Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Attitude normale pour une ISFP ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Attitude normale pour une ISFP ? Sam 16 Mar 2013, 02:10

Voilà, j'ai souvent tendance si ce n'est toujours à prendre le contrôle lorsque je m'intègre réellement à un groupe et que je suis moi.

De la primaire au collège (pas à la maternelle, où je ne parlais jamais surement à cause de fait antérieur en rapport avec ma mère. J'étais là complètement passif et soumise, à un point que je ne faisais même pas réellement parti du groupe, je n'étais qu'une spectatrice à qui ont refilé toujours le rôle que personne ne voulait jouer, par exemple celui de la grande soeur lorsqu'on joué "à la maman", de toute façon je ne disais rien)
Donc de la primaire au collège, j'ai toujours été plutôt "leadeuse" dans mes groupes d'amis.

En fait dès que j'ai une relation un peu plus intime avec une personne que simple connaissance, je finis toujours par prendre le contrôle !
Dès que je suis moi, que je m'ouvre aux autres, mon fort caractère malgré que je sois plutôt "douce" fait que j'impose mon point de vu. Si ce n'est pas le cas, comme actuellement avec mes amies, c'est que ces personnes là sont encore de simple connaissance, je ne me suis pas réellement ouverte à elles.

N'est-ce pas étrange pour une ISFP ?

En colo par exemple, lorsque je tentais de m'ouvrir aux autres, d'être sociable, ça finissait toujours en dispute ! Je me disputais avec la personne ayant le plus fort caractère, comme pour une lutte de pouvoir, mais moi je le vivais très mal, ce n'est pas dans ma nature loin de là d'aimer les conflits, je suis une ISFP qui puisé 9 ! J'ai au contraire tendance à les fuir normalement (et encore ! Je n'hésite pas à opposer mes arguments durant une discussion, mais en même temps pour moi ça ne représente pas réellement un conflit, mais plutôt un échange d'idée et peut être même un enrichissement au final)

En fait ce n'est pas que j'aime dominé juste pour dominé, que je cherche à imposer mon point de vu, mais parce que je suis loin d'être une suiveuse, moi c'est "qui m'aime me suive !", si personne je serais alors solitaire.

Dans mes groupes d'amis c'est aussi que j'avais souvent des idées de jeux, du moins moi je les disais (peut être qu'ils en avaient d'avantage aussi ?)
Mais c'est vrai qu'au final je suis un peu devenu la "chef", je prenais d'avantage de décision, par exemple où l'on mange, à quelle table, vers quelle heure, est-ce que l'on s'inscrit au CDI ?
Mais c'est aussi parce que c'était des suiveurs, il y en a qui aiment l'être qui ont besoin qu'une personne décide à leur place ! Jamais compris...
Moi ce n'est pas que j'aime commandé, mais c'est vrai que si on ne fait pas à ma manière (surtout lorsque j'étais petite) ou que je ne suis pas d'accord, je reconnais que je ne ferais pas l'effort de m'adapter à l'envie de l'autre, je repartirais seule alors, c'est soit comme je le désire, soit quelques compromis ou rien du tout. Surtout lorsque j'étais petite en fait.
La maturité a fait que je suis beaucoup plus tolérante, prend réellement en considération les envies des autres (en même temps j'ai toujours eu l'habitude qu'on me suive, ma grande soeur me suivait aussi), mais tout ces comportement sont ils normaux pour une ISFP ?

En même temps il est dit dans la description que ce sont des être originaux ce qui induit qu'ils ne doivent pas être des suiveurs.

Et comme la solitude ne m'éffrait pas, c'est vrai que moi ça toujours été "qui m'aime me suive !", je ne cherche pas à imposer mon point de vu, mais je ne suis pas une suiveuse. Peut être trop individualiste ?

Enfin bref, j'en parle à cet heure ci oui 2h du matin ^^, parce que j'en ai discuté avec un internaute sur le chat qui m'a conseillé d'en faire un topic.

Qu'en pensez vous alors ?


Dernière édition par Luna le Sam 16 Mar 2013, 09:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Sam 16 Mar 2013, 02:23

Citation :
En fait dès que j'ai une relation un peu plus intime avec une personne que simple connaissance, je finis toujours par prendre le contrôle !
Dès que je suis moi, que je m'ouvre aux autres, mon fort caractère malgré que je sois plutôt "douce" fait que j'impose mon point de vu. Si ce n'est pas le cas, comme actuellement avec mes amies, c'est que ces personnes là sont encore de simple connaissance, je ne me suis pas réellement ouverte à elles.

