Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ENTJ / INTJ / ESTJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: ENTJ / INTJ / ESTJ Jeu 31 Mar 2011, 23:07

Salut, j'ai toujours eu du mal à discerner les vrai différences entres ces types (qui ont pourtant rien à voir), je ne dois pas connaitre beaucoup de personne comme ça ... quelles sont les traits marquants de ces trois types ?
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Ven 01 Avr 2011, 17:19

Ce n'est pas par hasard si tu as du mal à distinguer ces types.
Autant le ESTJ est un type avéré, dans le sens où il semble exister dans la nature indépendamment de la grille de lecture qu'apporte le MBTI, autant les types INTJ et ENTJ sont des types que je qualifierais de "bancals", dans le sens où la théorie force quelque peu leur existence, au détriment de la réalité psychologique des individus concernés. Certains types réels sont ainsi sectionnés arbitrairement par la grille logique qu'on leur appose, si bien que les types théoriques auxquels ont fait référence pour les appréhender présentent en fait une réalité hybride, forçant la théorie à se contorsionner pour les rendre pertinents et autonomes.
Je m'explique par des exemples : Voici les résultats hypothétiques obtenus par 4 individus à un test MBTI qu'on supposera très performant (suivant les critères de la théorie). Étant donné que les tests sont des indicateurs tributaires de la qualité de nos réponses, on supposera également que ces individus ont, au préalable, une excellente connaissance d'eux même :

- A (35 ans): I=75% ; N=55% ; T=70% ; J=60%
- B (25 ans): I=75% ; N=90% ; T=60% ; P=60%
- C (60 ans): E=80% ; N=55% ; T=65% ; J=75%
- D (40 ans): E=60% ; N=60% ; T=80% ; J= 60%

S'en remettant à la fiabilité du test, on considérera donc, sans chercher à interpréter les résultats, que A est INTJ, B INTP, puis C et D tous deux ENTJ.
Maintenant, si on redéfinit ces 3 types en faisant abstraction du dénominateur P/J, on devrait pouvoir dire, en accord avec ce que dit Jung de la primauté de la fonction dominante sur toutes les autres:
INTj = Type intuition introvertie, avec une préférence pour la pensée (sensation extravertie en inférieure)
INTp = Type pensée introvertie, avec une préférence pour l'intuition (sentiment extraverti en inférieure)
ENTj = Type pensée extravertie, avec une préférence pour l'intuition (sentiment introverti en inférieure)

