Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INFP, manichéen ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 29 Oct 2018, 12:20

Dans mon expérience, la boucle dominante-tertiaire bloque totalement la fonction inférieure Se ( Fe-aux aussi, au passage ). Mais il faudra faire face, inévitablement. Ni-Ti, c'est comme s'habiller d'une très épaisse couche de glace ; ça vous rend complètement imperméable, impénétrable, inaccessible ! Lol C'est comme être une présence absente dans le monde. Mais ça fascine aussi.

Il en va de même pour toi ? La boucle dominabte-tertiaire bloque-t-elle toutes les autres fonctions ?

Je n'ai pas fait plus de recherches que ça sur le sujet, mais c'est comme ça que je le vis.

Je ne pense pas faire un hors-sujet ici, je précise au cas où. ^^ Car j'imagine que ce cas de figure est transposable à l'INFP et à ses propres fonctions.

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 29 Oct 2018, 13:38

Je ne comprends  pas les sentiments.Je ne pourrais donc pas vraiment expliquer ce qui se passe.
Je sais que je me sens submergé par des émotions qui d'habitude sont cachés.Et cela m'agace car je ne comprends plus grand chose.C'est tout ce que je peux dire.

Pour y remédier,je cherche à remettre mon Te en marche.C'est ce que je fais actuellement et ça me convient parfaitement.A un moment, j'ai voulu écraser mon Fi tertiaire avec Te aux mais ce n'est clairement pas quelque chose  à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Lun 29 Oct 2018, 20:31

mh... Sad Ca ne doit pas être sécurisant intérieurement, cette incompréhension du sentiment et des émotions en toi. Tu dois vivre dans l'appréhension de la prochaine tempête ? Tu dois rechercher le contrôle toujours et sur tout ? Tu dois avoir peur des émotions ? Tu dois juger l'émotion tout le temps ? Es-tu sûr que cet état de fait te conviens vraiment ? Il n'y a pas une part de toi qui veut comprendre, être libre de pouvoir ressentir sans souffrir ?

Sur la question des émotions :



(tu pourrais trouver ça intéressant. Wink )

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 30 Oct 2018, 11:53

Ces choses n'étant pas des choses que j'ai conçu par l'esprit.J'ai donc du mal à les prendre en considération.
Actuellement,j'essaie d'accepter que cela ne soit pas contrôlable,ni inévitable afin d'arriver à vivre avec. Je me dois de le faire si je veux parvenir à faire ce que je veux.Sans ça, je ne réussirai pas à parvenir à mes fins.

Je vais regarder la vidéo.
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 30 Oct 2018, 12:15

Je trouve le dessein de vivre avec très sage, et je pense que ce souhait est juste.

Les passions, ou les émotions ne sont pas rationnelles ; elles n'ont que peu à voir avec le présent. Le présent ne fait que faire remonter à la surface des émotions qui étaient déjà là avant, et agissantes en soi, mais dissimulées dans l'inconscient.
Elles viennent en fait du passé, de l'histoire personnelle. On ne peut y appliquer de logique, pour la raison qu'elles sont déconnectées des faits. Si l'on légitime l'émotion avec le présent, on entretien l'émotion, et celle-ci est retenue, ne se libère pas et on souffre, inutilement. On en attribue l'origine de l'émotion à des contextes, des situations ou des personnes extérieures, et on légitime du même coup le fait de souffrir et d'être victime. On n'est en réalité pas en colère contre untel, parce que telle raison, etc... On est en colère, parce qu'on ressent de la colère, tout simplement.
Elles ne sont pas là pour être "comprises" en ce sens, mais pour être vécues, ressenties. Elles peuvent impacter l'esprit, les idées ou la pensée si elles ne sont pas vécues ainsi. Elles ne sont en fait pas là pour obscurcir l'esprit, mais pour le guider. Elles apportent une énergie, une impulsion dans le moment présent, une puissance de vie en soi.
Pour parvenir à une libération, il faut cesser d'analyser l'émotion. Il faut cesser de chercher à l'expliquer. Il faut cesser de penser dans l'émotion. Il faut recentrer son attention sur les sensations dans le corps - l'émotion n'est rien d'autre qu'une sensation dans le corps, un processus mécanique, et si l'on recentre son attention sur les sensations corporelles, l'émotion diminue instantanément en intensité.
Il n'y a effectivement pas à chercher à contrôler le processus. La contrôler, c'est retenir l'émotion.
Il y a seulement à prendre conscience qu'il y a une émotion. Observe, donc, et vois qu'il y a une émotion. Laisse-la simplement être, sans la juger, sans la retenir, et vois ce qu'il se passe.
Et si tu sens une résistance, observe celui qui résiste. Observe celui qui veut contrôler. Observe, aussi, celui qui est heureux d'atteindre la paix...

