Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Fonctions et archétypes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012, 12:19

@Stella a écrit:

Je doute véritablement que tu te reconnaisses dans ces descriptions. D'ailleurs, je ne vois aucune ressemblance, même lointaine entre elle et toi. Mais alors, vraiment aucune ... Si c'était le cas, tu ne reconnaîtrais simplement pas ces tendances en toi-même.

Mieux vaut ne pas demander si je me reconnais dans telles ou telles symptômes psychopathologiques, parce que je m'y reconnaitrais forcément - du moins en parti. La possibilité d'être un pervers narcissique m'a d'ailleurs valu une crise morale il y a quelques temps, jusqu'à ce que j'admette l'antinomie qu'il y avait entre le principe même de cette déviance, et la facilité avec laquelle je tends à me rendre coupable de tout et n'importe quoi, y compris des fautes qui ressortent de la responsabilités des autres. Je me demande bien qu'elle est la part de conditionnement Judéo-chrétien et de disposition psychologique naturelle dans cette attitude Christique ?.. considérant que Jésus est communément catalogué INFJ... Rolling Eyes

En tout cas, j'me disais bien qu'il avait quelque chose de traumatique dans ton appréciation hyper-dépréciative de (Fi). Au contraire, moi j'ai sans doute une appréciation trop flatteuse de cette fonction, que j'apparente volontiers à la pureté de l'enfance, à l'altruisme authentique, et à l'héroïsme chevaleresque (Tintin quoi!). Faudrait qu'on partage Wink
Néanmoins, sans sombrer non plus dans la psychiatrie morbide, Jung conforte pas mal de tes observations dans la description qu'il fait du type "sentimental introverti", intégralement décrit sous les traits d'une femme, et qu'il commence par rapprocher du proverbe "il n'est pire eau que l'eau qui dort":
"... la mystérieuse puissance du sentiment intensif se transforme en une banale prétention dominatrice, en vanité, en oppression tyrannique. Il en résulte un type de femme peu estimé à cause de son ambition sans scrupule et de sa cruauté perfide."
Plus loin, quand l'action compensatrice de la pensée infériorisée est trop fortement réprimée, Jung précise : "Le sujet devenu égocentrique éprouve ainsi la puissance et l'importance de l'objet dévalorisé. La conscience commence à sentir "ce que pensent les autres", c'est à dire toutes sortes de vulgarités, aspirations au mal, excitations et intrigues secrètes, ect. Et pour les prévenir, par mesure de précaution, le sujet lui-même commence à intriguer, à soupçonner, épier, combiner. Il est accablé des bruits qui courent et doit faire des efforts désespérés pour transformer, si possible, en supériorité une infériorité menaçante. Des rivalités infinies de nature mystérieuse surgissent et dans ces luttes sans merci on ne recule devant aucun moyen, méchant ou bas ; on abuse même des vertus, simplement pour avoir un atout à jouer. "
Voila qui ne t'aidera pas à te défaire de tes aprioris négatifs Smile , mais ça à le mérite de rejoindre nos impressions respectives sur le potentiel d'expression de (Te) en position inférieure.
Vu son portrait à charge, m'étonnerais pas que Jung ait lui aussi rencontré quelques problèmes avec une ou plusieurs femmes de ce type ...

Ségovois a écrit:

Je raconte ton histoire Stella (en supposant que tu sois INFJ) , comme je pourrais l'imaginer pour toi :
Ni serait une bibliothécaire rêvant d'écrire un bouquin mystique qui en une seule et unique idée démêlerait tous les problèmes de l'univers
La mère supérieure de la bibliothèque (Fe) s'associerait à cette idée en faisant participer toute la communauté afin que tout le monde soit heureux et pensent comme il faut. En prenant garde à la jeune recrue (Ti) qui vient d'arriver et à sa tendence à tout analyser qui pourrait semer la zizanie dans ce beau projet.
Attention cependant à ce pas se laisser tenter par ce beau client (Se) tellement aventureux et sportif , et qui a déjà vécu tant de chose que cette gentille bibliothécaire n'imagine même pas.