Or, si on s'en réfère aux résultats, B, bien qu'ayant obtenu INTP, correspond nettement plus au profil supposé d'un INT(j) que A, qui elle (oui A est une femme Lol) , bien qu'ayant obtenu INTJ, s'apparente davantage au profil supposé d'un INT(p).
Ensuite, il faut concevoir les types en rapport à l'âge, de façon à appréhender ce que Jung nomme "le processus d'individuation", concept central de sa théorie, et sans lequel on ne peut comprendre la pertinence des types psychologiques.
Communément, il est dit que la fonction dominante commence à se différencier dès la plus jeune enfance, et s'affirme à l'adolescence, en même temps que se dégage la fonction auxiliaire. En théorie, c'est donc entre 15 et 25 ans que le type est le plus facilement distinguable. Après ça, la béquille que constitue la fonction auxiliaire ne suffit plus à assurer la pleine adaptation, et il devient peu à peu nécessaire de faire appel à la fonction qui s'y oppose. En vérité, de part la coercition à laquelle nos sociétés modernes nous soumettes pour que nous nous spécialisions, c'est à dire nous contraignent à mettre l'efficacité de notre fonction dominante au service du système, rares sont les individus à satisfaire leur processus d'individuation, et à accéder consciemment à leurs fonctions les moins différenciées. De plus, comme la société s'organise spontanément pour contenter les types psychologiques majoritaires et répondre à leurs attentes, la plupart d'entre eux n'ont pratiquement aucun effort d'individuation à fournir pour s'adapter au monde, si bien que leur psychologie demeure relativement unilatérale. Néanmoins, le système, aussi rodé et machiavélique puisse t-il être, est impuissant à empêcher tout à fait la différenciation des fonctions secondaires de s'opérer naturellement, et tant que subsistera dans la vie une dimension chaotique et irrationnelle (c'est à dire toujours), cette différenciation continuera d'être nécessaire à la pleine adaptation de l'être (pas juste sa conformation sociale).
Pour en revenir à mes exemples, C et D obtiennent tout deux ENTJ, mais on remarque que C a une préférence faible pour l'intuition. Étant donné son âge (60 ans), on peut supposer qu'il s'agit, ou bien d'un authentique ENTJ ayant peu différencier N de S, à moins que plus jeune il était clairement N, et qu'avec l'âge il se soit pondéré, ou bien d'un ESTJ, dont le chemin de vie l'aurait amené à pondérer progressivement sa préférence pour la sensation, au point d'en arriver maintenant à accuser une faible préférence pour l'intuition (peut-être s'est-il convertit au boudhisme, après une longue tribulation dans le monde déshumanisant des affaires? On ne sait pas Lol ).
Bon, étant donné les stéréotypes sociaux en vigueur et tout ce que j'ai put dire de la coercition sociale à ce niveau, cette dernière version est peu probable pour un ESTJ, mais cela reste envisageable pour d'autres types.
En conclusion, la dynamique et le processus cognitif décrit pour le type auquel le test nous renvoie ne correspond pas forcément au notre, en tout cas celui que suppose les résultats détaillés par fonction à l'issue du test, et à l'analyse personnelle qu'on peut en faire à l'aune de son expérience. Tout ça est faussé par le logicisme induit dans le dénominateur P/J, qu'il faut considéré comme une addition au type, et non pas comme un facteur décisif à sa détermination. C'est en tout cas mon avis, en l'absence d'une définition plus nuancé de P et J.
Ceci dit, bien qu'une proportion non-négligeable de INFP et de INTP, sont en faite à rapprocher d'avantage du INFJ et du INTJ, et inversement, il est vrai que tout individu caractérisé, dans le domaine de l'extraversion, par une préférence nette pour le jugement, est très susceptible de se reconnaitre dans les caractéristiques propres aux "J", et vis versa...
A ce titre, les types dont l'indicateur P/J est le plus fiable sont les extravertis, puisque dans l'ensemble, ils se voient eux-même à peu près comme ils sont perçu. Ensuite, certaines fonctions de perceptions ont par nature un fort pouvoir d'induction sur l'attitude du jugement : c'est le cas de "Si" et "Ne", la première induisant un comportement J, l'autre clairement P. Pour ce qui est de "Se", cela induit en effet une attitude perceptive, mais qui, lorsqu'elle est couplé à la pensée, est pondéré par un mode de communication plutôt directif. Ainsi, il est courant de voir des ISTP ou des ESTP naturellement plus autoritaires et décisifs que des ISFJ, voir des ISTJ. Reste donc "Ni", que Jung considérait lui-même comme étant la fonction la plus ambiguë et la plus difficile à définir. Cette fonction, lorsqu'elle a la primauté, dispose tout aussi bien à une attitude fantasque et exaltée, qu'à une attitude consciencieuse et mesurée, à une attitude purement perceptive et contemplative qu'à une attitude décisive et constructive. C'est pourquoi les INFJ et les INTJ sont si difficiles à définir, et que ce type ressort si peu lors du passage des tests MBTI (et dans les statistiques du coup).

Si l'on veut rester fidèle aux fondements de la théorie, le meilleur moyen de déterminer son type, c'est d'abord de distinguer si l'on est plutôt I ou E, ensuite de distinguer quelle est sa fonction la plus différenciée, c'est à dire, celle que l'on aura le plus spontanément développée dans sa jeunesse, au détriment de la fonction qui s'y oppose, qui en conséquence, devrait être celle avec laquelle on est le moins à l'aise. On pourrait dire que la fonction dominante est celle qui sauve nos journée de l'ennui et du non-sens, tandis que la fonction inférieure est souvent responsables de nos susceptibilités et nos manquements habituels. Une fois cette axe discriminé, il reste à distinguer sa préférence pour les deux dimensions restantes, sachant que la tertiaire est souvent garante du domaine qu'il nous reste à développer pour accéder à plus de maturité et d'équilibre.
Le type ainsi obtenu peu différer du résultat qu'on obtient au travers des tests, mais garantit selon moi une meilleure compréhension d'ensemble.

