Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le coup de foudre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caféine
Aucun rang assigné
Caféine

Type : ISTJ funambule (et 9)
Age : 30
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 528

Le coup de foudre. Empty
Message(#) Sujet: Le coup de foudre. Le coup de foudre. Icon_minitimeMar 18 Sep 2018, 21:16

Bonsoir,
Je parlais de ce sujet avec une amie l’autre jour… et je me demandais si on pouvait faire des liens avec le MBTI (ou l’énnéa ?).
Y aurait-il des types plus sujets que d’autres au coup de foudre ? Est-ce que vous pensez qu’on peut trouver un rapport avec la préférence intuition, ou « feeling », ou avec l’extraversion ?

Mon amie expliquait ce phénomène par le fait de « scanner » énormément d’informations sur la personne en face en très peu de temps. On « devine » certains traits de son caractère, une compatibilité éventuelle ; rien qu’en la croisant dans la rue. Il s’agirait donc de faire confiance à son intuition. Mais je ne suis pas sûre que cette définition de l’intuition corresponde à la préférence N du MBTI. Je dirais que c’est plutôt le Fe qui a ce pouvoir de sonder rapidement les personnes.

De mon côté, je n’ai jamais connu le coup de foudre, et ça me laisse même assez perplexe. Je suis également plutôt mauvaise en « première impression ». En bonne asociale introvertie, les gens m’intéressent assez peu au premier abord, il me faut un certain temps pour décider si je les apprécie ou non. De même ; j’ai toujours été lente à tomber amoureuse. Ça ne m’empêche pas de ressentir un amour « passionnel », mais ça ne se produit qu’avec des hommes que j’ai été amenée à fréquenter sur le long terme.

Voilà, je serais curieuse de connaître votre avis sur la question Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tiger_82
Aucun rang assigné


Type : Intj
Age : 37
Lieu : Paris
Inscription : 03/07/2018
Messages : 75

Le coup de foudre. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coup de foudre. Le coup de foudre. Icon_minitimeMar 18 Sep 2018, 21:39

Ouah caf (je peux t appeler caf?) ;-) quel sujet passionnant !!! Mais tu te lances dans du lourd. Je vais essayer de répondre mais y'a tellement a dire que ca va être dur de synthétiser :-)

Je commence. Je poursuivrai ptet apres.

Je pense que le coup de foudre est indépendant des types. Je pense que tt le monde peut y être sujet
Mais ptet pas de la même façon.

Je m explique. Peut etre qu un ES va plutôt flasher sur un physique. Une façon de parler, de se tenir. Tout ce qui relève de la sensation.

Alors qu un IN va peut etre flasher sur le côté intellectuel (la fameuse sapiosexualite)

Après il faut voir si le coup de foudre mène à une relation saine et suivie derrière ou pas. J ai envie de dire que non. Je pense qu un coup de foudre cristallise un vide dans notre vie a in moment donné. Pas mal de coup de foudre finissent d ailleurs en obsession..en idealisation de l obj3t inaccessible du desir. Et sil y a concrétisation, en relation malsaine et déséquilibrée. Je pense qu a ce moment là il faut plutôt se demander ce que cache cette obsession. Quel vide ou manque elle remplit.

Je prends des exemples concret pour expliquer :

- mon copain actuel estp a fait une obsession (avant d etre avec moi bien sur) sur une nana superficielle et frivole. Tout dans l apparence. Elle l a un peu fait espérer et il a attendu pour rien. Il etzit alors un peu paumé dans sa vie pro et ne savait pas quoi faire de sa peau. Ca devait l empêcher de penser à ca je suppose.
- j ai fait une obsession (bien sur y a eu le fameux coup de foudre avant hein) sur un collègue a moi dix ans plus jeune. Beaucoup plus grand que moi, maigrelet et brun. Tt ce que je n aime pas physiquement. MAIS Je ressentais une connexion intellectuelle avec lui. Je l ai su tout de suite (mon N? Ou Fe?) Et s en esr suivie une relation non physique (frustration physique égal plaisir pour les intj peut etre lol) de domination intellectuelle Et de mind games malsains. Nous étions âmes soeurs de cerveau dans mon esprit malade lol en fait il etait effectivement très intelligent mais narcissique et il a joue avec moi avant de me jeter apres une seule et unique "consommation". La encore pseudo relation déséquilibrée et malsaine. J ai été obsédée très longtemps par ce gars.
- un ami a moi enfj s est entichee d une nana (coup de foudre aussi) et à une relation complètement malsaine
Elle est narcissique et dangereuse. Elle le détruit a petit feu depuis 3 ans. Elle l a hameçonne avec du sexe et une manière d etre qui lui a plu. Elle a fait sa victime et il avait besoin d etre sauveur.

