Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ordre et rôle des fonctions (selon la Socionique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2295

Message(#) Sujet: Ordre et rôle des fonctions (selon la Socionique) Mar 10 Nov 2015, 02:43

Bonsoir !

Je vois pas mal de confusion et d'interrogation concernant la place des fonctions opposées à celles de notre type. Dans le MBTI elles sont supposées n'avoir aucun rôle.
J'ai beau être sceptique envers la socionique et ses aspirations (à savoir : déterminer le fonctionnement des relations entre êtres humains ; ça ne me paraît pas pertinent), un des aspects déclinés dans cette théorie me paraît fort intéressant : chaque fonction y a un rôle précis dans la personnalité, de manière à ce qu'on admette que chacun les utilise toutes, bien que certaines (les principales) pèsent plus que d'autres, et soient mobilisées de façon plus consciente.


Ici je n'ai pas de texte théorique détaillé à offrir, on se contentera d'un schéma plus simple mais tout de même explicite, de manière à donner matière à réflexion.

Moi1
(****)
Dominante – Le programme principal. Nos actions et motivations sont menés par cette fonction, responsable de notre tempérament.(***)Créative (= auxiliaire) – La fonction de soutien, qui agit de façon flexible pour répondre aux demandes de la dominante pour les accomplir au mieux.
Surmoi(*)Vulnérable (Pôle opposé de l'inférieure) – Source de douleurs et frustrations. Nous sommes incapables de satisfaire les demandes des autres concernant cette fonction et avons du mal à supporter nos imperfections dans ce domaine.(**)Rôle (pôle opposé de la tertiaire)– Le rôle que nous devons tenir pour satisfaire les demandes qui nous sont formulées. Nous n'apprécions pas cela et avons une endurance limitée la concernant.
Surça(**)Mobilisatrice (inférieure) – La zone dans laquelle nous souhaiterions nous améliorer. Nous sommes amenés à agir dans ces domaines, mais sans aide, il y a possibilité de dérapage.( *)Suggestive (tertiaire) – Source de plaisir et de croissance. Nous désirons de la stimulation et de l'aide concernant cette fonction tout en étant incapable d'en tirer satisfaction seul.  
Ça(***)Ignorée (Pôle opposé à la dominante) – L'approche opposée à celle de notre dominante. Nous la rejetons et la percevons comme peu importante. Nous pouvons cependant facilement la mobiliser si besoin.(****)Démonstrative  (Pôle opposé à la secondaire) – Aussi forte que notre dominante, elle peut se manifester dans notre comportement comme une parodie de ce qu'elle est vraiment. 
Les blocs :



  • Moi – Mental, Fort et Valorisé. La part la plus visible de notre personnalité. Les éléments de ce bloc sont ceux que nous mobilisons activement dans le monde extérieur, nous conduisant et affectant le monde.
  • Surmoi (pôles opposés de la tertiaire/inférieure)– Mental, Faible and Masqué. Les attentes douloureuses que place la société sur nous. Les éléments de ce blocs correspondent à ce qui est attendu de nous mais dont nous n'avons ni l'envie ni les capacités d'accomplir. Par conséquent, ce type d'information est une constante source de névrose.
  • Surça (tertiaire/inférieure)– Vital, Faible and Valorisé. Les besoins inconscients pour lesquels les autres peuvent nous aider. Les éléments de ce bloc sont ceux envers lesquels nous sommes en général aveugles mais vers lesquels nous sommes amenés à nous diriger. Ce type d'information nous est plaisant, et nous apprécions les personnes qui ont la capacité de nous les fournir.
  • Ça (pôles opposés à la primaire/secondaire) – Vital, Fort and Masqué. Les approches rejetées. Nous voyons dans les éléments de ce bloc une alternative, mais il s'agit d'une façon incorrecte d'accomplir ce que nous voulons faire avec notre Ego. Au lieu de rechercher ce type d'information, nous faisons inconsciemment d'elles un effet secondaire de nos motivations naturelles, aptes à accomplir nos besoins mais sans apporter de satisfaction.



Source : http://personalitycafe.com/socionics-forum/172160-introduction-socionics-part-2-functions-model.html
(il se peut que la traduction soit trop approximative, merci de me le signaler si c'est le cas)


Pour mieux se repérer : l'exemple des fonctions de l'INFP 

Dominante : Fi 
Créatrice : Ne
Vulnérable : Ti
Rôle : Se
Mobilisatrice : Te
Suggestive : Si
Ignorée : Fe
Démonstrative : Ni



De manière générale, le tout me paraît intéressant, surtout le fait de donner sa place à chaque fonction. Certaines choses me paraissent très vraies, notamment ce qui concerne les fonctions "ça" : on a souvent tendance à voir l'approche opposée à sa dominante comme un peu grossière (tout en étant valide et engageante dans les manques qu'elle comble), et j'observe qu'on peut souvent plutôt à l'aise dans ce qui concerne l'opposé de sa secondaire... Tout en y étant pas réellement dans son élément, ce qui est nettement visible vu de l'extérieur (je pense notamment au Ni pour les INxP). 

