Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Rêver = une narcotisation du 9 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 21
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 790

Message(#) Sujet: Rêver = une narcotisation du 9 ? Jeu 29 Mai 2014, 22:21

Bonjour,

D'après ce que je lis, dans sa passion de paresse, le 9 a tendance à "narcotiser", c'est à dire trouver des activités anodines ayant pour but de l'écarter de ses objectifs personnels (ou surtout d'après moi des trucs qu'il est obligé de faire un jour ou l'autre mais qui l'emmerdent), ex : cigarette, nourriture, jeux vidéos, TV. Il le fait inconsciemment, ça le "soulage", ça le fait penser à autre chose, et vu la passivité du 9, c'est un moyen de dépenser son énergie qu'il accumule sans cesse.

Étant 9, je narcotise donc pas mal. J'ai eu ma grosse période jeux vidéos où c'était le seul truc auquel je pensais, le moindre de mes temps libre je le consacrais à ça. Maintenant je me suis calmé, je suis plutôt bouffe (fruits, gâteux, amande, eau (ouais je bois des litres au robinet je sais pas pourquoi), saucisson, pain, nutella). Plein de petits trucs qui offrent un goût dans la bouche. Je ressens le besoin de les manger, et souvent je suis déçu, donc je mange un autre truc, puis un autre etc. Ce que je préfère c'est les amandes, car ça a un petit goût mais une fois mangé ça laisse pas de goût dans la bouche, contrairement au nutella par exemple qui écoeurt. 

Bref je divague. Je me demandais donc, vu que je ne vois jamais ça dans les livres ou e-book, si la rêverie pourrait être une narcotisation. Je m'explique. Ce que j'appelle rêver c'est m'imaginer des scénarios où je parle à des gens, je peux aller jusuq'à m'imaginer des IRL où je vous rencontre  et on parle MBTI...  Mort Tout un tas d'histoire fictives,  des discussions où  j'expose mes points de vus avec assurance ou alors imaginer que mon chat se fait écraser et je suis bouleversé. Bref pas grand chose de productif mais je me demandais si ça n'était pas un mécanisme de narcotisation. Car je fais cela la plupart du temps en cours ou quand je dois réviser. C'est donc une activité qui me détourne de mes objectifs. 

Je le considère donc comme une narcotisation car : 
- ça me détourne de mes objectifs
- je le fais quand je suis contraint de faire quelque chose
- ça me fait ressentir des choses 
- il y a une sorte de cercle vicieux, comme les jeux vidéos ou la nourriture. Quand je suis embarqué dans une rêverie, elle prend de l'importance et je consacre mon énergie sciemment pour terminer l'histoire que je me suis inventé, au détriment d'une activité plus importante.

Et surtout, est-ce que d'autres 9 constatent la même chose ?


Je sais que d'autres types que les 9 rêvent, tout comme d'autres types que les 1 peuvent être perfectionnistes selon les situations. Seulement vu la récurrence de cette activité je me demandais si elle n'était pas liée à ce type.


Dernière édition par GreenMo' le Ven 30 Mai 2014, 22:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Jeu 29 Mai 2014, 23:08

oui il m'arrive de faire la même chose et je culpabilise pas mal de gacher mon temps et mon potentiel en procrastination bête.

par contre je ne suis pas 9, mais 5w4 (le 9 viens juste après).

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 21
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 790

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Ven 30 Mai 2014, 11:49

Lauterwasser a écrit:
par contre je ne suis pas 9, mais 5w4 (le 9 viens juste après).
Ah oui tiens, j'ai jamais rien lu non plus sur les 2 et 3emes types alors que je vois souvent des gens qui se mettent 3 enneatypes ici. Des précisions SVP ? Sans rien y connaître je me mettrais 9w1 4w5 7w*.

Edit : ne nous embêtez pas à répondre à cette demande ça a déjà été fait


Dernière édition par GreenMo' le Ven 30 Mai 2014, 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 888

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Ven 30 Mai 2014, 12:57

Je crois que toutes activités "secondaires" répétées dont le but inconscient est de se détourner des choses importantes peut être considéré comme de la narcotisation.

