Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Radio-réveil LENOVO SMART CLOCK ESSENTIAL
24.99 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 les SFJ et le poids de leur image

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeLun 30 Mar 2015, 21:33

As tu déjà envisagé que les sujets qui préoccupent A,B, et C, toi tu n en est strictement rien à faire. Et qu au fond de toi, tu te dis que il y a des choses bien plus importante qu une loi votée, pour on ne sait qu'elle raison, ni avec quel objectif (du moins en terme de clarté).

Peut être même que ça te perturbe, parce que Fe te force à contenter A,B,C. Personnellement, j utilise le silence (... irl Smile ).

Je pense que la solution de Sylphira est bien adapté au Si-Fe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeMar 31 Mar 2015, 12:49

@Henrimage, tu as raison, au fond cette foutue réforme sur l'économie du pays, je m'en fous un peu. Effectivement, il m'arrive trop souvent de "m'intéresser" à un sujet uniquement parce qu'il est évoqué par les autres, pour leur faire plaisir. Je ne peux pas dire que je me force parce que ça se fait inconsciemment.
Sinon je me remercie Sylphira pour les super conseils qu'elle m'a donnés, je compte vous répondre dans la soirée
Revenir en haut Aller en bas
Sylphira
Mère de Cthulhu
Sylphira

Type : ENT
Age : 35
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeMar 31 Mar 2015, 13:45

Oscar a écrit:
@Henrimage, tu as raison, au fond cette foutue réforme sur l'économie du pays, je m'en fous un peu. Effectivement, il m'arrive trop souvent de "m'intéresser" à un sujet uniquement parce qu'il est évoqué par les autres, pour leur faire plaisir. Je ne peux pas dire que je me force parce que ça se fait inconsciemment.
Sinon je me remercie Sylphira pour les super conseils qu'elle m'a donnés, je compte vous répondre dans la soirée

Anytime! Very Happy
Henri a géré aussi Smile

De toute façon, quelque soit le type MBTI ça s'appliquerait de toute façon. Pas dans le même ordre ni de le même manière. L'essentiel reste d'être en accord avec soi-même.
Après y'en a qui adorent se détester, mais là... Rolling Eyes

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeMer 01 Avr 2015, 13:36

Citation :
- Prends d'abord conscience du choc de ce que la personne te dit. Tu n'es pas d'accord, c'est entièrement ton droit. Ca provoque une sensation interne bien particulière.
- Pose maintenant l'idée sur la table, dans ta tête. (Manger du chien, non mais quelle idée!) Et fais appel à tes convictions et ton expérience (j'avais un chien, petite, il me parait inconcevable de le manger, le tuer pour le faire cuire après !) et disséquer avec ton Ti ( j'étais très proche de lui, c'était comme un ami... Manger du chien, ce serait comme être cannibale!)
- Ensuite, retourne vers l'autre. Demande toi si cette personne est suffisamment proche de toi et réceptive pour entendre et écouter cette conviction. Si ça vaut le coup, si ça "vibre" entre vous (Fe). Envisage les éventuelles réactions (Ne). Tu as le droit de vouloir affirmer ta conclusion (Moi, je suis contre le fait de manger du chien. J'avais un chien petite, et le manger, ce serait comme du cannibalisme.) comme tu as le droit de la garder pour toi (il/elle ne voudra/pourra pas m'écouter de toute façon, ça vaut pas la peine d'intervenir.)

J'aime bien tes conseils Sylphira Very Happy
Parfois, quand des comportements vont à l'encontre de valeurs profondes, il m'arrive d'exprimer mon désaccord, mais je le fais avec une voix à peine audible, ce qui me rend vraiment peu crédible. Et très souvent, même quand je parle de banalités, je m'arrête de parler en plein milieu de phrases en disant "euh non... rien" ou "non j'rigole". C'est très agaçant pour mes proches...
Sinon, en tant que Ti aux, tes opinions, tu les exprimes sans appréhension de la réaction des autres? Ce serait intéressant de connaitre tes réactions, puisque tu as mon ombre comme type.

