Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Toujours à la recherche de mon type...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 21
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 58

Message(#) Sujet: Toujours à la recherche de mon type... Mar 09 Mai 2017, 16:33

Bonjour,

Je me pensais INTP en arrivant ici pour finalement en être à l'INFP, en passant par l'ENFP et même l'ESTJ.

Bon, je pense avoir bien pris connaissance des 8 fonctions mais j'ai encore beaucoup de mal à concrétiser tout ça pour réussir à me typer, ou n'importe qui d'autre d'ailleurs. En plus, quand il s'agit de moi, c'est encore plus compliqué car la subjectivité y est plus importante.


Bon, j'aimerais savoir qu'est ce que vous observez exactement pour typer une personne.

Quelles exemples de phrases ou de comportement peuvent être assimilés par exemple à du Ne, du Si, etc... ?

Merci de vos précisions!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 175

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Mar 09 Mai 2017, 17:43

En ce moment, j’essaye ceci

Pense t'il à ma place --> Te
exemple : on est d'accord, ça c'est de la merde, ça c'est de l'art

Imagine t'il à ma place --> Ne
exemple : on va faire ça, et ça, on est d'accord


Pense t'il que je vois/entend/sens/... ce que lui voit --> Se
exemple : utilisation de tu vois ce que je veux dire, t'as entendu comme moi

Ressent il à ma place --> Fe
exemple : je ne comprends pas ce qu'ils lui trouvent, ça se voit qu'il est faux.


Suivant ce qui revient le plus souvent, j'ai soit l'auxiliaire, soit la dominante, plus qu'à faire introverti/extraverti, recherche t'il le contact, a t'il besoin des autres.

Bon, j'avoue c'est plus un jeu, qu'autre chose, mais si ça peut t'aider.

_______________________________________
"On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher " Jean Claude Duss (alias Michel Blanc) love

"et ça, c'est du nougat" Arthur à 3 grammes (alias Alexandre Astier) love

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux."
Henry De Montherlant (alias Henry Marie Joseph Frédéric Expedite Millon de Montherlant) love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 21
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 58

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Mar 09 Mai 2017, 18:23

@Obtearon a écrit:
En ce moment, j’essaye ceci

Pense t'il à ma place --> Te
exemple : on est d'accord, ça c'est de la merde, ça c'est de l'art

Imagine t'il à ma place --> Ne
exemple : on va faire ça, et ça, on est d'accord


Pense t'il que je vois/entend/sens/... ce que lui voit --> Se
exemple : utilisation de tu vois ce que je veux dire, t'as entendu comme moi

Ressent il à ma place --> Fe
exemple : je ne comprends pas ce qu'ils lui trouvent, ça se voit qu'il est faux.


Suivant ce qui revient le plus souvent, j'ai soit l'auxiliaire, soit la dominante, plus qu'à faire introverti/extraverti, recherche t'il le contact, a t'il besoin des autres.

Bon, j'avoue c'est plus un jeu, qu'autre chose, mais si ça peut t'aider.

Merci pour ces infos mais ça reste assez délicat. Mais c'est dur car ce genre de comportement peut varier selon le contexte.

Par exemple, devant un problème de math ou encore, quand on nous demande ce qu'on pense d'un sujet polémique, cela peut varier?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 175

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Mer 10 Mai 2017, 09:39

Citation :

Par exemple, devant un problème de math ou encore, quand on nous demande ce qu'on pense d'un sujet polémique, cela peut varier?
pas tant que ça.

Pour les maths, la façon d'arriver à la solution change, et également comment il aborde la problématique.

Un Ne aura tendance à imaginer de multiples solutions, il aura par contre une difficulté à sélectionner la bonne (plus il a de l’expérience, moins c'est vrai)
Un Te aura tendance à donner des solutions éprouvées, et il arrivera à t'expliquer sur quoi il s'appuie.
Un Fe aura tendance à donner les bonnes solutions, par contre il ne pourra t'expliquer clairement comment il y arrive.
Un Se aura tendance à ne trouver que les solutions qui lui apporte quelque chose.

Pour les sujets polémiques,
- les Te, la répartie et l'argumentation est quasi instantané.
Par contre, ils sont souvent figé, sauf si tu arrives à faire inclure ta propre argumentation dans leur référentiel.
exemple, tu reprends ce qu'ils disent tu le fait toi, et tu reformules ton argumentaire en y incluant son point de vue.
Faut juste le sortir de son référentiel figé, c'est plus pas facile que c'est compliqué.

- Les Se, les faits qu'ils utilisent sont toujours d'actualité. Ils sont difficile à contrer, car ils utilisent le present, la réalité. Mais ya toujorus une solution, il suffit de les amener dans ta réalité, en gros lui faire comprendre que ce qu'il voit n'est pas ce que tu vois.
Faut juste le sortir de sa réalité.

- Les Ne, ils te noient par l'abondance de projection. Presque aussi difficile qu'un Se, mais avec un petit avantage, ce qu'ils adorent, ce n'est pas la polémique, c'est les idées nouvelles.
Suffit juste que t'arrive à ancrer ces projections sur tes idées à toi, et là t'as plus qu'à te servir.

