Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Peut-on rompre avec son égocentrisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012, 20:12

Ayahuasca a écrit:
Là où un extraverti (particulièrement un EP) qui s'identifie trop à sa dominante s'identifie au monde réel objectif, au détriment de ses capacités à prendre du recul, ou à l'introspection. Alors cet extraverti risque de s'identifier trop à ce qu'il perçoit extérieurement de lui-même, sans s'analyser lui-même, d'où son égocentrisme ?

Tu peux virer le point d’interrogation je crois...

Concernant l'inférieure, la notion de refoulement suppose qu'elle demeure subconsciente, ce qui n'est pas vrai dans la plupart des cas dit normaux. On parle de refoulement en cas de névrose grave, quand l'individu a son inconscient contre lui, mais pour le reste, il convient plutôt de dire que l'inférieure subit un mouvement de répression (en proportion du profit qui est tiré de la seule dominante). En effet, d'un point de vu strictement fonctionnelle, nous sommes tous plus ou moins conscient du domaine d'action de notre inférieure, et nous l'employons continuellement. En revanche, ce qui nous glisse des mains, c'est la valeur que contient en germe cette fonction, sa valeur sur un plan existentiel. On la saisie parfois furtivement à la faveur d’une expérience transcendante, mais tôt ou tard l’inertie de notre inclinaison première tend à nous la faire oublier (un peu comme les rêves, sous la pesanteur oppressante des prérogatives diurnes). Par exemple, un INTP est parfaitement au fait des codes sociaux relevant du Fe; ce qui lui échappe, c'est surtout la conscience du monde que seule révèle l’expérience pleine et entière du celle-ci. L’œil rivé à sa lunette (Ti), c'est tout naturellement les défauts du Fe qui lui apparaissent en premier, tous ces excès qu’il revient précisément au Ti de pondérer. Mais aussi longtemps qu’il se défini en opposition au Fe par identification égotique au Ti, il se prive des conditions nécessaires à l’expérience authentique du Fe, qu’il aura le plus souvent tendance à singer par simple mesure de précaution (se montrer affable pour que l’autre ne se sente pas décortiqué), à moins qu’il ne succombe à l’agacement de n’y rien comprendre, dans quel cas il justifiera ses insuffisances au moyens de ses forces (critiques acerbes, idées complaisamment entretenues, du genre : « trop intelligent pour être heureux » Rolling Eyes ect )....
Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’inférieure, c’est en quelque sorte le Graal de chacun, la partie de nous-même qui a engrangé tout le potentiel dont on s’est privé en s’identifiant à nos préférences naturelles, et qu’il nous revient de conquérir au moyen des forces que se déséquilibre primordial nous à permis de cultiver (ici : Ti et Ne). C’est un peu comme un homme d’affaire de quarante ans dont toute l’attitude face à la vie semble nier qu’il ait eu un jour sept ans, et qui découvrirait tout ému dans le grenier familial les vestiges de son enfance, trésor insoupçonné dont la survivance doit tout entière à l’amour de la mère (l’âme). Photos, jouets, journal intime, dessins... de quoi raviver le souvenir vague mais intense d’une vie subjective foisonnante, polymorphe, et riche de mille et une potentialités, une vie ou il n’est pas question de se limiter à être ce que l’on croit être, mais de vivre ce que l’on EST au plus profond de SOI. Il faut bien comprendre que nous ne sommes pas notre personnalité, et que derrière les barreaux échafaudés s’érige une cathédrale...

_______________________________________
"On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l'on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure." (Georges BERNANOS)
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012, 20:51

Toujours les mêmes préjugés péjoratifs autour de la notion d'égocentrisme... Par définition, l'égo est concentrique, donc plus on s'identifie à notre égo, plus notre attention se concentre autour de ce noyau identitaire. L'égocentrisme ne devient un problème moral que lorsqu'il est en excès, comme pour tout. Or c'est le cas d'Heisenberg, puisqu'il dit souffrir de ce trop plein.
L'égo est une instance psychologique parmi d'autre, absolument nécessaire à l'équilibre d'ensemble. Il s'agit seulement de trouver le positionnement le plus profitable à notre épanouissement.

_______________________________________
"On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l'on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure." (Georges BERNANOS)


Dernière édition par Exil le Ven 17 Aoû 2012, 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012, 21:01

Oui mais alors quelle notion attribuer à l'excès d'égocentrisme ? Névrose ?

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012, 21:06

Chasing a écrit:
Oui mais alors quelle notion attribuer à l'excès d'égocentrisme ? Névrose ?