Je reste en revanche sceptique concernant l'approche de la tertiaire et de l'inférieure, qui me paraissent ici trop tournées de manière "sociale" : l'accent est mis sur le fait qu'on ait besoin d'aide, ce qui me paraît forcé, et qui n'est pas le cas dans le MBTI. Il me paraît ici que ce n'est pas très pertinent, et que cette interprétation a été créée pour servir les besoins politiques auxquels répondaient la socionique (née sous le régime soviétique), qui devaient forcément aller dans le sens du communisme (= créer un ciment pour une société fonctionnant de manière mécanique et harmonieuse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: Re: Ordre et rôle des fonctions (selon la Socionique) Sam 02 Jan 2016, 21:10

Oh!  Interrogation Merci beaucoup Apocalypse d'avoir opéré ce retour aux bases de la psychanalyse (que le MBTI ne semble pas expliciter: j'essaye toujours de comprendre où sont le moi, le surmoi et le (sur-)ça dans la théorie finalement assez perchée du MBTI..). Disons qu'en soi le MBTI est un très bon terrain de jeu pour les utilisateurs de "Ne", qui peuvent abreuver ce qui les entoure de leurs diverses interprétations de ce modèle, mais il me semble que si nous venons ici ça peut également être pour distinguer des structures de la psyché qui dépassent le simple effet de synchronicité (et l'effet barnum), de sorte qu'il y ait d'avantage d'application pratique possible et surtout que l'on ne perde pas de vue ce qui a donné naissance à cette théorie: la psychanalyse et plus particulièrement la psychanalyse jungienne.
Avec le MBTI, je commençais à m'agacer de la profusion d'abstractions jamais reliées au sol mais aussi de la constante tranchée en deux (voir en trois) du type de personnalité, qui semblait trop souvent décrit comme une idéalisation de ses deux premières fonctions. Et lorsque ce n'était pas le cas, c'était tout un tas d'hypothèses qui ne se tenaient que parce que leurs auteurs les avaient formulé, et s'entrechoquaient sans que l'on puisse savoir à quoi et à qui donner de l'importance. Ici au moins, la socionique propose une théorie entière du type et ramène le sujet vers les concepts de la psychanalyse, tout en proposant aussi de nouveaux critères afin de croiser et recroiser les analyses vers une plus grande précision dans le typage (voir les Reinin dichotomies). C'est particulièrement sur ces dernières que je voudrais attirer l'attention (puisque Apo a déjà introduit sur le rôle des fonctions) et car elles permettent ne serait-ce qu'à partir de 4/15 d'entre elles de se rapprocher avec précision du type qui est le notre.
Je pense toutefois que j'aborderai ça d'avantage dans la rubrique des tests (et j'ai vu qu'il y avait déjà un topic test donc ça tombe bien).

Aussi, il existe une approche de typage assez récente et différente (nommée "Associative Socionics) fondée sur les dichotomies I/E, Rationnel/Irrationnel, et Statique/Dynamique, corrélées à l'art (qui est considéré en tant que miroir de l'âme); le "Moi" (Je), le "Surmoi" (Ji), le "ça" (Pe) et le "Surça" (Pi) sont associés à des types et des sous-types de la socionique. Par exemple les Ti et Fi dominants correspondraient au surmoi en cela que les préoccupations de ces types forment la conception de règles, de moralité et de principes en réflexion sur les actes, et cela serait présent dans les paroles de chansons mais aussi dans la manière de construire une œuvre; ils seraient souvent caractérisés dans l'art par des couleurs pastel, voir gris ou blanc, des musiques calmes ( I ), au rythme potentiellement facile à reconnaître, conventionnel (rationnel), et une structure régulière, sans changements brusques ou trop grande surprise dans le flux (statique). J'ai trouvé ça intéressant bien que ça soit quand-même radicalement différent de la socionique classique.


