Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les manifestations inconscientes de l'inférieure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Mar 2013, 16:09

Très intéressant, merci Axolotl !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Mar 2013, 16:52

Merci beaucoup pour cette traduction Axolotl Smile ! J'ai connu les explosions ^^ et ça explique plein de choses Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Sépia
Tigresse nocturne
Tigresse nocturne
Sépia

Type : ESTP 8w7 Sx/Sp refoulée
Age : 28
Lieu : *
Emploi : *
Inscription : 19/11/2012
Messages : 68

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Mar 2013, 17:09

Je me reconnais complètement dans ce que Wanderlust a pu évoquer – des formulaires aux serrures. Smile C'est vraiment dans ce Se en inférieur et les difficultés quotidiennes qui y sont liées que je m'y retrouve là où le Te des INFP ne me parle pas. Merci pour ce partage. Je rajouterais néanmoins quelques points succincts. Je suis vraiment handicapée par ce Se.

En plus des abus de sensations évoqués, il y a les restrictions. Les abus sont ponctuels, déraisonnés – cigarette, alcool, nourriture, sommeil... - mais entre ces phases, il y a une absence complète de sensations. En ce qui me concerne, c'est comme si je ne sentais pas mon corps. Il n'est qu'une enveloppe servant de réceptacle pour mon esprit, le reste est complètement nié. C'est peut-être quelque chose qui me dérange plus que les phases d'excès – la restriction est parfois plus dangereuse pour les besoins basiques.

Cela se traduit notamment par un manque de faim. Je ne me considère pas comme anorexique mentale. Vraiment, le profil ne colle pas, et de nombreux professionnels sont d'accord avec moi ; je n'ai aucune préoccupation du poids. C'est tout simplement que je n'ai jamais faim – ou bien subitement lors des phases d'excès. Mais au quotidien, je ne pense même pas à me nourrir. S'il n'y avait pas cette convention sociale de manger à midi, je ne le ferais pas – et même alors, je trouve souvent bien d'autres choses à faire, pare qu'il s'agit d'une perte de temps considérable à mes yeux. Typiquement, si personne (amis, entourage, collègues...) ne m'incite à manger avec eux, je ne le ferais pas, et je pourrais passer deux jours sans rien avaler – et sans même m'en rendre compte. Ce n'est que soudainement, je me dis – Tiens ! Mais ça fait longtemps que je n'ai pas mangé – et là, d'un coup, mon estomac se rappelle subitement à moi, je dois alors manger de manière impérieuse et excessive – tout en culpabilisant. Typiquement, c'est en allant me coucher que je réalise soudainement que je n'ai rien avalé de la soirée – mais alors, je n'ai pas faim, je hausse des épaules – après tout, c'est trop tard à ce moment là.

De même pour le sommeil – je fais parfois des nuits blanches malgré moi. Je reste affairée, occupée, sans voir le temps passer, sans sentir la fatigue. Lorsque je relève le nez, je vois alors que le jour commence à se lever, qu'il est six heures du mat' et qu'il est temps de se préparer. Sans avoir dormi une seule heure. De manière plus générale, je suis insomniaque – même si je pense à dormir, je n'y arrive pas nécessairement. Et en parallèle, il m'arrive ponctuellement de faire des nuits de douze heures et d'enchaîner les siestes...

Globalement, je suis tellement coupée de mon corps que je pourrais chopper un truc grave sans m'en rendre compte. C'est une source d'angoisse, parce que je pourrais développer des symptômes de maladies sans même m'en apercevoir. En parallèle, je me contre-carre complètement d'être malade, je nie toute douleur, et il faut que ce soit les autres qui me traînent de force jusqu'à un médecin.
Cela se ressent sur ma perception de mon schéma corporel. Je n'ai toujours pas passé mon permis de conduire – j'en suis vraiment incapable. Je ne perds pas espoir, peut-être qu'un jour ça marchera, mais c'est une source d'angoisse énorme – l'idée même de conduire me paraît terrifiante, je suis tellement inconsciente de mon environnement extérieur, de l'espace et la position que prend mon corps... comment réussir à intégrer cet espace avec une voiture ? Impensable. Ajouté au fait que je n'ai aucune orientation spatiale, que je me perds constamment...

