Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
119.97 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 les relations superficielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
loupalladium
Aucun rang assigné
loupalladium

Type : INFJ
Age : 43
Lieu : Mons
Emploi : paramédical
Inscription : 30/11/2013
Messages : 28

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMar 10 Déc 2013, 10:44

Comment gérer vous les relations superficielles?

Quand je m''investis dans une relation, je ne le fais pas à la légère.

Et j'ai beaucoup de mal à entretenir des relations "superficielles" ou de copinage

si la relation n'évolue pas vers qqch de plus profond, je m'ennuie très vite et surtout je n'y vois pas l'intérêt...

Mais malgré tout j'aimerais trouver un moyen de gérer ça, je suis fondatrice d'un forum que je gère et avec lequel j'organise des activités diverses et variées donc je suis régulièrement en contact avec pas mal de gens que je vois parfois qu'une ou 2 fois, parfois régulièrement mais ça reste des discussions en superficie, ce sont des personnes que je ne croise que dans le cadre de ces activités.

Je n'ai probablement pas le détachement suffisant....

si vous avez des pistes?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginger.forumactif.com
Ruiz Lopez
Revenant
Ruiz Lopez

Type : INFP
Age : 40
Lieu : Quelque part par là
Emploi : Caméléon
Inscription : 02/12/2013
Messages : 161

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMar 10 Déc 2013, 10:52

Si tu te forces à rester dans des relations superficielles alors que tu sens que tu as besoin que ça évolue, tu risques de vite te retrouver frustrée. Qu'est ce qui t'empêcherait d'avoir des relations plus approfondies avec ces gens ? Il y en a sans doute certains qui sont demandeurs.

_______________________________________
Sème un acte, tu récolteras une habitude. Sème une habitude, tu récolteras un caractère. Sème un caractère, tu récolteras une destinée. - Dalaï Lama

les relations superficielles Entete11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loupalladium
Aucun rang assigné
loupalladium

Type : INFJ
Age : 43
Lieu : Mons
Emploi : paramédical
Inscription : 30/11/2013
Messages : 28

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMar 10 Déc 2013, 11:10

oui probablement mais c'est assez difficile de faire la part des choses.


Ma position d'admin font que certains n'osent pas, que d'autres le font par intérêt ou par curiosité, et résultat des courses j'ai eu qques sales blagues.

INFJ, donc un peu éponge de tout ce qui se passe autour, relativement appréciée et demandée, parfois même un peu trop, et alors c'est moi qui m'enfui

oui je sais je suis complexe  Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginger.forumactif.com
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 38
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMar 10 Déc 2013, 11:12

lorsque tu es en activité avec ces personnes, ose être toi-même !
rien ne t'interdit de parler directement de choses profondes, après tout elle sont peut-être plus intelligentes que tu ne le penses.

si la personne n'accroche pas et bien tant pis, passe à une autre, vous êtes plusieurs dans le groupe tu aura forcément une conversation intéressante avant la fin de la journée.

utilise ton flair, pour ma part c'est ce que je fais pour détecter les personnes avec lesquelles je peux être en congruence.



petite question, est-ce nécéssaire pour toi d'avoir un grand nombre d'amis ?
parceque si tu souhaites avoir des relations profondes avec un grand nombre de personnes, tu risque de t'épuiser du fait de ton introversion.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia
Aucun rang assigné
Tia

Type : INFJ
Age : 40
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMar 10 Déc 2013, 13:25

C'est une question délicate, qui se traite un peu au jour le jour, pour moi. J'ai tendance à avoir Fe qui déborde facilement et après je n'arrive plus à gérer le nombre d'interactions Wink
J'essaie de garder en tête que tout le monde ne souhaite pas la même chose et qu'on a parfois des surprises, donc quand je vois de simples connaissances, je suis sympa, etc... par contre je les voit peu, je protège jalousement mon temps de solitude et propose surtout des sorties aux amis proches. L'exception, c'est si la personne à un centre d'intérêt qui coïncide avec une sortie prévue, là je propose.

Bref, je vois peu mes connaissances, ils me reprochent facilement d'être "toujours débordée" (insérer ici un smiley qui tousse "huhum", pas trouvé dans la galerie des smiley..) et je culpabilise. Mais rien ne change, parce que dans le fond je ne le souhaite pas.