Mais qui est donc ce saltinbanque (Ne) qui vient avec tant d'idées farfelue ne rentrant pas dans le schéma mystique si bien élaborée par nos bibliothécaires ? il ne faudrait pas qu'ils donnent de drôles d'idées à la foule.
Surtout qu'il est toujours accompagné par son minion chaton (Fi) dont personne ne peut résister à ces yeux mais dont l'égoisme est sans borne.
Et c'est sans compter ses gardes du corps (Te) et (Si) dont l’efficacité et la rudiesse font trembler d'effroi notre équipe de libraire.
Elles imaginent déjà a un monde de chaos et d'incompréhension dirigé par cette bande de tarés

Excellent ! :P
Voilà, c'est ça que j'apprécie dans (Ne), et c'est pourquoi j'kiff tellement la compagnie de mes amis ENFP.


Ségovois a écrit:

D'ailleur je viens remarquer, c'est normal que les INFJ aient les fonctions secondaires d'un ENFP ?

N'as tu pas remarquer que les deux deux types ont les fonctions dans le même ordre (N ; F ; T ; S), avec en revanche des polarités inverses.
Du coup, il sont à la fois très proche si on considère qu'il sont tout deux des intuitifs dominant avec le feeling en auxiliaire, et très différent si on considère que le rapport du sujet à l'objet est constamment inversé : Ainsi, l'un a une perception objectiviste et divergente (ENFP), l'autre subjectiviste et convergente (INFJ). Le premier est extraverti mais réservé dans l'expression de ses jugements, là où le second est introverti mais expressif et affirmatif à cet endroit. pour ce qui est de la pensée, tu n'auras aucun mal non plus à remarquer que les ENFP visent l’efficacité et la productivité, là où les INFJ tendent vers l'analyse, la définition et la catégorisation.
Du coup, la personnalité secondaire de l'un correspond à celle première de l'autre. J'en atteste parfaitement, puisqu'il m'arrive de me comporter avec la désinvolture d'un ENFP (particulièrement en contexte de voyage, ou face à quelqu'un d’exagérément IxxJ). De la même façon, un de mes potes ENFP (faiblement E) se retrouve facilement dans la posture d'un INFJ lorsqu'il lui faut pondérer un ENFP exagérément extraverti (comme c'est ton cas).

Ah, au fait, puisque manifestement tu adores utiliser ce mot, on écrit "mignon" en Français. Very Happy



Dernière édition par Exil le Jeu 19 Jan 2012, 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012, 13:04

Citation :
Ah, au fait, puisque manifestement tu adores utiliser ce mot, on écrit "mignon" en Français. Very Happy

C'est minion de me corriger Smile
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Pionnier
Stella

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 42
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012, 21:18

Néanmoins, sans sombrer non plus dans la psychiatrie morbide, Jung conforte pas mal de tes observations dans la description qu'il fait du type "sentimental introverti", intégralement décrit sous les traits d'une femme, et qu'il commence par rapprocher du proverbe "il n'est pire eau que l'eau qui dort":
"... la mystérieuse puissance du sentiment intensif se transforme en une banale prétention dominatrice, en vanité, en oppression tyrannique. Il en résulte un type de femme peu estimé à cause de son ambition sans scrupule et de sa cruauté perfide."
Plus loin, quand l'action compensatrice de la pensée infériorisée est trop fortement réprimée, Jung précise : "Le sujet devenu égocentrique éprouve ainsi la puissance et l'importance de l'objet dévalorisé. La conscience commence à sentir "ce que pensent les autres", c'est à dire toutes sortes de vulgarités, aspirations au mal, excitations et intrigues secrètes, ect. Et pour les prévenir, par mesure de précaution, le sujet lui-même commence à intriguer, à soupçonner, épier, combiner. Il est accablé des bruits qui courent et doit faire des efforts désespérés pour transformer, si possible, en supériorité une infériorité menaçante. Des rivalités infinies de nature mystérieuse surgissent et dans ces luttes sans merci on ne recule devant aucun moyen, méchant ou bas ; on abuse même des vertus, simplement pour avoir un atout à jouer. "


C'est troublant à quel point ce portrait ressemble à mon ex-chef ...

