Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Exterkate
Hôte 5 étoiles
Exterkate

Type : INTP 6
Age : 24
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeMer 04 Avr 2012, 17:21

Voilà, en ce moment, je suis obsédé par cette question.

A vrai dire, je ne sais pas si c'est à cause de l'individualisation ou bien divers traumatismes durant l'enfance, mais j'ai l'impression d'être de plus en plus bizarre. Même des gens d'ici, se croyant pourtant "extraterrestres", j'ai l'impression d'être encore différent.

Voilà, j'ai pris une plus ample connaissance de ce qu'est le MBTI, et j'ai bien l'impression que... je suis à la fois N et S.
Oui, un Ne et Se.
Il se trouve que j'ai toujours été un grand nostalgique, et j'ai bien des exemples quant à la définition globale du Se, mais je pense aussi, bien qu'avec du mal, avoir un type de pensée Intuitif.

Ou alors, c'est tout simplement l'influence de proches N qui me fait changer (ou vice versa) ?
Ou bien encore, je ne sais ce que je suis, mis à part le fait que je sois tellement influençable que je suis à la fois S et N à cause de mon entourage comportant ces lettres ?

De plus, en ce moment, je n'ai plus de sentiment, je suis constamment fatigué et inconscient de ce que je fais. Une déprime ?
J'y ai songé, et j'ai toujours voulu régler mes problèmes psychologique (si il y en a), sans l'aide de personne.
En fait, j'ai toujours voulu tout faire tout seul, sans demander de l'aide de qui que ce soit (sinon, je suis jamais le cours des choses, et suis vite dépasser).

De plus, une autre question. Un F peut-il faire de bon raisonnement logique ?
Parce que en ce moment, j'ai tout bonnement l'impression de ne faire absolument aucun raisonnement logique. Juste d'apparence.
Et les gens trouvent toujours le moyen de me remballer, et ça me frustre, moi qui ai toujours voulu avoir des raisonnement digne de mon idole Sherlock. Very Happy

Au moment au j'écris ça, je n'ai absolument aucune émotion, si ce n'est le stress, comme d'habitude, peut importe les circonstances.
Je suis inconscient.

Pour en revenir à la question, un traumatisme durant l'enfance ou un refoulement de soi peut-il mener un ESFP à apparaître et penser comme un faux INFP, par exemple ?
Parce que, si on me type ENFP, je trouve avoir beaucoup de mal, en plus du problème cité au dessus, dans ce qui est sensé être mon caractère dominant : ma sociabilité.

En espérant avoir été clair ! =)
(Vous typerez certainement ma façon de m'exprimer, mais je peux vous dire qu'elle change selon les personnes, les circonstances (encore une fois), ou les couleurs de l'endroit où je me trouve. La perception de l'environnement, donc.)
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeMer 04 Avr 2012, 18:18

Eh ben c'est tout à fait normal, à priori, de se poser ce genre de questions à ton âge (oui je peux parler Lol ). Pour répondre à ta première question, un entourage de N peut influencer un S, surtout quand le S en question est encore jeune, alors c'est normal parfois d'hésiter entre les deux. Tu as déjà fait des tests sur l'ennéagramme ? quand tu dis:

"De plus, en ce moment, je n'ai plus de sentiment, je suis constamment fatigué et inconscient de ce que je fais. Une déprime ?
J'y ai songé, et j'ai toujours voulu régler mes problèmes psychologique (si il y en a), sans l'aide de personne.
En fait, j'ai toujours voulu tout faire tout seul, sans demander de l'aide de qui que ce soit (sinon, je suis jamais le cours des choses, et suis vite dépasser)."

Ben j'étais exactement pareil vois-tu Smile , avec le temps on mûri, on devient adulte et on acquiert une certaine capacité à être sûr de soi, en ce moment je développe grandement ma force morale pour ne pas sombrer comme je le faisais si souvent y'a quelques années.

Et un F peut faire un très bon raisonnement, un T raisonne différemment mais ça n'empêche pas pour le F d'être plus proche de la vérité par exemple.

Pour le problème du stress, j'ai l'impression que notre "taux d'anxiété" nous influence beaucoup trop dans l'acceptation de nos idées, par là je veux dire que quand on se sent bien on se pose moins de questions et on trouve plus de réponses tandis que le stress nous fait poser beaucoup trop de questions et ça provoque énormément de conflits dans l'inconscient, c'est mon avis. Tu devrais juste arrêter de te poser TROP de questions, essaie de réguler ton stress car quand tu te sens bien, ben tu vois le monde différemment, sois le plus proche possible de ta vertu (pour l'ennéagramme).

Pour ta dernière question, j'ai un ami ESFP qui se prenaît pour un INFP au collège, il était timide mais drôle. Ce n'est qu'au fil du temps qu'il a évolué, il s'est découvert une âme d'épicurien et maintenant c'est un ESFP à 90% ! (il a quand même une bonne intuition).

