Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Secouer les neurones de la caractérologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mumen
Aucun rang assigné
avatar

Type : Discursif
Age : 56
Lieu : Lille
Inscription : 25/06/2016
Messages : 14

Message(#) Sujet: Secouer les neurones de la caractérologie Lun 27 Juin 2016, 18:33

Je suis venu pour vous proposer de secouer ensemble les neurones de la caractérologie.

Je ne viens pas les mains vides, j'ai une thèse solide et dense, une proposition de néocaractérologie, qui se définit non pas comme bouleversante, puisqu'elle ne remet pas en cause l'existant, mais comme englobante en ajoutant de l'ordre.

Citation :
Quand le sage montre la lune...

Nous connaissons tous la métaphore du doigt et de la lune. Les caractérologies, dont la jungienne, sont toutes des doigts qui pointent vers la caractérologie, qui est la lune.

Remarquez qu'en affirmant ainsi que la typologie jungienne est une caractérologie, j'impose déjà une nomenclature à laquelle on est pas obligé d'acquiescer. La question ainsi posée doit être résolue, mais il y a des choses à exposer avant cela, mettons là de côté pour le moment. Cet aparté est juste un témoignage du fait que je désire avancer dans le discernement et dans l'accord.

Ma thèse prétend corréler, et donc clarifier d'un coup, la plupart des caractérologies, qui sont plus nombreuses que l'on ne croit en général. Certaines des études scientifiques récentes que j'inclurai au titre de caractérologie n'ont jamais été ainsi caractérisées au préalable. Elles ne le veulent sans doute pas, car elles préfèrent peut être "marcher à l'ombre" que de se voir assimiler à un domaine déprécié pour ne pas dire tabou.

Mon intention c'est d'exposer ma thèse ici, si j'en reçois l'assentiment. Je ne l'ai encore fait nulle part, j'y suis prêt et c'est le lieu idéal pour plusieurs raisons. Je m'explique sur ce dernier point :

  • premièrement, le mode d'expression forumesque est le mode discursif et ce mode est aussi ma préférence caractérologique. Écrire un livre avec un plan est juste une corvée insurmontable pour moi ; je suis brouillon ; j'ai besoin d'être lu pour savoir ce que j'écris ; je ne sais pas vraiment ce que je vais écrire quand je me mets au clavier... Donc, vive le forum, que je prends littéralement comme une forme d'Agora des temps modernes ;

  • deuxièmement ce forum est très exactement en thème avec mes réflexions et mes questions. En outre, son savoir, votre savoir sur la galaxie jungienne m'est absolument nécessaire pour déterminer si l'on peut classifier ses branches selon mon système, et aussi comment le faire. C'est l'important questionnement qui m'a amené ici et qui viendra se poser en son temps. Il correspond exactement à ceci :
    NineWingz a écrit:
    (...) l'idéal serait de déconstruire pour mieux reconstruire le modèle du MBTI afin que chacun se saisisse des principes avec une compréhension fondée de celle-ci.

  • mon troisièmement tient en un mot : "zébré". Ce n'est pas indispensable, mais c'est la grosse cerise sur le gâteau pour moi. Zc est le seul forum ou je me suis senti "chez moi", or il me semble bien que l'on est ici sur une émanation de zc. Je n'ai pas assez parcouru l'historique pour avoir trouvé de référence explicite à mon hypothèse, mais les menus, le style et le niveau (même celui des trolls) m'en convainquent aisément. Que les choses soient claires, je ne cherche pas du tout le côté "Cour des Miracles" de zc, même si je l'adore, mais bien plus son côté "On est peut être des galériens, mais du coup on est ouverts". Plus précisément, ce que je cherche expressément ici, c'est un état d'esprit quand même très inégalement partagé par les membres de zc, mais que j'ai pu repérer ici : la rigueur et la retenue, en plus de la curiosité et l'ouverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1799

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Lun 27 Juin 2016, 19:55

Bienvenue,

C'est avec plaisir que je lirais ta thèse.

Je te conseille de la poster ici :
http://mbti.forumactif.fr/f34-tribune-libre

Tu auras ainsi :
Citation :
Mon intention c'est d'exposer ma thèse ici, si j'en reçois l'assentiment.
Sauf erreur de ma part, chaque membre étant libre de poster ce qu'il souhaite la bas.

