jeu 23 Juil 2015, 14:01

Citation :
Et donc... Les parents doivent sortir des sentiers battus pour le bien de l'enfant.

Ouais "fin... Se renseigner, reflechir par soit même, se remettre en question et ne pas être con... Putain que ça devrait l'être, le sentier battu...

Citation :
La plasticité du cerveau est presque démontrée.

Elle l'est. D'autant plus chez les mômes. On sait juste pas exactement comment stimuler cette plasticité, ni l'orienté.

Citation :
De là, compenser/soigner un trouble de quelque nature que ce soit.

Erf, tu confonds un peu tout, à mon avis. La plasticité concerne seulement les séquelles physiques, pas les "psychologiques".
Reconstruire l'esprit de quelqu'un va modifier le cerveau, soit. Mais même en brulant les synapses qui conservent les mauvais souvenirs, le mécanisme "malade" (par exemple, dépression, ect...) ne disparaitra pas.
Ceci dit, tu as indirectement raison : l'être humain est capable d'une adaptabilité et d'une survie, tant physique que psychologique, qui est assez impressionnante. Il leur suffit juste d'un peu de volonté pour pouvoir continuer à vivre.
Mais des fois c'est pas si simple, ni si facile. Prenons un exemple tout bête et gentiment atroce :
Une femme enceinte de 5-6 mois fait une fausse couche. L'enfant meurt dans son ventre et on le lui retire. Le traumatisme sera gigantesque et elle finira probablement dépressive chronique (ou autre...) jusqu'à la fin de sa vie. Soit, elle va survivre, soit elle va pouvoir continuer à vivre, à faire d'autres projet et à se reconstruire. Un peu de volonté suffit pour faire ça. Sauf que sa psyché est profondément chamboulée, et la construction qu'elle aura 10 ans plus tard et celle qu'elle aurait dû avoir à ce moment là seront radicalement différentes. Et si le cerveau saura faire en sorte que le merdier tienne à peu près la route et soit cohérent, l'esprit, lui, sera déformé. Et la plasticité cérébrale n'a rien à voir là dedans.
Plus généralement, il y a des choses qui viennent purement de "l'esprit". Comprendre par là que les modifications qu'on apporte au cerveau n'auront aucun impact sur ces mécanismes.

Maintenant, à vous d'en voir l'application sur les enfants, et surtout la responsabilité que ça implique...

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Jeu 23 Juil 2015, 18:32

Réflexion intense
Revenir en haut Aller en bas
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 49
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Jeu 23 Juil 2015, 19:26

StuffedBeer, c'est extraordinaire comme tu peux toucher la vérité sans t'en rendre compte... A croire que tu en as peur !

Je t'invite sérieusement à compulser la désintégration positive de dabrowski...

Cette femme dont tu parles, si elle s'en sort comme l'une de tes hypothèses, sera infiniment plus que si rien ne lui était arriver.

Penses-tu que l'être humain serait ce qu'il est sans guerre ?

Tel est la triste vérité: la douleur psychique nous apporte la réflexion de nous même.

Penses-tu que Tesla se serait battu avec autant d'acharnement que s'il avait été reconnu directement pour un grand ingénieur de son temps et terminer sa vie oisif dans l’opulence comme ses paires ?

Qui est bien dans sa vie et dans sa tête n'a que faire d'un test MBTI, et encore moins de savoir qui il est.

As-tu déjà vu 2 personnes de personnalité identique, mais l'un bien dans sa vie et dans sa tête et l'autre pas ? Quelle étrangeté que d'observer cela...

Qu'entends-je !?! Je suis condescendant... A défaut d'être un singe, pourquoi ne pas être un con.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Jeu 23 Juil 2015, 19:51

Juste, Lunaire, quel est ton point? Que dis-tu, de façon claire? Que Stuffy n'a pas vu que la souffrance psychologique peut être une force?

Non parce que là je veux bien. Mais il reste que l'on fait tous les jours le deuil du moi d'aujourd'hui à chaque fois que l'on va dormir. Nous serons toujours différents demain ce qu'on est aujourd'hui. Parce que, à échelle microscopique, chaque expérience impacte nos terminaisons nerveuses, les chemins et connexions neuronales, nos cellules. Donc une expérience négative, provoquant la dépression, est extrêmement impactant. C'est un fait. Le cerveau enregistre le chemin menant à la dépression.

(Au passage et à titre purement personnel, je trouve que "ce qui nous tue pas nous rend plus fort" est une pure connerie. Ca nous rend différent. Avec d'autres forces, d'autres faiblesses. Des traumatismes à surmonter. Des souvenirs avec lesquels il faut apprendre à vivre. Point final.

