Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 . (sujet : ego 5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 17:06

.


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mar 15 Nov 2016, 18:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 22
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 596

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 17:20

Affronter son insécurité est le premier pas vers le chemin de la maturité.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1627

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 17:22

C'est pas comme si Phaedren avait tenté le coup, quoi.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 17:23

.


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mar 15 Nov 2016, 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 22
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 596

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 17:39

Donc nous sommes d'accord pour dire que ceux qui remette en question ton savoir te font faire face à tes insécurités et te sont donc positifs.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 17:46

.


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mar 15 Nov 2016, 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 18:34

.


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mar 15 Nov 2016, 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 788

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 18:41

(EDIT: oh bon mon intervention fait suite à la page précédente; il y a eu du clavier entre le début et la fin de ma rédaction oups )

Aïe aïe, on prend une partie on rejette l'autre, on craque on projette, les gens deviennent les avatars de ce qu'ils ont en horreur. Je crois qu'il faudrait que tout le monde prenne un peu de recul.

Le problème c'est que tout le monde a une partie de la solution.

La réaction de LaChouette mélange beaucoup de grosse théorie du complot et de bonnes intuitions, selon la partie de sa réponse que l'on sélectionne. C'est prévisible dans un milieu virtuel pareil.
Ce qu'elle dit sur la recherche d'un certain ordre sur le forum, où seraient effectivement évitées les approches autoritaires mais où l'on n'interviendrait point ou peu dans les pressions horizontales (qu'elles soient regrettées ou non), le tout selon l'échelle de valeur mentionnée (de gouts en fait) contient du vrai. Ce n'est pas si différent, je crois, de ce que l'on appelle une culture d'entreprise.
Sa réaction n'est pas spontanée et aussi bien plus que l'expression d'une simple déception de ses attentes ("enfant gâté INFP", Reznor n'abuse pas). Je l'ai trouvé jusque là tout aussi patiente que toi comme d'autres l'ont mentionné.
L'expression de soi et particulièrement celle dépourvue de réserve sur ses propres difficultés éventuelles gêne nombre de personnes, et il serait malhabile de le nier (ce n'est pas un drame en soi). C'est une question de goût, et cette expression est effectivement moins valorisée, voir dévalorisée, dans la culture du forum (pas de la façon aussi préparée que le pense LaChouette à mon avis ni forcément par les biais de personnalité aussi précis qu'elle décrit, et je crois à ce propos que la personne de Phaedren a un peu fait office de cible pour déverser tout ça. Notons à propos que les profils n'indiquent pas forcément le type de la personne qui poste).
Pour autant, notons que LaChouette a remercié une partie des intervenants, n'a fait de reproches qu'à certain(s) et l'a bien précisé (plusieurs fois même) et l'éventuelle projection de sa part ne se produit qu'à cette échelle; on pouvait s'attendre et comprendre cela dit que d'avantage de personnes se sentiraient visées par ses propos et c'est indubitablement ce qui s'est produit.

D'un autre coté, LaChouette, si tu souhaites partir de là où tu en es il faudrait peut-être miser d'avantage sur des associations portant sur ton sujet, plus appropriées pour ta problématique, qu'un forum de MBTI où, comme tu le mentionnes, les gens ne peuvent pas pénétrer dans ton cerveau avec exactitude sur des sujets, qui plus est, dont ils ne sont pas spécialistes (ce que d'autres ont rappellé).
Avec l'accent mis sur les types ou sur la prédisposition psychologique, tu peux être sûr que tu trouveras ici plus de négation de ton environnement auxquelles tu répondras à ton tour par des jugements et des projections (ce qui est en train de se produire).
Tu cherches également un lien assez profond avec des gens qui aille au delà de la confrontation exclusive d'un débat d'intuitions. Pour cela, je comprends que les discussions par mp te conviennent mieux, ceci limitant que l'on s'immisce au détour d'une occasion dans ce pour quoi tu ne t'es pas inscrite sur ce forum.

Enfin, pour revenir un peu sur les façons de faire un sujet, de s'exprimer, etc, l'approche T est un poil plus valorisée (légèrement) même chez des F; je comprends que certains cherchent des discussions dépourvues de l'étalement d'une expérience personnelle ceci dans le but de parvenir à des vérités plus globales ou tendancielles sur tel ou tel sujet, fussent-elles "dépersonnalisantes" et "excluantes". J'ai à vrai dire moi même regretté parfois le manque d'argumentation et de réévaluation des nouvelles données à disposition, l'accumulation d'avis personnels sur des sujets qui mériteraient.. si non un consensus une explicitation de la diversité impliquée (dépend du sujet, aussi).
D'autre part, j'ai aussi été un peu perturbé par cette dévalorisation tant explicite que implicite de l’expression approfondie de soi, de ses expériences (qui plus est sur un forum à majorité INFP, enfin parait-il).
Si on souhaite comprendre les types, améliorer notre connaissance concrète de ce que cela signifie dans la vie d'une personne, les deux approches devraient selon moi être valorisées. Pour ma part j'ai très souvent associé les deux et j'ai tenté la plupart du temps de leur faire place par défaut lorsque je n'avais pas tous les éléments.
Tout dépend de ce que l'on souhaite réellement faire sur ce forum. Peut-être faudrait-il l'expliciter clairement et une bonne fois pour toute quelque part.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1627

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 19:21

Citation :
je comprends que certains cherchent des discussions dépourvues de l'étalement d'une expérience personnelle ceci dans le but de parvenir à des vérités plus globales ou tendancielles sur tel ou tel sujet, fussent-elles "dépersonnalisantes" et "excluantes". J'ai à vrai dire moi même regretté parfois le manque d'argumentation et de réévaluation des nouvelles données à disposition, l'accumulation d'avis personnels sur des sujets qui mériteraient.. si non un consensus une explicitation de la diversité impliquée (dépend du sujet, aussi).
D'autre part, j'ai aussi été un peu perturbé par cette dévalorisation tant explicite que implicite de l’expression approfondie de soi, de ses expériences (qui plus est sur un forum à majorité INFP, enfin parait-il).

Le personnel, c'est comme un peu tout : faut doser.

Je pense qu'il y a une grande différence entre "j'ai un oncle que je type (appréciez la nuance, on peut se tromper après tout) XXXX qui a très peur de/veut/ se comporte, j'ai l'impression que telle fonction pousse à" et "ma vie, ma vie ma vie" voire "je pète aigu donc je suis de tel type." On n'arrive à rien avec l'étalage sans échos d'expériences personnelles à la Doctissimo. Personne n'apprend rien. J'ai lu certains sujets qui consistent en un enchaînement de "moi je moi je" sans qu'aucun ne rebondisse sur les anecdotes des autres à part pour un "ah mais moi aussi je...". C'est juste chiant.

