Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 La vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: La vengeance Mer 13 Aoû 2014, 15:07

Vous êtes vous déjà vengé ?

Avez vous ressenti de la culpabilité, du fait des conséquences d une vengeance ?

Avez vous ressenti de la fierté dans la réalisation de votre vengeance ?

Sans avoir été jusqu'à la désintégration d une entité physique, j ai désintégré une partie d une société qui m avait humilié ( avec le recul : de mon point de vue ). Le comment et le où, n ont pas d importance.

J ai toujours une certaine fierté quand je repense a ces moments. j ai également compris une leçon, je peux me servir de cette vengeance réalisée comme d une menace. Par contre, j espère ne jamais plus me venger, car les conséquences d une vengeance peuvent aller beaucoup trop loin. Pour contrôler le désir de vengeance, j utilise l humilité.

L objectif de ce sujet est de partager les ressentis et conclusions, de vos propres vengeances.

Les faits et les jugements sur la vengeance ne m intéresse pas.

Revenir en haut Aller en bas
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 95
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Mer 13 Aoû 2014, 21:27

.


Dernière édition par Spirit le Mer 13 Aoû 2014, 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 49
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Mer 13 Aoû 2014, 22:53

Non... Et pour les raisons que tu mentionnes: peur des regrets et aucune fierté à en tirer.

Tu devrais aborder la définition même de la vengeance, ce serait intéressant de comparer l'intensité que représente ce mot pour tout un chacun.

J'ai toujours ressenti que la vengeance accomplie m'apporterait moins que le pardon. Le vrai pardon du lâcher prise, pas celui de l'oubli.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 14 Aoû 2014, 12:36

En règle générale, les gens ont trop peu de pouvoir sur moi pour pouvoir réellement me blesser, j'évite donc la possibilité d'être trahi (et par conséquence le besoin de vengeance)

Mais sinon,
Je ne suis pas très rancunier ... résultat si je ne me venge pas très vite, je passe très rapidement à autre chose. (L'expression "la vengeance est un plat qui se mange froid" m'a toujours dérangée justement...)
J'ai toujours l'impression que les gens dévorés par le désir de vengeance vivent bien trop de le passé. (J'ose émettre l'hypothèse que peut être le Si pourrait jouer ici ? )

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LouLou
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - Autiste
Age : 23
Lieu : Forêt sombre
Emploi : Roi Loup noir
Inscription : 18/06/2014
Messages : 159

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 14 Aoû 2014, 13:57

La vengeance je l'ai songé plusieurs fois, à plusieurs reprises et pourtant je ne me suis jamais vraiment venger... Au final quand je côtoie une personne qui me fait du mal j'ai plus tendance à l'évité, à la haïr profondément, avoir envie de me venger, de lui extirpé les boyaux  Tronçonneuse , Puis ensuite une foi que je ne côtoie plus cette personne j'oublie, et je passe à autres chose. je me dit tant qu'il ne ma pas "gacher ma vie" je vais continuer de vivre tranquillement dans mon coin, et lui finira seul comme le vieux c*n qu'il est...
Après si un jour quelqu'un viendrais à gâcher ma vie je pourrais sûrement faire recours à la vengeance de façon direct et pragmatique, mais il n'est pas dit que je ne regretterais pas par la suite. Cette situation ne mais jamais vraiment arriver heureusement, mais je ne sais franchement pas comment je réagirais dans ces cas là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 14 Aoû 2014, 16:52

Vous êtes vous déjà vengé ?

Oui, pour les mêmes causes que toi.


Avez vous ressenti de la fierté dans la réalisation de votre vengeance ?

Oui, beaucoup! Et je sais que j'ai bien fait, c'était amplement mérité.


Avez vous ressenti de la culpabilité, du fait des conséquences d une vengeance ?

Plus tard, un peu oui... (même s'il n'y a eu aucune conséquence pour ma part) J'ai répondu à la malhonnêteté par la malhonnêteté, et je ferai de mon mieux à l'avenir pour déjà :

- ne plus me laisser marcher dessus comme ça m'est arrivé (manque de respect, déconsidération quasi-totale de mon travail, me conduisant à être bouffé par la haine)

- trouver une manière légale et morale de me venger si vengeance il doit y avoir.


