Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Doute sur mon type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 31
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 850

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeJeu 01 Déc 2016, 19:51

Ok, bon alors voilà. Je l'ai copié collé tel quel.

@Sarahlie a écrit:
Mes devises sont "je vais te démontrer logiquement pourquoi j ai raison de penser que j ai raison" et "avec méthode et volonté on arrive à n importe quel but "
J'y vois bien du Ti moi, de la pensée abstraite.
Citation :

"Je décortique chaque concept dissèque chaque idée."
Tout autant Ti. C'en est presque la définition.

Citation :
"J'ai une "liste de listes à faire" comme une liste de "choses que je veux faire dans ma vie"."
Possiblement J. Ça indique surtout une préoccupation pour l'avenir de façon générale ("dans ma vie").

Citation :
"Je suis féministe je me bats contre toute forme de discrimination et racisme tout en étant Juive orthodoxe profondément attachée à Israël"
Féministe + fière orthodoxe alors ça à priori ça sonne comme un beau paradoxe, à vrai dire un vrai mystère pour moi; cela dit il y a bien l'intuition introvertie est capable de combiner des choses à priori pas compatibles pour les autres. (edit : les ISxJ aussi peuvent être paradoxaux, mais de façon peu volontaire; plutôt parce qu'ils sont prompts à additionner des règles de vie sans les relier entre elles dans un système de pensée formant l'ensemble de la réalité).
Et puis dépend de quel féminisme on parle, ou encore, de dans quelles proportions ils projettent leur mode de vie sur la société.
Personnellement j'ai de l'admiration pour les personnes qui, tout en ayant un mode de vie peut-être sévère avec eux même et des croyances partagées par un seul groupe, sont capables non seulement de tolérer mais encore de défendre le droit des autres à avoir leur propre mode de vie.
Ça montre qu'ils ont une conscience plus forte et plus large que les puissants déterminants sociaux qui les ont couvé et formé.

Citation :
chant, photographie, recherches sur les orques et les chevaux, randonnées, la nature, rêver, découvrir, "me prendre la tête" avec des questions existentielles et mathématiques à la fois, les dessins surréalistes,
Généralement on ne devrait pas typer sur des activités, mais tout ceci évoque plutôt l'introversion et le tempérament idéaliste (INFx), que suis probablement moi aussi.
J'aurais tendance à relier "dessins surréalistes" avec l'intuition, I ou E peu importe.
Sinon tu montres encore un intérêt pour les formes les plus abstraites de raisonnement et de logique (Ti), par contraste avec une logique empirique et pratique (Te).

Citation :
pour les interactions sociales oui mais dans deux cas uniquement;
1/avec quelques rares personnes que j'apprécie vraiment
2/ lors d'un événement national ou religieux dont j'apprécie le symbole; exemple une fête où des milliers de personnes sortent dans les rues pour chanter danser et prier ensemble. j'aime sentir que je suis reliée à ces gens et qu'il y a une unité.
le point 1/ peut évoquer l'introversion bien que ce ne soit pas exclusif.
le point 2/ met en avant l'expérience partagée jusque dans une harmonie interpersonnelle donc plutôt du sentiment extraverti (Fe). Depuis le début j'ai quand-même l'impression de lire un profil d'INFJ, on peut commencer à s'en douter.
Les IxTP seraient bien trop peu réceptifs non seulement aux événements de grande ampleur (aux événements tout court en fait..) et ne seraient pas intéressés par les expériences sociales que tu décris hormis peut-être en très petit comité et avec des personnes qui peuvent les mettre en très grande confiance durant un bref moment.
Mais gardons à l'esprit qu'un INFJ peut très bien avoir horreur des foules, car il est déterminé par son intuition (d'orientation introvertie) bien avant le sentiment extraverti. C'est difficile pour lui car il est à la fois attiré par les gens, et fatigué par de grandes sommes d'informations sensorielles à gérer momentanément.

Citation :

J'étais une petite fille solitaire intelligente beaucoup trop mature créative pleine d'imagination très timide qui lisait énormément. Mes livres étaient (et sont toujours) organisés par dégradé de couleur (ma punition était l'interdiction de lire!). Je me baladais dans la rue, au supermarché avec un bouquin ouvert tout en marchant (je le fais encore d'ailleurs; d'ou ma photo).
Bon... j'ai envie de dire Intuition introvertie dominante mais je comprends tes doutes avec ce que tu dis ensuite, et puis ta façon d'organiser les choses par catégories ainsi que de recroiser les éléments peut évoquer tout à fait une dynamique entre Si/Ne et Te, c'est à dire un type ISTJ. C'est qu'il y a quand-même le gout pour l'abstraction, et tout ce que nous avons évoqué plus haut, qui tend vers du Ti donc plutôt de l'INFJ ou de l'ISFJ selon moi.

et

Citation :
dans mon système de pensée je recherche automatiquement les paradoxes: quand j'entends une théorie je cherche l'endroit où elle se contredit; en trouvant le paradoxe/ la faille je peux éliminer tout ce qui ne marche pas et peux garde ce qui est logique et qui s'emboîte et me voilà enfin arrivée à la vérité souveraine ô but ultime. C'est extrêmement agaçant pour mes interlocuteurs (conjoint et professeurs sont les premiers énervés) de sentir que je cherche à démolir leur théorie en versant de l'acide dessus pour voir ce qu'il reste en diamant à la fin, mais premièrement je ne sais faire autrement et deuxièmement mon intention est pure je ne cherche pas à énerver mais à comprendre sincèrement et creuser jusqu'au bout la théorie qui m'est exposée dans un souci de vérité.
Ce paragraphe avec la récurrence du "paradoxe" comme fondement de tes analyses m'évoque d'autant plus l'intuition introvertie.
J'ai vraiment envie de te typer INxJ en fait, mais j'hésite encore à cause de tout ce que tu dis après. C'est que les contradictions existent chez les ISTJ ou les ISFJ aussi, mais généralement plus par la dissociation qui existe entre les idées qu'ils traitent et qu'ils ne s’intéressent pas à résoudre concrètement (axe Si/Ne).
Un INTJ ou un INFJ ferraient des liens entre les idées pour en tirer la meilleure direction possible d'interprétation, alors qu'un ISTJ ou un ISFJ s’accommoderait simplement de règles concrètes et quand ils font des liens c'est plus entre des événements concrets (pour les retracer comme un détective) plutôt qu'entre des idées.
Au fait, as-tu parfois envie de déconner et de dire ou faire des choses complètement légères et inattendues alors que d'habitude la fantaisie aurait tendance à te mettre mal à l'aise ? Auquel cas ça pourrait illustrer l'axe Si/Ne.

Voici la structure des types évoqués, en fonctions cognitives :
INFJ : Ni + Fe + Ti + Se
ISFJ : Si + Fe + Ti + Ne
ISTJ : Si + Te + Fi + Ne

Tu peux peut-être te servir de la différence existante entre Ti et Fi pour déterminer ce qui est plus présent chez toi en terme de principes et de valeurs (le pourquoi de tes jugements).
Ti déduit des relations entre les idées qu'il décortique une plus grande précision dans les définitions de concepts, pour en tirer des principes disons "purs" c'est à dire séparés du tangible. (les mathématiques, la métaphysique, la philosophie, sont des activités qui vont souvent dans ce sens).
Fi déduit des relations entre les sentiments, les convictions intimes, qu'il cherche à expliciter, et de ces relations il tire des conclusions en matière d'éthique, de comportement adéquat/intègre, qui deviennent des valeurs personnelles (le sentiment n'est pas verbal au départ, et parfois ne le devient jamais, d'où le support artistique comme expression).

Ti va de pair avec Fe, le sentiment extraverti, ce qui implique généralement un prisme universel de pensée, donc adaptable et souhaitable pour les autres personnes car il permet de communiquer et coexister avec eux (des règles communes, de langage ou de comportement, des accords commerciaux, des conventions, etc). On intériorise la règle. ("Parce que nous sommes tous suffisamment capables d'une empathie réciproque nous devons garantir la paix" dira le Fe dominant; "Le concept de paix signifie ceci, peut ou ne peut se définir comme cela, etc" dira le Ti dominant).
Fi va de pair avec Te, On extériorise des règles auxquelles on se tient personnellement, ce qui implique de s'imposer par retrait ou par initiative vérifiable dans le tangible ("je ne tuerais point, même si c'est la règle" dira un Fi dominant; "j'ai le devoir de servir mon camps car on sait que tel processus aura telle conséquence et c'est réaliste" dira un Te dominant).

Quand le Ti est derrière le Fe et que celui-ci ne lui laisse pas ou peu de place, la personne peut ne faire preuve que d'un pragmatisme des sentiments et des émotions (maître Yoda powaa) qui délaisse l'honneur aux claires/purs principes motivateurs d'origine en faveur de l'appartenance au groupe ou à la relation.
Quand le Fi est derrière le Te et que celui-ci ne lui laisse pas ou peu de place, la personne peut ne voir qu'une portion des conséquences (celles n'impliquant pas le facteur humain) et délaisser les valeurs/le sens qui motive une initiative.

Enfin, dernier petit coup de pouce, je pense qu'on peut dire d'une personne dirigée par Fe qu'elle a plus de chance de s'opposer à la brutalité qu'à l'autorité, alors qu'une personne dirigée par Fi a plus de chances de mal réagir à toutes formes de contraintes.


Edit: bon c'est ce que j'avais écrit avant de lire le deuxième pavé.. et d'en faire un autre à mon tour. Lol
Toutefois la deuxième partie est (sera) bien plus fouillée, alors que dans celle-ci j'avais initialement sauté des paragraphes pour ne me contenter que d'en résumer ce qui d'après moi constitue le fond.




_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 31
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 850

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeJeu 01 Déc 2016, 19:52

Suite (bon courage si nécessaire Embarassed )

arf la partie "analyse et perfectionnisme" fait plutôt NP/SJ, et plus T que F, du moins jusqu'au moment où tu évoques ce désir de dépasser des notions opposées en apparence (très fréquent chez les NJ).
En tout cas, je vois toujours du Ti et du Fe pour les fonctions de jugement, et je vais m'employer à expliquer pourquoi je te voyais plutôt IxFJ dans ton pavé précédent.

@Sarahlie a écrit:
Je n'accepte un argument que si je l'ai séparé du reste, regardé à la loupe sous tous les angle, considéré la solidité des liens qui le rattachent aux autres éléments et ensuite remis dans la fonction générale et que cela marche encore.
Il faut voir mais l'intuition introvertie ne me parait pas exclue dans la mesure où tu cherches à tout replacer dans l'ensemble au final. A contrario l'analyse dissociant les éléments entre eux pour voir leur cohérence interne, les évaluer sous tous les angles, ça pourrait fonctionner dans un mix d'intuition extravertie et de sensation introvertie, ce qui est plus l'apanage des NP et des SJ.

Le reste du paragraphe montre des aspects fréquents chez les IN (conception d'une pensée métaphysique).
Tu dis que tu vas au bout d'un argument, que tu passes des heures à cela, ce qui peut évoquer une dynamique entre Ni et Ti (IxFJ), plutôt que du Te et du Fi (IxTJ). Une personne utilisant Te et Fi (surtout l'INTJ) aurait d'avantage tendance à tester empiriquement et directement les choses, à ne pas s’attarder sur la formulation de la pensée en profondeur.
Du reste, quand tu dis que c'est pour le plaisir que tu écris, ça peut référer à une raison plutôt qu'à un processus, le "pourquoi" plutôt que le "comment" ("C'est pour le plaisir"), ce qui serait plus le terrain de l'énnéagrame que du MBTI. Néanmoins je reste toujours sceptique sur ce domaine alors je ne veux pas trop m'avancer.
Citation :

Ce qui peut contredire mes plans: l'imprévu (que j'essaie de maîtriser) et les paramètres humains (surtout les impulsifs qui changent d'humeur) que j'essaie de "contrôler".
Citation :
j'essaie jusqu'au bout d'adapter la réalité çà ce "qui doit être".
Bon, on peut mettre un trait sur la possibilité NP je crois (au regard de quasiment tout le reste qui va dans le même sens que ce que tu dis ici) Smile

Citation :
Quand il n'y a rien à faire pour sauver le plan je déprime, je ressasse le passé analyse tout ce que j'ai mal fait ou que les autres ont mal fait, où ça a coincé, je me plaint quotidiennement et m'imagine dans le scénarios où tout aurait marché.
Le scénario où tout aurait marché ou bien les scénarios où tout aurait marché ? ^^ En tout cas ça semble relever du tempérament idéaliste plutôt que d'une règle quotidienne à suivre parce que ce serait ainsi. Donc plutôt NF.

Citation :
Je peux aussi partir comme tu dis dans mille possibilités catastrophiques si je suis face à une situation où je rencontre trop de paramètres inconnus.
ça j'aimerais bien savoir ce qu'en pensent les autres; ce pourrait très bien aller avec l'intuition extravertie en inférieure comme suggérer par d'autres membres. Mais je pense que la dynamique Ni Se inférieur aussi fonctionne.

Citation :
Je peux aussi devenir hyper sensible face aux gens qui émettent des attaques personnelles. Qu'on juge mon raisonnement ne me gêne pas tant qu'on est respectueux envers ma personne. Si cela devient personnel je suis blessée
ça c'est peut-être juste humain, mais on aura tendance à penser à la préférence F.

Citation :
Face à un groupe personnes qui me fait peur hyper anxiété et je peux même devenir complètement bête quand je me sens "différente" face au groupe (rentrer un plat à l'envers etc).
Des traits indépendants du MBTI à mon avis, bien que l'on ait la (plutôt mauvaise) habitude de lier le degré de l'émotivité avec le "sentiment".

Citation :
Me perdre dans mes réflexions et la logique en oubliant le monde réel.
Introversion, IN notamment.

Citation :
Sûre de mes intuitions et de la logique de mes raisonnements et cela ne tient pas compte des sentiments des autres qui se sentent écrasés
Si tu es sûr de tes intuitions au détriment de l'avis des autres, je suis tenté de ressortir l'hypothèse de l'intuition introvertie dominante. INxJ, plutôt INFJ. En plus dans ce profil l'intuition est fermement reliée à la logique intérieure/abstraite (Ni/Ti). Donc si on remet en cause l'un ou l'autre, (la vision/perspective ou bien la logique) tout s'effondre pour l'individu qui est constitué prioritairement par cette dynamique. Smile

Citation :
intransigeante envers moi même et les autres
Souvent chez les IxxJ, là encore.

Citation :
J'ai une excellente capacité d'introspection, Pour moi la critique pour la critique est un but en soi car elle permet d'accéder au savoir à la vérité.
ça fait encore très Ti, mais ce qui est amusant avec ces phrases occasionnelles que tu sors c'est que ça correspond souvent à ce qu'on entend dans la bouche d'une personne qui a ce processus en dominante et non en tertiaire. Un IxTP plutôt qu'un IxFJ quoi. Ce n'est ceci dit pas étonnant, étant donné que de nombreuses personnes d'un de ces deux types sont prises ou bien se prennent pour l'autre.

Citation :
Je suis la première à analyser chacune de mes pensées et actes. je suis très honnête envers moi même, j'arrive à m'analyser avec un regard extérieur, je contredis chacune de mes "théories" , les visionne sous différents angles avant de cocher V dans ma tête. Une fois que c'est coché il est extrêmement difficile de me faire changer d'avis:
Premièrement car mes intuitions sont presque toujours vraies je prédis bien ce qui va se passer je vois les choses avec de la perspective et de la profondeur les deux combinées donnant une vision complexe (non pas dans le sens compliqué du terme mais "à multi dimensions"),
Deuxièmement car j'ai déjà réfléchi à chaque argument et à chaque contre argument pouvant lui correspondre. J'ai l'esprit de contradiction. Mais pas pour énerver ou provoquer mais dans une sincère soif de vérité de creuser et de comprendre.
INxJ, etc etc, ...
La dernière phrase va d'autant plus dans le sens de IxxJ bien que ce soit anecdotique.

Citation :
Du coup je paraît (et suis parfois) très hautaine pour 2 raisons:
1/ avant même qu'on ne m'expose un autre point de vue je suis presque sûre que au bout du compte cela ne tiendra pas que le point de détail qu'on m'explique ne change pas la ligne directrice et que ma théorie a 90/100 de chance d'être meilleure.
Tu te tiens sur ta ligne pourvu que tu te sois convaincue de sa véracité toi-même, et ne prend pas en compte les détails intermédiaires. Je comprends qu'on puisse voir du NT. Mais on peut tout aussi bien voir une INFJ très sur l'axe Ni/Ti, comme je le disais (tu en as un exemple inédit sur ce forum).

Citation :
2/ J'écoute quand même (car je suis ouverte à changer ma théorie si je trouve A/l'argument pertinent B/ que cet argument peut rentrer dans les lignes directrices du concept.)
L'attention à l'argument malgré peu de prédisposition peut tout à fait aller avec l'IxTJ, mais la conscience et la volonté de (ne pas) blesser s'en éloigne. La façon que tu as de décrire la susceptibilité de tes interlocuteurs évoque plus le sentiment introverti (Fi) que celui extraverti toutefois (Fe). Est-ce que tu as tendance à voir ce profil chez les autres, comme un miroir de quelque chose que tu gardes enfoui ? (:xd oui je sais je pars dans la psychanalyse de comptoirs).

Citation :
Je vois naturellement l'idée et le plan généraux du coup je suis très tentée de sauter les étapes pour arriver au but. Mais j'essaie de ne pas le faire (même si je craque encore): je pense que je peux optimiser l'efficacité en suivant une méthode rigoureuse car même si c'est moins grisant c'est plus sûr: cela me permet de vérifier si tout colle et je sais que mon intuition première va être de toute manière confirmée, donc je gagne à tous les plans.
Toujours INxJ, pour moi. De plus, dans la suite tu évoques éprouver du mal à procéder par étapes, ce qui écarte encore un peu plus l'hypothèse IxTJ. Tu sembles n'avoir absolument aucune forme de pensée séquentielle (adieu SJ ?).

Citation :
Selon le même raisonnement comme je suis consciente de mon naturel étourdi (j'oublie ma valise dans le bus car je suis encore dans mon roman en descendant ou bien j'oublie carrément de descendre du bus pour la même raison), maladroit (j'ai des bleus de partout) alors je m'efforce d'être ordonnée.
Bienvenu chez les IN. haha

Citation :
Pour répondre à Maeghan je ne pense pas que les intj soient immoraux. Je pense que les istj ont un rapport à l'éthique plus développé et c'est mon cas. J'ai une conscience intuitive naturelle du bien et du mal (et aussi un sens du devoir développé c'est vrai).
ok, ça te fera une interrogation à recroiser mais, comment compare-tu sur ce plan l'ISTJ avec l'INFJ (et l'ISFJ) ?

Citation :
Ce qui m'insupporte le plus chez autrui.
Je dirai que c'est l'union de réactions viscérales avec un raisonnement sans connaissance ni logique. La lâcheté intellectuelle pour soutenir des peurs des instincts de la haine ou tout autre sensation animale non défendue par la logique. Ce n'est pas l'idée qui est défendue mais des instincts et des sentiments, leur peur de voir leurs petites habitudes presque aussi rassurantes qu'idiotes chamboulées. Se cacher derrière la religion avec des arguments irrationnels pour justifier sa bêtise par exemple
ahh la cible "animale" des INFJ, le mal des instincts, toujours imprévisibles, et de la sensation extravertie :rollingeye: (pardon pas pu m’empêcher :xd). Au passage ce n'est pas une tentative d'hypnose ou de te convaincre subtilement que tu es INFJ; c'est juste que ça m'évoque ce type. La phrase suivant semble toutefois cibler un autre type de sensitif (l'ISxJ pieux et redondant, la sensation introvertie).

Citation :
L'adage post moderne "accordons nous sur un désaccord" m’énerve particulièrement. Non toutes les opinions ne se valent pas loin de là et la volonté de ne pas faire de vagues ou préserver l'harmonie et la tranquillité n'est certainement pas une raison valable à mes yeux pour faire fi de ce qui est logique et rationnel.
Si l'harmonie et la tranquillité aux dépends de ce qui est logique et rationnel ne sont pas bienvenue, y a t-il un ou plusieurs cas dans lesquels ils sont la bienvenue ? Je pose la question un peu pour la même raison que tout à l'heure, pour distinguer le "pourquoi" et le "comment", car tu sembles parler plus "d'une raison" que d'un processus en soi. A propos, favorise-tu la logique et le rationnel par nécessité ou bien par reflex naturel ? Cela va t-il contre une de tes prédispositions (comme le désir de ne pas blesser par exemple) ?
Très souvent, l'INFJ ne dirige et ne s'impose que par nécessité, sans quoi il évite ce genre de circonstances. En tout cas ta conception de "l'opinion" me rappelle énormément notre ami mentionné tout à l'heure, quoique ce serait dans un autre genre. Et je comprends tout à fait ton agacement devant l'opinion non renseignée quoique je puis être ouvert et moi-même très utilisateur d'une intuition moins rigoureuse pourvu que je vois qu'elle soulève un point pertinent.

Citation :
Je trouve plus sûr de suivre les chemins déjà tracés et d'ailleurs je n'ai pas du tout d'esprit d'initiative quand il s'agit de concret d'application, de matériel. Je peux être très "bête et méchant", appliquer bêtement la règle et c'est tout. Par contre pour les idées théoriques là c'est le contraire j'aime en explorer de nouvelles et je remets chaque système en question et chaque élément du système et si un truc ne marche pas je le rejette dans la globalité.
Bon ok là on a notre ambiguïté habituelle.