Citation :
même si on rejette une idée ou une opinion, qu'on te contredit, qu'on est pas d'accord avec toi, cela ne voudra pas dire que c'est toi, personnellement, en tant qu'individu, qui est rejeté. Et inversement. Tu peux aimer quelqu'un mais ne pas être d'accord avec tout ce qu'il dit, fait, pense.

Citation :
Et puis détache toi de ce que les autres pensent de toi. Tu ne PEUX PAS être aimée par tout le monde. C'est comme ça.

Je crois que ces phrases seront des commandements pour moi! Praying
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeMer 01 Avr 2015, 13:42

@Luna a écrit:
Sinon, par rapport aux regards des autres, si tu te rendais compte que tu étais lesbienne par exemple, tu aurais beaucoup de mal à l'avouer ? Tu serais prête à vivre dans le dénie de ton orientation sexuelle ? (mes questions  Lol  )
Et tu serais prête à renier un de tes enfants s'il était homosexuel ? Ca paraît aberrant comme question, et pourtant.

Je dirais que si j'apprenais un beau jour que j'étais lesbienne, j'aurais du mal à digérer la nouvelle. Je me sentirais différente, hors-norme, et aurai beaucoup de mal à l'accepter. Mais si d'autres m'acceptaient comme je suis, m'encourageaient à accepter ma différence, il se pourrait que finalement je m'accepte. Et c'est ça le problème : il faut que j'apprenne à m'accepter sans qu'il faille que les autres le fassent pour moi, en quelques sortes.
En revanche s'il s'agissait de mon enfant, même si je serai dans un premier temps surprise, il serait inenvisageable de le renier! Shocked Les liens qui me liraient à lui seraient bien trop forts pour que son homosexualité m'empêche de l'aimer. Je pense même que je le défendrai face aux autres (en général, pour les autres, je suis capable de faire des choses bien plus "grandes" que pour moi)
Revenir en haut Aller en bas
Sylphira
Mère de Cthulhu
Sylphira

Type : ENT
Age : 35
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeMer 01 Avr 2015, 14:33

Hé hé merci, je suis contente que ça ait pu t'aider à y voir plus clair Smile

De mon côté tout dépend si je suis en mode "théorique" ou "personnel" avec la personne. Reprenons notre exemple, avec la nuance "cette personne, je la connais pas beaucoup." Donc pas d'engagement, rien. En fait, je vais pratiquer une pensée en entonnoir.

- Le première mouvement que j'aurais en entendant la personne me dire "manger du chien c'est cool" ce sera "mais encore?" Je vais chercher à savoir ce qu'il veut dire, pourquoi, comment (Ne). On sera en mode "théorie" pour moi, ce qu'il ressent face à ça ne sera pas pris en compte. En revanche, l'attitude corporelle, sa façon de s'exprimer, de peser ses mots seront analysées, alors je le pousserai à aller plus loin dans son raisonnement - là je me sers de Fe.

En groupe, j'aurais tendance à effacer mon individualité, la ranger bien dans ma tête, et à lancer une bonne dynamique, une bonne impulsion, à faire que tout le monde se sente bien. Je serai "à l'extérieur" de moi-même. Comme auparavant, ça ne m'empêchera pas de délimiter mon territoire et de taper du poing sur la table si ça dérape. Ce n'est qu'à la fin de l'évènement que je ferai le bilan de ce que chaque personne m'a inspirée, de ce que j'ai appris, de la dynamique de groupe.

