Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Sous-types & interprétation des tendances individuelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 01:25

Sinon comment je donnerais les personnes :

Exil : IN > NF > FJ > NJ > IJ > IF
Chasing : NP >FP >EN > NF> EP > EF
Sherkan : EN > EP > NP >NT >TP > ET
Desti : IF > NF > IP > FP >IN > NP
Exter : NP > EN > EF > FP > EP
Aya : NT > TP > IN > IT >IP
Jicky : IN > NJ > IJ > IF > FJ > NF
Moi : NP > EP > EN > EF > FP >NF

Avec parfois des > qui sont presque des = et d'autres ou y'a un gap.



Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 34
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 01:29

@Jicky a écrit:
Sinon, l'idée des INFJ que je me fais me plaît et me dérange à la fois. Quand j'ai découvert ce test il y a un an, la première chose que j'ai dit à l'INTP qui m'en avait parlé est "ce truc est bidon" (préjugés, bonjour à vous !). Une fois que j'ai lu le résultat et cherché sa signification, deux choses m'ont dérangé : le fait que les descriptions me correspondent exactement, mais aussi le fait que ce soit le type considéré comme le plus rare. J'avais toujours senti que je me situais "à part" de l'autre, sans savoir exactement pourquoi. Qu'un test me confirme cette impression m'a un peu chamboulée sur le coup, j'y ai pensé pendant pas mal de jours.

Tout cela est contradictoire dans la mesure où j'apprécie d'être considérée comme "spéciale" par les personnes qui me sont proches (voire carrément excentrique pour mon frère ESTP), mais ça me met mal à l'aise malgré tout. Et en même temps, je me dis que ce côté "à part" mériterait d'être plus exploité, sans que je sache trop comment c'est possible.

(Le pavé !)

Exactement comme toi je crois (sauf pour les préjugés à la con en réaction à la prétention du modèle Lol Wink, et aussi parce-que les tests m'ont toujours donné INFP, y compris le diagnostique d'un "pro"...).
Depuis que j'ai été acculé de toute part dans la case INFJ, je ressens une certaine satisfaction à me parer de la légitimité de ce type, mais en même temps, sa rareté fait écho à toutes les difficultés que j'ai rencontré en marche vers moi-même, à toute la douleur de s'être si souvent senti seul au monde, et si désespérément incompris (pour rappelle, je viens d'un monde de SP décérébrés). Sa rareté fait aussi écho à la tentation désespérée que j'ai souvent eut d'haranguer la foule en criant "je suis dans le vrais, et vous tous êtes dans le faux!", et à cette souffrance d'avoir l'impression de tout comprendre en étant le plus incompris. Mais plus que tout, cette rareté mêlée d’étrangeté fait écho à la peur que j'ai depuis longtemps de devenir fou, à force de ne pas l'être, si tu vois ce que je veux dire...
J'ai beau être 4, et être adict au sentiment de ma singularité, il m'est très pénible d'obtenir confirmation objective de cela. C'est un peu comme quand un solitaire orgueilleux s'écrit qu'il n'a besoin de personne, et qu'à force de l'affirmer, le monde entier lui tourne le dos, l'abandonnant à une solitude rendue amère par l'absence de choix...


Dernière édition par Exil le Jeu 03 Mai 2012, 01:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 01:32

hd595 a écrit:
@segovois a écrit:

Leader , NJ à la place de EJ : je trouve les INTJ plus leader que les ESTJ par exemple même si se sont des leader de l'ombre.
oula, non! les leaders sont E, du moins les leader dans l'âme. un iNJ par exemple ne sera leader que s'il n'y en a pas d'autre ou si le leader est incompétent (iNtJ) ou s'il ne défend pas ses valeurs (iNfJ)
enfin, je pense...

Je trouve que les NJ ont plus tendance à être (ou vouloir être) des leader : le mélange de l'intuition et du besoin de structure leur donne, et l'envie et l'aura, de mener et de diriger : que ce soit des idées ou des personnes. Et je trouve que c'est vrai qu'ils soient, E, I, F ou T : après ça s'exprime de façon différente.

Pour les EJ ce n'est pas vraiment le cas : un ESTJ sera très souvent ravis, et cherchera même, une position de second, d'executant des ordres, tant qu'il pourra exercer une activité de contrôle ou de vérification de ce que décide le leader. Ils sont moins souvent à l'origine des changement ou des prise de décisions fondamentales.

Mais ce n'est que mon observation, je ne pense pas que le MBTI dise ça
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 34
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 01:35

@segovois a écrit:

J'essairai d'en faire un avec mes propres intuitions pour voir si tu es d'accord

OK merci, je prend note de tout ça !
Vas y éclates toi ! J'ai toute confiance dans ton expertise à ce sujet ! Very Happy Avec tes 30 amis par semaines et tes 3000 contacts Lol
Je modifierais le tableau au fur et à mesure. Mais derniers choix en date se trouvent sur le dernier tableau que j'ai posté, celui où je détails mes résultats...


