Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Vie affective des INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Speed Gavroche
Destructureur d'Intemporalité
avatar

Type : esTP 6w7(sw7w8)-8w7(sw9w8)- 3w4(sw4w5) Sx/Sp
Age : 28
Lieu : Dublin (Irlande)
Emploi : Conqueror Of The World
Inscription : 29/06/2008
Messages : 1574

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 14 Sep 2009, 22:22

@larosenoire a écrit:
@Speed Gavroche a écrit:
Ca me fait pense à ces histoires de robot qui veulent devenir humains.
Mais avec les INTP, on a les humains qui veulent devenir des machines.

On arrète pas le progrès!


Soit dit en passant, la machine à besoin d'un humain pour la controler on lui dit quoi faire, ou se déplacer, car elle ne peut pas penser seule. Bien programée. Un peu le contraire d'un INTP par exemple Wink

Oui, ce sont plutôt les ISTJ, les robots, d'ailleurs les ordinateurs sont ISTJ. :P

Ce que je voulais dire c'est que même si les INTP ne sont pas des robots, ils aiment souvent s'identifier à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel2038
Aucun rang assigné


Type : INT/FP
Age : 35
Lieu : x,y,z
Emploi : étudiante
Inscription : 14/09/2009
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 14 Sep 2009, 23:01

@Athlée a écrit:

Avec ce que tu dis de toi, on va peut-être te dire que tu pourrais être infp, comme pour moi

Salut Athlée, je pense quand même être de type INTP car j'adore lire des articles scientifiques, repérer ce qui est intéressant ou ce qui ne va pas dans les différents modèles, et m'exercer à faire des modèles moi même. Je suis plus particulièrement passionnée par l'intelligence artificielle, et je fais partie des gens qui rêvent de voir un jour le cerveau humain modélisé dans une machine (et qui y travaillent modestement). Pouvoir tout modéliser, c'est pouvoir tout contrôler et tout comprendre, le fantasme de tout INTP sûrement. Cela ne m'empêche pas pourtant d'être très sensible aux émotions des autres, de tirer les tarots, et de tolérer parfaitement que certaines personnes puissent croire en Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athlée
Pionnier
avatar

Type : INTP
Age : 53
Lieu : Fr
Emploi : archi
Inscription : 26/07/2009
Messages : 102

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mar 15 Sep 2009, 05:04

Tiens justement je vais aller voir les derniers épisodes de BattleStarGalactica avec les fameux Silons (qui croient en dieu) sur Scifi. C'est vrai que là où ils en sont dans la série ces "machines" sont défois plus "humaines" que ce restant d'humains voulant représenter l'humanité Wink

Le tarot, le marseillais, on me l'a tirer j'avais 16 ans, malgré mon scepticisme déjà hyper actif à cet époque, j'ai été plus que troublée tellement il racontait ma vie et moi-même avec des éléments qu'il ne pouvait pas connaître de mon histoire.Suspect Et là je me suis laisser convaincre de faire un "rêve éveillé dirigé", lequel je n'ai pas pu aller au bout de mes histoires tellement j'étais septique sur les détails des images et situations que j'y vivais ... ces expériences sont restées très présentes à mon esprit durant tout ce temps scratch

Tout comprendre ! oooohhh jamais j'aurais tout le temps, et pourtant ... wouah !!! quel plaisir fantasmagorique que ce serait ...:cheers:

Quant à tout contrôler :?: No si j'arrive à me "contrôler" moi et mon environnement proche, ce sera déjà pas mal ; même si mes idées et mes passions me portent à vouloir agir pour changer ce monde (mais ce sera pas avec des robots)confused
Malgré tout je crois en cette humanité :geek:

Les autres mondes ils sont dans ma tête depuis longtemps : notre monde intérieur est beaucoup plus vaste que l'univers, c'est un refuge immense ^_^

:flower:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel2038
Aucun rang assigné


Type : INT/FP
Age : 35
Lieu : x,y,z
Emploi : étudiante
Inscription : 14/09/2009
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mar 15 Sep 2009, 10:20