Maintenant, si je devais définir les traits marquants qui distinguent les 3 types en question (ouf! il était temps), je dirais, en essayant de synthétiser les deux approches, ceci :

Les ESTJ et les ENTJ ont en commun "Te" en dominante. C'est à dire qu'ils cherchent à mettre toutes les manifestations de leur vie sous la dépendance de conclusions intellectuelles, au final toujours commandées par des données objectives, faits ou idées de valeur général. Ils ont souvent une très haute idée de la justice et de la vérité, et cherchent à subordonner toute chose à leur règle. En conséquence, ils sont stricts, organisés, naturellement autoritaires, impartiaux, très objectifs, impersonnels, pragmatiques, mais aussi, peu tolérants, peu nuancés, peu empathiques, et peu réceptifs à tout ce qui témoigne du sentiment personnelle (art, esthétisme, spiritualité...). Ce sont les types les plus enclins à se justifier en disant : "la fin justifie les moyens".
En revanche, les ESTJ auront tendances à mettre leurs qualités de décideur et d'organisateur au service de l'ordre et de la stabilité, en portant une attention particulière aux détails, et en veillant à ce que les normes soient respectées. Tandis que les ENTJ, plus ouverts et plus novateurs, auront tendance à s'imposer en leader charismatique, et à élaborer une vision à long terme afin d'atteindre les objectifs préalablement fixés. Les ESTJ sont traditionalistes, ils œuvrent au bon fonctionnement des institutions, qu'elles soient familiales, associatives, ou professionnelles. Les ENTJ sont porté sur l'avenir, ils œuvrent à la résolution des problèmes potentiels, et au développement de nouveaux systèmes.
Généralement, on retrouve les ESTJ dans les métiers où prédominent la gestion et l'administration. Les ENTJ se trouvent plutôt en position de stratège et de manageur.
Si on devait les illustrer de façon caricaturale, le ESTJ, au mieux, incarne le pilier du temple, celui qui s'acharne à maintenir l'ordre, la tradition, et à dénoncer tout ce qui entrave les rouages du système auquel il se réfère, et pour lequel il est près à se sacrifier. Au pire, il est la figure même de l'inquisiteur, de la justice aveugle, qui tranche des têtes en vertu de principes collectifs. Le ENTJ serait plutôt un conquérant à l'ambition démesurée, un général des armée, ténébreux sur son cheval noir. Au pire, il faut l'imaginer responsable à lui tout seul des dérives engendrées par le capitalisme... Lol
Sarkozy me parait être un bon exemple de ce type, tout comme Napoléon, et peut-être Freud...

Les INTJ se distinguent clairement des ENTJ, par une attitude plus profonde, et surtout plus distanciée. Comme eux, ce sont des stratèges dans l'âme, ils partent souvent du principe qu'ils ont raison, ils sont pragmatiques, et ils prennent plaisir à résoudre des problèmes complexes en apportant des solutions originales. Par contre, ils se démarquent par leur grande indépendance d'esprit, leur soucis constant d'amélioration dans tout les domaines de la vie, et leur capacité à voir toutes choses d'un œil neuf, sans être victimes des idées reçues. Comme les INFJ, ils portent en eux une vision profonde et pénétrante qui les dispensent en grande partie de se référer à la réalité tangible et au sens commun pour appuyer leurs considérations. Leur attention se porte naturellement sur les arrières-plans de la conscience, sur les coulisses de l'existence, là où les signes ne sauraient être simplement des coïncidences, où les symboles prennent vie, où les réponses à ses questions tombent d'elles-mêmes, et où il est possible de deviner l'avenir. Leur vision se substitue à ce point au réel, et elle est si pénétrante, qu'ils en arrivent légitimement à considérer que les modèles et les idées qu'ils en tirent sont ce à quoi la réalité doit se conformer. Pour eux, la réalité est malléable, elle doit se construire; les modèles sont là pour être appliqués de façon systématique et se traduire dans les faits. Ils ont toujours une approche personnelle des problèmes, et excellent à traduire en concept et en théorie les principes universels qu'ils décèlent.
Professionnellement, on apprécie leur capacité à garder toujours une vue d'ensemble, et leur dextérité à si référer intuitivement pour prévoir les implications, et optimiser l'organisation générale. Cela les prédispose à des postes de responsabilité élevée. On les retrouve généralement dans des domaines faisant appel à la vision long terme, et à l'application des modèles : mathématiques appliquées, technologie, ingénierie, mais aussi en tant que planificateur pour les plus organisés, ou en tant que philosophe, sémiologue, linguiste... pour les plus portés vers la métaphysique et la symbolique.
Pareil, si on devait les illustrer de façon caricaturale, il faut s'imaginer un cerveau flottant sans corps tel une méduse, un joueur d'echec monomaniaque, un démiurge, ou encore l'oeil de sauron dans le "seigneur des anneaux". Carl Jung en été un bien-sûr, tout comme Rolland Barthes, Jean-Paul Sartre et Isaac Newton...

