Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -43%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
24.71 €

Partagez
 

 quel metier pour vous?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
mango
Aucun rang assigné


Type : INFP 1w9
Age : 41
Lieu : à l'Est en France
Inscription : 14/02/2021
Messages : 43

quel metier pour vous? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: quel metier pour vous? quel metier pour vous? - Page 2 Icon_minitimeJeu 15 Avr 2021, 13:59

@Geogaddi a écrit:
Bonjour Mango, en fait je ne voulais pas souligner une possible incompetence des INFP en sciences, je connais des INFP ingenieurs et medecins, mais plutot par rapport aux preferences, car il me semble que beaucoup s'epanouissent dans l'art et les lettres.

Peut être... ou peut être pas?  quel metier pour vous? - Page 2 1f604  quel metier pour vous? - Page 2 1f609 C'est vrai que les diverses ressources sur le MBTI proposent plus particulièrement des pistes d'orientation pour les INFPs dans ces domaines, probablement en lien avec une certaine créativité (quoique la créativité n'est pas antinomique avec ce qui a trait à la science, au contraire!). Je ne sais pas si cela existe, mais il faudrait disposer d'études statistiques sur la répartition des types dans certains métiers. Cela ne serait pas inintéressant à connaître pour savoir si effectivement il y a une surreprésentation de certains types dans certaines activités ou métiers.

@Geogaddi a écrit:

De plus j'avais lu sur ce forum une discussion a propos des INFP et des sciences et qui disait qu'ils pouvaient avoir des difficultes dans ces domaines.
Je pense que les INFP se defendent bien en sciences si ca sert leurs valeurs car ils peuvent etre tres determines.

Je pense aussi que les INFP peuvent être très déterninés pour atteindre leurs buts. Quant à des difficultés en sciences, cela provient à mon avis de beaucoup d'autres choses. De part ma situation, je vois par exemple qu'il y a énormément de lacunes au niveau du langage (expression écrite) et de la maîtrise de notions mathématiques d'une manière générale chez les jeunes, accumulées tout au long de leur scolarité. En physique et mathématiques, c'est d'ailleurs en France plus qu'ailleurs en Europe où le niveau continue à chuter de façon notable depuis plusieurs années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procrastination
Aucun rang assigné


Type : INTP, 5w4 (l'aile en question est marquée)
Age : 20
Lieu : Système solaire (comment ça, l'échelle est trop petite?)
Inscription : 18/06/2020
Messages : 125

quel metier pour vous? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: quel metier pour vous? quel metier pour vous? - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Avr 2021, 07:29

J'aimerais devenir linguiste (recherche et enseignement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PierreDuTerrail
Aucun rang assigné
PierreDuTerrail

Type : INFP
Age : 38
Lieu : Sur le fil
Inscription : 27/07/2021
Messages : 6

quel metier pour vous? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: quel metier pour vous? quel metier pour vous? - Page 2 Icon_minitimeMar 27 Juil 2021, 10:55

Bonjour à tous,

Je suis Jardinier Paysagiste.

J'ai trouvé quelques éléments intéressants pour un INFP dans ce métier.
Mais pas que.

Je bossais précédemment en intérieur sous lumière artificielle en équipe nombreuse à exécuter des tâches qui n'avaient à mes yeux pas de sens.
La nécessité de m'en extraire m'est apparue comme une urgence.
J'ai pris le 1er job qui s'offrait à moi répondant à mon besoin d'extérieur : j'ai taillé de la vigne l'hiver, seul avec mon sécateur au milieu d'hectares dénudés et balayés par les vents et la pluie, en écoutant mes émissions radiophoniques culturelles préférées. Je vous cache pas que c'était raide, mais pour le voyage introspectif, c'était parfait : Laisser travailler le corps, mécaniquement, et son esprit digresser librement.
J'ai pris un sale hiver sur la tête, cette année là.
Mais pour un insomniaque qui n'arrivait pas à calmer son cerveau pour trouver le repos, se mettre physiquement à l'épreuve m'est apparu salutaire.
"Si je survis mentalement à ça, je bosserai toujours dehors."
7 ans plus tard, j'y suis encore.

