Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INFP, manichéen ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 02 Nov 2018, 21:25

  Alors, comment le savoir finalement ?

"Je sais que je ne sais rien",aurait pu être la réponse,cependant,ça ne sera pas le cas.

Qu'est-ce qu'un sage ?

Selon moi,ce n'est que quelqu'un qui grâce à ses connaisses à su comprendre ce que la majorité n'était pas en mesure de savoir à cause de leur ignorance.

En disant cela,je ne cherche pas à remettre en question l'érudition d'un sage.Ce que je veux,c'est te faire comprendre qu'en général,on sait ce qu'il a représenté (rôle social) à son époque sans savoir qui il était réellement (sa personnalité).

Exemple:Thalès de Milet qui est célèbre grâce au  théorème (dont il n'est pas certain qu'il en soit l'auteur)  et méconnue à cause du manque de sources concernant sa vie.Hormis quelque anecdotes légendaire

Est-ce donc le sage que l'on doit prendre en considération ?

A mon sens,non.Ce qui compte est la sagesse dont les êtres humains sont capables.En tant qu'être pensant,nous avons une part de sot qui nous fait commettre des erreurs;et une par de sage que l'on peut cultivé,afin de prendre le dessus sur le sot.

J'espère avoir été compréhensible
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 02 Nov 2018, 23:40

Je sais. J'avais bien compris ce que tu souhaitais me dire. Wink

Il y a aussi plusieurs figures du sage.

Celui dont tu parles, qui apporte un savoir. Mais surtout celui qui a réalisé un état.

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Sam 03 Nov 2018, 00:05


@Flop a écrit:
Je ne sais pas si cela a vraiment un rapport avec la sagesse ou l'équilibre, pas même avec le manichéisme, en ceci que je ne connais rien qui soit plus affirmatif, bouleversant, non-neutre, tranché, offensif, tenace, ferme, réfléchi, clairement positionné, en accord avec ses valeurs, imperturbable, exigent et somme-toute moins emmerdant ou ennuyeux, que la sagesse conjuguée à l'équilibre... Souvent, c'est la peur et l'ignorance qui empêchent quelqu'un de s'affirmer, et celles-ci cherchent toujours à ressembler à la sagesse. Cela me fait toujours comme un léger pincement au cœur quand je constate la facilité avec laquelle on confond sagesse avec "passivité" ou encore "ennui" aujourd'hui. Enfin, ce n'est pas grave...
Le problème c'est qu'il reste si peu de sages aujourd'hui qu'on est obligé de développer une certaine tolérance à la bêtise. Mais passons... philosophie que cela.

En revanche, cela me fait penser à la distinction entre les préférences P/J, et je ne suis guère surpris de te savoir trouver plus d'attraits à qui est plus tranché dans ses avis, ses jugements et ses positions, plus susceptible d'être J, que celui plus altruiste, compréhensif, et orienté vers l'altérité, plus susceptible d'être P - fi, bien évidemment, de l'impartialité légendaire du Fi-dom lorsqu'il sent ses valeurs bafouées ; mais on sait tous que ce sont de vrais nounours à côté. De la même façon que moi, j'apprécie énormément, quelle que soit la relation, qu'on me rappelle de rester cool de temps en temps, de respirer, de me détendre, de profiter du temps et de la vie aussi, et de pas trop me mettre la pression pour réussir ce foutu dossier stupide de philosophie politique, que je dois rendre dans 15 jours... Ainsi, comme dit la formule alchimique : "Les semblables se repoussent, les opposés s'attirent".

Citation :
Elles sont tellement équilibrées et sages, qu'elles deviennent lisses,

Alors, peut-être que l'essentiel et le paradoxe dans la sagesse, est de savoir quand il faut cesser d'être "sage", pour devenir un missile insolemment pointé vers le Vrai ?

Oui, c'est exactement ça, je vois la personne sage comme passive et ennuyante, bien que comme tu l'as justement expliqué, il n'en est rien en réalité.
Mais mon côté 4 trouve trop de paisibilité dans la sagesse, je n'agis donc pas toujours de manière sage Smile
Je trouve par contre les personnes sages rassurantes et toujours de bons conseils.

Sinon, je vois ce que tu veux dire sur la distinction J/P, ça pourrait effectivement faire d'avantage J que P qui aime de base rester ouvert à différentes possibilités.
Et c'est vrai que quelque part je vais à l'encontre de mon fonctionnement "naturel", mais il y a l'influence de Te qui a toujours été présent dans mon fonctionnement, d'ailleurs en parlant de "gros nounours", j'ai souvent aussi été une dictatrice x)
Et le fait que je sois 4, je recherche à me "singulariser" ce que me permet l'affirmation de soi et de mes opinions au détriment parfois d'une plus grande ouverture...
La fonction Fi intériorise beaucoup également et se forge ses propres valeurs (du moins y croit, essaye). Et le fait que ce soit personnel et que ça manque parfois de confrontation avec l'extérieur/le réel, ça peut-être manichéen et totalitaire, du style "Moi je m'en fou de votre réalité de merde, j'ai la mienne qui me convient", sans parler que ça peut-être à côté de la plaque, à cause du manque de réalisme... (surtout pour un Fi dom)