Dernière édition par Exil le Jeu 03 Mai 2012, 01:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 34
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 01:46

Ah, et ne perd pas de vue Ségo, qu'il s'agit d'adjectifs se rapportant non pas aux types, mais aux tendances caractéristiques lorsque les deux lettres sont les plus marquées. C'est très important à prendre en compte pour la cohérence de l'ensemble. Par exemple, un ENTP avec ET en premier sera du genre à prendre les affaires en mains, et à mener les débats, un peu comme pourrait le faire son voisin ENTJ sous sa forme ordinaire.

Aussi, pour plus de pertinence, il est intéressant de jouer sur le contraste entre les doublets contraires, comme je l'ai fait avec IF (subjectiviste) et ET (objectiviste), ou IN (métaphysicien) et ES (concrétiste) ... Pour cette dernière, l'opposition est avant tout de nature philosophique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 01:50

C'est marrant, moi pour procéder j'imagine tous les types qui ont ces deux lettre, puis tous les gens que je connais ce ce type, et tout ce qu'ils me font penser de commun.
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 34
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 02:01

@segovois a écrit:
C'est marrant, moi pour procéder j'imagine tous les types qui ont ces deux lettre, puis tous les gens que je connais ce ce type, et tout ce qu'ils me font penser de commun.

Oui, c'est précisément ce que j'avais cherché à faire dans un autre post (tu sais celui où tu m'avais généreusement gratifié d'un 20/20 Lol ). Je compte d'ailleurs en faire une version plus propre et ajustée.
Mais là, l'intérêt, c'est vraiment de creuser l'écart, de discriminer, de distinguer le plus clairement possible des tendances. Le but, c'est par exemple de pouvoir distinguer la façon d'être T d'un INTP très marquée NP et d'un ENTP très marqué ET, et de mettre en valeur ce que ce dernier à de commun avec un ESTJ très marqué ET lui aussi..


Dernière édition par Exil le Jeu 03 Mai 2012, 02:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HD
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ 5w4
Age : 38
Inscription : 25/04/2012
Messages : 533

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 02:02

@Exil a écrit:
Sa rareté fait aussi écho à la tentation désespérée que j'ai souvent eut d'haranguer la foule en criant "je suis dans le vrais, et vous tous êtes dans le faux!", et à cette souffrance d'avoir l'impression de tout comprendre en étant le plus incompris. Mais plus que tout, cette rareté mêlée d’étrangeté fait écho à la peur que j'ai depuis longtemps de devenir fou, à force de ne pas l'être, si tu vois ce que je veux dire...
J'ai beau être 4, et être adict au sentiment de ma singularité, il m'est très pénible d'obtenir confirmation objective de cela. C'est un peu comme quand un solitaire orgueilleux s'écrit qu'il n'a besoin de personne, et qu'à force de l'affirmer, le monde entier lui tourne le dos, l'abandonnant à une solitude rendue amère par l'absence de choix...
ouais, tout pareil. j'en suis venu à la conclusion que être IN + 4 c'est plutôt une malédiction.

_______________________________________
- "Vous vous sentez seul, parfois?"
- "Avec les gens, seulement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 34
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 02:09

Ayahuasca a écrit:

Ce que tu dis me conforte dans mon opinion pour Siddhartha, héros éponyme d'un roman d'Hermann Hesse qui cherche la paix de l'âme, est INFJ. Smile

Ce que tu me chuchotes là me rappelle qu'une amie m'a conseillé de lire ce bouquin. Pour ce qui est de Hermann Hesse, je ne connais pas trop son parcours, mais je l'ai plusieurs fois vu rangé chez les INFP... en vertu de la même approche qui m'y pousserais moi aussi, et qui, pour citer un autre cas litigieux, amène à conclure que William Blake est un Fi plutôt qu'un Ni...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 34
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 02:24

hd595 a écrit:
@Exil a écrit:
Sa rareté fait aussi écho à la tentation désespérée que j'ai souvent eut d'haranguer la foule en criant "je suis dans le vrais, et vous tous êtes dans le faux!", et à cette souffrance d'avoir l'impression de tout comprendre en étant le plus incompris. Mais plus que tout, cette rareté mêlée d’étrangeté fait écho à la peur que j'ai depuis longtemps de devenir fou, à force de ne pas l'être, si tu vois ce que je veux dire...
J'ai beau être 4, et être adict au sentiment de ma singularité, il m'est très pénible d'obtenir confirmation objective de cela. C'est un peu comme quand un solitaire orgueilleux s'écrit qu'il n'a besoin de personne, et qu'à force de l'affirmer, le monde entier lui tourne le dos, l'abandonnant à une solitude rendue amère par l'absence de choix...
ouais, tout pareil. j'en suis venu à la conclusion que être IN + 4 c'est plutôt une malédiction.

C'est claire... Mais tu n'es pas sans savoir que tous les contraires vont de paire... Alors, maudit d'avoir été béni, ou béni d'avoir été maudit .. Christique ou antéchristique ?...


Dernière édition par Exil le Jeu 03 Mai 2012, 03:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 34
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 02:56

@segovois a écrit:
hd595 a écrit:
@segovois a écrit:

Leader , NJ à la place de EJ : je trouve les INTJ plus leader que les ESTJ par exemple même si se sont des leader de l'ombre.
oula, non! les leaders sont E, du moins les leader dans l'âme. un iNJ par exemple ne sera leader que s'il n'y en a pas d'autre ou si le leader est incompétent (iNtJ) ou s'il ne défend pas ses valeurs (iNfJ)
enfin, je pense...