- les Fe, pour ceux là c'est vraiment pas simple. Il s'appuie sur du ressenti, le truc qui marche bien c'est je comprends ce que tu ressens (à la seule condition bien sur d'avoir réellement compris, ou du moins d'avoir fait l'effort de comprendre).


Chaque fonction extraverti utilise des mots qui lui sont propre, une fois que tu les as identifiés il devient facile de typer.


Attention le typage n'est pas "tu es ainsi", ça devient "il est possible que tu sois ainsi".

_______________________________________
"On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher " Jean Claude Duss (alias Michel Blanc) love

"et ça, c'est du nougat" Arthur à 3 grammes (alias Alexandre Astier) love

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux."
Henry De Montherlant (alias Henry Marie Joseph Frédéric Expedite Millon de Montherlant) love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 42
Lieu : St Martin
Emploi : CEO
Inscription : 24/08/2015
Messages : 136

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 11 Mai 2017, 13:38

@dug_95 a écrit:
Je me pensais INTP en arrivant ici pour finalement en être à l'INFP, en passant par l'ENFP et même l'ESTJ.

Bon, j'aimerais savoir qu'est ce que vous observez exactement pour typer une personne.
Ses mouvements, et comment son corps s'exprime selon différents exercices.

Des quatre profils que tu cites, trois utilisent Ne (TiNe, FiNe, NeFi) tandis que l'ESTJ est TeSi, rien à voir - si tu avais un âge plus avancé, et intégré trois ou quatre fonctions plutôt que deux (probables préférences dom-aux), on pourrait rapprocher INFP et ESTJ, qui ont en commun quatre fonctions (FiNeSiTe et TeSiNeFi), et sont des miroirs préférentiels existant chez chaque INFP et chez chaque ESTJ, avec un mélange différent du fait de leur préférence.

Physiquement, l'INTP a une caractéristique physique immuable que les trois autres n'ont pas (pivot mobile bas de la colonne vertébrale); et l'ENFP a une caractéristique physique immuable que les trois autres n'ont pas (verticalité de la posture et des mouvements). Les autres différences physiques des profils à pivot mobile haut et à horizontalité des mouvements (INFP et ESTJ) ont d'autres caractéristiques physiques permettant de les différencier.

A suivre dès que j'aurai posté sur mon site des vidéos qui illustrent de manière plus visuelle ce que je viens d'écrire.

_______________________________________
SmartMoves -- formations en entreprise, utilisant la typologie des profils de Carl Gustav Jung
www.smartmoves.fr
--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 21
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 58

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 18 Mai 2017, 01:35

@Obtearon a écrit:
Citation :

Par exemple, devant un problème de math ou encore, quand on nous demande ce qu'on pense d'un sujet polémique, cela peut varier?
pas tant que ça.

Pour les maths, la façon d'arriver à la solution change, et également comment il aborde la problématique.

Un Ne aura tendance à imaginer de multiples solutions, il aura par contre une difficulté à sélectionner la bonne (plus il a de l’expérience, moins c'est vrai)
Un Te aura tendance à donner des solutions éprouvées, et il arrivera à t'expliquer sur quoi il s'appuie.
Un Fe aura tendance à donner les bonnes solutions, par contre il ne pourra t'expliquer clairement comment il y arrive.
Un Se aura tendance à ne trouver que les solutions qui lui apporte quelque chose.

Pour les sujets polémiques,
- les Te, la répartie et l'argumentation est quasi instantané.
Par contre, ils sont souvent figé, sauf si tu arrives à faire inclure ta propre argumentation dans leur référentiel.
exemple, tu reprends ce qu'ils disent tu le fait toi, et tu reformules ton argumentaire en y incluant son point de vue.
Faut juste le sortir de son référentiel figé, c'est plus pas facile que c'est compliqué.

- Les Se, les faits qu'ils utilisent sont toujours d'actualité. Ils sont difficile à contrer, car ils utilisent le present, la réalité. Mais ya toujorus une solution, il suffit de les amener dans ta réalité, en gros lui faire comprendre que ce qu'il voit n'est pas ce que tu vois.
Faut juste le sortir de sa réalité.

- Les Ne, ils te noient par l'abondance de projection. Presque aussi difficile qu'un Se, mais avec un petit avantage, ce qu'ils adorent, ce n'est pas la polémique, c'est les idées nouvelles.
Suffit juste que t'arrive à ancrer ces projections sur tes idées à toi, et là t'as plus qu'à te servir.

- les Fe, pour ceux là c'est vraiment pas simple. Il s'appuie sur du ressenti, le truc qui marche bien c'est je comprends ce que tu ressens (à la seule condition bien sur d'avoir réellement compris, ou du moins d'avoir fait l'effort de comprendre).


Chaque fonction extraverti utilise des mots qui lui sont propre, une fois que tu les as identifiés il devient facile de typer.


Attention le typage n'est pas "tu es ainsi", ça devient "il est possible que tu sois ainsi".

