Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Cycle MBTI et choix personnels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitimeVen 02 Nov 2012, 12:23

Le forum a beaucoup traité des composantes du MBTI en tant que tel. Si je prends comme postulat de base que notre comportement influence nos choix et vice-versa, nos choix permettent le développement différentiel des fonctions cognitives décrites par le MBTI (mécanisme de rationalisation: la pensée suit l'acte) et l'agencement des fonctions agit sur notre histoire (pensée rationnelle: l'acte suit la pensée), le tout sous l'influence d'un contexte socio-éducatif dynamique.

Qu'en pensez vous ? Quelle est le rôle précis de chaque élément par rapport aux autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Zogarok
Co-administrateur
Zogarok

Type : INfJ-Ti 1μ ou 5μ, 1w9_5w6_4, Melancholic/Choleric
Age : 28
Lieu : L'automne
Emploi : Troll repenti
Inscription : 01/11/2012
Messages : 1591

Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Re: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitimeVen 02 Nov 2012, 15:39

Ta réponse est dans ta question ; les fonctions qui s'imposent sont celles qui sont nécessaires ou adéquates. Mais dans ce cas, pourquoi certaines personnes se sentent "contrariées", pourquoi d'ailleurs parle-t-on de "types contrariés" (extravertis par exemple) ?

Il y a donc les fonctions qu'on exploite et celles qu'on préfère, généralement ce sont les mêmes, lorsque ce n'est pas le cas, on est pas "à l'endroit".

Et lorsqu'une fonction, qu'un trait de caractère s'implante, il a besoin de confirmations, peut-être aussi d'un écho. Le trait peut rester, même s'il n'a pas cette confirmation ; et quand on croit qu'il s'est évaporé, il est encore là, en sous-régime ou transformé. Exemple:celui qui canalise sa colère par de "nobles" causes, ou par la défense des démunis. L'abbé Pierre aurait pu devenir une épave antisociale, replié sur lui-même : il s'est complètement sublimé, tout en restant ce qu'il était. Jackpot : c'est cette "réconciliation" qui affermit le caractère. Et pas la répression bornée (comme, pour le MBTI, des NP bornés deviennent de nouveaux dogmatiques, alors que les SP sur-jouent leur mépris de tout ce qui a un lien avec la théorie ou la réflexion abstraite - "ça ne sert à rien concrètement, donc ça ne pèse pas").

Je pense aussi que compenser ses faiblesses ("son ombre") pour équilibrer sa personnalité est tentant mais que c'est la ruine si on est pas bien ancré et sûr de soi d'avance ; c'est sans doute parce qu'il y a urgence à compenser des lacunes que beaucoup se gâchent ou perdent du temps.

Il n'y a pas de choix ; il y a un choix pour savoir "ce qu'on fait" de ce qu'on est ou ce qu'il semble qu'on soit. Si on arrive pas à en prendre conscience, c'est souvent parce qu'on est pas prêt (ou alors qu'on a été désorienté).
Revenir en haut Aller en bas
https://zogarok.wordpress.com
Invité
Invité
Anonymous


Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Re: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitimeVen 02 Nov 2012, 21:04

Avec les développements récents de la neuro-psychologie, on sait qu'il y a de bonnes corrélations entre les fonctions cognitives et l'activation de certaines aires cérébrales. Le premier apport à notre type MBTI serait donc le schéma d'organisation de notre cerveau par l'hérédité.

Quand tu parles de personnes "contrariées", cela voudrait dire que le contexte d'éducation n'est pas favorable au développement "naturel" des fonctions les unes par rapport aux autres. Par contre, une ratification sociale aiderait à un meilleur épanouissement par une meilleure maîtrise des fonctions.

Leur ordre de développement est il obligatoirement celui décrit par Jung ? Que dire des F élevés comme des T et inversement ?