Citation :
mon troisièmement tient en un mot : "zébré". Ce n'est pas indispensable, mais c'est la grosse cerise sur le gâteau pour moi. Zc est le seul forum ou je me suis senti "chez moi", or il me semble bien que l'on est ici sur une émanation de zc. Je n'ai pas assez parcouru l'historique pour avoir trouvé de référence explicite à mon hypothèse, mais les menus, le style et le niveau (même celui des trolls) m'en convainquent aisément. Que les choses soient claires, je ne cherche pas du tout le côté "Cour des Miracles" de zc, même si je l'adore, mais bien plus son côté "On est peut être des galériens, mais du coup on est ouverts". Plus précisément, ce que je cherche expressément ici, c'est un état d'esprit quand même très inégalement partagé par les membres de zc, mais que j'ai pu repérer ici : la rigueur et la retenue, en plus de la curiosité et l'ouverture.
Il y a pas mal de membres de ZC ici, ou de nos membres qui lisent ZC.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 08:28

Bienvenue à toi,

Curieux de savoir, ce que ta thèse peut contenir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
mumen
Aucun rang assigné
avatar

Type : Discursif
Age : 56
Lieu : Lille
Inscription : 25/06/2016
Messages : 14

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 13:59

Merci dorloth de tes réponses très utiles.

Merci à vous deux de votre curiosité qui est l'assentiment demandé ! love


Ceci est mon fil de présentation, mais je devais dire ces choses essentielles en premier lieu, pour surtout faire connaître les intentions. Je vais continuer à me faire connaître sur ce fil en racontant des histoires à l'occasion. Pour le moment, j'ai une question à poser, une demande plus exactement.

J'ignore mon type mbti, et je voudrais le connaître. Je sais que je dispose de plusieurs façon de l'obtenir, on en parlera, mais je voudrais le faire dans un certain ordre et corréler ensuite les résultats.

La première façon qui m'intéresse de déterminer mon type mbti, c'est de vous le demander. On ne peut pas dire que ma présentation parle vraiment de moi, pourtant elle dit des choses sur moi et je suis persuadé que certain d'entre vous ont déjà une idée claire sur une partie de mon type. Ce que je vous demande, c'est de me le dire, tout simplement, si possible en m'expliquant un peu le pourquoi du comment. Tout m'intéresse.

merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1799

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 15:01

Citation :
La première façon qui m'intéresse de déterminer mon type mbti, c'est de vous le demander. On ne peut pas dire que ma présentation parle vraiment de moi, pourtant elle dit des choses sur moi et je suis persuadé que certain d'entre vous ont déjà une idée claire sur une partie de mon type. Ce que je vous demande, c'est de me le dire, tout simplement, si possible en m'expliquant un peu le pourquoi du comment. Tout m'intéresse.
Tu sembles avoir compris que ce sera seulement une "estimation".

Pour ma part, je dirais (I)NT, INF n'étant pas exclu. (trop peu d'infos)

Raisons :

Ton écriture est claire, explicite, et formée dans le but d'être compris et de transmettre ton message.
Peu d'émotions, elles n'ont pas d'intérêts dans la discussion, peu de détails (pas du tout) sur toi même.

Ton écriture a deux objectifs à mon sens, être compris, et donner envie de lire/discuter. On pourrait aussi parler du respect du lecteur, mais on va tourner au pugilat.
Tu parais sur de toi, et tu parles sur des sujets qui te sont connus.
Tu ne viens pas demander de l'aide, mais propose un bout de chemin en collaboration à intérêts multiples.

Ces différents traits peuvent être à nuancer, du fait de ton âge, qui te situe sur une autre génération que la notre (la plupart de ce forum a moins de 25 ans) référentiels qui changent, principalement sur la volonté de forme de ses messages.

Venir discuter de ce genre de chose à l'écrit, sur un forum avec des inconnus, mais motivés par le domaine, est quelque chose d'apprécié des IN (en général).

Tu veux des infos, sans en donner : INT.

Analyse rapide externe :

Les statistiques/tendance ne sont pas tous, et doivent être nuancés.
Cependant, elles permettent, à défaut de se faire une idée rapide des choses.

Personne venant sur le forum MBTI : IN (très grosse proportion).

Au vu de tes sujets de discussion : NT

Intérêt pour le forum Zebracrossing (insinue que tu es zèbre ?) les Zèbres étant plus présents dans les types NT (INFJ ensuite)

Tendances de ce forum : INF/INT

Si ca peut t'aider.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mumen
Aucun rang assigné
avatar

Type : Discursif
Age : 56
Lieu : Lille
Inscription : 25/06/2016
Messages : 14

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 15:31

Je n'aurais pas du poster le questionnement sur mon type ici, mais dans le fil quivabien.