Eh oui j'ai l'espoir que les machines puissent être plus justes, mais aussi qu'elles puissent faire des découvertes scientifiques fantastiques. Malheureusement ce n'est pas dans la bonne voie, puisque les militaires commencent déjà à s'en emparer pour faire des drones capable de prendre la décision de tuer, et que certains se tiennent à l'affût pour les utiliser comme prostitué(e)s. Nous ne sommes pas dans le monde de oui oui, la guerre et le sexe sont d'énormes sources d'argent. En ce qui me concerne je suis un peu désespérée par l'humanité, il y a quand même quelques personnes qui ont une conscience morale, mais elles ne sont pas très nombreuses, sûrement moins nombreuses que les autres. Il n'y a qu'à voir déjà comment les gens traitent les animaux domestiques qu'ils achètent, parfois je me dis vraiment que certaines personnes sont sans coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel2038
Aucun rang assigné


Type : INT/FP
Age : 35
Lieu : x,y,z
Emploi : étudiante
Inscription : 14/09/2009
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mar 15 Sep 2009, 14:00

J'ai fait le test de personnalité sur http://www.mypersonality.info et les résultats sont différents, je serais INFP. Les questions posées n'étaient pas les mêmes que le test que j'avais précédemment passé sur http://www.humanmetrics.com/cgi-win/JTypes2.asp, alors auquel se fier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel2038
Aucun rang assigné


Type : INT/FP
Age : 35
Lieu : x,y,z
Emploi : étudiante
Inscription : 14/09/2009
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mer 16 Sep 2009, 16:16

Bon voilà je mets mes stats en signature, comme ça vous pourrez voir que la frontière entre Feeling et Thinking est assez mince. Du coup ma vie affective n'est peut-être pas représentative de celle d'un INTP pure souche. scratch

En tout cas pour IN il n'y pas de doute, ça fait même un peu peur... Pourtant je ne passe pas ma vie chez moi, non non, juste 89% Smile

_______________________________________
Click to view my Personality Profile page /></a>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pokies
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 29
Inscription : 12/01/2009
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Jeu 17 Sep 2009, 00:37

Salut Rachel !
Une personne de plus sur ce forum ! Voilà qui ne lui fera pas de mal Wink


Dernière édition par Pokies le Mer 06 Mar 2013, 01:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel2038
Aucun rang assigné


Type : INT/FP
Age : 35
Lieu : x,y,z
Emploi : étudiante
Inscription : 14/09/2009
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Jeu 17 Sep 2009, 10:16

Tocade a écrit:

Alors là, cette phrase me fiche plutôt la frousse. pale
La machine penserait et ressentirait alors comme un être humain?
Tout en restant machine et en devant être au service de "vrais humains"?


Reproduire une intelligence strictement identique ça n'aurait pas vraiment d'intérêt, d'autant plus que les ordinateurs permettent une vitesse de traitement plus rapide que celle de notre cerveau (la transmission de neurone à neurone est plus lente). L'objectif serait donc de concevoir des machines qui soient plus intelligentes, mais il ne faut pas s'imaginer alors que de telles machines resteront au service des êtres humains (c'est un peu là que le bas blesse). Elles devront être convaincues de nous aider, et les applications militaires actuelles ne vont pas trop dans ce sens avec les drônes tueurs. J'espère que cela n'arrivera pas mais il y a de grandes chances quand même qu'on vive un scénario type terminator lorsque ces machines tueuses deviendront vraiment intelligentes.


Citation :


Je me suis souvent demandé d'ailleurs, si l'on avait une machine capable d'enregistrer, stocker et traiter toutes les données sur toutes choses existant sur Terre et au delà, serait-elle capable de prévoir le futur? Les actions de chacun?

Je n'ai pas la prétention d'avoir la réponse à cette question, que beaucoup de gens se posent, et qui n'est pas du tout immature Smile J'ai tendance à penser qu'il y a beaucoup de déterminisme, mais ça n'exclut pas la possibilité d'avoir des choix. Lorsqu'on fait un choix on prend en compte certains facteurs pour appuyer sa décision, on pourrait donc dire que le choix dépend des facteurs et on se retrouve ainsi dans une approche déterministe, est-ce que pour autant que le choix n'existe pas ? Je ne pense pas. En plus on ne prend pas seulement en compte les événements précédents dans ses choix, mais aussi les perspectives futures, donc ce qui détermine l'instant t, c'est le t-1, mais aussi le t+1, le système est donc assez complexe.