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 30 Oct 2018, 12:36

Je le sais.
Ce que je ne comprenais pas , c'était pourquoi maintenant ?
En réfléchissant et en m'intéressent plus au MBTI, j'ai fini par concevoir une réponse. Cette réponse m'a permit d'accepter que les sentiments et les émotions sont des choses qui me permettront d'acquérir au fur et mesure des expériences ce que je n'aurai pu savoir autrement.

À chaque fois que j'en ressent, il faut que je cesse de voir cela comme une agression.Ce n'en  est pas une, bien au contraire.Car si je prends le temps de l'intégrer à ce que je pense, je ne pourrai qu'être plus efficace.Les émotions sont nécessaire à la compréhention de soi comme des autres.

En fin de compte, ce n'est désagréable que parce que je ne souhaite pas l'accepter.


Dernière édition par Askja le Mer 31 Oct 2018, 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 30 Oct 2018, 14:21

Askja a écrit:
Ce que je ne comprenais pas , c'était pourquoi maintenant ?

C'est une question intéressante. Du coup je me permet de dire ma théorie. Smile

Tout d'abord, j'aurais tendance à dire que l'émotion ressurgit parce que l'événement vécu dans le présent fait écho à l'événement vécu dans le passé qui est la source et l'origine de l'émotion. Si l'émotion est accueillie, acceptée et vécue de manière neutre, sans être attribuée au contexte, à la situation ou à une personne extérieure, elle fournit précisément l'énergie nécessaire pour faire face au présent et agir de la façon la plus juste possible. En revanche si l'émotion est subie et projetée sur le contexte, la situation ou une personne extérieure, elle nous coupe de la perception juste, et l'on en devient alors le jouet et l'esclave, et elle alimente des attitudes de fuites, de compensations ou de lamentations.

Ensuite, je pense qu'il y a aussi un pourquoi dans l'absolu. L'émotion, en refaisant surface, nous offre la possibilité de nous en délivrer. Ainsi, si l'émotion est légitimée, nous revivons en boucle les douleurs associées à des événements du passé, qui sont la source et l'origine de l'émotion. Nous en restons alors prisonniers, et l'émotion reviendra, chaque fois que le présent fera ainsi écho au passé. Cependant, si nous accueillons l'émotion, l'acceptons, et la vivons en conscience de la sorte, nous nous en délivrons. Et nous permettons par là même, à l'intérieur de nous, l'émergence d'une conscience libre, élargie, bienheureuse, et juste.
Une émotion se présente donc, ici et maintenant, pour être transmutée.

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mar 30 Oct 2018, 21:11

Tout à fait.En général,on sous-estime l'influence que le passé à sur nos actes, car on pense à tort que le passé est derrière nous.Ce qui n'est pas le cas.Ces choses existent toujours en nous.

Cette résurgence  n'est que l'effet d'un mal qui n'a pas été soignée.Quel qu’en soient les raisons,une fois qu'on  a prit conscience du problème,il ne faut pas hésiter  à le résoudre.Car au fur et à mesure qu'on avance cela prendra de plus en plus d'importance.Et  ça perdura tout au long de notre existence.

Malgré cela,le fait de le savoir n'est  pas suffisant.Parce qu'on  se pense  plus fort,on croit que notre différence nous rend  invulnérable à ce d'aucuns  peuvent  connaitre etc...Mais cela n'est que pur illusion.