Lauterwasser, moi je trouve ça vraiment pénible d'essayer de lancer une vraie discussion avec quelqu'un qui ne va pas respecter mes valeurs ou pas comprendre. Ca bascule aussi sec dans les stéréotypes, ou bien j'ai l'impression de me prendre une porte dans la figure alors que je viens de me dévoiler un peu : ça me pompe une énergie considérable, donc j'évite le plus possible. C'est l'expérience qui parle Wink Ca ne m'empêche pas de lancer des perches quand je rencontre une nouvelle personne, histoire de voir si ça mord...

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Lunaire
Aucun rang assigné
Lunaire

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 52
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMar 10 Déc 2013, 15:48

Bonjour loupalladium,

Mon tableau relationnel serait plutôt quelques personnages à l'avant plan et de plus en plus de personnage au fur et à mesur qu'on s'enfonce dans les profondeurs du décore. Et inversément, j'entretiens plus volontier des relations profondes avec les personnages de l'avant plan. Mais mon élant est toujours d'avoir une relation profonde avec quelqu'un.

Par contre, ce n'est que rarement réciproque. Ici, j'en veux beaucoup à mon intuition. La personne évite de me dire certaines choses, mais comme dans un texte à trou, je comble naturellement les non-dit, et parfois, sans m'en rendre compte. J'imagine alors que la personne m'a confié des secrets alors que cela n'a pas du tout été son intention. J'imagine avoir eu une relation profonde, alors que cela n'a pas été le cas. Spécifiquement, c'est un souci relationnel qui m'occasionne une sorte d'incompréhension. Je dois fouiller dans ma mémoire après les conversations que j'ai eue avec cette personne pour me rendre compte après coup de ce qu'elle m'a dit et de ce que j'ai compris.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 38
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMar 10 Déc 2013, 17:14

tia.infj a écrit:
C'est une question délicate, qui se traite un peu au jour le jour, pour moi. J'ai tendance à avoir Fe qui déborde facilement et après je n'arrive plus à gérer le nombre d'interactions Wink
J'essaie de garder en tête que tout le monde ne souhaite pas la même chose et qu'on a parfois des surprises, donc quand je vois de simples connaissances, je suis sympa, etc... par contre je les voit peu, je protège jalousement mon temps de solitude et propose surtout des sorties aux amis proches. L'exception, c'est si la personne à un centre d'intérêt qui coïncide avec une sortie prévue, là je propose.

Bref, je vois peu mes connaissances, ils me reprochent facilement d'être "toujours débordée" (insérer ici un smiley qui tousse "huhum", pas trouvé dans la galerie des smiley..) et je culpabilise. Mais rien ne change, parce que dans le fond je ne le souhaite pas.

Lauterwasser, moi je trouve ça vraiment pénible d'essayer de lancer une vraie discussion avec quelqu'un qui ne va pas respecter mes valeurs ou pas comprendre. Ca bascule aussi sec dans les stéréotypes, ou bien j'ai l'impression de me prendre une porte dans la figure alors que je viens de me dévoiler un peu : ça me pompe une énergie considérable, donc j'évite le plus possible. C'est l'expérience qui parle Wink Ca ne m'empêche pas de lancer des perches quand je rencontre une nouvelle personne, histoire de voir si ça mord...

j'ai le même ressenti, (particulièrement ce que j'ai mis en gras).
j'ai simplement répondu en fonction de sa demande par rapport aux personnes rencontrée lors des activités qu'elle mets en place.
d'ou ma proposition, pour ne pas être pompée, de passer à une autre personne quand le feelling est pauvre ou contrariant avec la précédente.


Quel sont ces activités, Loupaladium ?
tu t'y sent très à l'aise ou non ?
il y a quand même un thème fédérateur commun j'imagine, ce qui facilite l'échange. non ?

