Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Traduction : MBTI et relations interpersonnelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Traduction : MBTI et relations interpersonnelles Mer 11 Fév 2015, 18:56

"La plupart d'entre nous sont séduits par la perspective d'une relation qui ne demande aucun effort. Qu'il s'agisse d'un mariage durable et heureux, d'amitiés qui durent pour l'éternité, ou de liens parents/enfants qui transcendent le besoin de se comprendre l'un l'autre, nous aimerions tous que nos relations les plus intimes soient inconditionnelles, et suffisamment fortes pour résister aux aléas de la vie. Pourtant, à un certain stade de notre vie, la plupart d'entre nous doivent affronter le fait que ces relations demandent des efforts pour qu'elles restent fortes et positives, et que même les relations les plus merveilleuses peuvent être brisées par négligence.


Que vous cherchiez à améliorer une relation amoureuse, familiale, amicale, ou professionnelle, comprendre votre propre type et le type des autres personnes impliquées dans ces relations amènera une nouvelle dynamique à la situation, ce qui permettra une meilleure compréhension et une meilleure communication. Bien que les différents types de relations possèdent différentes spécificités et caractéristiques, il y a, à la base, deux zones critiques : les attentes et la communication. Qu'attendons-nous de nous-même et de la personne impliquée dans cette relation ? En quoi nos types affectent nos attentes et nos méthodes de communication ? Est-ce que notre type joue un rôle dans nos préférences sentimentales ? Dans le fait de choisir ses amis, et dans la dynamique professionnelle (avec qui travaille-t-on le mieux?). C'est à ces questions que nous répondrons ici.


**Clause de non-responsabilité**:
 



Les opposés s'attirent


Cette ancienne expression fût rabâchée pendant des siècles. Et en fait, elle est très vraie pour ce qui est des relations amoureuses. Pendant notre recherche, nous avons constaté que les gens sont habituellement attirés par leur opposés sur les axes Extraversion/Introversion et Jugement/Perception. Nous sommes naturellement attirés par des individus différents de nous-mêmes – et par conséquent, en quelque sorte fascinants. Mais ce ne sont pas simplement ces intrigantes différences qui nous font aller vers nos opposés, c'est aussi une quête naturelle de complémentarité. Nous allons naturellement vers des individus possédant des forces que nous n'avons pas. Quand deux opposés se mettent en couple, ils deviennent une unité plus équilibrée, plus fonctionnelle. Il existe aussi une théorie comme quoi notre attirance naturelle pour les opposés est un moyen subconscient de nous forcer à affronter les aspects les moins développés (et par conséquent, les plus faibles) de notre personnalité. Nous sommes hautement attirés par nos opposés,
mais deux personnes aussi différentes qui s'impliquent dans une relation intime devront résoudre de considérables problèmes (de communication notamment). Donc, dans un sens, notre attraction pour nos antithèses peuvent être vues comme un chemin subconscient nous conduisant à devenir un individu plus complet, en nous mettant face aux aspects de la vie que nous trouvons moins confortables.



Qui se ressemble s'assemble


Bien que nous soyons attirés par des personnes très différentes de nous dans leur manière d'affronter le monde, nous sommes encore plus attirés par des gens ayant un but similaire au nôtre dans leurs vies. Les couples partageant un mode de recueil de l'information similaire semblent connaître les relations les plus longues et épanouies. Par exemple, un individu possédant la Sensation Introvertie (Si) en fonction dominante (ISTJ ou ISFJ) peut être naturellement attiré par un partenaire avec la Sensation Extravertie en fonction dominante (ESTP ou ESFP).

Nous avons également constaté que les Sensitifs (S) semblent mieux communiquer avec les Sensitifs et que les Intuitifs (N) semblent échanger plus facilement avec d'autres Intuitifs (N). Il semble qu'un partenariat plus égal se forme entre les personnes qui communiquent sur le même plan, bien que qu'il y ait beaucoup de relations réussies entre Sensitifs et Intuitifs. Deux individus de n'importe quel type, ayant bien développé et équilibré leurs fonctions cognitives, peuvent communiquer efficacement et faire fonctionner leur relation, mais la plupart du temps, les gens communiqueront mieux avec des personnes partageant la même perception qu'eux.

Avec tout ceci à l'esprit, il ne devrait pas être surprenant d'apprendre que la recherche concernant les corrélations entre types de personnalités et relations sociales montre un modèle défini qui indique que les partenaires « efficaces » partagent souvent des fonctions de jugement semblables (Fi/Fe, Ti/Te), et la même préférence perceptive pour ce qui est du recueil de l'information (les Sensitifs avec les Sensitifs et les iNtuitifs avec les iNtuitifs). Bien sûr, cela ne signifie pas que les personnes ne partageant pas de fonctions similaires ne peuvent pas vivre une vie de couple épanouie, cela indique simplement que les gens se casent fréquemment avec des individus surfant sur la même longueur d'onde."


Note:
 


Source:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Traduction : MBTI et relations interpersonnelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Traduction : MBTI et relations interpersonnelles
» MBTI
» L'ENTJ et l'Amour
» Traduction du profil ESTP
» TypeTop: Relations entre types MBTI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les relations interpersonnelles entre les types-