Au contraire, je peux avoir des préoccupations très obsessionnelles et compulsives – vestimentaires, corporelles même, … Mais aussi sur l'orthographe, … Des détails de 'forme' qui prennent une ampleur considérable. Un perfectionnisme excessif.

En ce qui concerne les loisirs, j’éprouve aussi cette sensation de bien-être devant/après une activité 'Se', mais j'ai toujours des difficultés à m'y mettre.
La cuisine, par exemple, j'en fais rarement, j'appréhende, je peux être particulièrement gauche – mettre trois plombes à peler, couper, (de nombreux amis se sont déjà bien foutus de ma gueule à ce propos), il me faut une attention soutenue. Mais une fois véritablement lancée, je vois les choses en grand, je travaille les plats de manière paroxystique, il faut que tout soit parfait, et je me surprend à réussir certaines choses plutôt ardues. Une fois terminé, je me sens apaisée intérieurement.
J'entretiens aussi une relation assez haineuse avec le sport. Ça toujours été... compliqué.

Et mine de rien, le truc des formulaires et tout ce qui est administratif est assez embêtant. J'oublie toujours de payer les taxes d'habitation et autres, et j'oublie parfois de le faire malgré les rappels et l'augmentation de la somme suite à cette absence de paiements. Je me fais avoir à chaque fois, et je me déteste lorsque je suis confrontée à la somme, mais je me fais quand même avoir la fois d'après.
Je passe sur les étourderies moins graves et plus amusants. Me prendre un mur, une porte vitrée, confondre mon café avec le cendrier, piquer la fourchette dix centimètres à côté de l'assiette, verser l'eau à côté du verre, la perte d'objet, ou chercher désespérément l'objet perdu alors qu'il est précisément devant mon nez, dans ma poche...

Bref, énormément de points handicapants, parasitaires. De nombreuses angoisses y sont liées, et même de nombreuses hontes. J'ai passé certains points sous silence parce que j'en ai justement bien trop honte.
C'est en tout cas la fonction qui m'est le plus évidente, dans le sens où elle n'est pas fondue dans ma personnalité, mais gravite autour. J'aurais tendance à rester sceptique sur les autres fonctions, parce qu'elles sont toutes intimement imbriquées, d'une manière à transcender leurs caractéristiques propres – notamment cet axe F/T, les deux fonctions se nourrissent entre elles. La sensation m'est clairement bien distincte.
Revenir en haut Aller en bas
UltimateFeeling
Aucun rang assigné
UltimateFeeling

Type : enfp 7w8
Age : 26
Inscription : 16/03/2013
Messages : 116

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Mar 2013, 21:25

Si en inférieure :

- Procrastination : lorsque j'ai un test ou un partiel à réviser, je n'arrive à m'y mettre qu'au dernier moment. A la fac, on a une semaine de partiel en fin de semestre et je me retrouve toujours à passer une semaine à réviser les matières la nuit de la veille pour le lendemain. Je dors pas, je mange pas de vrai repas (je grignote entre les épreuves ou en révisant).

- Je suis hyper maladroite. Je me cogne dans les meubles et je fais souvent tomber des trucs. Je parle beaucoup avec les mains et lorsque je suis très prise dans une discussion, il m'arrive souvent de lâcher ma cigarette en faisant un geste (ça fait toujours rire).

- Je mets parfois du temps à capter que quelque chose me concernant ne va pas (dans une relation amoureuse ou amicale, dans mes agissements...). Lorsque je comprends qu'il y a un problème, je me ressasse les évènements passés pour essayer de comprendre où ça a coincé, j'en arrive à la conclusion que c'est de ma faute (parce que j'ai été trop tête baissée et que je n'ai pas su voir que ça n'allait pas). Dans ces moments, je suis en très en retrait, comme envahie par une force d'inertie, je n'arrive pas à me détacher de mes pensées.

- J'ai des phases un peu sombres, je me dis que rien ne sert à rien. Je ne veux voir personne.

J'avais lu quelque part qu'un trait commun aux enfp est de donner l'impression d'être beaucoup plus investi dans une relation qu'ils ne le sont réellement. Je me reconnais totalement là dedans. Est-ce que c'est à voir par rapport à Si?