Que les marathoniens parvenus jusqu'au bout me confirment s'il s'agit bel et bien du message le plus long jamais posté sur ce forum Lol










Dernière édition par Exil le Ven 01 Avr 2011, 21:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
d3f1ant
Aucun rang assigné


Type : NxTi
Age : 36
Lieu : Sud/sud-ouest.
Emploi : Personne ne m'emploie.
Inscription : 15/04/2010
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Ven 01 Avr 2011, 19:03

Je voudrais ajouter vite fait que la pratique de N améliore la tolérance aux incertitudes, et donc calme les jugements extravertis, toutes proportions conservées bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Ven 01 Avr 2011, 19:47

En tant qu'INTJ, je me sens très éloignée des ENTJ et des ESTJ.

Les ESTJ sont avant tout des gardiens, et leur fonction dominante Te (la pensée extravertie) est mise au service du maintien de la tradition. Ils sont foncièrement conformistes, contrairement aux ENTJ et INTJ porteurs de visions nouvelles.

Les ENTJ et les INTJ sont des rationnels, mais la fonction dominante Te de l'un est la fonction auxiliaire de l'autre et vice-versa. Vus de l'extérieur, les INTJ peuvent sembler être la version modérée ou faible et les ENTJ la version autoritaire et forte du même type de personnalité critique (toujours Te, la pensée extravertie). Mais les INTJ se vivent avant tout comme des intuitifs, même si cela n'est pas apparent.

De manière générale, les introvertis ne sont pas perçus tels qu'ils sont (seule leur fonction auxiliaire est apparente, alors que, comme son nom l'indique, elle n'est qu'auxiliaire Very Happy) alors que les extravertis le sont. D'où un sentiment d'être incompris parfois Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Ven 01 Avr 2011, 20:23

@Exil a écrit:
A ce titre, les types dont l'indicateur P/J est le plus fiable sont les extravertis, puisque dans l'ensemble, ils se voient eux-même à peu près comme ils sont perçu. Ensuite, certaines fonctions de perceptions ont par nature un fort pouvoir d'induction sur l'attitude du jugement : c'est le cas de "Si" et "Ne", la première induisant un comportement J, l'autre clairement P. Pour ce qui est de "Se", cela induit en effet une attitude perceptive, mais qui, lorsqu'elle est couplé à la pensée, est pondéré par un mode de communication plutôt directif. Ainsi, il est courant de voir des ISTP ou des ESTP naturellement plus autoritaires et décisifs que des ISFJ, voir des ISTJ. Reste donc "Ni", que Jung considérait lui-même comme étant la fonction la plus ambiguë et la plus difficile à définir. Cette fonction, lorsqu'elle a la primauté, dispose tout aussi bien à une attitude fantasque et exaltée, qu'à une attitude consciencieuse et mesurée, à une attitude purement perceptive et contemplative qu'à une attitude décisive et constructive. C'est pourquoi les INFJ et les INTJ sont si difficiles à définir, et que ce type ressort si peu lors du passage des tests MBTI (et dans les statistiques du coup)

@Exil : oui, la dimension J / P et son rôle dans la hiérarchie des fonctions utilisées préférentiellement par l'individu est le point le plus obscur du modèle MBTI pour moi. En quoi le fait d'être une personne organisée ou dilettante (pour résumer Very Happy ) fait-il de moi une intuitive introvertie ou une cérébrale introvertie ? Et que signifie le fait d'avoir une préférence faible pour le jugement (ce qui est mon cas, ma volonté de maîtriser mon environnement et d'avoir un contrôle sur ma vie ne m'empêche pas d'être parfois dilettante ... et surtout d'être véritablement encline à la procrastination dès lors que l'action à accomplir est importante ou déplaisante Rolling Eyes ) ? Qu'on a deux fonctions co-dominantes à la fois intro et extraverties ???
D'un autre côté, je me reconnais totalement dans la description de l'INTJ, y compris dans ses aspects les moins flatteurs, alors que l'INTP m'est très sympathique mais ne me ressemble pas vraiment. Donc je ne sais pas quoi en déduire ...

Quant à l'intuition introvertie, je l'interprète comme une tendance à rêver sa vie, à entrevoir les possibilités de manière presque magique ... qui peut se limiter à de la contemplation (enfant, je dévorais romans, contes, histoires à toute heure du jour et de la nuit, de manière presque névrotique, et je passais mon temps à rêver ma vie, à m'inventer des identités et des avenirs possibles ; ce n'est qu'à l'adolescence que j'ai commencé à percevoir la réalité comme étant réelle ; même adulte, je suis fascinée par l'oeuvre de Philip K. Dick qui explore ce sujet) ou être utilisée en vue de construire. Mais elle reste avant tout contemplative ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
d3f1ant
Aucun rang assigné


Type : NxTi
Age : 36
Lieu : Sud/sud-ouest.
Emploi : Personne ne m'emploie.
Inscription : 15/04/2010
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Ven 01 Avr 2011, 21:49

Les Ni carabinés sont rarement de grands jugeurs extravertis et sont usés aux jugements introvertis. C'est normal que tu sois assez loin du modèle de l'ENTJ lambda ..

