Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 23
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Sam 12 Nov 2016, 21:28

Bonsoir,

Comme l'indique mon profil, je suis peut être INFP, un type que je soupçonnais pas du tout. Les travaux de recherche sont en cours, bref, peu importe...

Voila, j'aimerais savoir si avec votre famille (ou des amis avec qui vous êtes à l'aise) vous apportez de l'animation?
C'est à dire vous vous faites remarquer en balançant des blagues, en rigolant, tout en ressentant un sentiment de liberté et de confort, quelque chose que vous ne ressentez pas d'habitude, quand vous êtes entouré de d'autres personnes moins "familières"?

Après, vous vous sentez toujours incapable de parler de vos sentiments profonds (du moins à l'oral) à ces mêmes personnes?

Désolé si cette question parait bizarre No

Merci de vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AttilaPhoenix
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 6w5
Age : 22
Lieu : Là où mes pas me guident
Inscription : 30/09/2016
Messages : 65

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Dim 13 Nov 2016, 08:35

Slt dug_95 je vais essayer de t'éclairer un peu sur ton questionnement.

Pour ma part, je n'ai pas la valeur famille profondément encrée. Cependant, on peut dire que je suis toujours là pour faire un peu d'humour et pour dire le fond de ma pensée. Je n'ai aucun filtre mais je n'arrive pas à être totalement moi-même. Mes parents ont une fonction J très présente, tout coup il y a un malaise qui se crée lorsque que ma vie personnel est abordé. Liberté oui, confort un peu.

Avec mes potes, je peux te dire que j'étais celui qui faisait l'animation. Assez impressionnant ce sentiment de liberté avec aucune peur d'être jugé. Tellement à l'aise que je franchissais les limites que personne d'autre oserais. (Une fois je suis allé tellement loin, que j'ai dragué pour rire deux filles en même temps, les deux était amis, et je l'ai fait devant tous mes potes). En gros liberté et confort, c'est un oui.

Ta deuxième question est un peu bizarre en effet ^^.

Que ce soit avec ma famille ou mes potes, ils ont quasiment toujours vu la même expression. Je leurs montrent aucun de mes sentiments. Je souris, rigole, peut être agacé, légèrement en colère et c'est tout je pense. Justement, quand mon "bonheur" est compromis, j'ai une certaine tendance à m'isoler, le temps que ça passe.

Cependant, je partage mes sentiments profonds avec 5 personnes au total. Ce sont des personnes en qui j'ai extrêmement confiance, et je me sent libre de dire ce que je ressent. Mais c'est vrai que quand j'ai des soucis, ou du tracas, j'ai du mal à solliciter leur aide. Pourquoi ? Parce que j'ai un sentiment de dérangé, et j'ai peur de (encore) les ennuyé avec mes problèmes.

Voilà, j'ai essayé de faire mon maximum avec tes questions. Si t'en a d'autre n'hésite pas.

Au plaisir ^^

_______________________________________
"On apprendra toujours de la vie. Il ne reste qu'à savoir quoi faire de toutes ces connaissances"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 23
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Dim 13 Nov 2016, 19:38

@AttilaPhoenix a écrit:
Slt dug_95 je vais essayer de t'éclairer un peu sur ton questionnement.

Pour ma part, je n'ai pas la valeur famille profondément encrée. Cependant, on peut dire que je suis toujours là pour faire un peu d'humour et pour dire le fond de ma pensée. Je n'ai aucun filtre mais je n'arrive pas à être totalement moi-même. Mes parents ont une fonction J très présente, tout coup il y a un malaise qui se crée lorsque que ma vie personnel est abordé. Liberté oui, confort un peu.

Avec mes potes, je peux te dire que j'étais celui qui faisait l'animation. Assez impressionnant ce sentiment de liberté avec aucune peur d'être jugé. Tellement à l'aise que je franchissais les limites que personne d'autre oserais. (Une fois je suis allé tellement loin, que j'ai dragué pour rire deux filles en même temps, les deux était amis, et je l'ai fait devant tous mes potes). En gros liberté et confort, c'est un oui.

