Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ENTP/INTP et estime de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Message(#) Sujet: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 00:01

Voilà, une question que je me pose depuis un moment, c'est comment l'estime de soi peut avoir une influence sur l'introversion ou l'extraversion ?

A chaque test MBTI je tombe sur des résultats assez marqués en N/T/P mais assez flous en I. Parfois, c'est le E qui domine (de peu), parfois c'est le I (mais de peu aussi). Quand je lis des descriptions de chaque type, je me reconnais plus de l'ENTP que dans l'INTP. Ce qui me marque particulièrement, c'est la question du "calme" supposé de l'INTP, comparé à l'enthousiasme de l'ENTP. Le fait est que je ne suis pas quelqu'un de calme, au contraire, on me décrit souvent comme "trop agitée", mes parents s'amusent à m'expliquer que je suis une "excitée du bocal" et en général quand je me sens bien je peux me révéler enthousiaste pour tout et n'importe quoi. Je peux parler énormément (trop) et j'avais lu que l'INTP ne prenait la parole "que s'il avait quelque chose à dire", ce qui ne me ressemble pas du tout.

Mon introversion je la sens plus dans le fait que je suis assez solitaire (mais c'est une solitude subie), même si j'aime me retrouver "en moi", "chez moi", que je ne suis pas du genre à faire la fête tout les 4 matins (mais c'est principalement parce qu'on ne me le propose pas, manque de relation sociale).

Ce qui reste assez flou pour moi c'est la question "d'où tire-t-on notre énergie ?". J'aime bien découvrir de nouvelles personnes car c'est un "objet" de plus à observer et à comprendre, et j'attache pas mal d'importance à la compréhension des relations, qu'il s'agisse de personnes qui sont en lien avec moi ou non. Cette observation des autres m'amène justement à, souvent, m'éloigner d'eux - comme si de base, avoir "compris" la relation ou la personne (ou du moins croire qu'on l'a comprise x)) la rendait moins intéressante. Mes relations avec les autres passent donc plus par l'observation que par le contact franc et direct, mais sans les "autres" je m'ennuierai énormément. Je ne peux pas rester loin des gens car ils sont pour moi une ressource, même si je n'entre pas en contact avec eux. C'est pour ça par exemple que j'aime bien les transports en communs : le nombre de chose qu'on peut observer chez les autres! Mais entrer en relation avec eux ne m'attire pas. Et de la même manière, j'aime (et j'ai besoin) de me poser, d'être seule, de me retrouver avec moi-même. Je me sens souvent apaisée lorsque je quitte la "société" pour me retrouver seule. Mais rapidement j'ai de nouveau besoin d'eux.

J'ai donc l'impression qu'il n'y a rien de très "franc" dans tout ça, qu'il n'y a pas de distinction nette. J'ai d'ailleurs du mal à évaluer la différence entre l'introversion et l'extraversion. Pour ma part j'ai l'impression d'être dans une situation où je suis introvertie "de fait" (parce que mes contacts avec les autres sont limités) mais extravertie dans ma manière d'aborder le monde (dans le sens où les autres sont une ressource qui m'est indispensable).

A côté de ça, la question de l'estime de soi me parait fondamentale. Lorsque je suis "en confiance" j'ai l'impression de n'avoir rien d'une introvertie. Mais mon manque de confiance en moi, la manière dont j'estime être fade/pas intéressante/moche m'amène souvent à reculer devant la possibilité d'être en relation avec des gens, par peur de les décevoir (et de me décevoir moi-même). C'est le rejet possible de l'autre qui m'amène à me refermer sur moi-même.

Alors voilà : est-ce que quelqu'un peut m'éclairer sur la manière de concevoir cette différence fondamentale entre introversion et extraversion? Peut-on n'être "ni l'un ni l'autre", ou plutôt "les deux", sans passer par la case schizophrénie ? x)
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 854

Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 10:43


Je pense que tu es fondamentalement ENTP, car pour moi qui suit ultra introverti, je vois dans les exemples que tu donnes que il n'y a rien de l'introversion. Je pense qu'en effet, ton manque de confiance en toi, ta peur du rejet, et je suppose des expériences relatives à ça dans le passé, t'ont fait te bâtir une sorte de carapace derrière laquelle tu te protèges, mais qui finalement te coûte (tu parles beaucoup de distances "subies"). Ton mode de vie, avec cette carapace, donne donc un résultat mixte Extravertie/Introvertie mais je suis persuadé que tu es beaucoup plus ENTP qu'INTP.