Donc si tu n as jamais eu de coup de foudre je dirai tant mieux ! Tu es saine. Tu veux une relation qui commence sainement et apprendre à connaître la personne avant.

Pour en revenir à t2 question peut etre que les es y sont plus sensibles car plus facilement dans la séduction et la sensation. Mais ce phénomène n épargne personne.

Je reste persuadée que ca cache un manque qu on pense combler avec un être qu on va idéaliser. Meme si on scanne relativement bien sa personnalité on fantasme qd meme beaucoup.

Bien sûr certains coups de foudre finissent par de belles histoires aussi mais j ai plus d exemples de couples solides autour de moi qui ont commencé dans le calme. Ca n enlevé pas pour autant le côté passionnel et fusionnel. Mais une passion réparatrice et non pas destructrice.
Revenir en haut Aller en bas
Caféine
Aucun rang assigné
Caféine

Type : ISTJ funambule (et 9)
Age : 30
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 528

Le coup de foudre. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coup de foudre. Le coup de foudre. Icon_minitimeMar 18 Sep 2018, 22:33

Merci pour ta réponse Smile

Tiger a écrit:
je peux t appeler caf?
Si ça te fait plaisir Cyclope heureux
Citation :

Je m explique. Peut etre qu un ES va plutôt flasher sur un physique. Une façon de parler, de se tenir. Tout ce qui relève de la sensation.

Alors qu un IN va peut etre flasher sur le côté intellectuel (la fameuse sapiosexualite)
Dans ce cas, le ES a plus de chances d’être sujet au coup de foudre, non ? Parce que l’hyper spécialisation du cerveau humain dans les relations sociales qui permet de capter un max d’infos en un seul regard, c’est bien beau, mais je suppose que ça a quand même ses limites. Le côté intellectuel, quand tu as 30 secondes chrono, ce n’est pas ce qui est le plus simple à évaluer.
D’ailleurs, en parlant d’hyperspécialisation dans les relations sociales, est-ce que ça ne serait pas un truc de ES, ça ?
Citation :
Après il faut voir si le coup de foudre mène à une relation saine et suivie derrière ou pas. J ai envie de dire que non.
Je ne vois pas trop pourquoi.
Attention, quand je parle de coup de foudre, je parle de l’instantanéité du phénomène. Le fait de croiser un inconnu dans la rue, et de savoir qu'il pourrait être l’homme de ta vie.
Le fait que la relation soit obsessionnelle, passionnelle, ça me parait être un problème indépendant. J’ai connu ce type de relation "malsaine" alors même que le sentiment amoureux avait mis du temps à apparaitre de mon côté.

En fait, je ne connais pas trop le couple 'apaisé" (même si je fais des progrés^^). Avec mon copain actuel, je suis aussi plutôt du côté "passionnel". Pourtant, j'ai mis des mois avant de le voir comme un partenaire potentiel ( j'avais encore un autre en tête quand je l'ai connu).

Citation :
MAIS Je ressentais une connexion intellectuelle avec lui. Je l ai su tout de suite (mon N? Ou Fe?)
Tout de suite, c'est quel délai ?
Revenir en haut Aller en bas
Guinea Pig
Disciple de Caligula
Guinea Pig

Type : ISfP
Age : 39
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1283

Le coup de foudre. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coup de foudre. Le coup de foudre. Icon_minitimeMar 18 Sep 2018, 23:01

J'ai déjà eu minimum 400 coups de foudre. Le souci : Ce n'est pas forcément réciproque en face. Lol

Ange de l\'amour
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
Flop

Type : INFJ-A 5w4 (Sx/Sp ?)
Age : 24
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 1106

Le coup de foudre. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coup de foudre. Le coup de foudre. Icon_minitimeMer 19 Sep 2018, 13:27

Mon avis rejoint celui de Tiger. J'aurais en effet tendance à penser que "coup de foudre" est souvent l'autre nom que nous donnons au manque, à la quête affective, cristallisée ou projetée sur un individu, pour des raisons très diversifiées. Et aussi au fantasme, qu'on attribue à l'autre des qualités qui n'existent que dans notre imagination, qui n'ont pas grand chose à voir avec la réalité. Ni même avec l'amour qui peut être d'un grand calme ou fusionnel - peu importe -, mais qui perçoit la vérité des êtres sans oeillères et sans illusions, même quand c'est loin d'être une partie de plaisir.