Ta deuxième question est un peu bizarre en effet ^^.

Que ce soit avec ma famille ou mes potes, ils ont quasiment toujours vu la même expression. Je leurs montrent aucun de mes sentiments. Je souris, rigole, peut être agacé, légèrement en colère et c'est tout je pense. Justement, quand mon "bonheur" est compromis, j'ai une certaine tendance à m'isoler, le temps que ça passe.

Cependant, je partage mes sentiments profonds avec 5 personnes au total. Ce sont des personnes en qui j'ai extrêmement confiance, et je me sent libre de dire ce que je ressent. Mais c'est vrai que quand j'ai des soucis, ou du tracas, j'ai du mal à solliciter leur aide. Pourquoi ? Parce que j'ai un sentiment de dérangé, et j'ai peur de (encore) les ennuyé avec mes problèmes.

Voilà, j'ai essayé de faire mon maximum avec tes questions. Si t'en a d'autre n'hésite pas.

Au plaisir ^^

Salut AttilaPhoenix,

Je vois, tu n'as une relation on peut dire "fusionnelle" avec ta famille? Tu es à l'aise (normal) mais tu ne te confirais pas à eux.
Oui pour la fonction J, les plannings, l'organisation, tout ça, c'est la base du fonctionnement de mon père. Pour lui, c'est le bien incarné alors que moi, je me sens incapable de faire ça. Après vu que je suis assez bordélique il dit à tout le monde "il lui faut un environnement bien cadré, avec des règles, sinon il se perd". Du coup, il essaye tant bien que mal de me transmettre ce mode de fonctionnement, j'ai essayé de lui expliquer que je fonctionne pas comme ça, parfois j'oublie des trucs (beaucoup moins qu'avant) mais le principale c'est de s'adapter, c'est peut être pour ça que je languis une vraie indépendance.

Sinon, concernant mes sentiments profonds, jamais je ne les ai évoqué. J'ai eu une "copine" il y a quelques mois mais personnes n'est au courant. Le pire c'est quand ils en parlent, je change de sujet direct. Je préfère exprimer mes sentiments par écrit, anonymement ou avec une amie proche (toujours par écrit, via Facebook).

Globalement je me reconnais un peu dans ce que tu as dit, on peut paraître assez "open" mais le plus souvent c'est un façade. Après le sentiment d'ennuyer les autres, c'est surtout quand je demande un service sinon si j'ai un truc qui va pas, je vais demander de l'aide anonymement sur internet (à l'époque je faisais ça avec une amie par Facebook, comme je l'ai dit) mais ça sera certainement pas avec des potes ni avec ma famille et encore moins à l'oral.

T'inquiètes il y en aura d'autres Praying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Mar 15 Nov 2016, 11:28

Je me sens très à l'aise avec ma famille, moins avec ma mère. Mais impossible aussi de parler de mes sentiments profond. J'ai une pudeur, et une crainte de me sentir trop vulnérable, qui m'empêchent de me confier entièrement. (mon ancienne meilleure amie, je lui ai pratiquement jamais rien confié de vraiment personnel. Parfois, j'aimerais avoir une personne à qui je confie tout. Je le ressens comme un manque, comme si je passais à côté de quelque chose)
Sinon, sur le net aussi j'ai du mal, même si on se sens plus à l'abris. En ce qui concerne l'image qu'on renvoit, dans le réel on me trouve très secrète, et sur le net on pense que je suis très expansive.
Pour le réel, c'est vrai, pour le net je me dévoile mais pas tant que ça Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Mar 15 Nov 2016, 15:07

Citation :
Désolé si cette question parait bizarre

Elle n'est pas particulièrement "bizarre" toutefois je ne vois pas trop son intérêt Suspect


Pour te répondre si tu es introverti il est normal que tu te sentes très à l'aise dans un environnement connu avec des personnes que tu côtoies régulièrement ou avec qui tu as tissé des liens (jusqu'à peut-être même paraître extraverti en leur compagnie).

