Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INFP, INTP ou INFJ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mauve
Aucun rang assigné


Type : INFP ?
Age : 25
Lieu : france
Emploi : étudiante
Inscription : 29/04/2017
Messages : 4

Message(#) Sujet: INFP, INTP ou INFJ ? Sam 29 Avr 2017, 23:58

Bonsoir à tous !

Ça fait un petit moment que je jette un oeil au forum, et ça a fini par ma démanger d'apporter aussi mon petit grain de sable, car les échanges me semblent super intéressants.

Avant d'aller plus loin dans la compréhension du MTBI, j'aurais voulu avoir quelques avis sur mon typage. Depuis toujours, les tests m'ont toujours donné INFP, mais même si dans l'ensemble je m'y reconnais beaucoup, il y a quelques aspects de ma personnalité qui me font penser que je pourrais plutôt être INTP (par le passé, concernant la préférence Thinking ou Feeling, certains tests me situaient presque à 50%/50%) ou INFJ (même si dans le dernier cas, je sais que les fonctions sont très différentes).

A première vue, je ressemble à une caricature de l'INFP : je me considère fortement accrochée à mes valeurs et guidée par elles, introspective à souhait, très émotive, éternelle rêveuse, parfois un peu à côté de mes pompes, goût pour la réflexion abstraite, en proie à des intuitions fulgurantes, mal organisée, procrastinatrice, toujours en retard, ... Par contre capable de beaucoup d'autodiscipline et de perfectionnisme pour les rares choses que je prends vraiment au sérieux, ce qui dans certains contextes me fait passer pour une personne très droite et très rigoureuse.

Là, où je me reconnais moins, et où je me trouve plus proche de l'INTP, voire parfois de l'INFJ c'est que :

- Je ne me retrouve pas dans ce côté hyper conciliant et "diplomate" qui est souvent mis en avant pour l'INFP. C'était peut-être davantage le cas quand j'étais plus jeune, car je manquais d'assurance, mais à présent, j'ai généralement des opinions bien affirmées et je ne fuis pas du tout la confrontation d'idées, ce serait plutôt le contraire. J'ai tendance à aller ramener ma poire, même quand il ne faudrait pas. J'aime débattre, échanger des idées, et j'ai tendance à beaucoup m'animer lorsque je parle de choses qui me tiennent à coeur, même avec des inconnus.

- Même si je considère mes valeurs comme la base de mon être, j'ai un certain goût pour la théorisation, les systèmes, et je crois même avoir un petit côté cérébral. A la fac, mes profs ont souvent évoqué chez moi de grandes capacités d'analyse et semblaient justement trouver mes travaux très rigoureux sur le plan scientifique (je suis en sciences humaines et sociales).
Dans des discussions ou des débats un peu vifs dont l'enjeu me semble important, lorsque je suis au fond persuadée d'avoir raison (très INFP ?  Embarassed ), comme je veux convaincre et accessoirement avoir le dernier mot, je fais toujours en sorte de bien argumenter et contre-argumenter, ... et visiblement je ne m'en sors pas trop mal, si je me base sur les ressentis exprimés par les personnes de mon entourage, qui me voient comme un petit monstre prêt à les pousser dans leurs retranchements et à démonter toute leur argumentation, jusqu'au bout, point par point, sans lâcher l'affaire, en cas de désaccord.

De plus, j'ai l'impression d'avoir un univers conceptuel pas mal structuré et cohérent qui me permet d'avoir des embryons d'opinions sur un peu tout et n'importe quoi. Il me semble que ça ne fait pas très INFP, ça non ? Plus INFJ ?

Mais au final, j'ai du mal à savoir, si ce côté cérébral, rationnel, ordonné (de l'intérieur !) que je peux donner à voir, c'est une imposture, un vernis, ou si j'ai vraiment un T très marqué (ou à la rigueur un Ni ou un J si mon profil peut se rapprocher d'INFJ). Parce dans tous les cas, pour moi, c'est évident que ce qui me définit en premier lieu ce sont les valeurs que j'ai fait miennes. Tout mon monde intérieur est organisé autour de mes valeurs, et remodelé en permanence par mes intuitions fulgurantes et mes petites inspirations mystiques  Very Happy

Voilà, j'espère ne pas avoir été trop longue, mais je dis un grand merci d'avance à ceux qui auront la patience de me faire part de leur avis ! Excellente soirée à tout le monde :-)

Mauve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 22
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 605

Message(#) Sujet: Re: INFP, INTP ou INFJ ? Dim 30 Avr 2017, 04:45

B'soir et bienvenue'.

Alors, il y a de gros stéréotypes dans beaucoup des descriptions qu'on peut lire qui en deviennent, du coup, difficilement applicables.

Globalement, dans ce que tu dis, il n'y a rien qui puisse déterminer ou même aider à déterminer de ton type. Les IN*P sont assez proches l'un de l'autre de l’extérieur, tous les types peuvent se ressembler pour peu qu'on tombe sur les bonnes variantes.

Citation :
- Je ne me retrouve pas dans ce côté hyper conciliant et "diplomate" qui est souvent mis en avant pour l'INFP.

Tout le monde peut trouver goût à débattre d'idées qui leur tiennent à cœur. L'aspect particulier des INFPs que j'ai pu observé, c'est qu'assez souvent, soit ils ne voient pas l’intérêt dans l'idée débattus, soit ils ne voient pas l'intérêt dans le fait de débattre tout court.
Pour ce qui est des *NTPs (puisque ce sera un point applicable aux deux), étant peu personnellement investi dans leurs idées, beaucoup de chose seront d'intérêt égal à première vue. Donc il reste à juger l'intérêt à débattre en lui même, qui tient souvent à une lubie du moment ou beaucoup d'alcool.
Donc, dans les faits, on aura tendance à voir plus souvent un INTPs débattre qu'un INFPs, d'où l'aspect "conciliant", mais en fait c'est juste que l'un s'en branle et que l'autre est torché.