Je pense que nul n'est à l'abri du coup de foudre, et que notre capacité à croire en des chimères est puissante.
Et puis c'est parce qu'un sentiment demande du temps pour être nourri, de la patience, de l'énergie, des efforts, du soin, et beaucoup d'attention qu'il est beau et profond. J'ai l'impression qu'il y a quand même une part romantique de moi qui voudrait croire en l'existence du coup de foudre parce que c'est la facilité.

Ne penses-tu pas que pour lier le sujet au MBTI, il faudrait, par exemple, étudier la façon dont les individus de chaque type vivent le coup de foudre, ainsi que la fréquence du phénomène en fonction de chaque type ?

-Le coup de foudre et sa fréquence chez les SP

-Le coup de foudre et sa fréquence chez les SJ

-Le coup de foudre et sa fréquence chez les NF

-Le coup de foudre et sa fréquence chez les NT

(Sans vouloir aller jusqu'à la base de données et les statistiques bien sûr ! Mais c'est mon côté ex-étudiant de sociologie qui revient.)

J'ai l'hypothèse selon laquelle un S(P ou J) est plus sujet aux coups de foudres parce que plus éloigné de l'inconscient ( très, très gros inconscient inexploré, qui prend beaucoup de place et qui gouverne plus facilement l'individu, et donc plus susceptible de "fantasmer" des qualités imaginaires chez l'autre ou de confondre désir et amour, sans même en avoir aucune espèce de début de conscience ), et parce qu'il y a beaucoup plus de belles tuniques de chair que de beaux esprits de par le monde.

Après, comme le dit Arnaud Desjardins, on se met ensemble parce qu'on croit s'aimer, alors qu'en fait il faudrait apprendre à s'aimer...


Moi, la dernière et seule fois que j'ai eu le coup de foudre, il n'y a pas si longtemps, il m'en a coûté très, très, très cher. Et ça m'a gravé tout au fond de mon cerveau le sens du mot "illusion".


Dernière édition par Flop le Jeu 20 Sep 2018, 12:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Flop
Aucun rang assigné
Flop

Type : INFJ-A 5w4 (Sx/Sp ?)
Age : 24
Lieu : Paris - Sorbonne
Emploi : Etudiant Philo
Inscription : 14/08/2018
Messages : 1106

Le coup de foudre. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coup de foudre. Le coup de foudre. Icon_minitimeJeu 20 Sep 2018, 11:32

J'ai pas mal réfléchi sur le sujet.

Un coup de foudre est peut-être une intuition. Mais l'intuition étant proche de l'inconscient, j'imagine qu'elle peut facilement être biaisée, impactée ou influencée par des charges émotionnelles dans l'inconscient. Surtout, et j'insiste bien, surtout lorsque les enjeux affectifs sont grands. Ce peut être un transfert, ou encore une projection, du faux espoir, ou encore de l'attente déguisé en intuition.

Pour moi, et après réflexion, l'instantanéité de l'amour, ce n'est pas du tout un phénomène normal et naturel, mais plutôt le symptôme d'une société malade où les individus ne savent pas communier, où les amours puériles et infantilisés profusionnent, et où l'amour véritable est l'objet d'un fantasme et d'une romantisation, parce que rare et inaccessible...

Le "coup de foudre" initiateur de relation, peut ainsi être l'apanage d'une société de l'instantanéité, qui ne tolère plus voire abhorre la patience et la nécessité d'apporter aux choses un engagement profond, une attention et un travail de longue haleine, où l'on se laisse guider par la frénésie et l'illusion des sensations fortes, et où les relations sont superficielles et consommées les unes après les autres, avec la croyance qu'un jour "ce sera la bonne" et que cela relève du coup de chance. Mais cette recherche effrénée partant dans tous les sens ne va pas du tout vers le face-à-face libérateur avec le manque, ou encore la nostalgie de l'amour véritable ou autres obstacles intérieurs, qui invisibilisent le vrai désir fondamental qui nous pousse pourtant à aller vers les autres, alors que c'est précisément ce qui empêche l'amour juste d'exister.

Wala mon analyse. Tu en penses quoi ?