Ensuite pour ce qui est de ton "incapacité" à te confier à ces même personnes c'est certainement dû à ton Fi.
Les Fi ont souvent du mal à exposer ce qu'ils ressentent (très intérieur), parfois par protection, parfois aussi par peur de ne pas avoir en leur possession les mots justes pour pouvoir transposer ce qu'il s'y passe. (Te inf notamment)
Peu de gens sont capables de détecter réellement ce qui les animent ce qui peut amener à des confusions, quiproquos.

Enfin, pour le reste : la relation que tu as avec ta famille, ça le mbti a peu à voir là dedans.
Bien entendu que sur certains sujets, si tes proches ont un fonctionnement différent du tiens ça peu être compliqué de faire avancer un dialogue...
Mais en réalité ça dépend surtout des individus, de leur paramétrage ainsi que de la capacité qu'ils acquièrent ou non à le moduler un tant soit peu (toi y compris).
Revenir en haut Aller en bas
AttilaPhoenix
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 6w5
Age : 22
Lieu : Là où mes pas me guident
Inscription : 30/09/2016
Messages : 65

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Mer 16 Nov 2016, 10:57

@dug_95 a écrit:
Salut AttilaPhoenix,

Je vois, tu n'as une relation on peut dire "fusionnelle" avec ta famille? Tu es à l'aise (normal) mais tu ne te confirais pas à eux.
Oui pour la fonction J, les plannings, l'organisation, tout ça, c'est la base du fonctionnement de mon père. Pour lui, c'est le bien incarné alors que moi, je me sens incapable de faire ça. Après vu que je suis assez bordélique il dit à tout le monde "il lui faut un environnement bien cadré, avec des règles, sinon il se perd". Du coup, il essaye tant bien que mal de me transmettre ce mode de fonctionnement, j'ai essayé de lui expliquer que je fonctionne pas comme ça, parfois j'oublie des trucs (beaucoup moins qu'avant) mais le principale c'est de s'adapter, c'est peut être pour ça que je languis une vraie indépendance.

Sinon, concernant mes sentiments profonds, jamais je ne les ai évoqué. J'ai eu une "copine" il y a quelques mois mais personnes n'est au courant. Le pire c'est quand ils en parlent, je change de sujet direct. Je préfère exprimer mes sentiments par écrit, anonymement ou avec une amie proche (toujours par écrit, via Facebook).

Globalement je me reconnais un peu dans ce que tu as dit, on peut paraître assez "open" mais le plus souvent c'est un façade. Après le sentiment d'ennuyer les autres, c'est surtout quand je demande un service sinon si j'ai un truc qui va pas, je vais demander de l'aide anonymement sur internet (à l'époque je faisais ça avec une amie par Facebook, comme je l'ai dit) mais ça sera certainement pas avec des potes ni avec ma famille et encore moins à l'oral.

En effet, je n'ai pas de relation fusionnelle avec ma famille. Mais je ne parlerais jamais de mes sentiments parce qu'ils sont un jugement trop peu ouvert. Du coup ça fait blocage.

En revanche, j'ai l'impression de me lire pour la suite. On dirait un moi du passé avant que je rencontre ma meilleure amie. Grâce à elle, j'ai un I un peu moins marquer lorsque j'ai passer l'étape de la rencontre (toujours aussi dur d'aller vers les autres), et j'arrive plus ou moins à parler de mes sentiments, c'est loin d'être parfait mais je me corrige quand je m'exprime mal, c'est grâce à un vocabulaire plus soutenu je pense ^^.

Pour l'histoire avec ton ex, je fais exactement pareil ^^.

@Luna a écrit:
(mon ancienne meilleure amie, je lui ai pratiquement jamais rien confié de vraiment personnel. Parfois, j'aimerais avoir une personne à qui je confie tout. Je le ressens comme un manque, comme si je passais à côté de quelque chose)


Quand tu auras trouver une personne comme tu le souhaite, tu ne pourras que aimer. Je compatie un peu parce que tu m'as l'air d'être une personne intéressante à connaître. Je suis de tout cœur avec toi pour que tu l'a trouve ^^. Courage.