_______________________________________
Click to view my Personality Profile page /></a>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Jeu 09 Avr 2015, 14:52

Je déterre le sujet, mais ça tombe bien: l'archéologie est un de mes regrets (alors je profite, si vous le permettez).

A la maison, c'est INTP-INTP. Depuis presque 16 ans. On s'est toujours dit qu'on avait une chance de fous de s'être trouvés (ou de s'être construits ensemble? On était si jeunes...).
L'avantage: pas d'eau à mettre dans notre vin au quotidien, pas de gros compromis de vie à faire. On surfe vraiment sur la même longueur d'onde. Besoin du même équilibre entre tranquillité et découverte, peu d'importance accordée aux contingences domestiques, etc. Je suis la plus "typée" des deux, étrangement, et il me fallait quelqu'un qui respecte mon besoin d'espace, qui ne cherche pas à m'envahir, qui ne prenne pas mal que je ne lui miaule pas en retour "moi aussi je t'aime" chaque fois qu'il veut me le dire. On peut passer des journées entières chacun sur ses MOOCs sans que l'autre ne lui reproche (et puis on aime les pâtes au beurre, ça aide).
L'inconvénient? Pas de gentil J pour tenir les comptes, faire les papiers, prendre les rdv pour nous. Obligés de se donner des coups de pieds au cul réciproquement pour faire avancer les choses.

Je crois parfois que si on vivait assez longtemps, on finirait par ne former qu'une seule personne. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Elisabellissima
Aucun rang assigné


Type : ENFP
Age : 31
Lieu : Paris
Emploi : dresseuse de licornes
Inscription : 28/05/2015
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Jeu 28 Mai 2015, 13:11

C'est rigolo de lire tout ça...

Ca ne m'étonne pas que la vie sentimentale de l'INTP soit compliquée. Etant en couple avec un INTP je vais vous raconter comment ça s'est passé pour nous, et comment j'ai dû faire tout le boulot.

Je l'ai rencontré dans un cours commun. Il était très beau, plein de charme, mais très taciturne. Mais quand il parlait c'était toujours réfléchi et intelligent. Ce n'était pas de la timidité, mais de la réserve.

Pendant 6 mois je n'ai pas osé lui parler, ou à chaque fois pour dire une connerie qui tombait à plat. Nous sommes partis en voyage d'étude "it's now or never ma petite". J'avais envie de le connaître, parce que je le sentais brillant, gentil, et j'avais du mal à le déchiffrer, ce qui est rare. Ainsi, lors du voyage nous nous sommes rapprochés. Mais point de drague! Je n'étais même pas sûre de lui plaire. Pas de compliment, mais des sourires, des rires, des discussions pendant des heures... j'ai fini par me dire que j'étais juste une amie. On est rentrés, complices, moi qui m'emballais et qui oscillais entre "je lui plais je le sens " et "non il n'y a pas de vrai signe". Je l'ai invité à dîner chez moi. J'ai passé la journée à cuisiner, je m'étais faite toute belle, il est arrivé en retard, tout beau, avec une bouteille de vin. La soirée se déroule super bien, on parle, on rit, mais rien ne se passe. A 3h du mat j'ai fini par mettre les pieds dans le plat et dire "bon soit tu t'en vas soit tu dors ici, mais là je suis fatiguée" (la délicatesse faite femme). Il est resté. Et ENFIN on a pu passer aux choses sérieuses. Il n'est jamais parti, mais m'a dit "j'étais pas sûre de te plaire..." NON?! j'ai juste passé 6 mois à essayer d'attirer son attention et 3 semaines à le lui faire comprendre...

Il est surprenant. Il ne communique pas sur ses émotions, et brusquement je vais avoir droit à une surprise, à une déclaration d'amour, mais à des moments impromptus. par contre il ne comprend pas quand j'ai besoin d'être rassurée. Il me laisse vivre, et moi aussi. On sait qu'on est différents, que j'ai besoin d'une vie tourbillonnante quand lui il a besoin de calme et d'être seul.

Bref, amis INTP, peut être qu'un(e) ENFP barrée ça peut marcher. En tous cas, je vous trouve fascinants, doux, calmes, sensibles, même si renfermés parfois. Ca fait de vous des êtes terriblement séduisants!