Combien de fois je suis tombée de haut, en me rendant compte que mes idéaux ne correspondaient pas à la réalité, et que ça ne dérangeait personne...(alors que je pensais que c'était une norme)

Sinon "Les opposés s'attirent" tout comme "qui se ressemble s'assemble", ce serait trop simple sinon ! ^^ (tout dépend des gens, de leur réprésentation de l'amour ect)  
Comme je le constate autour de moi, c'est loin d'être toujours le cas, surtout si les deux personnes sont réellement opposées en tout, car il faut au moins se retrouver sur quelque chose pour créer un lien. (voir elles peuvent se détester)
Mais sinon effectivement le désir naît du manque, le destin d'ailleurs tragique de l'amour...
Il y a souvent plus "d'alchimie" entre des personnes opposées qui tombent amoureuses, mais il ne faut pas qu'elles soient incompatibles, parce que ça cours à la catastrophe.
Et en amitié même chose, il faut un minimum de ressemblance pour se comprendre.
Sinon, je trouve aussi qu'un autre language du sien est souvent attirant, mais dépend duquel aussi ! (il y a pleins d'ESTJ par exemple avec qui j'ai beaucoup de mal, on se stress mutuellement )

PS : deux fois que je post ce message !J'espère que cette fois-ci c'est la bonne Smile


Dernière édition par Luna le Sam 03 Nov 2018, 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 286

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Sam 03 Nov 2018, 10:05

Perso je n'ai jamais particulièrement recherché la sagesse mais plutôt l'authenticité aussi. Je m'interdisais de jouer un rôle, d'être dans une posture (et c'est l'impression que me donnent parfois les 4). C'est sûrement un chemin beaucoup plus long pour construire son identité, mais je ne me voyais pas faire autrement.
Cette quête d'authenticité implique aussi de dire ce que je pense même si ce n'est pas partagé par mes interlocuteurs. Donc je ne suis pas dans une recherche du consensus à tout prix. Mais dire ce que je pense, ça implique d'y réfléchir vraiment, et pas adopter une posture. Et ça passe par la nuance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Sam 03 Nov 2018, 19:18

@Caféine a écrit:
Perso je n'ai jamais particulièrement recherché la sagesse mais plutôt l'authenticité aussi. Je m'interdisais de jouer un rôle, d'être dans une posture (et c'est l'impression que me donnent parfois les 4). C'est sûrement un chemin beaucoup plus long pour construire son identité, mais je ne me voyais pas faire autrement.
Cette quête d'authenticité implique aussi de dire ce que je pense même si ce n'est pas partagé par mes interlocuteurs. Donc je ne suis pas dans une recherche du consensus à tout prix. Mais dire ce que je pense, ça implique d'y réfléchir vraiment, et pas adopter une posture. Et ça passe par la nuance.

Je me reconnais aussi beaucoup dans la recherche d'authenticité qui doit parler à tous les Fi même les 4.
Je me met parfois en scène, mais je reste toujours très franche et moi-même. Je suis le genre de personne qui ne peut pas être gentil avec toi et cracher dans ton dos, ce que font beaucoup de personnes...
Je ne serais pas non plus le genre de personnes hypocrites, fausses, même si ça pourrait m'être avantageux. (excepté lorsque c'est pour rester polie ou ne pas vexer)
Je déteste d'ailleurs les soirées conventionnelles, où tout le monde est hypocrite et où les échanges sont superficiels. Où les mêmes sujets de discussion et phrases bateaux reviennent sans cesse.
Et toi tu es obligé de sourir et de rigoler à des blagues pas drôles. En général en fin de soirée je m'isole et je ne me sens pas bien. Je me sens tellement fausse, je déteste ça.

Je déteste encore plus, lorsque j'apprend que les autres ce sont amusés, alors que pas moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 05 Nov 2018, 00:03

@Luna a écrit:
Je déteste d'ailleurs les soirées conventionnelles, où tout le monde est hypocrite et où les échanges sont superficiels.

Ah oui, je connais bien le soucis...

C'est parce qu'il faut les forcer à la profondeur ! Tronçonneuse

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 05 Nov 2018, 00:26

@Flop a écrit:
@Luna a écrit:
Je déteste d'ailleurs les soirées conventionnelles, où tout le monde est hypocrite et où les échanges sont superficiels.

Ah oui, je connais bien le soucis...

C'est parce qu'il faut les forcer à la profondeur ! Tronçonneuse

Les conversations futiles ne me dérangent pas, je le suis moi-même souvent, c'est le manque d'authenticité qui me pose vraiment problème.
Je parle de soirée où on connaît peu de monde et que tout le monde agit en bon hypocrite et de manière conventionnelle. (manière de se tenir, activité, sujet de conversation qu'on retrouve partout...)