_______________________________________
"On apprendra toujours de la vie. Il ne reste qu'à savoir quoi faire de toutes ces connaissances"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Mer 16 Nov 2016, 12:40

@AttilaPhoenix a écrit:

Quand tu auras trouver une personne comme tu le souhaite, tu ne pourras que aimer. Je compatie un peu parce que tu m'as l'air d'être une personne intéressante à connaître. Je suis de tout cœur avec toi pour que tu l'a trouve ^^. Courage.


Merci, mais je pense que c'est plus un travail à faire sur moi même, qu'une question de rencontrer la bonne personne même si ça aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 23
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Jeu 17 Nov 2016, 22:25

@Luna a écrit:
Je me sens très à l'aise avec ma famille, moins avec ma mère. Mais impossible aussi de parler de mes sentiments profond. J'ai une pudeur, et une crainte de me sentir trop vulnérable, qui m'empêchent de me confier entièrement. (mon ancienne meilleure amie, je lui ai pratiquement jamais rien confié de vraiment personnel. Parfois, j'aimerais avoir une personne à qui je confie tout. Je le ressens comme un manque, comme si je passais à côté de quelque chose)
Sinon, sur le net aussi j'ai du mal, même si on se sens plus à l'abris. En ce qui concerne l'image qu'on renvoit, dans le réel on me trouve très secrète, et sur le net on pense que je suis très expansive.
Pour le réel, c'est vrai, pour le net je me dévoile mais pas tant que ça Smile

Intéressant. Je ressens la même sensation, par contre je refuse toujours de dire des choses gênantes, même à mon psy parfois.

Citation :
Elle n'est pas particulièrement "bizarre" toutefois je ne vois pas trop son intérêt Suspect


Pour te répondre si tu es introverti il est normal que tu te sentes très à l'aise dans un environnement connu avec des personnes que tu côtoies régulièrement ou avec qui tu as tissé des liens (jusqu'à peut-être même paraître extraverti en leur compagnie).

Ensuite pour ce qui est de ton "incapacité" à te confier à ces même personnes c'est certainement dû à ton Fi.
Les Fi ont souvent du mal à exposer ce qu'ils ressentent (très intérieur), parfois par protection, parfois aussi par peur de ne pas avoir en leur possession les mots justes pour pouvoir transposer ce qu'il s'y passe. (Te inf notamment)
Peu de gens sont capables de détecter réellement ce qui les animent ce qui peut amener à des confusions, quiproquos.

Enfin, pour le reste : la relation que tu as avec ta famille, ça le mbti a peu à voir là dedans.
Bien entendu que sur certains sujets, si tes proches ont un fonctionnement différent du tiens ça peu être compliqué de faire avancer un dialogue...
Mais en réalité ça dépend surtout des individus, de leur paramétrage ainsi que de la capacité qu'ils acquièrent ou non à le moduler un tant soit peu (toi y compris).

Effectivement, tout ne se reporte pas forcément au MBTI. Mais c'est intéressant de mettre en lumière le coté "incompatible" qu'on a avec sa famille. Sinon je me reconnais dans le premier paragraphe de ton message.




Mais pour les autres INFP j'ai une question: Est ce que vous accordez beaucoup d'importance à la recherche de votre "moitié", c'est à dire une personne qui arriverait à nous comprendre parfaitement et à qui on pourrait tout dire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AttilaPhoenix
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 6w5
Age : 22
Lieu : Là où mes pas me guident
Inscription : 30/09/2016
Messages : 65

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Jeu 17 Nov 2016, 22:46

J'avouerais que j'attache une certaine importance à la recherche de ma "moitié" si on peut dire.

J'ai un certain idéal, mais je m'aperçoit que je ne m'en rapproche pas temps. Je fonctionne aux sentiments et à l'instinct.

Je persiste à dire que quand je l'a verrais je le saurais.