Je trouve que les NJ ont plus tendance à être (ou vouloir être) des leader : le mélange de l'intuition et du besoin de structure leur donne, et l'envie et l'aura, de mener et de diriger : que ce soit des idées ou des personnes. Et je trouve que c'est vrai qu'ils soient, E, I, F ou T : après ça s'exprime de façon différente.

Pour les EJ ce n'est pas vraiment le cas : un ESTJ sera très souvent ravis, et cherchera même, une position de second, d'executant des ordres, tant qu'il pourra exercer une activité de contrôle ou de vérification de ce que décide le leader. Ils sont moins souvent à l'origine des changement ou des prise de décisions fondamentales.

Mais ce n'est que mon observation, je ne pense pas que le MBTI dise ça

C'est très juste, et je crois que j'ai déjà obtenu confirmation de cela dans certaines lectures. Néanmoins, ce que dit hd595 est vrai aussi.
Personnellement, je crois être trop individualiste et défiant à l'égard de ma vanité pour pouvoir assumer pleinement un rôle de leader. Pourtant, c'est un potentiel qu'on m'a en effet souvent signifié, notamment des conseillers professionnels, ou lors d'une brève expérience en milieu associatif... sans parler de mes proches, qui eux sont trop subjectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 09:06

@Exil a écrit:
Exactement comme toi je crois (sauf pour les préjugés à la con en réaction à la prétention du modèle Lol Wink, et aussi parce-que les tests m'ont toujours donné INFP, y compris le diagnostique d'un "pro"...).
Depuis que j'ai été acculé de toute part dans la case INFJ, je ressens une certaine satisfaction à me parer de la légitimité de ce type, mais en même temps, sa rareté fait écho à toutes les difficultés que j'ai rencontré en marche vers moi-même, à toute la douleur de s'être si souvent senti seul au monde, et si désespérément incompris (pour rappelle, je viens d'un monde de SP décérébrés). Sa rareté fait aussi écho à la tentation désespérée que j'ai souvent eut d'haranguer la foule en criant "je suis dans le vrais, et vous tous êtes dans le faux!", et à cette souffrance d'avoir l'impression de tout comprendre en étant le plus incompris. Mais plus que tout, cette rareté mêlée d’étrangeté fait écho à la peur que j'ai depuis longtemps de devenir fou, à force de ne pas l'être, si tu vois ce que je veux dire...
J'ai beau être 4, et être adict au sentiment de ma singularité, il m'est très pénible d'obtenir confirmation objective de cela. C'est un peu comme quand un solitaire orgueilleux s'écrit qu'il n'a besoin de personne, et qu'à force de l'affirmer, le monde entier lui tourne le dos, l'abandonnant à une solitude rendue amère par l'absence de choix...


En fait, tu as mis le doigt sur le plus gros problème : si encore il n'y avait que le sentiment d'être plus ou moins à part, ça pourrait être géré. Mais le côté "seul au monde", je ne l'ai que trop souvent vécu et dans ces moments-là, je ne peux m'empêcher de me transformer en véritable ermite. Et c'est le moment où on se retrouve avec nous même que nous saisi en général cette paranoïa d'être complètement fou. En même temps, je ne peux pas m'empêcher de me dire que si ça se trouve, j'ai déjà fait des choses qui font que d'autres me considèreraient folle.
Mais ce qui a tendance à m'énerver parfois, c'est la façon dont on me "sent". ça ne te l'a jamais fait à toi ? De prendre par exemple les transports en commun, et de voir (ou sentir) qu'il y a au moins une personne qui restera fixer sur toi comme si elle avait eu une sorte de révélation, qu'elle avait croisé quelque chose "'d'unique". Pour dire autrement, même en cachant son type ou plutôt ce que l'on est réellement, il y a quand même des gens qui "sentent" ce côté marginal.
(Et puis j'ai un physique qui n'arrange pas aussi, je fais 1m80 Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
HD
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ 5w4
Age : 38
Inscription : 25/04/2012
Messages : 533

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 09:37

@Exil a écrit:
hd595 a écrit:
@Exil a écrit:
Sa rareté fait aussi écho à la tentation désespérée que j'ai souvent eut d'haranguer la foule en criant "je suis dans le vrais, et vous tous êtes dans le faux!", et à cette souffrance d'avoir l'impression de tout comprendre en étant le plus incompris. Mais plus que tout, cette rareté mêlée d’étrangeté fait écho à la peur que j'ai depuis longtemps de devenir fou, à force de ne pas l'être, si tu vois ce que je veux dire...
J'ai beau être 4, et être adict au sentiment de ma singularité, il m'est très pénible d'obtenir confirmation objective de cela. C'est un peu comme quand un solitaire orgueilleux s'écrit qu'il n'a besoin de personne, et qu'à force de l'affirmer, le monde entier lui tourne le dos, l'abandonnant à une solitude rendue amère par l'absence de choix...
ouais, tout pareil. j'en suis venu à la conclusion que être IN + 4 c'est plutôt une malédiction.

