Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jade²
Aucun rang assigné
avatar

Age : 22
Lieu : Dans un sarcophage
Inscription : 25/07/2016
Messages : 7

Message(#) Sujet: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Mer 27 Juil 2016 - 4:53

Salut !

J'en avais un peu parlé dans la CB et dans ma présentation, et j'ai donc quelques hésitations concernant mon typage (euphémisme). Je souhaiterais ainsi me lancer dans leur développement, afin d'avoir votre avis. Smile

Je vais commencer par ce qui me semble le plus évident, à savoir que je pense être intuitive : je privilégie les vues d'ensemble, globales et holistiques. J'essaie de déceler les potentialités, j'ai pour habitude de faire constamment de multiples hypothèses en toute situation, de me projeter dans le futur, conjecturer sur le probable, l'improbable, le plus-que-probable, et bien plus encore, à l'infini. Je préfère m'attarder sur les images qui jaillissent dans mon esprit plutôt que me concentrer sur ce qui est concret, la météo ou la tomate qui termine sa vie dans mon réfrigérateur (la pauvre !). J'use volontiers de métaphores et je ne vais pas continuer à tout lister et vous épuiser dès le début. Même si ça a l'air de clichés du N, le fait est que je semble a priori correspondre.

Pour le reste, c’est là où ça se complique T_T

Je ne parviens pas réellement à trancher entre Ni et Ne. Spontanément, j'ai d'abord envisagé Ne, puisque j'ai plutôt l'impression de procéder par associations d'idées, de connexions, de rebondir constamment dans mon esprit dans tous les sens et partir dans des embranchements différents. Mais depuis le début, je ne peux pas m'empêcher de penser que tout cela me rappelle la fameuse pensée en arborescence. Or les personnes N en général semblent souvent recouper des caractéristiques de la douance similaires (aussi bien les Ne que les Ni), et j'avoue que je ne parviens pas à démêler la pelote de laine entre les deux. ><

En plus, j'ai aussi des idées qui viennent de je-ne-sais-où, mais pas nécessairement de l'extérieur, d'un élément qui m'y fasse penser ou du dehors. Il est possible que les connexions et les associations se fassent si rapidement que j'ai l'impression que le résultat ne provient pas initialement de quelque chose d'extérieur, qu'elles n'ont pas le temps de se développer dans la conscience… Mais il est aussi possible qu'elles proviennent de l'inconscient dans quelque chose de plus semblable à du Ni. Sauf que tout le monde n'a-t-il pas au contraire des images et des idées qui proviennent de son inconscient ? Ça paraît être un fonctionnement humain de base !

Du coup, je m'y perds un peu. Surtout que la question du Ni ou du Ne dépend aussi de l'axe J/P, mais là aussi, c'est un peu le bordel à déterminer. J'en parlerai juste après. Passons ensuite à l'axe I/E. Very Happy

D'après ce que j'ai lu, ça correspond à la manière dont la personne oriente son énergie et détermine une prédominance entre ce qui est subjectif et ce qui est objectif. Le problème étant qu'avec l'ensemble des fonctions, on utilise les deux, et ça devient plus difficile de savoir où l'on se positionne que de jouer du violoncelle avec trois grammes d'alcool dans le sang (j'ai déjà essayé). Me voilà donc obligée de sortir des banalités et des généralités :

Je ne suis pas toujours enchantée de sortir, mais je parais toujours très sociable en soirée et je n'ai pas de problème à parler aux autres. Ni avec des inconnus, j'aime bien rencontrer de nouvelles personnes, échanger, tout ça. Après, pas mal de gens peuvent m'ennuyer (tout le monde n'est pas aussi intéressante que moi xD *pas taper*) ou je n'ai pas l'impression de retirer un grand intérêt de notre conversation, donc ça peut vite me fatiguer. Il m'arrive souvent de considérer que la meilleure solution est encore de rester tranquillement chez moi à geeker.

Mon entourage est plutôt large et assez éclectique, j'ai pas mal de potes et des connaissances nombreuses, mais ça reste essentiellement juste des potes ou des connaissances, sans vouloir minimiser la chose (ce sont des relations qui restent plus superficielles, alors que j'aime quand même bien les voir et parler avec eux, vous voyez). Je garde un cercle restreint d'amis vraiment proches, et je m'en accommode tout à fait.

En ce qui concerne l’axe F/T, je dirais instinctivement que je suis T, mais si ça se trouve ce n’est pas du tout ça, juste une projection, une lubie, un fantasme ! J’ai l’impression de privilégier la logique, mais je la mets au service de mes sentiments et de mes désirs, pour mieux pouvoir les honorer en fait. Surtout qu’avec le MBTI, se pose aussi la question de la représentation de la logique, entre Ti et Te. Du coup je me demandais : un Ti est-il vraiment Logique avec un grand L, quand son système lui est subjectif, a contrario d’une logique plus objective et universelle ? Je ne crois pas utiliser une logique "personnelle", car une logique subjective ne m’apparaît pas logique justement (à moins que ça ne soit là ma logique personnelle… ><).

A côté de ça, je fais preuve de compassion, et je n’aime pas les injustices. Malgré tout, si je fais face à une terrible iniquité, je ne vais pas non plus monter sur mes grands chevaux et partir en croisade sur mon noble destrier pour défendre la veuve et l’orphelin, mais garder un certain flegme. Je prends en compte les sentiments des autres dans mes décisions, dans le sens où si l'un de mes actes risque de rendre un type handicapé, si ça va le rendre malheureux comme des pierres (ou que c’est lui qui risque de m’en jeter ensuite à la figure), j'évite.

Je n'ai pas trop de problème avec les sentiments des autres, mais cela se complique quand il s'agit des miens, pour lesquels je suis bien plus réservée, qui me sont bien plus difficiles à verbaliser. J'essaie aussi de ne jamais prendre une décision lorsque je suis sous le coup d'une émotion, car les conséquences sont très souvent néfastes (pour moi ou les autres). Sinon, j’ai fait des études scientifiques, j'aime comprendre comment fonctionne le monde, et voir l'engrenage qui se forme, disséquer les choses et découvrir les raisons sous-jacentes.