Je suis de type 9. Je me reconnais pas mal dans ce que tu dis. A vrai dire tellement que pour moi la "rêverie" fait partie intégrante de mon quotidien, j'y passe à peu près la majorité de mon temps, et je la considère "normale". Comme toi, je m'imagine de multiples scénarios, surtout des conversations, des endroits imaginaires, des situations impossibles ou possibles,  des idées, des conceptions, etc.
J'aurais néanmoins du mal à exprimer avec certitude s'il s'agit d'un moyen de se "perdre" et d'éviter les choses essentielles, car je considère la rêverie justement essentielle, constructive et faisant partie intégrante de mon identité, même si tous les ISTJ du monde vont considérer qu'organiser leur maison est infiniment plus important et ne vont pas concevoir la possibilité que se détacher des objets immédiats est non seulement possible mais pouvant également participer à leur félicité et à la construction de leur intelligence...
Là où elle devient problématique c'est lorsqu'elle intervient à des moments inopportuns où la concentration est de mise ( et là les ISxJ auront raison  Razz ), ou pour ne pas se lancer dans une activité réellement importante...
Il faut peut être identifier à quel moment elle intervient pour mieux la réguler si besoin...sans culpabiliser pour autant le fait d'être un rêveur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléaphile
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP 9w1 so/sx
Age : 22
Lieu : Derrière toi.
Emploi : Etudiant en prépa lettre
Inscription : 28/06/2013
Messages : 266

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Ven 30 Mai 2014, 14:21

Le problème, c'est que tous les 9 du forum sont xNFP (je crois ?), donc on va partir avec un biais Ne-Fi bien dopé en rêverie de base é.è je rêve aussi pas mal, et quand j'étais en mode 9 mal équilibré il y a quelques années, je rêvais encore bien plus : j'étais constamment paumé dans des mondes de science-fiction ou de fantasy, je créais même les miens, et je fantasmais beaucoup trop la réalité. Maaaais en même temps, j'étais en plein développement anarchique de mon Fi, donc pour ce que ça vaut... x.X

Je suis peut-être moins sujet à la rêverie qu'à la réflexion en fait... j'aime beaucoup réfléchir et cérébraliser, rationaliser, je suis beaucoup dans ma tête pour un ENFP (?), et forcément cette façon de tout ramener à la pensée dispense d'action... d'où peut-être une narcotisation ? faut dire que c'est une sacrée zone de confort... (les 9 pourraient donc avoir une posture de "retrait intellectuel", un peu comme les 5 (en moins hardcore 8P ) ?). En tout cas, j'ai tendance à voir d'un bon oeil les situations où la fraîche spontanéité l'emporte sur les piétinements mentaux (Cf. mon pseudo)... intégration en 3 ?

_______________________________________
« Quand je me sais photographié, je me transforme en image » Roland Barthes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1158

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Ven 30 Mai 2014, 18:12

Salut green mo

Citation :
Bref je divague. Je me demandais donc, vu que je ne vois jamais ça dans les livres ou e-book, si la rêverie pourrait être une narcotisation. Je m'explique. Ce que j'appelle rêver c'est m'imaginer des scénarios où je parle à des gens, je peux aller jusuq'à m'imaginer des IRL où je vous rencontre  et on parle MBTI...  
Qu'il s 'agisse d'une transe hypnotique oui, à priori ca n'est pas stricto sensu une narcotisation. La narcotisation est un comportement cad un vecteur d’oubli de soi même qui passe par le "faire".

J'entends néanmoins que tu te fuit toi même dans ces rêveries.
Citation :

Je sais que d'autres types que les 9 rêvent, tout comme d'autres types que les 1 peuvent être perfectionnistes selon les situations. Seulement vu la récurrence de cette activité je me demandais si elle n'était pas liée à ce type.
Il y a 9 bonnes raisons de rever.
A priori tu retrouveras cela de facon plus marquée chez les énnéatypes intérieurs et en particulier chez le 7.