Je suggère à ceux qui voudraient y répondre d'aller ici : Déterminer mon mbti.

Dorloth, je te réponds là bas

Désolé pour le désordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mumen
Aucun rang assigné
avatar

Type : Discursif
Age : 56
Lieu : Lille
Inscription : 25/06/2016
Messages : 14

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 16:56

Je ne connais pas le MBTI depuis environ une quinzaine d'années. D'autre part, je n'ai rien compris à la typologie jungienne depuis encore plus longtemps, c'est à dire lorsque que j'avais fait l'acquisition du livre de Jung.

J'ai commencé à inventer tout seul ma typologie de caractères il y a vingt ans pour pouvoir m'aimer, mais je ne le savais pas encore. Ce commencement a clôturé une excellente thérapie de deux ans - cool -, depuis je m'aime de mieux en mieux - re cool, il y avait du boulot -. Dans ma typologie du départ, il y avait deux types, les Anima et les Animus. La révélation qui m'a mis au travail venait de l'intérieur de moi, je l'ai prononcée dans le couloir, en sortant de l'avant dernier rendez-vous chez le thérapeute : "Mais... Je suis Anima !".

Dés lors, j'ai commencé à regarder les gens autrement, à les envisager, comme je disais alors. Ils m'apprenaient mon contraire et mon semblable en étant tout simplement eux même et ils m'apprenaient ainsi moi même.

Je fais un aparté : j'admire démesurément Jung pour des tas de raisons, mais je lui trouve un penchant pour la complication. Quand j'ai lu "Dialectique du moi et de l'inconscient", le livre m'est tombé des mains précisément au chapitre sur l'Anima et l'Animus : alors que tout était limpide et clair jusque là, ça devenait carrément lourd cette histoire, sans lien éminent avec rien qui me parle, c'était comme tombé du ciel. En tout cas, cette lecture m'avait révélé ces deux précieuses racines oubliées de notre culture latine, que Jung avait réveillé. Ceci pour dire que si j'ai réutilisé ces mots ensuite, c'est sans rapport avec Jung et selon un sens distinct.

Citation :
Animus désigne l'esprit, le siège de la pensée, le siège du désir, de la volonté, l'intention, le sentiment, le courage. C'est souvent une qualité considérée comme virile.

Anima c'est le souffle, l'air, l'haleine, puis : l'âme (principe de vie, ce qui "anime "le corps), et enfin l'"âme" par opposition au corps.

En persévérant j'ai du considérer qu'il y avait un autre type, dont j'ai nommé les représentants "les Bi", parce que je pensais qu'ils étaient les deux en même temps. C'est justement quand j'ai découvert le livre "Types psychologiques" de Jung, que j'ai compris que les types étaient en nombre pairs, j'ai ainsi compris la notion de traits grâce à lui.

Alors, j'ai continué sur cette lancée, à ma manière et il m'est arrivé quelque chose d'inattendu. Mon chemin, sous les auspices de l'Anima et de l'Animus, est devenu double, deux voies royales s'entrecroisant sans plus jamais se quitter : le caractère et la dualité. Ainsi une psychologie et une métaphysique tressées ensemble pour toujours sont devenues mes inséparables compagnes.

Anima et Animus n'ont plus vraiment collé. J'ai très lentement fondé, peut être en dix ans, mes propres appellations pour les deux premiers traits du caractère, dans un état d'esprit très particulier, c'est à dire en même temps que s'écrivaient les mêmes objets de ma métaphysique.

Cette métaphysique a débouché sur une représentation des dualités et d'autres formes que je nomme une écriture analogique. Cette écriture, entièrement compatible avec la caractérologie, est devenue mon ultime moyen de représenter les traits et les séries descriptives de la caractérologie, selon un ordre immanent. C'est par elle que j'entends comparer les différentes approches de la caractérologie, elle est mon socle.

Vous aurez donc compris qu'avant de parler caractérologie, je vais devoir aborder avec vous le sujet de cette écriture. Je le ferai d'abord d'un point de vue historico-philosophique, sans entrer dans la difficulté de la philosophie, en traçant quelques lignes majeures au cordeau. C'est cette première étape qui nous fera parler de Martin Heidegger, prophète toute sa vie durant d'un étrange secret, puis de son maître, Héraclite et de son farouche opposé Parménide, duo d'ennemis à l'origine de toute la tension philosophique qui a encore lieu depuis, tension que se répercute à toute notre civilisation. Nous verrons aussi qu'une certaine pensée héraclitéenne majeure, devenue taboue au point que nul n'ose en parler, était déjà largement dépassée de son vivant, par les penseurs d'une autre civilisation et que cette pensée parfaitement antique est aussi le paradigme qui vient qu'appelait de ses vœux Heidegger.