Sans connaître les détails de la biographie de Jung, je partage complètement ton point de vue sur les problèmes qu'il a dû rencontrer avec des femmes de ce type. J'imagine facilement les conséquences terribles d'une relation amoureuse avec une femme correspondant au portrait qu'il en dresse ...

Ce portrait ressemble également à ma mère quand elle traverse ses périodes sombres. Sans pouvoir l'expliquer, alors qu'elle est habituellement plutôt réservée et non-autoritaire, je ressens une forme d'emprise quand je suis en sa compagnie ou à son contact. Je ressens presque toujours une forme de culpabilité qui n'a aucun fondement objectif ou factuel, comme si j'avais commis une faute impardonnable mais que je ne peux pas identifier. C'est un sentiment d'autant plus insaisissable que je parviens pas à le justifier face à des regards extérieurs. Il n'en est pas moins réel.

Ta tendance à te sentir coupable de toutes les fautes commises, y compris par d'autres, est effectivement très éloignée de cette description. As-tu envisagé qu'il s'agisse chez toi d'une forme d'empathie plus proche de Ni/Fe que de Fi/--/Te ? Peut-être ton Fe contrarié par les circonstances extérieures se manifeste-t-il de cette manière christique (comme tu le fais si justement remarquer) qui permet à chacun la rédemption en absorbant les fautes des autres.
Bon, ce que j'écris là semble un peu nébuleux mais ça me semble assez juste.

segovois, j'ai bien ri en lisant ton histoire Very Happy
... et j'adore tes inventions langagières Wink
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012, 21:50

INFP, anges ou démons, quitte ou double...

Sinon je voudrais essayer pour l'INFP pour l'homme (dîtes moi si vous n'êtes pas d'accords)

Fi incarnerait un héros solitaire qui tenterait de sauver l'humanité, mais incompris, il passerait son aventure entre la douleur et la joie

Ne serait le père ouvert à tout et cherchant toujours quelque chose de nouveau pour distraire et égayer son fils Si qui déprime à cause d'expériences douloureuses qu'il n'arrive pas à oublier

Te serait la femme logique, froide et impartiale

Fe incarnerait donc une personnalité connue qui manipulerait l'humanité, en conflit avec le héros Fi

Ni serait un vieux sage égoïste et arrogant qui serait misanthrope par dessus tout

Se serait donc un gnome attiré uniquement par l'appât du gain et les choses matérielles, il serait notamment cleptomane

Ti voudrait tout simplement anéantir toute trace d'humanité par sa logique froide et toute puissante

Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012, 22:15

Ça tourne rond, tu as bien saisi l'ensemble des fonction. Wink

Pour (Te) au féminin, je l'a verrais bien incarnée par lady justice, particulièrement chez les INFP, dont Jeanne D'arc représente parfaitement la synthèse sur cet axe.

Fonctions et archétypes - Page 2 Justic11

Et sinon, tu m'expliquera à l'occasion le rapprochement entre (Se) et cleptomanie, ou comment on peut être à la fois sage et misanthrope ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012, 22:21

@Exil a écrit:


Et sinon, tu m'expliquera à l'occasion le rapprochement entre (Se) et cleptomanie, ou comment on peut être à la fois sage et misanthrope ? Smile

Oh... demande ça à mon intuition Smile
(Se) et cleptomanie, je ne sais pas trop, cela m'évoque un grand attrait du (Se) pour les objets et les richesses en tout genre, sans que lui même ne sache pourquoi il est tant attiré par les biens matériels.

Sage et misanthrope : la sagesse m'évoque la recherche, la quête, voir la connaissance de la vérité, pour moi le vieux serait un sage dans le sens où il a découvert la vérité et qu'il sait que l'humanité n'en fait pas partie, donc misanthrope.