Il ne  faut pas  se contenter  de le vouloir ni de le savoir.Ce qu'il faut, c'est de le faire.A priori, ça peut sembler difficile pour  ne pas dire impossible.A posteriori, cela nous sera agréable.Car on se rendra compte qu'il y avait des confrontations en nous qui nous empêchez d'avoir une réflexion juste.Cette justesse d'esprit pourra nous être accessible qu'à partir du moment où on se serra possé les bonnes questions et qu'on aura su y répondre correctement.

Se souvenir ce n'est pas uniquement un retour sur une chose passé.Un souvenir est une chose abstraite qu'on ne peut comprendre qu'en l'ayant étudié.


Dernière édition par Askja le Mer 31 Oct 2018, 15:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vargroas
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 42
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 492

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 09:23

Citation :

Cependant, si nous accueillons l'émotion, l'acceptons, et la vivons en conscience de la sorte, nous nous en délivrons.
Je trouve cela interminable, c'est décourageant ... il y a tellement de couche et de surcouche que meme quand tu penses que t'es au fond du truc, il y a toujours une autre/meme source.

Ce que je trouve le plus ... désagréable (pour etre poli) ... c'est que la mise en place de toutes ces couches se fait inconscienment ... comme si ... comme si
Spoiler:
 
Spoiler:
 

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

"Tout ce que je deviens reste moi" Anonyme

"Une pensée ouvre mille yeux. Un soleil apporte mille aurores." Crédo du porteur de lumière

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 09:44

Oui, surtout que plus on avance, plus ce qu'on trouve en profondeur est gros.

Courage, Vargroas.

J'ai peur d'être prit pour un pédant, mais enfin...

Je vois que tu luttes face au processus... Mais une fois qu'on a commencé, on ne peut plus revenir en arrière. Il faut aller jusqu'au bout.
Beaucoup ne commencent jamais le vrai travail.
Et le bout existe, je le promet ! Confiance et foi, aussi ! Au bout se trouve bien la lumière.
Essaies donc de dialoguer plus en profondeur avec l'émotion : "- Ma chère tristesse, je t'écoute, qu'as-tu à m'apporter ? D'où viens-tu dans mon histoire personnelle ? En quoi te transformes-tu ?".
Laisse venir la réponse.
Les émotions sont des parts de soi restées enfants. Mais elles grandissent et deviennent adultes si elles sont écoutées, et leur enseignement est profond.

Spoiler:
 

Spoiler:
 

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau


Dernière édition par Flop le Mer 31 Oct 2018, 13:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 11:23

Elles grandissent et deviennent adultes même si elles se sont pas écoutées.
Le problème des émotions provenant d'un trauma, c'est qu'en général,on s'en  rend compte qu'une fois qu'elles sont assez fortes pour gagner de l'emprise sur soi.
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 12:46

Je voulais parler du niveau de conscience de l'émotion, en fait. Smile
Le Moi conscient devient adulte et exerce quelque chose qui ressemble à du contrôle, mais les émotions refoulées restent enfant. Même dissimulées sous une couche énorme de contrôle.

Le niveau de conscience d'une peur, par exemple, c'est guère mieux que ça :

Spoiler:
 

Ou encore :

Spoiler:
 

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vargroas
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 42
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 492

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 14:25

Citation :

Et le bout existe, je le promet ! Confiance et foi, aussi ! Au bout se trouve bien la lumière.
je n'ai aucun doute sur ce fait, j'ai confiance, sauf que j'ai appris (ah t'étais là Smile )  ... à faire seul.

J'ai appris pendant presque 36 ans à tout traiter par moi-meme sans aucune aide concrete (juste un éxtérieur qui me dit fais ci fais ca, et un intérieur qui dit je vois l'opportunité saisis là, elle se representera ... mais plus tard  ) donc je fais, en espérant que ça cesse.

Mais ça ne finis jamais, l'autre solution est d'attendre que ça vienne, de faire selon son temps, mais là encore ça ne vient jamais.

Donc à force, j'ai appris à ignorer tant ce qui vient de l'intérieur, enfin plutot à ne traiter que ce que je juge interessant ... non c'est pas ça ... à traiter l'intérieur globalement puis détailler ce qui m'interesse.
J'ai appris aussi à ignorer l'extérieur, pas que ça ne m'intresse pas, mais c juste que la joie et la bonne humeur n'est pas de ce monde, rien n'est simple, et quand tout fini par rouler, ça s'écroule rapidement (maladie, mort, dispute, haine, malveillance, fatigue ... ), et quand il y a une petite lumière, c'est une étoile filante dans un néant immobile.