Citation :
Si je peux être moi même sans sortir du lot je préfère. Depuis petite j'aspire à être normale j'essaie d'apprendre les codes et de m'intégrer. Enfant je renonçais à tout pour m'intégrer sauf à mes valeurs et à la logique. Aujourd'hui je préfère être moi même et différente plutôt que de renoncer à être moi pour rentrer dans le moule. Donc j'assume mes opinions originales je me mets des gens à dos en toute conscience je suis une juive orthodoxe à dreadlocks (ce qui est très atypique en Israel) qui met des robes des années 40 et je m'en fiche.
Ah ça doit être original en effet ^^
Mais dans l'ordre des choses, l'intégration a semblé primordiale pour toi (si on tient compte que l'enfance illustre les processus dominants). Apprendre les codes pour s'intégrer peut référer à la dynamique Fe-Ti ou bien à l'énnéagrame 6... Quand tu dis "mes valeurs", de quel ordre étaient elles ? Étaient-elles collectives ? Se référaient-elles à la fidélité à un groupe concret, voir conçu abstraitement ? Ou bien ces valeurs étaient très intimes, personnelles, fréquemment en déphase avec le réel de toute société autour de toi ? Enfin bref, tu as sûrement saisi le discernement que j'essaye d'avoir entre la possibilité Fe-Ti et Fi/Te.
En tout cas, je vois toujours du Ti et du Fe pour les fonctions de jugement, et je vais m'employer à expliquer pourquoi je te voyais plutôt IxFJ dans ton pavé antérieur.

Citation :
Je n'accepte un argument que si je l'ai séparé du reste, regardé à la loupe sous tous les angle, considéré la solidité des liens qui le rattachent aux autres éléments et ensuite remis dans la fonction générale et que cela marche encore.
Il faut voir mais l'intuition introvertie ne me parait pas exclue dans la mesure où tu cherches à tout replacer dans l'ensemble au final. A contrario l'analyse dissociant les éléments entre eux pour voir leur cohérence interne, les évaluer sous tous les angles, ça pourrait fonctionner dans un mix d'intuition extravertie et de sensation introvertie, ce qui est plus l'apanage des NP et des SJ.

Le reste du paragraphe montre des aspects fréquents chez les IN (conception d'une pensée métaphysique).
Tu dis que tu vas au bout d'un argument, que tu passes des heures à cela, ce qui peut évoquer une dynamique entre Ni et Ti (IxFJ), plutôt que du Te et du Fi (IxTJ). Une personne utilisant Te et Fi (surtout l'INTJ) aurait d'avantage tendance à tester empiriquement et directement les choses, à ne pas s’attarder sur la formulation de la pensée en profondeur.
Du reste, quand tu dis que c'est pour le plaisir que tu écris, ça peut référer à une raison plutôt qu'à un processus, le "pourquoi" plutôt que le "comment" ("C'est pour le plaisir"), ce qui serait plus le terrain de l'énnéagrame que du MBTI. Néanmoins je reste toujours sceptique sur ce domaine alors je ne veux pas trop m'avancer.

Citation :
Ce qui peut contredire mes plans: l'imprévu (que j'essaie de maîtriser) et les paramètres humains (surtout les impulsifs qui changent d'humeur) que j'essaie de "contrôler".
"j'essaie jusqu'au bout d'adapter la réalité çà ce "qui doit être"."
Bon, on peut mettre un trait sur la possibilité NP je crois (au regard de quasiment tout le reste qui va dans le même sens que ce que tu dis ici) Smile

Citation :
Quand il n'y a rien à faire pour sauver le plan je déprime, je ressasse le passé analyse tout ce que j'ai mal fait ou que les autres ont mal fait, où ça a coincé, je me plaint quotidiennement et m'imagine dans le scénarios où tout aurait marché.
Le scénario où tout aurait marché ou bien les scénarios où tout aurait marché ? ^^ En tout cas ça semble relever du tempérament idéaliste plutôt que d'une règle quotidienne à suivre parce que ce serait ainsi. Donc plutôt NF.

Citation :
Je peux aussi partir comme tu dis dans mille possibilités catastrophiques si je suis face à une situation où je rencontre trop de paramètres inconnus.
ça j'aimerais bien savoir ce qu'en pensent les autres; ce pourrait très bien aller avec l'intuition extravertie en inférieure comme suggérer par d'autres membres. Mais je pense que la dynamique Ni Se inférieur aussi fonctionne.

(oops j'avais déjà répondu à celle-ci mais j'ai d'avantage développé)
Citation :
Si je peux être moi même sans sortir du lot je préfère. Depuis petite j'aspire à être normale j'essaie d'apprendre les codes et de m'intégrer. Enfant je renonçais à tout pour m'intégrer sauf à mes valeurs et à la logique. Aujourd'hui je préfère être moi même et différente plutôt que de renoncer à être moi pour rentrer dans le moule. Donc j'assume mes opinions originales je me mets des gens à dos en toute conscience je suis une juive orthodoxe à dreadlocks (ce qui est très atypique en Israel) qui met des robes des années 40 et je m'en fiche.
Ah ça doit être original en effet ^^
Mais dans l'ordre des choses, l'intégration a semblé primordiale pour toi (si on tient compte que l'enfance illustre les processus dominants). Apprendre les codes pour s'intégrer peut référer à la dynamique Fe-Ti ou bien à l'énnéagrame 6... Quand tu dis "mes valeurs", de quel ordre étaient elles ? Étaient-elles collectives ? Se référaient-elles à la fidélité à un groupe concret, voir conçu abstraitement ? Ou bien ces valeurs étaient très intimes, personnelles, fréquemment en déphase avec le réel de toute société autour de toi ? Enfin bref, tu as sûrement saisi le discernement que j'essaye d'avoir entre la possibilité Fe-Ti et Fi/Te.
Il faut aussi savoir que comme chez tout type la dynamique entre la dominante et la tertiaire peut paraître plus évidente, des aspects voir l'entièreté de l'auxiliaire peuvent être négligés et ressortir à l'âge adulte avec le développement du type. Donc si tu es INFJ tu as peut-être développé tes idées et une rigueur dans ta vision métaphysique des choses, dans ton point de vue sur l'être humain ou la société, quitte à être assez séparée du monde. Puis dans un deuxième temps et avec le soucis de communiquer ces "vérités", de te sociabiliser d'avantage, d'apprécier aider les autres, tu aurais développer cette partie sociable de toi-même qui était là et même fondamentale pour toi mais jamais concrètement épanouie.

Citation :
L'innovation: Je suis rassurée par les règles j'aime ce qui est prévu et je respecte l'autorité. Mais de la même manière je suis parfois la seule à m'opposer quand j'ai la conviction que les règles sont idiotes illogiques ou pire immorales
ça pourrait tout à fait illustrer l'énnéagramme 6.

Citation :
J'arrive donc à me lier et à parler avec des gens à qui je n'aurai jamais adressé la parole il y a quelques années, à rire à consoler à m'exprimer. Cela me plaît beaucoup. Mais c'est un côté plus secondaire en moi, que j'ai développé avec le temps et une nouvelle culture qui me correspond plus. Et surtout ce n'est jamais spontané c'est peut être sincère mais c'est toujours réfléchi avant et analysé après. Et il y a aussi une raison égoïste à cela: j'ai envie de me sociabiliser de m'améliorer et j'ai envie de me renvoyer une image de quelqu'un qui aide alors je visualise ce que cela veut dire et je l'applique.
Renvoyer l'image de quelqu'un qui aide peut référer à l'énnéagramme 2 (avec un lien vers l'originalité du 4, milieu "qui me correspond mieux" etc), et "alors" un processus de visualisation qui va probablement avec le tempérament NF ou NT (cherchant le sens, la signification, pour l'appliquer ensuite, en être un modèle, etc).

Citation :
En revanche je n'ai pas de difficultés à exprimer mes sentiments puisque je sais m'analyser comme si j'étais une personne extérieure ou presque, je sais aussi analyser les autres j'ai des bonnes intuitions alors je suis les méthodes de communication des livres de psychologie pour communiquer
Depuis longtemps ?

Citation :
Déjà je n'aime pas travailler avec d'autres personnes et ce pour différentes raisons, et encore plus si c'est en groupe. Si j'y suis forcée je préfère exécuter. Quelques rares fois j'ai été obligée de diriger et effectivement je m'en suis très bien sortie , j'étais anxieuse mais bizarrement plutôt à l'aise, j'en ai été extrêmement surprise, je peux même aimer ça et je viens de découvrir que dans le cas très rare où je me sens en confiance je pouvais être extrêmement convaincante.
Tu es certainement très introvertie à la base. Les INFPs, définis par un fort sentiment introverti, n'aiment généralement ni gouverner, ni être gouvernés (les contraintes, les responsabilités, tout ça...). Les INFJ de leur coté, sont réticents à la brutalité, ne recherchent pas le pouvoir à priori mais s'y emploient sérieusement s'ils pensent que c'est nécessaire (au nom de tels principes, dans telles circonstances, etc).

Citation :
je ne sais pas si je dois répondre selon ma nature (résultat intj) ou sur ce que je m'efforce de faire et qui à force d'autodiscipline devient de plus en plus automatique (résultat istj). Si l'on part du postulat que l'on est ce que l'on choisit d'être (c'est un de mes principes de vie) alors je serai plus ISTJ.
Tu choisirais donc d'être ISTJ mais avec un processus qui peut tout à fait évoquer un profil INxJ, ce dernier allant souvent de pair avec des personnes prioritairement confrontés aux notions de "dessein", de "devenir", et l'idée que la clarté de leur vision leur donne une très forte confiance en eux pour la réaliser, pour parvenir aux objectifs de développement qu'ils se fixent. Pour moi c'est cohérent avec tout ce que j'ai lu.


Citation :
L'axe S/N me donne une impression de complémentarité et l'axe F/T me donne plus l'impression de s'opposer mais je n'ai pas encore assez compris le sujet pour "signer".
Voilà qui est prudent.^^ Si cela fait penser à un profil type IxxP avec une complémentarité entre N et S, il faut se souvenir des règles (en théorie...) du développement dans le mbti. Éprouver une plus forte tension entre les deux fonctions de jugement peut en effet marquer le passage de l'un à l'autre durant lequel on a l'impression que le précédent est remplacé par le second. Si on te vois INFJ comme j'ai eu tendance à le faire, ça pourrait être cohérent en cela que tu es peut-être toujours en train de développer ton sentiment extraverti en lien avec ta logique/pensée introvertie/abstraite, un processus toutefois qui correspondrait bien à la tension entre une fonction auxiliaire (ici Fe) et tertiaire (Ti). La question qui permettrait de trancher demeure : est-ce que cette tension existe depuis que tu es petite ou bien elle est récente.

Voilà pour ma "petite" (grosse... oups) contribution. Smile




Phae a écrit:
Comme tu es de confession juive, je t'invite aussi à consulter ces topics qui pourraient peut-être attiser ta curiosité :
Razz Warf, ces topics à la base ne sont pas un édifice de savoir, mais une tribune pour prêcheur ou pour tout militant souhaitant décrire ce qui diffère de sa propre moralité (ou bien des pensées supposées de Dieu) dans les termes les plus mauvais et repoussants qui soient. Mais apporter un regard alternatif ou une contre-argumentation ferait effectivement du bien au topic et à ce forum d'ailleurs, histoire ne serait-ce pour commencer, que de passer d'un ton militant à un ton descriptif qui permette d'avoir une base informative sur laquelle le jugement moral (et militant si on veut) peut ensuite se poser.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: μαllollo Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeJeu 01 Déc 2016, 21:06

Merci μαllollo


Oui la contradiction automatique non par provoc mais par réel besoin et sincère recherche de comprendre c'est une de mes plus fortes caractéristiques au niveau cognitif

Je tiens à souligner même si je me sens vraiment moi même que je me sens vibrer ainsi, cela arrive moins fréquemment que mon côté trop rigide. Et qu'est ce que c'est ce fonctionnement stp? 

duo 9w1 et 1w9 c'est une bonne relation?


Dernière édition par Sarahlie le Ven 02 Déc 2016, 02:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeVen 02 Déc 2016, 02:00

GBat 


Quelle analyse! Merci de ton temps de tes efforts et de ton aide 


c'est très intéressant et me fais voir d'autres aspects


(Par contre adieu SJ? non! je m'efforce de l'être depuis tellement longtemps!




Je vais te répondre mais il va me falloir du temps pour bien assimiler tes analyses


d'ailleurs peut être que tu seras moins dans le flou après mon prochain et j'espère dernier bloc de données


Pour ce qui est du "débat?" sur les différentes religions du peu que j'en ai vu je me demande si c'est effectivement un débat ouvert et enrichissant (on n'est pas obligés d'être d'accord au contraire) ou bien du prosélytisme se défendant sur la négation de l'Autre. Perso le ton ne me plait pas, bien qu’extrêmement riche à analyser psychologiquement. 
Et puis il faut rappeler 
1/ que chaque religion pet être vue et interprétée de manières différentes (70 pour le judaïsme Smile ) 
2/ que chaque personne ne représente pas "sa" religion mais elle même uniquement. (j'avoue que j'ai un peu tendance à croire que ma vision  de la Torah est objectivement meilleure sur certains points quand j'en entends certains). Ce que je veux dire c'est que chaque personne ne représente qu'elle même sa vision personnelle et son savoir plus ou moins limité. J'ai connu assez de mouvements juifs différents et des personnes pratiquant de manière complètement opposée (malgré une base commune) pour le savoir. Et puis mon père et ma grand mère sont chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeVen 02 Déc 2016, 03:17

Merci de votre aide






Questions théoriques
 
[size=40]Si l'on parle de tempérament pourquoi je me retrouve chez les rationnels et les gardiens (plus avec les rationnels) alors que ce ne sont non pas des types mais carrément  des tempéraments différents?[/size]
 
[size=40]Si l'on parle fonction, sachant [/size]
[size=40]1/ istj et intj sont pour moi deux résultats envisageables (je n'exclue pas isfj et infj)    et [/size]
[size=40]2/ il y a un fossé entre N dom/S inférieure et S dom/N inférieure[/size]
[size=40]comment se fait il qu il soit si difficile de choisir entre mon S et mon N et que j ai l'impression d'avoir les deux (S et N)  et qu'ils sont complémentaires? (plus que F et T)[/size]
[size=40] Sous un autre angle si[/size]
[size=40]1/ il n'est pas évident de choisir entre mon N et mon S[/size]
[size=40]2/  istj et intj sont pour moi deux résultats envisageables[/size]
[size=40]Comment cela est il possible qu'il y ait tant de différences entre un istj et un intj/ tant de différences entre N dom/ S inférieure et S dom / N inférieure?[/size]
 
 
En laissant tomber les 16 types un moment, j'ai étudié le modèle sur le site mbti:  la préférence S/N, les  8 fonctions et leurs dynamiques, les tempéraments et j'ai été assez surprise.  Je me base seulement  mon étude du site les conséquences sont donc relativement limitées mais cela m'a beaucoup avancée.
 
Je vous donne mes conclusions selon chaque page du modèle et ensuite je vous synthétise mes questions et mes conclusions :
 
Préférence S ou N;
[size=40]Très dur de trancher je me retrouve vraiment dans les deux .[/size]
[size=40] J'ai le sens du devoir et je remarque les détails chez les personnes par exemple s'il y a un nouveau meuble, je ne suis pas concise (S) mais pour ce qui est du raisonnement c'est plus du N: J'aime les idées théoriques,  le concept et je n'aime pas du tout la pratique, réaliser concrètement m'ennuie, je préfère le plan parfait à la perfection même s'il a moins de chance de se réaliser qu'un plan plus efficace et moins pur, "tout ou rien". J'en fait tous les jours la douloureuse expérience. D[/size]
[size=40]'où mon autodiscipline dans le but de renoncer à la perfection surréaliste au profit du pratique et méthodique (donc tirer vers le S) . [/size]
[size=40]J'ai l'impression d'avoir une nature très N ( niveau cognitif ) mais qu'avec le temps et la réflexion je trouve des avantages au S et que je m'autodiscipline à développer tout ce qui est S même si cela m'ennuie. [/size]
[size=40]Par exemple  les en métaphores , les symboles et idées théoriques parfois confuses et c'est ce que j'ai vraiment dans ma tête... mais je parle c'est (du moins j'essaie de mon mieux) avec du concret et des fait car je pense que c'est plus intelligible et rationnel. Et cela devient de plus en plus naturel surtout quand je suis face à un conjoint beaucoup plus flou et sentimental que moi (…P au max).[/size]
[size=40]Est ce qu'on peut avoir S et N très développés et être infj ou intj? D'ailleurs dans l'hypoyhèse  que je sois l'un ou l'autre commment les tests me donnent 50 intj/ 50 istj et que quand je fais le test istj ou intj c'est du 50/50 aussi ou presque?[/size]

 
Orientation de l'énergie E/I (je ne rentre pas encore dans leur hiérarchie)


[size=40]Intuition: Introvertie de manière certaine, je m'y retrouve totalement alors que Ne pas du tout.[/size]
[size=40]Pensée: Extravertie mais si je me retrouve aussi dans certains points de Ti .[/size]
[size=40]Sentiment:dur pour moi de trancher les deux me parlent: Fe car contact physique, je souris constamment et soutien moral; bévues sociales inexplicables, peur du regard de l'autre  et Fi car lien avec monde intérieur très riches valeur éthiques et spirituel écoulement des sentiments vers l’intérieur réfléchit à chaque interaction, peur de blesser l'autre . Mon F quel qu'il soit s'est développé récemment, avec le temps et plusieurs années d'adaptation à nouvelle culture avec plus de confiance en moi et aussi par volonté d'amélioration.Mais j'ai toujours été très sensible (c'est du F obligatoirement?) J ne suis même pas sîre à 100/100 de tout ça. Bref le F  reste confus (pléonasme).[/size]
[size=40]Sensation: introvertie surtout mais je me retrouve aussi dans Se (le fait que je sois tactile, qu'on me dise souvent que c'est agréable de voir une personne qui sourit tout le temps (petite ce n'était pas le cas).[/size]
 
[size=40]Je tiens à préciser que j'ai répondu de manière générale et qu'il y avait des cas particuliers. Par exemple je n’étais pas la même enfant à l'école et en famille[/size]
 
La dynamique des 8 fonctions:
[size=40]Petite enfance (donc fonction dominante): Intuition introvertie, je me retrouve parfaitement en tant que petite fille, c'est exactement ça c'est absolument flagrant à mes yeux tellement je me retrouve. Encore aujourd'hui d'ailleurs.[/size]
[size=40]Je me retrouve aussi beaucoup en tant que Sensation introvertie puisque j'étais très soignée et très sérieuse (je le suis toujours), un peu moins que Ni dom mais je garde quand même la possibilité d'une Si dom.[/size]
[size=40]Préado et ado (donc fonction auxiliaire): Te même si je garde la possibilité d'un Si ou Se[/size]
Jeune adulte (donc fonction tertiaire): Fe ou Fi mais F.
Milieu de vie (fonction inférieure): Aucune idée!  si ma théorie sur le S  est vraie (un pei plus bas) alors ce sera le S l'inférieure.
 
 
Les tempérament
[size=40]NT Rationnel: Je me retrouve parfaitement là dedans [/size] et depuis petite.
[size=40]NF Idéalistes et SJ Gardiens je vois beaucoup de similitudes (les listes ou le côté "une promesse est une promesse" pour les gardiens par ex) mais de manière moins flagrante. petite préférence pour le NF (que je retrouve depuis petite) par rapport au  SJ mais moins que NT[/size]
 
Les 16 personnalités  selon le descriptif uniquement (je n'ai gardé que les I..J mais si vous avez d'autres suggestions j'écoute):
[size=40]ISTJ ;je me retrouve dans tous les points de manière globale et j'ai 50/100 fois ce résultat[/size]
[size=40]INTJ :description parfaite sur la plupart des points mais sur quelques rares points aucun rapport (ex; j'aime le contact physique qui me donne l'impression de ne pas être différente mais acceptée) 50/100 fois ce résultat[/size]
[size=40]ISTJ :J'ai eu une fois ce résultat. (hormis le côté défenseur de la veuve et de l'orphelin que j'ai depuis petite,) je retrouve dans cette description ma "nouvelle" tendance de caractère que j'ai développé vers l'âge de 20 ans mais pas avant.[/size]
[size=40]INFJ: cette description ne me parle pas (je ne l'exclut pas car ce n'est qu'une vingtaine de lignes mais je ne me retrouve pas. D'ailleurs je préfère être juge qu'avocat! (trop de subjectivité)[/size]
 
[size=40]Comme je me retrouve parfaitement dans Ni et pas du tout dans Ne, la probabilité d'avoir Ni dom est plus forte mais ce n'est pas suffisant. (presque égalité entre Se et Si mais légère préférence pour Si)[/size]
[size=40]Si je synthétise je crois le tout je crois que cela donne plus de stat pour intj puis infj[/size]
 
 
Passage crise d'identité:
 
Si je suis INTJ alors;
[size=40]Pourquoi je me retrouve globalement dans tous les points de la description istj alors que intj pas en totalité?[/size]
[size=40]Pourquoi je me retrouve dans Si et dans Se?[/size]
[size=40]Si je suis intj d'ou me vient cette rigueur, pourquoi cette cette sensibilité au chant et à la photographie pourquoi petite je dessinais très bien?[/size]
[size=40]Pourquoi je m'attache aux objets et que j'ai des flashs de souvenirs, [/size]
[size=40]Pourquoi ce ce sens du devoir et de l'éthique ? (je ne peux pas m'identifier à un perso foncièrement mauvais même s'il est complexe et les intj apparemment le font)[/size]
[size=40]Pourquoi n'ai je pas de sens d'orientation que j'ai du mal avec la visualisation spatiale?[/size]
[size=40] Pourquoi est ce que je suis tactile et que je me soucie des autres et fais attention à ce qui pourrait leur faire plaisir?[/size]
[size=40]Pourquoi je n'ai pas "l'intelligence supérieure" que les INTJ ont l'air d'avoir?[/size]
 
Si je suis ISFJ  alors;
[size=40]Pourquoi je ressens  que mon F ne s'est développé que ces dernières années (encore pas certaine sur ce point) alors que mon tempérament NT est si fort depuis petite (sur ça je suis certaine).[/size]
[size=40]Pourquoi Ne ne me parle pas alors que je me retrouve dans Ni depuis que je suis petite?[/size]
[size=40]Pourquoi mon résultat aux dizaines de tests que j'ai fait est 50/50 istj/intj ?[/size]
[size=40]Pourquoi cela me ressemble mais uniquement à partir de mes 20 ans et uniquement quand je suis en confiance?[/size]
[size=40]Je contredis tout et ce depuis petite par pur amour et recherche de la vérité et je n'accepte pas la règle de maths si je ne la comprend pas je trouve une méthode autre et j'attends que les profs me démontrent qu'elle est fausse (et je le sais).[/size]
 
