Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Intj, infj, entp complétement largué.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mikadoww
Aucun rang assigné
avatar

Type : Tout est bon dans l'cochon.
Age : 22
Lieu : Montpellier
Emploi : Me comprendre.
Inscription : 02/03/2015
Messages : 177

Message(#) Sujet: Intj, infj, entp complétement largué. Sam 24 Sep 2016, 20:46

Bonjour à tous,

J'ai peu confiance en mon propre typage depuis le début de ma découverte du mbti.
Ma première approche a été de trouver une réponse à chaque question.

Pourquoi est-ce que ce monde m'a influencé de cette manière ?
Pourquoi n'ai-je pas réagis différemment ?
Où est-ce que je suis bordel ?!

Pourquoi est-ce que les choses sont comme cela, et pas autrement ? m'voyez vous.
Le mbti m'a donc beaucoup intrigué, qu'est-ce que représentent les cognitives ? notre moi ?! notre mental ? nous entier ? mais qu'est-ce que c'est que ça que le N.. Fruit mystique que moi seul pensait posséder avant d'arriver ici. Alors que finalement on possède tous un cerveau.  Neutre
je suis donc Dom Ne ou Ni ?
Le profil infj m'a beaucoup parlé, surtout avec son coté "multi-face" (pour pas dire skyzo).
Cela me paraissait idéal, et conforme à ce que je voulais être, et ce que j'étais.

Seulement j'ai toujours un doute, il est tellement simple de contredire intérieurement ce typage quand les fondations sont aussi frêle.

Je me suis expliqué le typage d'infj, comme étant mon ombre. "mon monde intérieur." Quand je perds les pédales, que mon émotion prends le contrôle de moi-même, et que j'envois tout foutre en l'air sans rien vouloir comprendre aux autres choses, en restant borné sur une idée fixe Ni. Bien sûr cela fait parti de chacun, seulement parfois en s'en sort pas, et on reste dans une boucle. Celle d'un Ne-Ti qui est renié, pour favorisé le burn-out, un burn out qui évacue rien, qui plonge dans un endroit sans possibilités. On ne cherche plus à voir où est-ce que notre situation est légitime, et donc défendable. Ce qu'on voit, c'est ce que ce monde nous donne en retour au final, après tant d'effort pour se structuré mentalement, et donc être légitime dans sa vie, dans ce monde. Sauf que ce monde ne parait plus légitime, il ne doit pas exister. En tout cas dans mon ombre.

Ce qui doit en suivre logiquement, c'est une prise de conscience, qui dépasse mes croyances.

Et le type entp m'a dessuite parler. Sauf que je ne pense pas être encore sorti de mon ombre.
C.a.d être un Ne-Ti entravé par un avis négatif sur leurs réelles utilités.
Entp amoché, qui voit ce qu'il est, partir par la fenêtre d'un train, sans comprendre pourquoi c'était si important. Transparent


Maintenant j'vais tous vous laisser me typer infp hein Malpoli et énervé

En vous souhaitant une agréable lecture.  Smilaid

Espérant de multiple avis et questions.  Angel

_______________________________________
Les oies d'gavage.

“Dieu aussi a son enfer : c'est son amour des hommes.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rex
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESFJ 2W3
Age : 40
Lieu : .
Inscription : 12/11/2014
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Sam 24 Sep 2016, 22:26

Salut Mikadoww,

Je vois que tu fréquentes le forum depuis un certain temps (confère date et nb de messages) et j'avoue que je suis un peu étonné d'un tel questionnement à ce stade, du coup.
Pourrais tu dire comment tu t'étais typé ENTP ?

Après je suppose que tu dois le savoir, mais les deux profils que tu mets en balance ne sont pas trop semblables... ENTP = "groupe des rationnels" / INFJ = "groupe des idéalistes"... Ca doit t'aider non ?

Sinon, pour déterminer si tu es Ni ou Ne, as tu consulter cette partie du site :
     http://www.16-types.fr/modele/modele-MBTI-5-8-fonctions.html#ne
ou   http://www.16-types.fr/modele/modele-MBTI-5-8-fonctions.html#ni

Mikadoww a écrit:
Je me suis expliqué le typage d'infj, comme étant mon ombre

Par contre, l'Ombre de l'ENTP n'est pas l'INFJ, mais ISFJ.