Je pense sincèrement que le tout est juste là pour m'éprouver, donc du coup j'ai fini par dire (pas de vulgarité) ... (pas facile) ... ras le bol d'observer, de traduire, de canaliser, j'aimerais bien vivre ma vie, j'aimerais pouvoir prendre plaisir à vivre sans avoir à le cacher (sans avoir à traiter la moindre remarque, la moindre émotion humaine juste l'espace d'une journée entière)


Citation :

Les émotions sont des parts de soi restées enfants. Mais elles grandissent et deviennent adultes si elles sont écoutées, et leur enseignement est profond.
Oui c'est ça, redevenir l'enfant créatif que j'ai été, là c'est juste d'une minéabilité que dès fois j'en pleure.

Donc oui la lumière est au bout du tunnel, reste à savoir si on est juste au début ou presque à la fin, parce si c'est le milieu, franchement c'est trop long.

j'ai mis 4 ans pour traiter 36 ans de silence.
J'ai mis 2 ans pour créer quelquechose

Il se passe quoi ?

ben rien, c toujours pareil.

Mais t'inquiétes je n'abandonne pas, ce que j'ai à créer va m'occuper pour une vie entière (j'ai toute la structure), mais je fais seul sauf si c'est pour m'accompagner sur un petit bout du chemin que je trace.

En gros, vous pouvez tous crever je m'en balance, quand j'ai failli crever vous n'étiez pas là.

J'ai déjà exprimé cette idée sur ce forum, il y a 4 ans : dans ce topic




C marrant la vie, j'ai toujours tenu, et la leçon c'est quoi :
Spoiler:
 

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

"Tout ce que je deviens reste moi" Anonyme

"Une pensée ouvre mille yeux. Un soleil apporte mille aurores." Crédo du porteur de lumière

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 16:37

Intéressant ce qui a été dit. Mais je ne pense pas que ce soit seulement une défficience en Te le problème, car comme je l'ai dit, c'est une fonction qui aime catégoriser et trancher, et on retrouve aussi des Te dom manichéens. Ma mère ESTJ par exemple, et pour le coup, ils sont légions...
Comme il a été dit, le manque d'ouverture d'esprit et de clairevoyance peuvent en être à l'origine (donc défficit en N plutôt), mais ça peut aussi être un choix, comme je l'ai affirmé dans mes précédents posts.
C'est certain que le développement de Te permet de rationnaliser d'avantage et de prendre de la distance avec ses émotions (donc être moins manichéens), mais le combo Fi-Te peut aussi rendre totalitaire. Car les croyances de Fi, sont renforcées par Te qui les légitime et qui a un aspect totalitaire, pas seulement chez ceux qui le maîtrise mal (suffit de voir des utilisateurs Te dom). Je dirais que c'est plutôt l'envie d'avoir une vision élargie et "sage", qui rend l'INFP plus équilibré.
Car l'INFP aura beau développer ses autres fonctions, si c'est mis au service de ses valeurs, il sera toujours aussi manichéens sur certains sujets.

@Flop a écrit:

De même, j'ajouterai aussi que le manichéisme de l'INFP est en réalité une anticipation et une peur de l'échec de Te, et du risque d'être rendu irascible.

Je ne suis pas d'accord, parce que souvent l'INFP n'en a pas conscience (d'être manichéen).
Et il l'est souvent dans sa jeunesse mais beaucoup moins par la suite, en devenant plus mature.
Mais c'est également un choix, ils choisissent d'être moins machinéens. Ils se rendent compte que Fi n'a pas toujours raison en ce qui concerne les valeurs, et que chacun peut-avoir une vision différente des choses sans que ce soit pour autant moins "acceptable moralement".
Mais c'est un choix, car par exemple moi, je suis assez arrêtée sur certaines valeurs, mais j'ai conscience de l'être (donc pas par manque de clairevoyance), mais je m'en fiche, ça fait parti de mes valeurs qui ont besoin d'être au premier plan.