Au finale, je garde cette vengeance comme un bon souvenir, mêlé d'une forme de culpabilité un peu floue... Je sais que j'ai bien fait, mais ça reste à ma propre échelle. Sur un plan global, j'ai agi bêtement. Avec de bonnes raisons, certes, mais dans l'idéal j'aurai dû tenter quelque chose que je puisse raconter facilement et la tête haute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 14 Aoû 2014, 19:10

@Lunaire a écrit:


Tu devrais aborder la définition même de la vengeance, ce serait intéressant de comparer l'intensité que représente ce mot pour tout un chacun.


La vengeance est un acte d’attaque d'un individu contre un second, motivée par une action antérieure du second, perçue comme négative (concurrence ou préjudice) par le premier1. Il peut s'agir de personnes, de personnes morales, de groupes familiaux ou ethniques, d'institutions, notamment pour le second individu.

pour ma part le désir de vengeance est déclenchée par l'accumulation d'humiliations
j'ai trouvé quelques solutions :
- l'humilité (pas toujours facile)
- la projection de la futilité de la vengeance (plus facile)
- et désormais le 'ça me saoule, vos conneries' quand je suis sur de moi Smile.

le passage à l'acte est quand à lui déclenché par l'opportunité (désormais lorsque j'ai une opportunité, je me retiens en repensant aux conséquences humaines de ma vengeance accomplie)


@Lunaire a écrit:

J'ai toujours ressenti que la vengeance accomplie m'apporterait moins que le pardon.  Le vrai pardon du lâcher prise, pas celui de l'oubli.

je t'envie, d'etre arrivé à cette conclusion sans avoir accomplie de vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 14 Aoû 2014, 19:15

@dorloth a écrit:
En règle générale, les gens ont trop peu de pouvoir sur moi pour pouvoir réellement me blesser, j'évite donc la possibilité d'être trahi (et par conséquence le besoin de vengeance)


Ce que je comprends : tu te mets toujours dans une position qui te permet de ne rien devoir à personne ou tu prends les risques qui n'impliquent que ta propre décision/action.

Tu as l'avantage de la jeunesse Smile .
De mon vécu, plus la vie avance moins ça marche.


@dorloth a écrit:

Je ne suis pas très rancunier ... résultat si je ne me venge pas très vite, je passe très rapidement à autre chose. (L'expression "la vengeance est un plat qui se mange froid" m'a toujours dérangée justement...)
J'ai toujours l'impression que les gens dévorés par le désir de vengeance vivent bien trop de le passé. (J'ose émettre l'hypothèse que peut être le Si pourrait jouer ici ? )

je trouve que ton hypothèse sonne juste.


Dernière édition par henri_97 le Ven 15 Aoû 2014, 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 14 Aoû 2014, 20:24

@LouLou a écrit:
La vengeance je l'ai songé plusieurs fois, à plusieurs reprises et pourtant je ne me suis jamais vraiment venger... Au final quand je côtoie une personne qui me fait du mal j'ai plus tendance à l'évité, à la haïr profondément, avoir envie de me venger, de lui extirpé les boyaux  Tronçonneuse , Puis ensuite une foi que je ne côtoie plus cette personne j'oublie, et je passe à autres chose.

Je t envie, je n arrive pas à oublier. L émotion reste en moi , de temps en temps ( ça s était avant Smile ), elle remonte provoquant une petite crispation, ou carrément aveuglément ou paralysie.

Maintenant, je l exprime, je l écoute, je dialogue ( en vrai de vrai Smile, et ça se passe beaucoup mieux, bon c est pas parfait, ça a au moins le mérite de purger une partie.

Comment fais tu si la personne s'impose dans ta vie via tes amis, famille, boulot , ... ?

@LouLou a écrit:

Après si un jour quelqu'un viendrais à gâcher ma vie je pourrais sûrement faire recours à la vengeance de façon direct et pragmatique, mais il n'est pas dit que je ne regretterais pas par la suite. Cette situation ne mais jamais vraiment arriver heureusement, mais je ne sais franchement pas comment je réagirais dans ces cas là.

Je te souhaite de ne jamais rencontrer cette situation. Smile

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 14 Aoû 2014, 20:43

kirikou a écrit:
J'ai répondu à la malhonnêteté par la malhonnêteté, et je ferai de mon mieux à l'avenir pour déjà :

- ne plus me laisser marcher dessus comme ça m'est arrivé (manque de respect, déconsidération quasi-totale de mon travail, me conduisant à être bouffé par la haine)

- trouver une manière légale et morale de me venger si vengeance il doit y avoir.