Un ENFP n'est pas forcément sociable à l'adolescence, il le devient surtout à l'âge adulte. Te pose pas trop de questions sur ta personnalité, profite au maximum de ta vie et diminue ton stress le plus possible, c'est uniquement ça qui te rend malheureux ! Sinon beaucoup ici te diront que tu es trop jeune pour être typé de façon juste.

Mais sinon oui, un refoulement pourrait pousser un individu à agir comme un autre type, ma prof d'anglais INFP se prend parfois pour une ENTJ, et ça se voit assez facilement, elle est plutôt gentille mais peut aussi faire un enchaînement de jugements logiques complètement faux, à cause de son ombre qui prend le dessus. Je pense que faire de l'introspection est très bien, sauf quand on a trop d'anxiété car ça peut nous mener à une autre voie comme la colère, la paresse, la vanité etc... Chercher à être déjà plus sûr de soi et moins stressé, c'est un très bon début.


_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
Exterkate

Type : INTP 6
Age : 24
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeMer 04 Avr 2012, 19:30

Hmmm. Je vois. Je vais suivre tes conseils et essayer de destresser.
Par contre, s'accepter, ben je crois que je me suis tellement refoulé que je ne sais même plus où je suis, et donc je pense être ce que je crois être, et non pas ce que je suis vraiment...
J'aimerai tant être N, je pense être N, mais ça se trouve, je suis S. Donc...

T'entends quoi par être sûr de soi ? Very Happy

Je viens de faire le test de l'énnea, pour ce que j'en pense, et voici le résultat :

http://hapshack.com/?v=tGaSF.png


Et si je me pose pas de question... ben j'ai plus rien à penser, ce qui me détruirait entièrement Very Happy.

Encore une chose, t'as pas un remède contre la paresse ? Very Happy
Volonté ? C'est tout ? Fuuu. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeMer 04 Avr 2012, 21:37

Mon remède contre la paresse, ben c'est la volonté et quand c'est plus fort que moi... la colère, mais bon je m'énerve pas souvent contre les autres, jamais même, mais une forte colère contre moi même ça permet quand même de se bouger le cul Lol

T'as un bon score en 9 quand même, y'a souvent des 9 qui se prennent pour d'autres types, à cause de leur paresse justement (y'a beaucoup d'ENFP type 9 aussi). Mais t'es peut être aussi un 5, attends 2/3 ans pour confirmer :P

Ah et être sûr de soi, c'est peut être un truc d'INFP mais je pense que c'est développer sa foi, sa foi en la vie, l'Homme, l'univers, l'avenir... c'est la seule chose qui me redonne le moral et me permet d'avancer parfois.

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
Exterkate

Type : INTP 6
Age : 24
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeMer 04 Avr 2012, 21:45

Mouais.
Le truc, c'est que je beigne entre plusieurs façon de penser.
1) Mes potes, que je n'arrive pas toujours à suivre dans leur délires
2) Ma famille quotidienne, avec qui je m'engueule
3) Mon frère, mon "modèle quotidien"
4) Ma famille du côté de mon père, que je vois de temps en temps
5) Les amis de mon père, parrain, marraine, dans les quels je retrouve mon défunt père, personne que j'aime le plus, malgré le fait que je l'ai que peu connu... j'ai vécu avec eux depuis mon enfance, et je les aime vraiment.

Donc voilà, à chaque fois c'est différent, et je sais pas le quel choisir, sachant que le 5) est celui que je préfère, mais ça ne colle pas avec le reste, du coup ce reste reprend le dessus, inéluctablement.


Je pense que le meilleur truc à faire est d'effectivement attendre...
Tu peux développer ton côté Infp, sur la foi, etc.. ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeMer 04 Avr 2012, 21:58

Ben c'est vraiment du Fi quoi. Des fois quand je sens vraiment que j'suis en train de sombrer dans le néant (j'ai rarement des épisodes de profonde tristesse, je me sens plutôt partir ailleurs en fait comme si j'existais plus, d'où le type 9) , je provoque (automatiquement ?) une grande émotion pour me sortir du néant, que j'appellerais donc ici la foi, après dans ma tête c'est qu'un mot, mais concrètement il y'a des images du monde, de l'Homme, de la vie et de l'univers qui défilent dans ma tête et j'me dis que tout est relatif, c'est assez simple en fait mais apparemment assez pour combler mon Fi Smile .

Après chacun son truc, et des fois j'mets longtemps à prendre du recul, alors c'est pas non plus une solution miracle mais je pense que la foi c'est quand même important, ça remonte n'importe qui du gouffre, il faut développer sa propre foi !