_______________________________________
"On apprendra toujours de la vie. Il ne reste qu'à savoir quoi faire de toutes ces connaissances"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cratere
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5/6w7
Age : 24
Lieu : Paris
Emploi : Stinky Feet On The Moon
Inscription : 03/11/2016
Messages : 72

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Sam 19 Nov 2016, 18:35

@AttilaPhoenix a écrit:
J'avouerais que j'attache une certaine importance à la recherche de ma "moitié" si on peut dire.

J'ai un certain idéal, mais je m'aperçoit que je ne m'en rapproche pas temps. Je fonctionne aux sentiments et à l'instinct.

Je persiste à dire que quand je l'a verrais je le saurais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Dim 20 Nov 2016, 17:20

@dug_95 a écrit:
Est ce que vous accordez beaucoup d'importance à la recherche de votre "moitié", c'est à dire une personne qui arriverait à nous comprendre parfaitement et à qui on pourrait tout dire?

Oui, mais je crois que c'est impossible qu'on nous comprenne parfaitement, tout comme c'est peu probable qu'on comprenne entièrement une autre personne que nous même (déjà que l'on a parfois du mal à se comprendre sois même). Il ne faut pas trop idéaliser les relations.
Sinon trouver son autre moitié a toujours fait parti de mes préoccupations Smile , la quête de "l'âme soeur" c'est très Fi, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jud
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP sp/sx
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Vole(use de livres)
Inscription : 21/05/2015
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Jeu 29 Déc 2016, 16:55

Intéressant, vos points de vue. Je m'y retrouve sous certains aspects.

Je me sens vraiment proche de ma soeur, qui je pense a un bon potentiel IxFP, à voir dans les années à venir (elle a 14 ans). Elle m'accepte telle que je suis et j'ai l'impression qu'elle essaie de suivre mes pas.

Désolé pour les détails mais je vais essayer d'expliquer pourquoi je ne me sens pas authentique avec ma famille.

Avec mes parents, nos discussions tournent un peu autour des mêmes choses qui me semblent ennuyantes et très... pratiques, tournent en rond. Ma mère est ISFJ (énnéatype 6 phobique), mon père je n'arrive toujours pas à le typer, IxTJ ou ISFJ. Ma mère est très susceptible, n'est pas capable de mettre ses affects de côté et de ne pas se faire à l'idée que je puisse être autre que sa continuité, son "bébé", elle se sent toujours responsable, ou se renferme si je lui expose mon point de vue s'il est en contradiction avec le sien. Mon père suit le pas, et bien qu'il se fasse discret (sauf pour les études et le travail haha) je me sens plus proche de lui, je me retrouve parfois dans son état contemplatif et conciliant (je pense qu'il est 9w1).

Aussi je pense qu'ils ont essayé tant bien que mal, comme tu le dis si bien dug_95, de me transmettre leur mode de pensée, de fonctionnement, leur vision des choses, mais ils ont vu que je prenais un autre chemin, que je repoussais (doucement et discrètement, INFP powaaa) leurs exigences quand j'étais ado. Ils me reprochaient d'ailleurs d'être trop dans ma bulle, de ne pas faire d'efforts, mon besoin d'indépendance et d'autres trucs. J'essaie aujourd'hui d'être entre les deux, de ne pas leur faire trop de peine, leur faire parfois plaisir, parce qu'ils requièrent mon attention, ma présence, mais arriver à rester moi, à imposer ma différence... Pas toujours facile !

Par contre paradoxalement, c'est vraiment particulier parce que je suis très introvertie de base, même pour une INFP. Mais quand je vais chez mes parents, eux étant aussi I, j'ai tendance à prendre le dessus sur eux, à lancer une discussion, à m'exprimer, pour combler les trous, et puis peut être aussi voir leurs réponses. Je peux monopoliser la discussion comme je ne le ferais jamais avec d'autres, j'ai aussi moins cette appréhension de me tromper, d'être jugée.