C'est claire... Mais tu n'es pas sans savoir que tous les contraires vont de paire... Alors, maudit d'avoir été béni, ou béni d'avoir été maudit .. Christique ou antéchristique ?...
Disons que ça sert à rien d'avoir raison tout seul.
un peu comme celui qui a raison 1h avant tout le monde. il a l'amertume de passer pour un fou pendant 1h. le pire c'est quand 1h après, il dit: "vous voyez bien!" les autres lui répondent: "ouais de toute façon, t'as toujours raison c'est ça?"
sérieux, ça abime ça quand même.
L'impression d'être la fourmi face au monde de cigales, c'est vraiment frustrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HD
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ 5w4
Age : 38
Inscription : 25/04/2012
Messages : 533

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 10:23

@Exil a écrit:
@segovois a écrit:
hd595 a écrit:
@segovois a écrit:

Leader , NJ à la place de EJ : je trouve les INTJ plus leader que les ESTJ par exemple même si se sont des leader de l'ombre.
oula, non! les leaders sont E, du moins les leader dans l'âme. un iNJ par exemple ne sera leader que s'il n'y en a pas d'autre ou si le leader est incompétent (iNtJ) ou s'il ne défend pas ses valeurs (iNfJ)
enfin, je pense...

Je trouve que les NJ ont plus tendance à être (ou vouloir être) des leader : le mélange de l'intuition et du besoin de structure leur donne, et l'envie et l'aura, de mener et de diriger : que ce soit des idées ou des personnes. Et je trouve que c'est vrai qu'ils soient, E, I, F ou T : après ça s'exprime de façon différente.

Pour les EJ ce n'est pas vraiment le cas : un ESTJ sera très souvent ravis, et cherchera même, une position de second, d'executant des ordres, tant qu'il pourra exercer une activité de contrôle ou de vérification de ce que décide le leader. Ils sont moins souvent à l'origine des changement ou des prise de décisions fondamentales.

Mais ce n'est que mon observation, je ne pense pas que le MBTI dise ça

C'est très juste, et je crois que j'ai déjà obtenu confirmation de cela dans certaines lectures. Néanmoins, ce que dit hd595 est vrai aussi.
Personnellement, je crois être trop individualiste et défiant à l'égard de ma vanité pour pouvoir assumer pleinement un rôle de leader. Pourtant, c'est un potentiel qu'on m'a en effet souvent signifié, notamment des conseillers professionnels, ou lors d'une brève expérience en milieu associatif... sans parler de mes proches, qui eux sont trop subjectifs.
Si je caricature ce que je voulais dire, disons qu'un leader E serait disont "charismatique". un mec "solaire" qui charme et motive. un individu qu'on suivrait partout, rassurant et motivant. le commercial, l'entrepreneur. eux ils sont E.

Moi je suis I à fond et c'est vrai que: 1) j'aime diriger 2) je le fais rarement directement 3)s'il y a un leader E dans le groupe et que je suis d'accord avec lui, je le laisse diriger.
Un exemple de cela, il y a quelques année, je participais à un recrutement collectif. Nous étions une douzaines de postulant et on nous a fait le test des trucs à emporter suite à un crash sur la Lune

J'ai établi mon classement personnel. Puis nous sommes passé au classement collectif. Les recruteurs ont d'abord demandé un volontaire pour mener le débat. Je ne me suis pas proposé car je sais que je suis a l'aise soit dans le role de dictateur, soit dans le role de conseiller mais pas dans le role de diplomate. et ce role m'aurait très vite saoulé de devoir convaincre à chaque fois les autres que j'ai raison (même si j'ai tort).
Un des participant a donc pris un marqueur et s'est placé devant le tableau et était bien embêté pour commencer. le pauvre était tout sauf un leader et semblait ne pas vouloir imposé quoi que ce soit. pas évident pour commencer le classement...
Suite à 2-3 minutes de flottement et de semblant de tour de table et de courbettes qui m'ont très vite saoulé "oui, peut être, mais tu crois? ah c'est pas faux, mais en même temps...", j'ai pris la parole pour dire: "peut être pourrions nous faire 3 listes: 1) ce qui est indispensable 2) ce qui est inutile, 3) ce qui n'est ni 1) ni 2) et faire des sous classement?"
3s de blanc...
"Oui! bonne idée, faisons ça!" tout content le mec au marqueur, je viens de lui sauver la vie Lol
Donc la en 10 minutes ils classent les objets très facilement. je n'interviens qu'à 1 moment: suite à 5 minutes de discussion pour savoir si le compas magnétique était indispensable ou juste utile: "juste pour dire: il n'y a pas de champ magnétique sur la Lune". "ahh. ouais.... heu ouais... ouais, bon ben inutile alors..." "je pense oui..."
OK, classé.
jusque la, je n'ai donc ouvert la bouche que 2 fois.
Vient alors le moment de classer les éléments dans les catégories. 20 minutes de discussion. 80% des élements sont classés et ça patine toujours sur 2-3 choses comme: "est ce que la carte est plus important que les aliments?".
au bout des 20 minutes, un des 12 me demande mon avis puisque je ne me suis pas exprimé. ma réponse (qui fut donc ma 3eme et dernière intervention): "sincèrement, j'en sais rien. je pense qu'avec plein de bouffe mais pas de carte on risque de mourir dans 30 jours paumé, avec une carte mais sans nourriture on va crever dans 10 jours sur la bonne voie, donc bon. moi le classement entre la carte et la bouffe, je ne sais pas la donner, si vous voulez on tire à pile ou face, on gagnera du temps" éclat de rire (sauf ceux qui débattaient du problème depuis 10 minutes), on décide de placer la carte puis la bouffe. terminé.