A+ sur le forum

_______________________________________
« Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres avoir le dessus sur votre voix intérieure. Et, le plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire. »

« Le coeur a ses raisons que la raison ignore.»

« On ne demande pas aux poissons de savoir grimper aux arbres! »

https://youtu.be/cE_nlt222FQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikadoww
Aucun rang assigné
avatar

Type : Tout est bon dans l'cochon.
Age : 22
Lieu : Montpellier
Emploi : Me comprendre.
Inscription : 02/03/2015
Messages : 177

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Dim 25 Sep 2016, 04:06

Coucou Rex, merci pour ton message,

Bon alors je me re- questionne. ce stade de questionnement était déjà passé comme je l'ai dis, je me pensais infj. Oui l'ombre du entp c'est l'isfj, sauf que je suis piégé dans une boucle N, bon après surement que j'étais dans le isfj, et que je me suis pensé infj, pasqu'en dépression ça fait plaiz à l'ego ?
Pour ma part je pense qu'un NT et que tout les autres types peuvent être idéaliste, dans leurs propre sens certes, mais quand même. tout comme un on a tous besoin d'une touche de réalisme pour vivre dans le réel..
Franchement je vois pas la division être aussi épaisse.

Aussi j'ai bien du mal à faire la compréhension entre les types, et les différentes attitudes que l'on peut prendre.
Et d'ailleurs je pense avoir confondu les deux jusqu'à maintenant.
Donc, après relecture des cognitives, elles me parlent toutes.. ce qui est encore plus embêtant, puisque j'utilise celle qu'il me faut pour bouder comme il faut. x)
Non en fait.
J'ai commencé par le début, quand j'étais enfant comment jm'y prenais. Et maintenant ?

Donc avant cela tourner en moi très intérieurement, et autour de moi, je parle du F.
L'important était pour moi d'être respectueux avec moi-même, et envers l'exterieur. (les gens y compris)
Je me souviens qu'on m'aimait beaucoup pour mon attitude. Ce qui a été le plus dur pour moi, puisqu'en fait je ne m'exprimais pas complètement, et ils étaient déjà satisfait.. L'âge est l'une des choses les plus monstrueuses.
Satisfait.. Je n'ai même pas chercher en quoi ils l'étaient, puisque moi-même je n'étais pas content de moi. Pas seulement de moi, mais des autres aussi petit à petit.

Si je ne m'exprimais pas, c'est que je n'étais jamais sûr de c'qu'on allait comprendre de mes mots, et de l'impact total qu'ils pouvaient avoir.
Le plus embêtant c'est qu'ils n'aiment pas le bon sens, ils aiment les preuves.
Ma seule preuve était celle d'être un humain, en partant de là j'étais dans la merde, puisque j'étais un enfant. ^^ (maternelle) Et un enfant n'a pas a dire son mot sur son sens de la vie, il ne la connait pas ect..

Donc ces préjugés débiles m'ont vite saoulé, j'ai commencé à être révolter par l'humain. Cette révolte s'est caractérisé par une attitude involontaire à être responsable et respectueux de moi, puisque de toute façon l'humain ne faisait pas les même efforts que moi, ou plutôt, les mêmes efforts basique, qui sont pour moi être respectueux envers les autres, et sois-même.

Oui du coup je me suis amusé à me plaindre de plus en plus de ce monde, et à regarder les autres se plaindre de moi. Au moins on fessait la même chose, donc c'était satisfaisant. Embarassed
 Et déconcertant, car je me demandais concrètement comment je pouvais être encore en vie, quand moi je la médisais. Je clarifiais la situation toujours sous le même point de vue du blasé. Et finalement j'en ai oublié que j'avais un mot à placer en fait.

Une vraie vie de mazo..

Aujourd'hui je traîne avec les gens les plus teubé possible, ça m'arrange, je fume, je bois, j'oublie toutes ces conneries qui m'ont mené jusqu'ici, alors qu'en fait ce ne sont pas ces conneries, mais mon attitude qui m'a mené à là. Je ne me suis pas exprimer, et j'en suis mort. J'ai voulu jouer au plus mâlin, et maintenant c'est bien lui qui se gave.