Reste enfin la dichotomie J/P. Ce dont je suis sûre, c’est que j’ai souvent besoin d’être en contrôle, et ne pas l’être peut pas mal me stresser. J’ai donc tendance à planifier, calculer, à être bien organisée, je n'aime pas être à l’improviste, mais bien évidemment, il arrive presque tout le temps que rien ne se passe comme prévu (ce serait trop facile sinon, pensez-vous !). Dans la pratique, j’ai du mal à respecter mes programmes, je finis par procrastiner et à tout faire à la dernière minute. Timide

Je me suis demandée pourquoi, mais je n’ai pas vraiment de réponses... Peut-être que c’est parce que je suis sûre que j’y arriverai, du coup je me permets de me disperser, ou qu’au contraire, j’ai peur de ne pas y parvenir, et que quitte à foirer, autant que ça soit parce que je n’ai pas été sérieuse (ce qui atténue l’échec). Ou alors je suis juste bordélique dans mon organisation que je crois bien organisée...  Suspect

Pour dire les choses simplement, je suis J dans la théorie et P dans la pratique. D’ailleurs, c’est une réflexion très intéressante et quasi-philosophique : juge-t-on la personnalité sur les intentions ou bien les actes ? Que dit le MBTI dans cette situation ? Very Happy

Voilà, j’espère ne pas vous avoir endormi avec mon post, et je remercie d’avance tous ceux qui l’auront lu et y répondront, même succinctement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CamilleG
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 5w4
Age : 35
Lieu : La Valette
Emploi : Enquêtrice du district 42
Inscription : 10/05/2016
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Mer 27 Juil 2016 - 10:01

Alors, je ne suis pas experte, mais il y a des éléments dans ton texte qui me font pencher en faveur d'INFJ.

* Le I : de ce que tu décris de tes intéractions avec les autres, pour moi ça ne fait aucun doute que tu es I. Le fait d'avoir des amis / connaissances très divers n'est pas du tout contradictoire. Pour un INFJ, cela constitue d'ailleurs une source indispensable d'informations et d'émotions (l'INFJ s'en nourrit comme l'INTJ se nourrit de savoirs objectifs. Il a besoin d'être connecté à des gens très divers pour réajuster en permanence son système de compréhension du monde et des autres)

* Le N : dans tous les cas, il y a des connexions, des hypothèses, de l'imagination, pour Ne et Ni. Le Ni, par contre, a plus "besoin" d'élaborer des théories à partir d'informations que tu auras intégrées, pas forcément consciemment. Ce qui va bien avec
Citation :
j'ai aussi des idées qui viennent de je-ne-sais-où, mais pas nécessairement de l'extérieur, d'un élément qui m'y fasse penser ou du dehors.

* Le F : lorsque tu dis en parlant des sentiments
Citation :
mais cela se complique quand il s'agit des miens, pour lesquels je suis bien plus réservée, qui me sont bien plus difficiles à verbaliser. J'essaie aussi de ne jamais prendre une décision lorsque je suis sous le coup d'une émotion, car les conséquences sont très souvent néfastes (pour moi ou les autres)
Ca c'est aussi très INFJ. En fait, les sentiments de l'INFJ sont très compliqués à démêler de ceux qu'il ressent chez les autres, un des problèmes est d'ailleurs qu'il peut parfois en oublier ses propres intérêts. Un INFJ peut se mettre complètement "à la place de l'autre", parce que c'est une gymnastique de pensée qu'il affectionne. Comme un INTJ aime comprendre des systèmes rationnels, un INFJ aime comprendre des systèmes humains. Pour un INFP par exemple, la verbalisation des sentiments semble plus simple, dans la mesure où ceux-ci ne blesseront pas son interlocuteur. 
Un INFJ est un peu un analytique des sentiments (oui c'est bizarre), il a à la fois du recul et y est baigné en permanence.

Je ne t'ai pas proposé le "T" car je pense que si tu étais "T", tu n'aurais pas un certain nombre des doutes que tu exposes ici. Pour un INTP ou INTJ, les sentiments sont très décorrélés du fonctionnement de pensée, ils n'ont aucun mal à les isoler. Par contre, pour un INFJ, tout est imbriqué, et la frontière réflexion / ressenti est tout le temps en réajustement. Ce qui semble ressortir de ton texte.

* Le J : tu parles de besoin de maîtrise, d'organiser et à la fois de flegme. Un INFP, de ce que j'ai vu, sera beaucoup moins dans la maîtrise, la planification, et pourra exploser si ses sentiments ou même ceux des autres sont attaqués. Questions anodines pour clarifier encore :
- As-tu besoin de ranger chez toi ? Smile
- As-tu tendance à accumuler les objets, ou au contraire à vivre de façon dépouillée ? Ce n'est pas systématique, mais l'INFJ est en général plutôt dans le 2ème cas.
Il y a aussi un fait particulier aux INFJ que j'ai pu rencontrer, c'est l'impression qu'ils donnent parfois d'avoir une démarche très logique, en apparence très objective. Il leur arrive fréquemment de faire des études scientifiques et de bien s'en sortir, et on peut les typer "T". Mais la base reste de l'intuition, ensuite nourrie du Fe (d'où le besoin des autres, mais "de loin") et du Ti (la manie de vouloir comprendre, analyser, créer des connexions, se nourrir d'exemples).
J'aime bien définir l'INFJ comme un "intellectuel du sentiment" (Il veut toujours comprendre et améliorer ses rapports aux autres et ce qu'il voit chez les autres - GROS défaut quand on n'apprend pas à le maîtriser Embarassed ). Alors qu'un INFP serait plus un "épicurien du sentiment" (Il veut faire en sorte d'éviter la souffrance morale, à lui comme aux autres)

Voilà ma contribution. Peut-être que d'autres auront des avis différents...

_______________________________________
Le plus court chemin entre deux points est le rêve (proverbe malien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Mer 27 Juil 2016 - 10:19

A vu de nez je dirais INFJ, parce que j'ai un détecteur de mes semblables les INFJ sont spécialisés en gros pavés bien rédigés truffés de questionnement existentiels :P (Et parce que ton attirance pour la mort etc. relève pas mal pour moi du Se inférieur : je vis quelque chose de similaire...)

Mais je pense qu'avant de chercher tes fonctions cognitives, ce serait plus simple de passer des tests sur internet (en cherchant un peu tu en trouves facilement !) et de partir d'une ou plusieurs suppositions. Au pire tu tombes sur un type et tu ne te reconnais pas dans ses fonctions, et bah manque plus qu'à chercher le type voisin, et ainsi de suite jusqu'à te retrouver parfaitement ! ^^ Sinon tu risques de te perdre dans l'océan des fonctions...
D'autant plus que ce n'est pas parce qu'on préfère le versant d'une fonction qu'on n'utilise pas l'autre ! Personnellement, il paraît que j'utilise plutôt bien Ne : étant donné que je suis une Ni-dom, ça semble viable, car je suis censée très bien maîtriser l'intuition en général ! Par contre, Si m'est étranger, car j'utilise beaucoup moins bien ma fonction sensitive Se...


