Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 MBTI et détermiants familiaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy5
Aucun rang assigné


Type : INTJ 5w4
Age : 21
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 12/01/2019
Messages : 7

MBTI et détermiants familiaux Empty
Message(#) Sujet: MBTI et détermiants familiaux MBTI et détermiants familiaux Icon_minitimeLun 14 Jan 2019, 17:43

Bonjour à tous,

je me demandais quels liens on pouvait faire entre les types des membres d'une même famille.
Finalement cela revient à se demander d'où vient notre type, "Pourquoi mon cerveau fonctionne comme ça?"

Personnellement, je suis INTJ, ma mère INFP, mon père ISxP.
Ce qui m'amène à penser que l'introversion/extraversion provient de notre famille, après il reste à savoir si ce trait est inné où s'il est déterminé par la conduite de ceux qui nous ont élevé.
Par contre je suis J alors que mes deux parents sont P. Mes parents étaient tellement imprévisibles (horaires complètement irréguliers, partir en vacances à la dernière minute, le bazar dans la maison...) que j'ai dû me prendre en charge toute seule assez tôt, notamment pour me plier aux contraintes du cadre scolaire. Mais j'ai l'impression que plus je grandis et plus mon trait J s'efface, je deviens plus spontanée et finalement je ressemble plus à mes parents.
Par contre ma soeur (plus jeune) est xNTP.
Qu'en est-il pour vous et votre famille ?

Après peut-être qu'il faudrait plus étudier les fonctions dominantes/secondaires/... ?
Revenir en haut Aller en bas
Xayling
Aucun rang assigné
Xayling

Type : 4w3-9w1-6w5 ISFP So/Sx
Age : 21
Lieu : Bruxelles
Emploi : Etudiant
Inscription : 03/12/2018
Messages : 552

MBTI et détermiants familiaux Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et détermiants familiaux MBTI et détermiants familiaux Icon_minitimeLun 14 Jan 2019, 20:41

De mon coté, je suis ISFP. Ma mère est ESFJ et mon père INFP.
Au niveau des fonctions, je possède du coup les mêmes que ma mère mais orienté à l'opposé et pour mon père, je paratage son Fi-dom et son Te en 4e position.
J'ai aussi une soeur qui est, je crois, ENFJ.
On peut y trouver certaines corrélation mais personnellement, je ne pense pas que les parent ont un réel impact sur le MBTI de leur enfant. C'est une idée qui semble toujours alléchante malgré tout ^^


Dernière édition par Xayling le Mar 15 Jan 2019, 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luna
Pionnier


Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 25
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2200

MBTI et détermiants familiaux Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et détermiants familiaux MBTI et détermiants familiaux Icon_minitimeLun 14 Jan 2019, 22:32

Bonjour, tiens ça répond en partie à la question que je t'ai posé sur ton fil de présentation.

Sinon, j'ai lu que l'introversion et l'extraversion était inné, on peut d'ailleurs apparemment déjà le décelé chez un bébé encore dans le ventre de sa mère.
Voir cet article pour les différences biologiques : https://cplusclair.wordpress.com/2012/04/26/extraversion-introversion-pression-sociale/

Sinon je pense que notre type mbti résulte un peu des deux, de l'inné et de l'acquis. Mais c'est beaucoup d'inné, les frères et soeurs auraient sinon tous le même type mbti, et ils seraient parfaitement intégrés à leur environnement familiale ce qui est loin d'être toujours le cas.
Ca a par contre beaucoup d'influence sur notre manière de développer nos fonctions.

J'ai une mère ESTJ et un père probablement INTP.
Je ne me suis jamais bien adaptée à ma mère, et mon père a toujours été distant émotionnellement. Je ne vois pas en quoi ça m'aurait influencé à devenir IxFP.
Par contre j'aurais été une tout autre IxFP dans un autre environnement, c'est certain, et ainsi de suite...