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
Exterkate

Type : INTP 6
Age : 24
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 19:21

Donc c'est possible que je sois ESFP muté un ENFP pour un certain temps, découvrant l'introvertisme durant la période adolescente ?

D'après la description de Wikipédia, un ESFP qui n'a pas pu développer son Se correctement, et donc frustré du quotidien ?
Dans cette description, je m'y reconnaît à 50% quoi.

Au final, je sais encore une fois pas, car j'ai beaucoup de mal à faire la différence entre ce que j'aimerai être et ce que je suis.
J'aimerai être N, j'suis peut être S (déjà dis plu haut).

Le refoulement de soi peut-il mener à une évolution vers un chemin que l'on aime ? Smile


+ tu parles de "je me sens plutôt partir ailleurs en fait comme si j'existais plus, d'où le type 9", et bien c'est un peu ce qu'il m'arrive en ce moment même ! Very Happy


Hmmm, moi (encore) qui ai pour idole S.H, voulant être comme lui, me frustre à un tel point d'admettre être S (je simule), c'est fou.
Limite choqué.
J'avais l'impression que les N étaient l'élite, et que les S étaient la foule de gens qui se cassent pas la tête !^^

J'suis perdu !
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 20:54

Euh faut pas croire que les S sont la foule et les N l'élite, de toute façon tu choisis pas entre ta fonction d'intuition et sensation, tu acceptes ce que tu as déjà !

Et oui c'est possible que tu sois ESFP, comme tout autre type d'ailleurs, t'es encore en développement Smile

Bien distinguer ce qu'on est de ce qu'on aimerait être... il vaut mieux accepter ce que l'on est plutôt que d'envier une personnalité imaginaire dans laquelle on se sentirait mieux, tout ça n'est qu'illusion !

Sinon je pense que c'est normal pour un 9 de vouloir être autre chose, comme toi qui voudrait être plutôt N que S. En effet, je pense que vu que le type 9 est capable de comprendre tous les autres types, la conséquence est qu'il s'oublie lui même et a peur de pas avoir vraiment d'identité propre, alors du coup il en envie souvent une autre, c'est ce que je ressens parfois. Enfin je sais pas vraiment si c'est propre au type 9, mais si tu ressens que le monde extérieur est bon et sécurisant, alors que ton monde intérieur est confus et plein de conflits, alors t'es sûrement type 9 (assez paradoxal pour un introverti je trouve).

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
Exterkate

Type : INTP 6
Age : 24
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 21:16

Je suis "extraverti". Very Happy

De plus, je ne pense pas qu'il y a vraiment de conflit dans mon type, juste que quelque chose que je suis sensé connaître ne m'intéresse pas du tout : y'a aucun challenge.
Ouaip, j'ai l'impression que si je vis mon profil, je pense que ça serai morne : il n'y a absolument rien d'excitant dans mon truc. (il ne me fait aucun effet, vu que c'est moi même).

De plus, je repose une question :
Durant la phase que je parcours, est-ce que la volonté t'intégrer un autre type peut-elle me pousser à changer celui-ci ?


+ Oui, je comprends l'acceptation, mais j'ai l'impression que les gens les plus intelligent sont tous N, et les S on en parle pas... Very Happy
J'adore tout ce qui est faculté de raisonnement, c'est pourquoi j'envie clairement le N (grande intelligence le plus courant).

C'est peut être absurde ce que je dis, m'enfin... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 21:26

Ben c'est pas comme si tu pouvais changer la structure neuronale de ton cerveau :lol!:
J'y crois pas trop à la volonté toute puissante personnellement, alors si on se choisit un type et qu'on décide de devenir comme ça, c'est juste se voiler la face si tu veux mon avis, donc pour répondre à ta question je dirais non :|

Et tu m'a l'air plutôt Ne quand je te lis.

ENTP ?

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
Exterkate

Type : INTP 6
Age : 24
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 21:34

Hmmm, non, je ne pense pas être ENTP.
Rien que le pavé d'avant, où tu voyais clairement du Fi.
Si je suis pas ESFP, je pense être ENFP.

Donc d'après toi, le type s'acquiert à la naissance, lors de la structuration du cerveau ?

De plus, je me suis tellement voilà la face, je crois, à cause de diverse pressions, que je ne sais plus du tout où je suis. Very Happy
Je crois l'avoir déjà dit.^^


On m'a aussi dis que j'étais Ne, mais ça se trouve, c'est juste une caractéristique de Ne que j'ai acquis quand je me voilais affreusement la face ! Smile

C'est pas donné tout ça, c'est pas donné.. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 22:24

Je suis entièrement d'accord avec ChasingStarlight : on ne change pas de profil, mais en revanche on peut très bien porter un certain nombre de masques, agir par éducation, par acquis, par habitude, qui peuvent donner l'illusion qu'on appartient à un autre profil...