Ce serait donc ici des cas extrèmes :?:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012, 22:53

Chui dégouté, un petit INFP de 18 ans comprend mieu les fonctions que moi .... (et bravo pour tes explication sur Se et le sage ! j'aurais pas mieux répondu)


Stella à dit :

Citation :
C'est troublant à quel point ce portrait ressemble à mon ex-chef ...

Sans connaître les détails de la biographie de Jung, je partage complètement ton point de vue sur les problèmes qu'il a dû rencontrer avec des femmes de ce type. J'imagine facilement les conséquences terribles d'une relation amoureuse avec une femme correspondant au portrait qu'il en dresse ...

Ce portrait ressemble également à ma mère quand elle traverse ses périodes sombres. Sans pouvoir l'expliquer, alors qu'elle est habituellement plutôt réservée et non-autoritaire, je ressens une forme d'emprise quand je suis en sa compagnie ou à son contact. Je ressens presque toujours une forme de culpabilité qui n'a aucun fondement objectif ou factuel, comme si j'avais commis une faute impardonnable mais que je ne peux pas identifier. C'est un sentiment d'autant plus insaisissable que je parviens pas à le justifier face à des regards extérieurs. Il n'en est pas moins réel.

Ta tendance à te sentir coupable de toutes les fautes commises, y compris par d'autres, est effectivement très éloignée de cette description. As-tu envisagé qu'il s'agisse chez toi d'une forme d'empathie plus proche de Ni/Fe que de Fi/--/Te ? Peut-être ton Fe contrarié par les circonstances extérieures se manifeste-t-il de cette manière christique (comme tu le fais si justement remarquer) qui permet à chacun la rédemption en absorbant les fautes des autres.
Bon, ce que j'écris là semble un peu nébuleux mais ça me semble assez juste.

Non mais ... ça me saute aux yeux maintenant, Stella ce Fe contrarié ne s'appliquerait pas également à toi ? plus j'y pense et plus je pense que tu es en fait réellement INFJ , j'avais tord.


Exil à écrit :
Citation :

N'as tu pas remarquer que les deux deux types ont les fonctions dans le même ordre (N ; F ; T ; S), avec en revanche des polarités inverses.
Du coup, il sont à la fois très proche si on considère qu'il sont tout deux des intuitifs dominant avec le feeling en auxiliaire, et très différent si on considère que le rapport du sujet à l'objet est constamment inversé : Ainsi, l'un a une perception objectiviste et divergente (ENFP), l'autre subjectiviste et convergente (INFJ). Le premier est extraverti mais réservé dans l'expression de ses jugements, là où le second est introverti mais expressif et affirmatif à cet endroit. pour ce qui est de la pensée, tu n'auras aucun mal non plus à remarquer que les ENFP visent l’efficacité et la productivité, là où les INFJ tendent vers l'analyse, la définition et la catégorisation.
Du coup, la personnalité secondaire de l'un correspond à celle première de l'autre. J'en atteste parfaitement, puisqu'il m'arrive de me comporter avec la désinvolture d'un ENFP (particulièrement en contexte de voyage, ou face à quelqu'un d’exagérément IxxJ). De la même façon, un de mes potes ENFP (faiblement E) se retrouve facilement dans la posture d'un INFJ lorsqu'il lui faut pondérer un ENFP exagérément extraverti (comme c'est ton cas).

En plein dans le mile (comme d'hab ca m'enerve) pour le premier paragraphe. Par contre c'est quoi une personnalité secondaire ? Perso je peux me comporter comme d'autres type mais jamais je pense comme un INFJ (je suis trop EP)
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Pionnier
Stella

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 42
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeDim 22 Jan 2012, 19:51

ChasingStarlight, pas mal ta version :o

Ce qui est intéressant, dans cet exercice qui n'a rien de sérieux, c'est de voir comment une fonction peut s'incarner de manière très différente selon la personne qui l'imagine. J'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Déc 2014, 23:02

Je déterre ce sujet passionnant en essayant de refaire les archétypes de mes fonctions et en étayant plus ma pensée :

Fi : Un personnage entre Lucifer et Prométhée, qui détient une sorte de réponse mais que personne d'autre que lui ne peut entendre. Il est persuadé qu'il peut apporter la lumière mais dans la forme cela ressemble aux ténèbres. Il est seul de par sa nature.