N'est-ce pas étrange pour une ISFP ?

Pour moi, on reste dans une logique ISFP. Cette prise de contrôle me paraît être une activation du Te en fonction inférieure avec le stress de s'ouvrir à l'autre en ayant peur d'être blessé (toujours l'hypersensibilité du Fi).

Citation :
La maturité a fait que je suis beaucoup plus tolérante, prend réellement en considération les envies des autres, mais tout ces comportement sont ils normaux pour une ISFP ?

Cela montre une meilleure maîtrise du Fi et plus de confiance envers toi-même et les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Sam 16 Mar 2013, 09:48

Aïkido a écrit:


Pour moi, on reste dans une logique ISFP. Cette prise de contrôle me paraît être une activation du Te en fonction inférieure avec le stress de s'ouvrir à l'autre en ayant peur d'être blessé (toujours l'hypersensibilité du Fi).




C'est aussi ce que je me suis dit (j'ai oublié d'en parlé), mais le problème c'est que je continuais à agir ainsi même en connaissant bien les personnes, lorsqu'on l'on considère une amitié comme acquise (même s'il ne le faut jamais, c'est ce que l'on ressens à un moment), je ne craignais plus d'être rejeté. Et avec ma soeur non plus je ne le craignais pas.

Mais peut être qu'au début je l'étais bien pour ces raisons là, c'est vrai que de prendre les commandes me rassure, ça me donne l'impression de maîtriser la situation, puis que j'ai continuais dans cette lancée là, et y ai aussi pris goût.
C'est vrai que c'est agréable de décider, qui n'aimerait pas à part les suiveurs ? (oui oui des personnes le sont réellement)
On fait ce que l'on désire.
Revenir en haut Aller en bas
Lylortantyk
Aucun rang assigné
avatar

Type : NF
Lieu : Ici et là
Emploi : Services à la Personne
Inscription : 21/02/2013
Messages : 174

Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Sam 16 Mar 2013, 11:26

Citation :
En fait ce n'est pas que j'aime dominé juste pour dominé, que je cherche à imposer mon point de vu, mais parce que je suis loin d'être une suiveuse, moi c'est "qui m'aime me suive !", si personne je serais alors solitaire.

Ben qu'est-ce qui te blesse dans l'idée d'être une "suiveuse", ou dans celle qu'on ne te suive pas?

Pour le qui m'aime me suive, c'est une phrase lourde de sens Smile (surtout associée aux termes "controle")

Est-que ça ne veux pas dire quelque part que ne pas te suivre, c'est te trahir, selon ton ressenti émotionnel? (et on en revient aux blessures archaiques) (je travaille sur un post la dessus, mais ça trainaille, je reviendrai mettre un lien)

La blessure de trahison entraine en effet un masque de "controlant" (mais faut trouver d'ou ça vient... à chaud comme ça, ça n'apporte pas grand chose sinon)

C'est souvent une blessure qu'on traine depuis l'enfance, qui se ré-active par la suite via la stratégie d'adaptation qu'on avait développé pour encaisser.

Le hic, c'est que cette stratégie n'est plus utile! (mais on est conditionné comme ça)

Enfin c'est l'idée. Du coup, pour moi c'est pas incompatible du tout avec ton profil, la réponse est ailleurs (ou pas, Aikido fait un très bon lien sur le profil aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Sam 16 Mar 2013, 12:37

C'est une piste intéressante ! Mais ce n'est pas le cas là, je ne ressens pas de trahison lorsque l'on ne me suis pas. J'aime seulement décider de ce que je vais faire, n'aimant pas que l'on m'impose quelque chose.

L'idée d'être une suiveuse ne me blesserait pas, seulement je ne le suis pas et ne comprend pas ceux qu'ils le sont.
Mon ancienne meilleure amie l'était énormément, ce qui peut être parfois agaçant. Elle était toujours d'accord avec moi, n'avait pas réellement d'opinion propre, même si je l'incitait en avoir une.
Mais elle était extrêmement gentille, seulement elle n'étais pas constamment en accord avec tout le monde par gentiliesse ou crainte de se faire rejeté. Elle aimait suivre !
En fait elle adaptait son comportement au groupe, elle changeait en fonction des personnes avec qui elle traînait (avec moi par exemple elle était très gentille et serviable, bien d'avantage que moi, avec d'autre c'était une pouf, avec encore d'autre elle allait jusqu'à critiquer des personnes qu'elle ne connaissait même pas, pour faire comme les autres), certain comme ma soeur l'associe à un faible caractère, moi je dis qu'elle avait surtout beaucoup d'empathie et une non envie de diriger mais de plutôt suivre. Non par manque d'affirmation d'elle même, puisque moi je l'encourageais dans ce sens, c'était sa nature. Il faut de tout pour faire un monde !
Revenir en haut Aller en bas
Mille&UneNuit
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 2w1-2w3-So/Sx
Age : 28
Lieu : France
Emploi : Infirmière
Inscription : 08/02/2013
Messages : 116

Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Sam 16 Mar 2013, 14:29

@Luna a écrit:
C'est une piste intéressante ! Mais ce n'est pas le cas là, je ne ressens pas de trahison lorsque l'on ne me suis pas. J'aime seulement décider de ce que je vais faire, n'aimant pas que l'on m'impose quelque chose.

L'idée d'être une suiveuse ne me blesserait pas, seulement je ne le suis pas et ne comprend pas ceux qu'ils le sont.
Mon ancienne meilleure amie l'était énormément, ce qui peut être parfois agaçant. Elle était toujours d'accord avec moi, n'avait pas réellement d'opinion propre, même si je l'incitait en avoir une.
Mais elle était extrêmement gentille, seulement elle n'étais pas constamment en accord avec tout le monde par gentiliesse ou crainte de se faire rejeté. Elle aimait suivre !
En fait elle adaptait son comportement au groupe, elle changeait en fonction des personnes avec qui elle traînait (avec moi par exemple elle était très gentille et serviable, bien d'avantage que moi, avec d'autre c'était une pouf, avec encore d'autre elle allait jusqu'à critiquer des personnes qu'elle ne connaissait même pas, pour faire comme les autres), certain comme ma soeur l'associe à un faible caractère, moi je dis qu'elle avait surtout beaucoup d'empathie et une non envie de diriger mais de plutôt suivre. Non par manque d'affirmation d'elle même, puisque moi je l'encourageais dans ce sens, c'était sa nature. Il faut de tout pour faire un monde !

Je trouve la piste de la blessure de trahison très pertinente au contraire. D'ailleurs ce n'est pas parceque tu ne te sens pas trahie si l'on ne "suit" pas, que cette idée n'est pas inconsciente, ni sous-jacente. En outre lors de la prise de contrôle il ne s'agit absolument pas de se sentir trahir si une personne n'est pas d'accord mais renvoie tout simplement à une peur (plus ou moins consciente en fonction du travail que l'on a fait à ce sujet) de trahison de façon permanente ou qui se déclenche à la faveur d'un détail, d'une émotion, d'une parole qui peuvent faire référence au sentiment de trahison qui a eu lieu dans la petite enfance (ici entre 2 et 3 ans généralement). L'important n'ayant pas été que la situation soit communément admise comme une trahison pour l'ensemble d'un groupe, mais la PERCEPTION par toi même de cet événement. Blessure qui se ressentira alors tout au long de ta vie, dans tes actes, dans tes contre-réactions, dans la recherche inconsciente de types de relations (par exemple le choix d'une relation amoureuse dans laquelle nous tenterons de réparer une blessure fondamentale. C'est d'ailleurs pratiquement toujours le cas. D'où les échecs.), dans tes choix, dans tes échecs et pour la blessure de trahison: un masque de contrôle.
--> Maîtriser une situation dans son ensemble, c'est acquérir le pouvoir (même illusoire) de voir venir (voir mettre en échec) une trahison, un renversement de situation, ne pas se laisser surprendre par un acte de trahison (ou vécu comme tel).

Maintenant il peut s'agir de cette piste comme de celle-ci (peut-être les deux) qui m'est venue assez vite à l'esprit cette nuit à ta lecture: La confiance en toi. Il s'agit de moments où tu es certainement plus à l'aise et où tu acceptes pleinement l'idée d'assumer des idées ou choix jusqu'au bout. Cette confiance dans la position choisie t'incite à penser que tu as raison. Et logiquement, lorsque l'on pense avoir raison, nous tentons de faire en sorte que les autres le pensent aussi, ou à défaut qu'ils agissent en conséquence de notre décision.

