Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INFP, manichéen ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Vargroas
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 42
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 482

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 08 Nov 2018, 23:04

Prends conscience de Se, tu verra, ca pique un peu au début, puis peu à peu ca devient salutaire.

Carpe diem.

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

"Tout ce que je deviens reste moi" Anonyme

"A force d essayer de DEVENIR,on oublie d ETRE" Manwell

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 08 Nov 2018, 23:21



Plaît-il ? Angel

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 273

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 09 Nov 2018, 09:56

Flop : https://www.youtube.com/watch?v=ydBAfLlk-28
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 09 Nov 2018, 11:19

Bien que je ne maîtrise pas aussi bien le langage MBTI que vous-autres, en un point cela me rassure profondément, car c'est naturellement ce que je fais.

Je disais à quelqu'un il n'y a pas si longtemps que Ni est la fonction par excellence du scientifique, car elle permet de recueillir des hypothèses sur le réel, mais qu'il ne fallait jamais croire aveuglément dans ses intuitions, car sinon cela produit un état appelé "paranoïa".
Donc, que fait un scientifique lorsqu'il a une hypothèse ? Il la vérifie.

Je ne me rendais pas compte que lorsque je posais des questions afin de vérifier l'hypothèse et remplacer l'abstrait par le concret, j'usais en fait de Se - et quand bien même, je n'ai pas eu besoin du MBTI pour me rendre compte, vers l'âge de 19 ans, que j'avais tendance à asphyxier la vie en moi sous une tonne de concepts ( j'avais écris : "Le Concept étend prétentieusement sa face sur les étendues de la Conscience ; au dehors la vie s'écoule")...

Reste une part de mon esprit qu'on pourrait dire "mystique", fortement influencée par Ni, et la certitude que tout est lié et au sentiment que tout ce qui arrive est parfait, que le réel a du sens, et que toute expérience a pour but d'enseigner.
Mais quiconque a déjà expérimenté un état d'éveil ou de samâdhi ne peut plus jamais douter de l'intensité ou de la puissance de la connexion existante entre le spirituel et le concret. L'un ne fonctionne pas si l'autre n'est pas là, et il faut composer. C'est d'ailleurs ce qu'enseignait Arnaud Desjardins dans son ashram à Hauteville, où je me suis rendu poussé par la curiosité, quand je voyageais à travers la France.

Moi, ce que je voulais dire en disant "Se me pose quelquefois des soucis", c'est que j'ai toujours été sujet à l'hypersensitivité (très sensible aux sons, aux odeurs, au toucher et même aux couleurs), que cela produit quelquefois des manières d'épicurisme chez moi, et à des explosions de sensualité, tant sur le plan des plaisirs simples que, n'allons point nous mentir, pour des appétits sexuels, que je m'échine à garder sous contrôle sévère, fortement contrastées par des périodes de durées variables d’abstinences quasi-monocales.

Cela et par ailleurs, un certain manque d'attention aux détails matériels m'environnant, que je déplore. Alors que j'ai achevé l'oeuvre complète de Cioran à l'âge de 15 ans. Combien de fois, depuis que je suis gamin, me suis écrié : "putain de choses matérielles!" Bref, je suis vraiment pas doué avec les objets. Heureusement, ma daronne a comprit vite que c'était pas à moi qu'il fallait demander de déboucher l'évier. x) Mais enfin, ça me préoccupe depuis très longtemps. Il n'y a qu'une seule exception, mais on sait tous qu'elles ont tendance à confirmer la règle : je suis extrêmement doué à m'occuper d'un potager.

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2004

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 09 Nov 2018, 23:36

@Caféine a écrit:
Flop : https://www.youtube.com/watch?v=ydBAfLlk-28
Very Happy

Woow, enfin des vidéo sur le mbti en français et en plus les analyses sont pertinentes. (Je me reconnais beaucoup dans l'INFP)
Merci pour le partage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 273

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Sam 10 Nov 2018, 11:01

Je le trouve aussi pertinent. En particulier sa manière de définir chaque fonction.
Et je me reconnais aussi dans ce qu'il dit sur l'infp. Utiliser la pensée extravertie, c'est expliquer ses idées avec des raisons compréhensibles/validées par les autres. J'ai effectivement du mal avec ça. Si je suis avec des personnes très différentes de moi, je peux me perdre en explications infinies sans arriver à me faire comprendre. Et c'est épuisant pour tout le monde. Et du coup, je me rends compte que j'ai fait en sorte de m'entourer de personnes avec un fonctionnement proche du mien (avant de connaître le MBTI). Mon copain et presque tous mes amis les plus proches sont NFP ! :/