Désormais, le fait d exprimer mes émotions, fait que je subis beaucoup moins. Les gens ont beaucoup moins de prise sur moi, je peux accepter ou refuser ce que je veux.

kirikou a écrit:
 
Au finale, je garde cette vengeance comme un bon souvenir, mêlé d'une forme de culpabilité un peu floue... Je sais que j'ai bien fait, mais ça reste à ma propre échelle. Sur un plan global, j'ai agi bêtement. Avec de bonnes raisons, certes, mais dans l'idéal j'aurai dû tenter quelque chose que je puisse raconter facilement et la tête haute.

J avoue que je suis fier des conséquences sur la société. Par contre les conséquences humaines sur des anciens collègues de boulot, ... Sad.

Revenir en haut Aller en bas
Astigo
Aucun rang assigné


Type : ENFP type 7w6
Age : 39
Lieu : Paris
Emploi : Directeur artistique Web
Inscription : 27/08/2014
Messages : 41

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 28 Aoû 2014, 13:45

Vous êtes vous déjà vengé ?

Oui ça m'est arrivé, mais jamais directement. En fait, je n'ai jamais aimé faire de mal aux autres (ni aux Hommes, ni aux animaux, ni même aux plantes...), donc la vengeance dans le sens "faire du mal parce qu'on m'en a fait". J'ai jamais fait. Par contre, je me suis "vengé" dans le sens prendre une revanche.

Par exemple dans mon premier job de graphiste un de mes supérieurs était un (gros) con et je pèse mes mots. Il m'a fait beaucoup de mal psychologiquement. Un soir, il m'a convoqué dans son bureau et m'a traité de tous les noms et a fini par cette phrase (que je n'oublierai jamais) "De toute façon tu es mauvais... Tu es cramé dans le design". Je suis parti, j'ai frappé un mur pour ne pas frapper son visage et j'ai fini par quitter cette boite. J'ai trouvé un job de webdesigner en mission au siège de la Société Générale et j'ai obtenu ma "vengeance" quelques temps après. Un jour où j'allais rendre visite à un ancien collègue, j'ai recroisé ce mec. Je l'ai affronté, sourire aux lèvres, fière de moi. Il m'a demandé ce que je faisais (il pensait sans doute que je galérais) et j'ai pris un plaisir incroyable à lui répondre "je suis webdesigner au siège de la Société Générale". Il avait un sourire en coin en me posant la question, qui s'est effacé en entendant la réponse.

Voilà une des "vengeances" dont je suis le plus fier Smile

Avez vous ressenti de la culpabilité, du fait des conséquences d une vengeance ?

Nop, justement à cause de ce que j'explique ci-dessus. Quand tu te venges de manière "binaire" juste pour faire du mal, tu ressent forcément de la culpabilité (à moins de ne pas être empathique). Et je ne supporte pas l'idée de faire du mal à quelqu'un (c'est une des raisons pour lesquelles j'ai toujours eu du mal à larguer une fille... Mais à force de le faire, je me suis rendu compte que ne pas larguer, c'est pire...).

Avez vous ressenti de la fierté dans la réalisation de votre vengeance ?

Oui, notamment lors de la réalisation de ma ""vengeance" dans l'exemple ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hugo-pereira.fr
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 28 Aoû 2014, 14:34

@Astigo a écrit:
Un soir, il m'a convoqué dans son bureau et m'a traité de tous les noms et a fini par cette phrase (que je n'oublierai jamais) "De toute façon tu es mauvais... Tu es cramé dans le design". Je suis parti, j'ai frappé un mur

moi, c'est parti de 3 phrases. En voici 2 :
contexte face à face
"mais ... si tu restes tard, c'est par convenance personnelle, on ne t'a jamais rien demandé".
contexte assemblée annuelle de la société
"nous allons arrêté d'embauché des bac + 2, car ils sont jugés inefficaces"

rien que de l'écrire, j'ai la colère qui monte.


petite précision quand à ma vengeance, je n'ai rien fait d'illégal, je n'ai fait que saisir une opportunité, et je les ai défoncé en quelques années (()) .