évidement l'humain n'est pas binaire, donc j'ai pu tomber sur des gens qui m'ont donné envie de m'exprimer. (ils ont été mon plus grand remède)
C'est d'ailleurs ce que je cherchais quand je ne me plaignais pas, et quand je trouvais pas, bah je me plaignais.
Mais cela n'a jamais été une solution sur le long terme.

Et donc en ce moment je me demande comment en avoir une.
J'ai bien fait d'écrire !
Puisque la base de la base pour moi, c'est d’être respectueux envers TOUT, et MOI.

Un ami (si je puisse le dire ainsi)(estp), a voulu me remettre les idées en place, a m'a plus grande joie.
il voulait que je comprenne quelque chose,
Celle de faire "ma justice", en étant "juste" avec moi, et avec les autres.
Ainsi je ne coulerai pas, je ferai la justice pour moi, et je ferai la justice pour les autres.
Maintenant qu'est-il bon de faire entendre à un con ? les coups de bâtons !
J'ai bien du mal à cerner ce principe de devoir faire sa justice, et à partir de quel moment on peut se sentir légitime de le faire.
Et en fait je me demande même à quoi cela peut servir.
(j'ai une idée très flou, et je préfère largement connaître votre avis avant)



je pense mal me typer sur ces propos, mais ils sont ici pour vous aider à le faire.  silly

Merci pour la lecture Smile

_______________________________________
Les oies d'gavage.

“Dieu aussi a son enfer : c'est son amour des hommes.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rex
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESFJ 2W3
Age : 40
Lieu : .
Inscription : 12/11/2014
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Dim 25 Sep 2016, 06:59

ok je comprends mieux...

Désolé de mon étonnement, je raisonne trop souvent en partant de mon cas perso (je suis une caricature de mon profil, tous les tests, toutes les lectures ne laissent aucune place au doute)... et du coup je pense que tout le monde a forcément une position aussi tranchée.

Qu'est ce que ça donne quand tu fais ce test : http://www.dividendes.ch/test-gratuit-pour-determiner-son-type-psychologique-mbti/ ?

Perso en te lisant (le style), je retrouve pas mal la façon d'écrire un ami NT... Mais bon je fais bcp plus confiance aux tests (encore faut-il prendre les bons) qu'à mes interprétations...

Bonne continuation

_______________________________________
« Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres avoir le dessus sur votre voix intérieure. Et, le plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire. »

« Le coeur a ses raisons que la raison ignore.»

« On ne demande pas aux poissons de savoir grimper aux arbres! »

https://youtu.be/cE_nlt222FQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 9w8 sp/sx
Age : 35
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 276

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Dim 25 Sep 2016, 11:02

S'lut Mikadoww Alien 2

Je suis assez étonnée que tu aies envisagé l'idée d'être ENTP. Dans l'absolu, je comprends tout à fait qu'on puisse parfois hésiter entre ENTP et INFJ.
Je l'ai déjà dit, l'axe Ti-Fe commun, le Ni et un processus Ne-Ti qui peuvent se confondre, l'INFJ est l'introverti le plus extraverti et l'ENTP le plus introverti des extravertis, en avançant en âge on développe la tertiaire propre à l'autre type, toussa toussa...

MAIS:
- tu es très jeune, probablement trop jeune pour que le développement de ta tertiaire te tiraille jusqu'à te faire confondre ton type
- tes écrits ne transpirent pas le Ne-Ti, loin de là. Je pense notamment à ce fil que tu as ouvert dans la section ENTP (où il est question d'arbres et de sous-marins)... je voulais y répondre quelque chose, mais je suis restée bloquée, sans savoir par quel bout prendre le message. Ça m'a donné la sensation de Ni-dom (j'ai souvent cette impuissance en présence de Ni-dom, besoin de temps pour traduire les propos et les rendre moins énigmatiques). Pour le même prix, ça pourrait aussi être du Fi-Ne, mais sans grande conviction.