Après peut-être es-tu plus de type 8 finalement que 9...ou que les pourcentages sont assez proches...ce qui pourrait aussi expliquer ce désir de prendre le contrôle. silly
OU alors mieux...tu es ENTJ de type 8. >Razz

Pour ton amie, je nuancerais un peu ta vision d'elle même. Etre "un suiveur", pour reprendre ton expression, n'a pas de lien avec l'empathie...au contraire d'ailleurs. Lorsque tu décris une personne qui va, par exemple, "critiquer des personnes qu'elle ne connaissait même pas, juste pour faire comme tout le monde", je ne vois pas l'empathie, mais simplement une personne extrêmement influençable qui de par ce fait se soucie plus de ce que l'on pense d'elle que de ce que pourrait ressentir l'autre critiqué peut-être injustement etc. La peur d'être rejetée, de non appartenance à un groupe, de ne pas être "aimée" ou "valorisée" par l'autre me semble plus juste dans ce cas. Cela peut même faire partie d'une capacité d'adaptation ou de survie au milieu ou au groupe. Avoir une consistance qui permet de se fondre dans le moule, est plus aisé que d'avoir une forme carrée ou triangle alors qu'il s'agit de correspondre à la forme du moule.
Et pour rebondir...les suiveurs aiment décider eux aussi...de laisser les autres décider et de les suivre! Remarque, c'est pas bête: moins de responsabilités, moins de prises de tête intérieure, moins d'énergie dépensée.

Tout ça pour dire que cette attitude n'a pour moi rien d'imcompatible avec le fait d'appartenir à la famille des ISFP. L'homme est trop complexe et unique pour se cantonner à un type et exclure des attitudes qui sortent du cadre de la description d'un des 16 types MBTI. Mais là encore je radote... Angel M'enfin j'y tiens tellement!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Sam 16 Mar 2013, 15:59

Comme l'a dit Lylortantyk

@Lylortantyk a écrit:

La blessure de trahison entraine en effet un masque de "controlant" (mais faut trouver d'ou ça vient... à chaud comme ça, ça n'apporte pas grand chose sinon)


Oui elle pourrait être inconsciente, la blessure archaique me ferait porté en permanence un masque de contrôle, mais en fait ce n'est pas vraiment que je prend le contrôle, du moins ce n'est pas volontaire.

Au contraire en fait, je tiens à la liberté et je l'offre ainsi qu'aux autres, je ne cherche pas du tout à les contrôlé ! Mais comme déjà dit il existe beaucoup de suiveur dans le monde, c'est eux qui ont décidé en quelque sorte que je sois leur "chef", et non moi qui me suis imposé comme tel !

En fait moi ma philosophie de vie c'est plutôt "vivre et laisser vivre".

Pour le "qui m'aime me suive", ce n'est pas que je cherche à prendre les gens par les sentiments, à les contrôlé ainsi (ou que j'associerais ça à une trahison s'ils ne me suivent pas, à un rejet de leur part), mais plutôt comme je ne crains pas d'être solitaire, lorsque quelque chose ne me convient pas je n'hésite pas à m'en aller, mais je n'oblige personne à me suivre !

En résumé je suis devenu un petit peu la leadeuse de mon groupe, c'est vrai qu'après j'ai commencé à prendre l'habitude de commander mais ce n'était pas du tout ma motivation première !
Je le suis pratiquement devenu malgré moi, ce qui n'a pas toujours fait ressortir mes meilleurs facettes. Mais non dû à l'activation de mon inférieur Te sous l'effet du stress, non c'est ma nature, mon caractère de base (solitaire, "rebelle", opinion) et les circonstances qui m'ont emmené à prendre le "pouvoir", ou plutôt à ce qu'on me le "donne".

Par contre c'est certain je souffre d'une blessure archaique, en fait comme tout le monde non ?
C'est intéressant de faire le rapprochement avec la recherche d'un partenaire, d'un type de relation, dans l'optique inconsciente de réparer certaines blessures.
Ce qui expliquerait que je sois attiré en général par les hommes dominants, alors qu'en réalité, très paradoxalement d'ailleurs je n'aime pas être dominé. Ma blessure archaique vient de ma mère ESTJ.