Le fait est que j'aime avoir raison. Parfois, dans certains cas, ça m'attrape et ça me lâche plus. Je ne sais pas à quoi sont dus ces mouvements, ces moments "de folies" mais j'ai envie de gagner. Mais ça se calme vite en général.
Parfois aussi, il me parait important que certaines personnes aient une haute opinion de moi. Mais là encore, c'est le mystère total sur le pourquoi du processus.
Puis franchement, niveau critique qu'on pourrait me faire : personne ne pourrait être plus sévère que je ne le suis déjà avec moi-même.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeMer 01 Avr 2015, 20:09

.


Dernière édition par Oscar le Jeu 17 Sep 2015, 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeMer 01 Avr 2015, 21:42

Oscar a écrit:
@Luna a écrit:
Sinon, par rapport aux regards des autres, si tu te rendais compte que tu étais lesbienne par exemple, tu aurais beaucoup de mal à l'avouer ? Tu serais prête à vivre dans le dénie de ton orientation sexuelle ? (mes questions  Lol  )
Et tu serais prête à renier un de tes enfants s'il était homosexuel ? Ca paraît aberrant comme question, et pourtant.

Je dirais que si j'apprenais un beau jour que j'étais lesbienne, j'aurais du mal à digérer la nouvelle. Je me sentirais différente, hors-norme, et aurai beaucoup de mal à l'accepter. Mais si d'autres m'acceptaient comme je suis, m'encourageaient à accepter ma différence, il se pourrait que finalement je m'accepte. Et c'est ça le problème : il faut que j'apprenne à m'accepter sans qu'il faille que les autres le fassent pour moi, en quelques sortes.
En revanche s'il s'agissait de mon enfant, même si je serai dans un premier temps surprise, il serait inenvisageable de le renier! Shocked Les liens qui me liraient à lui seraient bien trop forts pour que son homosexualité m'empêche de l'aimer. Je pense même que je le défendrai face aux autres (en général, pour les autres, je suis capable de faire des choses bien plus "grandes" que pour moi)


Merci pour ta réponse.
J'ai quand même eu un chouilla peur que tu réponde avoir du mal à accepter ton enfant Smile

_______________________________________
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 33
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 941

les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeJeu 02 Avr 2015, 13:22

Oscar a écrit:
Citation Greenbat85 :
" Si tu es ISFJ, ce qui fait partie intégrante de ta personnalité, c'est bien plus fondamentalement le fait de chercher l'harmonie au dehors, et de façon concrète, que le comportement d'identification-conciliation que tu juges probablement à raison excessif."

Tu penses donc que ma peur du regard des autres, mon évitement des conflits et des situations de désaccord, bref mon comportement n'est pas forcément caractéristique de l'ISFJ ?
Ce n'est pas exactement ce que j'ai dit. C'est une caractéristique, ... mais pas fondamentale. C'est plus flexible. Je pense que ça fait partie du type mais que à l'échelle d'une vie de personne ça fait partie des éléments qui peuvent évoluer.
Disons que en travaillant ce dont on a parlé sur ce topic, tu vas t’embellir, mieux aborder les situations qui te posaient problème; par exemple, quand tu as besoin de satisfaire tes opinions personnels, en cherchant d'avantage d'autres "contextes" que ceux où tu t'exposais et te conformais aux attentes de gens qui ne te convenaient pas; et quand tu as besoin (le plus souvent?) de faire plaisir aux gens, en continuant de cultiver ton sens de l'harmonie; tu vas certainement t'épanouir et trouver le juste compromis entre aider les autres et t'aider toi même. Smile


_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
Sylphira

Type : ENT
Age : 35
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeJeu 02 Avr 2015, 13:26

@Luna a écrit:
Oscar a écrit:
@Luna a écrit:
Sinon, par rapport aux regards des autres, si tu te rendais compte que tu étais lesbienne par exemple, tu aurais beaucoup de mal à l'avouer ? Tu serais prête à vivre dans le dénie de ton orientation sexuelle ? (mes questions  Lol  )
Et tu serais prête à renier un de tes enfants s'il était homosexuel ? Ca paraît aberrant comme question, et pourtant.