Si je suis INFJ alors
[size=40]Pourquoi je m'attache aux objets et aux souvenirs?[/size]
[size=40]Pourquoi je suis capable de me rappeler de détals chez les gens de ce qu'ils m'ont dit à telle date etc[/size]
[size=40]Pourquoi je ressens mon S plus fort et plus ancien que mon F et que mon T aussi est fort et ancien?[/size]
[size=40]Pourquoi je me retrouve dans Te et beaucoup moins dans Ti?[/size]
[size=40]Pourquoi quand je lis la description je me retrouve davantage dans les 3 autres types I..J que dans celui çi?[/size]
[size=40]Pourquoi mon résultat aux dizaines de tests que j'ai fait est 50/50 istj/intj et pas infj si c'est lui le bon?[/size]
 
Si je suis ISTJ alors:
[size=40]Si istj pourquoi j'ai l'intuition que intj me correspond plus que istj ?[/size]
[size=40]Pourquoi je me retrouve parfaitement dans Ni  et encore plus quand j'étais petite?[/size]
[size=40]Pourquoi je n'ai je pas conscience de mon corps pourquoi ne suis jamais dans le moment présent mais dans l'analyse du passé ou les spéculations du futur ?[/size]
[size=40]pourquoi j'e vibre pour l'amour du débat que j'aime l'étude pour l'étude, comprendre et contredire les théories et creuser les idées mais que je n'aime pas l’application concrète qui m'ennuie?[/size]
[size=40]Pourquoi je suis mon intuition (si elle a un minimum de logique) et petite même si elle n'en avait pas, et que je la suis même si je dois être  seule contre tous?[/size]
[size=40]pourquoi cette incapacité à vivre le présent et  à me connecter aux sensations de mon corps[/size]
 
 
 
Remarque en vrac:


[size=40]1/[/size]
Les types istj et isfj sont tres courant (infj est rare et femme intj est tres rare).[size=48]Depuis mes premiers souvenirs (2.5 ans) jusqu'à mes 19 ans environ je n'arrivais pas à m’intégrer et encore moins à trouver des gens qui pensent comme moi. Je n'ai presque jamais rencontré quelqu'un qui comprend mes théories et avec qui je peux en discuter  me sentant compris et mieux qu'il vienne me contredire ajouter sa pièce à l’édifice. Ce n'est pas une raison d’éliminer istj ou isfj à 100/100 mais sachant que ce sont les types les plus courants il est tres étrange que j'ai toujours été jugée parles autres (et par moi même) comme différente et bizarre , que j'ai vécu une quinzaine d'année dans la solitude sans arriver à parler à quelqu'un et que je fasse partie d'un type hyper courant. Même en étant INFJ j'aurai du faire quelques affinités cognitives non? [/size]
[size=40]2/L'homme avec qui je vis et qui est la personne me connaissant le mieux  me retrouve beaucoup en intj et me charrie ddessus Shocked '[/size]
 
[size=40]3/ J'ai une théorie sur la vision du  S et vos avis m'intéressent:[/size]
[size=40]Jusqu'à maintenant j'ai pris le S selon ce qui est écrit dans le modèle et selon ce que vous m'apprenez sur le forum: Je m'y suis retrouvée dans beaucoup de points (observation, sens du devoir, rigueur, intérêt artistique, détails…).[/size]
[size=40]Mais je me rends compte de quelque chose, cela fait des mois voire des années que je suis consciente (et qu'on me le dit) que je ne réagis qu'avec ma tête ou bien et si il y a autre chose un peu de avec mon coeur (et encore la plupart disent que ce n'est que la tête). Jamais avec mon corps mes tripes, je n'ai pas du tout conscience de mon corps de mes sensations (au sens premier du mot sensation. Et je ne vis que dans le passé ou le futur (à part deux situations )[/size]
[size=40] On m'a conseillé les les exercices de respiration pour prendre conscience de mon corps et du présent [/size]
[size=40]J'ai essayé et je rigolais toute seule je m'imaginais des situations sarcastiques (genre une fiente d'oiseau qui tombe sur la tête  et qui vient caser l'ambiance de la musique zen) Du coup je vais peut être essayer les cours de chant authentique puisque chanter me fait bizarrement ressentir le présent[/size]
[size=40] Je suis consciente qu'en fonctionnant avec la tête uniquement (NT?)j'ai un gros travail à faire sur le coeur (j'ai déjà commencé) et encore plus sur le corps (surtout avec un conjoint qui y met beaucoup d'importance). [/size]
[size=40]Si le S signifie être à l'écoute de son corps, vivre au présent etc alors le problème de différenciation entre le S et le N n'existe plus car le S serait ma fonction inférieure, celle qui m'est le plus dur de développer[/size]
[size=40]Cela se tient? (Si non il y a toujours le même problème de difficulté entre mon N et mon S [/size]
[size=40]et si oui ça se tient il faut quand même que je sache d'où me vient ma rigueur mon sens du devoir de l'observation et du détail[/size]
 

J'ai posé des questions zxistentielles (_la moet la religion ) très tôt.

Parfois j'ai l'impression d'être sans coeur et d'etre tres dure + ça ce n'est pas qu'une impression). Alors je joue sur mon côté fragile (je suis petite mes piefs rentrent dans du 33, très fine et je fais trés jeune) pour donner  à moi même et aux autres une image plus douce (et pourtant je n'aime pas qu'on m'infantilise qu'on me porte ma valise si je me débrouille toute seule).

A force d'observer les gens et de vouloir m’intégrer je sais parfaitement bien analyser l'humain, je fais de très bonnes analyses (cela énèrve beaucoup) même sur leur part plus "subconsciente" et cela s'avère juste en général. Mais toujours pas interagir avec eux.
Petite je tombai toujours à côté de la plaque. ex; tout le monde joue aux barbies donc même si je hais ça je vais parler barbie et quand j'en parle c'est hors sujet car c'est la plus démodée et que je ne comprends rien.
 
[size=40]J'ai une excellente mémoire  aujourd'hui je me souviens de ce qu'a dit telle personne à telle date et je sais quelle photo elle a rajouté dans son salon (du S donc) mais je me souviens mais encore plus de mon savoir (je peux réciter un poème appris en CM2 et me rappeler de ce que j'ai lu en cours d'anglais en 4ème  la différence entre melting pot et salad bowl)  mais je me souviens surtout de mes raisonnements, certains quand j'avais 2 ans et demi/ 3 ans. Je ne me souviens pas des détails mais de mes intuitions et mes raisonnements;[/size]
[size=40] 2 anecdotes:[/size]
[size=40]               En maternelle nous nous avions un "travail" à faire et il y avait une récompense pour le travail le plus réussi. Je savais que j'étais la meilleure j'ai tout de suite compris ce à quoi ols voulaient arriver et quand je voyais ce que les autres faisaient je trouvais qu'ils n'avaient rien pigé et qu'ils étaient un peu idiots. J'étais lente car je m'appliquais à tout soigner pour pouvoir faire ce que je savais qui me ferait gagner. J'étais comme d'hab la dernière à rendre (aujourd'hui encore je mets un point d'honneur à rendre ma copie la dernière par principe), les deux auxiliaires de la maîtresse me pressaient et on me menaçait qu'on me prendrait ma feuille.  Je disais "oui oui" et pensais "parle toujours je vais gagner" et quand mon travail a été parfait je l'ai rendu et j'ai évidemment gagné. Je me souviens que je me suis dit que non seulement j'avais raison de penser que j'allais gagner mais que j'avais raison de ne pas me laisser détourner de mon but par la pression et qu'en y mettant des efforts le résultat était parfait.[/size]
[size=40]             Quand j'avais 8 ans j'ai une crise d'identité religieuse et on m'a emmenée voir un rabin. Je lui ai posé des questions sur les différences entre d'un côté ce que disait la Torah (exemple création du monde) et la science (homme préhistorique). Je ne me souviens pas de la tête du rabin ou de ses habits (juste un peu de l'ambiance de la pièce) mais je me souviens parfaitement de ce que j'ai pensé quand il m'a répondu que la science et la Torah étaient deux choses distinctes: C'est faux je touche à une grande question et il me donne une réponse insatisfaisante, il me répond comme ça  à cause de mon âge ou bien il se trompe. Car j'ai la certitude j'ai l'intuition profonde de toucher à une question juste et complexe et je continuerai à chercher.[/size]
 
 
[size=40]Si elle a un minimum de logique je  me fie à mon 'intuition même si je suis seule contre tous et que cela a l'air irréalisable et moins pratique (c'est ce qui s'est passé quand je suis partie en Israel: tout le monde m’opposait de bonnes raisons de renoncer ou juste d'attendre mais je sentais que ma vie était là bas une attraction et une  intuition d'une force exceptionnelle (cette intuition est partagée avec la majorité des Juifs immigrés que j'ai rencontrés d'ailleurs j'étais du coup bien contente de voir que je n'étais pas seule)  et j'ai écouté cette voie qui me disait que j'avais raison tout en convainquant mes parents avec des arguments plus rationnels). Je ne compte plus les fois où j'ai demandé et entendu les arguments d'autrui et qu'à la fin je fasse ce que ma petite voie soutenue par ma logique me conseille de faire. L'adage "seule contre tous c'est tout à fait moi " .[/size]

Conclusion et intuition
 
[size=40] En rentrant sur le forum j'en connaissais que très peu sur le modèle, juste les 16 types. J[/size]
[size=40]e me retrouvais parfaitement dans certains points de la description INTJ et dans d'autres beaucoup moins alors que dans la description ISTJ me renseigne sur le mbti (en profondeur avec les axes et les fonctions) plus je lis et plus j'ai l'intuition d'être intj. Après l'étude du modèle avec plus de profondeur je me rends compte qu'en étant ISTJ ISFJ INTJ  OU INTJ il y a des choses qui ne "collent pas" et cela me dérange beaucoup. Mais même si je trouve moi même des arguments en faveur d'une Si dom (comme j'en trouve en faveur d'une Ni dom) et même si beaucoup d' avis vont plus dans ce sens, plus j'apprends la profondeur du modèle et plus j'ai  la conviction intérieure que je suis NT avant tout et par déduction intj .[/size]

[size=40]Je ne suis pas encore à 100/100 [/size][size=40]et j'ai un côté de moi qui n'en a pas envie d'être intj.[/size]
[size=40](en plus le infj m'interpelle même si je vois beaucoup de raisons de penser que je je e suis pas).[/size]
[size=40]Je n'aime pas quand il y a des failles (mais il y en a quelque soit le type). Mais même tout ne correspond pas je me reconnais parfaitement dans le NT plus que NF ou SJ et beaucoup dans le intj lui même. Je me dis qu'il peut y avoir des intj bizarres  et dans la perception mais intj quand même. Ou bien que j'ai tellement souffert de ma différence pendant tant d'années que ça a un peu transformé le genre.[/size]

[size=40]Merci de m'avoir lue[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 37
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 876

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeVen 02 Déc 2016, 12:05

Salut Sarah,

La réponse est difficile, il y a tellement de questions What a Face Mais je vais essayer, en condensant un peu...

@Sarahlie a écrit:
Je tiens à souligner même si je me sens vraiment moi même que je me sens vibrer ainsi, cela arrive moins fréquemment que mon côté trop rigide. Et qu'est ce que c'est ce fonctionnement stp?
Quel fonctionnement, tu parles du flow? C'est justement ce "confort" de pouvoir utiliser tes fonctions les plus naturelles et les plus développées, celles qui te font te sentir en pleine capacité de tes moyens.

@Sarahlie a écrit:
duo 9w1 et 1w9 c'est une bonne relation?
Parenthèse rapide ici, pour ne pas trop dévier du sujet: il n'y a pas de bonne ou mauvaise relation entre ennéatypes. Entre 2 personnes très désintégrées ça ira mal, quel que soit leur type, et entre 2 personnes intégrées ça a des chances de bien fonctionner, au-delà des similarités de mécanisme.

@Sarahlie a écrit:
Si l'on parle de tempérament pourquoi je me retrouve chez les rationnels et les gardiens (plus avec les rationnels) alors que ce ne sont non pas des types mais carrément  des tempéraments différents?
Plusieurs choses ici:
1. tu admets t'efforcer de fonctionner d'une manière qui ne t'est pas naturelle, mais qui te parait "meilleure" (plus efficace) --> on parle généralement d'un "masque".
2. que ce soit les types ou les tempéraments, ils sont représentatifs des profils les plus courants de ces types/tempéraments. Pour des tas de raisons (type MBTI, histoire familiale, dépression, autre spécificité comme un syndrome d'asperger, du TDAH, du HQI, etc.) on peut ne pas coller à ces descriptions types, tout en utilisant les fonctions inhérentes.
3. On se reconnait tous dans plusieurs tempéraments/types, MAIS il y en a normalement 1 qui nous semble vraiment naturel, de série (ex: je suis NT, ce qui ne m'empêche pas de me sentir aussi SP, mais sans commune mesure avec le tempérament NT chez moi)

@Sarahlie a écrit:
Si l'on parle fonction, sachant
1/ istj et intj sont pour moi deux résultats envisageables (je n'exclue pas isfj et infj)    et
2/ il y a un fossé entre N dom/S inférieure et S dom/N inférieure
comment se fait il qu il soit si difficile de choisir entre mon S et mon N et que j ai l'impression d'avoir les deux (S et N)  et qu'ils sont complémentaires? (plus que F et T)
Sous un autre angle si
1/ il n'est pas évident de choisir entre mon N et mon S
2/  istj et intj sont pour moi deux résultats envisageables
Comment cela est il possible qu'il y ait tant de différences entre un istj et un intj/ tant de différences entre N dom/ S inférieure et S dom / N inférieure?
Je réitère mon commentaire et mon conseil: toute cette confusion te vient de l'utilisation d'un masque. Il faudrait que tu fasses la différence entre tes fonctions naturelles (innées) et tes fonctions d'adaptations.
Plusieurs possibilités ici:
- tu utilises les fonctions qui font partie de ton profil, mais dans le désordre (ex: attention très soutenue portée à ta tertiaire, qui peut "effacer" l'auxiliaire)
- tu utilises une fonction-soeur à une fonction qui t'est naturelle (ex: Ti peut engendrer du Te ou du Fi)
Je ne suis pas sûre qu'il soit possible de fonctionner autant et sans douleur avec des fonctions qui te sont complètement étrangères, je me dis donc que ton masque ISTJ doit avoir au moins un axe en commun avec ton pack de base...

@Sarahlie a écrit:
Préférence S ou N;
Très dur de trancher je me retrouve vraiment dans les deux .
J'ai le sens du devoir et je remarque les détails chez les personnes par exemple s'il y a un nouveau meuble, je ne suis pas concise (S) mais pour ce qui est du raisonnement c'est plus du N: J'aime les idées théoriques,  le concept et je n'aime pas du tout la pratique, réaliser concrètement m'ennuie, je préfère le plan parfait à la perfection même s'il a moins de chance de se réaliser qu'un plan plus efficace et moins pur, "tout ou rien". J'en fait tous les jours la douloureuse expérience. D
'où mon autodiscipline dans le but de renoncer à la perfection surréaliste au profit du pratique et méthodique (donc tirer vers le S) .
J'ai l'impression d'avoir une nature très N ( niveau cognitif ) mais qu'avec le temps et la réflexion je trouve des avantages au S et que je m'autodiscipline à développer tout ce qui est S même si cela m'ennuie.
Par exemple  les en métaphores , les symboles et idées théoriques parfois confuses et c'est ce que j'ai vraiment dans ma tête... mais je parle c'est (du moins j'essaie de mon mieux) avec du concret et des fait car je pense que c'est plus intelligible et rationnel. Et cela devient de plus en plus naturel surtout quand je suis face à un conjoint beaucoup plus flou et sentimental que moi (…P au max).
Est ce qu'on peut avoir S et N très développés et être infj ou intj? D'ailleurs dans l'hypoyhèse  que je sois l'un ou l'autre commment les tests me donnent 50 intj/ 50 istj et que quand je fais le test istj ou intj c'est du 50/50 aussi ou presque?
Tu disais aussi plus tôt:
Citation :
L'axe S/N me donne une impression de complémentarité et l'axe F/T me donne plus l'impression de s'opposer mais je n'ai pas encore assez compris le sujet pour "signer".
--> Je traduis cette dernière phrase en terme de:
- axe T/F en dominante-inférieure
- axe N/S en auxiliaire-tertiaire
mais par ailleurs (ici et plus loin), l'hypothèse de l'intuition en dominante est tout à fait cohérente. Plutôt Ni-dom/Se-inf,qui est un axe qui pose une difficulté particulière en terme de "perfection": la réalité n'est JAMAIS à la hauteur de la vision intérieure qu'on en avait.

Parenthèse: attention à la comparaison avec ton conjoint, et ta réaction par rapport à son fonctionnement: "il est plus P/F/etc." ne veut pas dire que tu ne peux pas l'être. Egalement: pour tenir la baraque, un des deux peut effectivement utiliser des fonctions "adaptées" (deux P, dont l'un va développer "un côté plus J" si on peut dire, pour gérer le quotidien).

@Sarahlie a écrit:
Orientation de l'énergie E/I (je ne rentre pas encore dans leur hiérarchie)
Intuition: Introvertie de manière certaine, je m'y retrouve totalement alors que Ne pas du tout.
Pensée: Extravertie mais si je me retrouve aussi dans certains points de Ti .
Sentiment:dur pour moi de trancher les deux me parlent: Fe car contact physique, je souris constamment et soutien moral; bévues sociales inexplicables, peur du regard de l'autre  et Fi car lien avec monde intérieur très riches valeur éthiques et spirituel écoulement des sentiments vers l’intérieur réfléchit à chaque interaction, peur de blesser l'autre . Mon F quel qu'il soit s'est développé récemment, avec le temps et plusieurs années d'adaptation à nouvelle culture avec plus de confiance en moi et aussi par volonté d'amélioration.Mais j'ai toujours été très sensible (c'est du F obligatoirement?) J ne suis même pas sîre à 100/100 de tout ça. Bref le F  reste confus (pléonasme).
Sensation: introvertie surtout mais je me retrouve aussi dans Se (le fait que je sois tactile, qu'on me dise souvent que c'est agréable de voir une personne qui sourit tout le temps (petite ce n'était pas le cas).

Je tiens à préciser que j'ai répondu de manière générale et qu'il y avait des cas particuliers. Par exemple je n’étais pas la même enfant à l'école et en famille
Remarque sur Ne: Ni et Ti-Ne peuvent être très ressemblants; ne rejette pas la possibilité de Ti-Ne avant de mieux connaitre (théoriquement mais aussi dans l'expérience) le modèle...

Remarque sur les fonctions de jugement: il s'agit uniquement des critères sur lesquels on pose nos jugements, décisions. "Besoin de contacts physiques", "être sensible" en tant que Fe, c'est une image très répandue, mais je ne suis pas d'accord. "Sourire" est un comportement qui peut tenir à plein de paramètres n'ayant rien à voir avec Fe (ou Se, d'ailleurs ^^).

Attention, tu fais quelques erreurs: "Fi car (...) peur de blesser l'autre": ce serait davantage Fe que Fi. De manière générale, essaie de te décoller des comportements, pour regarder quels processus cognitifs se cachent (ou pas) derrière...

@Sarahlie a écrit:

La dynamique des 8 fonctions:
Petite enfance (donc fonction dominante): Intuition introvertie, je me retrouve parfaitement en tant que petite fille, c'est exactement ça c'est absolument flagrant à mes yeux tellement je me retrouve. Encore aujourd'hui d'ailleurs.
Je me retrouve aussi beaucoup en tant que Sensation introvertie puisque j'étais très soignée et très sérieuse (je le suis toujours), un peu moins que Ni dom mais je garde quand même la possibilité d'une Si dom.
Préado et ado (donc fonction auxiliaire): Te même si je garde la possibilité d'un Si ou Se
Jeune adulte (donc fonction tertiaire): Fe ou Fi mais F.
Milieu de vie (fonction inférieure): Aucune idée!  si ma théorie sur le S  est vraie (un pei plus bas) alors ce sera le S l'inférieure.
Gros point de confirmation sur N en dominante, probablement Ni.
"Très soignée et soigneuse" peut être sa concrétisation de Ni via Se (et pas Si). Si sert un peu d'espace de stockage (de données, souvenirs, expériences, émotions, etc.) dans lequel on pioche au fur et à mesure d'expériences futures plus ou moins similaires (selon la place où se situe Si).
L'inférieure, si tu ne parviens pas à la déterminer parce qu'elle ne s'est pas encore développée (ce qui est tout à fait normal), tu peux quand même en ressentir les effets par déséquilibre de l'axe dominante-inférieure. C'est l'espèce de talon d'Achille que tu as envie d'utiliser, mais que tu utilises très mal.
Exemple perso (Ne-dom/Si-inf): je fais les choses "à l'arrache", sans chercher à savoir si j'ai déjà fait quelque chose de similaire auparavant, et comment je l'ai fait... je me retrouve donc à réinventer régulièrement l'eau tiède, en n'ayant qu'une vague idée, à la fin, que je l'ai déjà inventée trois fois cette semaine. Je peux relire un livre en n'ayant pas la moindre idée de l'avoir déjà lu ou pas. DU coup, moi qui veut découvrir de nouvelles lectures, mon moignon de Si me fait relire des livres (parfois même pas bons). Mouarf.
--> Tu reconnaitrais ce type de dynamique entre quelles fonctions chez toi?

A propos de T/F, on dirait que tu mentionnes toujours autant l'axe Te/Fi (surtout Te) que Ti/Fe. Je suis comme GBat, je vois toujours beaucoup de Ti/Fe (quel que soit l'ordre) chez toi, alors que le Te/Fi ne me saute pas autant aux yeux. Est-ce que tu peux expliquer tes critères Te? (= comment tu utilises ton jugement Te)

BTW, le MBTI (version fonctions) définit une orientation intro/extravertie pour chacune des 4 fonctions de son type, mais il semble que Jung, lui, appliquait l'orientation uniquement à la dominante, mais pas aux suivantes. En extrapolant l'axe auxiliaire/tertiaire pourrait être moins orienté que la dominante (T/F pourrait démontrer un équilibre entre Ti et Te, et un équilibre entre Fi et Fe).