Revenir en haut Aller en bas
Anabiel
Aucun rang assigné
Anabiel

Type : INTP 5w4 (6)
Age : 19
Lieu : Fr
Emploi : étudiante
Inscription : 08/01/2019
Messages : 11

MBTI et détermiants familiaux Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et détermiants familiaux MBTI et détermiants familiaux Icon_minitimeMar 15 Jan 2019, 12:56

Beaucoup d'inné je pense.

personnellement : mère : ESFJ, soeur : ESFJ
d'après son test (mais si vous voulez mon avis c'est plus du coping mechanism sur ma mère à mon avis elle est pas tout à fait ESFJ) et je vois pas vraiment mon père donc pas d'intérêt pour ce topic, mais je pense qu'il est INTP en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
Flop

Type : INFJ-A 5w4 (Sx/Sp ?)
Age : 24
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 1109

MBTI et détermiants familiaux Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et détermiants familiaux MBTI et détermiants familiaux Icon_minitimeMar 15 Jan 2019, 13:02

Personnellement, père INFJ, mère ENFJ, grand frère INTP, petite cousine INTP, petite soeur INFP.
Que des N. ^^

Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 31
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 850

MBTI et détermiants familiaux Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et détermiants familiaux MBTI et détermiants familiaux Icon_minitimeSam 09 Mar 2019, 22:17

Sujet déjà abordé sur le forum mais toujours d'actualité.

Pour ouvrir une piste, d'après la théorie des 8 fonctions élaborée par le psychologue jungien John Beebe, la fonction auxiliaire d'un type est le véhicule des contenus associés à la fonction parentale : soutien, aide, enseignement, interaction avec les autres. Ou bien être soutenu, aidé, se voir enseigné quelque chose.
On n'en sait pas plus pour ce qui est de distinguer si l'influence parentale contribue à déterminer ce que sera le type de leur(s) enfant(s), mais cela suggère que ça peut déterminer en partie comment ils vont se représenter leur éducation et comment ils vont eux même chercher à éduquer les autres. Pour ma part je suis persuadé que ce schéma fonctionne surtout pour les familles où la culture du groupe est marquée par la fonction Si. Pour avoir une personnalité qui reflète simplement cette culture dominante il faudrait que les fonctions de l'enfant restent assez indifférenciées, que ce soit l'inconscient collectif qui l'emporte la plupart du temps, donc la culture.
Autrement, je doute que l'on puisse inculquer un type au point qu'il remplace le type éventuellement préexistant de l'enfant (damn, je viens de me positionner sur le débat inné/acquis là..).
Parce que, sinon, La façon dont ça se passe, n'est pas un décalque pur et simple de la fonction auxiliaire du parent préféré ou parent de tel sexe par l'enfant. Mais ce serait plutôt ce que l'enfant retire lui même de son éducation. Il y a un biais subjectif entre l'instruction et le modèle pris par l'enfant, un peu à la manière des "blessures de l'enfance" qui sont elles même subjectives : un abandon peut produire une "blessure de trahison" du point de vue de l'enfant par exemple. Et donc, de la même manière, une instruction peut-être comprise sous l'angle d'une fonction auxiliaire différente de celle du parent).
Un point intéressant aussi, c'est que si un enfant cherche à compenser le manque de présence d'un parent, il peut chercher chez les autres sa propre fonction auxiliaire, chercher des conseils ou un soutien dans une personne qui a avec sa fonction aux les contenus du domaine d'activité de cette fonction.