Ensuite je ferai la description de l'écriture, et signerai certain des concepts étayés de la philosophie, c'est à dire de ceux qui n'ont pas besoin de la lecture de leurs auteurs pour être saisis.

A ce moment seulement, je pourrais faire ma démonstration annoncée sur la caractérologie et enfin parler avec vous de la lignée jungienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Infame Chacal
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 20
Lieu : Apée par le Gouffre du Monde
Emploi : *
Inscription : 17/01/2016
Messages : 132

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 17:49

Bienvenue!

Ça fait un programme lourd, mais finalement (malgré les pavés impressionnants) assez palpitant.

Faisant partie de la catégorie, "on va galérer mais on est ouverts" je donne mon assentiment!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 18:04

Tu as mon attention (ainsi que celle, et je ne prends pas trop de risques à l'affirmer je pense, d'un bon nombre de membres réguliers). Sois le bienvenu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rex
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESFJ 2W3
Age : 39
Lieu : .
Inscription : 12/11/2014
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 18:48

Bienvenue chez toi !!
Angel

_______________________________________
« Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres avoir le dessus sur votre voix intérieure. Et, le plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire. »

« Le coeur a ses raisons que la raison ignore.»

« On ne demande pas aux poissons de savoir grimper aux arbres! »

https://youtu.be/cE_nlt222FQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1457

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 21:29

Bienvenu mumen !

Je ne sais pas si il y a beaucoup de "zebrés" ici, mais en tout les cas, le côté ouvert, ce n'est pas ce que j'aurais dit du forum.

_______________________________________
"Il n'y a pas pire esclave que celui qui croit être libre" Goethe

"Souviens toi, homme que tu es poussière et que tu retourneras poussière" Genèse.

Si je devais choisir un film qui me représente : https://www.youtube.com/watch?v=XhT8yWid0x4
Ce que je suis : https://www.youtube.com/watch?v=LAenNKuTYAk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 887

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mar 28 Juin 2016, 21:49

Bienvenue à toi.

Je lirai les développements de ta "thèse" avec intérêt. Smile

Citation :
la rigueur et la retenue, en plus de la curiosité et l'ouverture.

N'idéalise pas trop ce forum malgré tout, tout ne se vaut pas, il y a ici du bon et du carrément moins bon, et le degré d'ouverture et de "rigueur" est très variable.... Wink ça va de ceux qui ne savent pas conjuguer un verbe au présent de l'indicatif tout en exigeant de la rigueur chez les interlocuteurs, à d'autres qui lancent des topics de 82 paragraphes avec des plans en 12 parties afin de convertir au catholicisme, en passant par d'autres effectuant des demandes de conseils de couple entre types MBTI. Variable, donc.  Dodo

Cela dit, par rapport au peu que j'ai vu de ZC ainsi que d'autres forums, je comprends que ça puisse paraitre bien  "mieux"...Razz

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mumen
Aucun rang assigné
avatar

Type : Discursif
Age : 56
Lieu : Lille
Inscription : 25/06/2016
Messages : 14

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Mer 29 Juin 2016, 17:44

Merci à vous, de votre accueil et de votre intérêt pour mon sujet.

Merci aussi pour les mises en gardes, mais si vous regardez le chiffre à droite de la mention "Age :" sous mon avatar, vous verrez que je ne suis pas tombé de la dernière pluie. D'autre part, je me suis frotté a pas mal de forums depuis... 1997 avant de décider que "je me sentais chez moi sur zc", même si je n'y traîne plus trop.

Je ne cherche pas que tout le monde soit ouvert, mais quelques uns, en plus en thème, c'est déjà génial.

J'ai déjà parlé des mêmes choses chez des philosophes, leur exigence me convenait parfaitement, mais leur ouverture était évidemment limitée au programme universitaire : il m'a fallu combattre pour les emmener hors de leur territoire. Il y a des choses qui là-bas doivent être démontrées de façon détaillée et avec d'infinies précautions, alors qu'elles sembleront tout à fait acceptables, voire même naturelles ici à un certain nombre. Déjà, il y a la caractérologie. confus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mumen
Aucun rang assigné
avatar

Type : Discursif
Age : 56
Lieu : Lille
Inscription : 25/06/2016
Messages : 14

Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie Lun 18 Juil 2016, 18:55

Voila, je suis prêt à démarrer. Et vous ?