Pour la confiance en sois c'est intéressant aussi ! C'est vrai qu'en étant plus à l'aise ça m'aide forcément à m'affirmer, et ce qui fait que je m'ouvre aux autres, c'est donc bien ma nature, mais comme dit plus haut, je ne cherche pas réellement à imposer mon point de vu. Après comme tout le monde lorsque je pense avoir raison je défend mon point de vu, mais je sais me remettre en question et écouter "réellement" l'avis des autres.
Dans mon groupe d'ami je commandais, parce qu'ils suivaient, ils ne cherchaient pas à prendre de décision, mais comme tu l'as dit c'est plus simple aussi. Enfin je prenais pas non plus de grande décision avec réflexion approfondie et tout ! C'est ce qui me fait dire aussi, que certain aiment réellement suivre, sans que ça cache d'autre motivation. "Il faut de tout pour faire un monde"

Sinon je suis certaine d'être 9w1, à un moment c'est vrai j'avais hésité enfin plutôt un internaute m'avait fait hésité sur la combinaison 9w8, mais après avoir bien relu chaque définition, je me suis d'avantage reconnu dans la première !
Non vraiment je ne me vois pas 8, ni ENTJ. Lorsque j'étais enfant, encore peu influencé par l'extérieur, j'avais déjà clairement une base ISFP. Même si c'est vrai par exemple ma mère a involontairement renforcé mon introversion.
Enfin même si tu le disais sans doute pour rire, on ne sait jamais.

En fait pour mon amie, au fond c'est vraiment une personne gentille, de base, et la manière et avec la facilité qu'elle a de s'intégrer à un groupe de se fondre dans celui ci ! Je trouvais qu'elle devait faire preuve de beaucoup d'empathie, même si parfois c'est au détriment de certain.
Après elle a été aussi une meilleure amie pour moi, mon jugement est peut être faussé par l'affection que je lui porte toujours, les souvenirs que je garde d'elle. (elle a changé)

Revenir en haut Aller en bas
Mille&UneNuit
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 2w1-2w3-So/Sx
Age : 28
Lieu : France
Emploi : Infirmière
Inscription : 08/02/2013
Messages : 116

Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Sam 16 Mar 2013, 16:14

Après entendons-nous bien. Tu peux être "un suiveur" et être "très gentil".
Après je pense que s'intégrer à un groupe au point de se laisser totalement influencer, ce n'est pas de l'empathie. Enfin à mon sens. J'ai peut-être tort. Puisqu'elle ne fait que reproduire à l'identique et intégrer émotionnellement une idée vue et/ou entendue il s'agit plus de mimétisme que d'empathie.
Les empathes ont tendande à être capable de se mettre "à la place de", de comprendre l'émotion/ressenti/motivation de l'autre sans pour autant se sentir obligé de le suivre dans sa démarche. Beaucoup d'empathes sont d'ailleurs plus des "meneurs", des "conseillers" etc. que des "moutons". L'empathie utilisée à bon escient et travaillée comme il se doit necessite un équilibre dans la distance que l'on a dans la relation à l'autre et dans l'émotion partagée. Il est alors possible de comprendre et de percevoir clairement le ressenti de l'autre, mais le fait de ne pas être l'autre (et donc de ne pas vivre la même situation) nous garde généralement d'agir "comme l'autre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Sam 16 Mar 2013, 16:23

Oui je soulignais seulement qu'elle était gentille pour faire le rapprochement avec l'empathie, et sa capacité de s'adapter aux autres. Même si être emphatique ne fait pas forcément de nous une personne gentille, celles qui le sont en revanche le sont souvent empathiques.
Mais c'est vrai qu'elle faisait peut être d'avantage du mimétisme...

Merci Mille&Nuit pour ta participation à mon topic ainsi qu'Aikido et Lylortantyk !
Revenir en haut Aller en bas
Qui-Gon-Jinn
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFJ 9w1 Sp/Sx
Age : 40
Lieu : Naboo
Emploi : Jedi
Inscription : 27/02/2013
Messages : 33

Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 00:56

C'est intéressant d'analyser cette phrase "qui m'aime me suive !".
Effectivement, ça me fait penser aussi à une blessure de trahison avec un masque de contrôle (effectivement tout le monde a des blessures plus ou moins profondes), non pas dans le sens où tu veux contrôler les gens, mais plus que tu vas "contrôler" (dans le sens de vérifier) que ton groupe ne va pas te trahir.