Note : "nurturing" et "caring" ne doivent pas être confondus avec ce que l'on dit de la fonction Fe. On le fait souvent parce que le soucis des autres et le soutien nous font en priorité penser à ce que bien des descriptions mbti disent des types FJ, eux même souvent associés à l'archétype de "la Mère" (la mère nourricière, tout ça..). Mais en réalité, il y a autant de manière d'aider ou de transmettre quelque chose à des gens qu'il y a de fonctions cognitives, et il vaut mieux se méfier des représentations culturelles comme les archétypes car elles seront souvent avant tout relatives à une époque et à une mentalité.
Par exemple, la fonction Si en auxiliaire, peut servir à renseigner des aspects pratiques pour plus de confort.
La fonction Se peut interagir spontanément avec des personnes pour les amener à s'insérer tout aussi spontanément dans une ambiance (et un peu à leur dépend, pour le coup).
Te peut prendre soin des autres (si si, ne rigolez pas !) mais c'est généralement de façon bien distante et sans considération immédiatement perceptible de comment ça va être reçu par la personne dont il est pris soin. Beebe ou un de ses collègues cite la façon qu'a eu le cinéaste Alfred Hitchcock de diriger une actrice dans un certain film. Afin de l'aider à faire son travail au mieux il aurait fait usage de Te en la mettant plutôt mal à l'aise à la longue à force de lui donner l'impression de ne pas la féliciter, mais avec cette idée en tête que ça allait rendre son jeu plus réel.
Beebe raconte comment le Japon renseigne ses visiteurs et habitants avec des instructions automatiques. Ce sont des aides, à chaque fois de façon peu affective mais envisagées comme très fonctionnel.
Dans la fiction, vous avez peut-être vu la série The Umbrella Academy (SPOIL !).
Spoiler:
 

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
homo sapiens
Aucun rang assigné
homo sapiens

Type : team ISTJ cool ... or maybe ISFJ ...
Age : 31
Lieu : Quelque part dans le Monde de Sophie, à moins que ce ne soit en haut d'un acacia, ou bien dans un intron
Emploi : à revoir
Inscription : 20/04/2019
Messages : 117

MBTI et détermiants familiaux Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et détermiants familiaux MBTI et détermiants familiaux Icon_minitimeDim 21 Avr 2019, 20:19

Amy5, je partage ton expérience du J qui semble devenir P ... et pour la même raison que toi !

Soit le J était inné et le P s'est développé avec l'âge et la maturité,
Soit le P était inné et masqué par la volonté de ne plus "subir" un mode de vie décousu
?

Je pense que notre type résulte d'une combinaison d'inné et d'acquis.

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 37
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 905

MBTI et détermiants familiaux Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et détermiants familiaux MBTI et détermiants familiaux Icon_minitimeLun 22 Avr 2019, 11:49

@homo sapiens a écrit:
Amy5, je partage ton expérience du J qui semble devenir P ... et pour la même raison que toi !

Soit le J était inné et le P s'est développé avec l'âge et la maturité,
Soit le P était inné et masqué par la volonté de ne plus "subir" un mode de vie décousu
?

Je pense que notre type résulte d'une combinaison d'inné et d'acquis.

A bientôt

La démarche dichotomique (par paire de lettres I-E, S-N, etc.) est bien pour une première approche, mais on arrive vite à ses limites, surtout quand il s'agit des préférences J-P, très souvent réduites à être bordélique et procrastinateur vs grammar-nazi et fonctionnaire.

Si on regarde l'approche des fonctions, P veut simplement dire qu'on a une fonction de perception de préférence extravertie + une fonction de jugement de préférence introvertie et J qu'on a une fonction de perception de préférence introvertie + une fonction de jugement de préférence extravertie.
En début de vie, on maitrise surtout les 2 premières fonctions, on finit par développer au cours de la vie les 2 fonctions suivantes (celles qui correspondent à "son ombre", comme l'ENTP pour l'ISFJ par exemple). D'où peut-être cette impression de devenir J si on était P, ou l'inverse.

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MBTI et détermiants familiaux Empty
Message(#) Sujet: Re: MBTI et détermiants familiaux MBTI et détermiants familiaux Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

MBTI et détermiants familiaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MBTI 5 meilleurs réalisateurs de tout les temps
» Univers de fiction et grille MBTI
» Jeu de rôle basé sur le MBTI
» Un test mbti assez "rapide"
» Discussion sur E et I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-