_______________________________________
Comment est votre blanquette?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zero
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 23
Lieu : Cameroun
Emploi : Paysan
Inscription : 11/02/2015
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Sam 27 Juin 2015, 20:08

@Aurely a écrit:
Je suis INTP et souhaiterais réagir à certains messages. D’abord, pour répondre à l’admin eh bien, je ne suis pas vraiment garçon manqué mais je déteste prendre soin de moi au-delà de la basique propreté (que j’observe scrupuleusement). Les filles m’exaspèrent avec leurs chichis.  Cela prouve que les femmes sont encore cantonnées dans les mêmes rôles, ça n’a jamais changé. Le pire c’est qu’elles ne le voient pas !
Je ne suis pas vilaine mais ça m'intéresserait de savoir si je serais pareille en étant un véritable canon. J'espère que oui ! Mdr mais ça, je ne le saurais jamais...

Sinon, j'ai sur le coup été étonnée que le test me dise I… En fait, d’apparence, je suis TRES enthousiaste. (Je ris de bon cœur, fais beaucoup de gestes et ai tendance à parler assez fort… Assez communicative et expressive, en définitive). Mais il est vrai qu’au fond, je DETESTE qu’on empiète sur mon territoire. Je peux rester des heures et des heures à lire tranquillement, toute seule dans ma chambre. Je n’aime pas trop les activités en société et n’ai pas vraiment d’ami. Mais je me sens très bien ainsi.
Mon côté P fait que j’ai beaucoup de mal à supporter la sentimentalité. Je trouve cela tellement gnangnan, tellement prosaïque. Pas plus tard qu’hier, une nana a débarqué à la bibliothèque comme une hystérique « Ah ! Il est troooooooop beau ! Comme il me regardait ! Ah ! Je suis amoureuse » Et elle rougissait et se tripotait le visage, se tortillant dans tous les sens. J’étais écœurée !  
Les seules démonstrations que j’aime c’est la joie, non liée au désir sexuel ou à l’amour, la plupart du temps…
Par exemple, j’aime beaucoup la littérature. Et quand je suis toute seule, je me permets des démonstrations peu contrôlées, comme cette fille. Je sens parfois mon cœur flotter et je suis submergée. C’est carrément jouissif.

Si quelqu’un exprime cela, ça me plaira. Mais certainement pas parce qu’il a vu une bombe !
J’aime donc, comme beaucoup ici l’ont écrit, les échanges spirituels. (Je ne suis PAS DU TOUT) matheuse mais tant qu’il y a moyen de réfléchir – dans la limite de mes capacités – ça m’intéresse.

Je ne me mélange pas avec les autres à la fac car de toutes les façons, je sais qu’on a des préjugés sur moi. Cela se remarque que les cours me plaisent beaucoup et quelqu’un m’a une fois fait une remarque très déplacée… On m’a insinué plusieurs fois que je n’avais pas de vie sociale. Ca m’a profondément blessée. (J’ai parfois été amenée à devoir expliquer que je n’étais pas frigide ni asexuelle et que même si ct le cas, c’était mon problème. Je suis même sortie avec des garçons pour « prouver » cela secrètement !) Maintenant, je me contrefiche des remarques ; mais c’est quand même incroyable ! Je ne dis rien moi à ceux qui passent leurs soirées en boite.
Je n’y peux rien, ça me donne une sensation agréable quand mon cerveau travaille, c’est tout. Et je suis loin d’être une véritable fanatique des cours. Ca n’a pas besoin d’être des théories super compliqué, non plus. Donc finalement, je suis même TRES axée sensation, quelque part. Après tout, la masturbation intellectuelle c’est utiliser son cerveau comme organe de plaisir.

Ainsi, une relation amoureuse… Non, ça ne me dit pas ! Je serais trop « prise de tête »… On me dit toujours que je réfléchis trop… Et j’aime tellement rester seule ! (Je discute d’ailleurs souvent avec un INTP sur le forum psychologie de doctissimo et c’est un vrai bonheur !)

Et en fait, je me rends compte que je suis peu stimulée par le physique des gens. (Et c’est tout à mon honneur). Ainsi, j’ai horreur de cette société des apparences et je valorise vraiment la connaissance.