Flop c'est intéressant, je pense que tu décris bien ce que vit un Infj.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Sam 10 Nov 2018, 16:57

C'est drôle, la vidéo où il dit que les tests de personnalités fournissent souvent des résultats inexacts... ça me rappelle quand j'ai proposé à mon grand frère de faire le test ( je savais très bien qu'il était INTP ), il a eu INFP comme résultat. Et il avait lu la description du profil, il voulait pas en démordre - ça se comprend, parce qu'il a effectivement un côté très Fi, comme la plupart des INTP quand on les connaît, mais c'est de loin pas sa dominante...
Du coup, j'ai dû lui expliquer touuuut le fonctionnement du MBTI, avec les fonctions cognitives, toussatoussa, puis après j'ai dû lui expliquer exactement, précisément, pourquoi il était INTP et pas INFP, en lui fournissant des exemples précis dans son comportement, et des comparaisons avec des connaissances communes INFP et INTP, etc... Jusqu'à ce qu'il en arrive à la conclusion que, effectivement, il était bien INTP. x) Parce que c'est têtu un INTP, quand ça veut...
Ca m'a aussi permit de constater que j'étais plus à l'aise avec les concepts que lui ; par moments, il se sentait perdu et il disait : "pffffffffh, ohlala, mais faut être à l'aise avec les concepts !".

Mais mon grand frère est HP, en fait. L'HP est par définition extrêmement développé en tout... De plus, j'ai lu quelque part que les HP étaient capable de "décider" de passer de T à F, et inversement. Je ne sais pas si c'est vrai...

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 273

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Dim 11 Nov 2018, 10:34

C'était 16 personalities pour ton frère ? Je trouve que ce test type trop facilement F (et N aussi).
Et oui, je suis d'accord pour dire que les IXTP ont un côté Fi, et les IXFP un côté Ti (voir le lien que j'ai posté l'autre fois). Perso je pense vraiment utiliser Fi, mais je respecte/je valorise bcp Ti.
Je ne pense pas être HPI, donc ce n'est pas la seule explication à ce phénomène, mais que ça ajoute à la confusion, je veux bien le croire (la chouette le dit aussi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Dim 11 Nov 2018, 12:37

Oui, c'était 16 personalities. Smile

J'aime bien la vidéo où il parle justement de différencier l'INFP et l'INTP. C'est vrai que ce sont des types très proches.

Mais il me semble qu'il y a une différence cruciale entre ces deux types : l'empathie.

Un INTP, peut comprendre l'autre, du moment que son état émotionnel est clairement posé, mais c'est une compréhension qui passe par l'intellect, et donc la masse de connaissances accumulées. Ca ressemble parfois à de l'empathie mais en vérité il n'en est rien.
L'INFP, lui, est capable de comprendre l'autre, si tant est qu'il a connu dans sa vie des émotions proches. Et donc l'ensemble des sentiments vécus au cours de son histoire personnel.
(Quant à l'INFJ ( puisqu'il y a manifestement souvent confusion ), c'est plus radical. L'INFJ voit/devine tout, quel que soit son angle de vue.)

Les différences me semblent évidentes.

Ce qui me sidère complètement de la part de l'INTP, c'est que je n'arrive décidément vraiment pas à comprendre comment il est possible d'avoir la sensibilité qu'ils ont, tout en étant dénué du moindre quart de début de commencement de début de milligramme d'empathie. Tout en étant parfaitement incapable de comprendre ses propres sentiments autant que ceux des autres. Leur incapacité, parfois, à s'ouvrir vraiment aux autres aussi. Il y a comme un mur en béton armé entre la frontière du ressenti et celle de la pensée.
La seule réponse qui me vient c'est : le refoulement. Et tous les témoignages que j'ai recueillis convergent dans cette direction. Il n'y a pas une seule exception. Mais alors, j'en viens presque à me demander si tous les INTP ne sont pas des INFP refoulés ?