Merci pour ces precisions concernant les fonctions extraverties, cependant, les fonctions I sont-elles plus difficiles à identifier?

En ce qui concerne le sujet polémiques, admettons que celui-ci soit l'immigration, est ce que le Se aura tendance à dire "oui il y a trop d'etrangers en France, j'en ai vu dans le métro ou à la télé...", par exemple?

Par contre j'ai du mal à differencier le Si et le Se...




Taamer

Interessant cette communication non verbale qui peut aider à typer, mais est ce determinant? Par exemple, un INTP qui ne "pivote" pas sur sa colonne vertébrale reste-t-il INTP?

Apres, les gestes liés à la timidité (ex: main derrière la nuque...) sont-elles a prendre en compte dans le typage?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 42
Lieu : St Martin
Emploi : CEO
Inscription : 24/08/2015
Messages : 136

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 18 Mai 2017, 08:07

@dug_95 a écrit:
Par contre j'ai du mal à differencier le Si et le Se...
--
Taamer

Interessant cette communication non verbale qui peut aider à typer, mais est ce determinant? Par exemple, un INTP qui ne "pivote" pas sur sa colonne vertébrale reste-t-il INTP?

Apres, les gestes liés à la timidité (ex: main derrière la nuque...) sont-elles a prendre en compte dans le typage?

Différence entre le Si et le Se : Se c'est expérimenter, vivre l'instant présent, agir par la pratique. Si c'est se remémorer, c'est avoir une base interne d'expériences passées qui constituent un référentiel de sécurité, grégaire, apaisant. J'ai commencé à écrire quelques notes sur mon site, Smart Moves, cf. la lettre S pour la Sensation.

Tout le monde pivote sur sa colonne vertébrale; pour certains profils (NT et SF) le pivot se trouve en bas (lombaires L4/L5); pour d'autres profils (ST et NF) le pivot se trouve en haut (dorsale D8). Vu de loin, on observe que les premiers pivotent les hanches en même temps que les épaules (écart d'orientation faible entre hanches et épaules), tandis que les seconds pivotent les épaules sans pivoter les hanches (écart d'orientation pouvant être important entre hanches et épaules). Observer ta manière de pivoter permet de rayer des profils de la liste des profils possibles - puis on affine avec d'autres caractéristiques.

Une illustration de cet effet, par exemple au golf (à partir de 4'09'') :


Les gestes liés à la timidité, ou le sens moral, ou les opinions politiques, sont sans aucun rapport avec le type de personnalité de quelqu'un.

_______________________________________
SmartMoves -- formations en entreprise, utilisant la typologie des profils de Carl Gustav Jung
www.smartmoves.fr
--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 175

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 18 Mai 2017, 10:42

Citation :

Merci pour ces precisions concernant les fonctions extraverties, cependant, les fonctions I sont-elles plus difficiles à identifier?
Clairement, oui. Car c'est en interne que ça se passe.

Par contre tu peux le déduire
Tu observes principalement Ne il est introverti
Ji Ne-Si Je
Tu observes principalement Ne il est extraverti
Ne Ji-Je Si

L'age aussi peut t'aider.
C'est un jeune adulte, grande probabilité qu'il s'appuie essentiellement sur sa tertiaire.

Une fois que tu as évalué le type de l'autre, tu peux t'essayer à l'effet miroir. C'est à dire qu'est ce que fait l'autre que toi tu fais, ou plus facile qu'est que fait l'autre que toi tu ne fait pas.

Plus ton panel de typage sera important, plus ton propre type t'apparaitra comme une évidence.

Pour la validation, fait des essais, comment les autres te voient, va meme jusqu'à essayer les costumes qu'ils te proposent.


Citation :

Par contre j'ai du mal à différencier le Si et le Se...


Pour les différencier,
- définit ce qu'est N S F T
- ensuite tu définis soit Se soit Si.
- si ce n'est pas l'un, c'est l'autre.

EDIT : il y a une difficulté dont je n'ai pas parlé, c'est l'équilibre.
Quelqu'un qui utilise Se, utilisera également Si, c'est juste une affaire de curseur.
Les plus facile à typer, ce sont ceux qui ont une préférence marquée.

Pour un INTP, on peux voir plusieurs configurations (juste sur la dominante)
déséquilibre T, en nette préférence introverti. genre 99 % Ti, 1 % Te
Léger déséquilibre T, en préférence introverti. genre 75 % Ti, 25 % Te
presque équilibre T, sans préférence nette. genre 51 % Ti 49 % Te


note : les pourcentages sont présent pour imager l'équilibre entre la composante introverti et extraverti d'une meme fonction, il va sans dire qu'aucune expérience n'a été mené pour extraire le taux de Ti du dit INTP.




bien garder en tete que ce ne sont pas des certitudes, mais des approximations. Et plus tu travailles sur ces approximations, plus tu affines, et plus ça devient une certitude.