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMar 10 Déc 2013, 19:40

Et bien moi c'est l'inverse, je n'arrive plus à avoir de relation profonde, je reste dans la superficialité. (ce qui me convient très bien, moins aux autres)

Je crains une relation plus profonde, où l'on s'ouvre réellement à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Awander
Aucun rang assigné
Awander

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 28
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 646

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMer 11 Déc 2013, 13:33

Quand tu connais beaucoup de gens, t'est obligé d'être plus ou moins superficiel.

_______________________________________
"Croire en soi, qu'importe ce que pensent les autres, croire en ses rêves et se bouger pour eux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherkkann
Intervenant polémique
Sherkkann

Type : ENTP
Age : 27
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMer 11 Déc 2013, 17:34

Les relations profondes viennent quand on commence à connaître l'autre et à être connectés. Espérer ce genre de relations avec de simple connaissance est idiot et naïf. En sois, je ne vois pas où cela peut poser problème, c'est juste comme ça, c'est une simple question de confiance et d'aisance... Un truc profond ça se construit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loupalladium
Aucun rang assigné
loupalladium

Type : INFJ
Age : 43
Lieu : Mons
Emploi : paramédical
Inscription : 30/11/2013
Messages : 28

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMer 11 Déc 2013, 18:25

les activités que j'organise sont de différents types: ciné, visite d'expo, bowling, resto, club de lecture.
parfois on est 4 parfois on est 20.

Parmi ces personnes, y'en a avec lesquelles j'accroche naturellement et on crée un lien amical aussi en dehors des activités, ces personnes je les choisi

Mais en tant qu'admin du forum et principale organisatrice, je croise tout un tas de personne plus ou moins fréquemment, et donc je suis un peu "obligée" d'avoir des relations superficielles.
Donc non le but n'est pas de développer une amitié profonde avec tout le monde.

Je me retrouve simplement confrontée à connaître une quantité de gens, des que je kiffe vraiment, d'autres que je trouve sympa mais sans plus, et même des gens qui me laissent clairement indifférente ou que je peux pas encadrer. (heureusement ils sont peu nombreux)

et donc oui comme le souligne tia.infj parfois je culpabilise de devoir refuser des invitations de simples connaissances, car je n'ai pas le temps ou que je vois pas l'intéret d'entretenir une relation superficielle. J'ai ete invitée a des annifs ou pendaison de cremaillere. j'y vais pour faire plaisir mais ça me coûte une énergie incroyable.

j'ai le sentiment de ne pas être congruente dans ces relations, voire hypocrite et ça me perturbe bcp.

a vous lire, je pense que le travail que j'ai a faire c''est principalement de ne pas culpabiliser d'avoir des relations superficielles, de simplement accepter que je ne puisse pas faire autrement, et que avoir des relations superficielles (mon attitude) n'induit pas que je le sois (ma personnalité).






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginger.forumactif.com
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 38
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMer 11 Déc 2013, 19:14

je me questionne surtout sur le besoin de faire tous ces trucs alors que tu es IN

IN So ? pourquoi pas. étonnant mais pourquoi pas.

tu te force pas un peu quelque part?



je ne cherche pas à te décourager, au contraire, ça m'impressionne, mais je me questionne sur ta congruence.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loupalladium
Aucun rang assigné
loupalladium

Type : INFJ
Age : 43
Lieu : Mons
Emploi : paramédical
Inscription : 30/11/2013
Messages : 28

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMer 11 Déc 2013, 19:49

je comprends ton questionnement  Razz 

En fait ce forum et les activités pemettent aux gens de se rencontrer et de créer des liens et améliorent leur quotidien, ou les sortent de leur solitude.

si tu veux c'est un peu du bénévolat, ça aide les autres



mais en effet par moment si les interactions sont trop nombreuses ça m'épuise. j'ai tendance à me laisser emporter par le flux d'extraversion, à vouloir répondre a la demande en matiere de fréquence des activités
et de temps en temps il faut que je freine mais c'est pas toujours simple à faire comprendre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginger.forumactif.com
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 38
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMer 11 Déc 2013, 20:25

quel est ton intéret à faire bowling et restau avec des gens dont tu n'est pas sur de l'affinité que tu eux avoir ?
est-ce une association d'aide à la personne ?

est-ce pour mettre à l'épreuve ton introversion ?