C'est à dire qu'implicitement, "qui m'aime me suive !" signifie (pour moi) que tu prends la place de meneuse (puisque les autres suivent) et que les gens qui sont autour de toi ont 2 choix possibles :
- te suivre et te légitimer en tant que meneuse, et à ce moment là ils savent qu'ils te doivent fidélité parce qu'ils t'aiment (c'est ce que dit le debut de la phrase)
- ne pas te suivre (sans pour autant que tu le prennes à la lettre le fait qu'ils ne t'aiment pas bien sûr) mais ce n'est pas grave pour toi, car ces gens qui ne te suivent pas sont justement ceux qui auraient pu te trahir, car ils ne te légitiment pas.
Ca permet "donc" de ne garder dans ton groupe que des fidèles qui t'auront juré allégeance (c'est un peu trop fort mais c'est l'idée), tu t'épargne de cette manière une potentielle trahison de quelqu'un qui ne sera pas d'accord avec tes choix dans l'avenir et préférera quitter le groupe plutôt que continuer.
c'est pour cela aussi que tu ne te sens pas trahie si quelqu'un ne te suis pas, tu clarifie la situation avant que ça n'arrive (mais quelqu'un qui n'aurait pas peur d'être trahie ne penserait pas forcément à poser la question avant)

En ce qui concerne ton amie, elle a peut être de son coté une blessure de rejet qui fait que pour éviter d'être rejetée, elle préfère se conformer au groupe
"Le rejet est une blessure très profonde, parce que celui qui en souffre se sent rejeté dans son être et surtout dans son droit d'exister" (tel qu'il est est réellement j'ajouterais). Du coup, elle préfère s'adapter aux autres (une certaine empathie peut l'y aider, pour prendre les devants) plutôt que s’affirmer et montrer ses propres opinions au risque de se faire rejeter.

@Luna a écrit:
Non par manque d'affirmation d'elle même, puisque moi je l'encourageais dans ce sens, c'était sa nature

Sache que quelle que soit ton amitié avec elle et le courage qu'elle essaiera d'y mettre, je ne suis pas sûr que l'on puisse aller contre la blessure avec la force brute de la volonté. Dans certaines situations, la peur qu'elle engendre peut créer des émotions tellement fortes que l'on peut rester paralysé, fuir d'un coup, ou péter un plomb ...
Il faut d'abord prendre conscience globalement des blessures que l'on a et arriver à prendre du recul quand la blessure arrive. En gros: j'ai le ressenti d'être rejeté, je m'en rends compte, toutes les émotions aussi fortes soient elles sont dues à cette blessure que j'ai et non pas à la personne en face.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 01:13

Intéressant tout ce que tu viens de dire, mes tout c'est basé sur un quiproquo !

@Qui-Gon-Jinn a écrit:

c'est pour cela aussi que tu ne te sens pas trahie si quelqu'un ne te suis pas, tu clarifie la situation avant que ça n'arrive (mais quelqu'un qui n'aurait pas peur d'être trahie ne penserait pas forcément à poser la question avant)




En fait je ne leur dit pas clairement "qui m'aime me suive !", c'était une façon de parlé, ce qui me qualifierait bien. C'est l'attitude que j'adopte, mais je ne le dis pas explicitement.
Revenir en haut Aller en bas
Lylortantyk
Aucun rang assigné
avatar

Type : NF
Lieu : Ici et là
Emploi : Services à la Personne
Inscription : 21/02/2013
Messages : 174

Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 01:40

Citation :
j'ai souvent tendance si ce n'est toujours à prendre le contrôle lorsque je m'intègre réellement à un groupe et que je suis moi.

Le but c'est pas de changer hein; c'est de prendre conscience de son fonctionnement et de comprendre pourquoi tu as souvent tendance à "prendre le contrôle". Et ça ne se juge pas, c'est pas bien ou mal; y a des gens qui vont suivre parce qu'ils en ont besoin (aussi). Ca réponds en écho... (exemple: ceux qui ont peur de se faire rejeter).

C'est rassurant pour eux d'être avec quelqu'un qui contrôle: ils connaissent le deal!

Qui est que s'ils suivent, dans les conditions (implicites) du "contrôlant", ils seront "aimer" en retour (peu importe comment, au moins y a pas de rejet).

Et le contrôlant, il est rassuré: il risque pas de se faire trahir. Y aura pas de mauvaises surprises...

Ou est le problème pour toi dans ce fonctionnement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 10:53

@Lylortantyk a écrit:


Ou est le problème pour toi dans ce fonctionnement?

Bein en fait je trouvais ça étrange pour une ISFP, mais en écrivant ici mes interrogations ça m'a permit de m'analyser (je venais juste d'en parler sur le chat avec un internaute), ce n'est pas que je cherche consciemment et volontairement à contrôler, mais ça ma nature de caractère qui fait que l'on me fait leadeuse, alors que je ne cherche pas à l'être.