Il faut bien entendu savoir un minimum se tenir, zéro convention ce n'est pas bien non plus, mais en général les gens le sont beaucoup trop, ils agissent comme des moutons avec aucune personnalité. Lorsque je change d'interlocuteur, c'est à peine si je remarque la différence.
M'enfin, ça me gêne sûrement parce que je suis Fi et 4.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 05 Nov 2018, 00:33

Oui, oui... je disais cela en manière de plaisanterie.

J'arrive, moi, à faire basculer à peu près n'importe quelle conversation dans la profondeur, mais c'est surtout parce que je lis dans les gens comme s'ils étaient des livres ouverts, et je vois instantanément les émotions présentes.

Une fois, pendant une soirée, une fille s'est effondrée en pleurs dans mes bras après 10 mn de conversation superficielle, alors que je ne la connaissais même pas, parce qu'en la regardant dans les yeux j'ai vu son état, et je lui ai juste dit : "Je ressens ta tristesse". Elle a eu un moment de sidération, puis elle a complètement fondue.

Sinon, tiens...


_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau


Dernière édition par Flop le Lun 05 Nov 2018, 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 05 Nov 2018, 01:02

Sans être Fe, je cerne assez rapidemment les gens, du moins dans les grandes lignes. Je suis bonne par exemple pour typer les gens irl. (bien que je n'ai rien pour vérifier ce que je dis, excepté des retours de personnes qui ont passés le test ou qui connaissaient déjà, mais je suis certaine de rarement me tromper), alors j'imagine pour une personne Fe et en plus intuitive.

Par contre, ce n'est pas un exploit pour les personnes Fi, car on lis en nous comme dans un livre ouvert x) (enfin irl). Malgré tout, je ne suis pas toujours comprise par mon entourage...

Sinon je valide, les codes sociaux sont vidés de leur substance. Je regarderais la suite de la vidéo plus tard, je vais me coucher mais merci pour le partage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 05 Nov 2018, 02:54

J'ai l'impression que tu vois beaucoup trop de déterminismes, et ça pose sûrement de gros soucis. Ca peut même se retourner contre toi, si tu vois trop le problème comme étant lié à ton Fi-dom et à ton ennéatype 4, et t'encourager à avoir une vision où tu subis les choses, alors qu'en fait tu as beaucoup plus de pouvoir.
Je sais que les Fi ont besoin de se sentir très en confiance pour dévoiler une part de leur riche vie intérieure, mais peut-être que s'ouvrir un tout petit peu plus aux gens qui t'entourent, et leur dire un tout petit peu plus ce que tu ressens, te permettrais de briser la glace, et inviterais du même coup autrui à faire de même, tu ne crois pas ?
Les gens sont heureux de pouvoir être eux-mêmes quand on les y invite, même si on ne se connaît pas. Mais il y a des manières de le faire. Les conventions existent pour permettre aux individus de discuter entre eux à cœur fermés, sans se dévoiler. Elles sont très utiles, mais il faut donc tout de même savoir les briser, seulement au bon moment. Ou bien sinon l'authenticité risque de ne jamais pouvoir exister. En fait, la plupart des gens étouffent aussi dans les conventions, mais s'ils y sont si attachés, c'est parce qu'ils éprouvent un sentiment quasi-permanent d'insécurité, et ils cherchent à se protéger, c'est pourquoi ils restent si accrochés aux banales formalités.
Moi-même je reste généralement très secret et je ne cherche généralement pas à me distinguer par l'apparence, mais par l'esprit. J'utilise mon empathie pour comprendre les attentes de l'autre - enfin bon... moi en bon INFJ je suis un vrai champion en mimétisme humain -, et quand je brise les codes je le fais très discrètement. Par exemple dans une conversation avec des "intellos distingués", je vais m'adapter mais à un moment je vais peut-être glisser juste un mot, qui révèle un petit côté "prolétaire", que j'ai une sensibilité différente. Et c'est en fait perçu comme un signe de maîtrise sur le plan social, et c'est même sécurisant pour l'autre, parce que ça montre aussi du même coup que j'ai conscience des normes, et en plus ça renverse le processus d'étiquetage. Après on se dévoile mutuellement, mais très progressivement. Et je le prends comme un jeu. Je suis doué pour amener les gens à l'authenticité, et on se confie facilement...
Par contre, j'ai tendance à fuir ceux qui cherchent trop à se distinguer par la forme, parce que tout look est un uniforme c'est-à-dire, un conformisme.
Après, moi je connais le magma bouillonnant, l'intensité, l'effervescence qui m'habite. Je me fiche donc totalement que ça soit vu ou pas. Et ça ne me dérange pas d'être considéré souvent - si je veux ! - comme un impénétrable mystère incarné.
Et je ne pense d'ailleurs pas que c'est en recherchant la personnalité faisant figure d'exception qu'on la trouve - plutôt l'inverse - puisque celles-ci, si tant est qu'elles soient vraiment brillantes, ont en fait tendance à rechercher la banalité dans la forme, et ont des critères de distinctions et de valeurs parfaitement autres. Car, enfin, même le plus banal et creux des êtres humains essaye de se distinguer, d'être quelqu'un - surtout lui, en fait - donc au final, la distinction elle-même devient un symbole du conformisme.
Ce sont des hypothèses. Smile
Quel est ton avis ?