Moi aussi j’ai donc une vision de l’amour étrange. Il y avait un jeune homme très sympa (qui travaille dans un magasin) qui me courtisait il y a peu et j’avais du mal à m’en débarrasser gentiment. Je lui ai proposé d’être amis mais en vain. Finalement, je lui ai expliqué ma vision de l’amour (pas pour le faire fuir et si j’ai autant attendu c’est de peur de blesser) et il ne m’a plus jamais contactée !

Je ne sais pas si vous connaissez la Isabel Archer de Henry James dans The Portrait of a Lady, mais c’est un peu moi !
J’ai donc dit à ce jeune homme que j’étais féministe, pas anti-homme certes mais que j’appréciais mon indépendance et ma liberté. Que je souhaitais encore découvrir beaucoup de choses, que mon temps je souhaitais l’employer à lire. Fuirait-il si c’était ce genre d’après-midi que je lui proposais, ou encore si je lui parlais de règles de grammaire bizarres ? Qu’un amant était d’abord un ami. Que je rêve de communion d’esprit. Voudrait-il parler avec moi de littérature ? Aimait-il les conversations profondes et élevées ? Une grande vison de la vie, une grandeur d’âme, de la vertu. Un peu de philosophie. Pensait-il que le principe pouvait rivaliser avec le fait ? Serait-il prêt à être le petit Prince ?
En somme, comme Tafte, je n’ai jamais déprimé parce que je n’avais pas de petit copain, mdr ! Au contraire, quand j’en ai eus, nous étions incompatibles !
Mais, il est vrai qu’avoir fait ce test, pourra sans doute m’aider. Surtout dans les relations « amicales » car je suis un peu trop asociale dans mon cœur. M’intéresser à certaines philosophies n’arrange rien…


T'aimes les calins ?

_______________________________________
"Don't worry about nothing ", he said ... Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 32
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Dim 06 Sep 2015, 12:05

mallollo a écrit:
Je déterre le sujet, mais ça tombe bien: l'archéologie est un de mes regrets (alors je profite, si vous le permettez).

A la maison, c'est INTP-INTP. Depuis presque 16 ans. On s'est toujours dit qu'on avait une chance de fous de s'être trouvés (ou de s'être construits ensemble? On était si jeunes...).
L'avantage: pas d'eau à mettre dans notre vin au quotidien, pas de gros compromis de vie à faire. On surfe vraiment sur la même longueur d'onde. Besoin du même équilibre entre tranquillité et découverte, peu d'importance accordée aux contingences domestiques, etc. Je suis la plus "typée" des deux, étrangement, et il me fallait quelqu'un qui respecte mon besoin d'espace, qui ne cherche pas à m'envahir, qui ne prenne pas mal que je ne lui miaule pas en retour "moi aussi je t'aime" chaque fois qu'il veut me le dire. On peut passer des journées entières chacun sur ses MOOCs sans que l'autre ne lui reproche (et puis on aime les pâtes au beurre, ça aide).
L'inconvénient? Pas de gentil J pour tenir les comptes, faire les papiers, prendre les rdv pour nous. Obligés de se donner des coups de pieds au cul réciproquement pour faire avancer les choses.

Je crois parfois que si on vivait assez longtemps, on finirait par ne former qu'une seule personne. Suspect

Nous aussi. Mêmes inconvénients, mais gros avantages. Je n'ai pas besoin de porter un masque, de feindre, de me contraindre à rentrer dans un moule. Je peux être moi même. Et aussi, on parle la même langue. On peut discuter de concepts poussés sans rentrer dans les moindres détails Smile J'aime l'alchimie intellectuelle qu'on a ensemble.

Par contre, j'aime pas les pâtes au beurre Razz Mais la cuisine pouvant être vue comme un assemblage savant de réaction physicochimiques, on ne se débrouille pas trop mal de ce coté là. Par contre, pour ce qui est de s'occuper de la paperasse et de la logistique... Hum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electron
Aucun rang assigné
avatar

Type : infp
Age : 32
Lieu : France
Emploi : dutan
Inscription : 05/11/2012
Messages : 44

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Sam 19 Sep 2015, 02:04

Je suis infp de type 5, mon caractère ressemble beaucoup plus à ce qui est décrit en base 5 de l'énneagramme qu'à l'infp, mais je suis infp sans aucun doute possible, comme la famille de ma mère.