En tous cas, ta façon de t'exprimer est très NF. Des INFJ et INFP (pourquoi pas des INTJ) qui passent par ici pourraient peut-être confirmer/infirmer? Pour l'ENTP, je crois que tu peux le mettre de côté et te focaliser sur d'autres types et fonctions Cyclope:

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikadoww
Aucun rang assigné
avatar

Type : Tout est bon dans l'cochon.
Age : 22
Lieu : Montpellier
Emploi : Me comprendre.
Inscription : 02/03/2015
Messages : 177

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Dim 25 Sep 2016, 11:40

Citation :
Désolé de mon étonnement, je raisonne trop souvent en partant de mon cas perso (je suis une caricature de mon profil, tous les tests, toutes les lectures ne laissent aucune place au doute)... et du coup je pense que tout le monde a forcément une position aussi tranchée.

J'étais pas du tout au courant pour le cassos' ESFJ, boh au moins ça doit être cool d'être fixé sur quelque chose ! Et d'être relou tout en comprenant pourquoi laughing


Pour le test, j'en ai fais ultérieurement, tombant toujours sur l'intp.
Si c'est le cas, je suis en avance sur les autres.   Angel
Rien que niveau sociabilité je le trouve finalement pas très concerné par les gens, plus par lui-même. (imaginez pour un 2w3 xD)
Ses délires sous souvent plus personnel que partageable, car souvent, ennuyant. Je veux dire à la longue on a compris quoi, vous êtes quelqu'un qui délire, pour que dalle, tant que c'est sans sens, c'est drôle. BRAVO, attends, j'te sors une blague "C'est un kiwi qui rencontre un Lama, et paf la poubelle".

AU GOULAG  (())

Tahu moi aussi chais faire dans la caricature du gars relou :P

Si je suis intp, j'en suis un qui s'est tiré une balle dans l'introverti tellement c'était nul.
D'ailleurs j'me sers de mon masque I pour me débarrasser des gens ou quand je suis pas du tout adapté à la situation et que je veux vite me retrouver avec moi-même, pet que c'est pas pour rien. Chat

Ma réponse a besoin d’approfondissement, je vois ça plus tard. Histoire que la pilule intp passe. Blasé







_______________________________________
Les oies d'gavage.

“Dieu aussi a son enfer : c'est son amour des hommes.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 793

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Dim 25 Sep 2016, 19:30

+1 pour le développement des fonctions Fe et Ti et la confusion due à l'orientation de l'énergie chez les ENTP et INFJ. Ils sont aussi deux types irrationnels et intuitifs, ce qui peut renforcer cette confusion. Comme membre concerné par ce dilemme, il y a Sylphira qui a souvent alterné entre une considération pour l'un ou l'autre de ces types.
Mais je pense moi aussi que le texte est ici trop énigmatique et pas assez foisonnant/fantaisiste pour du ENTP. La forme me rappelle parfois du Henri. Et les questions sur le sens de la vie, par ailleurs, sont facilement plus l'intérêt des NF bien que l'argument ne soit pas le plus solide.
Je ne serais pas étonné que l'on puisse exclure les types avec Te et Fi (donc INTJ et INFP), car il y a quand même beaucoup de phrases qui m'évoquent une approche en Ti ou en Fe, et surtout la vue d'ensemble a comme un ton un peu détaché, avec comme des imbrications (j'ai un peu de mal à trouver le bon terme pour décrire ça).

Quand tu dis :
"Le plus embêtant c'est qu'ils n'aiment pas le bon sens, ils aiment les preuves.", j'y vois une prévalence de la déduction Ji (avec une sémantique collective Fe) sur l'induction Te. Et pour autant ce Ti ne serait pas dominant puisque tu dis toi même avoir des préoccupations autres que la conceptualisation pour elle-même, et a du mal à transmettre tes pensées sans éprouver une déception à l'égard des gens.

"Si je ne m'exprimais pas, c'est que je n'étais jamais sûr de c'qu'on allait comprendre de mes mots, et de l'impact total qu'ils pouvaient avoir."
Les F ont plus que les autres types tendance à ce genre d'auto-répression. Ceux qui utilisent Fi peuvent se construire une persona pour s'adapter, mais les plus prompt à le faire au point de s'y perdre seront les INFJ. Ils peuvent connaître leurs sentiments les plus intimes et personnels mais ne rien en faire parce qu'ils jugent plus important d'agir selon les devoirs qu'ils se sont fixé ou bien que la société leur a fixé. Les INFPs auront bien plus de mal à faire ça et quand ils le font ce n'est pas en se dispersant (ex : ils s'adaptent par fidélité aux codes des gens qui leur sont chers, ce qui répond à leur conviction profonde donc authentique de fidélité envers ces gens et rien d'autre).