C'est un peu ce genre de questionnement qui m'a conduit à penser qu'une hégémonie en soi de Ti était en fait d'origine traumatique. Une habitude prise dès la petite enfance, totalement intériorisée, de s'interdire de ressentir l'émotion - interdit probablement enraciné dans le fait que les émotions ne sont pas recevables sur le plan social, et donc une incompréhension d'icelles essuyée dès la petite enfance. Et parce que, sûrement, il y a de grosses douleurs associées.
C'est justement en essayant d'appliquer une logique ou une raison aux émotions qu'on se plonge soi-même dans la confusion, au cœur de l'illusion, qu'on entretient ces dernières, qu'on en devient prisonnier, et qu'on fait l'impasse sur ses émotions, et qu'on les accumule. Ce qui explique aussi l'hyperhyperhypersensibilité de l'INTP du même coup.

Ca colle avec les valeurs que la société nous inculque - on a cru pendant des siècles en Occident, que pour être intelligent il fallait absolument se couper de ses émotions, au contraire de l'Orient. Et l'INTP a la même croyance ; dans son esprit, il raisonne vraiment à partir du syllogisme suivant :
-Je dois réussir mes objectifs et être performant
-Les émotions influent sur la performance
-donc je dois à tout prix m'en débarasser
Du coup, cela me fait penser que cette scission de l'être est vraiment due à une pression sociale, subie depuis la petite enfance, et totalement légitimée. En somme, pour faire plaisir à papa-maman - qui certainement avaient le même souci - ils se conforment à leurs attentes.
Ce n'est généralement qu'une fois la réussite ou l'échec sociale gagnée qu'ils décident de s'ouvrir à la sensibilité. Ils réussissent souvent, du point de vue de la situation sociale, mais ils se rendent compte vers l'âge de 40-50 ans de la futilité de ce qu'ils ont bâtis, qu'ils sont complètement passés à côté de l'essentiel, qu'ils n'ont jamais trouvé l'amour de leur vie parce qu'ils n'ont pas su écouter leur cœur, qu'ils ont vécus toute leur vie dans l'horrible monde du compromis, qu'ils n'ont jamais eus de vrais amis, de vrais confidents, et qu'ils ne peuvent malheureusement pas rajeunir et revenir en arrière - malgré les derniers progrès scientifiques portant sur la jeunesse éternelle, à base de pommade d'Aloe Vera et d'élixir de Kombucha. x)

Là-dessus, mon frère ne cache pas son contentement d'avoir quelqu'un qui, malgré les efforts déployés pour dissimuler cette immense sensibilité, n'est pas en mesure d'être berné par le masque, qui lit directement à l'intérieur de lui, à même de comprendre ses états d'âme sans même qu'ils soient verbalisés, et qui sait lui faire remarquer lorsqu'il se plante totalement d'orientation existentielle, qui n'hésite pas à lui dire : "Fais gaffe, si tu continue dans cette voie, tu risques d'être très malheureux!". Puis de plus, qui est là pour réparer les nombreux dommages causés par le manque d'empathie. Combien de fois ai-je sauvé ses relations, parfois sans qu'il en sache rien ?

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 273

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Dim 11 Nov 2018, 19:50

Moui, je sais pas trop. J'aurais dit que l'empathie émotionnelle dépend des individus, et pas du type MBTI. Selon son type, la personne sera plus ou moins consciente de ces émotions, leur accordera plus ou moins d'importance, mais elles sont là (ou non) de toute façon.
L'INTP est capable de se connecter aux émotions des autres comme un INFJ, mais il va reléguer ça derrière des considérations logiques. Il va préférer emprunter un chemin logique pour accéder à ce que lui dit Fe.
Le Ti-dom n'est pas plus pathologique que le Ni-dom, le Fi-dom etc. Chaque type vit son propre déséquilibre, et effectivement, il s'épanouit en réduisant ce déséquilibre.

@Flop a écrit:
-Je dois réussir mes objectifs et être performant
-Les émotions influent sur la performance
-donc je dois à tout prix m'en débarasser
ça fait plutôt Te dit comme ça. Pour le Ti, résoudre un problème logique est un but en soi. Même si la résolution de ce problème n'a absolument aucune utilité et aucun impact sur rien d'autre, il s'en fout, il sera quand même content de l'avoir résolu^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 273

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Dim 11 Nov 2018, 19:58

@Flop a écrit:
L'INFP, lui, est capable de comprendre l'autre, si tant est qu'il a connu dans sa vie des émotions proches. Et donc l'ensemble des sentiments vécus au cours de son histoire personnel.
Exact. Je passe beaucoup par l'identification pour capter les émotions des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 13 Nov 2018, 12:07

Merci pour ta petite réflexion, Caféine.