Par contre, contrairement à segovois et à dr sherk, je ne suis pas très bordélique, mon appart est rangé 85% du temps et je suis assez organisée (mais ça me coûte en effort).
Revenir en haut Aller en bas
lemurien
Aucun rang assigné


Type : xxxJ
Age : 50
Lieu : madagascar
Emploi : N/A
Inscription : 17/12/2012
Messages : 174

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Mar 2013, 23:29

pour rebondir sur le témoignage de Wander, j'ai exactement connu ca aussi, pour la conduite (je ne peux d'ailleurs me résoudre à passer le permis), pour les incompréhensions relatives à mon manque de pratique, les incessants reproche du style "t'es à l'ouest", et à l'armée j'imagine qu'on m'a limite pris pour un attardé mental.
Merci pour ces articles sur l'inférieure.
Revenir en haut Aller en bas
redwitch
Aucun rang assigné
redwitch

Type : INTP
Age : 42
Lieu : Un peu partout
Emploi : Compliquer la simplicité
Inscription : 17/03/2013
Messages : 30

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Mar 2013, 10:53

Je poursuis ma lecture sur le MBTI et je suis dans une partie passionnante : le processus d'individuation et l'émergence... C'est à dire le développement de la personne et le désir de développer ses autres fonctions (non dominantes)... L'envie d'explorer de nouveaux territoires...
Je vous partage une citation du livre qui me sert actuellement de support ("Les types de personnalité" de Pierre Cauvin et Geneviève Cailloux)... J'adore ce passage : "C'est bien pourquoi ce que l'on appelle souvent la deuxième partie de la vie, au lieu d'être une triste poursuite sur le mode mineur de la première partie, peut, tout au contraire, se révéler la période la plus excitante, où, en pleine possession de ses moyens, l'homme part à la recherche de l'autre partie de lui-même pour devenir soi."

En plus des expériences vécues, il serait intéressant de discuter des outils à utiliser pour favoriser l'émergence de la fonction inférieure... Pour un Fe, l'écriture? la musique? l'art?

_______________________________________
Redwitch


Dernière édition par redwitch le Mar 26 Mar 2013, 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
UltimateFeeling
Aucun rang assigné
UltimateFeeling

Type : enfp 7w8
Age : 26
Inscription : 16/03/2013
Messages : 116

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Mar 2013, 13:17

Je viens de penser à l'incapacité à gérer un budget. Quand j'ai de l'argent je flambe. Quand je n'en ai plus, je me débrouille sans (sans arriver à vraiment culpabiliser d'être en galère).

_______________________________________
I love everything you hate about yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Chandernagor
Aucun rang assigné


Type : INFJ 4w3
Age : 31
Lieu : Bombay
Inscription : 26/02/2013
Messages : 70

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Mar 2013, 23:07

@Sépia a écrit:
Bref, énormément de points handicapants, parasitaires. De nombreuses angoisses y sont liées, et même de nombreuses hontes. J'ai passé certains points sous silence parce que j'en ai justement bien trop honte.

Je te rejoins : Je traine les défaillances de mon Se comme un boulet depuis ma plus tendre enfance. C'est un véritable talon d'Achille: tant sur le plan de ma personnalité (cf. mon précédent post), que sur le plan de l'égo. Les reproches qu'on peut me faire quant aux manifestations de cette fonction m'atteignent très profondèment et me mettent vite sur la défensive. Une simple étourderie ou maladresse peut m'anéantir moralement et me donner des envies d'auto-flagellation.
Je pense que beaucoup de types peuvent se reconnaitre dans les manifestations de Se inf (de la même façon, je peux me reconnaitre dans dans Te ou Si inf. à l'occasion). Cela étant, ce qui distingue une fonction inférieure, ce sont moins ses expressions, que la façon dont celles-ci vont conditionner nos vies : mécanismes d'anticipation, relation d'attirance/répulsion, blessures d'égo; expériences douloureuses etc.
Par exemple, si je peux parfois me reconnaitre dans Te inf. quand je pense aux choses qui me pourrissent la vie, ça n'est pas ce qui me vient à l'esprit spontanément. Alors que j'ai toujours vécu Se inf. comme une véritable malédiction, et mes rapports conflictuels avec cette fonction sont parties intégrantes de ma personnalité.