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lemurien
Aucun rang assigné


Type : xxxJ
Age : 48
Lieu : madagascar
Emploi : N/A
Inscription : 17/12/2012
Messages : 174

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Ven 25 Juil 2014, 23:40



Je le considère donc comme une narcotisation car : 
- ça me détourne de mes objectifs
- je le fais quand je suis contraint de faire quelque chose
- ça me fait ressentir des choses 
- il y a une sorte de cercle vicieux, comme les jeux vidéos ou la nourriture. Quand je suis embarqué dans une rêverie, elle prend de l'importance et je consacre mon énergie sciemment pour terminer l'histoire que je me suis inventé, au détriment d'une activité plus importante.

Et surtout, est-ce que d'autres 9 constatent la même chose ?


Je sais que d'autres types que les 9 rêvent, tout comme d'autres types que les 1 peuvent être perfectionnistes selon les situations. Seulement vu la récurrence de cette activité je me demandais si elle n'était pas liée à ce type.[/quote]

Je confirme pour moi, j'ai eu pas mal de périodes d'évasion, par la littérature, la musique, le jeu d'echecs, l'informatique, des chemins que les autres voulaient bien tracer pour moi. Je crois même que je me suis construit à partir de ca. Par ailleurs j'ai souvent donné l'impression à mon entourage d'être endormi, avec tous les préjugés négatifs que cela pouvait entrainer (surtout de la part des Si dom et Se dom).
Accessoirement, Greenmo, un de mes premiers pseudos sur internet (ca doit remonter à une quinzaine d'années) était green moon Smile, probablement l'expression de la narcotisation du 9w1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 888

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Sam 26 Juil 2014, 00:14

Ouais je me reconnais pas mal en ce qui me concerne, ça me fait perdre beaucoup de temps même si c'est quelque chose que j'apprécie.

Je ne sais pas si c'est aussi un truc de 9, mais parfois il faut que je change complètement d'environnement pour pouvoir me concentrer sur un truc important et ne pas m'éparpiller, chez moi étant un lieu où je m'évade trop facilement (genre pour mes études, aller en bibliothèque ou autre, ou tout endroit où je ne peux pas me distraire...xD)

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Sam 26 Juil 2014, 09:37

Perdre du temps... Selon quel critère ?

En quoi "narcotiser" serait une perte de temps...

Il ne faut pas s'approprier la défaillance d'un type et l'expliquer par des comportements... Il faut s'approprier la vertu d'un type et voir si nous avons le comportement associé !

"narcotiser"... cela me fait penser une drogue, et donc, un rapport maître/esclave avec d'une par une substance qui n'a pas de volonté et d'autre part une personne qui n'en à plus.

GreenMo' , pourrais-tu confirmer que l'expression de ce ressenti que tu associes au 9 est effectivement apparenté un "une drogue dont tu ne peux te défaire" ?

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 888

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Sam 26 Juil 2014, 15:11

Lunaire a écrit:
Il ne faut pas s'approprier la défaillance d'un type et l'expliquer par des comportements... Il faut s'approprier la vertu d'un type et voir si nous avons le comportement associé !

Bof, ca c'est une démarche idéalisée de l'enneagramme. Moi je préfère voir ce qui ne va pas, me mettre sur la tronche carte sur table et honnêtement toutes les failles ou les tendances que je peux observer objectivement chez moi, sans m'inventer pour autant des problèmes ou en sous-estimer d'autres. Ça rend humble et ça permet de constater que tous les individus sur terre ont tous de la médiocrité et des faiblesses en eux. Quand je dis perte de temps c'est que c'est une conséquence observable d'un comportement que j'ai réellement. J'adore la rêverie, que je considère très utile, mais je sais qu'il faut aussi que je sache la moduler quand je fais une activité importante qui nécessite efficacité et concentration...

J'ai notamment passé une grande partie de mon adolescence à "perdre mon temps", en me plongeant dans des activités chronophages (ordi, jeux vidéos...) qui ne m'ont pas spécialement apportés grand chose. C'était une manière de fuir la réalité, de m'isoler, de me "perdre" et de ne rien faire d'autre, m'en contentant parfaitement et ne rien désirer d'autre. C'est surtout les deux derniers points le pire.


Lunaire a écrit:
"narcotiser"... cela me fait penser une drogue, et donc, un rapport maître/esclave avec d'une par une substance qui n'a pas de volonté et d'autre part une personne qui n'en à plus.