Citation :

En ce qui concerne le sujet polémiques, admettons que celui-ci soit l'immigration, est ce que le Se aura tendance à dire "oui il y a trop d'etrangers en France, j'en ai vu dans le métro ou à la télé...", par exemple?
Ce n'est pas si simple, un Se Dom ou Aux  aura en effet tendance à se raccrocher à ce qu'il vit dans l'instant, par contre il ne faut pas oublier Ni, donc dans son expression il y aura sa perception du moment, mais également une projection.

Un Se dira (véridique) : dans 2 générations on sera tous musulmans.
Et pour lui ce sera une certitude. laughing
Sa projection est bien évidement fausse, mais pour lui elle est vrai, tout simplement parce que dans sa réalité (la télé, les burka, les mosquées, les prières dans la rue, ...) c'est ainsi que ça se passe, c'est son présent, c'est ce qu'il vit, et quand il projette il le fait à partir de son present.
Ni donne une certitude sur l'avenir, cela ne veut pas dire que ça se passera ainsi, ça veut juste dire qu'en fonction de la perception de la réalité (limité par son corps et ces sens), la projection me dit que ça va etre ainsi. Et la base de la projection est incomplète.

Dans tes typages n'oublient pas les couples de fonction.
Ne-Si
Si-Ne
Fi-Te
Te-Fi
Ni-Se
Se-Ni
Fe-Ti
Ti-Fe

Tu peux également réfléchir, sur le pourquoi du couple, quel est l'équilibre ?

EDIT
Réponse à Zoga HS:
 

_______________________________________
"On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher " Jean Claude Duss (alias Michel Blanc) love

"et ça, c'est du nougat" Arthur à 3 grammes (alias Alexandre Astier) love

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux."
Henry De Montherlant (alias Henry Marie Joseph Frédéric Expedite Millon de Montherlant) love


Dernière édition par Obtearon le Mar 23 Mai 2017, 10:51, édité 6 fois (Raison : C'était une image ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zogarok
Co-administrateur
avatar

Type : INxJ 1μ, 1w9_6w5_4w3, Melancholic/Choleric
Age : 25
Lieu : L'automne
Emploi : Troll repenti
Inscription : 01/11/2012
Messages : 1461

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 18 Mai 2017, 13:26

Le message précédant relève de la désinformation.

Citation :
EDIT : il y a une difficulté dont je n'ai pas parlé, c'est l'équilibre.
Quelqu'un qui utilise Se, utilisera également Si, c'est juste une affaire de curseur.
Les plus facile à typer, ce sont ceux qui ont une préférence marquée.

Pour un INTP, on peux voir plusieurs configurations (juste sur la dominante)
déséquilibre T, en nette préférence introverti. genre 99 % Ti, 1 % Te
Léger déséquilibre T, en préférence introverti. genre 75 % Ti, 25 % Te
presque équilibre T, sans préférence nette. genre 51 % Ti 49 % Te

bien garder en tete que ce ne sont pas des certitudes, mais des approximations. Et plus tu travailles sur ces approximations, plus tu affines, et plus ça devient une certitude.



---

Moins MBTI-ment parlant :

Citation :
Un Se dira (véridique) : dans 2 générations on sera tous musulmans, et pour lui ce sera une certitude.
Sa projection est bien évidement fausse, mais pour lui elle est vrai, tout simplement parce que dans sa réalité (la télé, les burka, les mosquées, les prières dans la rue, ...) c'est ainsi que ça se passe, c'est son présent, c'est ce qu'il vit, et quand il projette il le fait à partir de son present.

Le jour où dans ta tête tu te reliras, attention à la lumière et aux tremblements ; ça devrait être violent. Ecoute juste la petite voix qui te souffle combien c'est salutaire.
D'où te viens la conviction que ce qui est et que les mouvements à l'oeuvre aujourd'hui doivent être sans impact (ou si peu) dans l'avenir ? As-tu une boule de cristal, des intuitions divines, un canal audiovisuel pour visionnaires, des journaux pour sur-hommes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zogarok.wordpress.com
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 42
Lieu : St Martin
Emploi : CEO
Inscription : 24/08/2015
Messages : 136

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 18 Mai 2017, 15:18

@Obtearon a écrit:

EDIT : il y a une difficulté dont je n'ai pas parlé, c'est l'équilibre.
Quelqu'un qui utilise Se, utilisera également Si, c'est juste une affaire de curseur.
Les plus facile à typer, ce sont ceux qui ont une préférence marquée.

Pour un INTP, on peux voir plusieurs configurations (juste sur la dominante)
déséquilibre T, en nette préférence introverti. genre 99 % Ti, 1 % Te
Léger déséquilibre T, en préférence introverti. genre 75 % Ti, 25 % Te
presque équilibre T, sans préférence nette. genre 51 % Ti 49 % Te

bien garder en tete que ce ne sont pas des certitudes, mais des approximations. Et plus tu travailles sur ces approximations, plus tu affines, et plus ça devient une certitude.
Les ajouts de ton message édités me semblent pour le moins incongrus... aurait-on dans le cerveau des neurones spéciaux qui comptent exactement le pourcentage d'usage de chaque fonction, en étiquetant à chaque usage le cluster de neurones qui la gère, et le centre nerveux vérifie que le déséquilibre est "net, léger, ou presque"? Justifier n'importe quoi par des nombres ne donne aucune preuve, ce qui était n'importe quoi reste n'importe quoi. Quant aux certitudes qui n'en sont pas mais qui en deviennent à force d'être affinées, c'est une autre forme de n'importe quoi : ça ne veut rien dire. Les questionnaires ne valent pas grand-chose, leurs pourcentages non plus. Comprendre comment on fonctionne, selon nos préférences neuropsychiques et neuromotrices, a plus de valeur que toute forme de pourcentage.