"Donc ces préjugés débiles m'ont vite saoulé, j'ai commencé à être révolter par l'humain. Cette révolte s'est caractérisé par une attitude involontaire à être responsable et respectueux de moi, puisque de toute façon l'humain ne faisait pas les même efforts que moi, ou plutôt, les mêmes efforts basique, qui sont pour moi être respectueux envers les autres, et sois-même.

Oui du coup je me suis amusé à me plaindre de plus en plus de ce monde, et à regarder les autres se plaindre de moi. Au moins on fessait la même chose, donc c'était satisfaisant. Embarassed
"
Il y a une désignation universelle de toute une catégorie qui est "l'humain".
Cette distanciation d'avec "l'humain"-en-général, et cette fixation sur la perfectibilité dans une posture morale m'évoquerait tout à fait un comportement type chez l'INFJ. Plus la complainte et le sentiment ironique de trouver un genre de contentement dans une nouvelle forme de convention. Tout ça est très concentré sur l'extérieure, et à la fois séparé, sémantiquement (le fait que tu ne parviennes pas à facilement traduire tes vérités). Tu sembles avoir une telle préoccupation pour ces notions en rapport avec l'extérieure qu'il me parait difficile d'imaginer du Fi ou du Ti dominant.

Je pense que pour obtenir une meilleure conviction de ton type, tu peux déjà commencer par vérifier si l'INFJ fait sens en observant chez toi si la dynamique qui le caractérise le plus s'y trouve :
le type étant introverti, normalement il y a deux mouvements distincts chez un INFJ un peu développé (disons un INFJ qui a cessé de se référer inconditionnellement aux conventions de son milieu et commence à construire son propre paradigme). Le premier mouvement consiste à former des vérités et des principes, souvent sur la société, l'humanité, le devoir, par le biais de Ni + Ti. Il y aurait une recherche de précision et de clarté là dedans (via Ti), mais c'est Ni qui est dominant, qui est concentré sur l'amélioration, la perfectibilité permanente, et qui est tellement du genre "table rase" que si jamais la personne se convainc qu'un modèle est meilleur que celui qu'elle s'est fixé jusque là elle peut l'adopter tout aussi absolument, remettant ainsi à plat les contributions initiales du Ti. De plus, Ti est une fonction de logique très personnelle, concentrée sur une certaine distanciation des sentiments notamment mais malgré tout subjective étant donné sa spécificité. Donc quand l'INFJ est du genre à vouloir diriger avec sa conception des choses, et c'est le deuxième mouvement, il va avoir du mal à se faire comprendre au premier abord; il faut un travail de pédagogie et définir tous les termes inhabituels utilisés. Être confronté à l'incompréhension ou à la crainte de l'incompréhension n'est donc pas étranger aux problématiques de l'INFJ. De même, l'absence de validation extérieure qui produit ici un désir de distanciation malgré tout teinté de jugement à l'égard de l'entière espèce. Le deuxième mouvement peut aussi se caractériser par une adaptation sociale, une adoption des codes des autres, ce que tu sembles aussi montrer comme je le mentionnais à travers la qualité de nouvelles conventions que tu accordes à tes jugements envers les autres (chacun le fait, on fait de même, ça me va, etc).

Maintenant, ça n'exclue pas complètement l'hypothèse INFP. Je pourrais bien interpréter dans l'enfance et le désir d'expression d'un point de vue sur le sens de la vie une possible manifestation de Fi contrariée par un manque de soutien, mais les mécanismes et les réactions adoptées par la suite me paraissent contredire énormément cette hypothèse tandis que j'arrive à les expliquer via la dynamique de l'INFJ.

Qu'en pensez vous ?