Ne/Si : Le père a eu un passé de vagabond, et bien qu'ayant tiré quelque chose de ses erreurs, il n'a pu donner un cadre familial assez fort à son fils qui reste cantonné dans ce qu'il a appris, c'est à dire la peur de tout, la prudence à outrance et l'évitement. Le père est aventureux et entreprenant, le fils est cloitré et figé. Le père est Hermés et le fils est Hadès ou Anubis.

Te : Femme guerrière ou de justice (une sorte d'Athéna) qui a peu confiance envers les hommes, les considérant comme faible. C'est une espèce de castratrice qui a oublié sa féminité depuis déjà bien longtemps. Je considérais mon anima différemment mais ici ça semble coller..

Fe : Femme avec des talents d'orateur exceptionnels, mais qui se laisse peu guider par sa vérité propre. Grand leader, avec un charisme impressionnant, elle est cependant très influençable et se laisse facilement berner par le personnage démoniaque. Une espèce d'Aphrodite.

Ni : Une sorte de Zoga :B . Vieil individu qui détient beaucoup de réponses mais qui n'a jamais cherché à influencer quoi que ce soit, il vit loin de tout. Il ne croit en rien, si ce n'est qu'il a raison de croire en rien. Il est complètement improductif et il est piégé dans sa prison mentale, il en est complètement inconscient.

Se : Baroudeur sans foi ni loi. Une espèce d'individu qui ne se pose d'autres questions que ce qu'il va manger, qui il va arnaquer, et la disquette qu'il va sortir à la prochaine fille qui lui passe sous le nez. Il n'a pas d'âme et vit selon ses instincts, il est très méprisable pour le héros Fi. Un dyonisiaque bien extrémiste.

Ti : Grand manipulateur avec des tendances psychopathes. Il manipule facilement les autres en cachant ses idées et en en disant d'autres. Il mène les autres vers le néant en leur faisant croire l'inverse. Il a la compulsion de vouloir tout délier indirectement. De tout dissoudre, de provoquer, de détruire. Il n'a foi en rien et il est obnubilé par cette obsession. Il est inconscient du pourquoi de ses motivations. Une sorte de Satan trismégiste ou de Loki.




Une question me taraude cependant : Il y a chez moi un archétype qui m'obsède de façon malsaine et provoque chez moi moultes réactions de rancoeur ou de souffrance. C'est celui de la vierge qui, nue, danse devant le diable et qui pense qu'il est bon. Alors soit elle pense qu'il est bon, soit elle est dans le fond masochiste et cherche à être dominée. Je ne sais pas à quelle fonction relier ceci, peut être à Te qui martyrise Fi ? Si ?

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Déc 2014, 10:18

Ni --> Perceval de Kamelot, Mortimer du disque monde. Bon je sais que la majorité des gens voient ces personnages comme des losers, ..., et bien moi, je trouve que tous les autres sont des losers comparés à Eux, Eux vivent leurs pensées sans juger qui que ce soit, ils ont une foi infaillible en l'avenir et les Autres.

Fe/Ti --> Ca me fait chier de voir Fe comme un père (il y a des raisons objectives derrieres), je lui donne plutot une incarnation féminine donc comme ma mère, je dirais meme comme une fée. Ti est clairement un branleur de premier ordre, ces interventions se font souvent à contre-sens, il est là où on l'attend pas. Les deux s'accordent parfaitement (bon, j'avoue que certaine fois, il y a un qui se mets à courrir, pendant que l'autre prends un casse dalle, ou pars pisser)

Se --> Euh, un Dragon rouge. Il est souvent imprévisible, j'apprends à le controler, mais bon, faut avouer qu'on a cramé quelques villages à l'insu de notre plein gré.

Ne --> bon là ça va piquer, mais c'est ma femme. Je l'aime, hein, mais dès fois elle me saoule à voir tous les problèmes, toutes les possibilités, alors que moi je vois des solutions, et des certitudes.