C'est la question qui me vient à chaque fois que je vois certains d'entre vous se questionner sur leur profil ("je suis un peu ci et un peu ça à la fois", "je ne suis pas sûr", etc). Je comprends très bien que vous soyiez hésitants et que vous cherchiez des réponses, mais je suis convaincue que votre profil réel est inscrit en vous depuis la nuit de temps et que si vous hésitez c'est simplement que vous balancez entre ce que vous êtes au fond de vous et ce que l'on vous a appris à être au fil des années. Pas toujours facile de faire la différence entre l'inné et l'acquis ! Dites-vous bien qu'un profil est inné, qu'on naît avec, mais ça ne signifie pas pour autant qu'il s'exprime dès le départ à son plein potentiel : il va prendre de la maturité, il va évoluer progressivement avec le temps...

Pour revenir à ta question, Exterkate, le refoulement (n'importe quel genre de stress, en fait) pourrait donc effectivement pousser quelqu'un à modifier son comportement naturel. Mais ça ne veut pas dire que ton profil a changé, ça veut juste dire que tu as pris l'habitude de te comporter différemment, un peu comme un gaucher qu'on forcerait à utiliser sa main droite. Ça donnerait donc des profils "contrariés" qui n'agissent pas de la manière qui leur est naturelle, qui est spontanée. Ça n'empêche pas de vivre, ceci dit... Wink

Faut dire qu'une vie humaine doit traiter un nombre incalculable d'informations venues de l'extérieur, de l'environnement, etc, et que du coup on peut potentiellement être sous l'influence de tout un tas de choses. Exterkate, tu le dis toi-même, tu baignes entre plusieurs influences de ton entourage (qu'elles soient positives ou négatives). C'est donc normal que tu réagisses comme tu peux en fonction de ça. Selon moi, ça ne changera jamais profondément ton véritable profil, en revanche le fait de se laisser trop longtemps influencer peut t'empêcher de développer ton véritable potentiel, les véritables forces de ton profil. Regarde, certaines personnes ici se sont découvertes de tel ou tel type à 40 ou 50 ans passés, et ont eu l'impression d'avoir perdu beaucoup de temps à "ne pas être elles-mêmes" (enfin je m'avance un peu, là, mais c'est ce que je me souviens avoir lu dans certains messages). Regarde aussi le cas des "démons de midi" ou des gens qui pètent un plomb à un moment donné et se mettent subitement à changer de vie : généralement, il s'agit de gens qui ont passé leur vie à agir selon ce qu'on leur a appris, et non pas selon ce qui leur était naturel, et qui à un moment donné ont le courage de tout renverser pour se sentir un peu plus fidèles à eux-même. Faut dire que même si à long terme c'est dévastateur, c'est quand même vraiment pas facile de résister aux influences extérieures...

Je te tire mon chapeau de commencer à te poser ces questions-là si jeune. Mais dis-toi bien aussi que ton profil est encore en cours de développement (est-ce qu'on ne dit pas qu'il vaut mieux typer les "adultes" - genre 20 ans et plus - pour être vraiment certain d'un profil ?), ça me semble donc normal que tu hésites : tu es probablement encore très malléable et peut-être que ton profil n'est pas encore parfaitement défini. En revanche, il est déjà inscrit en toi, donc il faut juste lui laisser le temps de s'épanouir tranquillement, sans le contraindre dans tout un tas d'influences et d'obligations qui ne viennent pas de toi mais de l'extérieur. Alors, effectivement, ne sois pas trop pressé de te "ranger" dans une catégorie, car tu risquerais de croire que tu appartiens à tel profil, alors qu'en réalité tu en serais peut-être un autre. C'est beau de chercher à définir les choses et à les nommer, mais dans ton cas je te conseillerais plutôt de laisser aller les choses le plus naturellement possible. Essaye de suivre ton bout de chemin dans l'environnement quotidien qui est le tien et observe-toi pour découvrir ce dans quoi tu te sens vraiment le mieux. Ça ne se fera pas en un jour, ni dans la théorie des livres ou des études MBTI, c'est à toi de "ressentir" les choses au fond de toi. C'est avec l'expérience, en faisant face à des situations variées, que tu vas pouvoir découvrir quelles sont les aptitudes naturelles que tu utilises pour y faire face.

(fiou ! promis, j'ai bientôt fini ! lol)

Aussi, dis-toi bien que tu n'as probablement pas fini de te voiler complètement la face (on en est tous là ! même quand on pense avoir atteint un bon degré de liberté par rapport à ça, on est toujours soumis à plein de petites choses qui sont parfois enfouies parfois très très loin en nous), mais par contre, le fait que tu sois conscient qu'on peut se voiler la face est probablement ta plus grande force : tu devrais être capable de faire attention à ce piège-là, de le voir arriver Pas facile de l'éviter à chaque fois, mais quand on le voit et qu'on sait pourquoi on est tombé dedans, ça aide à ne pas refaire la même erreur la fois suivante ! Wink

En tout cas, bravo, tu fais preuve d'une sacrée maturité !