Névrose est un terme très général, signifiant qu'il y a rupture entre conscient et inconscient, ce qu'un excès d'égocentrisme favorise fortement.
La psychorigidité est une des formes pathologiques que peut revêtir cet excès. Mais il y en a plein d'autres..


_______________________________________
"On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l'on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure." (Georges BERNANOS)
Revenir en haut Aller en bas
pim
Aucun rang assigné
pim

Type : INTP 5w6 (569)
Age : 32
Emploi : Apprenti péripatéticien. Prostitué donc
Inscription : 20/01/2012
Messages : 37

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeDim 19 Aoû 2012, 16:29

Je pense qu'il ne faut pas diaboliser l'égocentrisme comme une tare de la même façon que Freud le fit avec l'introversion.
Le problème est : Faut-il adapter la société à ce que nous sommes ou nous adapter à la société ?

La folie, est je pense moins pire que la perversion ou la corruption. Du moins, lorsqu'elle n'a de conséquences, directes ou indirectes, que sur nous même. Ce qui n'est jamais le cas pour les 2 vices dont je parle... autrement dit, comment sauriez vous que vous parlez aux habitants de la grotte de Platon, si vous même étiez nés dans la grotte ?

Si tout seul, il est nécessaire d'être égocentrique. En société surement pas.
Cela peut-être considéré comme une névrose tournée en psychose par ceux qui ne partagent pas le même point de vu... C'est malheureux à dire, mais pour vivre heureux alors, il serait surement mieux de sortir du milieu qui t'a créé ce "problème" où alors de l'accepter en tant que "non problème". Pour ça, le T te sera très utile. Et Exil te le confirmera, être J aussi t'aurais grandement aidé ! Wink

Si cela peut sembler un peu brutal au début, et pour les autres sur le moment (après coup pour toi), tu as la manière de faire d'un INTP alors tu apprendras vite de tes erreurs et tu arriveras alors à ce que j'appelle "nuancer les extrêmes"

_______________________________________
Nuancer les extrêmes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeLun 20 Aoû 2012, 12:47

@Exil a écrit:
Toujours les mêmes préjugés péjoratifs autour de la notion d'égocentrisme... Par définition, l'égo est concentrique, donc plus on s'identifie à notre égo, plus notre attention se concentre autour de ce noyau identitaire. L'égocentrisme ne devient un problème moral que lorsqu'il est en excès, comme pour tout. Or c'est le cas d'Heisenberg, puisqu'il dit souffrir de ce trop plein.
L'égo est une instance psychologique parmi d'autre, absolument nécessaire à l'équilibre d'ensemble. Il s'agit seulement de trouver le positionnement le plus profitable à notre épanouissement.

+1

@pim a écrit:
Je pense qu'il ne faut pas diaboliser l'égocentrisme comme une tare de la même façon que Freud le fit avec l'introversion.
Le problème est : Faut-il adapter la société à ce que nous sommes ou nous adapter à la société ?

La folie, est je pense moins pire que la perversion ou la corruption. Du moins, lorsqu'elle n'a de conséquences, directes ou indirectes, que sur nous même. Ce qui n'est jamais le cas pour les 2 vices dont je parle... autrement dit, comment sauriez vous que vous parlez aux habitants de la grotte de Platon, si vous même étiez nés dans la grotte ?

Si tout seul, il est nécessaire d'être égocentrique. En société surement pas.
Cela peut-être considéré comme une névrose tournée en psychose par ceux qui ne partagent pas le même point de vu... C'est malheureux à dire, mais pour vivre heureux alors, il serait surement mieux de sortir du milieu qui t'a créé ce "problème" où alors de l'accepter en tant que "non problème". Pour ça, le T te sera très utile. Et Exil te le confirmera, être J aussi t'aurais grandement aidé ! Wink

Si cela peut sembler un peu brutal au début, et pour les autres sur le moment (après coup pour toi), tu as la manière de faire d'un INTP alors tu apprendras vite de tes erreurs et tu arriveras alors à ce que j'appelle "nuancer les extrêmes"

Je pense tout d'abord que l'Homme a plus de chances d'être égocentrique que la Femme. Et ne vois pas l'égocentrisme comme une mauvaise chose, tant qu'avec on écrase pas les autres et leur liberté.

Après je pense qu'il faut s'adapter à la société dans lequel on vit, ou plutot qu'il y'ai une certaine forme d'uniformité et que ça ne soit pas l'anarchie. Si la société nous convient pas, on peut très bien en trouver une autre, il y'en a plus de 200 sur Terre, il y'en a bien une qui vous conviendra +. Après, ça dépend des cas, par exemple lors de la révolution Française la population a bien fait de se révolter.