Bref, comme tu le dis si bien AttilaPhoenix je suis aussi peu à l'aise avec les gens, j'ai tendance à me contrôler même sans le vouloir, mais il m'est arrivé de me sentir plus authentique avec d'autres que ma famille. Mais le soucis ici, pour les INFP en général j'ose dire, c'est plutôt qu'être à l'aise, complètement... se dévoiler, c'est vraiment compliqué, partout et avec n'importe qui. C'est une question d'intensité et de degrés.

D'ailleurs étrangement ça se passe mieux avec les xNFP en général, je me sens plus à l'aise avec eux, il se passe une connexion apaisante déroutante. Pas pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 22
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Jeu 29 Déc 2016, 19:03

Ça faisait longtemps que je m'étais plus posé en "jean-confidence" :v

Pour repondre á la question initiale, ce fut mon cas plus jeune.
Si on parle mbti, c'est souvent plus lié á de la timidité qu'à de l'introversion, bien que ce dernier facteur peut jouer á sa façon.

Comme Jud, mon père ISTJ a aussi tendance á ne parler que -95% des fois- de tout ce qui porte au travail, á la science et aux autres compétences concrètes (diplôme, vivacité d'esprit, éloge de la curiosité, éloge de la perseverance, du sens de l'organisation, de temps en temps de compétences sportifs, ...).
    Du coup, ce n'est pas toujours facile d'etre authentique et de dire ce que je pense. Particulièrement quand mes competences dans telles ou telles disciplines ne satisfaissent pas ses espérances. C'est comme s'il utilisait chaques moments, chaques conversations pour me faire grandir et évoluer #modecoach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 23
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Mer 04 Jan 2017, 20:51

@Jud a écrit:
Intéressant, vos points de vue. Je m'y retrouve sous certains aspects.

Je me sens vraiment proche de ma soeur, qui je pense a un bon potentiel IxFP, à voir dans les années à venir (elle a 14 ans). Elle m'accepte telle que je suis et j'ai l'impression qu'elle essaie de suivre mes pas.

Désolé pour les détails mais je vais essayer d'expliquer pourquoi je ne me sens pas authentique avec ma famille.

Avec mes parents, nos discussions tournent un peu autour des mêmes choses qui me semblent ennuyantes et très... pratiques, tournent en rond. Ma mère est ISFJ (énnéatype 6 phobique), mon père je n'arrive toujours pas à le typer, IxTJ ou ISFJ. Ma mère est très susceptible, n'est pas capable de mettre ses affects de côté et de ne pas se faire à l'idée que je puisse être autre que sa continuité, son "bébé", elle se sent toujours responsable, ou se renferme si je lui expose mon point de vue s'il est en contradiction avec le sien. Mon père suit le pas, et bien qu'il se fasse discret (sauf pour les études et le travail haha) je me sens plus proche de lui, je me retrouve parfois dans son état contemplatif et conciliant (je pense qu'il est 9w1).

Aussi je pense qu'ils ont essayé tant bien que mal, comme tu le dis si bien dug_95, de me transmettre leur mode de pensée, de fonctionnement, leur vision des choses, mais ils ont vu que je prenais un autre chemin, que je repoussais (doucement et discrètement, INFP powaaa) leurs exigences quand j'étais ado. Ils me reprochaient d'ailleurs d'être trop dans ma bulle, de ne pas faire d'efforts, mon besoin d'indépendance et d'autres trucs. J'essaie aujourd'hui d'être entre les deux, de ne pas leur faire trop de peine, leur faire parfois plaisir, parce qu'ils requièrent mon attention, ma présence, mais arriver à rester moi, à imposer ma différence... Pas toujours facile !

Par contre paradoxalement, c'est vraiment particulier parce que je suis très introvertie de base, même pour une INFP. Mais quand je vais chez mes parents, eux étant aussi I, j'ai tendance à prendre le dessus sur eux, à lancer une discussion, à m'exprimer, pour combler les trous, et puis peut être aussi voir leurs réponses. Je peux monopoliser la discussion comme je ne le ferais jamais avec d'autres, j'ai aussi moins cette appréhension de me tromper, d'être jugée.