C'est ça. Quand le 9 narcotise il se plonge dans une activité secondaire le coupant de ses émotions négatives, de son ressenti et de ses priorités, parfois de manière addictive (on parle même de "transe").

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 21
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 790

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Dim 27 Juil 2014, 15:39

À vrai dire j'ai découvert le mot narcotiser dans des documents sur l'enneagramme (le type 9 de surcoît) et je l'associais simplement à : une activité secondaire qui nous détourne de nos réelles priorités. Mais sans forcément inclure l'aspect addictif (bien sur la dépendance peut survenir à force de pratiquer cette activité). Ça relevait plus pour moi de la dépendance affective que physique.

Ensuite pour ce qui est de "en quoi narcotiser serait inutile" j'i aussi beaucoup tiqué là-dessus. Le truc c'est que c'est pas inutile, mais le 9 a du mal à hiérarchiser l'importance de ses activités. Maintenant je ne me dis plus que mes rêveries sont sans intérêt, j'aime passer du temps dans mon imaginaire ou même digérer longuement un évènement, ou une idée. Le problème c'est quand elles interviennent lorsque je dois apprendre des cours, (je peux rester 3 heures sur une chaise sans rien avoir appris...). J'espere que tu as compris où je voulais en venir. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Dim 27 Juil 2014, 19:27

Oui, complètement...

Le 9 doit être actif, soit pour lui-même, soit pour les autres... L'inactivité n'est pas bonne pour lui... Il transforme cette inactivité en des activités inutiles.

Mais rêver n'est pas une activité du centre instinctif mais plutôt du centre mental. Dans ton cas, GreenMo', je dirais que tu co-réprimes le centre instinctif et mental... Ta hiérarchie des centres serait alors, instinctif, émotionnel, mental (co-réprimé instinctif). En d'autre terme, tu t'intègres probablement en 3 (acquisition de la vertu) et te désintègre en 6 (acquisition de la passion).


_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 21
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 790

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Ven 01 Aoû 2014, 00:25

En effet c'est ce que je m'étais dit pour les centres. Cependant selon une source différente il s'avère que les 9 qui co-répriment le centre mental s'intègrent en 6 et se désintègre en 3...

Citation :
le 9 α réprime le centre émotionnel et a pour type d'intégration le 3 ;
le 9 μ réprime le centre mental et a pour type d'intégration le 6.

http://www.enneagramme.com/Theorie/9_intdes.htm
(c'est très étrange car j'ai le souvenir d'avoir lu l'inverse)

Pourrais-tu m'éclairer sur les différences entre deux 9 intégrés, mais l'un en 3 et l'autre en 6 ? 
Car personnellement j'associe la productivité du 3 à la vertu du type 9 et je vois difficilement comment un 9 pourrait s'intégrer en 6. Par ailleurs, il m'arrive souvent de sentir que j'acquière la passion du 6, la peur, lorsque je m'enfonce dans l'immobilisme.

_______________________________________
"Better an oops than a what If"

-------------------------------

L'Esprit du Naturisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1158

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Mar 05 Aoû 2014, 14:35

Normalement tu ne devrait pas avoir besoin du mecanisme d'integration/désintegration pour trouver ta hierarchie des centres.

Il suffit de voir ce qui tiens encore quand tu a fait une nuit blanche...Ca devrait etre facile à observer Razz

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 21
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 790

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Mar 05 Aoû 2014, 19:58

Oui d'accord mais au final, je m'intègre en quoi ?

Sinon je dirais que je réprime le centre mental après une nuit blanche. Je suis incapable de réfléchir calmement, je m'emporte dans une spirale de désespoir, je deviens "hyper-émotif", je finis souvent la journée anéanti sur mon lit, et le lendemain (normalement) tout va mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1158

Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ? Mar 05 Aoû 2014, 20:49

Citation :
Oui d'accord mais au final, je m'intègre en quoi ?
Si tu reprîmes le mental cela fait de toi un 9 mu et donc en 6 Smile

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Rêver = une narcotisation du 9 ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Rêver = une narcotisation du 9 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rêver = une narcotisation du 9 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: L'Ennéagramme et autres tests psycho :: L'Ennéagramme-