Dernière édition par La Chouette Masquée le Mer 27 Juil 2016 - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CamilleG
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 5w4
Age : 35
Lieu : La Valette
Emploi : Enquêtrice du district 42
Inscription : 10/05/2016
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Mer 27 Juil 2016 - 10:21

La Chouette Masquée, tout à fait d'accord avec ton post

_______________________________________
Le plus court chemin entre deux points est le rêve (proverbe malien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Mer 27 Juil 2016 - 10:22

Merci !
J'ai oublié un détail : en plus, les INFJ ont Ti tertiaire, ce qui les rend plus logiques que d'autres types proches comme INFP et ENFJ qui ont T inférieur. Des INFJ avec un Ti bien développé peuvent même passer pour des T. (Perso ça m'arrive souvent... je suis d'ailleurs ennéatype 5, ce qui s'accorde plutôt au T et à des types comme INTJ, INTP ou ISTP.)
Revenir en haut Aller en bas
Goleador
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3w4 Sx/So
Age : 20
Lieu : For sure !
Emploi : Etudiant
Inscription : 21/03/2015
Messages : 357

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Mer 27 Juil 2016 - 14:05

Contrairement aux autres je dirais que tu es davantage T, d'après ce que tu dis ici :

Jade² a écrit:
J'essaie aussi de ne jamais prendre une décision lorsque je suis sous le coup d'une émotion, car les conséquences sont très souvent néfastes (pour moi ou les autres).

Parce que, contrairement à certaines idées reçues, l'axe T/F n'indique pas le niveau d'émotivité d'une personne mais la manière dont elle prend ses décisions, en utilisant plutôt les sentiments ou plutôt la logique. L'axe T/F est l'axe du jugement.

Pour le reste c'est plus complexe mais je dirais qu'en tout cas tu sembles plutôt Ti/Fe, donc la possibilité INFJ n'est toutefois pas à exclure, même si je te vois plutôt T à première vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Mer 27 Juil 2016 - 14:23

Goleador : on peut aussi être F et préférer prendre du recul plutôt que de réagir "à chaud" ^^ (Mais peut-être que je dis ça en pensant à des F proches du milieu de l'axe F/T...) C'est mon cas ! Et je fais ça surtout pour empêcher des paroles de blesser autrui et me faire regretter ensuite mon comportement, ce qui me semble plutôt Fe... c'est peut-être la même chose pour Jade² ! Ceci dit je livre juste une impression, je ne cherche pas à enrôler tous les innocents dans la secte INFJ Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Mer 27 Juil 2016 - 16:10

Je ne vois rien dans ton post qui permet de certifier ton type mais c'est une très bonne base. J'aime bien ta manière d'écrire et d'aborder les choses.

Si je devais miser sur un type ce serait sans doute du côté des NFs.

Tu as raison de te méfier de l'axe T/F. Il est aussi fourbe qu'incompris. Et il est dangereux de penser qu'un F est nécessairement moins logique qu'un T. Qu'il accordera moins d'importance à celle ci dans sa prise de décision, pourquoi pas, qu'il sera moins capable d'en faire preuve et de la comprendre, certainement pas.

Je me type INFP et que ce soit en primaire, au collège ou au lycée, ma matière préférée a toujours été les mathématiques. Et aujourd'hui dans le domaine de l'informatique je prends chaque jour mon pied en résolvant divers problèmes.
C'est pourtant une image INTPesque véhiculé par tout les clichés du net.

Je me reconnais pas mal dans tes écrits. A vrai dire, le seul passage où ce n'est pas le cas c'est celui la : "Je ne suis pas toujours enchantée de sortir, mais je parais toujours très sociable en soirée et je n'ai pas de problème à parler aux autres. Ni avec des inconnus, j'aime bien rencontrer de nouvelles personnes, échanger, tout ça."

Alors, cette différence on la doit à quoi ? Une extraversion plus prononcée ou un comportement plus avenant amené, peut-être, par une fonction Fe ?

Dans mon cas, même si je suis capable de tromper les apparences le temps de quelques heures, cela me demande beaucoup d'énergie, d'aller vers les autres, rencontrer de nouvelles personnes, faire semblant de m'amuser en soirée alors que je ne rêve que de retourner dans mon coin bien tranquillement. (Moins le cas dans les petites soirées avec un groupe d'amis restreint, 3-4 personnes max.)

J'attends d'en savoir plus pour te redonner un avis. Désolé, je n'ai pas de questions particulières à te poser... Je compte sur les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Phaedren
Usurpateur du Forum
Usurpateur du Forum
avatar

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 29
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1280

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Mer 27 Juil 2016 - 16:45

Jade² a écrit:
Mais depuis le début, je ne peux pas m'empêcher de penser que tout cela me rappelle la fameuse pensée en arborescence. Or les personnes N en général semblent souvent recouper des caractéristiques de la douance similaires (aussi bien les Ne que les Ni), et j'avoue que je ne parviens pas à démêler la pelote de laine entre les deux. ><

C'est une remarque intéressante, je m'étais déjà fait une réflexion analogue dans un ancien post Smile. Pour reprendre l'un de ses passages et ramener cette arborescence au MBTI, je dirais que ce n'est guère quelque chose que l'on peut corréler spécifiquement à Ni ou Ne, et je suis d'accord que beaucoup de N en général tendent à penser de cette manière. D'un côté, cette démarche d'association d'idées qui rebondissent les unes sur les autres et qui se démultiplient n'est certainement pas sans rappeler Ne. D'un autre côté, il est fréquent d'associer la pensée arborescente à une compréhension ou une réponse intuitive plus immédiate, jaillissant presque du subconscient, sans être capable de résumer ou expliquer le procédé ayant mener à ce résultat, et à la faculté de déceler les interconnexions, ce qui est assez typique de Ni.

En ce qui concerne la distinction entre Ti et Te, tu as parfaitement raison, le Ti n'est pas vraiment Logique (avec un grand L), c'est le Te qui l'est réellement Razz.

Plus sérieusement, les deux fonctions sont toutes aussi logiques, mais opèrent dans une dialectique différente. Le Ti va établir des connexions logiques entre des idées, et ériger des systèmes cohérents qui resteront Logiques avec un grand L, sans qu'ils ne puissent nécessairement se vérifier dans le monde extérieur, ou qu'ils revêtissent une notion de but. Le Te sera moins dans l'abstraction, et beaucoup plus orienté vers la recherche d'un résultat, en appliquant une logique plus froide et pragmatique. Plus que les idées, elle est tournée autour des objets, principes et lois extérieures. L'exemple n'est pas idéal, mais si ça te permet de mieux visualiser la chose, les mathématiques sont une discipline qui évoquent davantage le Ti, tandis que la Physique ou la Chimie font plus penser au Te.