D'un autre côté effectivement, certains aprioris poussent parfois certains membres (dont j'ai pu faire partie) dans des opinions très arrêtées notamment au sujet de certains typages(pour info : je ne me pense toujours pas ENTP ni aucun autre type et je ne vous sens pas du tout réceptif pour ouvrir une discussion objective sur le sujet. Mais bon. C'est peut-être de ma faute aussi.) Et ce fait ne dépend aucunement des préférences "T" ou "F" des individus, mais bel et bien d'un effet de groupe.

Et puis on a ceux qui cherchent juste une validation par le groupe de l'image qu'ils ont d'eux-même. Personne n'a le droit, à mon sens, d'exiger qu'on lui fasse plaisir à lui dire ce qu'il a envie d'entendre. Parce qu'au final, le MBTI comme l'ennéagramme touche à l'image qu'on a de soi et des autres et pour certains, l'enjeu semble très important. Une faille narcissique peut-être? Je ne sais pas. Je suis fatiguée des "moi j'ai un kiki plus dur que le tien". Si quelqu'un nous dit quelque chose qui contredit l'image de soi qu'on aimerait avoir, ne serait-ce pas plus intéressant de savoir le pourquoi de la chose au lieu de se braquer? Non les gens qui nous entoure n'ont pas le devoir d'être le miroir des désirs, non ils n'ont pas le devoir non plus d'être spécialement d'accord, ni d'être spécifiquement caressant.

Par contre, le respect élémentaire à chacun... C'est un peu lacunaire par moment. Attaque ad-hominem en plein débat ça fait toujours zizir quoi, pas très fair-play. Franchement, il existe à mon sens de meilleurs moyens de prouver son point. L'important est de gagner? C'est ça, l'émulation ou la richesse des échanges? C'est d'un puéril. Faut évoluer un jour. Quand on ne se toque pas carrément de prendre un des membres comme "ennemi" sans se demander si le membre en question partage ce point de vue!

Donc oui, cet échange cristallise certains points de tensions. Je crois que la Chouette attendait une prise de position radicalement différente de notre part. Mais personne n'a le devoir d'être "gentil" envers quelqu'un. Comme je le dis parfois dans mes donjons BDSM " tant qu'il y a le respect, bordel!"

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedren
Usurpateur du Forum
Usurpateur du Forum
avatar

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 28
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1276

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 20:04

La Chouette Masquée a écrit:
Je constate que nous n’avons pas la même définition de la douance : de là, il est bien sûr impossible de se mettre d’accord sur quoi que ce soit… D’après ce que j’ai compris en te lisant, tu considères la douance comme une donnée, un « machin » dans un coin de cerveau qui implique telles conséquences. Or, la douance n’est pas cela : c’est effectivement un paradigme, une structure englobante. Ce n’est pas une caractéristique en soi mais un amplificateur de toutes les caractéristiques qui constituent l’individu.

Par "paradigme", je n'entendais pas la douance (qui peut en être un), mais ta position (même si chez toi ça tend à se confondre) Smile. Bien sûr que la douance est une donnée, au même titre que le sexe et qu'une foule d'autres éléments, revêtant chacun plus ou moins d'importance selon les diverses situations. Par définition, la globalité est l'ensemble des données. Or tu ériges une simple donnée, aussi importante soit-elle, en un système entier, unique et dogmatique. C'est beaucoup trop rigide et superficiel, et j'ai l'impression que tu en es devenue toi-même prisonnière.

La Chouette Masquée a écrit:
En somme, il y autant de manières d’être HP que de HP.

Tout à fait, la douance se vit différemment d'une personne à l'autre.

La Chouette Masquée a écrit:
Tu souhaites m’apprendre l’indifférence, pas m’apporter des réponses.

Si c'était le cas, je t'enseignerais plutôt des préceptes bouddhiques (et l'indifférence peut parfois présenter ses avantages) xD

La Chouette Masquée a écrit:
Tu ne souhaiteras jamais le faire, car consciemment ou non, tu crois que les HP sont supérieurs et que l’expression de leurs difficultés n’est qu’une façon déguisée de rabaisser autrui en exhibant leur différence. Cela te blesse. Et je comprends : tu es sans doute une personne très sensible et singulière, comme beaucoup sur ce forum. C’est bien pour cela que j’ai posté ce sujet : j’ai conscience qu’avec cette sensibilité, ces façons peu communes que vous avez d’être au monde, vous auriez sans doute vécu des expériences similaires et auraient des conseils à prodiguer.  Mais le fait que ma propre sensibilité soit sous-jacente dans l’ensemble de mes propos te donne l’impression que je méprise l’intensité et la spécificité de ton vécu. (Et pas que toi, de nombreuses personnes ici visiblement.)  De ce fait, tu t’empresses toi aussi de « couper l’herbe qui dépasse » pour ne plus te sentir menacé dans ton identité.

Je perçois énormément de projection dans ce passage. Personnellement je ne me sens pas du tout menacé dans mon identité, mais le fait que tu soulèves cet aspect tel que tu le fais, a fortiori dans un paragraphe qui semble plus virulent, me laisse penser qu'il s'agit non seulement à tes yeux d'une forme d'attaque, mais que tu en fais aussi un élément d'importance particulière pour l'évoquer ainsi. Je trouve que c'est un indicateur supplémentaire du Type 4.

De même, tu dis que cela me blesse, mais ça semble encore une fois très projectif, en ce que pour le coup j'y suis parfaitement indifférent, tandis que ta manière de répondre témoigne aussi bien explicitement qu'implicitement du fait que tu as été blessée (ce qui au passage n'est pas du tout mon intention, ni celles des autres intervenants). Je prends même très bien le fait d'être qualifié de "très sensible", en ce que ça change de ce que je peux entendre d'habitude, c'est appréciable Lol

La Chouette Masquée a écrit:
Tu sais, je te soupçonne d’avoir volontairement fait en sorte que j’évoque ma douance (même de façon indirecte) pour pouvoir exprimer la gêne que tu ressens vis-à-vis de ce sujet.