Je reste un peu sceptique par rapport à l'empathie de l'INTP. Je pense que la préférence F à un impact sur la capacité d'un individu à entrer en empathie. Et je pense que l'INTP est un des types qui a le plus de mal à prendre ses sentiments en considération, et à rentrer en empathie avec autrui.

J'ai beaucoup d'affection pour mon grand frère, mais j'ai eu une relation avec une INTP qui a été abominablement médiocre avec moi, et j'ai du mal à trouver la force de pardonner. En dépit de l'amour-haine que j'éprouve pour ce type, je trouve que c'est un des plus fascinant.

J'ai envie de me livrer a une petite et innocente question de curiosité : as-tu ressentie les émotions qui ont parlées dans mon comlentaire ?

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 273

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 13 Nov 2018, 17:35

Tu me soupçonnes d'être INTP ou quoi ? Very Happy
De quelles émotions tu parles ? Celles ressenties par empathie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 13 Nov 2018, 21:27

@Caféine a écrit:
Tu me soupçonnes d'être INTP ou quoi ? Very Happy

Pas du tout. ^^

Citation :
De quelles émotions tu parles ? Celles ressenties par empathie ?

Oui. Mais t'as pas envie. Wink Je le comprends très bien, et c'est pas grave. Smile

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 273

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 13 Nov 2018, 21:54

Si, je peux te répondre, je n'étais réellement pas sûre d'avoir compris la question.

C'est variable.
Ce qui est insoutenable, c'est les scènes de torture dans un livre ou un film. Ou même être à côté d'une personne à qui on fait des points de suture par exemple^^.
Je ressens souvent aussi assez fort la gêne, le malaise des autres. Si j'observe quelqu'un essayer de se sortir d'une situation difficile, ça peut me donner envie de me planquer sous la table. Et si je suis moi même impliquée dans la situation, ça me contamine très vite.
Pour les sentiments plus profonds comme la tristesse, le deuil, le rejet (ressentis par les autres), ils me submergent rarement, bien que je les devine facilement, par identification comme je disais plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 273

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 13 Nov 2018, 22:05

Une fois, une amie nous a annoncé la mort de son père à moi et à une pote ISFJ. La pote ISFJ a immédiatement éclaté en sanglots. Perso, je n'ai jamais ce type de réaction. Je peux parfois paraitre insensible (tout en étant assez émotive au quotidien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vargroas
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 42
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 482

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 14 Nov 2018, 10:44

merci pour ce partage
Citation :

Ce qui est insoutenable, c'est les scènes de torture dans un livre ou un film. Ou même être à côté d'une personne à qui on fait des points de suture par exemple^^.
Je ressens souvent aussi assez fort la gêne, le malaise des autres. Si j'observe quelqu'un essayer de se sortir d'une situation difficile, ça peut me donner envie de me planquer sous la table. Et si je suis moi même impliquée dans la situation, ça me contamine très vite.
Pour les sentiments plus profonds comme la tristesse, le deuil, le rejet (ressentis par les autres), ils me submergent rarement, bien que je les devine facilement, par identification comme je disais plus haut.
Ca ça me parle carement

Citation :

Une fois, une amie nous a annoncé la mort de son père à moi et à une pote ISFJ. La pote ISFJ a immédiatement éclaté en sanglots. Perso, je n'ai jamais ce type de réaction. Je peux parfois paraitre insensible (tout en étant assez émotive au quotidien).
Quand les gens expriment une émotion au mauvais moment ça me met mal à l'aise.

Que les gens pleurent à un enterrement me parait tout à fait normal, qu'ils pleurent parce que je leur annonce la mort d'un enfant qu'ils ne connaissent pas, là par contre je bloque, car ainsi il me prive de ma propre expression.

Pourquoi ?
si on est 2 à pleurer, qui va soutenir l'autre ? qui va permettre de vider l'émotion ? tout au plus une espèce d'atténuation de la douleur, mais comme l'autre ne connait pas ni l'enfant ni le contexte, ça fait plus effet cumul, du coup je dis rien. Je laisse l'autre se vider de son émotion.