Odon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 23
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1455

Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 11:48

Si mon cas peut t'éclairer : Je suis TOUJOURS typé INTP dans les tests. De peu, comme toi ; mais le I l'emporte toujours. Pourtant je suis convaincu d'être ENTP pour plusieurs raisons :

- Ne est clairement ma fonction dominante et Si ma fonction inférieure alors que je n'ai pas vraiment de problème sur l'axe Ti/Fe, bien que mon Fe fait souvent défaut.

- Les caractéristiques présentées dans les test comme étant l’apanage du I et dans lesquelles je me retrouves sont surtout des caractéristiques que je donnerais au Ne : souvent dans la lune, aime élaborer des schémas internes, a du mal avec les discussions style small-talk.

Quant à l'orientation de mon énergie, c'est ce que je trouve de plus ambigu dans le modèle MBTI. Dans mon cas, j'ai autant besoin d'être seul qu'accompagné. Les deux sont aussi susceptibles l'un que l'autre de me donner ou de m'épuiser de l'énergie.

Il y a de fortes chances que tu sois ENTP. Très rare pour une fille. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 12:28

Merci pour vos réponses !

Sherkkann Comme toi j'ai l'impression que je suis plus du côté du côté du Ne, ce qui me fait du coup beaucoup douter. Mon Ti me pose plus de problème. Enfin je ne suis pas certaine d'avoir bien compris tout ça d'ailleurs. Mais si je me fie a ma scolarité on m'a souvent dit que j'avais de bonnes intuitions mais que je ne poussais pas assez la réflexion... Je ne sais pas si ça correspond a ce qu'entend le MBTI. Et il semble que les INTP aient ce type de problème aussi donc je ne sais pas c'est flou haha

La question de la sociabilité et du rapport aux autres est problématique dans le sens ou je ne suis ni populaire ni intégrée. Mais j'ai la sensation - peut être trompeuse - que Cedt principalement parce que je reproduis des schémas d'enfance. En L1 j'étais avec des gens avec qui je n'avais pas ce genre de problème. Il faudrait peut être que je leur demande de quelle façon ils me percevaient (I/E)

Bon quoiqu'il en soit j'ai aussi du mal à saisir l'enjeu derrière cette distinction : ça me parait difficile de me dire que je suis fondamentalement d'un côté ou de l'autre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 14:29

Devotchka a écrit:

Mais si je me fie a ma scolarité on m'a souvent dit que j'avais de bonnes intuitions mais que je ne poussais pas assez la réflexion... Je ne sais pas si ça correspond a ce qu'entend le MBTI. Et il semble que les INTP aient ce type de problème aussi donc je ne sais pas c'est flou haha

Si lors de ta scolarité on a mis en avant les intuitions par rapport au raisonnement logique, c'est à mon avis parce que le Ne domine et que le Ti vient structurer tes intuitions. Pour les INTP, c'est le contraire. Le raisonnement est alimenté par les intuitions.

Devotchka a écrit:
La question de la sociabilité et du rapport aux autres est problématique dans le sens ou je ne suis ni populaire ni intégrée. Mais j'ai la sensation - peut être trompeuse - que Cedt principalement parce que je reproduis des schémas d'enfance. En L1 j'étais avec des gens avec qui je n'avais pas ce genre de problème. Il faudrait peut être que je leur demande de quelle façon ils me percevaient (I/E)

Attention, introverti ou extraverti n'est pas synonyme de renfermé et de sociable. Cela correspond à notre manière de se ressourcer, celle dans laquelle on est le plus à l'aise. La question qui se pose, bien au delà du fait d'être d'un côté ou de l'autre et que ce soit plus ou moins tranché, est avant tout comment tu le vis, si tu sens que cela te correspond.