@Sarahlie a écrit:
Les 16 personnalités  selon le descriptif uniquement (je n'ai gardé que les I..J mais si vous avez d'autres suggestions j'écoute):
Pas d'avis, pour les raisons que j'ai énoncées au début de mon message, et je réitère mon conseil: ne plus te baser sur ces profils.
@Sarahlie a écrit:

Passage crise d'identité:

Si je suis INTJ alors;
Pourquoi je me retrouve globalement dans tous les points de la description istj alors que intj pas en totalité?
Pourquoi je me retrouve dans Si et dans Se?
Si je suis intj d'ou me vient cette rigueur, pourquoi cette cette sensibilité au chant et à la photographie pourquoi petite je dessinais très bien?
Pourquoi je m'attache aux objets et que j'ai des flashs de souvenirs,
Pourquoi ce ce sens du devoir et de l'éthique ? (je ne peux pas m'identifier à un perso foncièrement mauvais même s'il est complexe et les intj apparemment le font)
Pourquoi n'ai je pas de sens d'orientation que j'ai du mal avec la visualisation spatiale?
Pourquoi est ce que je suis tactile et que je me soucie des autres et fais attention à ce qui pourrait leur faire plaisir?
Pourquoi je n'ai pas "l'intelligence supérieure" que les INTJ ont l'air d'avoir?

Si je suis ISFJ  alors;
Pourquoi je ressens  que mon F ne s'est développé que ces dernières années (encore pas certaine sur ce point) alors que mon tempérament NT est si fort depuis petite (sur ça je suis certaine).
Pourquoi Ne ne me parle pas alors que je me retrouve dans Ni depuis que je suis petite?
Pourquoi mon résultat aux dizaines de tests que j'ai fait est 50/50 istj/intj ?
Pourquoi cela me ressemble mais uniquement à partir de mes 20 ans et uniquement quand je suis en confiance?
Je contredis tout et ce depuis petite par pur amour et recherche de la vérité et je n'accepte pas la règle de maths si je ne la comprend pas je trouve une méthode autre et j'attends que les profs me démontrent qu'elle est fausse (et je le sais).

Si je suis INFJ alors
Pourquoi je m'attache aux objets et aux souvenirs?
Pourquoi je suis capable de me rappeler de détals chez les gens de ce qu'ils m'ont dit à telle date etc
Pourquoi je ressens mon S plus fort et plus ancien que mon F et que mon T aussi est fort et ancien?
Pourquoi je me retrouve dans Te et beaucoup moins dans Ti?
Pourquoi quand je lis la description je me retrouve davantage dans les 3 autres types I..J que dans celui çi?
Pourquoi mon résultat aux dizaines de tests que j'ai fait est 50/50 istj/intj et pas infj si c'est lui le bon?

Si je suis ISTJ alors:
Si istj pourquoi j'ai l'intuition que intj me correspond plus que istj ?
Pourquoi je me retrouve parfaitement dans Ni  et encore plus quand j'étais petite?
Pourquoi je n'ai je pas conscience de mon corps pourquoi ne suis jamais dans le moment présent mais dans l'analyse du passé ou les spéculations du futur ?
pourquoi j'e vibre pour l'amour du débat que j'aime l'étude pour l'étude, comprendre et contredire les théories et creuser les idées mais que je n'aime pas l’application concrète qui m'ennuie?
Pourquoi je suis mon intuition (si elle a un minimum de logique) et petite même si elle n'en avait pas, et que je la suis même si je dois être  seule contre tous?
pourquoi cette incapacité à vivre le présent et  à me connecter aux sensations de mon corps
Again, de façon très générale, tu essaies d'appliquer le MBTI à tout et n'importe quoi. Le MBTI n'est qu'un modèle illustrant un fonctionnement cognitif inné ("préféré", pour lequel on est naturellement câblé).
Le MBTI ne te dit pas si tu es intelligent, si tu dois aimer la photo, si tu es sensible ou non, etc.
Le MBTI te dit quelles fonctions tu utilises, pas si tu les utilises "bien", à leur top, etc. Un Ni-dominante peut être sûr de ce qu'il "intuitionne" et être complètement à côté de la plaque. Un Si-dom peut se fier à des éléments qui sont erronés et construire un système lui aussi erroné. On peut avoir une excellente mémoire sans utiliser Si.
Le MBTI ne dit pas que si tu utilises telles fonctions tu ne peux pas en utiliser d'autres.
Le Modèle MBTI =/= les tests MBTI. Les tests ne sont pas forcément fiables, surtout si tu utilises un/des masque(s) depuis longtemps. Ne pas se focaliser là-dessus, donc.

@Sarahlie a écrit:
2/L'homme avec qui je vis et qui est la personne me connaissant le mieux  me retrouve beaucoup en intj et me charrie ddessus
1. Depuis quand te connait-il?
2. Qu'est-ce qui selon lui fait de toi une INTJ?

@Sarahlie a écrit:
3/ J'ai une théorie sur la vision du  S et vos avis m'intéressent:
Jusqu'à maintenant j'ai pris le S selon ce qui est écrit dans le modèle et selon ce que vous m'apprenez sur le forum: Je m'y suis retrouvée dans beaucoup de points (observation, sens du devoir, rigueur, intérêt artistique, détails…).
Mais je me rends compte de quelque chose, cela fait des mois voire des années que je suis consciente (et qu'on me le dit) que je ne réagis qu'avec ma tête ou bien et si il y a autre chose un peu de avec mon coeur (et encore la plupart disent que ce n'est que la tête). Jamais avec mon corps mes tripes, je n'ai pas du tout conscience de mon corps de mes sensations (au sens premier du mot sensation. Et je ne vis que dans le passé ou le futur (à part deux situations )
On m'a conseillé les les exercices de respiration pour prendre conscience de mon corps et du présent
J'ai essayé et je rigolais toute seule je m'imaginais des situations sarcastiques (genre une fiente d'oiseau qui tombe sur la tête  et qui vient caser l'ambiance de la musique zen) Du coup je vais peut être essayer les cours de chant authentique puisque chanter me fait bizarrement ressentir le présent
Je suis consciente qu'en fonctionnant avec la tête uniquement (NT?)j'ai un gros travail à faire sur le coeur (j'ai déjà commencé) et encore plus sur le corps (surtout avec un conjoint qui y met beaucoup d'importance).
Si le S signifie être à l'écoute de son corps, vivre au présent etc alors le problème de différenciation entre le S et le N n'existe plus car le S serait ma fonction inférieure, celle qui m'est le plus dur de développer
Cela se tient? (Si non il y a toujours le même problème de difficulté entre mon N et mon S
et si oui ça se tient il faut quand même que je sache d'où me vient ma rigueur mon sens du devoir de l'observation et du détail

A force d'observer les gens et de vouloir m’intégrer je sais parfaitement bien analyser l'humain, je fais de très bonnes analyses (cela énèrve beaucoup) même sur leur part plus "subconsciente" et cela s'avère juste en général. Mais toujours pas interagir avec eux.
(Attention: c'est Se qui représente le "vivre le moment", Si retourne sans cesse dans le passé pour stocker/récupérer les données.)
Dans la section Recherche, il y a un fil "Bibliographie" avec des tas de références concernant les fonctions (et le modèle en général)... je te conseille d'aller y faire un tour pour éviter de baser un raisonnement sur une compréhension biaisée du modèle.

@Sarahlie a écrit:
Conclusion et intuition

En rentrant sur le forum j'en connaissais que très peu sur le modèle, juste les 16 types. Je me retrouvais parfaitement dans certains points de la description INTJ et dans d'autres beaucoup moins alors que dans la description ISTJ me renseigne sur le mbti (en profondeur avec les axes et les fonctions) plus je lis et plus j'ai l'intuition d'être intj. Après l'étude du modèle avec plus de profondeur je me rends compte qu'en étant ISTJ ISFJ INTJ  OU INTJ il y a des choses qui ne "collent pas" et cela me dérange beaucoup. Mais même si je trouve moi même des arguments en faveur d'une Si dom (comme j'en trouve en faveur d'une Ni dom) et même si beaucoup d' avis vont plus dans ce sens, plus j'apprends la profondeur du modèle et plus j'ai  la conviction intérieure que je suis NT avant tout et par déduction intj .

Je ne suis pas encore à 100/100 et j'ai un côté de moi qui n'en a pas envie d'être intj.
(en plus le infj m'interpelle même si je vois beaucoup de raisons de penser que je je e suis pas).
Je n'aime pas quand il y a des failles (mais il y en a quelque soit le type). Mais même tout ne correspond pas je me reconnais parfaitement dans le NT plus que NF ou SJ et beaucoup dans le intj lui même. Je me dis qu'il peut y avoir des intj bizarres  et dans la perception mais intj quand même. Ou bien que j'ai tellement souffert de ma différence pendant tant d'années que ça a un peu transformé le genre.
"Envie" ou "pas envie" d'être tel type, on n'a pas vraiment le choix... Le plus sain, c'est de savoir ce qu'on est vraiment, de l'accepter, d'en tirer les avantage et de travailler sur ses faiblesses, mais sans se voiler la face, sans "brimer" notre fonctionnement naturel.

Je vais tirer ici quelques-une de mes conclusions intermédiaires (sur ton type "naturel") et rebondir sur des questions:
- Ni-dom avec Se-inf. A vérifier et confirmer.
- T>F. GBat et moi voyons beaucoup de Ti/Fe, toi et d'autres intervenants voient du Te/Fi: à investiguer.

--> Hypothèses (dont aucune n'est 100% convaincante pour le moment):
- INTJ si tu confirmes l'axe Te/Fi (mais je veux être convaincue, hein What a Face ). J'aimerais que des INTJ donnent leur avis sur l'axe Te/Fi de Sarah, si possible:happycyc:
- INFJ si c'est l'axe Fe/Ti, mais il faudrait trouver une explication à la prépondérance "anti-naturelle" du Ti sur le Fe. Il y a des indices de probabilité de ce type: l'impression de solitude, d'être seul à fonctionner de cette façon, la création et utilisation d'un masque, etc.
- INTP, avec un Ti-Ne supersonique qui ressemblerait à Ni. Ti-dom/Fe-inf correspond à une grosse partie de ton discours, et Si est en tertiaire, ce qui permet de l'avoir sous la main pour l'utiliser "en mode ISTJ". Evidemment, il faut passer outre l'image stéréotypée de l'INTP bordélique qui mange les miettes de pizzas coincées dans leur clavier Oh yeah
(A titre perso, c'est entre INFJ et INTP que j'hésite pour toi, moins INTJ)

Questions additionnelles:
- Tu es revenue à plusieurs reprises sur ton amour du débat, de la contradiction, du décorticage logique systématique... en disant que c'est ce qui te faisait vibrer. C'est interpelant, à mes yeux. Est-ce que tu as des sujets de prédilection, ou est-ce un fonctionnement détaché du sujet?
- est-ce que ton perfectionnisme, cette idée que tu te fais de "comment les choses devraient être" est généralisé chez toi, ou lié à un milieu/sujet en particulier (ex: Israël, le féminisme, etc.) Est-ce que tu es capable de lâcher ton perfectionnisme sur quelque chose qui n'éveille pas ton intérêt?
- je serais curieuse de lire de ta part une intervention où tu laisserais tomber le masque ISTJ, où tu te contenterais d'exprimer une intuition et un jugement, sans repasser derrière en mode "je dois être claire et précise"... est-ce que tu te sens de faire ça?
- à défaut (ou complémentairement): est-ce qu'il t'arrive justement de "zapper" la phase de repassage ISTJ, par fatigue (par exemple), et comment cela s'est-il passé?
- ah, et sans augmenter la police du message, plize Alien 2

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Le commissaire
Aucun rang assigné
Le commissaire

Type : INTJ
Age : 63
Lieu : France
Inscription : 29/07/2014
Messages : 177

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeSam 03 Déc 2016, 12:18

Spoiler:
 

Sinon, bienvenue Sarahlie. Je te typerais bien InTJ ashkénaze.

_______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeSam 03 Déc 2016, 18:01

Merci pour votre véritable souci d'analyse. Je ne pouvais pas répondre avant (shabat😉). J'attends d'être face à un ordinateur pour écrire. J'ai déjà du mal avec les claviers (je suis du genre à envoyer des lettres écrites à la main et stylo à plume uniquement) mais ce forum sur un smartphone c'est impossible.

Friedrich on ne me l'a jamais faite celle çi! J'ai bien ri! (Et je suis plus ashkénaze que sépharade!).


_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeSam 03 Déc 2016, 23:57

En attendant de trouver le temps de vous répondre de manière convenable 
je vous partage quelques résultats de tests




celui çi 
Doute sur mon type - Page 3 15356711




L'ennéagramme: type 1






Le mojo test pour ceux qui connaissent:


  • Gris / Type 1 de l’Ennéagramme : cette stratégie cherche à éviter de faire la moindre erreur. Au positif, rigueur et sérieux sont au rendez-vous. Au négatif, rigidité et obstination aussi…
  • Violet / Type 4 de l’Ennéagramme : cette stratégie cherche à mettre en avant votre originalité. Elle apporte une grande richesse émotionnelle et beaucoup de créativité, mais également des interrogations existentielles et un sentiment fréquent d’être incompris…
  • Vert / Type 5 de l’Ennéagramme : cette stratégie vise à expliquer le monde qui vous entoure. Elle favorise la capacité à analyser et à tirer des liens entre des faits épars. Elle peut entraîner aussi de la froideur relationnelle et un fort besoin de s’isoler…
  • Étoile / Sous-type Tête-à-tête : une attention particulière est instinctivement accordée au fait d’établir une relation particulière avec une personne à la fois, et d’être en intimité. Au centre des préoccupations, il y a l’amitié forte, l’âme soeœur, la relation particulière et unique… Une personne chez qui cette forme domine fortement aura tendance à s’assurer qu’elle est attirante, qu’elle capte l’attention, qu’elle se trouve en relation profonde avec d’autres personnes.

Doute sur mon type - Page 3 Mojo_t11
un autre

Doute sur mon type - Page 3 15327211











Le test du site psychoMedia (j'ai vu sur le forum qu'il était moins conventionnel que les autres test mbti ):
Mon premier résultat a été INTJ à 56% (suivi de loin par ENTJ puis INFJ)
Du coup j ai refait le test en changeant un peu
 cela donne ;
[ltr]50% INTJ[/ltr]
[ltr]11% ENTJ[/ltr]
[ltr]10% INFJ[/ltr]
[ltr]8% INTP[/ltr]
[ltr]6% ISTJ[/ltr]
[ltr]j'ai refait une troisième fois:
[/ltr]
[ltr]43% INTJ
13% ENTP
13% INTP
11% ENTJ
6% INFJ
[/ltr]


[ltr]Bon c'est toujours pareil donc j'ai changé de test[/ltr]
[ltr]Doute sur mon type - Page 3 15350513
[/ltr]

[ltr]Rien de nouveau les tests...[/ltr]
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Remarques en vrac Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 01:28

Ma méthode d'exposé (depuis petite):
 Au départ mon cerveau fourmille d'idées différentes et de liens entre elles. J'écris tout en vrac pour ne rien oublier mais j'en ai tellement que c'est stressant que mes idées vont plus vite que ma plume . J'écris des titres, des tournures de phrase amusantes que je veux insérer, des exemples, des liens etc.
Puis je vois l'idée mais c'est du très global et je vois comment faire mais mon cerveau est trop petit pour tout en même temps c'est à la fois grisant et stressant. 
J'organise selon un plan très général un grand 1 et un grand 2,  un plan logique extrêmement méthodique organisé en faisant attention à la transition entre les parties. Je suis la méthode solaire avec intro et conclusion de chaque partie  si possible. Je rentre les idées en vrac dans le plan. Je peux rester un temps fou à huiler un rouage je veux que l'argument soit indémontable et je démonte les contre arguments d'avance. Ma conclusion s'ouvre sur une idée plus globale.   Cela me plaît  de penser que chaque idée humaine fait partie d'un tout d'idée d'une unité, et que l'on puisse  tisser des liens et s'écarter en regardant la toile d'en haut. Comme si l'on partait d'un individu puis nous en éloignant progressivement sa maison  son pays puis le monde, que l'on comprenne la profondeur des liens entre cet individu et tout ce qu'il y a autour et ce que cette union forme .
 Le plus dur dans mon organisation ce sont les liens à faire entre les éléments. Il y a trop de combinaisons possibles entre chaque élément et c'est si dur de les faire rentrer dans les limites d'un plan structuré par 1a 1b 1c 2a 2b 3a 3b  etc. Je fais des flèches ou mets des couleurs j'ai même fait un graphique pour écrire une lettre quand j'étais ado. C'est un puzzle géant je veux que toutes les pièces s'emboîtent parfaitement et je ne veux pas réduire le nombre de pièce sous prétexte qu'il y a trop de possibilités je veux que chaque facette de l'argument puisse être vue et quand les arguments sont multidimensionnels chaque facette ayant au minimum un lien avec d'autres éléments complexes également. Expliquer chaque nuance.
Et pour couronner le tout une fois que c'est écrit et bien avancé clair et logique je  passe aux finitions; veux que le "tissage" que la forme soit claire et agréable ; je vais passer du temps sur chaque tournure de phrase chaque trait d'humour expliquer chaque nuance non seulement avec un souci de vérité et d’honnêteté mais je vais aussi essayer d'imaginer comment cela va être pris ne pas blesser (ce n'est pas le but t je perds en force de persuasion). 
C'est pour cela que c'est si lent. Mon dernier article (celui que j'ai effacé par erreur) j'ai mis 6  mois à le faire.
Ca s'est si c'est un boulot solitaire sans avis d'autrui et possibilité de corriger. 
Mais si une fois rendu ou publié on m'exprime des critiques justifiées je vais rajouter un élément ou modifier une tour,ure de phrase (jamais enlever quoi que ce soit puisque si c'est argument y est il est bon et donc indispensable).
Pour les maths c'est étape par étape bête et méchant car je n'ai pas de facilités là dedans.
 
Petite je gardai ce que je préférai de mon assiette pour la fin (mauvaise idée car mon père me le piquai croyant que je n'en voulais pas).
 
Je ne suis pas un garçon manqué du tout mais j'ai toujours plus facilement communiqué avec les hommes qu'avec les femmes (quand  je parlais…)
 
Je me souviens de mes raisonnements ou de ceux des autre si ces raisonnements me parlent pendant des années. Quand je sens que je comprends une idée d'un point de vue profond (au sens littéral) dans toute sa globalité et que forte de cette connaissance je la vis l'intègre pour la faire mienne puis si j'y arrive, la fertiliser en apportant un éclairage nouveau sur un point précis je vis vraiment. 

Surtout si je me sens relié par toutes les parties de mon être à cette idée (exemple un cours qui parle à la fois de science et de torah). Quand j'ai accepté et compris la profondeur d'un idée je l'intègre je la vis elle n'est plus théorique mais elle fait partie de moi. 
Exemple; en cours de torah nous avons appris l'importance de la liberté de choix et de la responsabilité qui en découle. Que chaque choix est notre propre responsabilité et que l'on ne peut se cacher ni derrière D.ieu ni derrière l'influence ou ordre de quelqu'un (test de Milgram par exemple) etc. Tout est question de choix et l'on est responsable de nos émotions et de nos décisions même de celles qu'on ne voudrait pas prendre. Et bien je m'efforce d'agir ainsi tout les jours, c'est à dire  je ne veux pas rejeter mon malheur sur les autres en accusant  d'un "tu m'as blessée, à cause de toi je n'ai pas réussi" mais "je n'arrive pas à faire ça quand je suis face à telle situation" (ce qui colle d'ailleurs avec les bases des règles de communication)


Depuis quelques temps je cherche à travailler mon authenticité. Un de mes buts dans la vie est de refléter extérieurement ce que je suis intérieurement. (d'où ce souci récent pour m'habiller en harmonie non seulement avec mes valeurs et principes mais aussi avec mon monde intérieur. 
 Petite je m'en fichais mais j'aurai voulu m'habiller à la mode car je souffrais de mon look démodé dont tout le monde se moquait). Quand on me dit que j'ai acquis cette transparence (c'est pourtant loin d'être le cas) c'est un vrai compliment pour moi.


Je me suis toujours entendue soit avec de plus jeunes (qui me voient en modèle) soit avec plus vieux( on me trouvait mature et intelligente je pouvais même faire office de psy aux amis de mes parents qui se confiaient à moi)
J'ai toujours eu peur des gens d mon âge

Petite j'étais terrorisée quand d'autres enfants m'approchaient. Sur un toboggan j'attendais mon tour puis que l'enfant se soit relevé en bas pour glisser à mon tour et les autres bambins étaient brusques  doublaient poussaient etc. Juste d'y repenser j'en ai encore des frissons! Je redoutais chaque contact, à la récréation je restai en classe réviser et si on m'obligeait à sortir je me faisais copine avec les pigeons. être un pigeon (être trop gentille) est d'ailleurs la seule raison qu'une élève qui me rejetait m'est donné pour justifier mon exclusion (lycée).
Mais j'aimais sentir la cohésion la solidarité (9 10 ans)


Quand je vois certains groupes de jeunes j'ai l'impression de voir des "animaux" débordant d'hormones je vois les sourires niais ceux qui bombent le torse et haussent la poitrine les regards cherchant qui me regarde et je me demande si je suis la seule à voir la scène ainsi.