Je n'ai aucune gène à ce propos, et j'ai même régulièrement posté sur la douance qui m'intéresse personnellement. Je trouve aussi l'idée de délibérément mettre sur la table quelque chose qui nous gênerait pour le moins "curieuse" Smile. C'est sûr que je serais parfaitement capable de faire en sorte qu'une personne évoque tel ou tel sujet, mais ce n'est pas le cas ici. Si telle avait été ma volonté, je n'aurais même pas eu à faire quoi que ce soit, puisque tu ramènes tout à la douance de toi-même, comme ça semble avoir encore été le cas en l'espèce.

La Chouette Masquée a écrit:
J’attendais que tu remettes l’hypothèse de l’INFP sur le tapis, quand bien même je n’ai jamais douté de mon type. Je ne sais pas où tu as vu que je préférais Fi à Fe, Ne à Ni, m’enfin… Peu importe : tu confirmes mes dires. Tu n’es pas là (comme une grande partie des autres membres) pour m’aider à construire quelque chose à partir des éléments que je fais l’effort de donner, ni pour m’aider à arriver au bout de mon processus intuitif en touchant l’essence d’un sujet (même si tu y contribues malgré tout, car je prends toutes les informations). Tu es là uniquement pour te défendre et rétablir ta paix intérieure car, de toute évidence, mes mots te dérangent. Mais les individus comme toi ont une autre fonction, pour laquelle je vous remercie sincèrement : vous participez à la dénonciation de discriminations à l’égard d’une communauté de millions d’individus, ainsi qu’à la mise en exergue de la désinformation du sens commun vis-à-vis de cette communauté.

Je pourrais te "démontrer" point par point la possible (probable ?) existence chez toi de chacune des fonctions de l'INFP (et tu ne serais pas la première INFP à être perusadée d'être INFJ). Mais j'avais déjà anticipé que tu voudrais évacuer ce débat, ce qui se vérifie ici avec "Peu importe", tout simplement car de ta perspective, cela équivaudrait à de nouveau subir de méchantes attaques gratuites et infondées contre tes positions trop figées (quand bien même veut-on justement t'aider).

De toute façon, je pense que ta réaction est déjà en soi un superbe manifeste en faveur de la thèse Fi dom - Te inf Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Ven 11 Nov 2016, 20:24

GBat : Haha ! Ah ouais ? Mais je maintiens ce que j'ai dit ! Je ne vois pas d'abus à faire redescendre l'échange quand celui-ci se transforme en parodie. Accuser tout un groupe de personnes de pousser à la dépression et au suicide les membres d'un autre groupe (en s'auto-proclamant leur représentant ?) sur la base d'une suite de messages relativement cordiaux ? C'est quoi la prochaine étape ? Une plainte pour harcèlement ?

Vraiment, c'est moi qui suis injuste ? Lol Non stop.

Que mon ton ne te plaise pas c'est une chose, je conçois mais je ne le changerai certainement pas, ni pour toi ni pour d'autres, que ce soit clair. Du reste je n'ai aucune rancune ou "haine" envers la Chouette, même si je n'apprécie pas particulièrement les postures victimaires, chez elle ou chez d'autres, justifiées ou non, d'ailleurs je n'interviens pas en règle générale ; mais laisser passer de tels propos, je suis contre.
Revenir en haut Aller en bas
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 11:55

.


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mar 15 Nov 2016, 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 35
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 243

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 12:25

Juste en complément de ce que j'ai déjà pu dire ici ou là-bas,

La Chouette Masquée a écrit:
En vous lisant, je me rends compte que nous étions effectivement dans une incompréhension totale de nos visions respectives depuis le début. J’en suis désolée et il est bien dommage que ces malentendus aient ainsi provoqués une telle ambiance. Je vais donc expliciter ce que j’attendais de ce sujet.

L’objectif était de suivre une démarche Fe >> Ni.

D'accord, tu suis un raisonnement d'INFJ, tu as une idée que tu souhaites corroborer par des expériences et avis extérieurs.
Mais si tu souhaites mettre en avant l'importance de la diversité et le respect des fonctionnements différents ( dans ton cas HP/non-HP), il est important que tu acceptes aussi que les personnes à qui tu t'adresses suivent un processus cognitif différent du tien. C'est quelque chose qu'en tant que 5 il t'est facile (et rassurant) de faire (plutôt que de tout prendre frontalement comme tu l'as fait): "Ah d'ac, Machin est persuadé que le HP n'existe pas et que mon problème n'a pas lieu d'être, c'est l'axe Fi-Te, ça, blabla bla..." A tort ou à raison, hein.

Mais jamais, ne jamais oublier que ce n'est pas parce que son interlocuteur ne suit pas le même type de raisonnement que sa vision n'a pas d'intérêt ou n'est pas pertinente. En se fermant à la diversité du monde on s'enferme dans un paradigme auto-simplifié (appelle ça le Ni-Ti loop, si tu es INFJ) qui ne reflète plus en rien le monde tel qu'il existe réellement autour de soi.

Spoiler:
 

La Chouette Masquée a écrit:
Pardonnez aux HP d'être de cruches sociales comme vous pardonnez aux dyslexiques de massacrer des noms de Pokémon.
Je regrette, je veux bien être tolérante, mais rien n'excuse qu'on massacre les noms des Pokémon. RIEN. Pas même qu'on soit manchot, cul-de-jatte, édenté et obligé de les écrire à la plume Solennel

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
--
Je ne sais pas ce que je cherche, mais je pense bien l'avoir trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 12:35

Bon je suis pas assez Fe pour tout ça c'est trop. GBat et la Chouette vous me donnez envie de fumer du crack. Bon courage les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1627

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 13:16

Personne ne t'avait attaqué sur tes émotions personnelles. On te proposait surtout d'autres pistes de réflexion, c'est fatigant de ce répéter. Sur tes postulats de base sur toi-même "être 5", "être INFJ" personne n'a l'obligation d'être d'accord avec toi.

A un moment, quand on se raconte, on s'expose à des réactions susceptibles de nous déplaire.

Je vais donc te raconter une expérience personnelle assez similaire à la tienne. Puisque c'est ce que tu veux (même si j'en doute).

J'avais fait danse à la fac. J'étais une pure grosse bille. J'avais refoulé pas mal de ce qui tenait au corps comme mécanisme de défense. Et j'ai choisi de faire de la danse. Je voulais reprendre possession de ce qui était mien.
Je pense aussi que je cherchais un biais pour me sentir bien merdique, parce que c'était familier et confortable. Faut savoir que si ta particularité est d'être asynchrone, la mienne est d'être extrêmement maladroite et d'avoir eu constamment mal depuis mon enfance. Mon corps ne me voulait pas du bien. Le bruit et le mouvement m'angoissent aussi.