En un sens, ça m'aide, car ainsi je peux me detacher de l'émotion (puisqu'elle est exprimée), et paraitre insensible, atone, ...

t'es sur de ton typage Caféïne ?

Ca me mets un gros doute sur le mien, Fi-Te ça passe, par contre Ne-Si ça me parait complétement incohérent ... ou alors si on sort du cadre :
une fonction de gestion des émotions.

Pouvez-vous m'aider à traiter cet incohérence ?

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

"Tout ce que je deviens reste moi" Anonyme

"A force d essayer de DEVENIR,on oublie d ETRE" Manwell

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 273

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 14 Nov 2018, 11:50

Non, je ne suis pas sûre de mon typage, mais je suis à peu près sûre d'être IXXP et sûrement pas NJ.

Mais je ne vois pas de contradiction dans le fait qu'un INFJ se reconnaisse dans ce que je décris, car je pense vraiment que l'empathie émotionnelle elle même est indépendante du type MBTI. Ce qui dépend du type, c'est la façon de la conscientiser, de l'exprimer, l'importance qu'on y accorde ou non.

Le Fe est souvent plus expressif, a sûrement une conscience plus immédiate des émotions de l'autre. Mais si il passe par le filtre Ni, je suppose que l'INFJ peut avoir des réactions proches de celles d'un INFP.

(bon, j'espère que j'ai bien compris le post cette fois, j'ai encore un doute Alien 2 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vargroas
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 42
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 482

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 14 Nov 2018, 14:44

il semblerait que nous partagions la meme façon de l'exprimer.

ton post a levé l'incohérence, merci.


_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

"Tout ce que je deviens reste moi" Anonyme

"A force d essayer de DEVENIR,on oublie d ETRE" Manwell

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2004

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 14 Nov 2018, 22:42

J'ai du mal aussi à exprimer mes émotions. Je suis assez pudique et j'essaye de les cacher pour avoir du contrôle, celles que je montre sont filtrées.
Et j'ai beaucoup de mal à réconforter une personne en détresse, en lui faisant par exemple un câlin ou en trouvant des mots rassurant.
Ce n'est pas du tout incompatible avec un Fi dom, qui intériorise.

Je suis par contre émotive et il est visible que je suis Fi dom, mais sans être dans la démonstration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 15 Nov 2018, 20:22

@Luna a écrit:
J'ai du mal aussi à exprimer mes émotions. Je suis assez pudique et j'essaye de les cacher pour avoir du contrôle, celles que je montre sont filtrées.

C'est très Fi ! Very Happy

@Luna a écrit:
Et j'ai beaucoup de mal à réconforter une personne en détresse, en lui faisant par exemple un câlin ou en trouvant des mots rassurant.
Ce n'est pas du tout incompatible avec un Fi dom, qui intériorise.

Ca, par contre, c'est plutôt Fe-Se, en fait. Les paroles réconfortantes, comme le câlin. ^^

Mais les câlins de Fi-dom, c'est bon ! C'est de la haute gastronomie de câlins. Razz

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2004

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 15 Nov 2018, 22:05

@Flop a écrit:

C'est très Fi ! Very Happy

@Luna a écrit:
Et j'ai beaucoup de mal à réconforter une personne en détresse, en lui faisant par exemple un câlin ou en trouvant des mots rassurant.
Ce n'est pas du tout incompatible avec un Fi dom, qui intériorise.

Ca, par contre, c'est plutôt Fe-Se, en fait. Les paroles réconfortantes, comme le câlin. ^^,

Mais les câlins de Fi-dom, c'est bon ! C'est de la haute gastronomie de câlins. Razz

Je suis par contre très câline avec mes proches, mais il faut que j'ai confiance. Par exemple, je ne le suis pas du tout avec ma mère et je n'y arrive pas, ni avec mon père parce qu'il a toujours été distant.

Sinon effectivement les Fe sont en général plus démonstratifs (particulièrement les Fe dom), qui fait qu'en général ils sont souvent appréciés, même lorsque c'est de la simulation.
Ils arrivent facilement à se connecter émotionnellement avec les autres, ou à faire ce qui est conventionnellement attendu d'eux (exemple : pleurer à un mariage, ou s'enthousiasmer pour un annniversiare !)
Mais on le retrouve beaucoup moins chez les INFJ, donc ça ne te parle pas forcément.