L'intuition introvertie tisse des liens abstraits avec ce que l'on sait déjà, ce qui est déjà dans la boite. Ni ne filtre pas ce qui entre dans la boite, ça donne l'impression que ses prises de connaissances sortent d'un chapeau de magicien, que tout est déjà en soi .. éventuellement une certaine tendance à se bricoler des souvenirs fictifs voire se prendre pour la réincarnation de xyz..

Quant à la procrastination on en fait tous d'une façon où d'une autre, l'INTP procrastine son planning, l'ENTJ procrastine ses remises en question, etc .. Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Ven 01 Avr 2011, 22:48

@d3f1ant (pfioou , c'est quoi ce pseudo??? Shocked ) : je me sens effectivement très éloignée de l'ENTJ lambda. On m'a reproché récemment d'être une personne très critique et d'avoir l'esprit de contradiction, ce qui m'a laissée assez perplexe ... je ne me perçois absolument pas comme étant une personne dure et tranchante mais plutôt comme une douce rêveuse devenue une idéaliste pragmatique avec les années. D'où ma perplexité face à cette remarque (il faut dire que le contexte n'était pas neutre et qu'il y avait sans doute une part d'attaque ; je suis arrivée dans un environnement professionnel avec des conflits installés et d'autres presque inévitables de par les personnalités présentes, leur vécu et leur rôle). Depuis, j'essaie de comprendre la part de vérité, ainsi que ma part de responsabilité dans cet échec professionnel ...

Concernant l'intuition introvertie, c'est vrai que j'ai parfois des formes de révélations soudaines, qui sont en réalité (si je l'analyse a posteriori) le résultat final et visible de longues rêveries nourries depuis très longtemps.

D'autres témoignages de J qui procrastinent ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Sam 02 Avr 2011, 01:11

Merci pour ces réponses, j'y vois un peu plus clair (Exil j'avais jamais lu un post aussi long jusqu'a la fin, félicitation! j'ai beaucoup aimé ton exemple)

Je pense que j'avais un peu tendance à mettre tous les TJ dans le même sac,
Si le N était fort (INTJ/ENTJ), si le E était fort (ENTJ/ESTJ)

Si je comprend bien la plus grand différence entre ces type est l'indépendance et l'"originalité des idées" (INTJ>ENTJ>ESTJ) et le leur point commun est un besoin de contrôler et de penser avoir raison.

Citation :
, il est courant de voir des ISTP ou des ESTP naturellement plus autoritaires et décisifs que des ISFJ, voir des ISTJ
==> je suis tout à fait d'accord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 01:39

Un petit exemple, comment caractériseriez vous ce type de personne :

- très secret mais pouvant parler 1heure d'un sujet qui le passionne (souvent en monologue)
- gros travailleur mais relativement procrastinateur
- rapide d'esprit et intelligent
- mauvaise résistance au stress
- pouvant pousser la mauvaise foi très loin pour avoir raison
- très peu d'ami et une vie sociale assez pauvre mais très ventard
- devenant facilement tyrannique si les chose ne se passent pas comme il l'avait planifié
- acceptant très mal la critique

s'agit 'il de l'un de ces types ? (si c'est possible à dire avec juste ces informations)
Revenir en haut Aller en bas
d3f1ant
Aucun rang assigné


Type : NxTi
Age : 36
Lieu : Sud/sud-ouest.
Emploi : Personne ne m'emploie.
Inscription : 15/04/2010
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 03:48

- pas mal de gens
- ça dépend de ce que t'entends
- ça dépend de ce que t'entends
- ça dépend de sa réaction
- ça dépend de ses arguments
- pourquoi le "mais" ?
- pas mal de gens
- idem ..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 20:08

@segovois a écrit:
Un petit exemple, comment caractériseriez vous ce type de personne :

- très secret mais pouvant parler 1heure d'un sujet qui le passionne (souvent en monologue)
- gros travailleur mais relativement procrastinateur
- rapide d'esprit et intelligent
- mauvaise résistance au stress
- pouvant pousser la mauvaise foi très loin pour avoir raison
- très peu d'ami et une vie sociale assez pauvre mais très ventard
- devenant facilement tyrannique si les chose ne se passent pas comme il l'avait planifié
- acceptant très mal la critique

s'agit 'il de l'un de ces types ? (si c'est possible à dire avec juste ces informations)

C'est impossible à dire avec si peu d'éléments, surtout que le contexte joue beaucoup dans l'appréciation, et que chaque type a une façon propre à lui d'être capable du meilleur comme du pire. Un INFP frustré, en état de stress, et continuellement agressé par son environnement, peut se montrer tyrannique et cruel. Dans les mêmes conditions, un ESTJ peut sombrer dans l'émotivité, prendre toute chose de façon personnelle, ou bien pleurer comme une madeleine à la simple vue d'une fleure...