Et je préfère en général les personnes qui ont des valeurs bien définies, que celles qui comprennent tout le monde, et qui sont ouvertes à toutes les visions, car au final, elles me donnent l'impression de ne pas avoir réelleemnt de personnalité, bien que je reconnaisse leur sagesse.
Par contre, je n'apprécie pas les personnes qui s'entêtent dans leur vision manichéenne par bêtise et qui sont incapables de se mettre à la place de l'autre.

EDIT : Je pense que ce qui agace aussi beaucoup un Fi dom lorsqu'on contredit ses valeurs (ou croyance) ou qu'on les bafoues, c'est que ça remet en question son identité même. On se forge beaucoup à partir de nos valeurs, les remettre en question c'est également remettre en question la personne qu'on est.
Mais je ne pense pas que ce soit seulement relié à une fonction car beaucoup de personnes n'aiment pas qu'on vienne déranger leur petite réalité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 17:41

Maintenant que j'y pense,il y a aussi le Se en septième position qui n'aide pas l'INFP.
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 18:54

Mh...
Citation :
car au final, elles me donnent l'impression de ne pas avoir réelleemnt de personnalité

Parce qu'elles te donnent l'impression qu'il n'y a personne à aimer, c'est bien cela ? C'est-à-dire, en somme, personne pour t'aimer non plus ? Et c'est donc insécurisant ?
Les valeurs sont donc un lieu de communion pour toi ?


Personnellement, le manichéisme n'est pas un phénomène que je connais bien de l'intérieur ; je possède des valeurs fortes, mais il y a à l'intérieur de moi un monde habillé non de noir et de blanc, mais d'une grande quantité de nuances, et de couleurs.
Certaines sont au premier plan, mais elles sont toutes soigneusement hiérarchisées, tout comme le sont mes objectifs existentiels. C'est une architecture complexe, mais pudique aussi...
On ne confie pas la clé de son coffre à bijoux personnels à n'importe qui.

L'esprit dans tout son entier, dans tout ce qu'il contient de lumières ou d'ombres, est ma terre de communion.

Citation :
Mais je ne pense pas que ce soit seulement relié à une fonction car beaucoup de personnes n'aiment pas qu'on vienne déranger leur petite réalité.

Je suis toujours reconnaissant - pour ainsi dire, malgré moi, en fait - envers celui qui me fait l'honneur de confronter sa vision avec la mienne. J'y vois toujours une opportunité de grandir, et cela me fascine. Je pense que c'est très Ti, en fait, comme attitude... Wink

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 21:10

Ce que je nomme valeur,c'est l'application de l'ensemble des concepts que j'ai créé et que j'ai choisie d'appliquer à ma vie.Je n'ai donc pas de soucis de manichéisme,car un concept est quelque chose d'abstrait qui a le sens que son créateur lui a donné.


Quand on me parle de valeurs,ce que j'ai envie de savoir,c'est l'idée première et le cheminement qui les a fait naître.Mais cela,peu de personnes savent l'exprimer.Car pour communiquer quelque chose d’abstrait il est nécessaire de savoir manier les arts du langage.
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 21:22

Il en va de même pour moi.

Mes valeurs correspondent à des objectifs. Elles ont un enjeu existentiel et spirituel. Je pense que Ni-dom y est pour quelque chose.

J'ai l'impression que pour un Fi-dom, il y a aussi un enjeu beaucoup plus social.

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Mer 31 Oct 2018, 22:44

@Flop a écrit:
Mh...
Citation :
car au final, elles me donnent l'impression de ne pas avoir réelleemnt de personnalité

Parce qu'elles te donnent l'impression qu'il n'y a personne à aimer, c'est bien cela ? C'est-à-dire, en somme, personne pour t'aimer non plus ? Et c'est donc insécurisant ?
Les valeurs sont donc un lieu de communion pour toi ?


Personnellement, le manichéisme n'est pas un phénomène que je connais bien de l'intérieur ; je possède des valeurs fortes, mais il y a à l'intérieur de moi un monde habillé non de noir et de blanc, mais d'une grande quantité de nuances, et de couleurs.
Certaines sont au premier plan, mais elles sont toutes soigneusement hiérarchisées, tout comme le sont mes objectifs existentiels. C'est une architecture complexe, mais pudique aussi...
On ne confie pas la clé de son coffre à bijoux personnels à n'importe qui.