si c'est le cas j'admire ta propension à sortir de ta zone de confort.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loupalladium
Aucun rang assigné
loupalladium

Type : INFJ
Age : 43
Lieu : Mons
Emploi : paramédical
Inscription : 30/11/2013
Messages : 28

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMer 11 Déc 2013, 20:47

mon intérêt?  aucun sinon aider
Et ça me fout régulièrement hors de moi qd on pense que je le fais par intéret ou pour avoir de la reconnaissance.

en général je reste près de la ou des personnes avec je suis effectivement amie  et j'observe juste que tout se passe bien.

au resto je me met en bout de table

aux expo  je suis souvent en retrait, j'aime me retrouver seule surtout quand il s'agit d'art

au bowling,  je forme mon équipe Razz


et oui sinon je le vois comme un challenge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginger.forumactif.com
Tia
Aucun rang assigné
Tia

Type : INFJ
Age : 40
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeJeu 12 Déc 2013, 10:20

@loupalladium a écrit:

j'ai le sentiment de ne pas être congruente dans ces relations,  voire hypocrite   et ça me perturbe bcp.

Moi c'est pareil. Je pense qu'il y a un tel changement dans notre façon d'être selon si on se repose sur Ni ou sur Fe qu'on a l'impression de mentir quand on passe en mode Fe, alors que par ailleurs on accorde beaucoup d'importance à l'authenticité, donc ça crée une sensation de fragmentation intérieure.
Quand j'ai quitté mon boulot ou j'avais beaucoup donné pour bien m'entendre avec tout le monde, etc. , une collègue m'a dit que ça allait me manquer tout ça. Et à l'intérieur, j'étais interloquée parce que tout ce que je pouvais penser c'est que j'étais tellement soulagée d'avoir du temps pour moi !

Je pense qu'il faut travailler ça selon deux axes, d'une part accepter que nos deux façons d'être sont également authentiques et font partie de nous, d'autre part que tout le monde n'éprouve pas notre besoin de connecter "en profondeur".

@loupalladium a écrit:

j'ai tendance à me laisser emporter par le flux d'extraversion, à vouloir répondre a la demande en matiere de fréquence des activités
et de temps en temps il faut que je freine mais c'est pas toujours simple à faire comprendre.
+1 !

@lauterwasser a écrit:

je me questionne surtout sur le besoin de faire tous ces trucs alors que tu es IN
Je pense que c'est un truc assez typique des INFJ, c'est pour ça qu'on ne nous repère pas forcément comme introvertis au premier abord. Pendant le stage que j'ai fait à l'étranger cet été, je me suis improvisée organisatrice de petites sorties et autres, sans me forcer, ça c'est fait tout seul. J'avais envie de tirer le meilleur de cette occasion, d'apprendre à connaître les autres et de passer de bons moments avec eux. Et effectivement, il y avait aussi une dimension "proposons un truc de groupe à ceux qui n'oseraient pas forcément demander et en ont envie". Ceci dit, une fois que le groupe a commencé à être soudé, je me suis un peu détachée pour faire des activités seule ou à deux...

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 38
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeJeu 12 Déc 2013, 11:10

la dynamique de groupe et les roles de chacun, piste intéressante à creuser dans ta situation, voir comment tu te positionnes, et voir si en changeant de role/position tu souffrirais moins.


_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia
Aucun rang assigné
Tia

Type : INFJ
Age : 40
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeJeu 12 Déc 2013, 11:30

Yep. Je pense que typiquement, on se trouve bien dans une alternance de situations introverties/extraverties. Du coup, on ne peut pas se reposer sur un modèle stable de type "je veux rester chez moi et qu'on me laisse tranquille" ou "je veux sortir". C'est plus demandeur car il faut être à l'écoute de ses envies du moment, mais aussi enrichissant...

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Lunaire
Aucun rang assigné
Lunaire

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 52
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeLun 17 Fév 2014, 09:33

Au fur et à mesure des interventions, le sujet dévie un peu Smile

Avoir des relations superficielles n'est pas un act de mensonge. C'est juste qu'un INFJ préfère de loin une relation en profondeur.

Mais je préfère parler de moi plutôt que de parler sur les INFJ.