On compare le classement collectif et notre classement au classement officiel de la NASA. le but bien sur étant de montrer que le classement collectif est meilleur que celui individuel.
fin de la correction, debriefing. un des correcteur se tourne vers moi et me dit: Vous n'êtes pas intervenu beaucoup, pourtant vos remarques étaient pertinentes, pourquoi êtes vous resté sur la réserve?
ma réponse: "il se trouve que le classement collectif est à peu de chose prêt semblable au mien, pourquoi vouliez-vous que j'intervienne plus?"
- "on aurait été plus vite"
- "c'est vrai." sourire en coin, lui aussi, on s'est compris.
en fait, j'avais amené le groupe à établir mon classement sans que personne s'en aperçoive.
J'ai été leader en bon NJ, c'est clair et j'y est pris un pied incroyable. mais je l'ai fait en I ne pointant le bout de mon nez que lorsque la direction du groupe ne me plaisait pas.
L'autre façon aurait été de prendre le marqueur, de dire à tout le monde : "ok donc déjà , logiquement, on peut classer comme ci comme ça" "oui, mais non parce que.." "non, c'est faux, y'a pas de magnétisme" "ah ouais... mince" "ok, une autre remarque?" "heuuu, non".
ca aurait été classé en 2s. Mais il y aurait eu 2 problème:
1) j'aurais blessé la dignité de tout le monde et serait passé pour un p'tit con prétentieux bien que très intelligent.
2) si j'avais eu tort sur un point, j'aurais été aveuglé par mon orgueil intellectuel sans avoir le temps de me remettre en question, je me serais alors enteté jusqu'à me faire casser. j'aurais alors tout perdu. ma dignité, ma légitimité et en l’occurrence le poste convoité.

Voila donc le leader INxJ. et voila pourquoi je préférerais être patron de la CIA que président des USA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 12:55

c'est une jolie histoire ! et un bon exemple de leader INJ en effet.

PS : moi je sais pas pourquoi, dans la vraie vie les gens comme ça on un tout petit peu tendance à m'enerver Wink mais y'a pas vraiment de raison.
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 25
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 12:56

@Jicky a écrit:
@Exil a écrit:
Exactement comme toi je crois (sauf pour les préjugés à la con en réaction à la prétention du modèle Lol Wink, et aussi parce-que les tests m'ont toujours donné INFP, y compris le diagnostique d'un "pro"...).
Depuis que j'ai été acculé de toute part dans la case INFJ, je ressens une certaine satisfaction à me parer de la légitimité de ce type, mais en même temps, sa rareté fait écho à toutes les difficultés que j'ai rencontré en marche vers moi-même, à toute la douleur de s'être si souvent senti seul au monde, et si désespérément incompris (pour rappelle, je viens d'un monde de SP décérébrés). Sa rareté fait aussi écho à la tentation désespérée que j'ai souvent eut d'haranguer la foule en criant "je suis dans le vrais, et vous tous êtes dans le faux!", et à cette souffrance d'avoir l'impression de tout comprendre en étant le plus incompris. Mais plus que tout, cette rareté mêlée d’étrangeté fait écho à la peur que j'ai depuis longtemps de devenir fou, à force de ne pas l'être, si tu vois ce que je veux dire...
J'ai beau être 4, et être adict au sentiment de ma singularité, il m'est très pénible d'obtenir confirmation objective de cela. C'est un peu comme quand un solitaire orgueilleux s'écrit qu'il n'a besoin de personne, et qu'à force de l'affirmer, le monde entier lui tourne le dos, l'abandonnant à une solitude rendue amère par l'absence de choix...


En fait, tu as mis le doigt sur le plus gros problème : si encore il n'y avait que le sentiment d'être plus ou moins à part, ça pourrait être géré. Mais le côté "seul au monde", je ne l'ai que trop souvent vécu et dans ces moments-là, je ne peux m'empêcher de me transformer en véritable ermite. Et c'est le moment où on se retrouve avec nous même que nous saisi en général cette paranoïa d'être complètement fou. En même temps, je ne peux pas m'empêcher de me dire que si ça se trouve, j'ai déjà fait des choses qui font que d'autres me considèreraient folle.
Mais ce qui a tendance à m'énerver parfois, c'est la façon dont on me "sent". ça ne te l'a jamais fait à toi ? De prendre par exemple les transports en commun, et de voir (ou sentir) qu'il y a au moins une personne qui restera fixer sur toi comme si elle avait eu une sorte de révélation, qu'elle avait croisé quelque chose "'d'unique". Pour dire autrement, même en cachant son type ou plutôt ce que l'on est réellement, il y a quand même des gens qui "sentent" ce côté marginal.
(Et puis j'ai un physique qui n'arrange pas aussi, je fais 1m80 Rolling Eyes )