Je vous pose la question parce qu'on m'a dit à ce sujet que je postais :
Citation :
des messages qui nécessitent de la part des lecteurs potentiels un effort d'attention hors-norme
Oups...

Je vous préviens donc, que pour entrer dans ce que je vais exposer, il y a un certain niveau de capacité à la concentration requis et qu'il faut être sacrément ouvert aux possibles et à leur exploration. L'ouverture va de pair avec la jeunesse d'esprit, qui accompagne normalement celle du corps, donc tant mieux qu'il y ait beaucoup de jeunes ici, résolument.

J'ai déjà soumis ma théorie à des gens réputés capables de soutenir ce genre d'attention... et réputés aussi être d'implacables tueurs de théories hors normes : des philosophes. Après six mois, ma théorie leur survit encore, à leur plus grand étonnement et aussi au mien... Non qu'ils l'aient admise comme pensable, ce serait choquant, mais qu'ils n'ont pas réussi à lui trouver de faiblesse méthodologique où engouffrer leur railleries. Il parait, je cite, que "j'annihile la critique" et je me fais crier dessus que "j'ai raison". C'est pour moi un sacré succès. Il faut dire que je l'ai longuement préparé.

Comme j'ai passé ce cap, je dois penser maintenant à quelque chose de plus détendu, de moins technique, et surtout de mieux écrit.

Mais, si d'un côté j'ai des philosophes de formation, des athlètes qui ont la capacité (de concentration et d'exigence rationnelle) et la culture de comprendre ce que j'ai à dire, mais qui n'essayent même pas ; de l'autre j'ai des esthètes, (ce que je suis, et qualité dont j'affuble à priori ce forum) dont la capacité et la culture sont théoriquement plus limitées, mais dont le désir est autrement plus libre d'entraves.

Entre les deux, puisqu'il me faut des interlocuteurs disposant à la fois de rigueur et d'ouverture, ce qui de nos jours semble contradictoire, je dois trouver un lectorat qui interagisse sainement avec moi et plus encore qui sache s'approprier la chose donnée. Autant dire que je cherche une aiguille dans une botte de foin, puisque je ne possède ni réseau de condisciples ni aimant de la renommée.

C'est pourquoi, je peux exposer le fait que mon plan n'est pas, ne peut pas être de rencontrer une adhésion forte directement, mais tout juste de pouvoir rédiger encore une fois sans être houspillé comme le "coucou" que je suis, démoralisé/pollué comme "imbécile" ou "charlatan" ; car dans l'état actuel des choses, à cause de mes lacunes et faiblesses, je suis dépendant d'un espace du type forum/agora que je me trouve pour ainsi dire contraint à escroquer pour m'exprimer, c'en est terrifiant.

En fait, je n'ai pas de plan A, même si j'adorerai enfin partager la profondeur de ma vision, je n'ai qu'un plan B ! Je savais déjà ceci face aux philosophes, c'est ce qui m'a permis de tenir le coup devant l'absence notable d'intérêt que j'ai reçu pour l'écriture analogique, quand ce n'était pas les tentatives trollesques de déstabilisation de ma personne et non de mes thèses.


Ma recherche

Ma recherche est une reprise pour ainsi dire "en l'état" de celle du Principe qui s'est grippée voici deux millénaires et demi.

Si cette recherche peut être reprise aujourd'hui, c'est excessivement important de le mentionner, c'est grâce à l'immense  somme de découvertes dues à la rationalité née précisément de l'arrêt de cette quête antique du Principe. L'Internet est décisif dans cette recherche, puisqu'il met à disposition de tous cette énorme somme de savoirs.