Au passage, je voudrais envoyer un message d'espoir aux INFJ qui galèrent avec leur permis: j'ai obtenu le mien au bout de deux tentatives, (et après quasiment 3 ans d'apprentissage quand même silly ). Ca a été long, difficile, parfois dévastateur pour l'égo, mais j'ai fini par l'obtenir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeDim 31 Mar 2013, 01:21

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 2669808380


Dernière édition par zizania le Dim 21 Avr 2013, 21:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ambre
Aucun rang assigné
Ambre

Type : 5w6 alpha Sx/Sp
Age : 42
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 24/03/2013
Messages : 79

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeDim 31 Mar 2013, 18:41

Citation :
Extraits de cette page sur la fonction inférieure Fe des INTP (merci à Wanderlust pour le lien Wink)

- peuvent remarquer ce qu'ils considèrent comme inappropriées, inutiles, les styles de communication et les comportements histrioniques qu'ils attribuent souvent à des types Sentiment extravertis ou types intuition extravertie avec Sentiment en auxiliaire (ENFP). Ils peuvent traiter ces personnes avec dédain et à son tour, peuvent être considérés comme hypercritique, dédaigneux, et manquant de tact ......

.... Les types Sentiment extraverti peuvent sembler hors de contrôle. La grande valeur que les ESFJs et les ENFJs placent plus dans l'harmonie que dans la vérité logiquement déterminée suscite la méfiance des types Pensée introvertie qui doutent de la capacité intellectuelle de ces types.

Comme leurs homologues pensée extravertie, les types de pensée introvertie peuvent donc interpréter les besoins de validations personnelles fréquentes comme de la faiblesse et de l'insécurité.

Comme les types pensée introvertie apprécient la pensée logique et l'analyse objective des situations, ils ne voient pas beaucoup de valeur dans les conversations. Ils peuvent se sentir incompétents et maladroits dans ces situations .....

..... Dans leur forme brute, inexpérimentée, l'expression de ses sentiment parait excessive. Ressentant cela, les types de pensée introvertie hésitent à les exprimer et ne peuvent le faire que dans la sécurité relative des relations en tête-à-tête avec des proches .....

L'insensibilité des autres aux besoins d'un type Pensée introvertie pour le silence et la solitude," pas assez de temps pour se ressourcer », dit un INTP- peut aussi provoquer l'expérience .....

..... D'autres facteurs déclencheurs sont de se sentir contrôlés par des situations arbitraires qui limitent leur liberté de choix et d'action, et d'avoir le sentiment que les autres envahissent leur espace .....

En projetant leur Sentiment Extraverti sur les autres, les types de pensée introvertie peuvent facilement voir l'expression d'émotion des autres comme hystérique et hors de contrôle .....

C'est vraiment ça pale . J'ai expérimenté notamment la dernière phrase en gras avec la relation de travail (vraisemblablement ExFJ - type 2 avec une grosse aile 3) dont j'ai parlé dans mon fil de présentation. Je ne comprenais pas du tout ce qui se passait. J'en ai éprouvé de la honte et de la culpabilité par la suite car ce genre de comportements ne me ressemble pas du tout. Mais c'était plus fort que moi, impossible à réprimer en sa présence.

Et je me suis dit qu'il y avait vraiment quelque chose qui clochait avec lui quand, une fois, il a surgi soudainement dans mon bureau tout sourire avec comme simple objectif de partager sa joie (que j'ai jugée hystérique Rolling Eyes) et que, mentalement, je me suis imaginée empoigner une grosse poêle pour l'assommer avec silly ..... Pourtant, je suis pas une fille violente dans la vraie vie.


Dernière édition par Ambre le Mer 01 Mai 2013, 12:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeDim 31 Mar 2013, 21:32

clown


Dernière édition par zizania le Dim 21 Avr 2013, 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Louve
Aucun rang assigné


Type : ENTP 6
Age : 48
Lieu : france
Emploi : formateur
Inscription : 26/02/2013
Messages : 31

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeLun 01 Avr 2013, 01:05

Bonsoir à tous,
Merci pour ce post très très intéressant!

Vous remarquerez que les inférieurs Ti, Fi n'ont pas réagi... Les profils les plus charismatiques ressentent sans doute moins leurs faiblesses.

j'ai aussi ce problème de concentration et tout ce dont vous parlez pour le Se et Si.