--
[hors-sujet]
INTP, c'est l'usage préférentiel de Ti Ne Si Fe, avec l'intégration de deux puis trois puis quatre fonctions évoluant avec l'âge.

La dynamique de tout profil fait que les fonctions d'énergie inverse (pour INTP : Te Ni Se Fi) consomment jusqu'à cent fois plus d'énergie que les fonctions préférentielles (Ti Ne Si Fe) - donc la préférence entre Ti et Te est TOUJOURS nettement marquée pour un INTP en faveur de Ti, et cela ne s'exprime pas par des pourcentages.

Utiliser la fonction d'énergie opposée à sa fonction dominante, c'est s'exposer dans le cas général à une très forte consommation d'énergie, apportant rapidement fatigue et stress.

Parfois, le système des besoins primaires, qui est indépendant des fonctions de Jung étudiées par le MBTI, permet à une personne d'avoir une activation nerveuse d'une fonction peu utilisée par son profil neuropsychique. Mais je ne développe pas ce sujet ici.
[/hors-sujet]

_______________________________________
SmartMoves -- formations en entreprise, utilisant la typologie des profils de Carl Gustav Jung
www.smartmoves.fr
--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 175

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 18 Mai 2017, 15:50

Citation :

Les ajouts de ton message édités me semblent pour le moins incongrus... aurait-on dans le cerveau des neurones spéciaux qui comptent exactement le pourcentage d'usage de chaque fonction, en étiquetant à chaque usage le cluster de neurones qui la gère, et le centre nerveux vérifie que le déséquilibre est "net, léger, ou presque"?
Bien sur que non, c'était une image.  Shocked

J'ai mis les pourcentages pour imager ce que j'entends pas par équilibre et déséquilibre.

Bon à priori, ça n'a pas été compris comme cela. Ma conviction au fait que meme si notre préférence est Se, il n'en demeure pas moins que l'on utilise aussi Si, mais dans une moindre préférence ... à x % laughing

Citation :

Justifier n'importe quoi par des nombres ne donne aucune preuve, ce qui était n'importe quoi reste n'importe quoi. Quant aux certitudes qui n'en sont pas mais qui en deviennent à force d'être affinées, c'est une autre forme de n'importe quoi : ça ne veut rien dire. Les questionnaires ne valent pas grand-chose, leurs pourcentages non plus. Comprendre comment on fonctionne, selon nos préférences neuropsychiques et neuromotrices, a plus de valeur que toute forme de pourcentage.
Avoue quand meme que le pourcentage t'as fait réagir, alors que ce n'était pas l'intention.

Citation :

La dynamique de tout profil fait que les fonctions d'énergie inverse (pour INTP : Te Ni Se Fi) consomment jusqu'à cent fois plus d'énergie que les fonctions préférentielles (Ti Ne Si Fe) - donc la préférence entre Ti et Te est TOUJOURS nettement marquée pour un INTP en faveur de Ti, et cela ne s'exprime pas par des pourcentages.
Parlons alors de ceux qui n'arrivent pas à se typer, car justement cette différenciation n'est pas marquée. Nombre de gens hésite entre INFP/INTP/INFJ/INTJ.

Pourquoi parce qu'il n'arrive pas à faire la différence entre T et F, alors que S et N, c'est assez simple abstrait concret, alors que pour T et F on parle de accommodant et pragmatique (source 16 types).

Et donc j'ai proposé des chiffres pour imager ma pensée, toi et Zoga avaient immédiatement (et violemment) pris ça comme un fait (nan mais en vrai j'ai créé un appareil qui mesure le taux de Ti dans le sang laughing)

Tu vois ce que je veux dire ?


Citation :

Utiliser la fonction d'énergie opposée à sa fonction dominante, c'est s'exposer dans le cas général à une très forte consommation d'énergie, apportant rapidement fatigue et stress.
Oui, je suis d'accord avec ça. Par contre c'est grace à ces efforts que tu peux rééquilibrer, suffit juste de savoir gérer son niveau d'energie. love

_______________________________________
"On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher " Jean Claude Duss (alias Michel Blanc) love

"et ça, c'est du nougat" Arthur à 3 grammes (alias Alexandre Astier) love

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux."
Henry De Montherlant (alias Henry Marie Joseph Frédéric Expedite Millon de Montherlant) love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 42
Lieu : St Martin
Emploi : CEO
Inscription : 24/08/2015
Messages : 136

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 18 Mai 2017, 16:14

@Obtearon a écrit:
Parlons alors de ceux qui n'arrivent pas à se typer, car justement cette différenciation n'est pas marquée. Nombre de gens hésite entre INFP/INTP/INFJ/INTJ.