J'adhère totalement à ce que vous dîtes ! Pour le côté empathie Jicky, je pense que c'est simplement une projection qu'on fait nous même en pensant qu'un autre pense qu'on est marginal ou quoi... elle est peut être légitime mais paradoxalement cette projection qu'on fait nous même sur la personne pensant qu'elle est en train de nous juger, ben en fait c'est nous qui nous jugeons nous même. Parce que si on s'assumerait vraiment tel que l'on est, ces projections n'auraient pas lieu d'être, à mon avis.

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 13:15

@segovois a écrit:
c'est une jolie histoire ! et un bon exemple de leader INJ en effet.

PS : moi je sais pas pourquoi, dans la vraie vie les gens comme ça on un tout petit peu tendance à m'enerver Wink mais y'a pas vraiment de raison.

Moi ils m'énervent beaucoup Lol

En fait hd595, tu t'es comporté en INTJ pur, mais de façon diplomatique. Je ne sais pas si c'est une forme de maturité, mais je trouve ça bien. Et cet exercice, je l'ai fait moi même cette année.
Mais j'ai connu un INTJ qui était secrétaire de l'association dont j'étais présidente. Il a décrété quasiment deux semaines après ma prise de fonction que je n'étais pas "apte à diriger", et a pris le commandement sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Il était zélé, obséquieux et fortement hypocrite. A chaque fois que je tentais de décider, il me rétorquait "après tout, tu es la présidente" de façon ironique.
Au final, les autres ont perçu les évènements en se disant que je ne faisais rien et que lui faisait tout, et il s'est donc fait élire président à ma place. Depuis, j'ai une profonde aversion pour les INTJ. Je crois que je serai capable d'en éjecter un d'une équipe si je sentais ce qu'il est réellement...
Revenir en haut Aller en bas
HD
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ 5w4
Age : 38
Inscription : 25/04/2012
Messages : 533

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 14:34

@Jicky a écrit:
@segovois a écrit:
c'est une jolie histoire ! et un bon exemple de leader INJ en effet.

PS : moi je sais pas pourquoi, dans la vraie vie les gens comme ça on un tout petit peu tendance à m'enerver Wink mais y'a pas vraiment de raison.

Moi ils m'énervent beaucoup Lol

En fait hd595, tu t'es comporté en INTJ pur, mais de façon diplomatique. Je ne sais pas si c'est une forme de maturité, mais je trouve ça bien. Et cet exercice, je l'ai fait moi même cette année.
oui tout à fait.
Etant donné que nous ne reconnaissons que l'autorité de compétence et qu'en général nous avons un QI (intelligence analytique) supérieur à la moyenne, nous sommes donc très souvent frustrés par la médiocrité des décisions qu'on nous impose.


Et oui, le dire de façon abrupte nous isole. Donc c'est soit je fais l'effort d'être diplomatique, soit je suis isolé.
Si je choisi la voie de facilité qui consiste à dire: "je suis comme je suis, il faut me prendre comme ça et de toute façon preuve est faite que j'ai raison", je vais être trèèès malheureux car trèèèès seul.

en fait, les INTJ sont aimés si, quand ils ont raison,
- soit convainc l'autre en lui faisant croire que c'est sa décision et en le félicitant lors du succès.
- soit en le conseillant sans imposer, et que, s'il se plante de ne pas nous avoir écouté qu'on ne leur reproche rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorge Bouche
Pionnier
avatar

Type : intj
Age : 41
Lieu : Paris
Emploi : Technicien
Inscription : 25/03/2008
Messages : 202

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 17:30

hd595 a écrit:

en fait, les INTJ sont aimés si, quand ils ont raison,
- soit convainc l'autre en lui faisant croire que c'est sa décision et en le félicitant lors du succès.

C'est la base, faire croire a l'autre que c'est son idée, ça n'a que des avantages.
C'est un peu pour ça par exemple, que je n'ai pas compris le film Inception, rien que pour mettre une idée, dans le film, c'est toute une usine à gaz alors qu'en réalité c'est très simple, mais ça ne fonctionne pas tout le temps non plus.
En tout cas moins une personne est intuitive et plus elle a d'ego mieux ça prend.

hd595 a écrit:
- soit en le conseillant sans imposer, et que, s'il se plante de ne pas nous avoir écouté qu'on ne leur reproche rien.