Si les personnes sur lesquelles j'étais tombé n'étaient pas suiveuses, je ne l'aurais pas été, après mon problème c'est que je ne peux pas rester dans un groupe où une personne domine autre que moi !
Mais par contre je peux rester sans forcément dominé (ça toujours été légèrement quand même, j'étais pas une tyran ! lol), mais je ne supporterais pas que l'on décide à ma place, et que je dois me contenter de suivre ou risquer de me faire exclure du groupe.
Oui certain fonctionne comme ça !
En fait le groupe d'ami idéal et qui existe fort heureusement, c'est celui où chaque membre est libre, pas de suiveur ni de meneur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 13:20

Citation :
Donc de la primaire au collège, j'ai toujours été plutôt "leadeuse" dans mes groupes d'amis.

Pourrais-tu développer cette partie ?Entre le moment où tu ne disais rien et celui où tu as lancé ton coup d'état
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 14:52

Ce n'est pas que j'ai lancé mon coup d'état, mais j'ai été moi, j'ai osé m'affirmer.
A partir de ce moment là on m'a fait leadeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 14:55

C'était juste une image silly
J'aimerai que tu développes comment tu as fait pour t'affirmer,enfin comment c'est arrivé,la prise de décision.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 15:21

En fait en CP au début de l'année j'étais encore avec mes anciennes "amies" de maternelle, puis un jour lors de la plouf pour savoir qui serait le chat elles ont fait exprès que ça tombe sur moi, ça était la goutte d'eau de trop, je me souviens que je leurs ai criée dessus que je ne jouerais plus jamais avec elle et que je me tirais, elles s'en foutaient. (depuis toute petite je ne supportais pas l'injustice, ça avait le dont de me mettre hors de moi ! Par exemple moi qui ne parlais pas, étais toute timide et tout, lorsque je voyais mes "camarades" de classe se mettre à plusieurs pour s'en prendre à une personne, j'intervenais instinctivement pour prendre sa défense !)

Pendant un moment j'ai traînais seule dans la cours de récrée, je m'occupais comme je pouvais en m'imaginant par exemple que j'appelais mes nounours rester dans ma chambre pour m'assurer que tout allé bien, et que les plus grands veillés sur les plus petit.
J'observais les garçons joués au foot, j'essayais d'amadouer des pigeons avec des miettes de pain lol, puis voilà je me promenais comme une âme solitaire dans la cours (ma prof de cp s'en est inquiété à un moment, elle a appelait mes parents, ma mère a pensé que j'étais de nature très solitaire. En fait moi j'ai rien pu dire, je n'étais même pas au courante, c'est quelques années plus tard que je l'ai appris. Dans ma famille il manque du dialogue, malgré que ma mère soit très bavarde en présence de ses amis), sauf le midi, j'avais ma grande soeur dans la même école, à cette heure ci toute section confondue se retrouver dans la grande cours, là j'étais chouchouté !
Ses amis me disaient que j'étais trop mignonne, et elles adoraient me coiffaient.
Je passais sinon le reste du temps avec une pionne qui s'appelait Anike.

Puis un jour j'ai fait la connaissance de deux filles qui cherchaient une personne pour jouer à l'élastique, comme il fallait être au minimum 3.
A ce moment là je me suis dit qu'il ne fallait pas que je laisse passer ma chance, oui je voyais ça comme une chance du destin (tain je fais trop pitié lol, vraiment j'ai de la peine pour moi, et non pitié de manière péjoratif)
Alors j'ai accepté volontiers, puis on s'est bien entendu et je me suis un peu incrusté dans leur groupe.
Là j'ai été vraiment moi, peu à peu je suis devenu la leadeuse du groupe (sans que j'aille cherché à m'imposer), on'était 3 au tout début pendant assez longtemps jusqu'en CM2, j'ai vécu de très bon moment avec elles !

Plus tard les filles qui avaient été méchantes avec moi, ce sont révélés en grandissant devenir plus gentilles et s'intéresser à moi et mes amies.
Elles ont d'ailleurs regretté ce qu'elles avaient été avec moi, elles m'ont demande pourquoi je ne disais rien, je n'ai pas su répondre.
Maintenant j'ai quelque piste car je reproduis encore aujourd'hui souvent ce shéma, mais c'est un autre sujet, et stp ne me demande pas d'en parlé ! lol

Enfin, petit j'ai tout aussi été cosette si je pouvais dire tout ce qui m'ai arrivé ! Qu'une petite princesse. En fait ma vie est faite que de paradoxe lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 15:49

Conclusion : tu es ESFJ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 15:55

Guineapig a écrit:
Conclusion : tu es ESFJ.