En cours, j'étais pataude, ça me gonflait. Pas en comparaison des autres, je m'en battais la rate, mais en observant mes mouvements dans le miroir, en voyant que je ne parvenais pas à suivre ce que la prof nous disait de faire, que certains mouvements m'étaient impossibles. Et puis je me suis vu faire des progrès. Certains mouvements du début que je ne parvenais pas à faire m'étaient devenus naturels. J'étais toute surprise. J'ai observé les autres, pour obtenir des points de repères. Oui j'étais la plus naze, mais un tel ne parvenait pas à faire ce type de mouvements, bidule était raide comme un piquet. Bon bah rien d'inquiétant, en somme. Je me suis rapprochée de la meilleure élève du groupe pour faire les exercices en binôme. "OK voilà ce qui me manque" et je me suis entrainée toute seule chez moi ensuite.

Résultat : un an plus tard, je montais avec des potes un club d'arts martiaux amateurs dans notre coin. On partageait des techniques diverses et variées. J'ai appris la self défense, et en plus de ça, je me suis tapée le luxe d'être assez douée.

Pas d'angoisses. Pas de crise de paniques. Pas d'implications des autres dans mon processus, pas de honte, juste une auto évaluation. Tu saisis la différence?
Alors oui tu es sensible, je sais. Mais moi aussi. A ma façon. J'ai un vécu difficile, moi aussi. Comme tout le monde en fait. Certains blocages sur le tatami peuvent être imputés à une certaine sensibilité, à certaines particularités ou être un peu plus universels. Pas de honte à ça.


Je connais un gars sourd avec dispositif auditif qui a voulu apprendre à jouer d'un instrument. Ses difficultés n'étaient pas toutes imputables à sa surdité. Mais à sa coordination par exemple. Ou à sa mémoire de travail.

Bref.
Comme dans toute activité complexe, un seul facteur, aussi important soit-il, ne peut pas tout expliquer. C'est tout l'intérêt de communiquer avec les autres, qu'un truc qu'on croit comme étant une composante essentielle de notre identité se révèle en fait pas si prédominant que ça dans tout ce qu'on fait.

Quant au fait d'être cruche sociale... Franchement, ici comme IRL, je n'ai pas donné ma part aux chiens xD J'ai failli être qualifiée d'autiste quand j'étais petite. Et puis, la psy a trouvé que j'étais surdouée. Ca ne change rien. Je manque de rodage, je ne lis pas assez actuellement, résultat, un mec moins "intelligent" objectivement que moi peut très bien me tenir la dragée haute en débat. Et après? Je n'ai qu'à lire. Je ne ressens pas de honte. Mon intelligence ne me définit pas en soi, ni par rapport à moi-même, ni par rapport aux autres. C'est juste un fait, qui intervient parfois dans certains processus, et pas dans d'autres. As-tu encore saisi la différence? On est uniquement dans une problématique d'identité et d'image de soi.

C'est ça que tu dois dépasser, à mon sens, sur le tatami. Faire abstraction des autres et de ce que tu as construit comme représentation mentale de toi-même (à partir des informations objectives oui je sais) et faire, simplement.

Puis j'arrête là sinon le mec de l'avatar de Rez va me bouffer. Et puis que j'ai faim. Voilà.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 14:01

.


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mar 15 Nov 2016, 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1627

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 14:12

Citation :
On repart donc sur la problématique du rapport au corps. Penses-tu qu'être plus en harmonie avec son corps d'une façon générale (hors de l'effort à produire pendant l'activité) pourrait avoir une influence positive et décisive, une fois venu le temps d'effectuer cet effort ?

Je ne comprends pas ta phrase.
Le corps est un outil. C'est comme l'esprit. On l'entraine, on fait. Le reste découle naturellement. Tu penses harmonie, mais je te parle de maitrise.

Citation :
En constatant que d'autres personnes vivent des expériences similaires et ont la force de dire "Balec, je suis comme je suis !" le front haut, la situation s'éclaircit.

Non, je n'ai pas dit ça. J'ai dit que j'en chiais, que j'avais progressé puis que j'avais regardé les autres d'un coup en mode "ok voilà les difficultés des autres et voilà où je me situe. J'ai 5/20, certains ont 10, d'autres 6, d'autres ont 18." Mais si c'est la solution qui te conviendrait, mets là en place. Ce n'est toujours pas une problématique de 5, soit dit en passant.

Citation :
pardon Phaedren, ta façon de le présenter m'étais très agressive car touchant à des failles narcissiques -"Tes analyses sont fausses"/"Tu n'es pas ce que tu prétends être"

Il n'a jamais dit ça. Tu as projeté.

Citation :
Il me faudrait un sensei NTJ bien méprisant de l'avis des autres pour me coacher au quotidien ou juste me servir de modèle :o Oh, mais j'en ai un ! *court le chercher*

Après le flan que tu lui as servi, il n'est pas prêt de revenir.
D'autant que les NTJ ne sont pas spécialement méprisants de l'avis des autres. Pas sans raisons, même obscures.

Citation :
Là tu as non seulement résolu (/donné une solution éventuelle à) la problématique collective de départ, mais aussi une problématique qui m'est personnelle. Me détacher de données objectives (mes tests et tout le bazar) pour me rendre compte de la gêne occasionnée par mes émotions et voir ce qui me pose réellement problème. (Ce que, encore une fois, d'autres avaient déjà essayé de m'expliquer avant : mais je suis un 5, faut le temps que j'accepte de lâcher le peu de savoir que je détiens entre les pattes !)

Non, tu n'as pas compris ce que je voulais te dire. Les données objectives te servent de miroir et de support à l'image que tu veux avoir de toi. Tes émotions sont peut-être envahissantes mais ce n'est pas le vrai problème.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 887

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 17:03

J'ai lu à peu près le topic.

Conseil :

Avant de te lancer dans une discussion sur un "objet" te concernant, sois certaine de t'y détacher émotionnellement, au moins en partie, et d'accepter un désaccord sur un/plusieurs éléments de ton propos.
S'il faut donner une réponse qui doit totalement te convenir, autant le dire tout de suite, mais je crains que tu ne reçoives aucune réponse ou bien aucune de pertinente.
Évite aussi de parler en tant que "représentant" d'un groupe, comme s'il s'agissait d'une communauté reclue dans une obscure montagne, et surtout parleur en leur "nom". Smile D'autant plus que opposer le "nous" aux "autres" n'est certainement pas pertinent ici, puisque la population de personnes qui peuvent être catalogués HP ou qui s'en rapprochent beaucoup doit être assez importante ici, et ne sont pas toi.
Il y a aussi une confusion entre ce que tu es, ce que tu ressens, et ce que tu évoques/penses/poses à l'écrit. De ce fait, tu interprètes la remise en cause de ce qui est dit...par une remise en cause totale de toi-même. Tout "débat" est donc impossible. Enfin, ça a déjà été souligné.