Les Fi me fascinent. Moi je suis si empathique que je suis littéralement envahi par les émotions des autres, au point que parfois, j'en oublie les miennes.

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau


Dernière édition par Flop le Lun 05 Nov 2018, 17:41, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 286

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 05 Nov 2018, 10:32

@Luna a écrit:
@Caféine a écrit:
Perso je n'ai jamais particulièrement recherché la sagesse mais plutôt l'authenticité aussi. Je m'interdisais de jouer un rôle, d'être dans une posture (et c'est l'impression que me donnent parfois les 4). C'est sûrement un chemin beaucoup plus long pour construire son identité, mais je ne me voyais pas faire autrement.
Cette quête d'authenticité implique aussi de dire ce que je pense même si ce n'est pas partagé par mes interlocuteurs. Donc je ne suis pas dans une recherche du consensus à tout prix. Mais dire ce que je pense, ça implique d'y réfléchir vraiment, et pas adopter une posture. Et ça passe par la nuance.

Je me reconnais aussi beaucoup dans la recherche d'authenticité qui doit parler à tous les Fi même les 4.
Je me met parfois en scène, mais je reste toujours très franche et moi-même. Je suis le genre de personne qui ne peut pas être gentil avec toi et cracher dans ton dos, ce que font beaucoup de personnes...
Je ne serais pas non plus le genre de personnes hypocrites, fausses, même si ça pourrait m'être avantageux. (excepté lorsque c'est pour rester polie ou ne pas vexer)
Je déteste d'ailleurs les soirées conventionnelles, où tout le monde est hypocrite et où les échanges sont superficiels. Où les mêmes sujets de discussion et phrases bateaux reviennent sans cesse.
Et toi tu es obligé de sourir et de rigoler à des blagues pas drôles. En général en fin de soirée je m'isole et je ne me sens pas bien. Je me sens tellement fausse, je déteste ça.

Je déteste encore plus, lorsque j'apprend que les autres ce sont amusés, alors que pas moi...
Bien sûr, je ne doute pas du tout que les 4 soient dans une quête d'authenticité. Simplement, leur démarche est différente. L'écueil pour eux, c'est de devenir une caricature d'eux mêmes, tandis que pour les 9, le risque est d'être transparent...

Après, c'est vrai que pour ce qui est de se fondre dans la masse, de m'adapter à des codes qui ne sont pas forcément les miens, je n'ai pas tant de réticence. Je me dis juste que ça reste superficiel, que ça ne m'engage pas personnellement.
Je me rappelle de ma pote INFP 4 lors de son premier job, elle allait bosser avec un look improbable et trouvait inadmissible qu'on lui fasse des remarques ! ça me faisait rire, je trouvais que c'était perdre son énergie sur des détails^^.
Pour les relations sociales, ce qui peut m'atteindre, c'est de ne pas réussir à échanger vraiment avec les personnes importantes pour moi. Si ce sont de simples connaissances, je me fous que ça reste superficiel, je n'ai pas l'impression de me compromettre en parlant de la pluie et du beau temps. Par contre, ça va vite me fatiguer, et j'aurai envie de rentrer chez moi...


Dernière édition par Caféine le Lun 05 Nov 2018, 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 286

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 05 Nov 2018, 10:36

@Flop a écrit:
Bienvenue, Ïsak. Smile

J'ai vu dans la vidéo que Caféine a partagé dans son premier message sur ce topic, que les INFP d'ennéatype 6 ( je crois ? Si ma mémoire est bonne..) n'étaient pas aussi manichéens que les autres, et avaient des capacités à prendre du recul sur leurs valeurs impressionnantes. Ils prennent l'exemple de George Orwell, mais personnellement je ne suis pas sûr du tout qu'Orwell était INFP...
C'est le type 5 qui est cité comme le moins manichéen. Mais ce que décrit Isak ressemble plutôt à du 9, je m'y retrouve pas mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 00:01