Sinon, merci pour le compliment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 15 Nov 2018, 22:15

@Luna a écrit:
Je suis par contre très câline avec mes proches, mais il faut que j'ai confiance.

C'est pour ça qu'ils sont si bons !! Ils sont sincères, et il y a plein de belles émotions dedans. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A ennéagramme 5 (??) (3w2 ou 5w4) / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 150

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 16 Nov 2018, 13:17

@Vargroas a écrit:
Quand les gens expriment une émotion au mauvais moment ça me met mal à l'aise.

Que les gens pleurent à un enterrement me parait tout à fait normal, qu'ils pleurent parce que je leur annonce la mort d'un enfant qu'ils ne connaissent pas, là par contre je bloque, car ainsi il me prive de ma propre expression.

Pourquoi ?
si on est 2 à pleurer, qui va soutenir l'autre ? qui va permettre de vider l'émotion ?

@Luna a écrit:
Ils arrivent facilement à se connecter émotionnellement avec les autres, ou à faire ce qui est conventionnellement attendu d'eux (exemple : pleurer à un mariage, ou s'enthousiasmer pour un annniversiare !)

Ca me fait penser à la scène dans le film La Grande Bellezza (un chef d'oeuvre!) où Jep, INFJ de son état, explique que "lorsqu'on se rend à un enterrement, on entre en scène", qu'il ne faut jamais pleurer lors d'un enterrement, car c'est voler la vedette à la famille en deuil, et que cela n'est pas permit, parce que c'est immoral. Mais qu'en revanche il est permit de se retirer dans un coin, a l'évidence des regards, comme pour méditer sur la fragilité de la vie et le fardeau de l'existence.
Mais Paolo Sorrentino semble affectionner particulièrement les protagonistes INFJs - on le comprend aisément ; il aime les choses rares et raffinées, quoi  Razz  Lol ... Dans la série The Young Pope, il est par exemple totalement évident que Bellardo est INFJ, et Spencer, son mentor INTJ.
Les INFJs peuvent être de très fins et très habiles politiciens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vargroas
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 42
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 482

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 16 Nov 2018, 15:29

Citation :

où Jep, INFJ de son état, explique que "lorsqu'on se rend à un enterrement, on entre en scène", qu'il ne faut jamais pleurer lors d'un enterrement, car c'est voler la vedette à la famille en deuil, et que cela n'est pas permit, parce que c'est immoral.
Ce n'est pas immoral, dans un enterrement il y a toujours à un moment où se positionne par rapport à celui ou celle qui est enterré, à ce moment pleurer peut etre un soulagement.

Par contre si la famille est dans la retenue, il faut savoir etre discret et se retenir, car parfois il suffit d'un cri, pour que tout le monde s'effondre, c'est certes salutaire, mais dans ce moment, plus personne ne soutien personne, et si quelqu'un (hors famille )vient et dit "ce n'est pas grave,c'est triste mais il faut aller de l'avant, ou  pleurer fait du bien je suis là", il/elle se fait défoncer (ce n'est pas de la théorie, j'ai vu la colère d'une mère qui perds son enfant, j'ai vu un père qui avait perdu son enfant par assassinat annoncer sans colère qu'il n'avait pas de haine mais qu'il ne pardonnais pas, j'ai vu encore plein, plein de chose comme ça)

Alors "lorsqu'on se rend à un enterrement, on entre en scène", non ! quand on se rend à un enterrement, quand on apporte les condoléances, c'est pour soutenir les vivants, ceux qui sont touché en plein coeur. Le fait de pleurer est juste l'expression du stress de l'émotion, et force est de constater que certains ne sont pas équipé pour gérer se stress, c'est un manque d'empathie, fort heureusement c'est un apprentissage qui est possible, c'est juste un peu long quand tu pars de zéro.

essayez votre empathie:
 

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

"Tout ce que je deviens reste moi" Anonyme

"A force d essayer de DEVENIR,on oublie d ETRE" Manwell

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ?

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP, manichéen ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le manichéisme
» Infp Et parti politique
» infp et engagements
» Un INFP peut il évoluer en ESFP ?
» Le coin du poème INFP...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-