Je dirais que si j'apprenais un beau jour que j'étais lesbienne, j'aurais du mal à digérer la nouvelle. Je me sentirais différente, hors-norme, et aurai beaucoup de mal à l'accepter. Mais si d'autres m'acceptaient comme je suis, m'encourageaient à accepter ma différence, il se pourrait que finalement je m'accepte. Et c'est ça le problème : il faut que j'apprenne à m'accepter sans qu'il faille que les autres le fassent pour moi, en quelques sortes.
En revanche s'il s'agissait de mon enfant, même si je serai dans un premier temps surprise, il serait inenvisageable de le renier! Shocked Les liens qui me liraient à lui seraient bien trop forts pour que son homosexualité m'empêche de l'aimer. Je pense même que je le défendrai face aux autres (en général, pour les autres, je suis capable de faire des choses bien plus "grandes" que pour moi)


Merci pour ta réponse.
J'ai quand même eu un chouilla peur que tu réponde avoir du mal à accepter ton enfant Smile

Et même si elle refusait de voir cette part là de la vie de cet éventuel enfant, ça ne voudrait pas pour autant dire qu'elle ne l'aimerait plus ou qu'elle ne voudrait plus jamais le/la revoir. Seulement dans un cadre défini, où ils ne parleraient pas de sa vie sentimentale, je ne vois pas où serait le drame.
On est pas des martyrs obligés d'accepter ses enfants à 100%. Et cet état de fait ne ferait pas de nous de mauvais parents d'ailleurs. Et heureusement.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeJeu 02 Avr 2015, 15:01

Ah mais oui, ce n'est pas ce que je voulais dire. Moi je n'aime pas à 100% mes parents.
Je parlais de totalement renier son enfant, perdre tout contacte avec lui parce que l'on accepterait pas une de ses particularités, par exemple son orientation sexuelle ou un trouble mental. (ça existe plus qu'on le croit !)

_______________________________________
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
Sylphira

Type : ENT
Age : 35
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeJeu 02 Avr 2015, 15:04

@Luna a écrit:
Ah mais oui, ce n'est pas ce que je voulais dire. Moi je n'aime pas à 100% mes parents.
Je parlais de totalement renier son enfant, perdre tout contacte avec lui parce que l'on accepterait pas une de ses particularités, par exemple son orientation sexuelle ou un trouble mental.

J'avais compris, c'est justement pour ça que je me permettais d'intervenir, je suis contente de voir qu'il y avait plus de nuances que ça Wink Ce serait dommage de s'enfermer dans une "obligation morale absolue" d'être un futur "parent parfait". Chacun a ses limites, dans ce qu'il considère comme tolérable. Respecter et se respecter.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Sep 2015, 15:40

@Sylphira a écrit:

On est pas des martyrs obligés d'accepter ses enfants à 100%
.... il m'arrive (très occasionnellement Embarassed ) de dire "ta gueule", quand ils me saoulent. Ca choque ma femme (ISFJ) ...

Lorsqu'elle s’énerve après eux, le sentiment de culpabilité peut durer très longtemps. Je pense (c'est une interprétation) que je lui apporte un certain confort, lorsque je dis  que nos enfants sont gentils, mignons et ... chiant.

J'ai pas mal d'exemple de culpabilité envers les enfants. Je pense que pour un Si-Fe, tous les comportements sont rattachés à une action d'éducation passé. La solution est à la fois simple et compliqué, simple car il suffit de se pardonner ces erreurs en tant que parent, compliqué car on se sent responsable du comportement de l'enfant.

Ne jamais oublier que   les parents ne crée pas l'enfant (oui, bon d'accord pour la reproduction), un enfant est un humain
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: les SFJ et le poids de leur image les SFJ et le poids de leur image - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

les SFJ et le poids de leur image

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Gardiens (SJ) :: ISFJ - Le Protecteur-