Et olala socialement et affectivement ma vie c'est la merde, j'accumule les défauts de l'infp et de l'intp si on peux dire.

Distant, méfiant, défiant - je ne fais pas de jeux psychologiques émotionnels sauf pour déstabiliser (ce serait mieux pour séduire), très timide, maladroit, toujours busy, décortiqueur, tendance à l'isolement, très emmerdé par les comportements sociaux et tous les types de petites stratégies qui me rendent intérieurement agressif, marginal, excentrique.

En vérité je correspond au schizoïde, malheur, c'est le mal qui guette la base 5 ou qui est révélé par elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Electron
Aucun rang assigné
avatar

Type : infp
Age : 32
Lieu : France
Emploi : dutan
Inscription : 05/11/2012
Messages : 44

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Sam 19 Sep 2015, 02:27

@Rachel2038 a écrit:
Je viens de découvrir ce forum et j'ai parcouru la section INTP, dites donc notre image n'est pas brillante... On dirait que les gens nous en veulent.

Je suis peut-être un cas particulier mais :
- j'ai une vie de couple stable, je suis avec mon copain (INTJ) depuis 10 ans
- j'ai de gros besoins affectifs, je n'ai aucun mal à dire je t'aime quand j'en ai envie et aucun mal à montrer mon amour à mon copain
- j'ai des amis, certes pas des centaines, mais je les aime beaucoup et ils ont une grande valeur à mes yeux
- quand je noue des relations je ne me fie pas aux centres d'intérêt des gens qui sont en face de moi, mais à leurs qualités humaines, j'aime les gens gentils et sincères.
- j'adore dire des bêtises, j'ai un sens de l'humour profondément stupide.
- j'ai beaucoup d'empathie, je sais si la personne qui se trouve en face de moi ressent des émotions négatives, s'il y a quelque chose qui ne va pas, ou si ce que je dis ne l'intéresse pas.
- je prends garde à ne pas blesser les gens, à moins qu'ils l'aient vraiment cherché (hypocrites, menteurs, méchants envers les autres...).

Pour les points négatifs, oui je suis sceptique sur tout, je ne crois que ce que j'ai compris, j'aime bien la précision, et il ne faut pas essayer de me faire faire quelque chose dont je n'ai pas envie.

Spécialement à l'intention de leilu qui vit avec un INTP, voici une petite blague que je fais souvent à mon copain quand il est en cuisine :

"Tu as besoin d'aide ?"
"Non ça va merci"
"Tant mieux car Ed n'est pas là"


Mon avis est qu'à condition de ne pas être laide l'adaptation affective et sociale est bien plus accéssible pour une fille que pour un garçon pendant les jeunes années, si on considère les difficulté de l'intp et de façon générale j'en suis sur. Les gens viennent à nous mon dieu.

Vraiment j'aurais du naître fille  Blasé

Citation :
- j'ai une vie de couple stable, je suis avec mon copain (INTJ) depuis 10 ans
Tu n'est pas dans la mêlée affective ou l'intp  tendance à se vautrer, dans un rôle familial il est supposé tenir la route je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Sam 19 Sep 2015, 20:25

Petit correctif en passant. Nous ne sommes pas un couple INTP/INTP mais bien INTP/INFP. Avec la variante croustillante du T pour médème et F pour môssieur. Mais nous avons chacun pas mal développé le Ti et Fi propre à la dominante de l’autre, ce qui remet en quelque sorte la balle au centre…

A part ça, Electron, es-tu sûr d’être INFP et non INTP? L’aile 4 du type 5, et certaines variantes instinctives comme le sx et so ont pour conséquence un F plutôt, comment dire. .. envahissant. Ça pourrait prêter à confusion.

Et c’est très drôle que tu dises que tu aurais préféré naître fille que garçon, question de facilité avec ton type… je pense tout l’inverse. Une femme INTP 5, malgré une aile 4 et des variantes instinctives portées F, c’est un peu… rude? Expérience perso, disons.