L'esprit dans tout son entier, dans tout ce qu'il contient de lumières ou d'ombres, est ma terre de communion.

Citation :
Mais je ne pense pas que ce soit seulement relié à une fonction car beaucoup de personnes n'aiment pas qu'on vienne déranger leur petite réalité.

Je suis toujours reconnaissant - pour ainsi dire, malgré moi, en fait - envers celui qui me fait l'honneur de confronter sa vision avec la mienne. J'y vois toujours une opportunité de grandir, et cela me fascine. Je pense que c'est très Ti, en fait, comme attitude... Wink

Non, mais parce que le fait qu'elles comprennent le point de vu de tout le monde, fait que souvent elles n'ont pas d'avis tranché sur un sujet. Elle se positionne souvent en neutre (dans leur manière de vivre, d'aborder une relation ect). Elles sont tellement équilibrées et sages, qu'elles deviennent lisses, où une personne plus déséquilibrées avec des traits de personnalité plus marqué (donc en général vision des choses également plus manichéennes), aura plus de personnalité à mes yeux, mais c'est subjectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 01 Nov 2018, 10:55

Je ne sais pas si cela a vraiment un rapport avec la sagesse ou l'équilibre, pas même avec le manichéisme, en ceci que je ne connais rien qui soit plus affirmatif, bouleversant, non-neutre, tranché, offensif, tenace, ferme, réfléchi, clairement positionné, en accord avec ses valeurs, imperturbable, exigent et somme-toute moins emmerdant ou ennuyeux, que la sagesse conjuguée à l'équilibre... Souvent, c'est la peur et l'ignorance qui empêchent quelqu'un de s'affirmer, et celles-ci cherchent toujours à ressembler à la sagesse. Cela me fait toujours comme un léger pincement au cœur quand je constate la facilité avec laquelle on confond sagesse avec "passivité" ou encore "ennui" aujourd'hui. Enfin, ce n'est pas grave...
Le problème c'est qu'il reste si peu de sages aujourd'hui qu'on est obligé de développer une certaine tolérance à la bêtise. Mais passons... philosophie que cela.

En revanche, cela me fait penser à la distinction entre les préférences P/J, et je ne suis guère surpris de te savoir trouver plus d'attraits à qui est plus tranché dans ses avis, ses jugements et ses positions, plus susceptible d'être J, que celui plus altruiste, compréhensif, et orienté vers l'altérité, plus susceptible d'être P - fi, bien évidemment, de l'impartialité légendaire du Fi-dom lorsqu'il sent ses valeurs bafouées ; mais on sait tous que ce sont de vrais nounours à côté. De la même façon que moi, j'apprécie énormément, quelle que soit la relation, qu'on me rappelle de rester cool de temps en temps, de respirer, de me détendre, de profiter du temps et de la vie aussi, et de pas trop me mettre la pression pour réussir ce foutu dossier stupide de philosophie politique, que je dois rendre dans 15 jours... Ainsi, comme dit la formule alchimique : "Les semblables se repoussent, les opposés s'attirent".

Citation :
Elles sont tellement équilibrées et sages, qu'elles deviennent lisses,

Alors, peut-être que l'essentiel et le paradoxe dans la sagesse, est de savoir quand il faut cesser d'être "sage", pour devenir un missile insolemment pointé vers le Vrai ?

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau


Dernière édition par Flop le Jeu 01 Nov 2018, 19:52, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : ISfP
Age : 38
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1190

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 01 Nov 2018, 12:02

@Lennarth a écrit:
La question c'est surtout de savoir si le mal réside ou tu crois qu'il réside.
"Ceux qui sont dans l'autre camp c'est le mal" .. C'est exactement comme ça que penserait quelqu'un de mauvais non ?