Pourquoi parce qu'il n'arrive pas à faire la différence entre T et F, alors que S et N, c'est assez simple abstrait concret, alors que pour T et F on parle de accommodant et pragmatique (source 16 types).
Oublions donc ce quiproquo sur la forme, puisque nous sommes d'accord sur le fond.

Expliquer aux gens comment se typer eux-même avec quatre lettres, je trouve cela idiot. En outre, il y a de nombreux biais dans la littérature (N c'est super S c'est trônul; J c'est structuré, P c'est trônul; etc.). Sans parler des incohérences "je me sens INTP ou INTJ", déclaration absurde puisqu'il n'y a aucune fonction commune à ces deux profils, alors qu'il n'y a qu'une lettre d'écart.

Il faut donc expliquer aux gens qu'on a deux paires complémentaires, pour un total de quatre fonctions préférées, parmi Ti-Fe Fe-Ti Si-Ne Ne-Si Se-Ni Ni-Se Fi-Te Te-Fi (ce que tu as d'ailleurs très bien détaillé). Une paire gère les fonctions 1 et 4 (dom-inf), l'autre paire gère les fonctions 2 et 3 (sec-tert), hop ça roule.

Deux difficultés dans cette méthode : 1- quelqu'un de jeune pourra n'avoir que deux fonctions maîtrisées (la 1 et la 2), et ne pas se reconnaître dans l'usage de la 3 et la 4 - et trop de questionnaires opposent Ti à Fe (ou Si à Ne, etc.), au lieu d'expliquer la complémentarité des deux, puisqu'au final l'une n'existe pas sans l'autre. 2- de nombreuses personnes se rendent compte, à raison, qu'elles ont deux fonctions bien développées et bien maîtrisées, et que souvent elles ont une autre fonction bien développée, mais que cela ne colle pas avec un type MBTI (par exemple, un Ti-Ne pourrait avoir aussi un Fi développé, alors que Fi n'est pas dans la paire Ti-Fe ni dans la paire Ne-Si - Ti-Fi ce n'est pas une paire). Comme choisir si la personne est Fi+Ne (INFP ou ENFP?) avec du Ti en plus; ou si elle est Ti+Ne (INTP ou ENTP?) avec du Fi en plus? C'est là qu'on voit la complexité du typage, puisque l'activation des fonctions par le système nerveux et par le cerveau peut être réalisé de deux manières : de manière dynamique (par le processus d'individuation de Jung, réalisé par notre apprentissage des mouvements du corps), ou de manière statique (par un processus moins connu dans le développement du corps, dont on identifie aujourd'hui les effets par la stimulation statique, par un câblage du système nerveux au niveau des lombaires et gérant les "besoins profonds", sorte de nourriture fonctionnelle reliant la gestion par le cerveau et le système nerveux des besoins primaires du corps (organes abdominaux, gestion du tonus musculaire).

MBTI explique bien le cas 1-, mais ne traite pas du tout du cas 2-. C'est compliqué de tout expliquer à la fois, car la personne qui recherche son type sera rapidement noyée sous les concepts, et aura l'impression de ne pas avoir progressé d'un pouce, tant les doutes peuvent être nombreux.

_______________________________________
SmartMoves -- formations en entreprise, utilisant la typologie des profils de Carl Gustav Jung
www.smartmoves.fr
--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 175

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 18 Mai 2017, 17:20

Merci pour ces explications.

ya juste un truc qui me gène "le processus d'individuation de Jung, réalisé par notre apprentissage des mouvements du corps"

De ce que j'ai lu de Jung, il n'y a pas que ça, il y a aussi l'apprentissage des archétypes(ou mythe), appelons ça les mouvements de l'esprit (les reves, les imaginations, ...).

Citation :

Expliquer aux gens comment se typer eux-même avec quatre lettres, je trouve cela idiot
Je ne suis pas d'accord, ça permet quand meme de simplifier grossièrement la façon de réfléchir. C'est une première étape.


Après je suis d'accord il y a des jugements de valeurs (des préjugés) qui font que l'on refuse l'évidence.

_______________________________________
"On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher " Jean Claude Duss (alias Michel Blanc) love

"et ça, c'est du nougat" Arthur à 3 grammes (alias Alexandre Astier) love

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux."
Henry De Montherlant (alias Henry Marie Joseph Frédéric Expedite Millon de Montherlant) love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 42
Lieu : St Martin
Emploi : CEO
Inscription : 24/08/2015
Messages : 136

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Jeu 18 Mai 2017, 18:31

@Obtearon a écrit:

ya juste un truc qui me gène "le processus d'individuation de Jung, réalisé par notre apprentissage des mouvements du corps"

De ce que j'ai lu de Jung, il n'y a pas que ça, il y a aussi l'apprentissage des archétypes(ou mythe), appelons ça les mouvements de l'esprit (les reves, les imaginations, ...).
Jung n'avait pas tout établi au sujet de la structure des fonctions (paires Si-Ne etc.), ni n'avait établi le fonctionnement de l'"ombre", dont les mécanismes ont été mieux compris lorsqu'on a pu mesurer des informations sur le cerveau et sur le système nerveux (usage des neurosciences et de l'imagerie cérébrale, "ombre" traduite par plusieurs états de stress aux caractéristiques différentes, etc.).