Pour en revenir à ton typage, je rejoindrais plutôt Goléador, et quitte à tenter d'être précis, je dirais eNTP. Nous sommes apparemment tous d'accord quant au fait que tu renvoies quelque chose de Fe/Ti, mais à mon avis, le Ti prime sur le Fe. A partir de là, en N d'abord Ti puis Fe, on tombe sur NTP, et il est vrai que je tu ne sembles pas "trop" Ti quand même, ce qui laisserait suggérer qu'il s'agirait de ton axe central. On obtiendrait donc ENTP, ce qui colle avec tes excentricités et qui n'est pas incompatible avec ce que tu dis sur ton intro/extraversion (notamment le passage cité par Nyuzaki, et ton riche aspect social où tu "évacues" les gens par manque d'intérêt ou intérêt évanescent).

Auquel cas, ton Ne serait moins évasif, on ne te sent pas éparpillée comme d'autres peuvent l'être, mais j'ai l'impression que l'axe Ne/Si serait la ligne de force principale. Cela expliquerait tes tentatives d'organisation et de planification qui n'aboutissent pas ou seulement partiellement, que l'on peut attribuer à l'influence d'une inférieure présente mais non-maîtrisée. De même, ce serait aussi pourquoi ton Ne ne tournerait pas en roue libre, car il y aurait une vague tentative de cadrage de par ton Si, et ton Ti qui arrive à gérer les perceptions de ton Ne (qui transparaissent quand même). D'où eNTP.

Cela dit, l'hypothèse INFJ peut tenir la route, il faudrait surtout expliquer la prédominance du Fe sur le Ti, et l'axe Ni/Se en principal. Pour le premier élément, on peut très bien soutenir que tu es en pleine individuation du Ti, ou que les circonstances de ce post ou à d'autres moments font que tu privilégiées Ti, et que tu es Fe le reste du temps (mais à la lumière de ton post, tu m'as l'air quand même T "de base"). C'est plus compliqué pour Ni/Se, même si je pourrais voir des caractéristiques Ni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade²
Aucun rang assigné
avatar

Age : 22
Lieu : Dans un sarcophage
Inscription : 25/07/2016
Messages : 7

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Jeu 28 Juil 2016 - 0:33

Merci à tous pour vos contributions Very Happy

CamilleG : Si l'introversion équivalait à ne pas avoir beaucoup de connaissances et à ne pas se projeter vers le monde extérieur, c'est sûr que je ne serais pas I ! Ça me fait penser à l'image que j'avais de l'INFJ ermite qui ne cadre pas du tout avec moi. Genre le haut sage cloîtré dans sa cabane au fond des bois, que l'on trouve par un chemin initiatique et spirituel pour recevoir l'enseignement transcendantal de la quintessence mystique (et moi, je ne suis pas sage).

C'est justement toute la question entre Ni et Ne ! J'imagine très bien un enchaînement rapide d'associations, qui au terme de multiples ramifications débouche sur un résultat en bout de branches, et lorsqu'il faut se retourner pour voir le chemin parcouru, ben... On est perdu. >< Peut-être que c'est du Ne pas doué, ou du Ni si ça provient en réalité de l'inconscient, mais je vois mal comment on peut distinguer ça.

Un point qui me paraît intéressant sur l'axe F/T, c'est cette intrication entre F et T, ce qui m'avait fait penser que ça se jouait entre l'auxiliaire et la tertiaire. Mais j'avais aussi envisagé comme hypothèse le fait que ça soit la dominante avec une inférieure bien présente. C'est vrai que c'est ce qui me laisse prudente dans l'idée d'être INTx, je ne me sens pas si robotique ! Mais n'est-ce pas non plus une manière clichée de les voir ? Et puis en matière de T et de doute, je connais même un certain Descartes qui doutait jusqu'à l'existence-même du monde extérieur, donc j'ai de la marge. pirat Je reviens après sur la dichotomie Fe/Ti et l'hypothèse INFJ. Smile

Pour répondre à tes questions : Je n'ai pas besoin de ranger chez moi, mais ça reste un habitat acceptable ! Si ça finit par un peu trop ressembler à rien ou à l’apocalypse, il me vient alors l'idée de tout ranger et nettoyer de fond en comble, de tout faire parfaitement de A à Z avec la plus grande minutie. Mais rapidement, dans un style tornade. Puis je reprends le cours normal des choses. A ce moment-là, je pense qu'on peut effectivement parler d'environnement dépouillé. Le reste du temps, ça dépend du point de vue. xD Bon, c'est vrai qu'il y a quelques objets qui restent là à se momifier péniblement sur place, mais franchement ça va, je suis dans la moyenne... Je crois Embarassed

La Chouette Masquée : Ooooh, on serait pareilles pour toi ? Razz Je ne sais pas, la question de la mort (et l'intérêt pour la question, son attirance), c'est une thématique élevée qui me semble dépasser le Se inférieur… (À moins que tu ne fasses allusion à mes penchants sexuels nécrophilesques ? Là, je vois mieux le rapport !) Mais ce que j'ai pu dire sur la mort, ça me paraît bien plus large que ça, propre à sans doute pas mal de N existentialo-perchés, ou de F dramatico-tarabiscotés, ou de T philosophico-rationalistes... (René ! Encore lui !)

J'avais passé des tests sur internet, mais je me méfie de leur fiabilité ou de l'approche un peu binaire de pas mal d'entre eux. J'ai surtout eu des résultats qui indiquaient que j'étais très N, plutôt T, et un peu P, et ça passait tout juste côté I, sans une réelle discrimination. Donc INTP, mais je ne suis pas convaincue que ça colle. What a Face Ce que tu dis laisse penser que si j'étais Ne ou Ni, j'utiliserais bien l'autre fonction.

Goleador : Merci pour ton avis ! Smile Ce que tu dis correspond très bien à mes propres hypothèses. Je reviens à la fin sur ce Ti/Fe.

Nyuzaki : Merci. Wink Et oui, je suis méfiante… Je n'ai pas encore forgé d'avis bien tranché, donc pour éviter de retourner constamment ma veste comme une crêpe, ça paraît plus cohérent de rester spéculative et prudente.