EDIT :
@Lunaire a écrit:
Cette femme dont tu parles, si elle s'en sort comme l'une de tes hypothèses, sera infiniment plus que si rien ne lui était arriver.

Au départ, je ne voulais rien dire de mon indignation à la lecture cette phrase. Après réflexion, je décide de l'exprimer. C'est mon droit en tant qu'être humain.
Je suis indignée.
A aucun moment un deuil te rend "infiniment plus". Il n'y aucune valeur ajoutée à un être humain qui souffre. Stop au culte du martyr. )

Maintenant pour les enfants zèbres, je doute sévèrement d'une corrélation avec les fonctions cognitives. Je pense cependant qu'ils sont plus souples mentalement et plus sensibles, et ce dans tous les "sens" du terme.
Ma conviction profonde concernant ces enfants - parce que je m'en suis occupée dans un cadre professionnel - est que le rôle des parents, du personnel enseignant et d'encadrement, mais aussi tout adulte que les enfants sont amenés à côtoyer régulièrement, ont tous une responsabilité dans l'intégration des  enfants à la société. Car à un moment donné, quelques soient les capacités de l'individu, il restera de toute façon un élément de la société.

Donc l'important est que l'enfant comprenne :

- Que si tout le monde n'est pas comme lui, il existe d'autres personnes comme lui. Ces personnes et lui-même ne sont pas des "monstres", ils ne sont pas anormaux.
- Son hypersensibilité peut être une force, un atout. Il doit apprendre à vivre avec, car c'est possible. Il doit apprendre plus fort que d'autres à se protéger.
- L'école est une institution rigide et malheureusement, c'est pourquoi il est dans l'obligation de s'adapter.

Je ne pense pas qu'un traitement spécial dans le cadre scolaire soit rendre service à l'enfant à long terme. Il imaginera qu'il est au mieux spécial, au pire une anomalie. Dans tous les cas il aura du mal à se situer par rapport aux autres enfants, parce que les classes spéciales sont des sortes de "bulles" sécurisées. il aura plus d'efforts à fournir pour s'intégrer dans des situations "normales" de la vie courante et aura plus d'efforts à faire pour apprendre à communiquer plus tard, notamment dans les études supérieures et dans le monde de l'entreprise. En revanche, la "bulle" peut se faire à la maison, avec les parents et la famille. Faire un peu plus d'efforts pour apprendre à l'enfant à vivre avec sa propre personnalité et sensibilité... Au final, c'est le genre d'attitude saine à adopter avec n'importe quel enfant.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.



Dernière édition par Sylphira le Jeu 23 Juil 2015, 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 670

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Jeu 23 Juil 2015, 20:14

Pour ajouter ma pierre au post de Syl :

Citation :
(Au passage et à titre purement personnel, je trouve que "ce qui nous tue pas nous rend plus fort" est une pure connerie. Ca nous rend différent. Avec d'autres forces, d'autres faiblesses. Des traumatismes à surmonter. Des souvenirs avec lesquels il faut apprendre à vivre. Point final.)

Ce qui est négatif est négatif. Point. C'est parce que nous n'avons pas d'autre choix que de vivre que nous en tirons du positif et nous en faisons une force. Mais nous y sommes contraints par le contexte. Ce n'est pas un choix, ce n'est pas constructif, c'est de la survie.
Enfermer quelqu'un dans une cave pour le torturer psychologiquement ne sera pas exactement une bonne solution pour lui apporter l'illumination.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 49
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Ven 24 Juil 2015, 11:59

@Sylphira

Si mon message n'est pas clair, vous êtes en droit de demander des éclaircissements. Mais arrangez-vous pour être clair à votre tour dans les éclaircissements demandés.

Je viens de relire mon message, et je ne vois pas ce qui n'est pas clair.

Je pense que StuffedBeer est plus intelligent que le contenu de ses interventions mais je me demande s'il s'en rend compte. Et en cela, c'est une sorte de jugement terriblement condescendant. Je m'en excuse.

La citation "ce qui nous tue pas nous rend plus fort" n'est pas une connerie, elle est ce que tu en fais. Je sais qu'elle a permis à bien des gens de sortir de l'ornière et je ne suis pas d'avis de leur dire "O, ce en ce que tu crois, c'est de la connerie, reste bien dans ton trou, surtout !". Dans la mort, il n'y a aucune expérience à tirer, alors que dans la vie, il y a de l'expérience à tirer, toujours. Et même dans la vie et la souffrance, il y a de l'expérience à prendre. Voilà ce que la phrase, à mon sens, veut dire. Mais je n'oblige personne à le comprendre de la sorte, et je n'oblige personne à provoquer la souffrance pour gagner en expérience.