Quand on rêve, notre profil s'exprime dans l'ordre inférieure-tertiaire-secondaire-dominante; ce fonctionnement correspond au "bon stress" qui nous permet de récupérer (côté énergétique), et où l'inconscient s'exprime à libre cours. Par ailleurs, nous avons tous un état éveillé (conscient) où notre corps, notre système nerveux et notre cerveau fonctionnent également dans l'ordre inférieure-tertiaire-secondaire-dominante. Cet état existe, on l'expérimente tous une ou plusieurs fois par jour (rythme circadien, digestion...), mais une petite fraction du temps seulement. Si je traduis cela en MBTI : "un INTP fonctionne de manière normale, pendant son temps inconscient (rêves) et pendant une petite fraction de son temps consient, comme un ESFJ". Pour tous les profils c'est pareil, le code MBTI qui change les quatre lettres d'un coup correspond au changement d'ordre (mais pas d'orientation énergétique!) des quatre fonctions inf-tert-aux-dom.

D'autres spécialités (médecine, kiné, kinésiologie, mécanismes des réflexes archaïques (ou primitifs)) ont apporté, sur ces 20 dernières années, aux descendants psychologues de Jung la partie biomécanique, qui explique comment bébé, enfant, adolescent, adulte, "notre apprentissage des mouvements permet le développement de notre cerveau".

Spoiler:
 

_______________________________________
SmartMoves -- formations en entreprise, utilisant la typologie des profils de Carl Gustav Jung
www.smartmoves.fr
--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 175

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Ven 19 Mai 2017, 09:07

Merci. J'aime bien ton approche, c'est très intéressant.

Jung n'avait peut etre pas établi le fonctionnement de l'ombre en terme de mécanique physiologique, par contre il avait imaginé très tot le concept.

Tout ce que tu décris :
Citation :

Quand on rêve, notre profil s'exprime dans l'ordre inférieure-tertiaire-secondaire-dominante; ce fonctionnement correspond au "bon stress" qui nous permet de récupérer (côté énergétique), et où l'inconscient s'exprime à libre cours. Par ailleurs, nous avons tous un état éveillé (conscient) où notre corps, notre système nerveux et notre cerveau fonctionnent également dans l'ordre inférieure-tertiaire-secondaire-dominante. Cet état existe, on l'expérimente tous une ou plusieurs fois par jour (rythme circadien, digestion...), mais une petite fraction du temps seulement. Si je traduis cela en MBTI : "un INTP fonctionne de manière normale, pendant son temps inconscient (rêves) et pendant une petite fraction de son temps consient, comme un ESFJ". Pour tous les profils c'est pareil, le code MBTI qui change les quatre lettres d'un coup correspond au changement d'ordre (mais pas d'orientation énergétique!) des quatre fonctions inf-tert-aux-dom.
Lui il appelait ça personnalité numéro 1, et numéro 2 (source Ma vie).
Quand il a imaginé ces deux personnalités, il a pris numéro 1 portant une flamme, et la projection de numéro 1 (donc l'ombre), c'est numéro 2.
Et en effet il s'est aperçu que consciemment c'était numéro 1 qui apparaissait le plus souvent.

Ce que je veux dire, c'est que Jung a établit ce fonctionnement, c'est même la base de ces recherches, et de sa vocation


Que pense dug_95 de tout ça ?

A t'on réussi à éclaircir ton horizon ?

_______________________________________
"On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher " Jean Claude Duss (alias Michel Blanc) love

"et ça, c'est du nougat" Arthur à 3 grammes (alias Alexandre Astier) love

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux."
Henry De Montherlant (alias Henry Marie Joseph Frédéric Expedite Millon de Montherlant) love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 21
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 58

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Lun 22 Mai 2017, 22:51

@Obtearon a écrit:
Merci. J'aime bien ton approche, c'est très intéressant.

Jung n'avait peut etre pas établi le fonctionnement de l'ombre en terme de mécanique physiologique, par contre il avait imaginé très tot le concept.