Là ou c'est compliqué c'est quand il faut attendre plusieurs années pour s'entendre dire qu'en fait on avait raison… C'est pénible et c'est trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HD
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ 5w4
Age : 38
Inscription : 25/04/2012
Messages : 533

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Jeu 03 Mai 2012, 23:09

@Gorge Bouche a écrit:

Là ou c'est compliqué c'est quand il faut attendre plusieurs années pour s'entendre dire qu'en fait on avait raison… C'est pénible et c'est trop tard.
il faut attendre des années pour que la personne le dise! mais au fond d'elle... elle le sait. sinon? heuuu, ben sinon cette personne manque de bon sens et n'a aucun intérêt pour moi What a Face
je précise à tout ceux qui liront ces lignes et se diront: "pfff, quelle bande d'arrogant ces INTJ" qu'il nous arrive d'avoir tort! ... parfois. Lol
rhaaaa, j'me dégoute. (objectivité oblige :lol!: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorge Bouche
Pionnier
avatar

Type : intj
Age : 41
Lieu : Paris
Emploi : Technicien
Inscription : 25/03/2008
Messages : 202

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Ven 04 Mai 2012, 10:53

hd595 a écrit:
ben sinon cette personne manque de bon sens et n'a aucun intérêt pour moi What a Face


Sur le principe, si on attend c'est qu'on a pas vraiment usé de stratagème pour faire passer l'idée. Dans ce cas, pour ma part, c'est que je me suis exprimé librement pensant que les personnes étaient capable de l'entendre. Dans le cas inverse, c'est sur que la cote d'une personne ne vaut plus grand chose pour moi non plus.


hd595 a écrit:
je précise à tout ceux qui liront ces lignes et se diront: "pfff, quelle bande d'arrogant ces INTJ" qu'il nous arrive d'avoir tort! ... parfois. Lol
rhaaaa, j'me dégoute. (objectivité oblige :lol!: )

Je pense que le taux d'erreur est pareil qu'ailleurs, mais, et ça n'empêche pas de faire des erreurs non plus, en matière d'anticipation et d'alternative c'est juste une chose plus naturelle et sans vraiment d'effort que ça se fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HD
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ 5w4
Age : 38
Inscription : 25/04/2012
Messages : 533

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Ven 04 Mai 2012, 11:41

@Gorge Bouche a écrit:

Je pense que le taux d'erreur est pareil qu'ailleurs, mais, et ça n'empêche pas de faire des erreurs non plus, en matière d'anticipation et d'alternative c'est juste une chose plus naturelle et sans vraiment d'effort que ça se fait.
de la même façon qu'un artiste exerce son talent naturellement et produit des choses plus belles que moi (même si j'y mets toute mon énergie), de la même façon, lorsqu'on parle de chose analytique, le fait de comprendre "une chose plus naturelle et sans vraiment d'effort" nous amène à la bonne conclusion de façon beaucoup plus récurrente que les autres type. on a donc raison plus souvent dans le domaine analytique, c'est indéniable.

Ce qui est le plus terrible c'est qu'on convient parfaitement ce que je dis à propos d'un artiste sans qu'il y ait de frustration ou de fierté blessée, autant quand je parle d'intelligence analytique, tout le monde s'offusque de mon analyse.
En gros, on a le droit d'avoir un talent artistique et on sera même glorifié pour ça (parce que ça se partage et procure de belles émotions aux autres) mais on n'a pas le droit d'avoir un talent analytique car le partage ne procure rien à l'autre (émotionnellement parlant) si ce n'est de le renvoyer à son manque dans ce domaine.
Je pense que c'est parce que le monde du travail et donc financier accorde plus de valeur à cette forme d'intelligence (NT) qu'aux autres et que le monde a trop tendance à classer hiérarchiquement par la réussite professionnelle et financière ce qui est une absurdité sans nom.
A bien analyser ce truc depuis quelques temps, je pense que c'est de la que vient de désamour très marqué des autres types face aux NT et plus particulièrement les INTJ.
Les autres types se focalise sur leur "non NT" plutôt que sur les qualités de leur type et rejette les personnes de ce type dans le fameux et lapidaire: "ouais, de toute façon t'as toujours raison!".
Alors qu'on dit volontiers d'un artiste avec admiration: "c'est toujours beau ce qu'il fait!"

Tout cela me consterne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorge Bouche
Pionnier
avatar

Type : intj
Age : 41
Lieu : Paris
Emploi : Technicien
Inscription : 25/03/2008
Messages : 202

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Ven 04 Mai 2012, 13:27

L'analogie des artistes me plait bien et je suis assez d'accord.

J'ai juste une réserve sur "l'analyse".
L'analyse en elle même ne crée rien et ne se base que sur ce qui est directement observable sans dépasser les faits, à l'inverse de la synthèse qui se détache des faits pour offrir une vision d'ensemble.

Par exemple, le monde des artistes donne un point de vue qui a priori n'a pas grand chose a voir avec "l'intelligence analytique" mais qui pourtant éclaire le sujet, ça le simplifie tout en parlant d'autre chose, c'est selon moi une approche synthétique qui pour être intelligible se base toujours sur une forme d'analogie, chez un artiste on parlera plutôt d'allégorie ou de métaphore.

Donc moi je parlerai plutôt d'intelligence synthétique, ce qui n'empêche pas de s'assurer de la véracité factuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zogarok
Co-administrateur
avatar

Type : INfJ-Ti 1μ ou 5μ, 1w9_5w6_4, Melancholic/Choleric
Age : 27
Lieu : L'automne
Emploi : Troll repenti
Inscription : 01/11/2012
Messages : 1590

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Lun 26 Nov 2012, 23:51

Excellent Exil ! Le tableau de base qu'on devrait soumettre aux nouveaux arrivants se cherchant.