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 9w8 sp/sx
Age : 35
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 276

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Lun 26 Sep 2016, 10:18

GBat a écrit:
Qu'en pensez vous ?
Que tu mets précisément le doigt sur les points qui m'ont fait tiquer... je pars des mêmes indices pour arriver à la même conclusion (vue de l'extérieur; je serais curieuse de lire des avis d'INFJ)

Mikadoww a écrit:
Ma réponse a besoin d’approfondissement, je vois ça plus tard. Histoire que la pilule intp passe.
Ah oui, besoin d'approfondissement, c'est le moins qu'on puisse dire... parce qu'INTP, il a dû sortir de loin de ton chapeau, non? Je veux dire: comme GBat disait, même si du Ti peut pointer dans tes messages, on voit clairement une grosse couche de F(e) en première ligne de jugement. Moi qui ai un moignon de Fe digne d'un INTP, je trouve tes jugements bien trop F pour être un Rationnel.
Et puis, tu traines ici depuis longtemps, tu connais le modèle, les fonctions... je crois qu'à ce stade, les réponses à un test gratuit en ligne sont d'office biaisées.

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikadoww
Aucun rang assigné
avatar

Type : Tout est bon dans l'cochon.
Age : 22
Lieu : Montpellier
Emploi : Me comprendre.
Inscription : 02/03/2015
Messages : 177

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Sam 22 Oct 2016, 02:40

Bonsoir à vous tous,

Considérons que je suis ces derniers temps en grande remise en question sur moi-même, car le mbti ne m'a point aider à cela, il valait mieux que je me comprenne moi-même, avec mon sens à moi d'abord.

Ce que j'en comprends actuellement c'est que les gens ne m'ont pas montré le moindre intérêt à ma profonde personne, et s'arrêtaient juste à mon "intelligence superficielle", tout à toujours tournée sur ça, donc j'ai décidé rapidement de foncer vers l'échec. Afin qu'ils puissent regarder ailleurs s'ils trouvaient quelque chose en moi, qui pourrait les faire tilter. Je pensais ça parce que, J'ai toujours eu le pré-jugé que la personne en face s'intéresse à ce qui l'entoure, profondément, jusqu'à en vouloir comprendre l'univers, et aussi l'humain, ce qui implique de pouvoir se questionner dessus, et se soucier que les autres humains soit aptes à le faire, qu'il puisse voir ce que l'autre voit. Si a un moment cela devient impossible pour quelqu'un, c'est un drame.
Je me pers toujours à vouloir comprendre la bêtise humaine.
Oh non un autre jour, on s'fume un pétard ? Smilaid

ça c'est mon problème. Et ce sont des récoltes d'info (N/S) que j'ai dû approfondir en chemin. Il faut lire entre les lignes, et voir que derrière j'aies certains sens de possibilités, et ils ne peuvent m'aider, que si je suis capable de les accepter "essentiels". Au fond Tout est acceptable, même le non sens trouve son sens quelque part, c'est pourquoi je me creuse parfois la tête sur cela.

Maintenant comment reprendre le fil ?
Surpris
Il ne faut plus que je le craigne, que j'apprenne à mon tour moi aussi à vivre avec ma vision réelle de mes songes, accepter d'être lucide d'eux, ceux qui importent vraiment, cela implique par dessou une certaine rigueur à rechercher le plus essentiel. Une manifestation de priorité sur les importances de ma vie.

Je sais que je répète mes mots, mais je préfère être compris en une seule fois.

Ti handicapé, par une accroche de Ne en "surplu d'info".
Si j'ai accroché sur le Ne, puis-je en comprendre que cela est ma fonction dominante ?
D'ailleurs quand j'ai fais le rapprochement entre mon comportement et le Ne, ça m'a été d'un ricanement frénétique.

Ne:
 

Et c'était justement ce que je relevais, qui m'émoustiller le plus. Malgré les sentiments, les explications, ou les signes d'affections physique. J'avais avant tout besoin d'un échange de bon sens pour passer un bon moment. Le reste ce n'est que secondaire ! Et quand je voyais quelque chose qui clochait, qui "relève un problème dans la matrice que je vis". J'étais dérangé par ce dernier. Jusqu'à que mon Ne trouve la possibilité, qui revenait toujours au meme fil :
C'est ce qui est secondaire, qui est en fait essentiel. Lol
Suis-je construis à l'envers ? Sad
Non j'aime juste savoir si j marche pas dans la merde à un moment.
Et c'est tout à fait compréhensible.
Je préfère vivre dans un environnement qui prends en compte vraiment le réel.
Il s'agit de toujours garder cette attitude en mouvement. Une idée qui nous ramène a un nouveau réel.
Qu'est-ce que réelement que cela, si je le relie à cela ?
Autrement dit : Qu'est-ce que ça pourrait être ?
En soit l'intuition réponds déjà parfaitement, et il n'y a qu'avec le Ti que je devrai avoir à décortiquer. Et quand une intuition est déjà passé au Ti, et que je la rencontre à nouveau, il m'est très plaisant de jouer avec :B On appelle ça.. Le cynisme je crois.