Tout ce que tu décris :
Citation :

Quand on rêve, notre profil s'exprime dans l'ordre inférieure-tertiaire-secondaire-dominante; ce fonctionnement correspond au "bon stress" qui nous permet de récupérer (côté énergétique), et où l'inconscient s'exprime à libre cours. Par ailleurs, nous avons tous un état éveillé (conscient) où notre corps, notre système nerveux et notre cerveau fonctionnent également dans l'ordre inférieure-tertiaire-secondaire-dominante. Cet état existe, on l'expérimente tous une ou plusieurs fois par jour (rythme circadien, digestion...), mais une petite fraction du temps seulement. Si je traduis cela en MBTI : "un INTP fonctionne de manière normale, pendant son temps inconscient (rêves) et pendant une petite fraction de son temps consient, comme un ESFJ". Pour tous les profils c'est pareil, le code MBTI qui change les quatre lettres d'un coup correspond au changement d'ordre (mais pas d'orientation énergétique!) des quatre fonctions inf-tert-aux-dom.
Lui il appelait ça personnalité numéro 1, et numéro 2 (source Ma vie).
Quand il a imaginé ces deux personnalités, il a pris numéro 1 portant une flamme, et la projection de numéro 1 (donc l'ombre), c'est numéro 2.
Et en effet il s'est aperçu que consciemment c'était numéro 1 qui apparaissait le plus souvent.

Ce que je veux dire, c'est que Jung a établit ce fonctionnement, c'est même la base de ces recherches, et de sa vocation


Que pense dug_95 de tout ça ?

A t'on réussi à éclaircir ton horizon ?

J'avoue que vous m'avez un peu perdu ha ha.
Bon, je ne vais pas rentrer dans le débat des pourcentages, ma connaissances du modèle étant trop faible.

En fait, j'ai un peu de mal à comprendre le modèle, mais j'ai l'impression que dans le typage, il y a toujours une part de subjectivité, pas forcément liée à l'individu, mais plutôt à la façon de typer les individus, j'ai l'impression que chacun voit un peu les types à sa manière.
Par exemple, j'ai lu le topic qui consistait à typer la you tubeuse SolangeTeParle, d'un coté il y avait ceux qui disaient "non mais elle est I, elle est souvent seule, etc..." et de l'autre il y avait les "Non, elle est E car elle s'affiche sur You Tube, etc...". Chacun a un peu sa manière de typer j'ai l'impression.

Pour revenir sur la façon de se retourner, dont Taamer a parlé, c'est la première fois que j'en entends parler, mais est ce que tout le monde prend en compte ces paramètres pour typer? On ne peut donc pas typer une personne uniquement à partir de sa façon de raisonner, en ayant que des sources écrites?
Après, même si c'est intéressant, ça reste difficile pour moi à exploiter car c'est quelque chose dont j'ai pas vraiment fait attention.

Après, je suis aussi "victime" des clichés que dégagent les type, j'ai toujours cette idée que N=réflexion profonde, S=réflexion pas profonde, etc...


Sinon, pouvez vous m'expliquez, puisqu'on est la dessus, votre méthode pour découvrir si un individu est S ou N? (autrement dit Se/Si VS Ne/Ni)

Sur le site de Taamer, les exemples avec la pomme est bien expliqué, mais même avec ça, j'aurais tendance à me voir N, mais je sais que je ne suis pas spécialement objectif donc le plus fiable est de me faire typer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 175

Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type... Mar 23 Mai 2017, 10:47

Citation :

Bon, je ne vais pas rentrer dans le débat des pourcentages, ma connaissances du modèle étant trop faible.
...
le débat
...
les pourcentages
...
Cartman
...
C ETAIT UNE IMAGE
Sad


Citation :

pouvez vous m'expliquez, puisqu'on est la dessus, votre méthode pour découvrir si un individu est S ou N?
Quand un S exprime une réflexion, il est plus dans le concret que dans l'abstrait, et inversement.

Et sinon, http://www.16-types.fr/modele/modele-MBTI-2-sensation-intuition.html

par contre, nous utilisons les 2 fonctions, S et N, c'est juste la préférence qui détermine ton type.

EDIT :
j'avais pas relevé :
Citation :

Après, je suis aussi "victime" des clichés que dégagent les type, j'ai toujours cette idée que N=réflexion profonde, S=réflexion pas profonde

N=réflexion profonde, oui c'est vrai, mais dans le sens recherche dans l'inconscient. Un "N" fait plus confiance aux produits de l'inconscient, l'abstrait.

S=réflexion pas profonde, ça c'est faux. Un S aura également une profondeur dans sa réflexion, sauf que lui, il le fait sur la réalité. Un "S" fait plus confiance aux produits de sa conscience, le concret.

ne jamais oublier que l'on n'est jamais pur S ou pur N, il y a un équilibre entre 2 composantes, plus ou moins marqué suivant la dom ou l'aux, et l'age du sujet.
Spoiler:
 

_______________________________________
"On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher " Jean Claude Duss (alias Michel Blanc) love

"et ça, c'est du nougat" Arthur à 3 grammes (alias Alexandre Astier) love

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux."
Henry De Montherlant (alias Henry Marie Joseph Frédéric Expedite Millon de Montherlant) love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Toujours à la recherche de mon type...

Revenir en haut Aller en bas
 

Toujours à la recherche de mon type...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Français - Je recherche des devoirs type nouveau brevet
» Recherche PROM SI120 type SI12FFA5
» Recherche sur mon type (INTP ?)
» recherche de documentation technique
» lettre type toujours pour les animaux du zoo de Belgrade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-