Donc, plutôt NF ou E, Fe ? Par rapport à ce que j'ai dit, oui, j'aime beaucoup échanger des idées, et je suis toujours curieuse de rencontrer de nouvelles personnes. C'est juste que je peux vite me lasser ou que mon intérêt peut partir ailleurs. Ce n'est pas tant les interactions sociales en elles-mêmes et leur quantité, que la nature des individus et de l'activité qui sont susceptibles de m'épuiser. Lors des soirées, je peux passer des bons moments, selon le contexte et les personnes. À ce moment là, je ne rêve pas particulièrement de rentrer chez moi. D'un autre côté, si ça m'embête trop, il m'arrive de partir en plein milieu, en essayant de m'éclipser discrètement ou en faisant mine d'être malade (depuis le temps, j'ai même développé tout un panel de prétextes). xD

Phaedren : Merci pour tes explications ! Du coup, au final, ne pourrait-on pas dire que tous les N possèdent ce type de pensée en arborescence ? N'est-ce pas là simplement le fonctionnement cognitif naturel de tous les intuitifs ? Ou probablement de certains sensitifs aussi très intuitifs.

Je suppose que tu prêches pour ta paroisse, c'est beau une telle conviction. Razz Je distingue un peu mieux cette différence entre Ti et le Te. Cette notion de but, d'objectif est intéressante, ça me paraît confirmer la tendance qui se dirige plutôt vers Ti. Même si pour chipoter, si je suis bel et bien Ti/Fe ou Fe/Ti, j'ai l'impression que certaines décisions sont prises dans une recherche de résultat, et que je ne vais pas ignorer la réalité extérieure, ce qui donne l'impression de renvoyer à Te.

Globalement, l'idée d'eNTP peut se tenir, avec INFJ. Le Te me posait question, en termes de logique, mais la réponse de Phaedren vient préciser les choses. Et le Fi était très certainement la fonction de jugement qui me paraissait la moins probable, donc NFP n'était pas vraiment dans ma liste de types potentiels (même si on ne sait jamais !).

J'essaie en tout cas, je crois, de prendre la décision qui combine au mieux Ti et Fe haha. Mais je pense articuler ce raisonnement et cette prise de décision de manière logique, sans mettre de côté les conséquences (trop) négatives. Je ne sais pas si je suis suffisamment émotionnelle pour être INFJ, ni si je me mets véritablement à la place de l'autre comme CamilleG a pu l'indiquer.  

Intellectuelle du sentiment ou du système humain, j'aimerais beaucoup ! J'apporterais toutefois une nuance par rapport à ce que La Chouette Masquée a soulevé : je peux quand même mettre les sentiments des autres de côté, ça reste une question de degré et d'impact j'ai l’impression, et des personnes concernées. Si je blesse quelqu'un par mes paroles ou par mes actes, c'est dommage, mais si c'est superficiel, je pars aussi du principe qu'il devrait s'en remettre... Du moins j'espère !

Mais l'hypothèse INFJ est intéressante, je ne rechigne pas à ce que l'on m'enrôle dans cette secte étrange. xD Entre ce INFJ qui se dessine d'une côté, et un petit eNTP de l'autre, je vais voir comment décortiquer tout ça. Si on laisse de côté l'axe du jugement, ça se joue sur celui de la perception. Ce que je note pour départager entre les deux, d'après le message de Phaedren, c'est que si mon inférieure est Si, alors son influence est constante (mais maladroite T_T). Mes tentatives de contrôle et de planification viendraient de là.

Si mon inférieure est Se, alors elle me paraît moins présente. J'essaie de voir ce qui pourrait s'y rapporter, ça me fait surtout penser à l'aventure. J'aime bien voyager, tout ce qui est en rapport avec les fouilles archéologiques, ce genre de trucs, ou la natation quand j'étais ado. Et puis aux excès d'alcool en soirée, mais bon, ça peut arriver à tout le monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goleador
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3w4 Sx/So
Age : 20
Lieu : For sure !
Emploi : Etudiant
Inscription : 21/03/2015
Messages : 357

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Jeu 28 Juil 2016 - 3:36

Concernant le sujet de la mort, que tu sembles adorer, ça peut être une piste intéressante pour trouver ton type... Par exemple, est-ce que toi-même tu as peur de mourir ?

Quand je dis peur c'est genre obsessionnellement hein, puisque tout être humain normalement constitué (même les nécrophiles je suppose silly) a bien sûr peur de mourir, mais certains sont plus obsédés que d'autres par cette question. Après je sais pas vraiment si on peut lier ça aux fonctions ou au MBTI mais ça peut peut-être donner quelques indications...

Jade² a écrit:
Globalement, l'idée d'eNTP peut se tenir

Ou iNTP.

Et sinon t'as regardé du côté de l'ennéagramme ? Parce que tu sembles assez 4 (même si je peux me tromper), qui est un type émotionnel, ce qui pourrait expliquer pourquoi tu peux paraître F même si ce n'est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CamilleG
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 5w4
Age : 35
Lieu : La Valette
Emploi : Enquêtrice du district 42
Inscription : 10/05/2016
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Jeu 28 Juil 2016 - 12:17

C'est étrange, quand je suis arrivée ici, une personne m'a dit qu'elle me pensait ENTP. Y aurait-il des ressemblances entre INFJ et ENTP que je ne verrais pas ?

Parce que je ne constate pour moi que les "symptômes" des fonctionnements de ces 2 types et ils sont très différents :
- Un ENTP a en général une vitalité bien plus importante que l'INFJ (l'ENTP a des tas de projets en cours, alors que l'INFJ est plus observateur et calme)
- Un INFJ apprécie bien plus les activités posées et contemplatives comme la lecture ou la méditation qu'un ENTP. Mais il est vrai que selon les âges, il y a des variations. A 20 ans, j'avais énormément d'énergie par rapport à d'autres, et cela s'est calmé ensuite, car je me suis rendu compte que l'action permanente n'était pas ce qu'il me fallait.

Et sinon, Jade², c'est assez étrange mais pour moi "tu es INFJ ça me paraît évident". C'est un truc assez frustrant du Ni, je crois, le fait d'être persuadé de quelque chose, et d'être dans l'incapacité de formuler des arguments clairement pour le soutenir...
Si tu as déjà ressenti ça souvent... je n'en dis pas plus, mais bon. Wink 

Bien évidemment, en conclusion : passe donc le test, c'est le plus fiable !...