Bref, comme tu le dis si bien AttilaPhoenix je suis aussi peu à l'aise avec les gens, j'ai tendance à me contrôler même sans le vouloir, mais il m'est arrivé de me sentir plus authentique avec d'autres que ma famille. Mais le soucis ici, pour les INFP en général j'ose dire, c'est plutôt qu'être à l'aise, complètement... se dévoiler, c'est vraiment compliqué, partout et avec n'importe qui. C'est une question d'intensité et de degrés.

D'ailleurs étrangement ça se passe mieux avec les xNFP en général, je me sens plus à l'aise avec eux, il se passe une connexion apaisante déroutante. Pas pour vous ?

Je me reconnais beaucoup dans ce que tu as expliqué. Notamment le mode de pensée que les parents veulent transmettre à leurs enfants. Est ce que pour toi, tu as une relation considérée comme "fusionnelle" avec ta famille?

Quand on a des parents "incompatibles" la plus grande qualité c'est la capacité d'adaptation car j'ai l'impression que pour les INFP, s'affirmer et imposer une idée aux autres, c'est pas son fort et ils le font très mal.

Après, concernant le coté "extraverti", tu prends le dessus surtout quand le feeling avec les autres passent bien, que ce soit de la famille ou des amis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jud
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP sp/sx
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Vole(use de livres)
Inscription : 21/05/2015
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Ven 06 Jan 2017, 22:02

Du coup est-ce que tu es parvenu à typer ta famille ?
Pour moi, non je n'ai pas vraiment une relation fusionnelle avec ma famille. (ça dépend aussi de ce que tu entends par relation fusionnelle)

Et par curiosité, pourquoi est-ce que tu ne te soupçonnais pas d'être INFP ? Tu doutes toujours de ton type ?

@dug_95 a écrit:
Après, concernant le coté "extraverti", tu prends le dessus surtout quand le feeling avec les autres passent bien, que ce soit de la famille ou des amis?
Avec des inconnus/connaissances je suis vraiment plus discrète et plus intimidée, je parle moins. C'est vrai qu'il me faut un terrain de confiance ou une certaine réciprocité pour me laisser un peu plus aller. (ou un peu d'alcool Il se moque )

@Mélos a écrit:
Du coup, ce n'est pas toujours facile d'etre authentique et de dire ce que je pense. Particulièrement quand mes competences dans telles ou telles disciplines ne satisfaissent pas ses espérances. C'est comme s'il utilisait chaques moments, chaques conversations pour me faire grandir et évoluer

Tu persévères quand même ?
Et au niveau études/boulot, finalement tu as suivi ce que toi, tu voulais ?

_______________________________________
brume:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 22
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Ven 06 Jan 2017, 22:27

@Jud a écrit:

Tu persévères quand même ?
Et au niveau études/boulot, finalement tu as suivi ce que toi, tu voulais ?

J'essaye, je suis dans le bon chemin du moins.
J'agissais très longtemps de façon incohérente et dans l'incapacité á me tenir á un choix. Puis, j'ai eu un déclic.
Je devais faire un choix entre devoir et passion, alors j'ai choisi les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 23
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Sam 07 Jan 2017, 21:04

@Jud a écrit:
Du coup est-ce que tu es parvenu à typer ta famille ?
Pour moi, non je n'ai pas vraiment une relation fusionnelle avec ma famille. (ça dépend aussi de ce que tu entends par relation fusionnelle)

Et par curiosité, pourquoi est-ce que tu ne te soupçonnais pas d'être INFP ? Tu doutes toujours de ton type ?

Non ou très vaguement, je pense que mon père est "S" et "J" mais pas sur, mon niveau dans le domaine est trop faible pour en tirer des conclusions.

Après, pour l'instant, après de nombreuses discutions en MP avec certains membres bien plus calés que moi en MBTI, INFP serait le type qui se rapproche le plus mais toujours pas de vraie certitude mais si il y a plus d’éléments.