Plus  je remonte dans mes souvenirs et moins j'avais conscience de mon corps, nulle en coordination, aucun sens de l'orientation, aucun sens du rythme (toujours pas aujourd'hui), étourdie, maladroite, rêveuse
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: réponse à l'analyse de GBat Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 03:01

réponse à l'analyse de GBat


Citation :
Personnellement j'ai de l'admiration pour les personnes qui, tout en ayant un mode de vie peut-être sévère avec eux même et des croyances partagées par un seul groupe, sont capables non seulement de tolérer mais encore de défendre le droit des autres à avoir leur propre mode de vie.
Ça montre qu'ils ont une conscience plus forte et plus large que les puissants déterminants sociaux qui les ont couvé et formé.
 Je te remercie du compliment mais par honnêteté je souligne que je n'ai pas été couvée ni formée par un milieu religieux ni juif. Au contraire je ne connaissais pas de juifs jusqu'à mon arrivée en Israel ma famille est soit chrétienne soit anti religieuse et j'ai dy et dois me battre ^pour leur faire accepter mon mode de vie original et contraire à l'éducation que j'ai reçue mais si logique pour ma soif de vérité. Mon mode de vie est un véritable choix conscient que j'ai amorcé à l'adolescence


dessins surréalistes: je me suis mal exprimée c'est hyper réaliste que je voulais écrire


Citation :
Au fait, as-tu parfois envie de déconner et de dire ou faire des choses complètement légères et inattendues alors que d'habitude la fantaisie aurait tendance à te mettre mal à l'aise ? 
oui et je le fais mais c'est toujours conscient à 100/100. c'est surtout un masque de légèreté sincère mais cela me plaît. J'aime chanter et je peux chanter dans la rue même si l'o, me regarde tant pis. Ou j'adore l'humour noir ou qui casse les conventions sociales implicites (par exemple je m'imagine courir derrière un joggeur innocent le dépasser puis tourner autour en courant et crier j'ai gagné et je m'explose de rire toute seul. D'ailleurs je suis très tentée de le suivre en voiture avec eye of the tiger à fond pour l'encourager!

Citation :
Fi déduit des relations entre les sentiments, les convictions intimes, qu'il cherche à expliciter, et de ces relations il tire des conclusions en matière d'éthique, de comportement adéquat/intègre, qui deviennent des valeurs personnelles 
Ca me parle beaucoup! je suis experte en analyses psychologiques sur les autres etsur moi même  et mon éthique est basée sur un mélange de convictions intuitives, connaissances et expériences que j'ai disséquées le tout lié intégré et fertilisé. D'où aussi les cours de chant pour chanter "vrai" donnés par ma chanteuse préférée (!) pour arriver à l'authenticité qui est devenue une de mes valeurs fondamentales

Citation :
Le scénario où tout aurait marché ou bien les scénarios où tout aurait marché ? ^^ En tout cas ça semble relever du tempérament idéaliste plutôt que d'une règle quotidienne à suivre parce que ce serait ainsi.
Un ou plusieurs mais en général il n'y en a qu'un de parfait donc les autres me rendent folle. je n'aime pas le 19/0 ou la fourchette unique dans l'évier. ke préfère un 13 ou 4 fourchettes. 
Si je l'ai compris sur ce point je suis en désaccord avec toi. Ce n'est pas par idéalisme mais par perfectionnisme "idiot". Je ne supporte pas que cela ne soit pas parfait par principe. Pas de morale là dedans. Je n'hésite pas à blesser mes proches au nom du parfait quitte à insister sur des détails idiots.

 
Citation :
L'attention à l'argument malgré peu de prédisposition peut tout à fait aller avec l'IxTJ, mais la conscience et la volonté de (ne pas) blesser s'en éloigne. La façon que tu as de décrire la susceptibilité de tes interlocuteurs évoque plus le sentiment introverti (Fi) que celui extraverti toutefois (Fe). Est-ce que tu as tendance à voir ce profil chez les autres, comme un miroir de quelque chose que tu gardes enfoui ? (:xd oui je sais je pars dans la psychanalyse de comptoirs).
Je fais attention à ne pas blesser et c'est important mais cela passe après la vérité et la logique.
Je n'ai pas compris ta question.

Citation :
adieu SJ ?
hé non! mon istj alors???

Citation :
Pour répondre à Maeghan je ne pense pas que les intj soient immoraux. Je pense que les istj ont un rapport à l'éthique plus développé et c'est mon cas. J'ai une conscience intuitive naturelle du bien et du mal (et aussi un sens du devoir développé c'est vrai).
Citation :
ok, ça te fera une interrogation à recroiser mais, comment compare-tu sur ce plan l'ISTJ avec l'INFJ (et l'ISFJ) ?
je vulgarise mon idée
infj: loin d'être immoraux mais trop subjectifs. utilisent leur intuition et logique  pour défendre la moralité au dépend parfois de la logique et de a vérité  (peut on considérer ça comme immoral?) d'où leur titre "avocat et non de "juge" ce dernier a plus conscience de l'existence de multivérités car moins accès sur la subjectivité du sentiment. en gros logique implacable au service de la morale et du sentiment. non
istj: défense de la logique par étape. conscience de l'extérieur et des infos données par lui pour juger la moralité et ensuite agir de manière méthodique qu'il juge morale (ca me plaît!!)
isfj: moral mais de manière plus franche moins "hypocrite" que infj (pardon pardon pardon ce n'est pas ce que je pense mais je n'ai pas d'autres mots si je dois éviter d'en faire 3 pages). on est sentimentaux et on l'assume au lieu de parler justice et de se laisser influencer par la subjectivité

Citation :
Si l'harmonie et la tranquillité aux dépends de ce qui est logique et rationnel ne sont pas bienvenue, y a t-il un ou plusieurs cas dans lesquels ils sont la bienvenue ? Je pose la question un peu pour la même raison que tout à l'heure, pour distinguer le "pourquoi" et le "comment", car tu sembles parler plus "d'une raison" que d'un processus en soi. A propos, favorise-tu la logique et le rationnel par nécessité ou bien par reflex naturel ? Cela va t-il contre une de tes prédispositions (comme le désir de ne pas blesser par exemple) ?

Intellectuellement je peux trouver de rares cas  mais impossible pour moi de le faire aujourd'hui. 
Je n'ai pas compris la question du "pourquoi/comment"
Je favorise la logique le rationnel l'intuition et les idées par réflexe naturel, avant de ne pas blesser. c'est plus un processus que des raisons.

Citation :
"Enfant je renonçais à tout pour m'intégrer sauf à mes valeurs et à la logique."
Quand tu dis "mes valeurs", de quel ordre étaient elles ? Étaient-elles collectives ? Se référaient-elles à la fidélité à un groupe concret, voir conçu abstraitement ? Ou bien ces valeurs étaient très intimes, personnelles, fréquemment en déphase avec le réel de toute société autour de toi ?
C'était (j'espère) universel mais ,on collectif: ne pas tricher par exemple. Tout le monde trichait. Moi j'étais plus qu'honnête. Si je voyais que j'avais un point en trop j'allai naturellement le signaler. Ma mère m'avait dit un jour que cela faisait fayot. j'étais tellement dans la pureté de min intention que je n'y ais pas pensé. du coup je faisais semblant de demander une explication sur la question où j'avais eu un point de trop et comme cela le prof se rendait compte sans que je sois prise pour une fayotte. Ou bien si on me soufflait une réponse pour m'aider je ne l'inscrivais que si je savais que j'aurai pu la trouver seule.  Les autres me faisaient peur leurs sujets de conversation étaient superficiels ils voulaient flirter étaient grossiers moi j'étais naïve j'avais un esprit très "pur" je cherchais la vérité je restai en récré à chercher la solution aux problèmes de maths mes parents devaient me bouger de ma chaise. Petite fille imaginais et j'essayais de faire correspondre la réalité avec mon imaginaire. Vers 10 ans j'ai changé j'ai essayé de penser plus logiquement que ce soit cohérent avec ce que l’extérieur est vraiment et j'ai moi essayé de m'adapter. Je me suis mise à l'adolescence à étudier très sérieusement mes camarades à réfléchir à la manière à leur lois et règles leurs normes étranges pour pouvoir rentrer dans le groupe à mettre au point des méthodes efficaces et réalistes quand est ce que j'y arrive et quand est ce que je rate etc.Il y a eu un moment où je voyais cela comme un défi que je surmonterai à force de logique méthode et d'observation. Pauvre naïve! 

Citation :
 je n'ai pas de difficultés à exprimer mes sentiments puisque je sais m'analyser comme si j'étais une personne extérieure ou presque, je sais aussi analyser les autres j'ai des bonnes intuitions alors je suis les méthodes de communication des livres de psychologie pour communiquer
J'ai du mal à répondre. A l'adolescence j'avais une très bonne capacité d'introspection et aussi pour celle d'analyser les autres je crois mais à l'âge adulte c'est autre chose. Par contre j'analyse les sentiments et pensées. Cela se passe dans mon cerveau: petite j'y arrivais instinctivement puis à l'adolescence aussi par mes connaissances que ce soit ma propre étude" ou des livres de psycho et aujourd'hui grâce à mon côté sociable que je développe mais c'est toujours dans ma tête que cela se passe et cela m'est reproché.


Dernière édition par Sarahlie le Dim 04 Déc 2016, 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phaedren
Usurpateur du Forum
Phaedren

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 31
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1286

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 03:04

Il est inutile de quadruple-poster pour te faire remarquer tu sais Smile. Certes, ça améliore les stats du forum, mais ça l'alourdit inutilement aussi (notamment le topic), la fonction d'édition est en partie là pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 05:32

Qu'est ce que tu entends par "quadrupler poster"?
Phadren le but n'est vraiment pas d'alourdir le topic (quécéca?) ou quoi que ce soit d'autre mes messages ont déjà assez lourds par eux mêmes. C'est la première fois que je suis sur un forum et je suis loin d'être à l'aise avec cet outil (je viens d'ailleurs de perdre un brouillon prévisualisé après 5h à écrire....)

J'écris des messages très longs certes, mais je n'oblige personne à me répondre. 
Les premiers messages descriptifs étaient longs car je ne sais pas faire autrement.
Les derniers messages le sont aussi (non seulement pour la même raison mais surtout ) car je ne me vois pas répondre en deux lignes à des personnes (toi inclu) qui m'ont posé des questions précises et qui ont fait un réel effort alors qu'ils ne me connaissent pas. Je trouverai indécent ingrat et impoli de ne pas prendre au moins autant de temps à leur répondre qu'eux mêmes ont pris le temps de me lire me poser des questions précises et me donner leurs analyses. 
Si je ne veux pas être ingrate je dois m'investir dans mes réponses et quand je m'investis je ne sais pas (encore) faire court ;il faudra attendre que je développe ma fonction inférieure pour cela. Je met le nom de la personne à qui je réponds en titre pour un peu plus de clarté et un peu moins de lecture 
et de nouveau je n'oblige personne ni à me lire ni à me répondre.

A l'avenir plutôt que de tirer une conclusion hâtive (et fausse pour le coup) sur mes intentions (je peux t'affirmer en toute sincérité que le but n'est vraiment pas de "me faire remarquer ") je te propose que tu me m'expliques ce que tu trouves dérangeant.
Je suis navrée si j'ai causé un dérangement technique ou autre; je n'ai aucun problème à m'adapter aux règles du forum au contraire. 

Je ne sais pas encore comment ça marche et je te propose de m'expliquer ce que tu aurais souhaité que je sache. D'ailleurs je n'ai pas tout compris de ton jargon si tu veux bien reformuler ton message comme si tu parlais à ton grand père découvrant l'informatique.

Merci Smile

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Phaedren
Usurpateur du Forum
Phaedren

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 31
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1286

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 07:33

@Sarahlie a écrit:
Qu'est ce que tu entends par "quadrupler poster"?
Phadren le but n'est vraiment pas d'alourdir le topic (quécéca?) ou quoi que ce soit d'autre mes messages ont déjà assez lourds par eux mêmes. C'est la première fois que je suis sur un forum et je suis loin d'être à l'aise avec cet outil (je viens d'ailleurs de perdre un brouillon prévisualisé après 5h à écrire....)

J'écris des messages très longs certes, mais je n'oblige personne à me répondre. 
Les premiers messages descriptifs étaient longs car je ne sais pas faire autrement.
Les derniers messages le sont aussi (non seulement pour la même raison mais surtout ) car je ne me vois pas répondre en deux lignes à des personnes (toi inclu) qui m'ont posé des questions précises et qui ont fait un réel effort alors qu'ils ne me connaissent pas. Je trouverai indécent ingrat et impoli de ne pas prendre au moins autant de temps à leur répondre qu'eux mêmes ont pris le temps de me lire me poser des questions précises et me donner leurs analyses. 
Si je ne veux pas être ingrate je dois m'investir dans mes réponses et quand je m'investis je ne sais pas (encore) faire court ;il faudra attendre que je développe ma fonction inférieure pour cela. Je met le nom de la personne à qui je réponds en titre pour un peu plus de clarté et un peu moins de lecture 
et de nouveau je n'oblige personne ni à me lire ni à me répondre.

A l'avenir plutôt que de tirer une conclusion hâtive (et fausse pour le coup) sur mes intentions (je peux t'affirmer en toute sincérité que le but n'est vraiment pas de "me faire remarquer ") je te propose que tu me m'expliques ce que tu trouves dérangeant.
Je suis navrée si j'ai causé un dérangement technique ou autre; je n'ai aucun problème à m'adapter aux règles du forum au contraire. 

Je ne sais pas encore comment ça marche et je te propose de m'expliquer ce que tu aurais souhaité que je sache. D'ailleurs je n'ai pas tout compris de ton jargon si tu veux bien reformuler ton message comme si tu parlais à ton grand père découvrant l'informatique.

Merci Smile

Quadruple-poster consiste à poster quatre posts (messages) consécutifs dans le même topic (sujet), au lieu d'en éditer un seul (ou de n'en faire qu'un seul autre, dans l'hypothèse où l'on atteindrait le nombre maximum de caractères). C'est une forme de flood (multiplication de posts dispensables), qui rajoute des notifications inutiles (puisqu'en réalité, quand on va voir le topic, on se rend compte qu'il n'y a eu aucune réponse de quelqu'un d'autre entre-temps), à moins que l'objectif ne soit justement de se faire remarquer ("up, venez voir ce que je dis !"). C'est aussi quelque chose qui peut compliquer la navigation sur certains portables, en ce que plus de posts implique plus de pages à faire défiler. Ce n'est pas la mort évidemment, mais si tout le monde faisait ça, ça pourrait être encombrant Razz

Le fait que tes messages soient longs ne pose aucun problème, bien au contraire ! Si c'était de brefs messages "peu utiles" qui s'enchaînaient, ce serait pour le coup vraiment du flood, ce qui n'est pas le cas ici Smile. Tes posts sont donc pleinement constructifs, il s'agirait juste d'utiliser la fonction "éditer" à chaque fois que tu veux modifier ou préciser quelque chose, lorsque tu as posté le dernier message.

Quand j'ai vérifié ton adresse mail à ton inscription, je suis justement tombé sur des résultats provenant d'autres forums, ce qui me laissait penser que tu connaissais déjà un peu ces derniers.

Sinon, par rapport à ton typage, je trouve que cette focalisation sur les détails, cette propension à vouloir décortiquer chaque petite chose, peut rappeler la dialectique d’une boucle Si-Ti, ou Ti-Si.

Ainsi, l'hypothèse ISFJ me paraît envisageable, surtout s'il y a eu une affirmation de cette tendance au raisonnement analytique extensif survenue plus récemment, pouvant coïncider avec l’individuation de Ti. Le Fe aux expliquerait ensuite aisément les éléments F que tu as pu citer, et dont certains me paraîtraient très incongrus chez un ITJ (en tout cas, j'ai vraiment du mal à imaginer un INTJ si empathique, qui fait des "câlins aux inconnus" et leur donne des "petits papiers gentils" ><).

Une autre piste qui ferait sens est celle de l'INTP. En effet, si ces caractéristiques T étaient d’ores-et-déjà bien prégnantes auparavant, et dès ton plus jeune âge, il est aussi possible d’envisager que tu puisses être Ti dom, ce que je trouverais d'autant plus en adéquation avec cette démarche de contradiction des arguments que tu as pu évoquer, y compris les tiens. Dans cette configuration, le Fe inf pourrait éventuellement expliquer les effusions plus "F" préalablement mentionnées, ainsi qu'un caractère plus doux et tempéré (surtout que les "éléments F" que tu as pu citer semblent davantage corrélés au Fe qu'au Fi).
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 11:22

Navrée pour l absence ponctuelle d accents j ai change de clavier

Je commence par la fin.

Quelqu un a apparemment utilisé mon adresse mail pour poster un message, je vous le partage je n'ai rien a cacher, encore moins ma fausse fausse identité! De plus je n arrive même plus a voir le message mais j ai eu la bonne idée de le photographier avant
. Pour ceux qui je ne sais pas comment sont susceptibles de tomber sur ce lien :

Doute sur mon type - Page 3 15267711



J'aurai pu écrire ce genre de message pour son fond il y a 10 ans de cela, si l'on fait abstraction du style d écriture complètement différent du mien et de ces ces fautes d orthographe que je ne fais plus depuis mes 8 ans. J ai 25 ans et tous mes amis virtuels facebook qui me connaissent véritablement peuvent confirmer ma personne mon age et le fait que je suis mariée depuis 2012. D ailleurs cette adresse mail correspond a ma date de naissance et si l on voit le facebook correspondant a cette même adresse on tome sur le mien (j espère ...). Comment aurait je pu écrire un message d ado se plaignant de ne pas attirer les garçons si je suis mariée depuis 4 ans selon l adresse mail utilisée pour écrire ce même message mensonger. 02 10 91 c est ma date de naissance. c est a dire que j aurai eu 24 ans si j avais écrit ce message d adolescente célibataire mal dans sa peau.


Pour quadrupler poster c est la première fois que j entends cela car je répète je n ai pas l habitude de forums. Je posais plusieurs messages sans que quelqu'un n'ait répondu, par souci de séparation. Ce n'est pas pareil un message sur les différents résultats de tests que j ai pu avoir et celui qui est une réponse a seulement l un de mes interlocuteurs j en ai fait donc des messages séparés ce qui me paraissait logique..
J édite aussi mes messages quand j ai des petites choses a rajouter ou au une faute de frappe ou de grammaire me saute aux yeux mais j essaie d éviter de le faire car cela peut donner l impression que je reviens sur mes mots ce qui n est pas le cas.
A l avenir je rééditerai si j ai des choses a rajouter même si les sujets ou les interlocuteurs sont différents
Navrée pour le dérangement technique , ce n était ni pour faire monter les stats (aucune idée de comment cela marche ) ni pour faire mon intéressante  je le répète en toute honnêteté. Encore une fois je ne connais PAS les forums, le seul autre site social ou je débats est facebook, ce qui n est pas pareil niveau technique quadruplubication et tout autre terme aussi sibyllin aux yeux d une personne qui envoie des lettres écrites a la plume par la poste .  

Pour répondre a ton typage pour lequel je te remercie je ne suis pas encore à l'aise niveau fonction et un truc n'est pas clair pour moi
Si un intj qui a du F en tertiaire ne serait pas du genre à avoir ce côté amical même après avoir développé son F alors comment un INTP qui a du F en inférieure le pourrait il davantage?
J'ai d'autres questions sur le intp et je les publierai dans un prochain message
J'ai du mal à comprendre les différences Ne Ni et Ti Te je pense:  de ce que je lis sur le site je me retrouve dans Ni et pas du tout dans Ne et je me retrouve dans Te et moins dans Ti. comme vous me dîtes que je correspond plus à Ne Ti et que je ne me base mon argument que sur ce que j'ai compris du site (ce qui est assez léger j'en conviens) j'en déduis donc que j'ai mal compris ces différences.
Si l'on peut m'éclaircir ce serait gentil.
Merci


Dernière édition par Sarahlie le Dim 04 Déc 2016, 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phaedren
Usurpateur du Forum
Phaedren

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 31
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1286

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 11:26

Comme nous avons pu en discuter par MP, il n'y a pas de problème Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 37
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 876

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 11:45

@Sarahlie a écrit:
Ma méthode d'exposé (depuis petite):
Au départ mon cerveau fourmille d'idées différentes et de liens entre elles. J'écris tout en vrac pour ne rien oublier mais j'en ai tellement que c'est stressant que mes idées vont plus vite que ma plume . J'écris des titres, des tournures de phrase amusantes que je veux insérer, des exemples, des liens etc.
Puis je vois l'idée mais c'est du très global et je vois comment faire mais mon cerveau est trop petit pour tout en même temps c'est à la fois grisant et stressant.
J'organise selon un plan très général un grand 1 et un grand 2, un plan logique extrêmement méthodique organisé en faisant attention à la transition entre les parties. Je suis la méthode solaire avec intro et conclusion de chaque partie si possible. Je rentre les idées en vrac dans le plan. Je peux rester un temps fou à huiler un rouage je veux que l'argument soit indémontable et je démonte les contre arguments d'avance. Ma conclusion s'ouvre sur une idée plus globale. Cela me plaît de penser que chaque idée humaine fait partie d'un tout d'idée d'une unité, et que l'on puisse tisser des liens et s'écarter en regardant la toile d'en haut. Comme si l'on partait d'un individu puis nous en éloignant progressivement sa maison son pays puis le monde, que l'on comprenne la profondeur des liens entre cet individu et tout ce qu'il y a autour et ce que cette union forme .
Le plus dur dans mon organisation ce sont les liens à faire entre les éléments. Il y a trop de combinaisons possibles entre chaque élément et c'est si dur de les faire rentrer dans les limites d'un plan structuré par 1a 1b 1c 2a 2b 3a 3b etc. Je fais des flèches ou mets des couleurs j'ai même fait un graphique pour écrire une lettre quand j'étais ado. C'est un puzzle géant je veux que toutes les pièces s'emboîtent parfaitement et je ne veux pas réduire le nombre de pièce sous prétexte qu'il y a trop de possibilités je veux que chaque facette de l'argument puisse être vue et quand les arguments sont multidimensionnels chaque facette ayant au minimum un lien avec d'autres éléments complexes également. Expliquer chaque nuance.
Et pour couronner le tout une fois que c'est écrit et bien avancé clair et logique je passe aux finitions; veux que le "tissage" que la forme soit claire et agréable ; je vais passer du temps sur chaque tournure de phrase chaque trait d'humour expliquer chaque nuance non seulement avec un souci de vérité et d’honnêteté mais je vais aussi essayer d'imaginer comment cela va être pris ne pas blesser (ce n'est pas le but t je perds en force de persuasion).