Concernant l'énnéagramme, personnellement ça fait longtemps que j'ai un peu lâché ce modèle pour pas mal de raisons, donc je ne vais pas trop en parler.
Je vais juste dire que la compulsion de base de chaque type peut être pertinente, mais l'extrapolation comportementale qui est faite à partir de celle-ci doit être prise avec énormément de pincettes. Pour preuve, je pense ne pas vivre la compulsion du type 5 (avarice), et pourtant je me reconnais dans ce type dans de très nombreux points (retrait, non partage émotionnel, parfois doute sur mes capacités, besoin d'accumuler des infos pour me "parer" dans une situation, etc).

Ne pas être aussi à l'aise dans un domaine que quelqu'un au premier abords ne doit provoquer un doute aussi profond ou un "sentiment d'incompétence" quelque peu disproportionné, même si je le comprends tout à fait (c'est parfois aussi une problématique perso). Il est rare de détenir un talent naturel extraordinaire ou une aisance très spontanée dans une activité, quelque qu'elle soit. Les prédispositions existent, effectivement, mais elles ne suffisent pas dans de nombreux cas de figures. Même dans cette situation, il est possible que ça puisse se retourner contre le "talentueux" ou le présumé "doué", étant donné que ce dernier pourrait ne pas produire autant d'efforts qu'un autre, bien plus conscient de ses failles et du travail à accomplir. Il suffit de constater nombre de cas chez certains grands sportifs qui ont foutu leur carrière en l'air, faute d'efforts, de sens des réalités et de discipline, bien que dotés d'un talent naturel bien au dessus de la moyenne et une d'une facilité technique déconcertante (Ronaldinho pour les footeux par ex), et d'autres qui ont construit leur capacités par surtout par le travail et l'acharnement depuis la tendre enfance, et parce qu'on les a "construit" pour atteindre ce niveau (André Agassi), bien que dans ces cas il faut également une prédisposition mentale.

Les ISxJ "sains" peuvent avoir pas mal de défauts (comme d'autres), mais ont souvent une qualité certaine : ils possèdent souvent une capacité d'apprentissage avec efforts et persévérance, si tant est qu'il savent qu'elle est la marche à suivre, pour à peu près tout et n'importe quoi, dans les "limites" d’adaptations de leur Si, en s'exécutant par étape et rigueur, avec un objectif clair, avec ou sans prédispositions...Smile

En dehors du sport, si tu dois apprendre en société ce qui pour d'autres parait simple et naturel, c'est comme ça. C'est une réalité qu'il faut intégrer. Tu peux faire des compromis.

- L'école : il vaut mieux être ISxJ
- Le sport : xSxP
- Humoriste/animateur... : xNxP ou xxFJ Lol
- L'écriture et la philosophie : INxx
- J'ai connu des ISFP doués naturellement en peinture et dessin...
Etc. Bref, La liste peut être longue.

Il y a souvent des groupes qui favorisent telle ou telle prédisposition de départ, et parfois imposent leurs "codes" ou leur subjectivité propre comme une règle, auprès des autres, sans tenir compte de 'individualité et du fonctionnement de ces derniers. C'est que ça partout, notamment dans le monde du travail. Oui, il faut cravacher. Oui, on est pris pour un con, parfois comme un enfant, parce qu'on est une brêle dans situation qui suppose sens pratique, concentration sur des détails ou capacités manuelles simples...alors qu'à côté on peut disserter 2h sur la place de l'homme dans l'univers ou la nature de l'espace-temps (cliché INxx Lol). D'où la nécessité de l'affirmation et de l'amour propre, encore plus pour les INFP qui ont souvent des problèmes sur ce point. Les INTJ en comparaison sont dotés, en général, d'une plus grande assurance intellectuelle qui peut les parer en partie contre ce doute permanent (par contre au niveau sentimental et vie sociale ça peut être compliqué).
La remarque de Phaedren sur la confiance en soi me parait complètement justifiée. Smile


Sinon, tout comme d'autres ici visiblement, je vois beaucoup de Te inf dans tes posts, (je pourrais expliquer pourquoi mais encore une fois tu risques probablement de penser qu'il s'agit d'un jugement qui remet en cause toutes tes certitudes, ton dogme, ou toute ta personne - les deux son liés Smile - etc.).

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 18:28

.


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mar 15 Nov 2016, 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1627

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 19:29

Citation :
Je parlais de la tendance des Se-inf (ou S sous-développé en général) à entretenir une relation compliquée avec leur corps : par exemple, en peinant à traduire leurs idées en actes concrets (en étant maladroits, dyssynchrones, etc.) Quand il est bloqué dans sa tête et perd (voire répugne) la connexion au corps, à l'environnement concret, et a besoin de trouver des méthodes pour rétablir cette connexion. Ce que je désigne comme l'harmonie, c'est simplement le fait d'avoir une tête et un corps qui communiquent et agissent ensemble. Et donc, je me demandais si quelqu'un avait quelque chose à dire au sujet de l'amélioration de ce rapport corps/esprit. Mais je lançais cette question à qui veut y répondre, pas seulement à toi en particulier. ^^

Le fait que tu me répondais directement.
Toi et moi avons deux approches différentes : tu estimes que le corps et la tête doivent être en harmonie, en connexion. Moi j'estime que le corps se maitrise.

J'en profite pour rebondir mais... je trouve que la déconnexion au corps est surévaluée. En ce sens où oui, parfois, l'harmonie tête-corps n'est pas optimale, mais pas nécessairement symptomatique d'un "S" mal exploité. Certains SJ de ma connaissance sont complétement déconnectés de leurs besoins par exemple, quand des ENFP se montrent particulièrement performants en danse. De plus, je trouve que cette tendance à séparer le corps et l'esprit est un non-sens. Dans le MBTI, le Si trouve un affect particulier aux stimuli sensoriels connectés à son passé, le Se trouve un affect particulier à chercher la sensation physique. Quelqu'un qui se déconnecte de ses affects ou/et qui essaie d'endosser une personnalité qui n'est pas la sienne sera déconnecté de son corps, mais aussi de ses émotions, de ses ressentis. C'est un tout.
Donc pour retrouver la connexion tête-corps : retrouver la connexion à soi-même, et s'exprimer. Quelque soit notre ennéagramme ou type, d'ailleurs. Un 7 en plein mécanisme de fuite vers l'avant doit admettre sa peur avant de reconnaitre la boule qui lui noue le ventre en permanence. Le 1 doit reconnaitre son besoin de contrôle, son perfectionnisme et la colère qui lui monte au centre avant de pouvoir relâcher ses épaules et ses poings.