Concernant tes inquiétudes, je ne trouve pas grand chose à dire que *There there*. Je suis casée depuis u e époque où je n'aurais jamais imaginé qu’il pût être difficile de me caser, et je considère ça comme un espèce de miracle ou d'accident (je n’ai pas encore décidé). Courage dans ta quête!
Revenir en haut Aller en bas
Electron
Aucun rang assigné
avatar

Type : infp
Age : 32
Lieu : France
Emploi : dutan
Inscription : 05/11/2012
Messages : 44

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Dim 20 Sep 2015, 00:48

intp/infp j'aimerais bien aussi Smile D'ailleurs je m'attend beaucoup moins à des coups foireux de la part d'un INTP que d'un INFP.

Malgré toute la bonne volonté de l'INFP il faut réfléchir de façon globale pour tenir la route quand on va mal, nous on fais n'importe-quoi quand on est paumés, et sur du long terme aussi d'après ce que je vois chez ceux que j'ai reconnu.
Mes semblables sont les gens qui me désolent ou qui m'attriste le plus, car en plus on a la profondeur sentimentale pour se faire du mal avec nos difficultés. C'est vraiment un profil vulnérable, et c'est pas trop le caractère qui détonne chez un garçon.

Oui je suis INFP c'est sur, c'est très facile de me reconnaître chez l'INFP, je ne pige pas trop les indécis à ce sujet car la différence est de taille.
C'est peut-être un manque de connaissances ou le souhait de faire partie de la famille d’Einstein.

Une femme INTP 5w4 avec des variante instinctives en F, non c'est ok :/ Ou est le soucis? Une aile 4 ça dénote une sensibilité importante pour moi

mallollo a écrit:
je n'aurais jamais imaginé qu’il pût être difficile de me caser, et je considère ça comme un espèce de miracle ou d'accident

qu’il pût être facile tu veux dire? Congrats

mallollo a écrit:
Courage dans ta quête!
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Dim 20 Sep 2015, 11:56

Non, qu’il pût être difficile. J’ai eu des copains pendant l'adolescence, comme "toutes les copines", je n'étais ni très populaire ni très courtisée mais suffisamment intriguante pour attirer l'attention de quelques énergumènes un peu particuliers.
Avec le recul, je crois que c’est grâce à mon Ne, qui a fait à cette époque un sacré bon boulot d'attaché de presse de mon Ti. Et ce que tu mets en avant de tes problèmes relationnels et affectifs:

Citation :
Distant, méfiant, défiant - je ne fais pas de jeux psychologiques émotionnels sauf pour déstabiliser (ce serait mieux pour séduire), très timide, maladroit, toujours busy, décortiqueur, tendance à l'isolement, très emmerdé par les comportements sociaux et tous les types de petites stratégies qui me rendent intérieurement agressif, marginal, excentrique.

ressemble un peu à une boucle avec le Si, un sur-développement et une importance excessive accordée au Si, qui emmagasine les expériences sociales et affectives que tu as mal vécues pour te rappeler d'essayer de les éviter. Si le Si prend le pas sur ton Ne, tu restes coincé dans une boucle d’introversion, un cercle vicieux qui te coupe de la possibilité de connaître autre chose. Si cette position t’incommode, c’est à ton Ne qu’il faut donner un coup de pied au cul, le temps de rétablir l’équilibre…
Revenir en haut Aller en bas
Sina
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 30
Lieu : 13
Emploi : étudiante école vétérinaire
Inscription : 08/12/2015
Messages : 1

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mar 08 Déc 2015, 14:18

a ma connaissance il me parait trés difficile a un intp d'étres vraiment heureux en amour , car malgrés ces trait caractérielle nuisible a l'accroche d autruit jme suis investie corps et ames dans ce ke j'appelle ma chimére affective comme suit de nature propices au coup de coeur élan de passion qui retombe aussitot vient aussi trés rapidement l'ennui mortel je n'ai jamais été combler , mais  épuisé de diverger sur mes sentiments incompréhensible jai besoin d'amour en tant qu'étre humain pourtant je suis a l'aise avec mon célibat ^^  bien sur il eu ces moment de bien-étre tjr au début puis ensuite vient l'horrible sentiment de ne plus supporter:hit: l'autre car trop besoin vital d'étre avec soi dc je croit ke jsui tout simplement incompatible a l'amour et au rappport humain si ce n'est de base .... Frigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 32
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 14 Déc 2015, 13:07