Sarah, je ne sais pas si tu as prévu une réponse pour moi What a Face mais je réagis déjà à ce passage, qui décrit davantage que d'autres un processus cognitif...
Je retrouve clairement les axes Ne/Si et Ti/Fe (je les reconnais d'autant mieux que ce sont les miens, et dès tes premiers messages je les ai vus à l'oeuvre). Et ton perfectionnisme te ferait vouloir utiliser chacune de ces fonctions à son top niveau, comme si c'était ta dominante.

L'hypothèse INTP se tiendrait:
Pour le Ti, qui serait déjà ta dominante, pas trop de souci, tu la sur-utiliserait naturellement, sans trop d'effort.
Le Ne coincerait un peu plus: tu ne voudrais RIEN lâcher de toutes les possibilités, toutes les combinaisons possibles (et logiques, of course).
D'autant plus que Si viendrait foutre le bordel dedans: difficile d'être précis et complet sur tous les points quand ça fait partie d'un gros magma bouillonnant.
Même Fe serait un point d'attention pour toi: adapter la forme à ton audience pour que le message passe mieux: ce serait carrément une utilisation de Fe-ter (ou de Fe-inf en bout d'individuation, qui a bien développé jusqu'à sa dernière fonction naturelle).

Ou piiire Oh yeah :
Le Ne en dominante serait OK, mais ce serait le fait de vouloir tout relier de façon logique qui te poserait davantage de difficultés.
Fe serait en tertiaire, avec un bon développement.
Et Si-inf, en mode sur-investissement.

Dans tous les cas, je mise sur NTP pour l'instant.
(J'imagine que ce serait d'autant plus difficile à accepter pour toi que tu as déjà du mal à ne plus te considérer SJ)

@reset qui est INTP-1 (si je ne me trompe pas) pourrait peut-être nous éclairer quand à la difficulté de lier le type 1 à du P.

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Sylphira
Mère de Cthulhu
Sylphira

Type : ENT
Age : 33
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 12:14

Je le répète depuis le début mais ta façon de construire les messages "jolis" "compréhensibles" et le fait de faire un quadruple post pour que ce soit bien séparé et compréhensible m'évoque un Fe aux et le reste me parle plus en terme de Si-Ti. Du coup je suis ok avec Phae. Ta façon de construire tes messages et de donner des informations ne m'évoque pas le Te.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 12:42

Merci a vous!
μαllollo oui bien sur que je t ai prévu une réponse c est la moindre des choses après le temps que tu m as accorde. Elle s est malheureusement toute effacée dans mon prévisualise et j avais mis plusieurs heures a comprendre et a l écrire pour (je te rassure la lecture n aurait pris que quelques minutes)
je rééditerai quand j arriverai a la réécrire.

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Myst
Prophète du Ne aux
Myst

Type : INFP
Age : 29
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 887

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 14:36

@Sarahlie a écrit:
Merci a vous!
μαllollo oui bien sur que je t ai prévu une réponse c est la moindre des choses après le temps que tu m as accorde. Elle s est malheureusement toute effacée dans mon prévisualise et j avais mis plusieurs heures a comprendre et a l écrire pour (je te rassure la lecture n aurait pris que quelques minutes)
je rééditerai quand j arriverai a la réécrire.

Avant de recommencer la même boulette (qui peut arriver à tout le monde), et pour les autres aussi, sache qu'il y a une fonction BROUILLON (après avoir cliqué sur "répondre" ou "prévisualiser", l'option n'est pas visible si on écrit directement en bas à la suite des messages du topic), où, comme son nom l'indique, tu peux y écrire un message et l'enregistrer, avant de le reprendre et éventuellement le poster plus tard. Smile

-----------------

Sinon, il y a beaucoup beaucoup de choses, difficile de réagir à tout.
je trouve que tu rentres dans les détails de façon assez impressionnante.

En lisant tes messages et celui de GB à la suite, j'ai eu comme une vague, mais saisissante impression, que c'était deux faces d'une même pièce Razz
> Dynamique Ne-Si ou Si-Ne dans les deux cas, ça profusionne de détails (mais l'un fait bien plus de digressions que l'autre, Sarahli est plus "carrée"), liens, décorticages, avec clairement manque de concision et de synthèse. Smile

Je reste sur l'hypothèse Si-dom Ne-inf, je trouve qu'il y a quelques éléments flagrants (ne serait-ce que l'agencement de tes message et un surinvestissement méthodique...). F semble avoir été un "apprentissage" plus tardif d'après ce que tu dis, donc ISTJ, ou bien ISFJ car en effet il y a certains éléments qui font penser davantage à du Ti.

Il faut rappeler que la relation avec la fonction inférieure est ambigüe. Bien qu'il s'agisse de l'objet de certaines de nos difficultés majeures, cette dernière peut être extrêmement prégnante sans être vraiment différenciée et on peut être "compétent" par accoup, ou selon les circonstances, avec celle-ci.
> Je suis Fi dom et intellectuellement j'utilise consciemment le Te, mais je peux aussi passablement l'ignorer dans certains domaines de la vie, dans la "spontanéité".

L'inférieur peut aussi faire l'objet d'une fascination quelque peu "primaire", à l'instar de certains Se-inf qui ont un rapport bizarre avec la nourriture, au sport, la sexualité, l'alcool/consommations, etc.  Razz

Il n'est donc pas étonnant que tu apprécies faire des "liens" entre les concepts, mots, idées, que tu cherches tous les embranchements possibles. Mais là j'y vois un paradoxe...est-ce qu'un NP aurait besoin de "chercher" cette façon de faire en réalité ? Pour lui/elle , cela se fait spontanément, c'est un réflexe, au delà de sa propre volonté consciente...alors que pour se structurer, organiser, réduire les excès de dispersions, se recentrer, là il/elle doit "lutter".  Smile

Je parierai bien que tes humoristes préférés sont des gros ENxP jouant allégrement avec les mots, calembourgs, double sens, le grotesque, situation absurdes, etc.  Very Happy

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 31
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 850

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeDim 04 Déc 2016, 20:41

Je crois qu'on a tous envie de voir un profil ISxJ sur ce forum pour changer. Voyons si c'est sensé ou pas. Lol
Les dernières analyses de Sarah sont d'avantage concentrées sur la possibilité des dynamiques Si/Ne et Te/Fi (normal puisqu'elle explore ces aspects là et se sent aussi plus proche des profils TJ), bien qu'ils soient pesés au regard de l'évolution de sa personnalité depuis son enfance profonde. Et c'est cette enfance que nous devrions analyser et garder en tête, parce que le MBTI se réfère avant tout à la dominante et à l'auxiliaire, qui se déterminent durant l'enfance. De plus, il me semble clair que Sarah a expliqué sa méthode pour réaliser un texte ou un devoir sans re-mentionner si cela lui avait été acquis ou bien si elle le faisait aisément depuis très longtemps, donc il nous faudrait être attentif. Je dis ça pour les derniers messages de membres qui s'enflamment pour les profils SJ/NP.
Plutôt que la marque indéniable de tel ou tel type, moi j'ai vu surtout un travail à la nécessité compréhensible au contact d'un modèle théorique souvent assez flou, trop général (sans contexte), souvent idéalisant les types, empêtré d'éléments culturels flagrants et surtout encore parsemé de lacunes que nous compensons seulement par de multiples observations dans notre entourage ou bien parfois par des à priori confortables.
Toutefois, ...
Les parties décrivant durant l'enfance de Sarah ce qui semble relever de l'intuition introvertie mériteraient quelques petits approfondissements, selon moi, étant donné l'idée que j'ai tendance à me faire (et que nous avons tendance à nous faire) de la fonction Ni ainsi (et surtout) que de Si. Ces fonctions sont parmi les moins abordées dans les discussions sur le forum.
J'aimerais donc revenir sur certains points afin de vérifier que ce qui s'avérerait être, peut-être, du Si n'ait pas été pris pour du Ni.



Mysti a écrit:
Il n'est donc pas étonnant que tu apprécies faire des "liens" entre les concepts, mots, idées, que tu cherches tous les embranchements possibles. Mais là j'y vois un paradoxe...est-ce qu'un NP aurait besoin de "chercher" cette façon de faire en réalité ? Pour lui/elle , cela se fait spontanément, c'est un réflexe, au delà de sa propre volonté consciente...alors que pour se structurer, organiser, réduire les excès de dispersions, se recentrer, là il/elle doit "lutter".  Smile
N'oublierais-tu pas que les seuls liens que l'ISxJ est amené à faire "naturellement" sont ceux entre des événements concrets, tangibles, et non directement entre des idées (ce qui serait plus l'apanage des NP en effet, ou bien des NJ) ?
Ce à quoi on peut rajouter, d'après des sources comme Michael Pierce donc à prendre avec prudence, que les INxJ mettent aussi l'accent sur leurs impressions subjectives "naturellement" et que celles-ci peuvent être aussi bien des dynamiques idéelles/idéologiques que des enchaînements d'événements concrets, bien qu'ils soient plus "naturellement" en phase avec les premières.
Dans les deux cas la dominante cognitive réfère à l'expérience subjective de la personne, sans jugement, sauf que l'une des deux personnes a un processus dominant qui est plus facilement mêlé d'abstractions (c'est le sens/la symbolique des événements qui l’intéresse) et l'autre un processus dominant plus facilement mêlé de ces événements concrets (entre lesquelles il fait des liens grâce au soutien de Ne).
Dans le premier cas le rapport à l'expérience immédiate du monde est concret, bien que la dominante soit dans l'abstraction. Dans le second il est abstrait bien qu'il serve surtout à soutenir un processus dominant concret. edit: les deux sont introvertis, donc peu relié au monde extérieur, pourtant (j'aimerais voir si on peut clarifier ça dans la théorie une bonne fois pour toute, ça aiderait à remplir certaines des lacunes suggérées plus haut).

@Sarahlie a écrit:
Si je suis INTJ alors;
pourquoi
Si je suis ISFJ  alors;
pourquoi
Si je suis INFJ alors
pourquoi
Si je suis ISTJ alors:
pourquoi
Je fais un petit rappel. En tant qu'êtres humains nous sommes sensés avoir tous les 8 processus cognitifs décrits dans le modèle.
Avec une analyse attentive on est donc forcément capable de les identifier à tel moment ou à tel autre de notre quotidien, comme des pilonnes illustrant la bonne marche de notre organisme.
Parce que bon, ne pas avoir de Se signifierait que vous n'avez aucun odorat, que vous êtes aveugle et sourd de naissance, et que vous n'éprouvez ni votre douleur ni celle des autres parce que vous n’êtes pas vivant/sensible. (ou je me trompe ?)^^
On peut être dépourvu d'un sens ou de plusieurs, mais aucun être vivant n'est handicapé au point d'être dépourvu de tous, parce que dans ce cas ça ne s'appelle plus un être vivant.
Pareil pour toutes les autres fonctions.
Ce qu'il faut voir c'est donc quelle est la tendance dominante c'est à dire quelle est le processus le plus aisé pour la personne parmi tous ces processus. Celle qui a été maitrisée avec le plus de régularité depuis le plus longtemps. Et laquelle la supporte, lui vient en soutien.
Voilà, si le modèle décrit un quelconque état de fait ce serait cela.


Maintenant passons au contenu :
"je n'ai pas du tout conscience de mon corps de mes sensations (au sens premier du mot sensation. Et je ne vis que dans le passé ou le futur (à part deux situations )"
"Pourquoi je me retrouve parfaitement dans Ni  et encore plus quand j'étais petite?
Pourquoi je n'ai je pas conscience de mon corps pourquoi ne suis jamais dans le moment présent mais dans l'analyse du passé ou les spéculations du futur ?"

C'est ce que l'on va (et que l'on a déjà commencé à) essayer de clarifier. Smile

@Gbat a écrit:
Au fait, as-tu parfois envie de déconner et de dire ou faire des choses complètement légères et inattendues alors que d'habitude la fantaisie aurait tendance à te mettre mal à l'aise ?
@Sarahlie a écrit:
oui et je le fais mais c'est toujours conscient à 100/100. c'est surtout un masque de légèreté sincère mais cela me plaît. J'aime chanter et je peux chanter dans la rue même si l'o, me regarde tant pis. Ou j'adore l'humour noir ou qui casse les conventions sociales implicites (par exemple je m'imagine courir derrière un joggeur innocent le dépasser puis tourner autour en courant et crier j'ai gagné et je m'explose de rire toute seul. D'ailleurs je suis très tentée de le suivre en voiture avec eye of the tiger à fond pour l'encourager!
Alors, ce que je voulais dire par "dire ou faire des choses complètements légères et inattendues" c'était surtout dans le sens où l'entendait Mysticeti à propos du Ne en inférieure, processus qui arriverait occasionnellement chez un Si dom :
Mysticeti a écrit:
Ces passages sont je trouve assez proches de ce que l'on peut trouver en général sur le Ne-inf :

"Sarahli a écrit:
   Je peux aussi partir comme tu dis dans mille possibilités catastrophiques si je suis face à une situation où je rencontre trop de paramètres inconnus.
   Sous stress moyen je peux deviens extrêmement rigoureuse et calme mais créative et sous très grand stress j'ai plein d'idées en vrac je me noie dedans et dans chaque petit détail."

et aussi as-tu ces processus (pour la dominante), je ne sais plus si tu avais répondu à Mysti :
Mysticeti a écrit:
- Te perds-tu parfois dans une avalanche de détails ?
- As-tu une mémoire un peu "photographique" ? Genre quand tu pars en vacances ou autre, as-tu besoin d'assimiler le cadre, les éléments + les sensations qu'y s'y rattache ? Si tel est le cas, est-ce pareil concernant ton rapport à l'art ?
- Considères-tu que TOUS les éléments doivent être pris en compte et assimilés afin d'établir une conclusion, au risque d'y passer beaucoup de temps ? Et je parle vraiment d'un BESOIN, pas d'une façon de faire acquise.
- Aimes-tu "collecter" le savoir, les faits de façon général, et de puiser dans celui-ci pour résoudre un problème/besoin/autre ?
- Es-tu attachée aux méthodes établies, aux systèmes non en tant que système conceptuel mais comme outil utilitaire applicable ? (comme le MBTI par ex)

@Sarahlie a écrit:
Petite fille imaginais et j'essayais de faire correspondre la réalité avec mon imaginaire. Vers 10 ans j'ai changé j'ai essayé de penser plus logiquement que ce soit cohérent avec ce que l’extérieur est vraiment et j'ai moi essayé de m'adapter. Je me suis mise à l'adolescence à étudier très sérieusement mes camarades à réfléchir à la manière à leur lois et règles leurs normes étranges pour pouvoir rentrer dans le groupe à mettre au point des méthodes efficaces et réalistes quand est ce que j'y arrive et quand est ce que je rate etc.Il y a eu un moment où je voyais cela comme un défi que je surmonterai à force de logique méthode et d'observation.
C'est cette recherche de correspondante petite que tu as associé au Ni ? Et par la suite une structuration Te selon tes stratégies pour "t'adapter" à ton environnement ? (notons que "pour t'adapter à" suggère un objectif, une raison plutôt qu'un processus (pour ceux qui seraient tentés d'y voir du Ne auxiliaire). Dis comme ça c'est ce que je comprends en tout cas. De plus une fonction auxiliaire viendrait en soutien de la dominante, plutôt que d'être l'objectif à part entière.

Pour voir s'il y a du Si dom, il me semble important, au regard des témoignages de Sarah et de d'autres avant, de vérifier si le processus (Si) de Sensation Introvertie peut impliquer une déphase vis à vis de l'environnement extérieur qui soit suffisante pour ne pas avoir bien conscience du moment présent. Généralement, quand j'entends ça je pense à un profil intuitif immédiatement, et je pense que c'est le cas de bien d'autres personnes. Mais j'ai vu aussi des études sur la cognition corrélant les expressions faciales et la gestuelle qui rappelait que Ni comme Si sont des processus introvertis, donc dirigés vers l'intérieure, et que dans le cas du profil à Si dominant le rapport au monde extérieur est géré par une fonction intuitive (Ne!) qui n'est pas en lien avec le concret immédiat contrairement à Se.
En clair, les deux processus Si et Ni sont des processus de perception introvertie, donc non directement reliés à une interaction avec l'environnement immédiat et tangible mais plutôt avec les impressions/mémoires que l'on a de cet environnement et de notre jugement introverti/subjectif. Dans le cas de Si la mémoire concerne juste des éléments de nature plus concrète que dans le cas de Ni (pas trop des idées ni des concepts donc), et il n'y a pas de relations avec des éléments de structure différente comme il y en a dans le processus Ni. Il s'agit juste d'une banque de donnée stimulée un peu indirectement, et il faut un travail de longue halène pour trouver des liens entre concepts (Ne), ce qui n'est pas le processus dominant. Est-ce que quelque chose te parle d'avantage là dedans Sarah ?

Ah j'ai boublié de mentionner que les liens que Ni fait en dominante se produisent à partir de tout support, là où les parallèles amenés par Ne au processus Si dominant se font par similitude de structure entre deux événements concrets dont l'un est actuellement vécu. Du moins je ne l'avais pas dit si clairement, je crois.

Mysticeti a écrit:
En lisant tes messages et celui de GB à la suite, j'ai eu comme une vague, mais saisissante impression, que c'était deux faces d'une même pièce Razz
> Dynamique Ne-Si ou Si-Ne dans les deux cas, ça profusionne de détails (mais l'un fait bien plus de digressions que l'autre, Sarahli est plus "carrée"), liens, décorticages, avec clairement manque de concision et de synthèse.
Tu suggères si j'ai bien saisi que le style rédactionnel de Sarah sur ce forum aurait des similitudes avec le mien car liens, décorticages, manque de concision et de synthèse, à ceci différent que le sien montrerait un profil STJ car plus organisé, et le mien NxP car contenant plus de "digressions".
Il est vrai qu'à certains moments de sa "méthode d'exposé" je ne peux que m'y retrouver (principalement sur le besoin de ne rien oublier, de mettre un temps fou pour ça, et d'anticiper les "contre-arguments").
Il faut voir si le coeur du processus est fait de liens entre idées (N > S) ou bien entre événements additionnés (S > N). Dans tous les cas oui il y a bien un manque de résumé, c'est une difficulté que moi même j'éprouve souvent et à vrai dire je ne sais pas si c'est totalement corrélable depuis que je vois des "NP" super concis et des "NJ" produisant des développements assez longs. ... à moins que des membres soient mal typés.

@Gbat a écrit:
Est-ce que tu as tendance à voir ce profil chez les autres, comme un miroir de quelque chose que tu gardes enfoui ? (:xd oui je sais je pars dans la psychanalyse de comptoirs).
@Sarahlie a écrit:
Je n'ai pas compris ta question.
En clair je te demandais si ton processus pour la prise en compte des sentiments des autres relevait plus de Fi ou de Fe. Smile
Je dis "miroir" parce que dans cette optique (de prise en compte des sentiments des autres) le Fi consistera souvent à compatir avec quelqu'un en faisant une référence à une expérience similairement vécue ou bien en imaginant de quelle manière on résoudrait (pratiquement/Te) le problème de cette personne (et j'ai vu d'autres sources mentionner surtout de la dédramatisation, de la légèreté comme moyen de faire diverger une situation...), là où un processus Fe consisterait plus à se fixer directement sur les sentiments de l'interlocuteur pour les partager et rassurer afin d'apaiser, indépendamment de ce que la personne en Fe ressentirait personnellement (et dont elle n'a pas forcément conscience d'ailleurs).
Je reste prudent avec ça, parce que ça fait partie des points où les gens apportent des témoignages divers, et ce n'est pas toujours clair.


@Gbat a écrit:
Si l'harmonie et la tranquillité aux dépends de ce qui est logique et rationnel ne sont pas bienvenue, y a t-il un ou plusieurs cas dans lesquels ils sont la bienvenue ? Je pose la question un peu pour la même raison que tout à l'heure, pour distinguer le "pourquoi" et le "comment", car tu sembles parler plus "d'une raison" que d'un processus en soi. A propos, favorise-tu la logique et le rationnel par nécessité ou bien par reflex naturel ? Cela va t-il contre une de tes prédispositions (comme le désir de ne pas blesser par exemple) ?
@Sarahlie a écrit:
Intellectuellement je peux trouver de rares cas  mais impossible pour moi de le faire aujourd'hui.
Je n'ai pas compris la question du "pourquoi/comment
Je favorise la logique le rationnel l'intuition et les idées par réflexe naturel, avant de ne pas blesser. c'est plus un processus que des raisons.
D'accord.
Pour la première question le "pourquoi" référait aux "raisons" et le "comment" aux processus.
Bon, tu vas ici dans le sens de l'interprétation en faveur du profil INTJ, en assimilant ce que signifieraient les fonctions cognitives de ce profil à des "processus" et en suggérant que ces processus sont un "réflex naturel".

Sur les valeurs (personnelles ou collectives) ça a l'air surtout d'être de l'intégrité (pourrait aller avec le Fi, mais pas que. Fe aussi, juste moins nécessaire pour ce profil généralement. Ça peut dépendre de ta culture, de ce qui t'as été inculqué sur ce qui est bien de faire ou pas).



@Sarahlie a écrit:
je souligne que je n'ai pas été couvée ni formée par un milieu religieux ni juif. Au contraire je ne connaissais pas de juifs jusqu'à mon arrivée en Israel ma famille est soit chrétienne soit anti religieuse
J'entends bien.^^ Par ailleurs c'était surtout une remarque introspective et générale que je faisais, pas vraiment en lien avec l'analyse, même si ça ne me dérange pas que des personnes en soient flattées; j'ai peut-être inconsciemment considéré que ça serait ton cas :xd.
Pour les influences chrétiennes d'un coté et anti-religeux de l'autre oui je comprends très bien d'autant plus que j'ai eu un peu droit au même schéma dans ma famille (sans les réticences peut-être, car ils m'ont vraiment encouragé à faire mon propre bout de chemin).
Sans que j'ai à faire avec des grands pratiquants c'est plus dans la mentalité que ça se retrouve (père inhibé et socialement responsable, parfois gêné par des sujets qui troublent sa quiétude culturelle comme un bon chrétien de campagne, mère a(nti-)cléricale mais rigoureuse comme une protestante que sa propre mère a été).