Lol non mais sérieusement ? Je connais des ESFJ et crois moi je n'ai rien avoir avec elles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 15:57

Oui mais toutes les ESFJ sont pas pareilles. Tu peux être différente des ESFJ que tu connais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 16:02

Non mais déjà je suis une pur I (trop d'ailleurs), je perd mon énergie en contacte d'autrui, très facilement. Je vis tout de l'intérieur, j'exprime peu mes sentiments je ne suis pas du tout expansive !

Qu'est-ce qui te fait dire que je suis E ? Pour le J pareil, même si encore de ce côté là je pourrais en être une refoulée, comme j'ai d'avantage de Si que de Se apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 16:07

Non mais ce que t'expliques dans ce topic ça fait + E que I.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Dim 17 Mar 2013, 16:09

Lol bah pourtant je ne le suis pas du tout ! Et pour info les ESFJ c'est pratiquement mon opposé ! Je veux bien croire qu'il existe des différences au seins d'un même type, mais lorsqu'il y a un monde...
Revenir en haut Aller en bas
Kenza
Aucun rang assigné
avatar

Type : Sx c'est tout ce que je sais.
Age : 21
Lieu : Casablanca
Emploi : Archi d'interieur/ Artiste peintre.
Inscription : 30/03/2013
Messages : 135

Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Mar 02 Avr 2013, 23:03

Moi aussi ca m'arrive de piquer des crises par exemple si un élève plus intégré que moi fait une faute moins grave que moi est plus vite "excusé" que moi, juste parce que c'est Kenza qui l'a fait .. je trouve ca injuste mais je n'aime pas trop me positionner en chef enfin très rarement , seulement quand je sais que les personnes à qui je parle vont me suivre .. haha Moi aussi je n'aime pas les problèmes et tout ca mais la j'y suis tellement exposée avec mes "camarades " que quand dès fois tout vas bien je me demmande pourquoi ? Un jour je rentrais à l'école et je m'avancais vers le groupe avant qu'on rentre en cours et en me voyant arriver j'ai vu tous les visages se fermer ! ils étaient regroupés et d'un coup ils se sont séparés en petits groupes , là j'ai vraiment senti que j'étais exclue . C'était pas très agréable sur le coup parce que c'est de l'injustice apres moi aussi je n'ai aucun mal a rester seule donc je n'ai rien fait .. et puis y'en a d'autre qui provoquent juste pour le plaisir par exemple j'étais en cours de sport j'étais sur une poutre , je marchais en essayant de tenir mon équilibre et la un garcon de ma classe qui se prend pour le grand chef , le meilleur, le plus fort patati patata est venu et il m'a poussée alors que je ne lui adresse meme pas la parole pour ne pas m'attirer d'ennuis meme que au début de l'année il m'avait demmandé que je lui déssine son portrait et je le lui ai fait avec plaisir ! apres voila les gens sont dégueulasse j'ai commencé a gueulé parce qu'il n'aurait jamais fait ca avec une autre fille et qu'il était lache voila tout et puis encore une fois on m'a reproché à MOI de crier ??!! j'étais choquée ! il me pousse , m'insuulte mais je ne dois pas broncher en fait haha non mais je rêve .. bref quand je raconte des fois ca à mes parents ils me disent ce n'est pas possible ils ne vont pas t'attaquer comme ca sans raison !! Ils ne comprenent pas ! Je ne sais pas si vous me croyez vous ..

_______________________________________
The secret of being boring is to say everything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ? Mar 02 Avr 2013, 23:23

Tu dois bien faire comprendre clairement à tes parents que si ils ne sont pas avec toi,tu n'aura plus de compte à leur rendre,en piquant une bonne crise histoire qu'ils comprennent que tu te sens abandonnés,et que désormais,tu les abandonnes.
Au mieux,tu n'as qu'à leur répondre au tact que si tu leur a fait quelque chose,c'est car ils t'ont fait quelque chose,c'est une boucle infinie.
Tu peux aussi essayer de les faire culpabiliser,et bien montrer que ton opinion est prise et qu'elle le restera.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Attitude normale pour une ISFP ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Attitude normale pour une ISFP ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Attitude normale pour une ISFP ?
» développer votre positive attitude
» Les soins palliatifs
» théorème central limite
» Complexé par ma taille de BENJI7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-