En fait c'est lié au TDA/H :"Inattention, Hyperactivité, Impulsivité - Distraction, Procrastination, Désorganisation
Créatif, Intuitif, Curieux, Indépendant, Entrepreneur, Artiste, Capacité à rebondir
Ennui fréquent, Motivation & Concentration irrégulières, Humeur labile, Hypersensible"

(source : www.tdah-adulte.org)
http://www.tdah-adulte.org/

Ma mère qui n'a pas ce trouble est ENFP et ne souffre pas de désorganisation pathologique, juste d'un peu de désordre. Quand Si ou Se deviennent pathologiques il ne s'agit plus seulement de fonction inférieure, c'est plus grâve....

Perso, j'ai beau faire des choix logiques, je suis assez émotive, ça aussi c'est dû au trouble, pas à ma fonction inférieure...

En ce qui me concerne ma fonction inférieure se manifeste exactement de la même façon que Sherkman.
Par contre, pour les romans (que je n'arrive pas à lire non plus), c'est plutôt du à nos choix logiques et au tempérament NT : on ne veut pas perdre de temps à lire des choses que nous ne pensons pas utiles. Pour moi, tout ce que je lis doit me donner matière à créer mes projets.
En fait, j'aimerai tout savoir.

D'ailleurs, si je gagnais au loto, vous savez ce que je me paierai?

Des cours de TOUT!!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
UltimateFeeling
Aucun rang assigné
UltimateFeeling

Type : enfp 7w8
Age : 26
Inscription : 16/03/2013
Messages : 116

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeJeu 04 Avr 2013, 17:37

@zizania a écrit:
Au passage, petit résumé pour Si inférieure chez les EN*P (lien de Wanderlust)

L'éruption de Si en inférieure amène la tendance à :
-se retirer et devenir dépressif
-être obsédé par des détails
-être focalisé sur le corps (hypocondriaque)

En gros, la connexion avec le Ne diminue et n'est plus en mesure de donner une vision optimiste et enthousiaste du futur. Ce sont les faits de Si qui priment et non plus les possibilités. Du coup le présent devient noir et bloqué, au point d'en devenir une obsession.

C'est pas fini. Quand la dominante diminue, l'émergence de la tertiaire vient encore en rajouter une couche :
-ENFP : Te appuie les faits (ici obsessionnels) du Si qui vont être utilisés pour prouver les tares d'autrui
-ENTP : Fe s'emballe dans des critiques émotionnelles qui accompagnent les faits (ici obsessionnels) du Si.

pirat Les ENP ont besoin de régler tout ça tout seuls. Si vous voulez les embêter à ce moment-là, jouez au mentor avec eux! pirat

L'équilibre (donc le retour du Ne) est retrouvé grâce à l'auxiliaire:
-ENFP: se reconnecter au système de valeurs propres Fi
-ENTP : utiliser l'analyse logique Ti


Prévention pour les ENP:
-Prendre soin du corps (tendance à l'oublier! Du coup ils s'épuisent sans s'en rendre compte et c'est là que l'inférieure s'agite)
-Établir un bon rapport entre socialisation et moments de solitude (fortifier la connexion à Fi/Ti dans la solitude)
-Méditation (pour développer le Si proprement)


Bon. J'ai connu la retraite noire mais pas les autres obsessions.
Bon. Là-dedans y a rien qui parle du manque de motivation pour la concentration... No

Sinon : on remarque que la tertiaire vient aussi y mettre son grain de sel, donc mon idée de receuillir les témoignages de gestion de cette tertiaire n'est pas complètement inutile What a Face. Même s'il y a des nuances propres à chaque type vu qu'elle vient appuyer l'inférieure.
D'ailleurs en temps de crise, il est certainement plus facile et naturel de modérer d'abord la tertiaire avant l'inférieure.

Génial! Merci Zizania Smile Ca résume beaucoup de mes réflexions actuelles.