Je crois que ma volonté de réduire le nombre de relation, et augmenter la qualité (la profondeur) de chacune de celles qui me restent correspond à ma volonté d'avoir du temps pour moi, du temps seul. Je repère nettement ce comportement avec mes enfants. J'ai de la change qu'ils soient autonome (mais peut-être l'ai-je voulu ainsi ?).

loupalladium, as-tu déjà essayé d'organiser quelque chose sans y participer ? Je pense que non, et tu devrais essayer. C'est extrêment gratifiant d'une certaines manières mais Fe en prend pour son grade de subir cette éloignement à voir les participants s'amuser... Mais la satisfaction est à un autre niveau (et si on ne le repère pas, Fe est frustré).

Je pensais à tord que mon côté 6 était la cause de certaines frustrations de rester dans l'ombre parce que je recherche souvent l'approbation de quelqu'un qui sache ce que je réalise à l'insu de tous, et pour le bien de tous. Ok, c'est de la vanité, clairement... Mais c'est probablement aussi une dérive des INFJ. Mais le plus remarquable, c'est que je n'éprouve pas ce besoin quand je suis seul, ou cantoner dans une tâche qui ne repose que sur moi et qui ne profite qu'à moi. Dans une forme très poussée d'individualisme, je ne recherche pas l'approbation de mes paires.

Finalement, Tia, je pense que la complexité d'un INFJ ne repose pas que sur son saint Ni dominant, mais sur le doublet de fonction Ni-Fe qui le caractérise.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lemurien
Aucun rang assigné


Type : xxxJ
Age : 52
Lieu : madagascar
Emploi : N/A
Inscription : 17/12/2012
Messages : 174

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMar 18 Fév 2014, 19:42

c'est juste (et la je parle pour moi, pas forcement comme représentant infj) que je ne peux pas, ou ne sais pas, faire autrement que d'être perdu dans les relations superficielles, cela se voit jusque sur mon visage et cela me pose pas mal de soucis relationnels. Je ne recherche pas la profondeur, je suis juste dedans, un peu comme l'aiguille sur la boussole, je ne sais pas aller ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enversversus
Aucun rang assigné
enversversus

Type : INFJ
Age : 34
Lieu : Québec-Montérégie
Emploi : Bénévole et en formation
Inscription : 11/01/2014
Messages : 8

les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitimeMer 14 Mai 2014, 00:55

Je me retrouve beaucoup dans ce que dit Tia et Tuxedo91.
Mais pour ma part, j'ai compris que si je restais chez moi avec mes chats, je ne survivrais pas dans ce monde (je suis au chômage, et en formation autodidacte). Si je deviens extravertis et que je me mêle à la société, je me trahi moi-même car je ne serais pas vraie.
Alors j'ai décidé au moins une fois par semaine de faire du bénévolat entre autres dans un centre communautaire, et depuis que j'y suis, beaucoup de changements positifs ont eu lieu et l'endroit est devenu plus connu et vivant. Beaucoup croit que je suis une extravertis et pourtant je révèle rarement ma vie privée, au compte-goutte en fait, et ça me demande énormément d'énergie de participer à ça. Ces derniers temps, je mets de la distance entre ce groupe et moi, et je cherche autre chose d'intéressant.
Ce qui me motive, 2 choses:
1-Trouver quelqu'un avec qui je pourrais connecter (j'en trouve quelques-uns mais parfois je suis déçue), avec qui il peut se développer une belle complicité, j'ai toujours l'impression que j'aime des gens toujours plus qu'eux ne m'aime et c'est pourquoi je me modère quant à ce que je leur donne ou leur démontre (je ne veux pas leur faire peur)
2-Me prouver que je sers à quelque chose et que par conséquent, je mérite de vivre et d'être aimé. Épargnez-moi les "tout le monde le mérite" svp.
Je trouve que dans le bénévolat, il y a une atmosphère tellement différente du travail-salarié, comme si les gens au sein du groupe n'étaient pas en compétition les uns avec les autres. On s'entraide vraiment. En ce sens, j'aime bien ce que je fais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




les relations superficielles Empty
Message(#) Sujet: Re: les relations superficielles les relations superficielles Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

les relations superficielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFJ - Le Conseiller-