Néanmoins, en lisant ta description, j'ai eu l'intuition que l'axe Fi/Te était ici à l'œuvre. Après, je ne saurais te dire précisément pourquoi, ni dans quel sens il faut l'aborder. En tout cas, ça peut effectivement concerner les 3 types en question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 21:48

@segovois a écrit:
Un petit exemple, comment caractériseriez vous ce type de personne :

- très secret mais pouvant parler 1heure d'un sujet qui le passionne (souvent en monologue)
- gros travailleur mais relativement procrastinateur
- rapide d'esprit et intelligent
- mauvaise résistance au stress
- pouvant pousser la mauvaise foi très loin pour avoir raison
- très peu d'ami et une vie sociale assez pauvre mais très ventard
- devenant facilement tyrannique si les chose ne se passent pas comme il l'avait planifié
- acceptant très mal la critique


Je pencherais aussi pour un INFP en mauvaise posture.

Il s'agit très problablement d'un introverti (très secret, peu d'amis, une vie sociale assez pauvre), sans doute d'un intuitif (rapide d'esprit, intelligent) et peut-être d'un P (procrastineur). Mais il y a surtout le Fi qui semble dominer le reste (très vantard, pouvant pousser la mauvaise foi très loin pour avoir raison, acceptant très mal la critique, devenant tyrannique si les choses ne se passent pas comme prévu). Or, les deux types ayant Fi en dominante sont le ISFP et le INFP.

Pour le savoir, il faudrait que tu lises une description du type INFP et que tu recoupes avec d'autres éléments.

En tous cas, j'ai eu l'occasion de subir les foudres d'un INFP sous stress et je ne pense pas l'oublier un jour No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 22:08

Merci beaucoup pour vos réponses qui m'ont pas mal éclairées !! J'ai par contre un peu de mal à croire à l'hypothèse de l'INFP (y'a t'il un type qui ressemble au naturel à un INFP sous stress ?).

Je ne savais pas trop si ce genre de comportement était plutôt typique d'un introverti ou d'un extraverti : mais vous m'avez convaincu pour l'introversion.

Après réflexion je pencherai pour un INTJ avec un fort Fi (cette personne à 50 ans je ne sais pas si cela joue)
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 22:24

@segovois a écrit:

Après réflexion je pencherai pour un INTJ avec un fort Fi (cette personne à 50 ans je ne sais pas si cela joue)

Possible.
J'ai dans l'idée qu'effectivement, si on prend un INFP et un ESTJ, qu'on les conglomère vigoureusement, les plonge dans l'eau bouillante, qu'on touille bien, et qu'on laisse longuement macérer, on devrait en sortir quelque chose qui s'apparente à un INTJ.
Faudrait demander à Stella, qu'elle goute et nous dise....

Néanmoins, j'ai lu que les ENTJ, de part leur fonction inférieure, étaient parfois sujet à un certain sentimentalisme qui les rapprochaient des INFP (genre écrire des poèmes en cachette, à caractère sentimental, ou entretenir un amour romantique à l'insu de tous).

Ça me fait penser que Dominique de Villepin doit être un gros ENTJ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 22:49

C'est vrai ça, Stella ce genre de comportement pourrait correspondre avec quelqu'un de ton type ?

Sinon juste par curiosité j'ai du mal à imaginer les foudres d'un INFP Smile je les voyais plutôt à ruminer en silence ... Exil ça donne quoi quand tu t'énerves?
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 23:09

@Exil a écrit:
J'ai dans l'idée qu'effectivement, si on prend un INFP et un ESTJ, qu'on les conglomère vigoureusement, les plonge dans l'eau bouillante, qu'on touille bien, et qu'on laisse longuement macérer, on devrait en sortir quelque chose qui s'apparente à un INTJ.
C'est fou ce que vous pouvez être cruels parfois, vous les F ... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 23:39

@segovois a écrit:
C'est vrai ça, Stella ce genre de comportement pourrait correspondre avec quelqu'un de ton type ?
En tous cas, cela ne me ressemble pas, même en situation difficile. C'est surtout la susceptibilité, la vantardise, la tyrannie et la volonté d'avoir raison à tout prix qui sont très éloignées de moi. Le côté secret mais bavard, gros travailleur mais procrastinateur me correspondent. Je ne résiste pas à toutes les formes de stress. J'ai effectivement une vie sociale assez limitée mais ça me va (une vraie introvertie).