_______________________________________
—"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
—Le Concept étend tyranniquement sa face sur les étendues de la Conscience ; au-dehors la vie s'écoule.
—« C’est par le chemin que tu ne connais pas que tu vas au but que tu ne connais pas. »
—Ne plus asphyxier la Vie sous la culture.
Revenir en haut Aller en bas
nosso
Aucun rang assigné
nosso

Type : ENTP
Age : 46
Lieu : Belgique
Emploi : Technicien industriel
Inscription : 22/05/2018
Messages : 58

Le coup de foudre. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coup de foudre. Le coup de foudre. Icon_minitimeVen 21 Sep 2018, 14:09

Le coup de foudre ou l'amour passion, en fait cela dure un temps....juste le début de la relation.
Il est intéressant de voir comment notre cerveau agit (ou réagit) lors de nos premières rencontres.

En fait les gens sous coup de foudre (idem pour le début d'une rencontre classique) ont tendance a ne focaliser que sur les choses superbes, en gros notre cerveau met les défauts de l'autre de coté, puis au fur et a mesure que le temps passe et bien on commence a voir les défauts de l'autre, en fait le véritable amour ce n'est pas forcement aimer les qualités de l'autre, mais aussi ses défauts, et quand ont est capable d'aimer les qualités tout comme les défauts de l'autre l'amour reste et pour longtemps et ça c'est un beau coup de foudre :-)

_______________________________________
On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nosso-production.be
Caféine
Aucun rang assigné
Caféine

Type : ISTJ funambule (et 9)
Age : 30
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 528

Le coup de foudre. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coup de foudre. Le coup de foudre. Icon_minitimeVen 21 Sep 2018, 17:54

Merci pour vos réponses Smile

Flop : je ne suis toujours pas convaincue que le sentiment amoureux apparu lors du coup de foudre soit nécessairement plus superficiel, plus biaisé qu'un sentiment plus long à apparaitre.
Je pourrais être tentée de le croire car perso, je suis du genre très lente, mais les "victimes" de coup de foudre le décrivent comme très puissant, et je leur fais confiance. Après je dirais que le phénomène "tomber amoureux" de manière générale, quelque soit le temps qu'on y met, comporte une grande part de fantasme et de projection.

Citation :
J'ai l'hypothèse selon laquelle un S(P ou J) est plus sujet aux coups de foudres parce que plus éloigné de l'inconscient ( très, très gros inconscient inexploré, qui prend beaucoup de place et qui gouverne plus facilement l'individu, et donc plus susceptible de "fantasmer" des qualités imaginaires chez l'autre ou de confondre désir et amour, sans même en avoir aucune espèce de début de conscience ), et parce qu'il y a beaucoup plus de belles tuniques de chair que de beaux esprits de par le monde.
C'est intéressant. De mon côté, je pense être assez peu dans l'"illusion", que ce soit pour l'analyse de mon ressenti ou pour la connaissance de l'être aimé. Je trouve que les gens se "trompent", s'illusionnent globalement plus que moi dans ce domaine Very Happy . Après, si je devais désigner la fonction qui me permet ça, je pense que ce serait Fi. Donc pas nécessairement lié à une préférence N (ceci dit, je ne doute pas que le combo Ni + Fe soit performant aussi dans son genre^^).
Citation :
Pour moi, et après réflexion, l'instantanéité de l'amour, ce n'est pas du tout un phénomène normal et naturel, mais plutôt le symptôme d'une société malade où les individus ne savent pas communier, où les amours puériles et infantilisés profusionnent, et où l'amour véritable est l'objet d'un fantasme et d'une romantisation, parce que rare et inaccessible...
Je n'en suis pas aussi sûre que toi. Le coup de foudre est un phénomène qui a toujours existé ! Tiens, j'ai trouvé cet article intéressant : https://www.ulyces.co/nolwenn-jaum/la-science-peut-elle-expliquer-les-coups-de-foudre-amoureux/

@nosso a écrit:
En fait les gens sous coup de foudre (idem pour le début d'une rencontre classique) ont tendance a ne focaliser que sur les choses superbes, en gros notre cerveau met les défauts de l'autre de coté, puis au fur et a mesure que le temps passe et bien on commence a voir les défauts de l'autre, en fait le véritable amour ce n'est pas forcement aimer les qualités de l'autre, mais aussi ses défauts, et quand ont est capable d'aimer les qualités tout comme les défauts de l'autre l'amour reste et pour longtemps et ça c'est un beau coup de foudre :-)
C'est ce qu'on dit souvent. Perso, ça ne me parle pas trop. J'ai toujours été amoureuse des qualités ET des défauts de l'autre^^.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le coup de foudre. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coup de foudre. Le coup de foudre. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le coup de foudre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perception médiumnique ou pas ?
» le coup de foudre
» Vidéo-témoignage : "Coup de foudre pour le catéchisme" !
» Coup de balai pour la nouvelle année !
» Coup de panique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-