Tu es indignée ? Belle expression de ton ressenti. Hélas, il t'appartient. Ce n'est pas ce que je dis qui t'indigne, mais la manière dont tu le comprends. Cela aussi t'appartient. En aucun cas je ne souhaite que toutes les femmes perdent un enfant de 5 mois mort-né. Et je juge cette perte avec toute l'humanité dont je peux faire preuve.

Le fait est que... Si c'est le cas, que l'adversité impose à cette femme une tel perte... Que faire de cette expérience imposée ? Et je dis que, si un femme subit cette adversité du sort et parvient à vivre malgré cette souffrance, elle sera plus que si rien ne lui était arrivé, car elle aura cette expérience.

Mais, personne ne décide ! Je voudrai aussi faire table rase de malheur qui me sont arrivés et qui sont arrivés à d'autre. mais je n'ai pas ce pouvoir. Comme on dit, il faut vivre avec ! Idéalement, bien le vivre, mieux le vivre.

En d'autre terme Sylphira, je souhaite à ton tour que tu t'excuses, car tu me prêtes des intentions que je n'ai pas. Je ne souhaite en aucun cas voir souffrir un humain et tu laisses supposer le contraire dans ton intervention.

A mon tour de me sentir blessé par tes paroles et de demander réparation.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 670

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Ven 24 Juil 2015, 12:26

Citation :
Si mon message n'est pas clair, vous êtes en droit de demander des éclaircissements. Mais arrangez-vous pour être clair à votre tour dans les éclaircissements demandés.

Ton message était clair, et je n'ai pas demandé d'éclaircissement.

Citation :
Je pense que StuffedBeer est plus intelligent que le contenu de ses interventions mais je me demande s'il s'en rend compte.

Tu commences à t'enfoncer dans une voie savonneuse.
Soit tu me démontres pourquoi mes propos manque d'intelligence, soit tu ne le peux pas, et dans ce cas là tu abdiques bien docilement.

Citation :
Et en cela, c'est une sorte de jugement terriblement condescendant. Je m'en excuse.

Surveilles tes mots et ne le soit pas, ça t'économisera des postes.

Citation :
Tu es indignée ? Belle expression de ton ressenti. Hélas, il t'appartient. Ce n'est pas ce que je dis qui t'indigne, mais la manière dont tu le comprends. Cela aussi t'appartient

Mais les mots que tu emplois orientent la compréhension. Sinon je me contenterais dire "prout" et te laisserais te démerder avec ça. Donc tu as aussi ta part de responsabilité dans son indignation.

Citation :
Et je dis que, si un femme subit cette adversité du sort et parvient à vivre malgré cette souffrance, elle sera plus que si rien ne lui était arrivé, car elle aura cette expérience.

Sauf que "rien" n'arrive jamais. On parle de deux lignes de temps différentes : Ligne A : Perte du bébé ; Ligne B : Accouchement réussi. Dans les deux cas ils y aura son lot d’expériences, de développement ect... Et il n'y a aucune voie meilleure que l'autre, contrairement à ce que tu sembles suggérer.
Cette femme ne deviendra pas quelqu'un de bien parce qu'elle a vécu quelque chose d'atroce, mais parce qu'elle aura voulu être quelqu'un de bien à la base..

Mais il semble que tu n’aies toujours pas compris mon point, je vais tenter de le résumer en une phrase :

La souffrance n'est pas nécessaire, la souffrance n'est pas positive. Mais elle est dans la vie de chacun, et c'est la vie qui est nécessaire et positive.

Ceci étant, je pense que tout a été dit, et qu'il pourrait être raisonnable de verrouiller le sujet.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP et HP? Ven 24 Juil 2015, 12:38

Non Lunaire, je ne m'excuserais pas auprès de toi. C'est toi là qui tente de renverser la vapeur, à ça je m'y refuse. Je n'ai rien dit vis à vis de toi qui mériterait de présenter des excuses auprès de toi. Tu as dit ce que tu as dit. Ton message m'a indignée.Tes intentions ne m'importent que peu, c'est comme ça qu'on interprète ton message car ton message est porteur d'un sens. Tant pis pour toi s'il t'échappe.


On ne fait rien de sa souffrance. On vit avec. On la supporte. C'est tout.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INTP et HP?

Revenir en haut Aller en bas
 

INTP et HP?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTP - L'Architecte-