La folie moins pire que la perversion ou la corruption?

Déjà ça dépend de quels perversion tu parle, car certaines sont du domaine de la folie. Et la corruption, je trouve ça banal comparé à la folie, mais c'est subjectif.
Revenir en haut Aller en bas
pim
Aucun rang assigné
pim

Type : INTP 5w6 (569)
Age : 32
Emploi : Apprenti péripatéticien. Prostitué donc
Inscription : 20/01/2012
Messages : 37

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeMer 22 Aoû 2012, 02:24

Reveos a écrit:
Je pense tout d'abord que l'Homme a plus de chances d'être égocentrique que la Femme

D'un point de vu génétique oui. Mais les tendances évoluent...

Reveos a écrit:
Et ne vois pas l'égocentrisme comme une mauvaise chose, tant qu'avec on écrase pas les autres et leur liberté.

Ce n'est pas le cas, je pense même que l'égocentrisme peut amener à une certaine condition de l'intégrité d'une personne.
Ces quelques citations du site 16types vont dans ce sens :

Einstein a écrit:
L'homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté.

La personnalité créatrice doit penser et juger par elle-même car le progrès moral de la société dépend exclusivement de son indépendance.

Mais c'est la personne humaine, libre, créatrice et sensible qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.


Jung a écrit:
J'ai heurté beaucoup de gens ; car dès que je sentais qu'ils ne me comprenaient pas, ils avaient perdu tout intérêt pour moi. Je devais continuer. Mes malades mis à part, je n'avais pas de patience avec les hommes. Il me fallait toujours suivre la loi intérieure qui m'était imposée et qui ne me laissait pas la liberté du choix. Certes, je ne m'y pliais pas toujours. Comment pourrait-on « s'en tirer » sans inconséquences ? Pour certains êtres, j'étais immédiatement présent, dans la mesure où ils avaient un contact avec le monde intérieur ; mais brusquement il pouvait se faire que je ne fusse plus là, parce qu'il n'y avait plus rien qui me rattachât à eux. J'ai dû apprendre péniblement que les êtres étaient encore là, même quand ils n'avaient plus rien à me dire. Beaucoup éveillèrent en moi le sentiment d'une humanité vivante, mais seulement si celle-ci était visible dans le cercle magique de la psychologie ; à l'instant suivant, le projecteur dirigeant ailleurs ses rayons, il ne restait plus rien. J'étais capable de m'intéresser intensément à certains êtres, mais dès qu'ils devenaient translucides pour moi, le charme était rompu. De la sorte, je me suis fait beaucoup d'ennemis. Mais comme personnalité créatrice, on est livré, on n'est pas libre, on est enchaîné et poussé par le démon intérieur. [...] Le manque de liberté me remplissait de détresse. [...] Oui, je suis moi-même victime, je ne peux pas rester. Mais [...) l'on parvient à s'en tirer et l'inconséquence bénie fait que, en opposition flagrante à mon « infidélité », je reste fidèle à un degré insoupçonné. Peut-être pourrais-je dire : plus que d'autres, j'ai besoin des hommes, et, en même temps, bien moins

C'est orgueilleux et triste... mais c'est une façon de voir les choses, quelque chose comme de "l'individualisme collectif" ou en quelque sorte de jouer à Dieu ^^

Reveos a écrit:
Après je pense qu'il faut s'adapter à la société dans lequel on vit, ou plutot qu'il y'ai une certaine forme d'uniformité et que ça ne soit pas l'anarchie. Si la société nous convient pas, on peut très bien en trouver une autre, il y'en a plus de 200 sur Terre, il y'en a bien une qui vous conviendra +. Après, ça dépend des cas, par exemple lors de la révolution Française la population a bien fait de se révolter.

Je ne pense pas que l'herbe soit plus verte ailleurs mais qu'il est préférable de toutes les avoir goutées avant de pouvoir se prononcer.
La révolution ? Celle des bourgeois qui ont amené la société d'aujourd'hui ? un mieux mais pas un bien...

Reveos a écrit:
La folie moins pire que la perversion ou la corruption?

Déjà ça dépend de quels perversion tu parle, car certaines sont du domaine de la folie. Et la corruption, je trouve ça banal comparé à la folie, mais c'est subjectif.

Toute perversion comme toute corruption est folie. Les réciproques me semblent discutables ^^

_______________________________________
Nuancer les extrêmes
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
Heisenberg

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeJeu 23 Aoû 2012, 22:19

Merci encore pour vos analyses, je me sens plus éclairé sur mon cas, apprenant doucement à avoir confiance en moi et à ne plus avoir besoin de me mesurer à autrui afin de rassurer mon égo.