(PS : au fait, j'arrive avec mes gros sabots et j'assène mes convictions comme si elles étaient paroles d'Évangile... mais on s'entend que ce n'est quand même que mon avis personnel, et que c'est sujet à débat, hein ?! Razz)


Dernière édition par Ekaterin le Jeu 05 Avr 2012, 22:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
Heisenberg

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 22:25

Le type de personnalité ne se commande pas, il est fort probable que le type de personnalité ait pour origine une fusion génétique de la potentialité des deux parents.

C'est partiellement un objet d'étude sur lequel je planche.

J'ai émis l'hypothèse que certaines pathologies mentales des parents auraient une incidence sur le type de personnalité de l'enfant, une incidence autant génétique que dans la construction psycho-sociale de l'enfant.

Je pense qu'entre enfant HP, schizophrénie, bipolarité, voir d'autres pathologies, la frontière n'est pas très étendue.
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 22:44

Il y a deux choses évidentes à noter dans ce qui sous-tend ta crise identitaire : le manque d'une figure masculine viable en référence à ta propre masculinité, et un complexe d'infériorité en compensation de tout ce dont tu présumes chez toi faute d'une conscience suffisamment ajustée de ton identité propre. (t'inquiètes, c'est tout naturel, tu traverses seulement un excès dans ce sens)
Devenir un homme, ça ne s'improvise pas. La psyché est sexuée, comme l'est le corps, et tout homme a besoin pour se construire de figures masculines fortes auxquelles s'identifier. Si le père ne satisfait pas à ce rôle (parce-que lui même n'est pas viable, ou parce-que, d'une façon ou d'une autre; il est absent), alors il faudra chercher ailleurs, quitte à invoquer des figures imaginaires... Que tu trouves dans le personnage de Sherlock Holmes l'incarnation d'un idéal masculin, ça n'a rien d'anodin, car il incarne au plus haut point le principe du "LOGOS", principe ayant trait à la connaissance rationnelle, et que Jung considère comme étant d'essence purement masculine (par opposition à l'EROS - pouvoir de l'amour - qui est un principe essentiellement féminin). Le logos raisonne, distancie, discrimine, décortique, tandis que l'éros affectionne, compati, chéri, fusionne. Bien sûr, c'est deux principes cohabitent chez l'homme et la femme, mais l'identité sexuelle de chacun est en grande partie assurée par l'identification de la conscience à l'un de ces deux principes, et par le refoulement relatif de celui qui s'y oppose... En gros, ces deux principes archétypiques correspondent respectivement au T et au F, si bien que pour garantir l'harmonie "hétérosexuelle", un homme F est forcé de développer une bonne part de T, et vis-versa... Aussi, un homme F est-il beaucoup plus enclin à fantasmer le T Wink

Ensuite, ta conception du S et du N, en plus d'attester clairement du fait que tu es N, trahit surtout un complexe d'infériorité. En gros, j'ai l'impression que, plus ou moins inconsciemment, tu associes le S à ton sentiment d'infériorité, et le N à l'impression de ne plus être toi-même (perte d'unité identitaire). En clair, ce que tu considères comme relevant du S, c'est l'expression de ton complexe d'infériorité, et tout ce que tu considère comme relevant d'un N inaccessible, c'est l'expression du décalage entre ce que tu présumes de toi faute de réussir à être ce qu'il te semble que tu es. Comprends bien que complexe d'infériorité et prétention vont de pair, c'est un cercle vicieux où l'un répond aux excès de l'autre en permanence.

Sinon, je commence à me demander si Ségovois n'avait pas vu juste. Ta fascination pour le T de Sherlock Holmes, en plus de l'identification confuse que tu fais entre S et infériorité, ça ressemble beaucoup à du ST en fonctions inférieures, et si je rajoute à cela que ta manière d'être "paumé dans ton identité" me fait irrésistiblement penser à celle d'une amie ENFP... mmmh... Smile

Et autre chose, les ESFP paraissent généralement plus sociables que les ENFP, au sens où ils sont plus conviviaux, plus grégaires, et plus à l'aise avec les normes.

Bon, j'y reviendrais peut-être, là c'était mes premières impressions, et je n'ai pas dû être très clair.