Citation :
Ah je n'ai jamais voulu nier que tu en avais bavé : je prenais le résultat final (acceptation/dépassement des faits) en disant que toi tu avais réussi, comme quoi c'était possible de le faire.

Je n'ai pas dit que tu niais, mais que tu m'avais mal comprise. L'enjeu pour moi n'était pas surpasser la comparaison aux autres, mais de parvenir à un résultat qui me semblait acceptable dans un nouveau domaine. Je disais que nos démarches et nos problématiques étaient différentes.

Citation :
Ce coup-ci c'est moi qui ne comprend pas bien ta phrase : ce que tu viens d'affirmer concernant les données miroir, je l'ai admis (enfin je crois). Peut-être l'avais-je mal exprimé ? Et justement le problème était que je refusais de me détacher de ce système objectif pour autoriser certaines émotions à exister (pas celles qui surviennent sur le tatami, d'autres en amont de l'action, comme une faille identitaire). Mais peut-être qu'il y a encore des choses qui m'ont échappées ? Si c'est le cas, je n'arrive pas à comprendre quoi... (mais j'aimerais !)

Ca ne va pas te plaire.
Tu as sur-rationalisé tes sentiments, et tu as bâti ta personnalité autour des difficultés que tu rencontrais. Tu as endossé une persona confortable - la 5 qui ne parvient pas à s'exprimer - pour qu'on te reconnaisse en tant que "personne qui en a chié". Tu autorises tes émotions à s'exprimer, tu te vautres même dedans en te définissant à travers elles, mais tu demandes aux autres de valider la persona pour lui permettre d'exister - d'où le terme miroir.
Détache toi de tout ce bordel. On s'en fout. Sincèrement. Tu n'es pas ta souffrance, tu n'es pas ta difficulté, tu es un être humain plein et entier et, puisque tu as ouvert ce topic pour obtenir des conseils, à mon sens tu devrais t'accepter telle que tu es. Tu n'es pas quelqu'un qui cherche de l'information objective mais qui cherche l'émotion, la connexion aux autres même si tu as du mal à l'obtenir. Face à tes échecs (expérience que tu as vécu comme telle mais qui n'en était peut-être pas), tu t'es créée ("créée" que ce mot est inesthétique) ce personnage pour te rendre plus aimable à tes yeux parce que, dans le fond, tu as du mal à te pardonner.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 21:37

.


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mar 15 Nov 2016, 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 35
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 243

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Sam 12 Nov 2016, 21:55

@Sylphira a écrit:
tu t'es créée ("créée" que ce mot est inesthétique) ce personnage
La Chouette Masquée a écrit:
Oui, le mot "créée" est laid...

Pour contenter tout le monde et s'éviter la désagréable expérience du "créée", je propose d'accorder correctement ("créé") ce pauvre verbe qui est dans ce cas précis suivi et non précédé de son COD. CQFD. WTF.
Speed
Spoiler:
 

Blague à part:
La Chouette Masquée a écrit:
(...) Je me concentrerai là-dessus (...)
Je répète ma prescription au cas-où: un peu de lâcher prise pour réduire la tentation de tout sur-intellectualiser. Alien 2

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
--
Je ne sais pas ce que je cherche, mais je pense bien l'avoir trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1627

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Dim 13 Nov 2016, 12:17

Tu es sûre? Même avec un verbe réfléchi? Faudrait que je me renseigne! Smile

Citation :
Me plaire ? Oui et non : c'est désagréable à admettre, ce serait mentir de déclarer le contraire, mais en même temps l'objectif final est de dépasser un problème. Ce problème, tu viens de le définir clairement, et ton observation me permettra d'avancer : ça, c'est plaisant. J'émets l'hypothèse que tous ces modèles (MBTI, ennéa) sont des moyens de justifier toutes mes réactions à mes propres yeux, me débarrassant ainsi des faits issus de ma subjectivité, de mes émotions, que je refuse de voir en face. Comme un découpage de moi-même en multiples morceaux, afin de ne plus distinguer une grande image englobante dont certains aspects me dérangent (en recollant les morceaux que je veux, comme je veux). Bref, tout ceci ne concerne que moi désormais et je n'ai plus envie d'en parler ici.

Merci pour ta lucidité et ta franchise. Sincèrement Smile

Bah je t'en prie.
Peut-être as-tu vécu des situations de tensions dans ton enfance qui t'ont poussée à une trop grosse sévérité avec toi-même. Peut-être que tu as poussé ce genre de blocages à leur maximum pour t'éviter de souffrir.
En attendant, je te conseille de lacher-prise sur les termes "hp" etc, et de t'observer au quotidien, en commentant ton intérieur avec des mots simples, pour éviter de sur-rationaliser à nouveau :

"Là, je réagis comme ça parce que j'ai peur. J''ai peur ("d'être rejetée" "de me tromper" "de ne pas être à la hauteur") du coup je ("transferts."  "fuis" "dénigre la discipline pour me justifier") etc, etc.

Parfois, on noie une émotion avec une autre comme mécanisme de défense. La peur d'être rejetée s'est transformée en colère, dans ton cas. Que tu as cherché à justifier, pour ne pas regarder ta peur.
Parfois aussi, on accuse les autres de ce qu'on fait nous même, ou on se met en colère contre les autres pour des choses contre lesquelles nous, nous luttons. Ca peut t'arriver aussi.

Donc... n'anticipe pas. Reste branchée sur l'instant présent et accueille l'émotion quand elle vient. Dans tous les cas, elle sera bénéfique. Pas sympa à vivre, pas nécessairement à sa juste place ou dans les bonnes proportions mais ça passe par là pour ne plus se laisser envahir.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 887

Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Lun 14 Nov 2016, 04:22



LaChouette a écrit:
Autrement, je saisi l'idée que chacun a des prédispositions plus ou moins prononcées pour telles ou telles choses et qu'il faille accepter de douiller pour s'adapter. C'est difficile à admettre quand on a une furieuse envie d'être capable et qu'on constate qu'on ne l'est pas autant que prévu. Mais à la rigueur, ce n'est peut-être pas plus mal : au moins on apprend l'effort et on assimile le fait que la vie est un combat où le moindre relâchement d'attention peut s'avérer fatal. (Comme pour les sportifs que tu as cités.)