@Flop a écrit:
J'ai l'impression que tu vois beaucoup trop de déterminismes, et ça pose sûrement de gros soucis. Ca peut même se retourner contre toi, si tu vois trop le problème comme étant lié à ton Fi-dom et à ton ennéatype 4, et t'encourager à avoir une vision où tu subis les choses, alors qu'en fait tu as beaucoup plus de pouvoir.
Je sais que les Fi ont besoin de se sentir très en confiance pour dévoiler une part de leur riche vie intérieure, mais peut-être que s'ouvrir un tout petit peu plus aux gens qui t'entourent, et leur dire un tout petit peu plus ce que tu ressens, te permettrais de briser la glace, et inviterais du même coup autrui à faire de même, tu ne crois pas ?
Les gens sont heureux de pouvoir être eux-mêmes quand on les y invite, même si on ne se connaît pas. Mais il y a des manières de le faire. Les conventions existent pour permettre aux individus de discuter entre eux à cœur fermés, sans se dévoiler. Elles sont très utiles, mais il faut donc tout de même savoir les briser, seulement au bon moment. Ou bien sinon l'authenticité risque de ne jamais pouvoir exister. En fait, la plupart des gens étouffent aussi dans les conventions, mais s'ils y sont si attachés, c'est parce qu'ils éprouvent un sentiment quasi-permanent d'insécurité, et ils cherchent à se protéger, c'est pourquoi ils restent si accrochés aux banales formalités.
Moi-même je reste généralement très secret et je ne cherche généralement pas à me distinguer par l'apparence, mais par l'esprit. J'utilise mon empathie pour comprendre les attentes de l'autre - enfin bon... moi en bon INFJ je suis un vrai champion en mimétisme humain -, et quand je brise les codes je le fais très discrètement. Par exemple dans une conversation avec des "intellos distingués", je vais m'adapter mais à un moment je vais peut-être glisser juste un mot, qui révèle un petit côté "prolétaire", que j'ai une sensibilité différente. Et c'est en fait perçu comme un signe de maîtrise sur le plan social, et c'est même sécurisant pour l'autre, parce que ça montre aussi du même coup que j'ai conscience des normes, et en plus ça renverse le processus d'étiquetage. Après on se dévoile mutuellement, mais très progressivement. Et je le prends comme un jeu. Je suis doué pour amener les gens à l'authenticité, et on se confie facilement...
Par contre, j'ai tendance à fuir ceux qui cherchent trop à se distinguer par la forme, parce que tout look est un uniforme c'est-à-dire, un conformisme.
Après, moi je connais le magma bouillonnant, l'intensité, l'effervescence qui m'habite. Je me fiche donc totalement que ça soit vu ou pas. Et ça ne me dérange pas d'être considéré souvent - si je veux ! - comme un impénétrable mystère incarné.
Et je ne pense d'ailleurs pas que c'est en recherchant la personnalité faisant figure d'exception qu'on la trouve - plutôt l'inverse - puisque celles-ci, si tant est qu'elles soient vraiment brillantes, ont en fait tendance à rechercher la banalité dans la forme, et ont des critères de distinctions et de valeurs parfaitement autres. Car, enfin, même le plus banal et creux des êtres humains essaye de se distinguer, d'être quelqu'un - surtout lui, en fait - donc au final, la distinction elle-même devient un symbole du conformisme.
Ce sont des hypothèses. Smile
Quel est ton avis ?

Les Fi me fascinent. Moi je suis si empathique que je suis littéralement envahi par les émotions des autres, au point que parfois, j'en oublie les miennes.

Oui, si on sait se servir des codes sociaux, on peut le tourner à notre avantage et ça peut-être un moyen de se protéger au début.
Mais, il y a des personnes qui sont conformistes en permanence, par exemple qui veulent le dernier Iphone ou qui vont aller au cinéma voir tel film ou au contraire boycotter tel autre, parce que c'est à la mode.
Qui vont avoir telles opinion politique parce que c'est à la mode dans leur milieu sociale, mais sans y avoir réellement réfléchit, les mêmes qui vont fumer jeunes et faire des jeux d'alcool même si c'est con et dangereux pour leur santé et ect.
Et pour avoir eu en seconde quelques "amies" comme ça, c'était en permanence.
Sinon, je pensais aussi qu'on cherchait tous à se distinguer, mais ce n'est pas le cas, ma soeur par exemple xNFJ cherche au contraire à être comme tout le monde (elle même qui me l'a dit lorsque je lui ai demandé), et mon copain 6, cherche à s'intégrer et n'a aucun soucis avec les conventions.

Sinon effectivement, rechercher consciemment à se distinguer dans la forme, avec par exemple des cheveux de toutes les couleurs et pleins de tatouages et perçing, c'est du conformisme, car on se conforme à ce qui est perçu comme original par la société.
On peut aussi dire, qu'actuellement la société pousse les personnes à rechercher l'originalité et la singularité (suffit de voir les chanteurs actuels), et que donc de rechercher la même chose c'est du conformisme, mais comme je l'ai dit plus haut ce n'est pas le cas de tout le monde.

Et en ce qui me concerne, je cherche avant tout à être le plus authentique possible. J'ai un esprit rebelle face au conformisme, mais j'essaye de ne pas forcément y réagir, car il m'arrive de faire l'opposé par anti-conformisme, mais c'est m'y conformer également seulement dans le sens inverse donc ne pas être réellement moi, alors que je recherche l'indépendance d'esprit.
Mais mon petit côté 4 qui me joue des tours...
Je n'aime pas par exemple aller voir des films ou lire des livres qui sont à la mode, et je reconnais que c'est très con comme attitude.
Je précise que ce n'est pas pour me sentir supérieur à la "masse", mais bien mon envie inconsciente de me singulariser.
Le 4 a une blessure d'enfance, qui le pousse à chercher l'originalité car il pense sinon ne pas être aimé (c'est inconscient)


Sinon, en quoi le Fi te fascine ? Sinon oui, les personnes Fe peuvent avoir tendance à s'oublier face à une personne, des proies idéales pour les pervers narcissiques !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 00:07

@Caféine a écrit:

Bien sûr, je ne doute pas du tout que les 4 soient dans une quête d'authenticité. Simplement, leur démarche est différente. L'écueil pour eux, c'est de devenir une caricature d'eux mêmes, tandis que pour les 9, le risque est d'être transparent...