Dernière édition par Aïkido le Ven 21 Déc 2012, 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 14:45

Je pense avoir une dominante Ne oui, ça pour moi c'est assez clair.
Maintenant concernant le disposif de "ressource" j'ai du mal à voir a quoi ça correspond. Sans les autres, je n'ai quasiment aucune stimulation. Mais les autres ça peut être tout et n'importe quoi, une série ou des films ça peut être "les autres" aussi, non ? J'ai justement du mal à trouver des ressources en moi même souvent, enfin c'est l'impression que j'ai. Mais je ne saisi pas bien a quoi ça correspond ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 15:02

Les E sont plus à l'aise en groupe alors que les I sont plus à l'aise seuls ou en petit comité. Les E tirent leur énergie des interactions avec leur environnement tandis que les I le feront à partir de leur monde intérieur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 15:55

Le problème étant qu'avec la question du "être a l'aise en groupe ou avec les autres" vient la question de l'estime / de la confiance Smile a savoir si la manque de confiance en soi dénote d'un caractère I ou n'a simplement rien a voir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 16:14

La confiance en soi est en même temps cause et conséquence du caractère. Elle s'établit progressivement au fur et à mesure des impressions que l'on a vis à vis des différentes situations.

Paradoxalement, la confiance que l'on a par rapport à soi et celle dans les autres sont intimement liées. Les gens qui se font peu confiance ont tendance à avoir assez peu confiance dans les autres (mécanisme de projection).

Cette association que tu fais entre l'estime de toi et le rapport aux autres me paraît assez significative. Ce sont les autres qui interprètent nos paroles et actes et qui leur donnent une valeur sociale. Si tu lui donnes autant d'importance, c'est que cela est central pour toi.

Il y a certainement des liens avec le fait d'être I ou E mais je ne pense pas que ce soit aussi direct.


Dernière édition par Aïkido le Ven 21 Déc 2012, 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 16:36

Aïkido a écrit:
La confiance en soi est en même temps cause et conséquence du caractère. Elle s'établit progressivement au fur et à mesure des impressions que l'on a vis à vis des différentes situations.

Paradoxalement, la confiance que l'on a par rapport à soi et celle dans les autres sont intimement liées. Les gens qui se font peu confiance ont tendance à avoir assez peu confiance dans les autres (mécanisme de projection).

Cette association que tu fais entre l'estime de toi et le rapport aux autres me paraît assez significative. Ce sont les autres qui interprètent nos paroles et actes et qui leur donnent une valeur sociale. Si tu lui donnes autant d'importance, c'est que cela est central pour toi.

Oui, tout ça c'est assez vrai. Mais du coup, si tout ça (= "les autres") c'est central pour moi, est-ce que ça signifie que je suis E ?

J'observe chez moi une sorte de relation complexe faite d'attirance et de rejet des autres (de la même manière, ça se couple avec un rapport soit d'admiration, soit de mépris pour ce que je trouve banal ou ennuyeux). Je ne peux donc pas dire que je suis "à l'aise" dans mes relations avec les autres car en général mon état d'esprit et "d'auto-jugement" fait que les relations restent toujours un peu "tendues".

D'un autre côté je me reconnais aussi dans pas mal de caractéristiques de l'introverti (le besoin, parfois, de se couper du monde extérieur, avoir du mal à être envahi dans mon espace personnel - mais est-ce bien spécifique aux introverti, ça ? qui aime être dérangé par les autres ? Lol)

Par contre j'ai fait lire les deux descriptions (INTP et ENTP) à une amie qui m'a dit qu'elle me reconnaissait bien plus dans la description de l'ENTP. (faut dire aussi que depuis que je lis des trucs sur les INTP j'ai l'impression qu'il y a quelque chose qui cloche...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 17:27

Devotchka a écrit:

J'observe chez moi une sorte de relation complexe faite d'attirance et de rejet des autres (de la même manière, ça se couple avec un rapport soit d'admiration, soit de mépris pour ce que je trouve banal ou ennuyeux). Je ne peux donc pas dire que je suis "à l'aise" dans mes relations avec les autres car en général mon état d'esprit et "d'auto-jugement" fait que les relations restent toujours un peu "tendues".
Cette relation complexe est le reflet du début du développement de l'enfant. Plongé dans l'amour de ces parents, il découvre qu'il existe d'autres personnes autour et, par réaction, commence à construire sa propre identité. Trouver la distance adéquate aux autres est un chemin qui peut être plus ou moins long. Ca s'appelle le complexe du hérisson; le tiraillement entre le besoin d'être avec les autres et d'avoir sa propre identité.