Bof... Ce n'est pas le plus important de définir ce qui est bien ou mal. Le plus important c'est de savoir où tu te positionnes en tant que personne. Évidemment qu'on doit faire des choix moraux. C'est ce qui régit l'humanité. Et puis, comme je le dis dans mon message précédent, on peut commettre des erreurs aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Jeu 01 Nov 2018, 20:47

Le problème c'est qu'il reste si peu de sages aujourd'hui qu'on est obligé de développer une certaine tolérance à la bêtise. Mais passons... philosophie que cela.


Je ne sais pas si il y a moins de philosophes,aujourd'hui,que par le passé.Ce que je pense,c'est qu'un sage travail sans faire parler de lui.D'où le fait qu'on ne connaît pas encore son existence;le plus souvent,il ne publiera son œuvre qu'une fois qu'il l'aura considéré comme achevée.Par contre,la vulgarisation philosophique n'aide pas à faire la différence entre un essayiste et un philosophe.

Actuellement,la plupart de ceux que l'on nomme "philosophes" ne sont en fait que des essayistes (Bernard-henry Lévy,Alain Finkieltraut,Michel Onfray etc..) ,qui ne font que retranscrire des idées qui ont été énoncées avant eux

L'erreur est de croire qu'être philosophe ne consiste qu'à philosophé.Un philosophe est avant tout quelqu'un ayant réussie à inventer des concepts permettant d'avoir une nouvelle réflexion sur un sujet.

Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 02 Nov 2018, 12:12

Citation :
Je ne sais pas si il y a moins de philosophes,aujourd'hui,que par le passé.Ce que je pense,c'est qu'un sage travail sans faire parler de lui.

Alors, comment le savoir finalement ?

Citation :
Actuellement,la plupart de ceux que l'on nomme "philosophes" ne sont en fait que des essayistes (Bernard-henry Lévy,Alain Finkieltraut,Michel Onfray etc..) ,qui ne font que retranscrire des idées qui ont été énoncées avant eux

Oui, des rats de bibliothèques, des recenseurs de pensées, égarés dans les Enfers des sous-sols des bibliothèques, au beau milieu des ombres et des étagères poussiéreuses en quête d'une illumination qu'ils ne trouveront jamais et dont ils ignorent tout... Des imposteurs écrivant des pensées sur un type ayant écrit un livre sur un type ayant écrit un livre sur la pensée de Nietzsche, et qui n'a, à 70 balais, aucune pensée dont il soit le propriétaire véridique, et qui ont un peu vite enterré le sens de la belle sentence de Stephen Jourdain : "La vraie pensée est, par essence, profane et profanatrice".
Alors que nous avons pourtant une culture de l'exception, et que chaque penseur y ayant gravé son nom se distingue par son côté novateur et unique.
Une culture n'est pas un produit de beauté, mais l'expression d'un projet spirituel.

Citation :
L'erreur est de croire qu'être philosophe ne consiste qu'à philosophé.Un philosophe est avant tout quelqu'un ayant réussie à inventer des concepts permettant d'avoir une nouvelle réflexion sur un sujet.

Tout juste, là aussi. Mais des philosophes créateurs de concepts, il n'en apparaît qu'un ou deux par siècle, au bas-mot. Pour créer un nouveau concept, il faut penser vraiment, c'est-à-dire, penser ce qui n'a jamais été pensé par aucun autre être conscient auparavant. Ce n'est pas une tâche facile, et même cela toutefois demande un bagage conséquent.

Spoiler:
 

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau


Dernière édition par Flop le Ven 02 Nov 2018, 12:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ÏSAK
Aucun rang assigné


Inscription : 28/10/2018
Messages : 8

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 02 Nov 2018, 12:22

Bonjour, le débat a un peu évolué mais je me permet pour l'instant de répondre à la question première et sans terme que je ne maîtrise pas encore. De ce que j'ai lu sinon votre débat est passionnant et je vais essayer de lire tout le fil de celui-ci avant de me joindre à vous, ou pas.