Après, c'est vrai que pour ce qui est de se fondre dans la masse, de m'adapter à des codes qui ne sont pas forcément les miens, je n'ai pas tant de réticence. Je me dis juste que ça reste superficiel, que ça ne m'engage pas personnellement.
Je me rappelle de ma pote INFP 4 lors de son premier job, elle allait bosser avec un look improbable et trouvait inadmissible qu'on lui fasse des remarques ! ça me faisait rire, je trouvais que c'était perdre son énergie sur des détails^^.
Pour les relations sociales, ce qui peut m'atteindre, c'est de ne pas réussir à échanger vraiment avec les personnes importantes pour moi. Si ce sont de simples connaissances, je me fous que ça reste superficiel, je n'ai pas l'impression de me compromettre en parlant de la pluie et du beau temps. Par contre, ça va vite me fatiguer, et j'aurai envie de rentrer chez moi...

Oui, à force de pousser la singularité on peut devenir une caricature de nous même, mais j'ai envie de dire, tant que ça nous plaît !
Sinon, je ne sais pas, je me sens mal en ce qui me concerne lorsque je suis dans ce genre d'environnement conventionnel... Et je ressens de la répulsion, mais pas étonnant lorsqu'on connaît mon profil psychologique.
Mais j'y travaille, tout est une question de point de vu ! Je m'habille déjà beaucoup mieux qu'avant, que lorsque je voulais avoir mon propre style qui était pas top.

Sinon ça me fatigue également... Je pense parce que c'est du Fe, et qu'apparemment c'est une fonction qui nous fatigue beaucoup comme le Ti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 286

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 09:31

En fait, en y réfléchissant, je ne vais jamais dans des soirées "conventionnelles". Parfois, il y a des soirées avec beaucoup de monde, et là oui, c'est fatigant. Mais sinon, je ne me suis entourée que de personnes avec qui je peux être moi même Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 11:33

A l'université, en philosophie des sciences par exemple, on est bien obligé ; quand il y a une conférence, suivie d'un débat, etc...
Mais je m'y épuise facilement moi aussi.

Reste les soirées entre amis. L'écueil c'est que comme je suis complètement absorbé par le monde extérieur, dès qu'il y a des gens, je ne ressens pas toujours l'état d'épuisement dans lequel je me trouve. Je n'y vais qu'occasionnellement depuis un an ou deux.
J'ai pris conscience que ce qui m'y poussait n'était en fait rien d'autre que l'espoir d'une communion qui n'arrivait jamais. Parce que ce sont des lieux où règnent la superficialité, et où il est rare d'avoir un échange de cœur à cœur avec quiconque. Je préfère l'intimité.

Citation :
Sinon, en quoi le Fi te fascine ?

Précisément en cela, en fait. Je fuis facilement mon monde intérieur dans les relations. Ca me coupe de mes émotions et de ma profondeur. Et lorsque je retourne à la solitude, j'ai des gros trucs qui me tombent dessus.
Les Fi semblent ne jamais s'en couper.
De plus, ils sont doux. Et je les comprends, très naturellement, de façon presque magique...
C'est un bol d'eau fraîche, les Fi...

Citation :
Je n'aime pas par exemple aller voir des films ou lire des livres qui sont à la mode, et je reconnais que c'est très con comme attitude.

Oh non ! C'est loin d'être une attitude insensée. La mode ne produit rien qui ne soit pas médiocre. Comme tous les mouvements de masse, d'ailleurs. J'ai tendance à faire pareil aussi.
Je lis très rarement de la littérature contemporaine, par exemple. Dernièrement, je me suis régalé avec /Et quelquefois j'ai comme une grande idée/ de Ken Kesey. Très bon. Avant lui, Philippe Roth, et je viens d'attaquer Lovecraft. Et je me contente merveilleusement d'un Paul Valéry, d'un Bernanos, d'un Kafka ou encore d'un Balzac. Ca me fait penser que, si tu cherches des titres de bonnes lecture, il y a le blog de Juan Asensio ! Wink http://www.juanasensio.com/ (moi, je m'en sers comme répertoire de noms, il n'a que des excellences !)

A part en philosophie ou je lis Michéa, ou Philippe Muray, et en sociologie, /Retour sur la classe ouvrière/ de Pialoux et Stefen Beaud, et particulièrement Bernard Friot, parce que j'ai fais deux ans d'études de sociologie (j'étais en double-licence), et que c'est l'une de mes dernières curiosités intellectuelles... et j'ai aussi un certain intérêt pour les auteurs décroissants comme Biagini ou Paul Ariès...

En fait, notre époque a vu naître un véritable culte de la médiocrité, en tous domaines... Il en va ainsi parce que la médiocrité flatte l'égo de l'individu médiocre, tandis que l'intelligence le renvoie désagréablement à son vide.

Citation :
pas étonnant lorsqu'on connaît mon profil psychologique

Es-tu HP ?