Je le fais pour moi, partant de cette base : INFJ 70-90-55-65, quelque chose dans ce genre lors des tests passés au moment de l'inscription.

Aspects forts
- IN (métaphysicien)
- IJ (avisé)
- NJ (calculateur)
- IF (subjectiviste)
- TP (logicien)
- NT (ingénieur)

Moyenne haute
- IT (critique)
- FJ (moraliste)
- NP (chercheur)
- EN (exaltant)
- EF (expansif)
- NF (idéaliste)

Moyenne basse
- ET (objectiviste)
- FP (indulgent)
- IP (accommodant)
- SP (impulsif)
- ST (pragmatique)
- TJ (productiviste)

Aspects faibles
- ES (concrétiste)
- EJ (responsable)
- EP (opportuniste)
- SF (convivial)
- SJ (conservateur)
- IS (stoique)

_______________________________________
https://zogarok.wordpress.com/
https://www.senscritique.com/Zogarok


Thy Sinister Bloom : https://www.youtube.com/results?search_query=they+sinister+bloom+serein+falls
Solar Fields : https://www.youtube.com/watch?v=1hBvXu6uZGQ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://zogarok.wordpress.com
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 34
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles Mar 27 Nov 2012, 02:01

On obtient à peu près la même répartition (mais tu ne les as pas mis dans l'ordre arithmétique. Si tu es IN dominant, logiquement, tu as forcément la composante ES en toute fin de liste)

Depuis, j'ai affiné la pertinence du crible (tout un tas de brouillons éparses sur mon PC, que j'ai bien envie de mettre au propre tout d'un coup !)

En attendant, je proposerais ces termes, et ces exemples cuturels :

EP : opportuniste/intrépide (J.F Kennedy; Bernard Tapis; Jacques Chirac; Jean Dujardin; Mickael youn; Shiva; Dionysos)
IP : accomodant/indolent (Serge Gainsbourg)
EJ : Responsable (Jean-Luc Mélanchon)
IJ : avisé (Nathalie Portman)

ST : pragmatique/scéptique (Alain Delon)
SF : convivial (Stéphane Rousseau; Jeanne "caméra café")
NT : ingénieur (Bill Gates; Machiavel; Léonard de Vinci; Dc Cox "Scrubs")
NF : catalyseur (L'abbé Pierre; Jésus; Gandhy; Victor Hugo; Trotsky; Saint-Exupéry; Carl Roger)

SP : impulsif/hedoniste (Gérard Depardieu; Rocky Balboa; Mike Tyson)
NP : investigateur/agitateur d'idées (Oscar Wilde; Orson Wells; John Lennon; Terry Guilliam; Jim Morrison)
SJ : conservateur/archiviste (Pierre Bellemare)
NJ : stratège/calculateur (Palpatine; Jacques Attali)

TP : questionneur/roublard (Cantona; Jean Yanne; Eric Naulleau; Frank Zappa; Steve Jobs; Hervé "Caméra café"; Corbeau; Renard)
FP : médiateur/indulgent (Julien Clerc; Florent Pagny; Jimi Hendrix; Janis Joplin; François Hollande; Vince "Caméra café")
TJ : productiviste (Henry Ford; Tatcher; Staline; Schwarzenegger)
FJ : éducateur/porte-parole/moraliste (Jean Paul II; mère Théreza; Michel Drucker; Flanders "Simpson"; Ségolène Royal; Charles Ingals)

ES : concrétiste (J.C Convenant "Caméra Café"; G.W Bush jr; Jean-Marie Bigard)
EN : entrepreneur/diffuseur (Barak Obama; Ruquier; Céline Dion; Ben Stiller; Jim Carrey)
IS : orfèvre (Zidane; Tiger Woods; Steven Segal)
IN : spiritualiste (Bouddha; Platon; Jung; Spinoza; Schopenhaeur; Nietzsche; Baudelaire; Marilyn Manson; Amélie Nothomb)

ET : objectiviste (Sarkozy; Alain Madelin; Tyler Durden)
EF : expansif (Patrick Sébastien; Yannick Noah; Oprah Winfrey; Naguy; Virginie Effira; Djamel Debbouze)
IT : expert/critique (Kubrick; Lionel Jospin; Batman; Sherlock Holmes; Végéta "DBZ"; Le vendeur de BD "Simpson")
IF : subjectiviste (Michael Jackson; Chopin; Brian Molko; Emanuelle Béart; Charlie Brown; Milhouse "Simpson")






_______________________________________
"On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l'on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure." (Georges BERNANOS)


Dernière édition par Exil le Mar 27 Nov 2012, 14:28, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Sous-types & interprétation des tendances individuelles

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous-types & interprétation des tendances individuelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Interprétation de la sortie stepwise Reg logistique sous SAS
» Interprétation d'ACP et AFC sous R
» interprétation test student
» interprétation matrice de confusion
» mode d'utilisation et d'interprétation des sorties SPAD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-