Edit: je pense notamment à l'action des stéréotypes.
Revenir en haut Aller en bas
Zogarok
Co-administrateur
Zogarok

Type : INfJ-Ti 1μ ou 5μ, 1w9_5w6_4, Melancholic/Choleric
Age : 28
Lieu : L'automne
Emploi : Troll repenti
Inscription : 01/11/2012
Messages : 1591

Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Re: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitimeVen 02 Nov 2012, 21:34

Sans doute que les choses sont inscrites en nous et qu'il y a une élasticité... maximale. Mais on ne peux se fier qu'à l'hérédité, ça me semble assez fou d'ailleurs. De même qu'au contexte socio-culturel : lui habille le comportement, et pour le MBTI habille l'usage des fonctions (ou les réprime), mais ça ne fait pas tout pour autant.

Apparemment, chez l'enfant, ce serait les "attitudes" qui se démarquent en premier lieu : IP, IJ, EJ, EP. Ca se tient pour les fonctions ; sauf que dans chaque groupe, ce sont deux extrêmes qui cohabitent (Fi et Ti chez les IP, etc).

Bien sûr, ça dépasse largement le cadre du MBTI ou de toutes les tentatives de typologies de toutes façons. Un F contrarié va rester "F", mais va valoriser autre chose (T sans doute), travailler cet autre chose, le développer précocément alors que ça aurait dû venir plus tard si le développement était harmonieux et paisible. Il va rester F dans sa façon de traiter avec le monde extérieur, par exemple, même s'il apprend à prendre des arguments T.. ou s'il va chercher des mobiles "T" pour asseoir ce que lui souffle F (de la même manière qu'un S pourrait aller chercher N pour expliquer une addiction qu'il n'assume pas). C'est le problème masculin/féminin ; mais, on le sous-estime, je pense que ça peut être aussi celui de "S" qui cherchent à compenser pour attirer la bienveillance de certaines personnes ou d'un milieu qui leur semble plus "N"..
Est-ce qu'un type "Fe" ne va pas s'appuyer sur un stéréotype pour s'intégrer ? Est-ce que, si ce "Fe" n'est pas approprié, il ne va pas allez chercher une attitude-type, ou carrément une "case" sociale ou culturelle, pour négocier ce Fe ? J'ai l'impression justement que c'est ce qui arrive ; de la même manière qu'une femme Te qui voudrait mettre en avant sa "féminité" va chercher un rôle strictement "féminin", qui renvoie éventuellement l'image de "Fe" (nourricière), sauf qu'elle va, même sans s'en rendre compte, agir en pure "Te". Mais comme elle a trouvée l'endroit où "s'exercer", sans doute que non seulement ses fonctions vont s'activer sereinement, mais qu'en plus elle évitera les caricatures et excès (la tyrannie ou le côté bulldozer du Te), et même qu'elle apprend à en apprivoiser d'autres.

Je ne vais pas remettre en question la théorie de Jung... mais lui-même avait compris, j'imagine, que les "types" "purs" n'existaient pas ; qu'un introverti peut saboter ou peiner avec sa fonction extravertie ; qu'un extraverti peut fuir son introversion. Et ça nous le voyons sans le MBTI. Et puis, nous aimerions tous agir dans le Monde comme des ES ; non pas qu'ils aient forcément du charisme, mais ils sont bien ancrés, ils sont efficaces dans leur tâche, ils sont nombreux et valorisés.

_______________________________________
https://zogarok.wordpress.com/
https://www.senscritique.com/Zogarok


Thy Sinister Bloom : https://www.youtube.com/results?search_query=they+sinister+bloom+serein+falls
Solar Fields : https://www.youtube.com/watch?v=1hBvXu6uZGQ

Revenir en haut Aller en bas
https://zogarok.wordpress.com
Invité
Invité
Anonymous


Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Re: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitimeDim 04 Nov 2012, 02:09

J'aime bien cette idée d'habillage de l'usage des fonctions cognitives par le contexte.

Les attitudes IP et IJ impliquent qu'on sente que l'usage de la fonction extravertie est moins important et qu'un autre mécanisme plus interne est en jeu. Je me suis occupé jeudi d'une petite fille extravertie et c'est difficile de déterminer la secondaire, sauf en l'observant quand elle est en silence (on joue ensemble aux échecs).