_______________________________________
Le plus court chemin entre deux points est le rêve (proverbe malien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade²
Aucun rang assigné
avatar

Age : 22
Lieu : Dans un sarcophage
Inscription : 25/07/2016
Messages : 7

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Jeu 28 Juil 2016 - 23:31

Je vois que vous vous êtes pas mal montés la tête par rapport à cette histoire de mort. Lol C'est un sujet que je trouve très intéressant, car c'est une question métaphysique fondamentale, et quelque chose de récurrent dans mon champ d'études, mais je ne suis pas si glauque que ça enfin ! J'aime aussi les fleurs, le soleil, les bonbons, je porte souvent de la couleur, vous voyez, je ne suis pas morbide ! Smiley sauteur amour

Goleador : Plus que la peur de disparaître, je suis surtout frustrée d’être limitée, de savoir que je ne pourrai jamais découvrir tout ce qui pourrait m’intéresser, ou expérimenter toutes les choses qu’il y aurait à faire avant de mourir. Après, cette perspective de mourir nous sert aussi de moteur. ^^

Pour l'ennéagramme, je ne connais pas encore assez le sujet, même si j'avoue que c'est un modèle qui m'attire déjà moins que le MBTI. J'ai cru comprendre que c'était encore plus une histoire de motivations, donc avec le peu que j'ai pu dire, ça doit être bien difficile de pouvoir me typer ! Smile

CamilleG : C'est drôle parce que les membres qui me typent INFJ sont des filles INFJ, et ceux qui me typent T sont des mecs T (enfin je suppose que Phaedren est Te du coup, surtout avec son vil Kyubey en mini-avatar ! Mais c'est vrai qu'il est mignon Kyubey xD). Je me demande si vous ne projetez pas vos types ou votre fonctionnement cognitif sur moi, s'il n'y a pas comme un effet barnum, ce que je voudrais justement éviter avec moi-même. ><

Je le disais dans mon dernier post, mais j'ai déjà fait des tests sur internet, qui confirment que je serais principalement N, puis peut-être T, un peu P, et pas vraiment I ou E. A moins que tu ne parles du test officiel ? Mais ça ne m'intéresse pas du tout de payer pour ça... silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Jeu 28 Juil 2016 - 23:35

INFP 4wGreenbat
Revenir en haut Aller en bas
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2379

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 0:24

Je vais y aller de ma petite intervention.

Dans tes derniers messages, je vois pas mal de Ne. 

-> Quand tu décris ce qui pourrait correspondre à du Se-inf, notamment, avec la recherche (presque compulsive ?) d'aventure, d'inconnu, d'horizons nouveaux. C'est typiquement très Ne. Cette fonction a justement tendance à rechercher la nouveauté autant que possible (qui l'alimente), c'est une caractéristique forte.
Le Se chez l'INFJ est en carence : il se traduit par une certaine maladresse dans le monde physique, comme s'il était un esprit pur n'étant pas fait pour y évoluer, avec un rapport ambigu par rapport aux sens notamment (odeurs,...). Le Se ou le Ni peuvent rechercher de nouveaux horizons mais ça me paraît moins déterminant que chez le Ne.

-> Quand tu parles de la peur d'être limitée, ça fait vraiment très Ne aussi, par rapport à ce besoin qu'il a de toujours découvrir de nouvelles possibilités. 
Pour l'ennéagramme ça fait 7 pour le coup (qui justement a même peur-là), même si 4 pourrait éventuellement coller aussi. Les deux ressentent énormément de frustration, mais le 7 est plus optimiste et proactif par rapport à ça alors que le 4 s'enferme davantage dedans. 


Du coup eNTP collerait peut être finalement mieux, au final ?

Pour les concordances ENTP/INFJ : ça peut surprendre a priori, mais tout en fonctionnant différemment, ces types peuvent étrangement se ressembler, quand leur secondaire/tertiaire sont bien développées et se mêlent.
Les INFJ paraissent souvent extravertis, par rapport à d'autres introvertis, probablement parce que le Fe les pousse à aller vers l'autre avec une certaine aisance que d'autres types n'ont pas. J'ai été surprise à plusieurs reprises en IRL notamment, en voyant des INFJ du forum qui étaient finalement très expressifs, volubiles comparés à l'image que je m'en faisais avant. Ils sont pourtant indéniablement introvertis parce que malgré ça, l'interaction sociale semble les épuiser littéralement (c'est pas juste le "oh, mais il m'arrive de rester une journée sans voir personne moi aussi !" de certains extravertis se croyant introvertis).
A côté de ça, un Ti bien développé (et c'est souvent le cas, beaucoup d'INFJ développent leurs inférieures car ils sont rares et ont du mal à trouver leur place avec leur fonctionnement "de base") peut leur donner un aspect un peu cinglant. Résultat, on a quelque chose d'assez proche d'un ENTP.
Pour les ENTP, ils s'approchent plus souvent de l'ENFJ que de l'INFJ, mais on peut retrouver un peu ça aussi. Ils sont parfois moins sentimentaux qu'ils en ont l'air, mais peuvent se donner l'air de grands visionnaires/humanistes/sentimentaux proches de ce qu'on prête plus aisément à un ENFJ typique. Barack Obama et Céline Dion seraient ENTP par exemple, alors qu'a priori on (moi en tout cas) ne les imaginerait pas forcément T...


Pour le test officiel, pas besoin de payer en effet, on peut le trouver quelque part sur le forum (mais je ne sais plus où ! Haussement ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demonex
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6 - Sp/So - 693
Age : 21
Lieu : France
Emploi : Etudiant
Inscription : 16/08/2015
Messages : 139

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 1:00

"Y aurait-il des ressemblances entre INFJ et ENTP que je ne verrais pas ?"

Oui. Razz
Ça peut sembler étrange étant donné que l'un est pratiquement le contraire de l'autre (en terme de préférences) mais Ni ressemble plus à Ne que ce que l'on croit lorsqu'on lit la description de ces fonctions.
D'ailleurs, je trouve que Ni et Ne se ressemblent plus que Si et Se.
Il n'y a structurellement pas d'énormes différences entre Ni-Fe-Ti et Ne-Ti-Fe et c'est particulièrement vrai chez les INFJ/ENTP dont les préférences T/F (ce qui est courant chez les INJ) et E/I (ce qui est courant chez les ENTP et peut-être aussi chez les IFJ) sont peu marquées.

Après, on peut résoudre ce problème grâce à une sorte de fuite en avant (on change de modèle, quoi x). En gros on peut typer la personne grâce à l'ennéagramme puis déduire si cette personne est ENTP (3/7/peut-être 8 ) ou INFJ (4/5/9) mais cette solution ne fonctionne pas si cet individu est 6 (l'aile 7 correspond à l'extraversion et l'aile 5, à l'introversion mais on trouve des 6w7 introvertis et probablement aussi des 6w5 extravertis donc on ne peut même pas se baser sur l'aile pour le faire).