Dernière édition par Exil le Ven 06 Avr 2012, 11:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
Heisenberg

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 22:52

Merci Exil, je comprend mieux pourquoi j'ai souvent eu tendance à me projeter dans des personnages de fiction. Ayant perdu mon père à l'adolescence et n'ayant pas eu de figure paternelle forte à laquelle m'attacher. Si je suis ton raisonnement, j'aurai très bien pu passer d'INFP à INTP avec ce trouble de l'attachement.
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 23:07

@Heisenberg a écrit:
Merci Exil, je comprend mieux pourquoi j'ai souvent eu tendance à me projeter dans des personnages de fiction. Ayant perdu mon père à l'adolescence et n'ayant pas eu de figure paternelle forte à laquelle m'attacher. Si je suis ton raisonnement, j'aurai très bien pu passer d'INFP à INTP avec ce trouble de l'attachement.

Éventuellement, tu pourrais te croire INTP s'il s'avérait qu'en fait, tu es INFP. Mais le type, dans ces grandes lignes directrices, est déjà déterminé dès l'enfance. Apparemment, la préférence E/I serait même innée. Ce qui qui varie sensiblement, ça va être son rapport au type. Certains sont tellement contrariés et névrosés qu'ils sont incapable de s'y reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
Heisenberg

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeJeu 05 Avr 2012, 23:26

Justement, actuellement je suis dans une période de doute et d'acceptation. Notamment à cause du rapport que l'on peut faire avec personnalité INFP, INFJ, INTP, INTJ et personne HP. Je suis de revoir mon passé d'analyser, le pourquoi des comportements que j'ai pu avoir, avant et après certains de mes traumatismes.

Là où je me reconnais très bien chez l'INTP, c'est que je suis quelqu'un de très calme, qui s'efforce toujours d'être objectif, de choisir les mots les plus justes, et qui ne s'énerve que très peu, ou bien qui va exploser s'il s'emporte.

Mais à côté de ça j'ai un fort sentiment d'auto-dévalorisation du à manque de d'estime et de valorisation de moi-même venant des membres de ma famille. C'est cette auto-dévalorisation qui me bloque le plus dans l'acceptation de ce que je suis, j'ai le sentiment que tout ceci est illusoire. Alors j'ai encore plus envie de creuser et de comprendre, comme si quelque chose manquait.

Enfant, j'ai pas le souvenir d'être plus curieux qu'un autre. Mais juste d'être un enfant très calme, très naïf qui ne s'exprimait que peu. Suite à divers traumatismes, j'ai eu des excès de violences entre 7 et 9 ans, qui ont pu être traité.

Mais à côté de ça, je suis idéaliste, parfois assez optimiste, parfois trop négatif, c'est selon la pensée mélancolique ou pas, du jour. Je ne veille pas spontanément sur autrui, bien que j'apprécie aider autrui. Je fais du soutient scolaire dans le cadre d'un stage, mais ça me gonfle assez par moment, même si j'apprécie le contact humain avec le enfants et mes camarades. Je suis également impatient avec les gens qui n'arrivent pas à suivre mes idées, mes explications au bout de deux à trois répétitions. Je ne joins que très rarement ma famille, je n'en ressens pas le besoin alors que je la sais en attente de mes nouvelles.

Donc voilà autant de choses qui me font douter, je pense être un INTP avec une bonne dose de F. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeVen 06 Avr 2012, 00:24

Oui, j'avais remarqué que tu étais plutôt doux et sentimental pour un INTP, mais j'en connais un comme ça, et nul doute sur son type.
Je ne sais pas trop comment interpréter le fait qu'il puisse y avoir une ambiguïté entre T et F chez les INP, sans que l'une ou l'autre de ces fonctions présentent les côtés obscures caractéristiques de l'inférieure. Je conçois qu'il y ait des INFP tyranniques se livrant à une monomanie intellectuelle réductionniste, ou des INTP très émotifs, affectés, dont l'éthique collectiviste agit comme un garde fou. Mais que penser des jeunes INTP dont la part de F est notable, sans pour autant être éruptive et immature ?...

Personnellement, j'ai une conception très souple des types, et je ne me formalise pas trop là dessus. L'important c'est de saisir les dynamiques qui nous mettent en tension, et de pouvoir nuancer l'interprétation au cas par cas. Tu vois, par exemple Ségovois est clairement ENFP. Pour autant, à bien des égards, il est plus proche des ENTP et des ESFP, que des INFP, car chez lui la combinaison EP est nettement plus déterminante que la combinaison NF.
En ce qui me concerne, je ne mettrais pas ma main au feu que je suis INFJ, ni même un ongle. Tout ce que je sais, c'est que je suis très clairement IN, franchement NF, et que je ferais tâche au milieu d'une dizaine d'INFP. Pour autant, je ne suis pas vraiment J, ni vraiment P, et mon présumé (Fe) est pour le moins ... remontrant. Mais bon, la plupart des experts s'accordent à dire que Schopenhauer est représentatif du profil INFJ, alors tout va bien pour la cohérence théorique Very Happy

EDIT : J'avais lu quelque part un bon moyen de distinguer les 4 types IN dans ce qu'ils dégagent communément en terme chaud/froid et intérieur/extérieur:

Les INTP sont plutôt cool et affables en façade, mais durs et plutôt austères à l'intérieur (distance analytique).
Les INFP sont doux, paisibles et affectueux, à l’extérieur comme dans l'intimité (quoique souvent d'apparence plus hautaine que les INTP)
Les INFJ sont plutôt froids et sévères en façade, mais chaleureux, volubiles et affectifs dans l'intimité
Les INTJ quant-à eux sont aussi durs a l'extérieur qu'il le sont envers eux même, et toujours assez froids (Fi en tertiaire).