A propos de flatterie, éprouve-tu VOLONTIERS un gêne vis à vis de ces choses là ou bien tu apprécies en recevoir et en donner ?
Premier cas se trouve souvent chez les Fi (ils n'admettrons pas trop publiquement s'ils apprécient en tout cas), et le deuxième plutôt Fe. Il faut toutefois faire attention à faire la différence entre de l'auto-critique (par idéalisme) fréquent chez les Fi dominant, et un simple soucis de vérité qui peut se retrouver à mon avis chez toute personne (moi compris, je peux être très agacé (entre proches) sinon gêné si quelqu'un m'attribue des qualités ou des réalisations que je n'ai pas ou dont je ne suis pas à l'origine).

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: réponse à l'analyse de μαllollo Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeMar 06 Déc 2016, 02:56

Citation :
Quel fonctionnement, tu parles du flow? C'est justement ce "confort" de pouvoir utiliser tes fonctions les plus naturelles et les plus développées, celles qui te font te sentir en pleine capacité de tes moyens.
Je parle de comprendre une idée dans sa complexité multidimensionnelle sentir l'image la tourner l'expliquer en utilisant des métaphores des fonctions de maths des modèles historiques ou autre, sentir mon cerveau au maximum et se dépasser,  l'intérioriser l'idée la relier et même la fertiliser en créant un nouveau point. J'aime comprendre pour comprendre cela me fait vibrer tout comme et arriver à créer Le plan parfait imparable par ma logique. J'ai l'impression d'appréhender la réalité en profondeur d'être reliée au monde non seulement par ma compréhension mais que cette compréhension me fait exister car me donne le pouvoir de changer les choses d'être influente sur ce monde.


Citation :
On se reconnait tous dans plusieurs tempéraments/types, MAIS il y en a normalement 1 qui nous semble vraiment naturel, de série 
NT sans aucune hésitation et depuis petite.


Citation :
L'inférieure, si tu ne parviens pas à la déterminer parce qu'elle ne s'est pas encore développée  tu peux quand même en ressentir les effets par déséquilibre de l'axe dominante-inférieure. C'est l'espèce de talon d'Achille que tu as envie d'utiliser, mais que tu utilises très mal. Tu reconnaîtrais ce type de dynamique entre quelles fonctions chez toi?
Je vois cette difficulté en Se uniquement si je pars du postulat que Se c'est la conscience de son corps (incapacité totale) et de son environnement (je perds mes affaires si elles ne sont pas rangées je me cogne de partout je ne fais pas attention à l'environnement), vivre au présent au lien de spéculer sur le futur et analyser le passé, vivre avec ses tripes, vivre ici et maintenant. J'en suis incapable. . ce n'est que la tête tout est intellectualisé. Certaines personnes (je suis d'accord) disent que quelque fois le cœur intervient aussi mais le corps les tripes jamais. (cf ma "théorie" du Se). Tout cela je ne l'ai pas du tout et je sais que je vais devoir le développer (d'où ma volonté du chant "authentique" après l'échec des exercices de respiration et méditation. Si tout ce que je décris là n'est pas du Se alors la fonction qui correspond  à ces descriptions  Dodo


Par contre avant je vais ici contredire ma théorie NiTe en dom/aux en argumentant le  (masque?) Si : (théorie que je trouve valable malgré tout car plus "forte" et plus ancienne) . J'essaie d'être honnête au possible et donner tous les éléments qu'ils soutiennent au nom ma théorie : 
Quand j'ai perdu un mot dans un livre je revois l'image mentale et essaie de me rappeler si je l'ai vu à gauche ou à droite du livre
Petite je gagnai des concours de dessin
Je rangeai mes livres par dégradé de couleur et par taille
Ma manière de jouer aux playmobils en inventant une scène parfaite dans ma tête puis en la représentant concrètement.
Le fat que j'étais bien "appliquée", souci constant de bien faire et dans tout.
J'aime garder des objets par valeur sentimentale.
Je fais attention à ce qui a changé sur une personne mais uniquement quand ça m'intéresse si je suis concentrée
Parfois on relie 2 éléments sans rapport: quand cela m'arrive j'aime trouver le "rapport", retracer mon chemin inconscient à l'envers: j'ai dit à cela qui m'a rappelé ceci qui m'a fait penser à ça.


Citation :
Est-ce que tu peux expliquer tes critères Te?
J'ai lu la description Te donnée par le site du forum que je mets ici en spoiler et je m'y reconnais.  
Spoiler:
 

Cette tendance Te de comprendre et analyser logiquement ce qui m'entoure pour atteindre mon but correspond à mon adolescence:  Par exemple petite fille je souffrais d'être rejetée mais je ne faisais rien, j'essayais de m'intégrer au feeling. Puis au début de l'adolescence c'est devenu un défi je me suis mise à étudier très sérieusement mes "congénères" et leurs comportement à analyser les attitudes que je devais avoir ou pas, à faire un plan pour pouvoir m'intégrer (cela commençait à marcher mais sans succès à long terme au contraire).
Te ressemble aussi à ce que j'appelle "Si" et cela expliquerait le "masque ISTJ".(D'ailleurs  comme Te est l'auxiliaire des ISTJ je n'abandonne toujours pas mon envie ma théorie ISTJ. 



Citation :
INTP, avec un Ti-Ne supersonique qui ressemblerait à Ni. Ti-dom/Fe-inf correspond à une grosse partie de ton discours, et Si est en tertiaire, ce qui permet de l'avoir sous la main pour l'utiliser "en mode ISTJ". Evidemment, il faut passer outre l'image stéréotypée de l'INTP bordélique qui mange les miettes de pizzas coincées dans leur clavier




Au départ cette théorie de INTP me parlait plus que toutes les autres théories puis je me suis rendue compte que le P était impossible vraiment.






1/ J'aime les règles. Elles me sont vitales (d'ailleurs à 15 ans dans un internat dans un pays étranger il m'en a fallu de l'autodiscipline pour passer mon bac) . Je ne parle pas de traditions ou d'habitudes qui préservent l'harmonie intérieure ou celle d'un groupe (au contraire j'adore déranger celles que je trouve idiotes: il y a quelques années les hommes se sentaient rabaissés de la volonté des femmes de voter, c'est exactement pareil avec cette histoire de prendre le nom de famille du mari. Tant que la femme n'impose pas à l'homme de renoncer à son nom pour celui de son épouse mais qu'elle souhaite "juste" voter comme lui ou ne pas renoncer à son nom pour lui il n'a aucune raison rationnelle de se sentir rabaissé. C'est mathématiquement et facilement démontrable!) 
Mais les règles rationnelles indispensables au bon fonctionnement de n’importe quel système et qui augment son efficacité  c'est extrêmement important pour moi. Que ce soient les "to do list", les alarmes pour me rappeler l'heure, les obligations "religieuses", l'organisation de ma bibliothèque ou un plan d'attaque pour réussir un examen.             Face à des personnes régies par la désorganisation et/ou la subjectivité sentimentale je tire rapidement des conclusions critiques (face à ces personnes mon côté intuitif est très réceptif et agit parfois trop ra) puis j'explique mon jugement un peu arbitraire logiquement. Le conflit ne me dérange pas au contraire mais j'attends que l'autre fasse comme moi et respecte les "règles de communication" '(qui sont d'ailleurs logiques quand on y réfléchit). 
        Parenthèse importante :  ce sont ces règles de communication qui me permettent d'exprimer mes sentiments et d'apporter un soutien psychologique à des gens (à mes proches je pense que je n'y arrive pas): Je sais ce qu'il faut dire ("je comprends, cela doit être difficile" quoi faire et ne pas faire. En réfléchissant j'arrive même à perfectionner ma méthode et c'est comme cela que je peux faire un câlin à une personne qui pleure dans la rue. Je me demande ce que moi j'aurai ressenti et ce que j'aurai voulu et je le fais. Ou alors je réfléchis à comment j'aimerai aider. Dans le judaïsme  les actes sont plus importants que l'intention il vaut mieux mettre un masque de bonté même si l'on se fore et à force le masque peut se fondre sur le visage. C'est un principe que j'essaie d'appliquer. Je choisis qui je veux être. Exemple théorique je vois au loin un mendiant. Je ressens que je n'ai pas envie de lui donner. Justement pour cette raison je vais aller lui donner. Encore pire, si je ressens que je veux lui donner pour me renvoyer à moi même une bonne image et non par plaisir de donner, j'ai envie de ne pas lui donner pour ne pas satisfaire ma "pulsion narcissique" (dans le cas du mendiant je lui donnerai quand même mais je pense que vus avez compris le principe.).



INTP….




C'est moins le côté pizza qui me dérange que le bureau d'Einstein! 


1/ car son bureau désordonné me stresse (je me demande presque s'il n'aurait pas encore plus réussi avec davantage de méthode silent )


2/  L'intelligence des INTP: 
Je le répète sans fausse modestie; je suis loin d'être une surdouée, même si je les aime je comprend les sciences de manière plus lente que les autres et le INTP sont souvent des scientifiques rêveurs et plutôt doués (litote si l'on vulgarise le type), c'est encore pire que INTJ!   
Moi je suis en général vive d'esprit mais dans la pratique très lente et surtout terre à terre. 
(A part dans les idées métaphysiques psychologiques ou philosophiques) je manque complètement d'initiative je suis "bête et méchant" sans chercher plus loin que ce qu'on me demande (j'avoue que parfois j'accentue mon côté ISTJ exprès). 
Je ne suis pas dégourdie ni avec mon corps (je revois la scène où vers 3,4 ans mon père m'a dit que je pouvais descendre les escaliers en mettant un pied sur chaque marche au lieu de continuer à descendre comme on me l'a appris (2 pieds sur chaque marche) ni avec mon environnement ("mais comment on ouvre cette fichue fenêtre??").
Et sous stress c'est encore pire (par stress je n'entends pas exam important (je suis alors stimulée) mais regard des autres: je deviens très bête autant dans mon raisonnement que comme le fait de ne plus savoir faire un geste simple.


 3/ La forme d'intelligence des INTP


C'est trop abstrait trop relatif pas assez concret, trop de possibilités qui ne se ferment pas (en ouvrir une centaine ne me dérange tant qu'on les referme ensuite, qu'on choisisse la meilleure et qu'on s'y tienne). Mon homme a cette forme d'intelligence très abstraite et pure. J'en suis admirative mais je sais que je ne l'ai pas. Mes profs me trouvaient justement trop scolaire/intellectuelle, je pense que c'est le moyen le plus gentil de dire "esprit étriqué": . J'ai du mal à sortir des "faits" pour partir dans des théories abstraites un peu loufoques. Je suis perdue dans mes pensées je cherche à comprendre le monde mais je me considère (et je ne suis pas la seule) comme très terre à terre.
Si ma manière de développer des théories est un peu originale,  que je peux parler de théologie avec des fonctions mathématiques et tout cela, je le pour comprendre une théorie concrète et réaliste.
 
Le  fait de ne pas atterrir sur quelque chose me stresse. Je préfère les idées aux faits mais j'ai besoin de relier ces idées à des faits, j'ai besoin d'arriver à une conclusion logique et viable. Je n'aime pas la pratique mais j'ai besoin que ma conclusion soit concrètement applicable. Cela me "soûlerait" de l'appliquer moi même mais je le ferai du moins je surveillerai son application . Ce qui est trop délirant, trop abstraction pure, sans application et surtout trop flou m'effraie. Je pars dans plein de digressions mais je vais tout de même le relier les organiser. C'est très embêtant en discussion car je m'éloigne du sujet avec des centaines de poupées russes mais j'ai un réel besoin de les ré emboîter après les avoir étalées. Et généralement les gens sont épuisés de voir toutes ces digressions et je reste avec toutes les poupées russes éparses et la discussion est abandonnée par mon interlocuteur avant que l'on ait remboîté quoi que soit. Et je suis frustrée.


(Parenthèse qui contredit quelque peu ma théorie mais je donne toutes les données: Mon conjoint dit que dans le cas où je veux définir des règles suite à un événement, je décortique tellement tous les éléments et met tellement de conditions à l'application de cette règle  qu'elle sera parfaite pour ce cas précis mais ne peut s'appliquer qu'à cet événement particulier. et qu'à la fin j'obtiens une multitude de règles tellement particulières qu'aucune n'est applicable et cela lui donne une impression de flou face à un nouvel événement qui diffère d'une nuance et qui donc peut être différent. Je partage son avis sur le point de dissection mais je pense malgré tout qu'après avoir fait tourné l’événement dans tous les sens et déterminé quelle sont les règles qui s'appliquent à cet événement je replace le tout dans un cadre plus général et essaie de définir un système.


Le côté postmoderne que je ressens dans le P, ce "tout est relatif", me dérange: Est ce que la terre tourne autour du soleil ou le soleil autour de la terre (à propos j'ai appris qu'Einstein (l'INTP que j'aime citer), conclut qu'on ne peut pas savoir mais qu'étant donné que l'on n'a fixé nos études selon le système où la Terre tourne autour du soleil alors on se base sur ce postulat.). Ce côté tout est relatif me stresse vraiment. Le flou, le manque d'engagement qu'il soit sentimental ou intellectuel, me terrifie.. Le violet est le passage entre le bleu et le rouge et j'aime trouver à quel nuance exacte le bleu devient violet et le violet du rouge et ainsi tout est bien structuré et ce flou est ordonné. Mais quand quelqu'un arrive et me dit le bleu et le rouge n'existent pas les deux sont du violet, quand par postmodernisme on enlève le poids et la valeur des événements sous prétexte qu'il existe des liens entre eux cela me rend folle!
     Je fais le même parallèle que tout à l'heure:. Oui je dissèque avec force de poupées russes oui je vérifie des théories contradictoires vérifie les idées très longtemps et de tous les côtés en les contre-argumentant moi même … mais à la fin je les remboîte et je m'engage entièrement dans mon idée, elle est devenue le diamant impartial de vérité pure que je cherchais et je ne veux y renoncer ni pour faire plaisir à qui que ce soit ni pour considérer un plan parallèle théoriquement logique mais moins bon que celui que j'ai choisi justement car il me paraît meilleur. Je remets tout en question mais au départ et pendant mon processus poupées russes intellectuelles. Mais une fois ré-emboîtées c'est presque inébranlable. Si mon cher compagnon de vie si intelligent et au P si fort arrive une fois mon boulot de remboîtage fini (donc parfait), et qu'il affirme innocemment que tout est relatif, que l'on peut dire que l'on modifie le programme de la journée, qu'il a changé d'avis sur un sujet où je pensais connaître son opinion, s'il dit que le soleil tourne autour de la terre alors que je viens d'étudier pendant 3h l'inverse,  alors là c'est impossible je suis déboussolée et je me fâche. C'est encore pire si l'on me demande d'accepter que les deux postulats de base sont bons ou que "toutes les idées se valent". Là je perds mes moyens et m’énerve. (J'accepte l'existence de multiples vérités subjectives dans les sentiments justement car pour moi sentiment est synonyme de subjectif.) Mais pour les théories dans la science ou la logique c'est intellectuellement impossible pour moi mon cerveau se braque. Je veux bien admettre que je ne sais pas qui tourne autour de qui mais je ne peux pas accepter que cela peut être les deux: Dans la réalité concrète il y en a bien un seul qui tourne autour de l'autre et ce sont des faits on ne peut pas le nier.


Du coup les gens qui me connaissent très bien me reprochent de faire du Théatre: 
N'être jamais spontanée et ils ont raison. Par exemple si vous me demandez de parler d'une théorie qui est passé par touts les étapes de ma méthode d'analyse  je vais répéter à chaque personne la même chose parfois mot pour mot avec la même intonation et les mêmes jeux de mots et le pire c'est que je semble entièrement spontanée. (pareil pour une anecdote). Mais je suis sincère car je "vis" en expliquant logiquement et de manière sincère une idée dans laquelle je me suis investie. Comme cela paraît hypocrite à ceux qui me connaissent vraiment mais pourtant je suis vraiment franche quand j'explique une théorie que j'ai développée avec le plus d'objectivité donc de sincérité possible. Pour éviter cela j'écris des articles pour moi même même si je les partage et quand on me pose une question je pourrai envoyer l'article.
J'ai aussi l'impression d'avoir plusieurs facettes de personnalité qu'elles sont toutes "vraies" et que  je choisis de me mettre selon un certain "mode" selon la situation ou les personnes. D'où la même impression de "théâtre" pour ceux qui me connaissent parfaitement.


Citation :
Tu es revenue à plusieurs reprises sur ton amour du débat, de la contradiction, du décorticage logique systématique... en disant que c'est ce qui te faisait vibrer. C'est interpellant, à mes yeux. Est-ce que tu as des sujets de prédilection, ou est-ce un fonctionnement détaché du sujet?
Détaché du sujet. Instinctif et automatique sauf exceptions. Mais je vais davantage m'investir pour certains sujets.


Citation :
1/est-ce que ton perfectionnisme, cette idée que tu te fais de "comment les choses devraient être" est généralisé chez toi, ou lié à un milieu/sujet en particulier (ex: Israël, le féminisme, etc.) 2/ Est-ce que tu es capable de lâcher ton perfectionnisme sur quelque chose qui n'éveille pas ton intérêt?
1/Complètement généralisé. ce n'est pas un perfectionnisme humanitaire ou efficace (mon égo l'aurait préféré en écrivant cela) mais par principe idiot et buté. Je suis capable de faire (et de faire faire aux autres) des choses idiotes au nom de ce "perfectionnisme" tellement cela me dérange que les choses ne soient pas comme j'avais prévu qu'elles doivent être cad s'emboîter selon le plan parfait. Et pour répondre à la question c'est bien LE plan et pas les. C'est là où l'idiotie de mon attitude est la plus flagrante: je suis très dérangée si ce n'est pas LE plan parfait qui réussit mais un des plans excellent mais que je n'estime pas autant et surtout surtout qui vient contrarier ce que  j'avais prévu. Encore une fois quand j'étais ado je me suis déjà prise des mauvaises notes mais la seule pour laquelle j'ai pleuré c'est un 14 car je savais que j'aurai pu avoir 20.
2/Je peux par contre lâcher ce perfectionnisme pour une chose qui n'éveille pas mon intérêt si j'estime qu'elle n'est pas importante. Là je bâcle. 


Citation :
je serais curieuse de lire de ta part une intervention où tu laisserais tomber le masque ISTJ, où tu te contenterais d'exprimer une intuition et un jugement, sans repasser derrière en mode "je dois être claire et précise"... est-ce que tu te sens de faire ça? 
Oui, j'avais l'intuition infondée et non soutenue rationnellement que les hommes homophobes avaient un problème en eux mêmes sur ce sujet. Une attirance bi refoulée, le fantasme d'homosexualité féminine encore plus fort que pour d'autres hommes? un problème de virilité (pas spécialement sexuel mais avec l'image de la virilité) je ne sais pas quoi mais je "sens" qu'il y a un truc. Comme j'ai écrit un article sur le sujet j'ai ensuite utilisé mon côté istj mais là  je viens de te l'écrire telle que je l'avais au départ.

L’anecdote que j'ai racontée sur mon enfance sur la contradiction science/Torah va aussi dans ce sens. Je la remets en spoiler 
Spoiler:
 



Citation :
à défaut (ou complémentairement): est-ce qu'il t'arrive justement de "zapper" la phase de repassage ISTJ, par fatigue (par exemple), et comment cela s'est-il passé?
Oui quand cela n'a pas d'importance. Sinon grand stress. Quand je ne peux pas écrire  et vérifier mes connaissances et mes sources je n'arrive pas à passer en mode ISTJ et je préfère attendre (cela ne veut pas obligatoirement dire que je ne suis pas ISTJ mais juste une ISTJ fatiguée hein!)
A ce propos ma manière d'écrire passe par la phase ISTJ, parfois pas en mode perfection car j'écris tellement lentement que je n'ai pas le temps d'en prendre autant que nécessaire.




Éléments à éclaircir pour t'expliquer pourquoi je crois de plus en plus au INTJ et plus particulièrement au Ni Te en fonction principale (je n'aime pas le mot "convaincre " dans ce contexte car mon but n'est pas d'être tel ou tel type et d'en persuader autrui mais d'expliquer ma théorie.
 


1/    Plus j'apprends sur le mbti et plus j'ai l'intuition (c'est le cas de le dire) d'être INTJ. Mes intuitions sont souvent bonnes et celle çi est renforcée par des faits "logiques" allant vers l'hypothèse Ni Te et/ou INTJ. (Je souligne que j'ai une partie de moi qui essaie d'aller contre cette intuition car si je suis INTJ cela expliquerait beaucoup de choses beaucoup de mon étrange et anormale et là je serai vraiment diagnostiquée comme "bizzare" beaucoup de choses s'expliqueraient et je serai vraiment fichue.


2/ Les tests:


Oui vous m'avez convaincue que l'on ne peut pas se fier aux tests pour déterminer le type mais ils apportent une orientation minimale quand même non?  Et tous mes tests quels que soient les sites donnent de manière très claire INTJ suivi de près par ISTJ  . Pas une fois INTP et d'ailleurs pas une seule fois du P. De plus en lisant les descriptions sur différents sites je me retrouve dans INTJ et ISTJ (plus je lis et plus INTJ). Alors non ce n'est pas déterminant loin de là mais cela apporte une telle régularité dans les résultats apporte bien une information à prendre en compte non? 