Ton explication rejoint bien les insuffisances et les excès de la fonction inférieure. Je pense notamment aux excès de logique INFP Wink dans lequels je me reconnais assez bien, même si j'ai beaucoup travaillé sur mon T.

Pour les ES, ça veut dire Se ou Si. Sans doute, leur ancrage est intéressant et peut servir dans certaines situations. Perso, le Si m'est d'un grand secours dans les arts martiaux, combiné avec le Ne pour déceler les diverses possibilités.

Le MBTI aura, entre autre, contribué à la reconnaissance des types introvertis en tant que tels alors qu'ils étaient considérés jusque là comme des extravertis refoulés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Re: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitimeDim 04 Nov 2012, 04:54

D'après ce que j'ai compris du sujet, je vais commencer par simplifier pour éclaircir l'hypothèse et la question posée :
  • L'hypothèse : On est prédestiné, orienté sur un type particulier à la naissance
  • La question : S' l'environnement dans lequel on évolue/grandit/est éduqué ne correspond pas à ce type, koicétyqueçafait ?


La question posée m'intéresse moins que les questions autour de l'hypothèse, à savoir la récurrente : "Nait-on prédestiné (à un type) (partisans du fatalisme) ou se détermine-t-n en fonctione de notre évolution sur une base neutre (partisans de l'évolutionisme)".
La notion de partisans démontre bien qu'il s'agit d'un combat d'avis (troll) puisque les questions sur l'origine de la Vie n'ont pas de réponse scientifique, mais uniquement théologique (croyances et pensées personnelles).

Mon avis est donc : pas d'avis.
J'espère ne pas avoir pourri la question en croisant sincèrement les doigts pour que l'on ne rebondisse pas sur la question que je pose qui n'a rien à foutre dans ce sujet.

Avis à ceux qui souhaitent rebondir sur ce que j'ai dit et non à la question posée par Aïkido : ouvrez un nouveau sujet, s'il vous plaît.
Et les Sensitifs, merci de lire ce qui est souligné 5 fois.
Revenir en haut Aller en bas
Zogarok
Co-administrateur
Zogarok

Type : INfJ-Ti 1μ ou 5μ, 1w9_5w6_4, Melancholic/Choleric
Age : 28
Lieu : L'automne
Emploi : Troll repenti
Inscription : 01/11/2012
Messages : 1591

Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Re: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitimeDim 04 Nov 2012, 13:02

Personne n'a parlé de "partisans". On naît avec des dispositions plus fortes, c'est tout, pour schématiser avec le MBTI, la principale fonction s'impose d'abord, le reste suivra selon les circonstances..

Dire pas d'avis c'est trop facile. Dire qu'on ne sait pas la réponse, c'est plus honnête. Ensuite, la façon d'être un type est plus importante encore que le type lui-même, tout simplement.

Je n'ai pas compris la référence aux S... Pourquoi ouvrir un nouveau sujet si toi-même tu trouve que ce que tu dit ne compte pas !?

_______________________________________
https://zogarok.wordpress.com/
https://www.senscritique.com/Zogarok


Thy Sinister Bloom : https://www.youtube.com/results?search_query=they+sinister+bloom+serein+falls
Solar Fields : https://www.youtube.com/watch?v=1hBvXu6uZGQ

Revenir en haut Aller en bas
https://zogarok.wordpress.com
Invité
Invité
Anonymous


Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Re: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitimeDim 04 Nov 2012, 18:53

@Zogarok a écrit:
Personne n'a parlé de "partisans". On naît avec des dispositions plus fortes, c'est tout
Ah bon ? Qu'est-ce qui te permet d'affirmer cela ?
C'est précisément l'hypothèse que je choisis de ne pas suivre.

Elle correspond à une vision de l'origine de la vie : dire que notre âme, l'aspect psychique de notre être est prédéterminé. Il n'y a pas plus d'argument pour ça que contre ça.
La science est d'ailleurs muette sur l'origine de la vie. La religion bouche les trous de ce que nous ne connaissons pas.