Dernière édition par Exil le Ven 06 Avr 2012, 10:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
Heisenberg

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeVen 06 Avr 2012, 02:09

A la base tu te croyais INTJ, il me semble ?

Ce qui me trouble c'est que certains NF sont bien plus analytique que moi qui suit NT.

Alors soit leur QI et leurs connaissances sont plus développés, auquel cas ils peuvent mieux analyser et déduire de ce qu'ils perçoivent ou alors je me connais mal. J'aurai alors foiré le MBTI et l'ennéagramme...à plusieurs reprises.^^

Ceci dit, je n'ai pas un NT très développé selon le MBTI, par contre j'ai une introversion et une perception sont assez forte.

Je comprend, bien ton raisonnement, si les fonction I,P, E,J, sont très développées il se peut qu'une ou plusieurs prennent le pas sur l'une des fonction voir 2 des 4 fonctions N,T,S,F. Ainsi, laissant croire qu'un type en est un autre, alors qu'il n'en est rien. Mais c'est juste les traits qu'il en ressort le plus sont représentés comme étant accordés à un autre type. Wink

Je suis tenté d'en parler avec des psy que je consulte dans le cadre d'une médiation, vu que j'ai la sensation qu'elles m'ont détecté. Dur de passer inaperçu ! Very Happy

Tout ça, ça va vraiment me pousser à consulter. J'attendais d'avoir une bonne raison, là j'en ai une. Suis-je poussé par ma curiosité et mon besoin de débattre autour du désir égocentrique de savoir qui je suis ? Au décès de mon père j'en ai refusé un, après les TS récidivistes de ma mère aussi, mais pour la vérité là je suis bien tenté !!! Smile


Revenir en haut Aller en bas
why?
Aucun rang assigné


Type : INTP 5w4
Age : 30
Lieu : Somewhere
Emploi : Etudiant
Inscription : 30/01/2012
Messages : 6

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeSam 07 Avr 2012, 03:14

Comme Heisenberg j'ai des doutes sur mon type mais ça serait plutôt par rapport à l'ISTP qui est pourtant plus éloigné de INTJ/INTP (N et P plutôt faible mais je ne me reconnais pas être INTJ ni ISTJ).

Je sais que ça fait respectivement en terme de fonctions Ti/Ne/Si/Fe et Ti/Se/Ni/Fe.

Du coup la différence Ne/Se serait par rapport à la perception extérieure du monde qui nous entoure.
Ne serait alors davantage une fonction inconsciente dans le sens qu'elle interprêterait une donnée externe pour la "proposer" au Ti qui en jugera la fiabilité (et validera ou non l'hypothèse) alors que Se sera brute et donc plus tourné vers le visible et le directement sensible.

Du coup un ISTP tendrait à être attiré dès l'enfance vers des acivités plus manuelles, plus "terres à terres" tandis qu'un INTP serait plus dans un monde de spéculations.
Mon problème est que malgré ces grandes différences je n'arrive pas vraiment à m'identifier à l'un ou l'autre de manière certaine.

En effet, j'ai jamais été attiré vers tout ce qui était manuel (j'ai même tendance à éviter au maximum les activités manuelles que je trouve ennuyantes) même si j'apprécie les activités à risque (mais ce n'est pas une marque forcément Se d'autant plus que c'est sporadique); mais en même temps je n'ai pas l'impression de beaucoup utiliser mon Ne si tel était le cas (mais en même ça pourrait être normal étant donné que Ne est principalement inconsciente), je ne semble pas avoir cette forte imagination qu'on semble attribuer aux N (bien que je perçoive les possibilités et puissent anticiper des séries d'événements mais ça ne fait pas de moi pour autant un N, un S pourrait aussi y arriver....).

J'en viens à me dire que ma seconde fonction est très probablement sous développée à moins que je fasse fausse route et que je ne sois ni l'un ni l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
Heisenberg

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeSam 07 Avr 2012, 08:13

Je pense également ton Ti doit être mal développé afin de traité la masse d'information brute obtenue avec Ne.