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 286

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 12:16

ça devient du snobisme, là, Flop Smile

Parfois, une oeuvre a beaucoup de succès... simplement car elle a un réel intérêt.
Par exemple, j'ai lu récemment Sapiens de Harari. C'est un best seller mondial, il était exposé dans les monoprix et les relay dans les gares. Bah je trouve que ce n'est pas pour rien, je l'ai trouvé vraiment intéressant, avec des idées nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 12:27

Citation :
ça devient du snobisme, là, Flop Smile

Oups ! silly Me rends pas compte, en fait. Certainement à cause de mon ennéatype très probablement 5 - ça reste à confirmer mais ça me paraît possible -, j'ai un rapport complètement névrotique à la culture.
Je passe mille ans dans les bibliothèques, je lis frénétiquement tout ce qui me tombe sous la main avec une espèce de rage de lire... et je suis parfaitement incapable de passer devant une librairie, sans rentrer dedans. Je suis comme tiré par une corde invisible à l'intérieur. Et je dois faire de gros efforts pour pas y craquer mon budget.
Par contre, c'est sûr que c'est pas moi qui vait m'amuser à lire du Paolo Coelho, Angot ( beurk! ), etc... x)

C'est un ouvrage d'anthropologie ? Smile

J'en suis friand, en effet. J'en ai lu un certain nombre l'an passé, parce que j'avais un U.E de philo-anthropologie.
/Le Seprent Cosmique/ de Jeremy Narby, et puis Bachelard... /Les Transformations de l'Homme/, Lewis Mumford...

Sinon, ça m'arrive quelquefois de lire un best-seller mondial, oui... Dernièrement, /L'intelligence émotionnelle/ de Goleman, qui m'a fasciné, par exemple... Mais bon, tout ce qui est sciences humaines, c'est pas pareil... silly

bref, je m'arrête, pasque sinon... (ça y est, on l'a perdu !  laughing hihi! saleté de névrose...)

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 286

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 14:20

@Flop a écrit:
C'est un ouvrage d'anthropologie ?
Le mec est un historien. Il cherche à écrire une histoire globale de l'humanité. Mais vu que l'angle d'approche est celui de l'espèce homo sapiens, ça ressemble à de l'anthropologie, oui.

Autre exemple de best seller mondial, hors sciences humaines cette fois : Game of thrones. Aussi bien le bouquin que la série, je trouve que ça a un réel intérêt.


Dernière édition par Caféine le Mar 06 Nov 2018, 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 286

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 17:14

Après, je peux comprendre cette tendance que décrit Luna. Si on me demande de parler de mon livre préféré, par exemple, je n'en choisirais pas un que tout le monde a lu (mais je n'aime pas qu'on me demande ça).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 20:41

Citation :
Autre exemple de best seller mondial, hors sciences humaines cette fois : Game of thrones.

Je n'ai malheureusement pas lu le livre. ^^
Il y a des très belles scènes : les batailles, bien sûr, le sacrifice de la petite fille par Stanis (c'est Iphigénie !), la scène du banquet meurtrière. Avec un côté très tragédie.
Justement ; les analogies à la mythologie sont foules dans cette série.

Et cadeau ! En prime. Smile




_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau


Dernière édition par Flop le Jeu 08 Nov 2018, 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 06 Nov 2018, 23:27

@Flop a écrit:
A l'université, en philosophie des sciences par exemple, on est bien obligé ; quand il y a une conférence, suivie d'un débat, etc...
Mais je m'y épuise facilement moi aussi.

Reste les soirées entre amis. L'écueil c'est que comme je suis complètement absorbé par le monde extérieur, dès qu'il y a des gens, je ne ressens pas toujours l'état d'épuisement dans lequel je me trouve. Je n'y vais qu'occasionnellement depuis un an ou deux.
J'ai pris conscience que ce qui m'y poussait n'était en fait rien d'autre que l'espoir d'une communion qui n'arrivait jamais. Parce que ce sont des lieux où règnent la superficialité, et où il est rare d'avoir un échange de cœur à cœur avec quiconque. Je préfère l'intimité.

Citation :
Sinon, en quoi le Fi te fascine ?

Précisément en cela, en fait. Je fuis facilement mon monde intérieur dans les relations. Ca me coupe de mes émotions et de ma profondeur. Et lorsque je retourne à la solitude, j'ai des gros trucs qui me tombent dessus.
Les Fi semblent ne jamais s'en couper.
De plus, ils sont doux. Et je les comprends, très naturellement, de façon presque magique...
C'est un bol d'eau fraîche, les Fi...

Citation :
Je n'aime pas par exemple aller voir des films ou lire des livres qui sont à la mode, et je reconnais que c'est très con comme attitude.

Oh non ! C'est loin d'être une attitude insensée. La mode ne produit rien qui ne soit pas médiocre. Comme tous les mouvements de masse, d'ailleurs. J'ai tendance à faire pareil aussi.
Je lis très rarement de la littérature contemporaine, par exemple. Dernièrement, je me suis régalé avec /Et quelquefois j'ai comme une grande idée/ de Ken Kesey. Très bon. Avant lui, Philippe Roth, et je viens d'attaquer Lovecraft. Et je me contente merveilleusement d'un Paul Valéry, d'un Bernanos, d'un Kafka ou encore d'un Balzac. Ca me fait penser que, si tu cherches des titres de bonnes lecture, il y a le blog de Juan Asensio ! Wink http://www.juanasensio.com/ (moi, je m'en sers comme répertoire de noms, il n'a que des excellences !)