"La vie est un combat" je n'irai pas jusque là. Le sport de haut niveau, la politique, certains boulots très individualistes où beaucoup d'argents sont en jeux... ce sont des univers quand mêmes bien particuliers où il faut avoir un certain état d'esprit (ne pas se faire bouffer, gagner/perdre en font partie). Je ne pense pas qu'il faille voir la vie principalement comme une lutte ou une "guerre", même si l'on provient d'un milieu social peu favorisé. On ne se bat contre personne lorsqu'on tente de progresser quelque part, à moins que l'on veuille prouver des choses, bien que je comprends celui/celle qui cherche à s'extirper socialement de son milieu d'origine en réussissant financièrement. Le dépassement de soi n'est pas nécessairement une lutte contre les autres. Même dans le sport, la confrontation est d'une certaine manière "sublimée", adoucie, soumise à des règles équitables. D'ailleurs, ça me laisse toujours perplexe ceux qui déclament en résumant leur vie "je me suis battu(e) toute ma vie" comme si tout était affaire de confrontation, de luttes et de rapports de forces violents, de gains et de pertes, et non jamais de choix, d'adaptations, compromis, parfois de partages, de chaleurs humaines... Rolling Eyes

LaChouette a écrit:
Si on me force à rester, je réponds d'une manière froide et détachée, à la Ti. (Et si vraiment la situation devient critique, je somatise.)

Être Fi dom ne suppose pas d'être un ado attardé assujeti à ses émotions et dans son petit moi nombriliste incapable de détachement, bien que ce genre de personne existe.
Tu es surement du genre conceptuelle et curieuse intellectuellement (je devine attrait pour les sciences, etc), peut être attachée à l'esprit critique, et du coup tu as une tendance à te reconnaitre dans le Ti. Je suppose que la plupart des test te donne T/F relativement équilibré ?

LaChouette a écrit:
Là pour le coup je n'ai aucune preuve tangible, à part peut-être dire que je vis dans ma tête, dans mes images, que je joue à inventer et réconcilier des paradoxes à partir d'éléments persos incompréhensibles pour autrui

La pensée en image, visiblement très courante, n'est pas l'apanage des Ni...d'ailleurs je ne suis même pas sur que l'on puisse l'y rattacher. Le Ni est simplement un procédé cognitif. Le "résultat", ce qui est engendré dans le processus, ce n'est pas "Ni" ou quoique ce soit d'autres. Le procédé qui consiste à mettre en commun (consciemment ou inconsciemment) des éléments extérieurs et faire des liens avec ces "objets", en apparence sans relations, ou créer ces relations à partir de cheminements originaux, voire fabriquer un monde alternatif intérieur, ça me parait plutôt Ne. Smile
Le Fi peut être complètement compatissant, et se "perdre" littéralement dans le ressenti de l'autre (et non juste empathique, c'est à dire comprendre). Une éponge. Je pense que les Fi, couplés au Ne, sont ceux qui se mettent le plus facilement littéralement à la place des autres. Certains peuvent décrire la psychologie d'une personne ou d'un personnage fictif avec pertinence sans jamais l'avoir vécu lui-même/elle-même, avec une  fidélité relative, en s'y transposant. C'est une façon d'extrapoler son ressenti et de le modeler. Il y a de très bons comédiens/acteurs et écrivains xNFP d'ailleurs en partie pour cette raison, certains vont très loin Razz.


LaChouette a écrit:
J'avais tendance à considérer les choses d'une manière plus fragmentée : j'ai tellement tendance à me perdre dans mes réflexions qu'il m'arrive d'avoir l'impression de ne pas exister physiquement, d'où la coupure plus marquée dans ma perception. Parfois je pars trop loin dans ma tête et la reconnexion est brutale : je sursaute (dans ma tête, toujours) et je me dis "Eh !!! Mais je suis là !!! Oh putain, mais... mais le monde existe, la matière existe, tout existe, et là, je suis assise sur une chaise ! Waw, mais c'est trop de la balle !" Razz (Les illuminations du quotidien...).

Je crois qu'on ne peut pas faire mieux je trouve pour décrire les tensions Ne-Si du quotidien chez un(e) NP Razz. L'esprit se "coupe" de la réalité immédiate et vagabonde à coup d'images, paroles, imbrications, etc. Forcément, la dimension purement sensorielle est alors amoindrie, voire réprimée (c'est à dire la conscience des éléments factuels présents là maintenant, être "incarné" pour aller vite), et se transfère étrangement dans ce vagabondage abstrait, comme un voile alternatif à la réalité physique.
Ce balancement entraine la sensation de littéralement passer d'un monde à l'autre, ce que tu décris là. Personnellement, c'est mon quotidien. Je suis en réalité assez peu dans "l'ici et maintenant", mais j'y travaille.  Very Happy. Il faut se dire que c'est lié à la concentration et au focus sur un objet de la réalité (ou plusieurs). Tente de fixer un point en te concentrant dessus sans partir dans 1534 idées/images envahissantes à la minute et conserver la vision précise du point, tu verras que c'est difficile. Very Happy

LaChouette a écrit:
Peux-tu m'expliquer en détails en quoi consiste Te-inf ? Est-ce une façon de qualifier mes relents susceptibles, voire agressifs lorsqu'on s'attaque à mes émotions (Fi) ? (Il me semble que c'est l'image que se font pas mal en lisant mes posts.) Sous cet angle ça me paraît justifié.

C'est en effet ce qu'on pourrait souligner, mais il serait simpliste de le résumer à simplement cela. Smile

- Un aspect souligné par Sylphyra (ou Malolo peut être, j'ai oublié...) : tu hyper-rationalise. j'ai l'impression que chaque élément (et notamment des étiquettes explicatives, comme le type 5, HP, etc) est pris dans une avalanche de remise en cause sans cesse et des questionnements à tiroirs, tout en prenant un "modèle" conceptuel et en l'appliquant sur toi.
Tu me fais un peu penser à GBat sur ce forum dans la façon de t'exprimer (bien que lui me parait moins à fleur de peau....parce que c'est un mec ?! ok je sors laughing).
Ça part un peu dans tous les sens avec des liens factuels ou liés à des expériences (pour le coup c'est plus Ne-Si ça...), tu cherches une cohérence logique (légitime, et peut-être le cherche-tu souvent) entre les objets de ton message avec une difficulté à aller à l'essentiel/faire le tri de façon efficace. On sent que tu réfléchis beaucoup mais pas forcément toujours "bien" (bien dans le sens efficace, avec clarté, détachement et méthode, pas dans l'idée que tu aies tord ou raison ou que ce que tu dis n'ait pas de sens).