Citation :
- Même si je considère mes valeurs comme la base de mon être, j'ai un certain goût pour la théorisation, les systèmes, et je crois même avoir un petit côté cérébral.

L'un empêche pas l'autre. Très sérieusement. Les INFPs ne sont pas des lobotomisés qui pleurent tout le temps et les INTPs ne sont pas des terroristes sans causes.
C'est probablement pas ce que tu voulais dire, mais c'est ce qui est impliqué implicitement et donc compris par pas mal de gens.

Citation :
Dans des discussions ou des débats un peu vifs dont l'enjeu me semble important, lorsque je suis au fond persuadée d'avoir raison (très INFP ?  Embarassed )
Très beaucoup de gens : 3

Et pour le reste du paragraphe, c'est pas spécifiquement incompatible avec un type ou un autre.

Citation :
De plus, j'ai l'impression d'avoir un univers conceptuel pas mal structuré et cohérent qui me permet d'avoir des embryons d'opinions sur un peu tout et n'importe quoi. Il me semble que ça ne fait pas très INFP, ça non ? Plus INFJ ?

Rimbaud est typé INFP et si ses poésies ne balancent pas un univers conceptuel et symbolique structuré et cohérent, j'sais pas trop ce qui peut l'être.

Citation :
Avant d'aller plus loin dans la compréhension du MTBI, j'aurais voulu avoir quelques avis sur mon typage.

À mon sens, c'est là où est ton erreur. Il n'y a que toi qui ait accès à la majeur partie de tes repères, fonctionnements et raisons des réactions qui pourraient refléter tes filtres d'information. Donc, il n'y a que toi qui pourra te typer précisément et de manière pas trop incertaine. Donc même si on te donne des avis sur ton type, si la globalité des informations vient contredire lesdits avis, c'est qu'ils sont probablement antidatés.

Donc d'abord la compréhension, ensuite le typage. Ou plus ou moins en parallèle. Sur la même file mais la compréhension un peu avant, "fin, t'vois l'idée.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauve
Aucun rang assigné


Type : INFP ?
Age : 25
Lieu : france
Emploi : étudiante
Inscription : 29/04/2017
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: INFP, INTP ou INFJ ? Dim 30 Avr 2017, 12:20

Merci StuffedBeer pour ton avis ! Pour le fait d'essayer de comprendre avant de chercher à se typer, tu as sans doute raison. J'ai déjà lu pas mal de choses sur internet sur les fonctions, mais faudra probablement que je creuse la question avec des sources plus complètes ou sérieuses.

En tout cas, tout ce que tu dis à plutôt tendance à me conforter dans le fait que je serais INFP, parce qu'au niveau des fonctions et des préférences, c'est sans aucun doute ce qui me semble être le plus proche de moi.

StuffedBeer a écrit:
L'un empêche pas l'autre. Très sérieusement. Les INFPs ne sont pas des lobotomisés qui pleurent tout le temps et les INTPs ne sont pas des terroristes sans causes.
C'est probablement pas ce que tu voulais dire, mais c'est ce qui est impliqué implicitement et donc compris par pas mal de gens.

Oui, oui c'est sûr, de la façon dont je l'ai présenté, ça apparaissait très caricatural, mais c'est que les descriptions qu'on peut lire sur internet me semblent parfois si caricaturales : lorsqu'on parle presque toujours de l'INFP comme d'un être manquant de logique, mal à l'aise avec la critique rationnelle ...

BluffedBeer a écrit:
Tout le monde peut trouver goût à débattre d'idées qui leur tiennent à cœur. L'aspect particulier des INFPs que j'ai pu observé, c'est qu'assez souvent, soit ils ne voient pas l’intérêt dans l'idée débattus, soit ils ne voient pas l'intérêt dans le fait de débattre tout court.
Pour ce qui est des *NTPs (puisque ce sera un point applicable aux deux), étant peu personnellement investi dans leurs idées, beaucoup de chose seront d'intérêt égal à première vue.
Mais quelque part, ça me semble un peu contradictoire dans la mesure où le INFP paraît en général très accroché à ses convictions. J'ai l'impression que c'est le type qui pourrait se contre ficher de presque tout, mais si tu commences à parler de choses qui lui semblent importantes, là il peut montrer les dents ... C'est pour ça que je voyais le côté conciliant, surtout comme une sorte de timidité ou un manque d'affirmation de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturne
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 26
Lieu : .
Inscription : 24/01/2017
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: INFP, INTP ou INFJ ? Dim 30 Avr 2017, 18:06

N'hésite pas également à regarder des vidéos de personnes ayant pour type ceux avec lesquels tu hésites ça peut t'aider à mieux visualiser et te donner un déclic pour trancher.

Après il n'est pas dit que tu te retrouves dans toutes faut faire le tri... Et ça doit rester très "global".
Parfois on peut retrouver des mimiques, une façon de poser ses phrases...
J'ai quelques vidéos en tête qui me viennent m'ayant permis de trancher mais orientées INFx, n'ayant jamais vraiment hésité avec d'autres types.
Je peux te les envoyer en MP si tu le souhaites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INFP, INTP ou INFJ ?

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP, INTP ou INFJ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» INFP, INTP ou INFJ ?
» INTP, INFP : les deux mon capitaine !
» MBTI The Dark Knight
» Test sur la Structure des Intérets Professionnels
» INFP / INTP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-