Mais logiquement, si je dis pas de bêtise, les fonction Ti et Ne, vont te permettre de pouvoir corréler divers éléments et d'établir des connexions logiques. Je pense que le Ti d'un ISTP aura moins de donnée à traité vu que son Ni est en 3ème position derrière son Se. Donc pas sûr qu'il puisse pouvoir spéculer autant qu'un INTP et imaginer des scénarios multiple.

Pour ce qui est de l'imagination, suffit de voir tout ce que tu as pu produire artistiquement (musique, dessin, écriture, etc...). De plus, à priori un IN contrairement à un IS, un IN doit être souvent absorbé dans ses pensées et est assez rêveur. Wink

edit : petite correction syntaxique


Dernière édition par Heisenberg le Sam 07 Avr 2012, 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeSam 07 Avr 2012, 20:52

J'ai lu que les introvertis développaient plus rapidement leur auxiliaire que les extravertis, et ce à cause de la société essentiellement extravertie qui impose une certaine cadence aux introvertis et qui les amène ainsi à développer leur auxiliaire plus rapidement ( d'ailleurs je me demande si la société a déjà adopté un penchant plutôt introverti, l'antiquité ? ). Ainsi les extravertis développant leur auxiliaire plus lentement, il me semble peu probable qu'un extraverti se prenne pour un introverti vers le début de sa vie d'adulte, alors que les introvertis seraient plus enclins à se prendre pour des extraverti (avis personnel ici). Pour ma part je suis absolument sûr d'être introverti, bien qu'ayant été confronté à un monde assez introverti j'ai quand même bien développé Ne, je me demande si ça marche pas dans le sens inverse aussi, du genre on développe notre fonction extravertie pour compenser une trop grande introversion, mais bon là je sens que ça commence à devenir paradoxal Very Happy .

Tout ça pour dire que tu me sembles plutôt introverti pour le moment Exterkate, je me demande si ce n'est qu'un passage dû à l'adolescence qui t'amène à penser le contraire. Mais bon j'ai déjà connu des ados qui semblaient introvertis devenir plus entreprenants dans le monde extérieur, alors si l'inclinaison de l'axe E/I est innée, je me demande pourquoi ça peut sembler aussi ambigu pendant l'adolescence, enfin concrètement. Du coup un certain refoulement pendant la période adolescente pourrait causer une confusion. En fin de compte je te vois devenir plutôt ENFP.

Mon dieu quand je me relis je remarque que je manque vraiment de J, c'est horrible Shocked

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
Heisenberg

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeSam 07 Avr 2012, 22:03

Il est nécessaire de développer son Fe, si l'on ne veut pas rester constamment en marge de la société et rencontrer des risques dépressif.

J'ai trouvé un médicament qui pouvait booster le Ne ; cogni science. Je me suis transformé en Jerry Lewis pendant plusieurs jours, avec la prise quotidienne de ce médoc.

Un adolescent n'a pas forcément confiance en lui, de fait il peut se montrer timide, alors qu'il est pourtant extraverti mais nous pouvons le percevoir comme introverti à cause de cela. L'extraversion ne consiste pas en la seule absence de timidité.

Lorsqu'il évolue, et apprendre à se connaître au fur et à mesure des expériences, qu'il fait l'acquisition d'une confiance en ses qualités propres, la distinction I/E doit se faire clairement ressentir

Enfin, j'espère ne pas avoir répondu à côté de la plaque ! Very Happy


Dernière édition par Heisenberg le Sam 07 Avr 2012, 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeSam 07 Avr 2012, 22:25

C'est quoi ce médicament ? Officiellement il offrait quoi comme effets ? Qu'est-ce que t'entends par "transformé en Jerry Lee Lewis" ? Very Happy


Je suis ado, je sais pas si je suis un très gros I ou un I léger, j'ai du mal à m'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
Heisenberg

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitimeSam 07 Avr 2012, 22:53

Quand j'étais ado, j'avais pas un gros I, je l'ai développé avec l'âge !

C'est un médicament qui stimule la mémoire et la création de nouvelles zones neuronales.

Les effets sont que tu as une bonne concentration même si très fatigué, ça améliore ta diction, ta vivacité d'esprit et chez moi ça a développé le Fe.

Je suis tenté de faire beaucoup plus de blagues et je sens moins la pesanteur d'un bloquage psycho, quant à exposer mon humour tordu qui peut plaire comme déplaire.

PS : je parlais de Jerry Lewis l'humoriste/acteur et non de Jerry Lee Lewis le rockeur. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Empty
Message(#) Sujet: Re: Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un refoulement peut-il pousser l'individu à changer de type?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» En quelle classe peut-on faire Le jeu de l'amour et du hasard ?
» Quel genre d'individu sera l'antéchrist
» Faut-il tailler un opuntia?
» peut-on amener un petit rérigérateur dans sa chambre ?
» Si quelqu’un ne naît d’eau et d’esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. — Jean 3:5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-