Sous stress, je somatise beaucoup, je peux perdre toute confiance en moi, perdre le contact avec la réalité et m'isoler ... quand ça tourne vraiment très mal, je pars en courant pour me protéger. Mais je ne réagis jamais par de la vantardise ou de la tyrannie !

Mais peut-être d'autres INTJ confused

@segovois a écrit:
Sinon juste par curiosité j'ai du mal à imaginer les foudres d'un INFP Smile je les voyais plutôt à ruminer en silence ...
Les foudres d'un INFP, c'est une vengeance longue et élaborée pour une rancune tenace. Mais ça ne concerne peut-être que certains INFP sous certaines conditions (en tous cas, je l'espère).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Dim 03 Avr 2011, 23:58

Oui Strella,c'est un peu comme ça que j'imaginais les INTJ ... c'est pour ça que je le voyais plus E dans sa façon de se mettre en avant sous le stress.

Pour les INFP j'ai eu un petit moment de période houleuse avec mon chef (un vrai INFP) et c'est exactement comme tu le décris que j'ai ressenti ses réactions à ce moment. Heureusement la rancune s'en va vite en discutant et rigolant ! J'ai bien l'impression que cela concerne donc une grande partie des INFP (les pauvres ! Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Lun 04 Avr 2011, 00:00

Citation :
Exil a écrit:
J'ai dans l'idée qu'effectivement, si on prend un INFP et un ESTJ, qu'on les conglomère vigoureusement, les plonge dans l'eau bouillante, qu'on touille bien, et qu'on laisse longuement macérer, on devrait en sortir quelque chose qui s'apparente à un INTJ.

C'est fou ce que vous pouvez être cruels parfois, vous les F ... affraid

Mais non mais non , c'est très humaniste de mélanger les gens (même à l'eau bouillante)
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Lun 04 Avr 2011, 00:52

@segovois a écrit:

Sinon juste par curiosité j'ai du mal à imaginer les foudres d'un INFP Smile je les voyais plutôt à ruminer en silence ... Exil ça donne quoi quand tu t'énerves?

Bien qu'ayant un usage prononcé de Fi et Ne, je ne suis pas très représentatif des INFP, et ma personnalité est d'avantage à rapprocher du INFJ, même si j'estime ne pas être "J"...

Cependant, bien que tout le monde me reconnaisse comme étant quelqu'un de calme, doux, et altruiste, j'ai plusieurs fois attesté du comportement tyrannique que peuvent avoir les INFP sous certaines conditions. Je peux compter sur les doigts d'une main les rares fois où je me suis véritablement énervé, et effectivement, ça faisait peur à voir semble t-il. D'ailleurs, j'ai presque immanquablement fait pleurer les gens sur qui mes foudres se sont abattues. Néanmoins, les motifs de mes colères étaient presque toujours révélatrices d'un tempérament NF. Par exemple, au collège, un gars du groupe avec lequel je me trouvais, c'est mis à raconter en se marrant comment il s'amusait, près de chez lui, à tirer sur les pigeons avec son gun à bille. Son inconséquence morale m'a peu à peu mis en hors de moi, et tout en commençant à le sermonner, je me suis surpris à rapprocher ma tête de la sienne, à l'empoigner vigoureusement par le col, et à lui mettre un gros coup de boule! Pendant que je l'exhortais avec la ferveur d'un exorciste de ne plus jamais recommencer ça, il s'est mis à suffoquer en pleur, et une grosse bulle de morve est apparu à son nez. Ensuite le silence s'est fait, j'ai perçu l'écho de mes injonctions, j'ai vu son visage terrorisé, l'air effaré du reste du groupe, puis je suis peu à peu revenu à mon état normal, avec l'impression que j'étais le seul à pouvoir mesurer à quel point ma réaction avait été disproportionnée, tout les autres semblant avoir complétement occulté l'origine de ma fureur, et n'avoir retenu que l'intensité de celle-ci... Très étrange comme souvenir :|

@Stella a écrit:
C'est surtout la susceptibilité, la vantardise, la tyrannie et la volonté d'avoir raison à tout prix qui sont très éloignées de moi

Ce sont en effet des traits que peuvent avoir les INFP au plus haut point. Plus jeune, j'étais assez souvent comme ça. Les gens avec lesquels je ne m'entendais pas me disaient prétentieux et arrogant, alors qu'en vérité, j'étais surtout d'un naturel déconcertant, d'une désinvolture agaçante, et d'une authenticité insolente. Cool Disons que je n'ai jamais éprouvé le besoin de dissimuler mes qualités, et que je n'ai longtemps accordé aucune importance au regard des autres...