Je répète et j'insiste : puisque qu'il n'y aucun argument factuel penchant vers une prédétermination ou vers une évolution à partir d'un même socle commun neutre (au niveau psychique), il s'agit bien d'un choix basé sur nos convictions personnelles : c'est par définition une décisions partisane.

@Zogarok a écrit:
pour schématiser avec le MBTI, la principale fonction s'impose d'abord, le reste suivra selon les circonstances..
Et cela nous mène à la question que se pose Aïkido. Qui peut être intéressante ou vide de sens en fonction du choix précédent.

@Zogarok a écrit:
Dire pas d'avis c'est trop facile. Dire qu'on ne sait pas la réponse, c'est plus honnête.
Ou plutôt le cheminement logique : Je ne sais pas, donc je préfère me taire pour ne pas sortir une grosse connerie et je ne balance pas ma "Vérité" de manière péremptoire, sachant que sans argument solide ça restera un avis personnel.

@Zogarok a écrit:
Je n'ai pas compris la référence aux S...
Pas grave.

@Zogarok a écrit:
Pourquoi ouvrir un nouveau sujet si toi-même tu trouve que ce que tu dit ne compte pas !?
Je laisse ce sujet aux partisans du fatalisme. Et je souhaite juste que ceux qui s'y intéressent se posent la première question.
Que ceux qui font le choix de la prédétermination se fassent plaisir sur le sujet, mais que leur positionnement soit conscient et clair sur le sujet, afin d'éviter de dériver.

Et si quelqu'un se sent d'ouvrir un sujet sur la première question, qu'il le fasse, mais ce débat n'a pas sa place dans le présent sujet sans le polluer.
C'est toi qui considère que ce que je dis n'a aucune valeur, je n'ai jamais avancé cela.
Revenir en haut Aller en bas
Zogarok
Co-administrateur
Zogarok

Type : INfJ-Ti 1μ ou 5μ, 1w9_5w6_4, Melancholic/Choleric
Age : 28
Lieu : L'automne
Emploi : Troll repenti
Inscription : 01/11/2012
Messages : 1591

Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Re: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitimeDim 04 Nov 2012, 19:40

Ok. Disons que penser qu'on naît totalement vierge, je le vois également comme une croyance. Il ne s'agit pas d'évoquer "le destin", surtout pas justement ! Mais, pour adopter un point de vue "scientifique", alors probablement un foetus opère déjà des choix et sa façon de tendre vers la vie aura un impact. Mais je ne crois pas qu'on soit "enfermé" dans un fonctionnement, évidemment.

Je n'ai aucune "objection" définitive sur le sujet, je pense effectivement que nous partons avec une base et que nous pouvons totalement la trahir, qu'il y a une infinité de possibilités, mais toujours une logique pré-déterminante... Je reconnais ne pas savoir comment l'exprimer, disons que je crois que les "fonctions" qu'on activera, ou le personnage qu'on va devenir, se formate à partir d'une unité kaléidoscopique.

Tu dénigrais ta propre intervention, c'est pour cette raison que j'ai dit ça. Je trouvais ça paradoxal..

_______________________________________
https://zogarok.wordpress.com/
https://www.senscritique.com/Zogarok


Thy Sinister Bloom : https://www.youtube.com/results?search_query=they+sinister+bloom+serein+falls
Solar Fields : https://www.youtube.com/watch?v=1hBvXu6uZGQ

Revenir en haut Aller en bas
https://zogarok.wordpress.com
Contenu sponsorisé




Cycle MBTI et choix personnels Empty
Message(#) Sujet: Re: Cycle MBTI et choix personnels Cycle MBTI et choix personnels Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Cycle MBTI et choix personnels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cycle MBTI et choix personnels
» Entrée en première à LLG - choix du lycée
» Atteinte au libre-choix en matière de fin de vie.
» Inscriptions en 3ème cycle à Paris II
» Choix d'une régression adaptée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-