@Astigo a écrit:

Nop, justement à cause de ce que j'explique ci-dessus. Quand tu te venges de manière "binaire" juste pour faire du mal, tu ressent forcément de la culpabilité (à moins de ne pas être empathique). Et je ne supporte pas l'idée de faire du mal à quelqu'un (c'est une des raisons pour lesquelles j'ai toujours eu du mal à larguer une fille... Mais à force de le faire, je me suis rendu compte que ne pas larguer, c'est pire...).


merci, je comprends que ma culpabilité vient de mon empathie, quand j'ai vu les conséquences de ma vengeance sur l'humain. Ces conséquences je ne les avait pas anticipées.
Revenir en haut Aller en bas
Astigo
Aucun rang assigné


Type : ENFP type 7w6
Age : 39
Lieu : Paris
Emploi : Directeur artistique Web
Inscription : 27/08/2014
Messages : 41

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 28 Aoû 2014, 14:42

henri_97 a écrit:

merci, je comprends que ma culpabilité vient de mon empathie, quand j'ai vu les conséquences de ma vengeance sur l'humain. Ces conséquences je ne les avait pas anticipées.

Oui, je pense que la culpabilité ne vient que du fait d'être capable de se mettre à la place de l'autre et d'essayer de comprendre sa souffrance. Souffrance provoquée par ta vengeance... Ce qui entraîne la culpabilité.

Le mieux est encore de pardonner. A ne pas confondre avec l'oublie. Pardonner c'est être capable de passer à autre chose. On peut ne pas être d'accord avec les actes de certaines personnes, qui plus est quand ceux-ci nous font du mal. Mais la vengeances pure ne mène à rien.

Mieux vaux passer à autre chose et être en accord avec sois-même et ses valeurs personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hugo-pereira.fr
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 28 Aoû 2014, 15:10

Merci sincèrement.

J étais arrivé également au pardon, mais pas celui que tu décris.

J étais arrivé à attendre d être pardonné.

J ai même écrit un texte où je demande le pardon, ... qui va être publié.

Merci sincèrement (j en pleure tellement s est intense)


Revenir en haut Aller en bas
Astigo
Aucun rang assigné


Type : ENFP type 7w6
Age : 39
Lieu : Paris
Emploi : Directeur artistique Web
Inscription : 27/08/2014
Messages : 41

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 28 Aoû 2014, 15:33

A quel pardon étais-tu arrivé ?

Tu me diras quand ce texte sera publier, je serai curieux de le lire Smile

Ravi d'avoir pu t'aider et pleure à chaude larme ! Ça me fait toujours du bien de pleurer. Quand je vais très mal, le fait de pleurer me permet de lâcher prise. Après ça va toujours un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hugo-pereira.fr
Astigo
Aucun rang assigné


Type : ENFP type 7w6
Age : 39
Lieu : Paris
Emploi : Directeur artistique Web
Inscription : 27/08/2014
Messages : 41

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 28 Aoû 2014, 15:45

@henri_97 : Tiens, je vais te donner un autre exemple de ce que j'ai vécu dans la boite ou y avait l'autre con Wink

Je travaillais très souvent très tard, comme je bossais pour un site Internet, il fallait faire des mises en ligne et parfois, je me devais de rester tard. On ne me le demandait pas vraiment, mais on me le faisait comprendre fortement (un peu comme toi, je suppose).

Je quittais le boulot à 21h, 22H, je suis même parti à 1h du mat une fois... Jamais un merci, rien. Le matin je devais commencer le boulot à 9h30 et comme je ne rattrapais jamais mes heures, je venais un peu plus tard que 9h30. On m'a rappelé à l'ordre plusieurs fois et à chaque fois je disais que je finissais tard et que je ne rattrapais pas mes heures...

Sais-tu comment ils m'ont récompenser pour mon travail et mes heures supplémentaires ? Ils m'ont donné un avertissement pour mes retards ! Tu n'imagines pas (ou peut être que si ; ) comme j'étais abattu, triste, énervé, désemparé... (la liste est longue).

A partir de cet avertissement, je venais à 9h30, mais je partais tous les soirs à 18h (faut pas déconner). Ce qui a commencé à les agacés (ils me traitaient de fonctionnaire et ils n'avaient plus aucun respect pour moi, si toute fois ils en avaient déjà eut..).

Bref, j'ai mis du temps à m'en rendre compte, mais j'ai finalement réalisé, que je n'avais plus aucun avenir là bas. Ils m'ont beaucoup fait souffrir et j'ai eu plus d'une fois envie de me venger. Mais je ne l'ai pas fait.