En fait le mbti n'explique pas comment on reçoit l'information, mais plutôt ce qu'on en fait.


Merci pour vos précédentes réponses que j'ai lues et relues de nombreuse fois afin d'en tirer quelque chose,
mais je suis dans le regret d'abandonner ce projet beaucoup trop méticuleux encore pour moi. J'en ai compris le sens, et le comprends, j'assimile la ligne directrice, et il ne s’éveille en moi aucune contradiction, pour moi, ça a son sens. Mais je n'ai rien à rajouter de vraiment très mijoté. oups

Gotemaya !



_______________________________________
Les oies d'gavage.

“Dieu aussi a son enfer : c'est son amour des hommes.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AttilaPhoenix
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 6w5
Age : 21
Lieu : Là où mes pas me guident
Inscription : 30/09/2016
Messages : 65

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Sam 22 Oct 2016, 08:44

Abandonné déjà !! C'est vraiment bête je trouve.

Malgré mon peu d'expérience sur le MBTI, j'arrive tout de même à rejoindre les autres sur tes propos de F. Mais bizarrement en te lisant je constaté quelque chose qui me surprend (c'est peut être la fatigue^^).

Malgré ce que tu raconte, je n'arrive pas à éprouver la moindre compassion ou empathie. Franchement c'est pas très normal je trouve parce que tu raconte pas n'importe quoi non plus. J'en déduis à chaud une chose au moins.

Si je n'éprouve pas ce sentiment, c'est que je ne suis pas en accord du tout avec ton raisonnement. Pourquoi ? Tout simplement parce que je vois une logique qui à failli me détruire et qui m'éloigné de ma vrai personnalité.

Pour te dire, chercher ta personnalité n'est pas la première chose à faire. Ceci c'est la "structuration", mais il y a du boulot avant de passer par là crois moi. J'ai mis presque 4 ans, mais ça vaut le coup.

Tout d'abord, la "compréhension". Plonge dans ton passé, sur tout les moments douloureux et pense à cette question. Dans cette situation ai-je étais la source du problème ou la "victime" ? Si tu pense à chaque fois que tu es la victime alors recommence, ta logique aura tord.

Ensuite, on arrive sur le plus dur, "l'acceptation". Normalement tu te concentre plus sur ton passé que sur le présent et le futur. Cette phase, est d'enfin accepter que le passé est derrière, qu'on peut rien y changer. C'est aussi à ce moment là, qu'on fait une vrai remise en question. Dans ces moments difficiles qu'est-ce que ça m'a apporté ? De bien de mauvais ? Cette phase peut ce faire en partie seul, mais j'en doute. Il faut une bonne intervention extérieure (pas qu'une je pense). Si t'arrive jusque là, on finit ce procédé en ce recentrant presque totalement sur le présent, et on profite un peu du futur proche mais ça doit rester bref.

Enfin, "la structuration". A cette étape, tu pourras te poser les bonnes questions. De toute si tu arrive ici, tu te connaîtra plutôt bien. Cette dernière est juste la conclusion. Elle valide ton parcours de vie. A ce moment là, tu profite, ton esprit se sent léger. Pour un idéaliste tel que moi, c'est un petit morceau de nirvana, mais au moins j'ai une impression de légèreté, d'assurance, de vivre en fait, avec mes petit tracas au quotidien.

J'ai enfin un job dans un bon cadre. Je mis plais c'est le principal. Et en fait grâce à toi, ça vient de me remettre les idées en place. Je crois que j'ai failli me "déconstruire". Merci ^^

Regarde attentivement et essaye. Ca coûte rien. Vu que je n'ai pas un raisonnement NT pose des questions si besoin. C'est peut être pas clair.

SURTOUT N'ABANDONNE PAS Mikadoww !!!!.