@Sina a écrit:
a ma connaissance il me parait trés difficile a un intp d'étres vraiment heureux en amour , car malgrés ces trait caractérielle nuisible a l'accroche d autruit jme suis investie corps et ames dans ce ke j'appelle ma chimére affective comme suit de nature propices au coup de coeur élan de passion qui retombe aussitot vient aussi trés rapidement l'ennui mortel je n'ai jamais été combler , mais  épuisé de diverger sur mes sentiments incompréhensible jai besoin d'amour en tant qu'étre humain pourtant je suis a l'aise avec mon célibat ^^  bien sur il eu ces moment de bien-étre tjr au début puis ensuite vient l'horrible sentiment de ne plus supporter:hit:  l'autre car trop besoin vital d'étre avec soi dc je croit ke jsui tout simplement incompatible a l'amour et au rappport humain si ce n'est de base .... Frigo

Regardes un peu plus haut dans le sujet, il y a des cas d'INTPs heureux en couple (dont moi, mais pas que). Etre en couple ne veut pas dire ne pas avoir de temps pour soi, fusionner totalement et s'oublier. C'est possible, il suffit juste que tu te trouves un equilibre dans lequel tu es bien. Honnetement, je vis très bien seule aussi, sans souci. Mais j'aime encore plus vivre avec mon chéri. Même si je suis contente de me retrouver seule quand il part en vacances, et d'avoir des activités persos. Ca n'est pas incompatible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivajo
Aucun rang assigné


Type : INFP 1w9 probablement
Age : 34
Lieu : Crest
Emploi : Social
Inscription : 24/12/2013
Messages : 122

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Jeu 31 Déc 2015, 15:34

Bonjour,

Intéressant ce topic, car après avoir pensé que mon homme était ISTP, il est bien INTP (il a finit par accepter de lire son profil).

Je suis INFP et lui donc INTP, 11 ans de vie commune, 3 enfants, presque 7ans de mariage. Je suis heureuse et il me semble que lui aussi. Notre principe : se laisser vivre, chacun un peu sa vie perso et qd on en a envie on se retrouve, pr de belles conversations, des balades, des câlins... J'ai un besoin plus important que lui de vie sociale, lui de sport nature et de lecture. On veille à ce que chacun de nous ait cela, même avec nos 3 enfants on y arrive.
Je fais plus le ménage, lui les réparations , chacun faisant un effort pr le pragmatisme, sinon notre maison ne ressemblerait à rien. Je veux dire par là que même si on en a pas envie, chacun se met à l'ouvrage. Quant aux enfants, il les aime et est un père protecteur, attentif, pas bien démonstratif mais je le suis à sa place.
Il me tempère, je l'égaille. Entre nous, confiance et calme.

Nos difficultés : on communique pas assez par moment, chacun dans sa bulle, ça peut être ennuyeux. Dans ce cas, je sors voir mes proches, je téléphone à ma mère/soeur et ainsi je retrouve de la spontanéité. Lui sort grimper ou va lire, faire de l'ordi, confectionner des plans de maison...

Il est nécessaire d'être respectueux l'un envers l'autre (pas se moquer de la sentimentalité/naïveté de l'INFP), de parfois faire un petit effort, genre pr moi d'aller voir un film d'action ou de réflexion et pas de comédie sentimentale comme j'aime; pas trop en exiger de l'autre, se contenter déjà d'avoir un partenaire fiable, mature, aimant, ouvert.
Moi mon kiffe c'est justement ça, d'être avec qqn de sérieux avec qui je peux construire du solide et me sentir libre en même temps.
Pr ma part, je veille aussi à prendre mes responsabilités, si je fais de la merde au niveau relationnel, j'assume, ce n'est pas à mon partenaire de porter ça. On peut en parler ms c moi qui gère. Chacun gère ses émotions, notre relation n'est pas basée sur ça, plus sur la confiance mutuelle, le respect, l'ouverture d'esprit, la responsabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP

Revenir en haut Aller en bas
 

Vie affective des INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Vie affective des INTP
» Vie affective
» Le Profil INTP
» En couple avec un INTP ?
» INTP et l'envie de tout plaquer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les relations interpersonnelles entre les types-