Cette théorie s'applique à toute discipline, mais la richesse philosophique est son plus formidable terrain de jeu. C'est une explication métaphysique du monde, c'est un petit mode d'emploi de la vie... (la métaphysique est une partie de la philosophie qui essaye d'expliquer rationnellement l'irrationnel sur des sujets comme l'existence ou la nature de Dieu, l'esprit et la matière, la connaissance et d'autres choses encore)

La recherche en typologie du caractère, dont la caractérologie est une branche, est pré-métaphysique. C'est une pratique reine qui suscite, rejoint et épouse une théorie métaphysique reine, celle du Principe. Pour comprendre l'une, pratiquer l'autre est plus que cohérent, ces deux connaissances se renforçant mutuellement. Rappelons nous que c'est Hippocrate, philosophe du Principe et prétendu référent de la médecine contemporaine, qui l'a initiée pour l'Occident, l'école "hollandaise" ayant poursuivi son enseignement. Il n'y a que l'Inde qui l'ait inscrite aussi distinctement au cœur de sa médecine, l'Ayurvéda, en pleine compatibilité avec le Principe.

Pour entrer dans la ballade que je vous propose, il est assuré qu'une certaine culture, sans être toujours obligatoire, vous fera gagner du temps.

  • Les principes chinois du Tao et du Yin/Yang me servent à décrire la "mécanique" centrale du Principe. Ils sont la seule expression entièrement juste et cohérente à ce propos et ceci dans toute l'histoire mondiale de la pensée. L'exposition de ma théorie ne réexpliquera pas certaines caractéristiques et propriétés les plus célèbres des deux principes chinois, qui sont supposés être connus par le lecteur. Ce que vous apprendrez de plus important, la clef de toute unification, n'est encore étudié nulle part : les deux principes chinois n'en forment en réalité qu'un seul.
  • Une connaissance minime en histoire de la pensée antique et moderne sera appréciable, mais cela ne concerne que quelques grands noms fort célèbres en une frise historique très essentielle, l'histoire du Principe que je compte raconter ici.
  • Une connaissance élémentaire en philosophie, abruptement celle des "repères de classe de terminale" s'avèrera pour le moins incontournable. Sachez toutefois que les concepts en question se comprennent fort bien à partir d'un bon dictionnaire ou d'une encyclopédie et pas du tout à partir de la lecture des grands auteurs. Ouf ! En fait, je peux vous affirmer que ces repères deviendront bien plus compréhensibles avec l'écriture analogique ; par contre un nouveau (très ancien en fait) genre de complexité vous apparaîtra, qu'il vous faudra vraisemblablement une vie à bonifier, si vous vous prenez au jeu.
  • La caractérologie "hollandaise", plus largement la caractérologie des traits colle parfaitement à notre étude. C'en est troublant au point de penser que l'une valide l'autre et réciproquement. Connaître la caractérologie est plus avantageux que la connaissance du MBTI, à cause de certaines confusions traîtresses qu'entretient ce modèle.

Quand je serais parvenu à un certain degré de l'exposé technique sur l'écriture analogique, je pourrais montrer les limites du MBTI. Soyez préparés à ce que ses fondations résistent assez mal aux comparaisons analogiques, car, au delà d'un génie avéré pour ce qu'elles ont réalisé, les dames Myers et Briggs ont commis d'étranges illogismes par rapport aux bases du modèle jungien. Ces dérives n'ont pas été réellement mises à nu à ma connaissance. Elles n'empêchent pas le modèle de fonctionner (ce n'est qu'une apparence de paradoxe j'aurai l'occasion d'en parler), mais je pense que leur gravité bloque à terme son universalisation, le condamnant selon moi à plus ou moins long terme si mes théories sont justes, bien évidemment.

Par contre le modèle jungien, malgré son originalité, est resté cohérent/compatible avec la typologie des traits. L'approche de Jung me semble même rester une prospective valide pour ce qui concerne l'évolution ultérieure de la caractérologie. Il se peut que cette étude puisse être servie par le MBTI, justement.

Vous l'aurez compris, les critiques que j'exposerai ne sont pas du tout de même nature que les attaques en règle du MBTI et de la caractérologie que l'on trouve ici où là. Ces attaques là sont à balayer pour leur manque notoire d'intelligence. Elles ne tiennent pas compte de nombreux faits accumulés (historiques et récents) et, pire encore elles s'appuient sur une aberration épistémologique (philosophie de la connaissance), puisqu'elles prétendent pouvoir prouver l'inexistence de quelque chose, ce qui est, pour le moins, audacieux.

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Secouer les neurones de la caractérologie

Revenir en haut Aller en bas
 

Secouer les neurones de la caractérologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TEST: Quel est ton caractère? (Caractérologie de Le Serre)
» Caractérologie de Le Senne
» [Fiche] Sagittaire: 22 novembre - 20 décembre
» La numérologie
» La Culture de la Mort,une caractéristique de notre société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: La vie sur le forum :: Le coin des présentations-