_______________________________________
"On apprendra toujours de la vie. Il ne reste qu'à savoir quoi faire de toutes ces connaissances"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KikiBga
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6 castrol
Age : 34
Lieu : france
Emploi : pas adapté
Inscription : 03/10/2016
Messages : 32

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Sam 22 Oct 2016, 10:00

Ne le prend pas mal, mais à lire tes différents post ce n'est pour le moment pas de trouver ton profil mtbi qui est important mais de l'aide. Tes messages me font plus penser à une personne dépressive qu'une personne en recherche de ce qu'elle est, mettre un nom sur ce qu'elle est.

_______________________________________
Pourquoi signer tout mes messages ? Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikadoww
Aucun rang assigné
avatar

Type : Tout est bon dans l'cochon.
Age : 22
Lieu : Montpellier
Emploi : Me comprendre.
Inscription : 02/03/2015
Messages : 177

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Sam 22 Oct 2016, 13:21

Citation :
Dans cette situation ai-je étais la source du problème ou la "victime" ?

scratch




scratch




scratch




Shocked




Helico





C'est la bordel de question que j'ai oublié de me poser !
Je passais à coté d'un truc ! Et cette question le désigne parfaitement.
Un raisonnement basé sur "je suis la victime dans ce monde" est totalement FAUX !
Enfin disons qu'il mène à une perte totale de son identité réelle.
Je le vois.
Mystique
J'ai comme l'impression que beaucoup de choses ont été comprises en même temps, sans pour autant l'avoir exposé sur texte.
la compréhension plonge dans le passé, et je suis totalement d'accord.
Je vois mon erreur mise en situation sur quelqu'un d'autre.
Je le comprends totalement perdu dans un raisonnement et qui agit comme tu l'exprime toi-même.
Bon et maintenant ya pu qu'à ?

Moche saut

Je te remercie pour ton message empli de bonne volonté. Ce que j'ai abandonné, c'est le fait de répondre à chaque chose, que je comprenais dans ce ce que vous me disiez.
Alors c'est un mal entendu, il est évidement hors de question de baisser les bras.
Chus pas ici pour battre les bras dans les airs, et dire que j'arrive pas à voler.
Si j'y arrive pas, ça m'obsède, et je dois y arriver. Chat

Une part d'enneatype ?

Citation :
Tes messages me font plus penser à une personne dépressive qu'une personne en recherche de ce qu'elle est, mettre un nom sur ce qu'elle est.





Alien et humain

_______________________________________
Les oies d'gavage.

“Dieu aussi a son enfer : c'est son amour des hommes.”


Dernière édition par Mikadoww le Sam 22 Oct 2016, 14:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikadoww
Aucun rang assigné
avatar

Type : Tout est bon dans l'cochon.
Age : 22
Lieu : Montpellier
Emploi : Me comprendre.
Inscription : 02/03/2015
Messages : 177

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Sam 22 Oct 2016, 14:04

https://zogarok.wordpress.com/2013/12/02/troubles-mentaux-mbti/

Je suis allé chercher un peu d'info. Pour moi cela prends son sens avec L'entp.

Relation ISTP dans mon cercle.:
 

_______________________________________
Les oies d'gavage.

“Dieu aussi a son enfer : c'est son amour des hommes.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AttilaPhoenix
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 6w5
Age : 21
Lieu : Là où mes pas me guident
Inscription : 30/09/2016
Messages : 65

Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué. Sam 22 Oct 2016, 15:02


Mikadoww a écrit:
Je te remercie pour ton message empli de bonne volonté.

De rien c'est un réel plaisir de t'avoir aider ^^.


Mikadoww a écrit:
Alors c'est un mal entendu, il est évidement hors de question de baisser les bras.

No souci. C'est moi le matin j'ai pas encore les idée claire ^^.


Hésite pas si tu as une question ou une requête à me demander. A la prochaine.

_______________________________________
"On apprendra toujours de la vie. Il ne reste qu'à savoir quoi faire de toutes ces connaissances"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Intj, infj, entp complétement largué.

Revenir en haut Aller en bas
 

Intj, infj, entp complétement largué.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Intj, infj, entp complétement largué.
» Les ENTP et l'infidélité
» Deux copines complètement bourrées...
» Toute nue
» Je deviens complètement parano...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-