Sinon, l'auteur du fil m'a l'air d'être INFJ même si je pense qu'il ne faut pas non plus écarter l'hypothèse de l'ENTP. Very Happy

Etrangement, je trouve que les ENFP ressemblent beaucoup moins aux INTJ que les ENTP ressemblent aux INFJ.
J'imagine que c'est dû au fait qu'ils sont en moyenne plus extravertis que les ENTP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade²
Aucun rang assigné
avatar

Age : 22
Lieu : Dans un sarcophage
Inscription : 25/07/2016
Messages : 7

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 1:26

Vous savez quoi, ces typages INFJ / ENTP me font penser à Rafiki du Roi Lion... J'ai toujours su que j'avais une guenon enfouie en moi, merci de m'avoir renvoyée à ma nature profonde. xD (En vrai il est cool Rafiki, ça me convient !)

Kyslegion : Je te remercie de ta contribution si pertinente. Razz

Apocalypse : Merci de ta réponse, il y a vraiment pas mal d'éléments intéressants à me mettre sous la dent. Very Happy

J'avoue qu'en termes d'argumentation MBTIesque, le dossier eNTP m'apparaît plus solide que celui en faveur d'INFJ. Je suis encore une néophyte, mais la dynamique des fonctions me paraît pour l'instant plus crédible et concordante. scratch Mais c'est peut-être aussi car l'hypothèse INFJ s'appuie surtout sur des impressions, ou qu'il manque juste des éléments, ou qu'il est plus difficile de démontrer le Ni. Ou que je suis peut-être encore autre chose qui sait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 1:56

INFJ : Ni-Fe
ENTP : Ne-Ti

On a quand même 2 couples de fonctions différentes. En approfondissant vraiment il ne devrait pas être si compliqué de trancher. Bien sûr, si on reste sur une approche superficielle, le moindre petit élément peut renvoyer à d'autres fonctions et on ne s'en sort pas.

Un premier point qui diffère entre un Ni-dom et un Ne-dom, au delà de l'axe I/E c'est la notion de certitude. Le Ne perçoit bien les possibles. Pour reprendre la formule de 16-type : traduit « ce qui est » par « ce qui pourrait être ».
Le Ne-dom n'est pas sûr de ce qui sera, mais est sûr que les choses pourraient être. Cela peut entraîner des difficultés dans la prise de décision évidement. Parce que quand on voit plusieurs portes et qu'on leur donne une valeur similaire (chacun m'apportera autant) il est plus compliqué de choisir.
Le Ni-dom à une intuition plus ferme, plus intense, plus ancré. C'est plus profond, ce n'est pas vraiment quelque chose qu'on peut remettre en question. C'est impératif. En ce sens on peut voir cette similitude entre Ni et Si, qui crée comme une direction, la première basé sur l'intuition, la seconde sur l'expérience. La formule de 16-types est d'ailleurs très forte : réalise « ce qui sera ».

Un contexte ou la différence entre les 2 est peut-être plus flagrante : le processus créatif.

De part sa définition, on peut imaginer Ni comme un constructeur créant l'idée d'une intuition profonde, interne, indescriptible, qui se nourrit d'elle même en quelque sorte. Un effet boule de neige dans l’inconscient.
Alors que Ne serait plutôt comme une navette, zigzaguant dans le conscient, sautant d'idée en idée au rythme des inspirations extérieures sans jamais vraiment se fixer.

Serait tu capables chez toi, à partir de ça, de voir si quelque chose se distingue clairement ?
N'étant pas Ni-dom ni Ne-dom je ne peux que spéculer. Mais j'ai l'impression au regard des différents témoignages que Ni serait comme une intuition calme, Ne une intuition vive. J'imagine que cela doit se ressentir intérieurement.

A titre personnel je sens mes idées venir un peu comme des explosions, et elles ne sont jamais seules, c'est une réaction en chaîne, quand j'ai une idée, quand je fais un lien, c'est un enchaînement à grande vitesse mais perceptible. Il semblerait que chez Ni cela soit, comme dit plus haut, moins conscient et donc plus difficile à décrire. Ce qui rend cette fonction si mystique.

“Le langage est notre corps et notre air, notre monde et notre pensée, notre perception et notre inconscient même.”  Philippe Sollers
Revenir en haut Aller en bas
Aénor
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 25
Lieu : France
Inscription : 14/02/2016
Messages : 15

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 2:15

Bonjour,  Smile  

Je vous conseille de trouver:

1) Si vous êtes un type S ou N, apparemment plutôt N…
2) Si vous êtes F ou T. J’ai du mal à choisir… Soit un T avec un fort Fe, soit un F avec un fort Te à mon avis. Ce serait bien d’avoir l’avis de davantage de T du forum à ce sujet (et celui d’autres F éventuellement) parce que pour l’instant une majorité nette ne se dégage pas.  Rolling Eyes
3) Si vous êtes F si c’est Fi ou Fe et si vous êtes T si c’est Ti ou Te.
4) Si vous êtes E ou I, voir cela avec l’ordre des fonctions.

Je pencherai pour xNxP intuitivement, basé sur ce que vous avez écrit.                                                                    
Dans votre description il n’y a aucun Se; Par contre ce passage pourrait faire penser à du Si auxiliaire ou inférieur:

Jade² a écrit:
J’ai donc tendance à planifier, calculer, à être bien organisée, je n'aime pas être à l’improviste, mais bien évidemment, il arrive presque tout le temps que rien ne se passe comme prévu (ce serait trop facile sinon, pensez-vous !). Dans la pratique, j’ai du mal à respecter mes programmes, je finis par procrastiner et à tout faire à la dernière minute.


Concernant  l’hypothèse INFJ, je n’y adhère pas tellement. Vous ne semblez pas spécialement idéaliste, ni emphatique, aimer prendre soin d’autrui… les Fe dominant et auxiliaire vivent pour ça pour ainsi dire, pour les autres. Et il y a ce passage:
Jade² a écrit:
Malgré tout, si je fais face à une terrible iniquité, je ne vais pas non plus monter sur mes grands chevaux et partir en croisade sur mon noble destrier pour défendre la veuve et l’orphelin, mais garder un certain flegme.
Contraire à l’état d’esprit INFJ. La colère, la révolte non « le flegme ».

Jade² a écrit:
Je n'ai pas trop de problème avec les sentiments des autres, mais cela se complique quand il s'agit des miens, pour lesquels je suis bien plus réservée, qui me sont bien plus difficiles à verbaliser.
Les Fe Dom et Aux extériorisent et verbalisent leurs émotions, ce sont les Fi Dom et Aux qui ne le font  pas ou beaucoup moins…

Pour aider à différencier;

Pensée introvertie Ti:
                                                                                               
-Logique basée sur ce qui fait sens pour elle.
-Collecte d’abord l’information pour l’analyser.
-Plus efficace en théorie qu’en pratique.