3/Le problème du F si je suis INTP:

Que l'homme avec qui je vis me voie en INTJ me "vexait" un peu  alors qu'il a du F en tertiaire le coup du INTP j'ai du mal c'est vrai sachant qu'il ne l'a qu'en inférieure et que cette inférieure n'est pas développée à mon âge. Comment mon côté analyse des sentiments des autres et des miens, comment mon côté social et enjoué (qui s'est développé surtout ces dernières années justement) pourrait il être si présent si c'est une fonction inférieure. 
A propos j'ai demandé à mon mari comment d'après lui j'agis avec mes sentiments: il m'a répondu que pour moi même je fais preuve de beaucoup de sensibilité et pour les autres beaucoup moins. C'est aussi mon impression Sur le même sujet je dirai que je sais exprimer mes émotions et comprendre celles des autres mais j'ai du mal à être à l'écoute de ce qu'elles me font ressentir je les intellectualise toujours je "sais" je comprends et analyse ce que je ressens mais je ne le ressens pas et je sais encore moins interagir avec les autres même si mes théories psychologiques sont souvent exactes. En gros les émotions je les donne en pâture au NT. 
Grâce à mon mari j'ai développé, non plus un masque social qui ne me correspond pas et donc ne marche pas (ce que je faisais plus jeune), mais une enveloppe sociale; ce n'est pas du sur mesure mais je rentre dedans, un habit dans lequel je peux rentrer et me correspond superficiellement (c'est une enveloppe après tout). Du coup je peux discourir sur la mode la  pluie et beau temps et parler à des gens qui ne me correspondent pas et même m'en  faire apprécier! Merci à lui!



4/ Les fonctions:


A/ De ce que je lis du modèle t des différences Ni/Ne et Te/Ti sur le site je me retrouve dans Ni et pas du tout dans Ne et je me retrouve dans Te et moins dans Ti. Je me retrouve non seulement dans Ni et Te séparément mais surtout dans l'une travaillant avec l'autre. (pas T plus fort que N ou N plus fort que T mais peut être N antérieur à T selon mes souvenirs mais pas de certitude).
 Après étant donné 1/ que je ne m'y connais pas encore 2/ que nombreux sont les avis à voir Te Ni, je dois avoir mal compris quelque chose.
Mais me retrouver à ce point dans la description Ni Te montre que la nuance doit être assez fine non?


B/ Le  P mon homme l'a à 100/100… … … …Cela ne veut pas dire que je ne l'ai pas je te l'accorde (Mon J est plus fort avec lui et moins fort avec des personnes SJ max) mais cela ne veut pas non plus dire que je l'ai. Je ne me retrouve pas du tout dans le côté P (même s'il peut m'arriver de l'être sous émotion déprime ou autre). Aucun test me l'a d'ailleurs donné et cela m'insupporte et surtout cela m'effraie: le flou signifie pour moi l'absence d'engagement, l'insécurité et j'en ai peur et de plus ce flou donne émet l'existence de trop de combinaisons dont certaines ne "marchent pas". Je ne veux pas perdre de pièces dans le puzzle sous prétexte que c'est trop complexe. Par contre le côté j'en rajoute car c'est possible même si imparfait est stressant cognitivement parlant. Je le fais si je trouve que honnêtement la possibilité existe mais je préférerai l'enlever pour ne garder que ce qui marche dans un plan parfait, dans LE meilleur plan plan parfait .
 Après le côté NT très fort peut être une solution au problème (Le P écrasé par le NT) et  qui serait également l'explication au côté istj. Le NT trouve intuitivement qu'être organisé et méthodique est plus logique.




5/ Tu écris "je me dis donc que ton masque ISTJ doit avoir au moins un axe en commun avec ton pack de base…. 
Le ISTJ et INTJ ont Te en commun et c'est peut être pou cela que je me retrouve dans les deux non seulement dans les tests mais par intuition. Et je reécris ça "
Intuition introvertie, je me retrouve parfaitement en tant que petite fille, c'est exactement ça c'est absolument flagrant à mes yeux tellement je me retrouve. Encore aujourd'hui d'ailleurs." car je le pense vraiment. Cela confirmerait Ni en Dom.


6/ Mon mari qui me retrouve bien dans INTJ. Pour répondre à tes deux questions sur ce sujet:
   A/ on se connait depuis bientôt 6 ans et l'on s'est mariés en 2012.
   B/ Il me retrouve dans la description qu'il a lue et aussi de par lmon côté " tu n'as pas le droit d'avoir ton opinion" "l'argument et la contradiction passe avant le sentiment d'autrui" "ton opinion est biaisée je peux te démontrer pourquoi j'ai raison de penser que j'ai raison" "la vérité passe avant tout même si elle doit tuer" qui lui font trouver que je correspond au stéréotype vulgarisé.   J'exemplifie avec une touche légère par une petite conversation entre nous à propos d'une image qu'il m'a montrée.
Spoiler:
 
Après avoir approché le mbti avec plus de profondeur le fait que mon mari me trouve correspondre à la description INTJ est plus qu'insuffisant. Je le prends tout de même comme une information intéressante renforcée par les points que j'ai cités plus haut allant dans cette même direction.

Je reposterai/rééditerai pour répondre aux autres analyses. Toutes ces questions me plongent dans une petite crise identitaire 
Mes messages sont très longs (merci de prendre à chaque fois du temps pour moi) mais je vous assure que c'est incomparable avec le temps que je mets pour écrire (en plus les ordis ce n'est pas mon truc). Je n'ai pas encore pu me concentrer sur les questions plus récentes même si j'ai avancé. 


 En tout cas je vous remercie vraiment pour votre aide je ne m'attendais pas à autant d'efforts en arrivant ici.
Revenir en haut Aller en bas
Sarahlie
Aucun rang assigné
Sarahlie

Type : INTJ, 1w2
Age : 28
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Réponses à Mysticeti et GBat Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeMer 07 Déc 2016, 02:40

Je réponds ici à Mysticeti et Gbat car mettre cela avec la réponse à uallo  était trop long. Par contre si vous devez en lire qu'un seul (ce que je comprends volontiers vu la longueur) alors le précédent est je pense le plus clair et complet. Merci à vous vous m'aidez beaucoup et c'est vraiment très gentil de votre part.


Pour répondre à  Mysticeti
 
Premièrement merci beaucoup pour  ton analyse et tes conseils techniques.
 
Le F je pense effectivement qu'il s'est développé assez récemment. J'émets quand même un doute car je me rappelle que j'étais très sensible petite et facilement défenseur de la veuve et de l'orphelin. Mais il y a peut être une raison "logique" à cela comme je vais l'expliquer un peu plus bas. Et c'est la seule chose qui me fait douter. Lais bon un F en tertiaire ne veut pas dire qu'on ne pouvait pas être sensible petit j'imagine mais qu'on avait une préférence de facilité pour d'autres fonctions.
 
Les choses qui me font rire; les textos envoyés à la mauvaise personne, les mauvaises traductions, l'ironie, les caméras cachées, les situations qui cassent les règles non définies mais socialement admises, l'humour anglais (je suis folle de l'humour des sarcasmes de Jane Austen) et je garde mon rêve de baisser les vitres de la voiture en suivant un joggeur et en mettant eye of the tiger à plein volume pour l'encourager!
 




Merci GBat  de ton analyse. j'apprécie ton souci d'une recherche honnête et de remise en question.
 
Je vais d'abord répondre à tes questions puis j'ai classé différentes annecdotes et faits selon les 3 périodes enfance adolescence âge adulte pour que tu puisses aller au bout de ta méthode d' analyse avec plus de facilité.
La plupart des questions que tu poses j'y réponds dans mon message précédent à uallo (si tu as la force de lire un message de plus) 
 

Citation :
Je fais un petit rappel. En tant qu'êtres humains nous sommes sensés avoir tous les 8 processus cognitifs décrits dans le modèle.
Avec une analyse attentive on est donc forcément capable de les identifier à tel moment ou à tel autre de notre quotidien, comme des pilonnes illustrant la bonne marche de notre organisme. 

Je comprends. Cela m'enlève ou nuance nombre de mes questions mais pas tan que ça car ce que je cherchais à souligner dans mon petit passage questions/crise d'identité étaient des contradictions un peu trop prononcées entre un comportements par rapport au type.

 
Citation :
Alors, ce que je voulais dire par "dire ou faire des choses complètements légères et inattendues" c'était surtout dans le sens où l'entendait Mysticeti à propos du Ne en inférieure, processus qui arriverait occasionnellement chez un Si dom

J'ai relu plusieurs fois et je ne sais toujours pas ce que cela veut dire...Mais je pense que non car je ne suis pas dans le spontané.



Citation :
- Te perds-tu parfois dans une avalanche de détails ?
- As-tu une mémoire un peu "photographique" ? Genre quand tu pars en vacances ou autre, as-tu besoin d'assimiler le cadre, les éléments + les sensations qu'y s'y rattache ? Si tel est le cas, est-ce pareil concernant ton rapport à l'art ?
- Considères-tu que TOUS les éléments doivent être pris en compte et assimilés afin d'établir une conclusion, au risque d'y passer beaucoup de temps ? Et je parle vraiment d'un BESOIN, pas d'une façon de faire acquise.
- Aimes-tu "collecter" le savoir, les faits de façon général, et de puiser dans celui-ci pour résoudre un problème/besoin/autre ?
- Es-tu attachée aux méthodes établies, aux systèmes non en tant que système conceptuel mais comme outil utilitaire applicable ? (comme le MBTI par ex)

- Les détails oui mais ce n'est pas que je m'y perds. Je ne perds jamais de vue l'idée générale mais comme je veux monter le plan parfait je fais attention à ce que chaque pièce du puzzle soit parfaite et j'y perds trop de temps. c'est par perfection et non parce que je me nooie dedans. J'ai décris ce fonctionnement dans mon message précédent pour uallo je te le poile ici si tu ne l'as pas lu  [spoiler]Oui je dissèque avec force de poupées russes oui je vérifie des théories contradictoires vérifie les idées très longtemps et de tous les côtés en les contre-argumentant moi même … mais à la fin je les remboîte et je m'engage entièrement dans mon idée, elle est devenue le diamant impartial de vérité pure que je cherchais et je ne veux y renoncer ni pour faire plaisir à qui que ce soit ni pour considérer un plan parallèle théoriquement logique mais moins bon que celui que j'ai choisi justement car il me paraît meilleur. Je remets tout en question mais au départ et pendant mon processus poupées russes intellectuelles. Mais une fois ré-emboîtées c'est presque inébranlable.  Et c'est bien LE plan et non les plans C'est là où l'idiotie de mon attitude est la plus flagrante: je suis très dérangée si ce n'est pas LE plan parfait qui réussit mais un des plans excellent mais que je n'estime pas autant et surtout surtout qui vient contrarier ce que  j'avais prévu. /spoiler] 

Je conçois très bien qu'un système marche sans tous les détails mais 1/ cela m'effraie un peu cette histoire de laisser une place au doute/ à l'imprévu et 2/ par besoin de perfection et non par besoin cognitif je vais m'intéresser à tous les détails car il n'y a que comme ça que le plan sera optimal. Je préfère jeter un plan qui marche et qui est efficace mais qui n'est pas le plan parfait selon moi. J'espère que j'ai su expliquer la nuance. Si le plan est sentimental là c'est un peu différent je m'intéresse à tous les détails par besoin.


- Mémoire photographique seulement quand je me concentre/que ça me plaît
. ou bien un autre exemple j'ai une excellente mémoire de mes propres raisonnement analyses ou de que j'ai appris en classe. Ce sont des souvenirs très forts et dans ce cas là j'arrive  me rappeler de la scène et de l'environnement. Mais c'est loin d'être aussi précis que le souvenir cognitif lui même et c'est seulement s'il y a souvenir cognitif ou sentimental. Sinon je ne me souviens mal et d'ailleurs je ne fais pas attention à mon environnement quand je ne suis pas intéressée. 


- "collecter" le savoir, les faits de façon général, et de puiser dans celui-ci pour résoudre un problème/besoin/autre: oui. Mais j'aime surtout collecter et utiliser mon savoir pour argumenter une intuition que j'ai du mal à expliquer, mais que je "sens" comme juste. (l'exemple des homophobes par exemple).


- Comme je ne suis pas sûre de comprendre la question je te fait un lien vers ce que j'ai écrit dans mon message précédent 
Spoiler:
 



Citation :
Petite fille imaginais et j'essayais de faire correspondre la réalité avec mon imaginaire. Vers 10 ans j'ai changé j'ai essayé de penser plus logiquement que ce soit cohérent avec ce que l’extérieur est vraiment et j'ai moi essayé de m'adapter. Je me suis mise à l'adolescence à étudier très sérieusement mes camarades à réfléchir à la manière à leur lois et règles leurs normes étranges pour pouvoir rentrer dans le groupe à mettre au point des méthodes efficaces et réalistes quand est ce que j'y arrive et quand est ce que je rate etc.Il y a eu un moment où je voyais cela comme un défi que je surmonterai à force de logique méthode et d'observation.C'est cette recherche de correspondante petite que tu as associé au Ni ? Et par la suite une structuration Te selon tes stratégies pour "t'adapter" à ton environnement ?
Non ce n'est pas cette correspondance entre la réalité et l'imaginaire que j'attribue au Ni. Ce que j'appelle mon  Ni c'est plus une petite voie intérieure parfois illogique mais qui me faisait être sûre de moi. Je l'explique beaucoup dans mon message précédent à uallo et je vais aussi donner des exemples plus bas. Pour en citer un bon l’anecdote avec le rabbin.
Enfant je voulais m'adapter ais au "feeling". Ado j'ai réfléchi et analysé les autres dans ce but et ça je l'attribue au Te. Dans mon précédent mon message j'explique quels sont mes critères Te (c'était la question de uallo).


Citation :
En clair, les deux processus Si et Ni sont des processus de perception introvertie, donc non directement reliés à une interaction avec l'environnement immédiat et tangible mais plutôt avec les impressions/mémoires que l'on a de cet environnement et de notre jugement introverti/subjectif. Dans le cas de Si la mémoire concerne juste des éléments de nature plus concrète que dans le cas de Ni (pas trop des idées ni des concepts donc), et il n'y a pas de relations avec des éléments de structure différente comme il y en a dans le processus Ni. Il s'agit juste d'une banque de donnée stimulée un peu indirectement, et il faut un travail de longue halène pour trouver des liens entre concepts (Ne), ce qui n'est pas le processus dominant. Est-ce que quelque chose te parle d'avantage là dedans Sarah ?
Pas sûre à 100/100 encore, mais d'après ce que tu décris  Ni me parle beaucoup plus car je savais relier des " éléments de structure différente " .. 
Est ce que tu veux bien développer un peu plus stp? 
Mon doute vient du fait que ce que tu dis là "les parallèles amenés par Ne au processus Si dominant se font par similitude de structure entre deux événements concrets dont l'un est actuellement vécu." me parle aussi même si je crois que je pouvais le faire sans obligatoirement être en train de vivre l’événement au moment de faire des parallèles entre les différents éléments


j'ai beaucoup parlé du P dans mon message précédent (au niveau cognitif et méthode) 
Pour résumer je manque cruellement de concision mais c'est aussi car quand je m'exprime j'utilise mon côté ISTJ qu'il soit vrai ou faux Mon caractère "carré" et "J" (?) est quelque chose encore plus flagrant pour les gens qui me connaissent que mes digressions. Et je pense en mettant en parallèle mon P et mon J que ce P est peut être plus l'expression de mon type 1 cad d'un souci de perfection tellement extrême qu'il ne veut rien laisser au hasard. 


Citation :
je te demandais si ton processus pour la prise en compte des sentiments des autres relevait plus de Fi ou de Fe.
Question difficile auquelle je renvoie aussi à ma réponse à ualoo et aussi aux exemples que je vais marquer lus bas. Je dirai un vrai Fi. Mais pour l'extérieur beaucoup d'apparence de Fe qui serait un produit de NiTe, un acquis que j'ai développé en combinant mon intuition mes connaissances et mes analyses.

Citation :
Si l'harmonie et la tranquillité aux dépends de ce qui est logique et rationnel ne sont pas bienvenue, y a t-il un ou plusieurs cas dans lesquels ils sont la bienvenue ? Je pose la question un peu pour la même raison que tout à l'heure, pour distinguer le "pourquoi" et le "comment"
Le pourquoi: Si j'y arrive et que je trouve une raison d'y arriver ce serait que je suis arrivée à prendre conscience que la vérité et la logique détruit mon interlocuteur et que je l'aime suffisamment pour cela. Mais je n'y arrive pas encore.
Le comment; Je ne sais pas. Par contre quand je n'arrive pas à préférer l'harmonie  la logique et à la vérité et que je ne veux pas blesser alors le comment sera de respecter encore plus les règles de communication et à utiliser des marques d'affections pour compenser le côté sec de la vérité.



Citation :
Je favorise la logique le rationnel l'intuition et les idées par réflexe naturel, avant de ne pas blesser. c'est plus un processus que des raisons.
interprétation en faveur du profil INTJ, en assimilant ce que signifieraient les fonctions cognitives de ce profil à des "processus" et en suggérant que ces processus sont un "réflex naturel
Tout à fait. C'est l'un de mes plus gros traits de personnalité et c'est du coup l'une des plus grosses raisons qui me mènent à la théorie INTJ.
 


Citation :
c'était surtout une remarque introspective et générale que je faisais, pas vraiment en lien avec l'analyse, même si ça ne me dérange pas que des personnes en soient flattées; j'ai peut-être inconsciemment considéré que ça serait ton cas.
A propos de flatterie, éprouve-tu VOLONTIERS un gêne vis à vis de ces choses là ou bien tu apprécies en recevoir et en donner ?
Je ne sais pas. Je crois encore que par un mélange de N et de T j'ai conclu que les compliments étaient chose normale avec les autres! .Donc j'en fais beaucoup et en général ils sont vrais et originaux (car je veux être sincère) et j'en reçois aussi. J'ai du mal à savoir ce que je ressens  sur le sujet. J Je n'aime pas quand c'est banal ni pour les autres ni pour moi. J'ai donc accepté cela comme une norme/règle mais cela me gêne quand même je pense. J'aime bien bien faire les choses mais le moment compliment lui même n'est pas ce que je préfère surtout quand ce sont es compliments communs et plats.Je pense que je les apprécie davantage  quand ils sonnent juste et qu'ils tombent juste en même temps (mais si possible que je ne sois pas face à la personne qui me complimente, j'apprécie mieux).
Sur ta remarque/compliment je ne l'ai pas abordée en "compliment" mais en "ce n'est pas vrai"/ recherche de vérité. Tu as dit quelque chose sur moi  et je n'y correspond pas donc je souligne non par modestie mais par réflexe intellectuel.
(cas particulier; avec mon mari où je réagis un peu différemment).




Je trouve très intelligent de replacer les fonctions selon l'âge. Donc j'ai essayé de rassembler ici des faits et des anecdotes selon l'âge.
Le danger de cet méthode est qu'il faudrait doser les anecdotes de manière proportionnelle à mes fonctions et non seulement je ne connais pas encore mon type mais en plus c’est impossible (pour moi en tout cas Smile. Du coup il y a danger que je cite trop des anecdotes qui conduisent par exemple au Se alors que je pourrais être Si. 
A prendre donc avec des pincettes.


Enfance
 
Spoiler:
 
 
Adolescence


Spoiler:
 
 
Adulte

Spoiler:
 

Merci encore à tous ceux qui prennent le temps de me lire et de m'aider


Dernière édition par Sarahlie le Sam 10 Déc 2016, 22:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rex
Aucun rang assigné
Rex

Type : ESFJ 2W3
Age : 42
Lieu : .
Inscription : 12/11/2014
Messages : 309

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeMer 07 Déc 2016, 06:43

Bienvenue Sarahlie !!

_______________________________________
« Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres avoir le dessus sur votre voix intérieure. Et, le plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire. »

« Le coeur a ses raisons que la raison ignore.»

« On ne demande pas aux poissons de savoir grimper aux arbres! »

https://youtu.be/cE_nlt222FQ
Revenir en haut Aller en bas
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 37
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 876

Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitimeMer 07 Déc 2016, 21:16

Sarah,

Je suis complètement paumée, tu brouilles énormément les pistes Alien 2 (Je ne sais pas si c'est voulu/conscient de ta part...)

Je n'ai pas la possibilité de te répondre longuement pour le moment (et ça tombe bien, finalement, je risque de me noyer dans tes réponse super-détaillées), mais je vais émettre quelques idées:

- dans le dernier message à GBat, si je débarquais dans la conversation sans avoir lu le début de ton fil, j'aurais vu beaucoup de type 4 (et pas 1) et un truc qui ressemble à du Fi. J'ai eu l'impression d'une recherche d'adéquation entre ce que tu es profondément et ce que tu montres (peux/dois montrer) de toi. Ok, ouais, tu le dis même textuellement:
@Sarahlie a écrit:
Un de mes buts dans la vie est de refléter extérieurement ce que je suis intérieurement.
What a Face
--> et si ce qui fait penser à du type 1 était un Fi très prégnant (qu'il soit dominant ou en développement récent)?

- dans ta réponse qui m'était adressée, je vois déjà davantage d'axe Te-Fi. Ce que tu appelais "logique", je dois l'avoir lu avec ma définition de la logique, or maintenant je vois bien que c'est une logique qui s'appuie sur "l'extérieur" (Te, donc).

[- petit rappel: dire quelque chose du genre "mon P n'était pas assez fort pour ceci ou cela", ça ne veut rien dire du tout. L'axe P/J ne représente pas des fonctions en soi... P veut juste dire qu'on utilise majoritairement une fonction de perception extravertie avec une fonction de jugement introvertie ("jugement subjectif de données objectives), et J qu'on utilise majoritairement une fonction de perception introvertie avec une fonction de jugement extravertie (jugement objectif de données subjectives).
(Un lien que j'aime bien pour le moment: http://personalitycafe.com/cognitive-functions/24032-intro-function-theory-more-detailed-descriptions-each-function-attitude.html)]

- Ma réflexion super-fucked-up du jour: et si tu nous faisais du type 4? Tu pourrais te fantasmer ISTJ, parce que c'est super rare pour une 4? Limite, INTJ, ça peut encore le faire, c'est suffisamment spécial, alors que NF-4, c'est bien trop bateau... ? Ou alors, tu es réellement ISTJ. Ou INTJ. Ce qui nous laisse à la louche pas loin de 16 possibilités de types, on approche du dénouement, je crois... Alien 2


_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Doute sur mon type - Page 3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Doute sur mon type - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Doute sur mon type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» GLM type Poisson : validation et valers prédites négatives!
» type de biberons
» L'alimentation type d'un enfant dans une journée
» Lettre type pour sauver sept dauphins au Japon
» LETTRE TYPE CONTRE LE MASSACRE DES BEBES PHOQUES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: La vie sur le forum :: Le coin des présentations-