J'ai appris à identifier les plantes par un apprentissage personnel : livres /internet/terrain. Passionnant.
J'apprends à les connaître par empirisme. Et j'en ai encore, ô bonheur ! pour le reste de ma vie.
J'ai plongé tout entier dans l'apprentissage de la botanique, de l'agronomie, de la météorologie, etc... par mes propres moyens, et avec quelques collègues et clients partageurs. C'est un métier auquel l'on peut accéder en passant par l'entrée des artistes.
Travail principalement seul ou en binôme. Si ça matche en équipe, c'est le gros kiff : chacun affairé dans son coin à être vigilant aux actions de l'autre sans marcher sur ses plates-bandes. Se comprendre intuitivement au travers du mouvement et de l'avancement constaté du chantier. Pas de mots superflus. Rentrer dans son monde intérieur pendant 2 heures, laisser parler le corps et sa mémoire du geste, poser le regard partout, s'en nourrir, et retrouver le collègue ensuite pour le moment de partage : observations, idées, organisation.

Être prestataire de service dans le secteur du jardinage est un bon moyen de faire dans la pédagogie auprès de la clientèle, et ça prend un sens particulier à notre époque d'enjeux environnementaux majeurs. C'est parfois très valorisant, très gratifiant, mais souvent fatigant. Un peu de stress social.
Quand il y a la possibilité de créer un jardin élégant et cohérent pour une clientèle sympathique et sensible, l'harmonie ressentie peut-être intense.
Faire de l'entretien de jardins, c'est aussi potentiellement faire dans le social auprès d'une clientèle majoritairement composée de veuves de 80 ans en moyenne. C'est souvent très enrichissant, rude de temps en temps mais parfois merveilleux de tendresse, autour d'un café.

Je ne vais pas vous cacher les points négatifs rencontrés dans ce métier, qui peuvent être une la bête noire de l'INFP :

Bosser avec un bourrin qui connaît mieux sa tronçonneuse que l'arbre, et qui s'en cogne de l'environnement.

Travailler avec une personnalité extrêmement pragmatique, très formatrice pour le coup, mais qui vous juge mal à chaque question posée semblant sortir de son référentiel. Du stress permanent, un coup à se décourager.

Être au service d'une clientèle régulière autoritaire et intransigeante, parfois franchement irrespectueuse, surtout si la tâche demandée semble déjà absurde à la base.

Rencontrer des problèmes organisationnels, livré à soi-même. Voire des pannes de matériel.

Être cantonné à un rôle d'opérateur sur machine : pousser une tondeuse sur des milliers de m2 ou tailler des km de haie.

Travailler au sein d'une entreprise qui néglige la relation client, trop prise par la notion de rendement.

Et pour la création : avoir du mal à prendre des décisions, pris par le vertige des nombreux paramètres et l'idée de décider pour quelqu'un.

N'envoyer que du lourd, trop solliciter son corps, pas assez son cerveau.

J'ai écumé quelques entreprises, globalement la profession manque cruellement de personnes douces et sensibles, de femmes, aussi, mais on en croise de plus en plus qui s'accrochent à leur envie de transformer leur expérience en projet perso se rapprochant de leurs idéaux.

Je pense aujourd'hui avoir suffisamment de connaissances et d'expérience pour m'affranchir de ma dépendance à une hiérarchie, en développant ma propre activité. Encouragé par une clientèle passée qui s'est parfois montrée très reconnaissante. Au bout de 7 ans dehors.

Mais le cadre reste nécessaire : partenaires pour la gestion, la compta, le juridique, la maintenance, voire même pour certaines opérations de terrain, pour un indécrottable infp qui se laisserait à coup sûr déborder et vivrait dans le stress permanent.


J'espère vous éclairer un peu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




quel metier pour vous? - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: quel metier pour vous? quel metier pour vous? - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

quel metier pour vous?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-