En tout cas je doute de moins en moins sur le fait que le Fi est la fonction primaire chez moi, mais une fois de plus, à remettre en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 22
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Sam 07 Jan 2017, 21:42

C'est moi ou les INFP's ont tous des parents SJ's ?? :o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jud
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP sp/sx
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Vole(use de livres)
Inscription : 21/05/2015
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Sam 07 Jan 2017, 21:48

@Mélos a écrit:
C'est moi ou les INFP's ont tous des parents SJ's ?? :o

Oui c'est troublant...

@dug_95 a écrit:
Après, pour l'instant, après de nombreuses discutions en MP avec certains membres bien plus calés que moi en MBTI, INFP serait le type qui se rapproche le plus mais toujours pas de vraie certitude mais si il y a plus d’éléments.

En tout cas je doute de moins en moins sur le fait que le Fi est la fonction primaire chez moi, mais une fois de plus, à remettre en question.

Regarde avec l'ennéagramme si ce n'est pas déjà fait, ça peut t'apporter des réponses supplémentaires. En tout cas je dirais aussi INFP, de l'impression que j'ai en lisant tes messages !

_______________________________________
brume:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 28
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 886

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Dim 08 Jan 2017, 01:32

@Mélos a écrit:
C'est moi ou les INFP's ont tous des parents SJ's ?? :o

Ah non pas moi mes deux parents sont SP (ESFP et ISTP). Au bout du compte, j'ai probablement plus de traits "SJ" qu'eux. Je peux avoir quelques centres d''intérêts en commun avec eux (sources de sujets de discussions de temps en temps, mais il faut dire en même temps que je brasse large Razz) mais un  fonctionnement clairement différent.

C'est juste que statistiquement il est plus probable d'avoir deux parents SJ (et au moins un encore plus) étant donné qu'ils sont les plus nombreux.

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 23
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Mar 10 Jan 2017, 16:37

@Jud a écrit:
@Mélos a écrit:
C'est moi ou les INFP's ont tous des parents SJ's ?? :o

Oui c'est troublant...

@dug_95 a écrit:
Après, pour l'instant, après de nombreuses discutions en MP avec certains membres bien plus calés que moi en MBTI, INFP serait le type qui se rapproche le plus mais toujours pas de vraie certitude mais si il y a plus d’éléments.

En tout cas je doute de moins en moins sur le fait que le Fi est la fonction primaire chez moi, mais une fois de plus, à remettre en question.

Regarde avec l'ennéagramme si ce n'est pas déjà fait, ça peut t'apporter des réponses supplémentaires. En tout cas je dirais aussi INFP, de l'impression que j'ai en lisant tes messages !

Je veux pas dire de bêtises mais pour l'énnéagramme, je suis de type 5 et 9, mais il faut que je refasse un test. Vous avez un bon moyen de découvrir son énnéagramme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jud
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP sp/sx
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Vole(use de livres)
Inscription : 21/05/2015
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Mar 10 Jan 2017, 19:43

http://similarminds.com/embj.html

Je trouve celui ci pas mal, en plus si tu doutes de ton type ça peut être un plus !

_______________________________________
brume:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 23
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Mer 11 Jan 2017, 17:34

@Jud a écrit:
http://similarminds.com/embj.html

Je trouve celui ci pas mal, en plus si tu doutes de ton type ça peut être un plus !

Merci mais je maîtrise pas assez l'anglais pour répondre de manière correcte et les traductions de Reverso peuvent présenter des contresens. J'essaierai quand même de traduire mais merci pour le site (même si je crois qu'on me l'a déjà montré)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 23
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"? Sam 14 Jan 2017, 01:00

@Jud a écrit:
http://similarminds.com/embj.html

Je trouve celui ci pas mal, en plus si tu doutes de ton type ça peut être un plus !



Voici mes resultats en partant du principe que normallement j'ai repondu franchement et j'ai bien traduit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"?

Revenir en haut Aller en bas
 

Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Besoin d'aide, problème avec belle famille
» Etre à l'aise avec sa famille et pas avec les "autres"?
» RITUEL POUR ETRE UNE FAMILLE HEUREUSE
» Le mois de février avec la Sainte Famille
» communication avec une défunte de ma famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-