- Je peux me tromper, mais il y a un truc typique du Fi dom Te inf, c'est d'éprouver la sensation de subir comme une forme de brutalité qui serait intrinsèque à la société ou un contexte global. Comme si le monde avait en lui quelque chose de fondamentalement oppressant et difficile à gérer : ses codes et normes, sa "logique", sa construction. Ne pas s'y sentir à sa place, se sentir de facto inadapté car il n'est pas bâti sur ses valeurs propres adapté à son fonctionnement (ce qui, en soit, est impossible). Cela peut entrainer le fait de pas s'y investir sur certains points, à tord ou à raison (en réalité la quête est vaine dans une vision "radicale", parfois très saine si "réfléchi"). Par ailleurs, le sentiment que les individualités et spécificités ne seraient pas pris en compte, ceux qui n'entrent pas dans les catégories seraient honnis, stigmatisés, etc. De là découle un "combat" contre les tendances oppressives (réelles ou imaginées). Quand je lis le discours que tu as sur les HP (sur ton blog et ici), je perçois quelque peu ce côté là. Very Happy

- Forte influence des "objets" extérieurs sur soi et à difficulté à s'y confronter (et donc du coup difficulté à les gérer...potentiellement anxiété, doutes, hypersensibilité...). Il y a certain passage où tu évoques cet aspect.

- Agressivité disproportionnée en cas de critiques et confusion entre la remise en cause de soi et celle d'un fait/d'une idée/action, comme si l'ensemble était jugé. Smile
Le Te inf peut avoir des difficultés dans l'affirmation de soi, la clarté de sa pensée verbale, surtout dans une situation de conflit (je ne sais pas si cela te concerne de temps à autre), de confrontation. Cela dit, il y a aussi des IxFP sur-investissant un Te "verbal", véhéments et confrontatifs (et parfois chiants parce qu'on ne suit pas ses indignations perso, etc. xD).
Te mal géré peut subvenir maladroitement en étant brutal d'un coup dans une situation d'inconfort et se met à faire preuve d'agressivité envers celui qui a été perçu comme "attaquant". Tes réponses envers Phaedren y ressemblent beaucoup. Smile

- Sinon, le Te inf peut éventuellement s'exprimer à travers une auto-critique exagérée, voire auto-flagellation, remise en cause de ses compétences et parfois fort sentiment de culpabilité (je ne sais pas si cela te concerne,).

Tout ceci et à prendre avec des pincettes sur son cas perso, et non comme un "bloc" ou qui supposerait une identification parfaite. Un Fi de 50-60 balais, mature et lucide sur lui-même, équilibré et sain aura normalement effacé toutes ces tendances. Ou beaucoup moins, car franchement passé 20 ans ont se doit déjà d'avoir évacué certains aspects et à 30 n'en parlons pas. Si ça n'est pas le cas, il travaillera pour.  Être une drama-queen over-Fi ultra-sensible vegan hardcore fangirl/boy de Benjamin Biolay à 40 ans en voulant respirer l'énergie cosmique par l'anus pour être en harmonie avec la nature, autant sauter par la fenêtre tout de suite, enfin de toute façon l'humanité s'en chargera, et il n'y a pas d'assistante sociale au paradis apparemment (olol voila du Te des familles Smile).
C'est comme l'histoire du zoophile qui prend son Élan, il y a une double réalité. Oula je digresse rien à voir avec le Te inf désolé il est 5h c'est l'heure des chips et du thé. Demon

LaChouette a écrit:
Je privilégie toujours l'harmonie sociale et je suis incapable de savoir ce que je ressens la plupart du temps, sauf en extériorisant. Je me préoccupe trop des sentiments des autres, pas assez des miens. En outre, pour connaître une flopée d'IxFP, je peux assurer qu'on fonctionne d'une façon radicalement différente (le conflit Fi/Fe est même la principale source de potentiels soucis avec ces gens, eux me trouvant trop poire ou lâche, et moi étant agacée par leur certitudes basées sur leurs émotions)...

En réalité, je connais peu de Fi aussi "primaires" ou autant immatures. J'en ai vu qu'un tout au plus de ce genre (et en effet il correspond à ce que tu décris ici). Forcément si on connait des "cas", il est tentant, voire préférable, de s'en éloigner le plus possible. clown
il est normal qu'un Fi sache être pragmatique et détaché à un moment ou l'autre, voire souvent, parce que de toute façon la vie va l'obliger à le faire...
Tout comme un Ti-dom de ne pas faire des bourdes sociales h24 ou un INFJ de se mettre au sport ou savoir réparer une table en moins de 3h20. Razz

Sinon, pourquoi Fi ne se soucierait pas du sentiment des autres ? D'où te vient cette idée ?
Un Fi-dom peut très bien avoir pour vocation la relation à l'autre ou un idéal assez collectif dans lequel il s’épanouit (que ce soit dans son boulot, groupes et associations, etc). L'harmonie peut être parfaitement une valeur d'un Fi  ou quelque chose pour lequel il est attaché (c'est plutôt mon cas). Mais attention, la motivation intrinsèque dans cette prise en compte des autres est aussi liée à lui/elle-même, dans le sens où l'altruisme potentiel (ou l'harmonie souhaitée) qui peut découler lui procure une satisfaction dans son développement personnel/accomplissement, dont l'essence est "individuelle" > On peut traduire par : "Le sens que je donne à telle action/activité qui concerne les autres va dans le sens de l'idée que je me fais de MA vie". Smile Enfin pour Fe on peut imaginer la même chose, mais les méthodes seront différentes. [/quote]


Voila, dans les grandes lignes.

@Sylphira a écrit:
Comme je le dis parfois dans mes donjons BDSM " tant qu'il y a le respect, bordel!"

laughing

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5) Lun 14 Nov 2016, 12:56

.


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mar 15 Nov 2016, 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: . (sujet : ego 5)

Revenir en haut Aller en bas
 

. (sujet : ego 5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Calcul du nombre de sujet nécessaire
» Un excellent sujet de dissertation, oui, mais, compliqué
» pb d'interprétation du sujet d'expression écrite
» Sujet de littérature
» Communiqué DDA au sujet de la publicité halal d'Isla Délice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: L'Ennéagramme et autres tests psycho :: L'Ennéagramme-