Pensée extravertie Te:

-Logique généralement basée sur des faits et des preuves empiriques.
-Collecte d’abord l‘information pour réaliser quelque chose, atteindre un but.
-Plus efficace en pratique qu’en théorie.

Sentiment introverti Fi:

-En priorité fidèle à lui-même.
-Connecté davantage à ses propres émotions qu’à celle d’autrui.

Sentiment extraverti Fe:
-En priorité fidèle aux autres, au groupe.
-Connecté davantage aux émotions d’autrui qu’aux siennes.


Apocalypse a écrit:
Pour le test officiel, pas besoin de payer en effet, on peut le trouver quelque part sur le forum
Là  je crois: http://mbti.forumactif.fr/t950-test-mbti-version-eng-khenrin-vf-pikazwanghaft

_______________________________________
"If you feel like you don't fit in this world, it is because you are here to help create a new one."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demonex
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6 - Sp/So - 693
Age : 21
Lieu : France
Emploi : Etudiant
Inscription : 16/08/2015
Messages : 139

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 2:27

"soit un F avec un fort Te"

Pourquoi Te ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aénor
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 25
Lieu : France
Inscription : 14/02/2016
Messages : 15

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 2:38

Demonex a écrit:
"soit un F avec un fort Te"

Pourquoi Te ? scratch

INFP/ENFP sont Te

_______________________________________
"If you feel like you don't fit in this world, it is because you are here to help create a new one."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demonex
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6 - Sp/So - 693
Age : 21
Lieu : France
Emploi : Etudiant
Inscription : 16/08/2015
Messages : 139

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 5:20

D'accord mais qu'est-ce qui te fait dire que son Te serait peu développé ?
D'ailleurs "Contraire à l’état d’esprit INFJ. La colère, la révolte non « le flegme »." s'oppose selon moi bien plus à Fi-dom qu'à Fe-aux, qu'il y ait Ni/Si devant ou derrière.
Fi, c'est quand même la fonction qui construit un système de valeurs de manière interne, ce qui fait que les types qui ont Fi en première, deuxième voire troisième position dans leurs fonctions peuvent être frustrés lorsqu'ils se rendent compte que le monde ne correspond pas à ce qu'ils aimeraient qu'il soit.
Ça peut les rendre furieux et les pousser à se révolter.
A contrario, Fe pousse moins à se révolter que Fi (parce que les utilisateurs de Fe basent leur conception de la morale sur leur environnement, ce qui réduit leurs chances de fonctionner différemment et donc de vouloir faire changer les choses) et même lorsqu'il y a révolte, elle se situe dans la continuité de ce qui existait déjà (cf: Gandhi, Jésus...) et me semble en un sens moins radicales que les révoltes Fi.
Quant à la gestion de la colère, j'avoue que je sais pas lequel des deux pousse à être le plus colérique.
Les utilisateurs de Fe semblent plus colériques que ceux qui ont Fi mais ils montrent aussi plus leurs émotions (voire les simulent). Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CamilleG
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 5w4
Age : 35
Lieu : La Valette
Emploi : Enquêtrice du district 42
Inscription : 10/05/2016
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 9:21

Bonjour Jade² - et  les autres bien sûr,

Désolée, je n'avais pas vu que tu avais déjà passé des tests. Si le résultat n'est pas clair, c'est peut-être parce que tu fais partie de ces personnes en limite de différents profils : ex 50% T / F, ou I / E...
J'ai un ami comme cela, il a passé 3 fois des tests différents sur internet, et ne sait toujours pas s'il est ENFP ou ENTP. Et de mon point de vue extérieur, les deux pourraient correspondre...

Sinon, tu as bien raison de ne pas vouloir payer pour le test "officiel". Apparemment c'est assez cher, dans les 500 euros, et en plus, il n'a pas une fiabilité 100 %. Ceux qui le passent le font dans le cadre scolaire ou professionnel.

_______________________________________
Le plus court chemin entre deux points est le rêve (proverbe malien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aénor
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 25
Lieu : France
Inscription : 14/02/2016
Messages : 15

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 11:04

Demonex a écrit:
D'accord mais qu'est-ce qui te fait dire que son Te serait peu développé ?
La pensée est fluide mais l’expression un peu fouillis, pas très carré, structuré… Bref une impression. Je la trouve chaleureuse aussi, pas courant avec Ni-Te-Fi.


Demonex a écrit:
ils se rendent compte que le monde ne correspond pas à ce qu'ils aimeraient qu'il soit.
Correspond bien totalement à INFJ également.
Demonex a écrit:
même lorsqu'il y a révolte, elle se situe dans la continuité de ce qui existait déjà
Le sentiment de révolte est le même, sa radicalité également.
Citation :
me semble en un sens moins radicales que les révoltes Fi.
Ne pas confondre intensité de la révolte et contenu politique.

Cette dichotomie Fe/Fi dont vous parlez, ça me semble surtout basé sur ce que vous avez lu sur le sujet et je ne pense pas que ça se vérifie concrètement chez les types concernés.  


Je crois que les INFJ sont plus susceptibles de se révolter activement et spontanément que les INFP. Je pense que leur Si auxiliaire leur donne un certain « flegme » justement  et une patience que nous n’avons pas. Mais vous avez peut-être raison sur l’idée que certains INFJ puissent être plus ou moins « flegmatiques», tout dépend de l’énneatype sûrement…  Mais alors les INFP avec le même énneatype le sont encore plus à mon avis.  


Demonex a écrit:
Quant à la gestion de la colère, j'avoue que je sais pas lequel des deux pousse à être le plus colérique.

Je parlais d’une colère saine, pas une qu’on a « à gérer ». On peut être très peu colérique par ailleurs.
Vous ne ressentez pas cela, vous ?

_______________________________________
"If you feel like you don't fit in this world, it is because you are here to help create a new one."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aénor
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 25
Lieu : France
Inscription : 14/02/2016
Messages : 15

Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude Ven 29 Juil 2016 - 12:12

Demonex a écrit:
D'accord mais qu'est-ce qui te fait dire que son Te serait peu développé ?
Je chipote peut-être mais je ne qualifierais pas Te Aux ou Inf de "peu développé", on peut avoir bien développé toutes ses fonctions.

_______________________________________
"If you feel like you don't fit in this world, it is because you are here to help create a new one."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude

Revenir en haut Aller en bas
 

Déblatérations typiales d'une naufragée du MBTI échouée sur les rives de l'incertitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Opérations?
» Les naufragés de l'aventure de Guillaume Lesquin
» Notation opérations et problème
» la clinique de lyon et les opérations de fentes labiales
» Comment réduire l'effet des accélérations ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-