Mon comportement n'est pas ingérable, je n'ai pas besoin d'entrer régulièrement en débat avec autrui, voir cela dégénérer en conflit pour me rassurer, mais je peux me montrer écrasant avec ceux que je perçois comme inférieur à moi parmi mes proches, mais ce comportement s'efface par la prise de conscience de mon immaturité, mon instabilité affective à leur égard.

Prendre le large serait la première chose que je ferais, si j'étais moins feignant et que des facteurs substantiels n'étaient pas en jeu.

Citation :
Ce n'est pas le cas, je pense même que l'égocentrisme peut amener à une certaine condition de l'intégrité d'une personne.

Je suis même tenté de rajouter que l'égocentrisme marqué chez les INxP est la source de leur capacité d'introspection permettant leurs évolutions et améliorations. Smile
Revenir en haut Aller en bas
pim
Aucun rang assigné
pim

Type : INTP 5w6 (569)
Age : 32
Emploi : Apprenti péripatéticien. Prostitué donc
Inscription : 20/01/2012
Messages : 37

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeJeu 23 Aoû 2012, 23:29

Exactement, s'il est capable d'être orgueilleux, l'INTP saura faire la part des choses. Il sera capable aussi bien de s'exprimer sur ses points forts que sur ses points faibles. Pour ma part, j'ai tendance à assumer très rapidement mes tords, et erreurs, car étant souvent dans l'introspection il ne me faut pas plus de quelques minutes pour que je fasse un travail de recul après avoir eu une discussion avec une personne. L'introspection se fait même parfois en léger décalage (1/2 secondes), en même temps que la conversation a lieu (quand elle se fait avant la conversation, c'est là qu'il y a un problème lié au Ne...) et très rare sont les personnes qui perçoivent cela dans la mesure où nous parlons toujours de nous. Alors, l'utilisation du "je" confirme l'idée de l'interlocuteur qui pense qu'on "parle toujours de nous" alors qu'on est justement en train de nous livrer sans aucune fierté.

C'est pour cela que je parle très peu de moi avec les gens que je rencontre au quotidien. Je cherche la profondeur là ou parfois elle ne semble pas être mais il semblerait que je n'ai pas tout le temps les bons outils !

Ah oui, et sinon je suis balance, c'est drôle ça colle assez bien avec INTP et l'énnéagramme 6... même si mon J très faible est souvent en rupture avec cette soif de justice...

_______________________________________
Nuancer les extrêmes
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
Heisenberg

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeJeu 23 Aoû 2012, 23:54



Citation :
Alors, l'utilisation du "je" confirme l'idée de l'interlocuteur qui pense qu'on "parle toujours de nous" alors qu'on est justement en train de nous livrer sans aucune fierté.

Totalement, et c'est bien désolant car ça permet d'en apprendre sur le fond d'une personne à qui l'on aimerait bien pouvoir rendre la pareille, la concernant.

Oui, le signe de la Balance correspond très bien à l'INTP, je le confirme étant donné que je le suis également. Je suis ascendant Lion, pour enfoncer le clou, dont certains critères collent parfaitement avec ma personnalité d'INTP 5, 4, 9. Se faisant je m'entend assez bien avec les ENTJ qui ont une personnalité qui m'apparaît comme étant Lion.

Revenir en haut Aller en bas
pim
Aucun rang assigné
pim

Type : INTP 5w6 (569)
Age : 32
Emploi : Apprenti péripatéticien. Prostitué donc
Inscription : 20/01/2012
Messages : 37

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeVen 24 Aoû 2012, 00:00

Tout est question d'interprétation de toute façon ! Mais il est vrai que je retrouve également le 6 dans mon ascendant cancer, très préventif et au soin des autres...

Tout a fait d'accord pour les ENTJ, mais s'ils ont ce côté sur d'eux et dominateur qu'ont les lions, ils sont beaucoup moins cassant et dérangés que les ENTP.
En tout cas ce forum l'illustre parfaitement ^^

_______________________________________
Nuancer les extrêmes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitimeDim 26 Aoû 2012, 11:27

Les ENTJ c'est les rois de la jungle et l'INFP la proie...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on rompre avec son égocentrisme ? Peut-on rompre avec son égocentrisme ?  - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Peut-on rompre avec son égocentrisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» étude perso' en rapport avec le Maroc
» premier rendez-vous avec le psychiatre comportementaliste
» Peut-on considérer l'affiche rouge comme une oeuvre d'art ?
» Besoin d'aide pour le skywatcher 70/900
» Coopérative gérée par les élèves ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-