Cet auto-jugement me fait penser à une sorte de "défense" vis à vis des autres, un peu comme si tu avais peur d'eux.


Devotchka a écrit:

D'un autre côté je me reconnais aussi dans pas mal de caractéristiques de l'introverti (le besoin, parfois, de se couper du monde extérieur, avoir du mal à être envahi dans mon espace personnel - mais est-ce bien spécifique aux introverti, ça ? qui aime être dérangé par les autres ? Lol)
Les extravertis ont eux aussi besoin d'être seuls avec eux même dans la tendance d'équilibrage des deux pôles (l'individuation).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 17:33

Ah oui, le fameux porc-épic de Schopenhauer !
La construction d'une identité est en effet l'un des trucs sur lesquels j'ai du "retard" (si on veut).
Enfin bref c'est intéressant tout ça en tout cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 17:53

Tout le monde avance sur le même chemin bien qu'on ne le prenne pas par le même bout Smile. Les I ont peut être plus de profondeur mais ils ont besoin des autres pour que cette richesse ressorte et donc de créer des liens vers l'extérieur. Les E ont naturellement ce lien avec les autres et cela leur permet de se construire.
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 839

Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Ven 21 Déc 2012, 18:28

Tiens, je m'y reconnais aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Dim 23 Déc 2012, 17:04

Aïkido tes réponses sont intéressantes mais ne m'aider pas vraiment a trouver de réponse a la question de base Very Happy

Exterkate tu te reconnais en quoi en fait ? Dans l'interrogation entre I ou E?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Dim 23 Déc 2012, 17:27

J'essaye juste de te montrer que les questions d'estime de soi sont communes à tous les types car on a tous une zone de confort et d'inconfort.

L'estime de soi est la manière dont on situe la limite entre les deux par rapport à nos capacités réelles et donc à la manière dont on les perçoit.

De mon point de vue, les I ont tendance à se sous-estimer tandis que les E au contraire auraient tendance à se surestimer.

Dans le cas précis de l'INTP, je pense que ce type sous estime fortement ses capacités relationnelles, ce qui tend à entraîner leur stagnation sur ce plan (formation réactionnelle). Je pense que ce problème d'estime dans ce domaine existe aussi chez les ENTP mais moins fort vu que le Fe est en tertaire au lieu d'inférieure et que l'extraversion compense partiellement (en restant sur un plan purement théorique).
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 839

Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Dim 23 Déc 2012, 18:33

Dans ce que tu dis. Ouais, des fois, je me demande si je suis I/E, F/T, voire parfois J/P, mais je pense être INTP.
En ce moment, j'étudie l'hypothèse comme quoi ENTP pourrait me correspondre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Dim 23 Déc 2012, 22:35

@Aïkido : d'accord Smile
En fait je ne mets pas en doute le fait que l'estime de soi soit un problème "commun" à tous les types. Je me disais juste qu'un manque d'estime peut jouer éventuellement biaiser les résultats du MBTI sur cette question de l'introversion. De même, l'angoisse sociale existe tout aussi bien chez des E que chez des I, mais du coup c'est problématique de répondre à des questions liés au rapport aux autres Smile.
Donc je ne sais toujours pas, pour ma part, mais je me reconnais plus dans la descriptions des ENTP, sans me sentir extravertie. J'ai parfois la sensation d'avoir un Ne dominant mais un Fe en 4ème position. Du coup, haha c'est bordel Very Happy
@Exter au oui du coup c'est le flou de partout Very Happy Bon déjà si tu sais que tu es N c'est beaucoup hein Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 839

Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi Dim 23 Déc 2012, 22:58

Je sais, à 95% que je suis au moins xNTP.
A 85% INTP, mais je ne me prive pas de regarder mon "moi" sous toutes les différentes facettes.
Je me regarde comme INTP, ENTP, INFP, ENFP, INFJ, INTJ, ENFJ, ENTJ, voir où ça colle.
En ce moment, je regarde sous le jour ENTP, voire les ressemblances et distinctions que je pourrai avoir avec ce profil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: ENTP/INTP et estime de soi

Revenir en haut Aller en bas
 

ENTP/INTP et estime de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ENTP/INTP et estime de soi
» INTP ou ENTP
» ENTP, INTP, amusez vous à deviner.
» ENTJ, ENTP, INTP, autre...
» les isfp et leur faible estime de soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-