J'ai juste quitté ce job et tourné le dos à ses gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hugo-pereira.fr
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 28 Aoû 2014, 17:17

@Astigo a écrit:


Bref, j'ai mis du temps à m'en rendre compte, mais j'ai finalement réalisé, que je n'avais plus aucun avenir là bas. Ils m'ont beaucoup fait souffrir et j'ai eu plus d'une fois envie de me venger. Mais je ne l'ai pas fait.

J'ai juste quitté ce job et tourné le dos à ses gens.

je t’envie de te détacher aussi facilement.

@Astigo a écrit:

A quel pardon étais-tu arrivé ?
à demander le pardon (je pouvais toujours attendre, je n'ai plus de contact avec ces gens depuis 9 ans), et non pas à pardonner ( Hit )

encore merci

Tu me fait penser à un directeur de formation de ma boite. Je ne l'ai vu qu'une fois, et je me souviens de lui parfaitement.

Il pensait que j'étais un rationnel, et lors d'une mise en situation, j'ai répondu par la panique, je me souviens encore de sa surprise. Smile

je l'ai eut ensuite par mail, il m'a fait me poser les bonnes questions rien que par des mots clefs, comme s'il savait mieux que moi comment je fonctionnais.
Revenir en haut Aller en bas
Astigo
Aucun rang assigné


Type : ENFP type 7w6
Age : 39
Lieu : Paris
Emploi : Directeur artistique Web
Inscription : 27/08/2014
Messages : 41

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 28 Aoû 2014, 18:06

Ce n'est pas toujours évident d'être détaché. Je ne le suis même pas du tout dans la vie de tous les jours. Je suis même plutôt l'inverse ! Je m'attache très (trop) vite aux gens (autant qu'aux concepts).

La meilleure façon que j'ai trouvé pour me détacher et passer à autre chose, c'est de rencontrer de nouvelles personnes. Même si c'est un trait de caractère assez développé chez la plupart des ENFP.

Si j'ai un problème de cœur, je vais tout faire pour rencontrer quelqu'un d'autre. Si ça ne se passe pas bien au boulot, je vais tout faire pour en changer aussi. On peut avoir l'impression que j'utilise mes nouvelles rencontres pour m'éviter de souffrir et que finalement je les utilises.. C'est vrai et faux en même temps.

Lors d'une peine de cœur (ou une séparation). La seule façon que j'ai de m'en remettre, c'est me tourner vers les autres. C'est même vital (sinon, je tombe en déprime et ça peut aller jusqu'à la dépression). Du coup en rencontrant quelqu'un je me concentre sur une nouvelle personne, plutôt que de me concentrer sur la peine que je ressent. J'apprend à connaitre cette personne et je m’intéresse à elle (à fond, ce qui peut aussi faire peur pour l'autre, car je suis plutôt intense).

Et puis le temps passe, ma peine diminue et mon affection pour l'autre augmente. La peine fini par disparaître au profit de ce que je ressent pour l'autre (amour ou amitié).

Du coup, je n'ai pas besoin de revanche sur le passée, car je suis déjà tourné vers l'avenir.

Petite citation de Coluche que j'aime beaucoup (et qui me caractérise assez bien) "Se pencher sur son passé c'est risquer de tomber dans l'oubli".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hugo-pereira.fr
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Jeu 28 Aoû 2014, 19:00

Nos 2 types sont l'exact opposé.

Tout ce que tu fais en interne, je le fais en externe et reciproquement.

Pour la peine elle reste en moi, je n'ai pas d'autre choix que de l'exprimer pour la résoudre.

merci

edit :

donc pour clore ce sujet :
contexte démangement des locaux en présence du PDG ,1 an avant la 2 ème phrase, qui nous fait une petit spitch dont j'ai retenu ceci :
"merci, pour votre implication, sans vous nous aurions perdu le contrat"


contexte réunion EA en présence du directeur de projet et la DRH au téléphone, pour l'EA, 2 mois après la première phrase, j'ai entendu ceci
"à la fin du mois tu passe cadre, ton salaire sera de ..., tu prendra officiellement le management de l'équipe de maintenance"

Sauf qu'à la fin du mois, mon salaire n'a pas bougé. J'ai fait une grève du zèle, le client pas content, ma directrice de projet mal à l'aise. 1 mois après le DG France qui me donne un chèque de 1000 euros pour service rendu Smile, j'ai démissionné en meme temps que lui 3 mois plus tard Smile.

Ce que j comprends :
Il n'avait pas les budgets pour m'augmenter.

Je les pardonne de n'avoir pas eu le courage de le dire directement.