_______________________________________
I love everything you hate about yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Aléaphile
Aucun rang assigné
Aléaphile

Type : ENFP 9w1 so/sx
Age : 24
Lieu : Derrière toi.
Emploi : Etudiant en prépa lettre
Inscription : 28/06/2013
Messages : 266

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeVen 27 Sep 2013, 16:09

Je me permets de faire remonter ce sujet, vraiment passionnant Smile
J'avoue avoir été ébahi par certaines descriptions de fonctions inférieures, et je me rends compte que décidément, elles donnent un relief énorme aux personnalités, à vous lire on a l'impression d'être face à des personnages de romans ou de films ! Bref, même si l'inférieure est une sacrée épine dans le pied, faut bien dire que c'est aussi un régal d'anecdotes ^^

De mon côté, le Si alors ? Eh bien comme dit bien plus haut, le plus flagrant c'est mon total manque d'organisation, chambre toujours en bazar, cours complètement mal rangés (feuilles foutues en vrac dans une pochette/cahier, aucun soin dans l'écriture et la mise en page), et rapport beaucoup trop nonchalant à l'administration... Je sais et conçois pertinemment que la paperasse est importante, mais bon sang, pour moi c'est juste un détail trivial et agaçant, et remplir un formulaire, consulter mon compte ou entreprendre la moindre démarche ayant rapport de près ou de loin à l'administration me demande - sans rire - un pur effort de force mentale...

Autrement, je suis complètement déconnecté de mon confort corporel... C'est-à-dire, je le considère comme un vague détail, un genre d'épiphénomène sans grand intérêt... Du coup, je me retrouve régulièrement à me balader en tee-shirt en hiver et ne pas mettre le chauffage, déambuler sans capuche sous une averse, garder un jean alors qu'il fait 40°, et aller courir sous la neige ou la pluie... C'est juste les commentaires ahuris des gens autour de moi qui me font me rendre compte que, merde, peut-être que ce sont pas de bonnes idées... Quand il s'agit d'organiser l'endroit où certains invités doivent dormir, je leurs propose parfois candidement le tapi ou la salle de bain, et c'est une surprise de me rendre compte que ce n'est pas une option valable ^^' au delà, je prends parfois beaucoup de temps à me rendre compte qu'une situation est mauvaise pour moi... je n'ai aucune conscience des relations toxiques, et quand je suis lésé de façon patente, je percute parfois plusieurs mois en retard... un effet "bombe à retardement" qui prend souvent les gens complètement de court, et qui fait sentir pas mal con quand ça éclate aussi.

Sinon, mon Si (ou mon w1 ? les deux sans doute) figent parfois complètement un ressentiment négatif, et dire que je me sens bafoué est alors un doux euphémisme... Point de salut pour l'agresseur, il a commis l'irréparable, l'impardonnable, et ne mérite plus d'être compté aux rangs des humains. Je deviens un genre de dreyfusard furieux, n'admettant aucun compromis à cause de l'outrage commis, inutile de me raisonner... Bon, le problème c'est que généralement je m'emporte de la sorte pour des broutilles, par exemple une amie qui a balancé et brisé une bouteille sur ma terrasse, et qui a subie mon orageux ressentiment pendant plusieurs mois... parce que je lui reprochais de m'avoir directement attaqué moi par le biais de cette bouteille ^^' (ah, quand le Ne part en live aussi...). Bon, ces cas restent très heureusement rarissimes, d'ordinaire je suis très coulant et indulgent !

Allez, on a que du Se-Si là, on veut d'autres fonctions Very Happy

_______________________________________
« Quand je me sais photographié, je me transforme en image » Roland Barthes
Revenir en haut Aller en bas
Ruiz Lopez
Revenant
Ruiz Lopez

Type : INFP
Age : 37
Lieu : Quelque part par là
Emploi : Caméléon
Inscription : 02/12/2013
Messages : 161

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeMer 29 Jan 2014, 22:29

Je me demande si la fonction auxiliaire joue sur la manière dont se manifeste la fonction inférieure. Qu'en pensez vous ? Un Te inférieur s'exprime t'il de la même manière pour un INFP et un ISFP ou y a t'il des nuances (en dehors de la différence partielle de zone de confort naturelle) ? Même question pour le Fe inf pour les INTP et ISTP ou autres.

_______________________________________
Sème un acte, tu récolteras une habitude. Sème une habitude, tu récolteras un caractère. Sème un caractère, tu récolteras une destinée. - Dalaï Lama

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Entete11
Revenir en haut Aller en bas
Tia
Aucun rang assigné
Tia

Type : INFJ
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeJeu 30 Jan 2014, 13:13

C'est une idée intéressante, Lilliwin, ça me paraît possible.