Sinon, juste une précision si tu veux bien Apo Very Happy

@Apocalypse a écrit:
De manière générale, le tout me paraît intéressant, surtout le fait de donner sa place à chaque fonction. Certaines choses me paraissent très vraies, notamment ce qui concerne les fonctions "ça" : on a souvent tendance à voir l'approche opposée à sa dominante comme un peu grossière (tout en étant valide et engageante dans les manques qu'elle comble), et j'observe qu'on peut souvent plutôt à l'aise dans ce qui concerne l'opposé de sa secondaire... Tout en y étant pas réellement dans son élément, ce qui est nettement visible vu de l'extérieur (je pense notamment au Ni pour les INxP).
Pourrais-tu développer un peu sur ce dernier point concernant le Ni des INxP, peut-être en donnant des exemples?


Rockypocalypse a écrit:
Je reste en revanche sceptique concernant l'approche de la tertiaire et de l'inférieure, qui me paraissent ici trop tournées de manière "sociale" : l'accent est mis sur le fait qu'on ait besoin d'aide, ce qui me paraît forcé, et qui n'est pas le cas dans le MBTI. Il me paraît ici que ce n'est pas très pertinent, et que cette interprétation a été créée pour servir les besoins politiques auxquels répondaient la socionique (née sous le régime soviétique), qui devaient forcément aller dans le sens du communisme (= créer un ciment pour une société fonctionnant de manière mécanique et harmonieuse).
Hollywood et 80's Industries presents ... Rockypocalypse!  Cool
Un héro authentique, que rien ne force (ni le froid, ni la maladie, ni sa propre nature). Il n'a pas besoin d'aide (avec les ressources de base qu'il a produit lui-même il cout ses vêtements, construit sa maison, auto-produit sa nourriture et son cerveau contient la pré-science de l'éducation qu'il ne recevra jamais), car il est une force de la nature! Il est ... heu bah il est communiste.*  Lol
Vous saurez vous identifier à lui car vous êtes né dans la même (di)société que lui et n'avez pas conscience de votre surça.
  What a Face

*
Spoiler:
 

.. ... Déconnage à part, je pense que la notion au cœur du déterminisme social que cherchait initialement à suivre les soviétiques avec la socionique était "l'historicisme" et non le communisme en soi (qui est un idéal de société bien plus large que le productivisme soviétique; notons les versions idéalistes par exemple, soit socialisantes soit anarchisantes, voir même jusque dans une certaine mesure droitisantes).
On voit bien ça notamment dans la partie de la socionique portant sur les dynamiques de groupe; chacune des mentalités contenues dans ces groupes semblant participer à une période probable de l'histoire sociale du fait des prédispositions mentales à l'oeuvre, un peu comme le cycle des saisons.
C'est cette conception qui, bien que séduisante à certains pour les récurrences qu'elle semble mettre en valeur, n'échappe quand-même pas aux irrégularités que l'espèce humaine rend possible, et celle-ci les rend possible notamment de par la plus grande proportion d'aléatoire impliquée par l'utilisation de son savoir accumulé, des nouvelles idées et façon d'agencer les éléments qui nous entourent.
On pourrait sûrement trouver des récurrences mais elles ne seraient pas aussi régulières.
Je pense que c'est à cause de la négligence de telles irrégularités que Marx n'a pas vu venir l'émergence de la sociale-démocratie en Europe; et aussi, Lenine lui-même, en théorisant d'une manière bien particulière la révolution bolchévique, et en choisissant ce territoire ainsi que les circonstances qui étaient celle de son époque a illustré sans le savoir ce pouvoir de la nouveauté dans la société.  Haussement

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khendrin
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5 - Neutre Strict
Age : 30
Lieu : Sud-Est
Emploi : Assistant de Gestion / Chercheur de voie professionnel
Inscription : 08/05/2012
Messages : 786

Message(#) Sujet: Re: Ordre et rôle des fonctions (selon la Socionique) Mar 11 Oct 2016, 11:49

Je cherchais pour voir si quelqu'un avait envoyé un post sur la Socionique.

Merci pour l'action Apo, car en effet cela répond grandement à la question de la place des autres fonctions dans le bouillon de notre être!

J'avais trouvé sur wikipedia (en anglais) le découpage des blocs en ego, super-ego, super-id, id.

Donc, comme ça sans chercher plus loin, je me lance: tu penses que ça peut correspondre au moi/surmoi/ça?

_______________________________________
Khendrin - INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Ordre et rôle des fonctions (selon la Socionique)

Revenir en haut Aller en bas
 

Ordre et rôle des fonctions (selon la Socionique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ordre et le désordre selon la Bible
» Histoire du Nouvel Ordre Mondial - Pierre Hillard
» La regle de l'ordre de la Mere de Dieu selon Mélanie de La Salette
» Les visions des Rockefeller sur le Nouvel Ordre Mondial
» L'ORDRE DE LA CHARITÉ (extraits du Traité de la Charité par Saint Thomas d’Aquin.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-