Alors sinon j'ai croisé ce post il y a plusieurs jours et me reconnaissant dans le profil Infp je ne me considère pas comme manichéen. Quand un point de vue extérieur vient en contradiction de mes valeurs, le plus souvent je l'écoute, me met à sa place et lui trouve des raisons correct de penser ainsi. J'intègre plus ou moins facilement le fait des expériences différentes au vue de l'éducation et de critères environnementaux qui expliquent les divergence d'opinions. Alors j'ai préféré ne pas intervenir et laisser aux autres exprimer leur avis. Jusqu'à cette pensée: "T'es sûrement autre chose que Infp si t'es pas manichéen, forcément" puis très vite ça s'est relié à d'autres formes de pensée: "T'arrives pas à ça, mais t'es un débile profond ma parole" puis "T'as réussi ! Tout va aller bien maintenant" ou encore "T'as mal fait ça il y a un temps avec Intel, c'est sûr que maintenant il te considère comme un inadapté social". Là où je veux en venir c'est qu'en effet je suis manichéen en ce qui me concerne. Quand j'arrive à quelque chose je suis dans la lumière, le bonheur, le bien absolu mais dès que je rate le ciel se voile, l'horizon s'obscurcit et et je ressens toute la culpabilité du monde. Quand c'est le monde, je suis empreint d'une empathie qui me fait verser de l'eau dans mon vin. Quand c'est moi il n'y a tout simplement pas de demi-mesure. Quelqu'un saurait me l'expliquer ?

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ-A 5w4 / I : 83% / N : 64% / F : 67% / J : 76% - A : 75%
Age : 23
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 204

Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ? Ven 02 Nov 2018, 18:36

Bienvenue, Ïsak. Smile

J'ai vu dans la vidéo que Caféine a partagé dans son premier message sur ce topic, que les INFP d'ennéatype 6 ( je crois ? Si ma mémoire est bonne..) n'étaient pas aussi manichéens que les autres, et avaient des capacités à prendre du recul sur leurs valeurs impressionnantes. Ils prennent l'exemple de George Orwell, mais personnellement je ne suis pas sûr du tout qu'Orwell était INFP...

Par contre, au-delà de ton type, il y a un très gros manque de confiance en toi... Et un gigantesque perfectionnisme.
A cause de ton perfectionnisme, tu te fixes des objectifs très durs à atteindre. C'est une vertu d'être exigent envers soi-même (et aussi envers les autres!!!), en ceci que c'est en vérité une marque d'amour et d'estime envers l'humanité - sans pour autant aller jusqu'à devenir tyrannique. Mais à ne se fixer que des objectifs très durs, on perd la confiance en soi. Je sens que tu t'en demandes beaucoup trop à toi-même.
Je pense que c'est important pour toi de peser chacun de tes objectifs en fonction de ce qu'ils sont ou non réalistes et réalisables, et en fonction de tes aptitudes, et de visualiser chacune des étapes à réaliser pour parvenir jusqu'à leur terme. Surtout, c'est extrêmement important de ne pas t’auto-dévaloriser ou te juger si durement en cas d'échecs ; si tu agis et échoues, il faut que tu le prennes comme une réussite en ceci que le simple fait d'avoir essayé t'as fait progresser sur ton chemin et que ton action t'as octroyé un enseignement. Tu dois cesser de te juger de la sorte lorsque tu n'arrives pas au résultat que tu souhaitais sur-le-champ ! Sois fier de tes échecs et de tes imperfections, car c'est grâce à cela que tu es enseigné par la vie !
Je sens aussi que c'est important de rechercher la compagnie de gens qui t'affectionnent, te soutiennent et te valorisent.
A mon sens, le problème avec la confiance en soi, c'est qu'il s'agit souvent de l'autre nom que nous donnons à notre espoir que certains états perdurent, alors qu'il est dans leur nature d'être impermanents. Mieux vaut avoir confiance tout court que confiance en soi !

Au bout du chemin, tu réussiras là où tu échoues aujourd'hui. Il n'y a pas d'échec. Et si tu ne peux avoir confiance en toi ici et maintenant, fais au moins confiance en la Vie. Elle te guide.
Prends du temps pour toi dans la solitude, visualise-toi intérieurement réaliser ton plus grand rêve. Et respire profondément. Fais-le aussi souvent que tu le peux.

Je te souhaite le meilleur ! Smile

_______________________________________
"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INFP, manichéen ?

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP, manichéen ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le manichéisme
» Infp Et parti politique
» infp et engagements
» Le coin du poème INFP...
» A quoi repère-t-on un INFP ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-