A part ça, comme les autres INFJ, c'est la description de l'inférieur qui m'a le plus convaincue de mon type. Je me reconnais dans un grand nombre des problèmes liés à Se, hormis peut-être la maladresse chronique : ça peut m'arriver, mais peut-être que le fait de faire du sport m'aide en terme de coordination. Par contre, par exemple, il m'est arrivé plein de fois de traverser la cantine sans faire attention à des gens que je connaissais parce que j'étais focalisée sur l'endroit où je voulais aller (au hasard la table tranquille un peu à l'écart à côté de la fenêtre...) ou la personne que je rejoignais.
Bref, j'en parlerais bien pendant des heures, mais il y a déjà eu assez d'exemples d'INFJ sur ce sujet.. peut-être que notre Fe est gêné par le fait que ces manifestations inférieures de Se sont socialement étranges, et que donc c'est un sujet particulièrement sensible ? + le fait que ça contredise de façon flagrante nos aspirations perfectionnistes..

Edit au sujet du permis : grâce à la conduite accompagnée, je l'ai eu du premier coup ! Par contre depuis je conduis très peu, donc je stresse à chaque fois que je dois prendre la voiture pour aller dans un lieu inconnu....  Evil or Very Mad 

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Kda
Aucun rang assigné
Kda

Type : ISTJ
Age : 40
Lieu : Paris
Emploi : dessinateur de petits miquets
Inscription : 17/12/2013
Messages : 153

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeJeu 30 Jan 2014, 13:49

Lilliwin a écrit:
Je me demande si la fonction auxiliaire joue sur la manière dont se manifeste la fonction inférieure. Qu'en pensez vous ? Un Te inférieur s'exprime t'il de la même manière pour un INFP et un ISFP ou y a t'il des nuances (en dehors de la différence partielle de zone de confort naturelle) ? Même question pour le Fe inf pour les INTP et ISTP ou autres.
L'article traduit par Wanderlust suggère que oui, la manifestation critique de Se se dirigeant vers les objets chez l'INTJ et vers les personnes chez l'INFJ.
En ce qui me concerne, c'est plutôt vrai. Il m'est arrivé plusieurs fois de perdre les pédales après une maladresse ou une enième perte de clés, et ça se traduit invariablement de façon matérielle: je balaie mon bureau du bras, projetant tout par terre, j'insulte les objets, je les détruits de façon totalement irrationnelle, en m'acharnant dessus. Je ne me rappelle pas avoir tourné des comportements aussi stupides vers des personnes.

Mais cela dit, je me reconnais dans la plupart des descriptions faites par les INFJ. A part pour le permis de conduire que j'ai eu sans problème, mais j'ai les mêmes anxiétés au volant, surpréparant mon itinéraire, paniquant quand j'arrive à un carrefour ou ma destination n'est pas indiquée, etc.

_______________________________________
Zogarok, alias Micheline, alias ElEnculador, est un troll.
Revenir en haut Aller en bas
http://grigou.canalblog.com/
Ruiz Lopez
Revenant
Ruiz Lopez

Type : INFP
Age : 37
Lieu : Quelque part par là
Emploi : Caméléon
Inscription : 02/12/2013
Messages : 161

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitimeVen 31 Jan 2014, 16:25

Merci pour vos témoignages à tous les deux. Perso, quand mon Te inférieur me chatouille un peu trop parce que je suis au pied du mur pour prendre certaines décisions et trancher, je ne vois plus tout ce qui est possible comme d'habitude et j'ai tendance à me focaliser sur des détails sans réussir à hiérarchiser leur importance.

C'est comme si le débordement de l'inférieure courcircuitait l'auxiliaire et activait la tertiaire. Dans la situation que tu décris Kda, je vois le débordement du Se qui bloque le Te (saturation du champ de conscience extraverti) et qui déclenche le Fi en tertiaire pour relâcher la tension émotionnelle. Pour toi Tia, je vois un mécanisme similaire avec le blocage du Fe pour limiter le débordement émotionnel par le Ti.

_______________________________________
Sème un acte, tu récolteras une habitude. Sème une habitude, tu récolteras un caractère. Sème un caractère, tu récolteras une destinée. - Dalaï Lama

Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Entete11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les manifestations inconscientes de l'inférieure Les manifestations inconscientes de l'inférieure - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les manifestations inconscientes de l'inférieure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» sinx<x???????????????????
» LA FEMME, une evolution au sein du genre humain.
» MBTI et crise de la quarantaine
» Immobiliser un bien : critères à prendre en compte
» Expression de l'inférieure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-