Le pire, je crois, c'est que je me suis trouvé dans la situation inverse, il n'y pas si longtemps. Et que j'ai fait pareil qu'eux, je me suis persuadé moi-meme que ça allait marcher, que tout irait mieux, s'était juste un mensonge pour s'aveugler.

quel gachis Neutre

je me pardonne mon erreur.
je me relève et ..., je vais marcher pour me temporiser Smile

Si on se rencontre un jour, je te paye un restau. Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Valf
Aucun rang assigné


Type : INFJ 6w5
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : XXX
Inscription : 13/10/2014
Messages : 27

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Mer 22 Oct 2014, 02:39

Dans un conflit sans fin, l'idée de vengeance peut me permettre d'arrêter la guerre.
Car, comme je n'aime pas le conflit, cela légitime mon doorslam, me permet de tempérer ma colère du moment et ensuite à froid, je ne vois plus l'intêret de me venger, étant passé à autres choses.

Cependant, un seul cas de figure persiste : le bien par le mal. Si la personne génératrice de cette guerre est clairement dans l'erreur et peux recommencer avec d'autres, ma vengeance aura pour but de l'éduquer à ne pas recommencer. Je me sens légitime de détruire l'autre.

Quand c'est uniquement personnel, je prends sur moi et je l'ajoute à une liste, que peut être mon ombre aura envie de traiter un jour. Est-ce ma culpabilité qui me retient ? Je ne pense pas, plutôt que je passe à autre chose. Mes états d'âme sont le dernier de mes soucis.

Si par contre, on essaie de m'immerger dans un conflit qui n'est pas le mien, ma colère peut être irrationnelle et ma vengeance sans limite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Mer 22 Oct 2014, 11:33

Marrant, j’avais une liste aussi Smile

J ai appris le pardon et le lâcher prise. 2 ans d’introspection.
Revenir en haut Aller en bas
Valf
Aucun rang assigné


Type : INFJ 6w5
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : XXX
Inscription : 13/10/2014
Messages : 27

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Mer 22 Oct 2014, 12:33

Image_97 a écrit:

J ai appris le pardon et le lâcher prise. 2 ans d’introspection.

Chapeau !
Je pardonne facilement mais je n'oublie jamais.
Si tu as l'occasion de te venger, tu ne feras rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Mer 22 Oct 2014, 15:31

en théorie : non.

étape 1 : Essayer de garder son sang froid lorsque l'emotion survient.
étape 2 : Traiter l'emotion à posteriori, par l'ecrit, par le sport, par l'oral (avec un minimum de para-verbal).
étape 3 : résister à l'opportunité par le principe de vacuité de la vengeance.

En pratique, jusqu'ici ça marche pas trop mal. Bon j'avoue, je m'accorde quelques vengeances puériles (sans conséquence).

Le sentiment de puissance n'est pas désagréable, la culpabilité ... moins fun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: La vengeance Mer 19 Nov 2014, 12:08

@dorloth a écrit:
En règle générale, les gens ont trop peu de pouvoir sur moi pour pouvoir réellement me blesser, j'évite donc la possibilité d'être trahi (et par conséquence le besoin de vengeance)

Mais sinon,
Je ne suis pas très rancunier ... résultat si je ne me venge pas très vite, je passe très rapidement à autre chose. (L'expression "la vengeance est un plat qui se mange froid" m'a toujours dérangée justement...)
J'ai toujours l'impression que les gens dévorés par le désir de vengeance vivent bien trop de le passé. (J'ose émettre l'hypothèse que peut être le Si pourrait jouer ici ? )

Pareil. Après un certain temps, je lâche l'affaire et je n'ai plus la même animosité. Intéressante, la référence à Si.

Mais attention : c'est pas du pardon. C'est juste un mélange de flemme et de Ni qui me fait comprendre que ça m'apportera rien. Ceci dit, on vire la loi, on attache mon ennemi devant moi, on me met un flingue dans la main et on me demande de le buter : inutile de me le demander deux fois, j'appuie sur la détente.

La flemme en gros.
Revenir en haut Aller en bas
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 35
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: La vengeance Mer 19 Nov 2014, 12:50

donc tu fais partie de ces gens qui doivent être obligatoirement cadrés par la loi pour se comporter dignement.... la grande classe Rolling Eyes

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: La vengeance

Revenir en haut Aller en bas
 

La vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFJ - Le Conseiller-