A part en philosophie ou je lis Michéa, ou Philippe Muray, et en sociologie, /Retour sur la classe ouvrière/ de Pialoux et Stefen Beaud, et particulièrement Bernard Friot, parce que j'ai fais deux ans d'études de sociologie (j'étais en double-licence), et que c'est l'une de mes dernières curiosités intellectuelles... et j'ai aussi un certain intérêt pour les auteurs décroissants comme Biagini ou Paul Ariès...

En fait, notre époque a vu naître un véritable culte de la médiocrité, en tous domaines... Il en va ainsi parce que la médiocrité flatte l'égo de l'individu médiocre, tandis que l'intelligence le renvoie désagréablement à son vide.

Citation :
pas étonnant lorsqu'on connaît mon profil psychologique

Es-tu HP ?


C'est très I comme besoin. J'ai toujours eu besoin de cette connexion également. Je me suis d'ailleurs toujours acaparé mes meilleures amies, car en général c'est avec uniquement une personne que je suis vraiment proche.
Je préfère aussi les petits groupes plus intimistes, mais je vais réellement me focaliser que sur une personne, où je vais ressentir cette connexion.
Mais j'ai eu tendance à prendre l'ascendance dans le passé :o

Sinon je ne savais pas que les INFJ étaient coupés de leur monde intérieur en présence d'autrui, comme ils sont Ni dom avant d'être Fe.

Sinon, merci pour le lien, j'irais voir mais en général je lis plutôt des romances ou des livres de psychologie. Je préfère aussi les anciens livres, mais ils sont souvent plus frustrant dans le domaine de la romance, car ils avaient plus de conventions.

Sinon mon attitude n'est pas sensé, parce que c'est réellement simplement le fait que ce soit à la mode, qui me rebute, et non parce que je l'associe à de la médiocrité, d'ailleurs je n'ai toujours pas lu Notre Dame de Paris, parce que je trouve le roman trop connu, alors qu'il doit être super.

Sinon je suis d'accord pour dire que notre époque actuelle est "médiocre". Je pense que c'est parce qu'on manque de model et d'idéaux. (bien que ce ne soit pas la seule raison)

Sinon non je ne suis pas HP, je voulais parler de mon profil mbti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 08 Nov 2018, 22:10

J'ai lu dans le topic "les différentes faces de l'infj" que les 5 mettaient Ti un peu plus à l'avant.

Je me reconnais bien dans cette description. C'est vrai que lorsque je suis en groupe, chaque mot que je vais prononcer va passer par le filtre de Ti - comme expliqué un peu plus avant. Je deviens un caméléon, tout en restant infj... Je dirais que ça donne une sorte de Ti-NiFe.

Ni est toujours là, toujours aussi fortement - Ni, perçant comme la pointe d'une lance, me donne continûment des informations sur mon intérieur, celui d'autrui, et l'essence des choses. Mais Ti prend un peu plus de place. Et comme Ti écarte l'émotion, j'y suis moins connecté...

De plus, lorsqu'il y a beaucoup d'action et de gens autours de moi, mon attention va être très portée sur l'extérieur. Ni me donne davantage de perceptions sur ce qui se passe au dedans des individus qui m'entourent...

Et puis enfin, comme je reste énormément à l'écoute et préoccupé par le bien-être de ceux qui m'entourent, je m'oublie un peu quelquefois. Smile

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vargroas
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 42
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 492

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 08 Nov 2018, 23:00

N ignore pas Fe

N ignore pas Se

C tellement facile ni-ti, un monde que tu contrôles à la perfection, un monde qui ressemble si bien à la réalité, que c un geste tu peux le balayer, s il ne te plait.

Si fe ne fait plus office, j oublie pas Se.


_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

"Tout ce que je deviens reste moi" Anonyme

"Une pensée ouvre mille yeux. Un soleil apporte mille aurores." Crédo du porteur de lumière

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 08 Nov 2018, 23:01

Mh... La seconde fonction de perception qui est la mienne, Se, me pose pas mal de soucis...

Elle peut équilibrer Ni. Mais je sais qu'avec Se, je peux un peu "partir en cacahuète", comme on dit.

L'été dernier, je bossais dans un centre pédagogique appartenant à la mairie de Ivry. Je bossais avec une ENFJ et un INFP (joli couple, d'ailleurs...), eh ben, fallait courir, et comme on était chacun dans notre bulle, on n'arrêtait pas de se rentrer dedans sans faire exprès. Cyclope heureux

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau


Dernière édition par Flop le Jeu 08 Nov 2018, 23:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ?

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP, manichéen ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le manichéisme
» Infp Et parti politique
» infp et engagements
» Le coin du poème INFP...
» A quoi repère-t-on un INFP ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-