Au lycée, ma manière d'être rendait folle une moeuf de ma classe, clairement ESTJ, qui ne pouvait s'empêcher de fulminer dès que je me distinguais un peu trop (c'est à dire presque tout le temps, et tout à fait malgré moi) "Comment y' s'la pète !" "Non mais pour qui y s'prend !?"... Lol

En revanche, je n'ai jamais été rancunier, et ce n'est pas mon genre que d'étouffer de la rancœur.




Dernière édition par Exil le Lun 04 Avr 2011, 11:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Lun 04 Avr 2011, 01:10

Exil, tu me fais vraiment beaucoup plus penser à un INFJ qu'a un INFP ,

Je crois que je v prendre mon courage à deux mains et aller lire tes anciens messages de 10 pages pour essayer de mieux comprendre pourquoi tu hésites entre les deux (enfin peut être pas ce soir sinon, vu les romans que c'est, je v être un zombi au boulot Smile)

Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Lun 04 Avr 2011, 01:26

@segovois a écrit:
Exil, tu me fais vraiment beaucoup plus penser à un INFJ qu'a un INFP ,

Je crois que je v prendre mon courage à deux mains et aller lire tes anciens messages de 10 pages pour essayer de mieux comprendre pourquoi tu hésites entre les deux (enfin peut être pas ce soir sinon, vu les romans que c'est, je v être un zombi au boulot Smile)


Moi ça me va INFJ, mais encore faut-il revoir toute la théorie MBTI, et réinterpréter ce type.

Bon courage segovois si tu me lis... Je crois qu'effectivement, avec tout ce que j'ai écrit depuis mon inscription il y deux semaines, il y aurait de quoi éditer un livret de 40 pages! Lol

Pourtant, je me réfrène en permanence, et je me jure d'être synthétique à chaque fois que je commence un post...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Lun 04 Avr 2011, 22:57

Bon bhe j'ai tout lu et tu me fais toujours l'impression d'un INFJ et sinon en deuxième j'aurais plus dit ENFP (voir même ENFJ) qu'INFP en te lisant. Mais c'est plûtot un sentiment : pour être honnête une grande partie de vos explications sur les fonctions me sont passées au dessus, je ne suis qu'un amateur Smile

En tout cas je trouve que tu transpire le NF et je ne sais pourquoi tu m'inspire vraiment un côté J
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Lun 04 Avr 2011, 23:29

Donc tu confirmes ce que je dis à propos du fait que je suis généralement perçu comme un INFJ (à moins qu'à l'instar de tout les ENFP que je connais, tu sois quelqu'un d'influençable, et que ton appréciation soit victime de ta suggestibilité Wink )
OK, c'est ton sentiment, mais il doit bien reposer sur quelque chose. Te réfères-tu a des INFJ de ta connaissance (les ENFP sont connus pour avoir des relations éclectiques), ou bien aux portraits que tu as pu lire ?

Et qu'entends tu par "un côté J". Comme ça, au feeling, tu dirais quoi ? Ça m'intéresse.


J'te l'accorde, je pense être un bon "cas d'école" de ce qu'est le tempérament NF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ Lun 04 Avr 2011, 23:42

Oui je me réfère complétement à expérience et à ce que je crois observer, notamment en faisant les liens avec les personnes INFP et INFJ que je pense connaitre (enfin si ca se trouve je me goure completement sur leurs types) . J'ai toujours plus au moins lu les profils en diagonale mais curieusement quand je demande à des amis de faire le test ça tombe très souvent sur ce que j'imaginais. Pour le côté influançable ... j'avoue Wink et ça a aussi sûrement joué

Pour le côté J c'est difficile à dire ... sûrement car même si je sens qu'on a un NF en commun il y quelque chose en toi qui me rappelle d'autres NF que je ne comprends pas toujours : et c'est souvent des NFJ. Sinon peut être aussi ta précision dans tes propos (tout l'inverse de moi Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: ENTJ / INTJ / ESTJ

Revenir en haut Aller en bas
 

ENTJ / INTJ / ESTJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-