Fi --> Le vieux grincheux colle parfaitement. Le rabat joie, aussi.

Te --> Je n'y vois pas de gnome ni de fripon. Je vois plutot comme un mec en costard, genre men in black, qui n'a qu'une seule fonction etre le gardien de la pensée unique. Dès fois, j'ai bien envie de lui faire bouffer ces dents.

Si --> Démoniaque n'est pas trop le mot, c'est la source du mal, le passé. Comme une ombre qui hante mes pires cauchemars. C'est cette personalité qui masque mes réves et du coups mes cauchemars aussi, un mal pour un bien Wink

Chase a écrit:

Une question me taraude cependant : Il y a chez moi un archétype qui m'obsède de façon malsaine et provoque chez moi moultes réactions de rancoeur ou de souffrance. C'est celui de la vierge qui, nue, danse devant le diable et qui pense qu'il est bon. Alors soit elle pense qu'il est bon, soit elle est dans le fond masochiste et cherche à être dominée. Je ne sais pas à quelle fonction relier ceci, peut être à Te qui martyrise Fi ? Si ?
Simple conseil :
Essayes de savoir ce qu'incarne le diable plutot que la vierge ?

Revenir en haut Aller en bas
Spi'
Aucun rang assigné
Spi'

Type : *_*
Age : 96
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Déc 2014, 10:54

Ce qui est marrant c'est qu'en vous lisant, on voit clairement que vous faîtes ressortir une image positive des fonctions que vous utilisez et inversement, une image négative en parlant de celle que vous n'utilisez pas.


Dernière édition par Spirit le Mar 23 Déc 2014, 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Déc 2014, 11:17

oui, c'est vrai,je pense aussi que les textes sont orientés par la théorie

Théorie a écrit:

la fonction dominante correspondrait à la figure du héros (chez les hommes) ou de l'héroïne (chez les femmes)

les fonctions auxiliaire et tertiaire fonctionneraient sous forme d'un duo composé d'une figure paternelle et d'une figure d'éternel adolescent, avec
- une fonction auxiliaire correspondant à la figure d'un père (chez les hommes) ou d'une mère (chez les femmes)
- la fonction tertiaire correspondant à la figure de son fils (chez les hommes) ou de sa fille (chez les femmes)

la fonction inférieure correspondrait à l'anima (chez les hommes) ou à l'animus (chez les femmes)

la fonction d'attitude opposée à la dominante correspondrait à la personnalité opposante

la fonction d'attitude opposée à l'auxiliaire correspondrait à une figure de vieux grincheux (chez les hommes) ou de sorcière (chez les femmes)

la fonction d'attitude opposée à la tertiaire correspondrait à la figure du fripon (sorte de gnome farceur et malveillant)

la fonction d'attitude opposée à l'inférieure correspondrait à la personnalité démoniaque

Il serait interessant de réécrire les textes avec un effet miroir.
j'éditerais pour remettre un texte avec cet effet.

EDIT pas forcement évident, j'ai du mal à détailler :

Ni --> Le héros des temps moderne qui a la certitude de porter la vérité de l'avenir. Il a la loi avec lui, il a la foi en son destin. Il sait ce qu'est le bien, il sait ce qu'est le mal. Il est du coté du bien. Il pourfend Tout ce qui est issue du mal. Tel un Achille ou un Hector Wink

Fe/Ti --> La figure du père bienveillant qui protège, qui se met à la place ses enfants avec une facilité déconcertante, il sait ce qui est bon pour eux. L'enfant n'a qu'à suivre ce que le père dit, il ne peut en etre autrement. J'y vois Dédale et Icare.

Se --> Le porteur de mauvaise nouvelle, celui par qui arrive la souffrance. Le messager de la vie. J'y vois un corbeau ou Gandalf.

Ne --> Celui ou celle qui voit tout les possibles, tel une Pythie. L'oracle que le monde consulte.

Fi --> Le gardien du mystère de la vie. Tel un Essénien.

Te --> Le porteur de la connaissance,le guide. Avec un humour caustique, déplorable pour les autres, hilarant pour lui. Je trouve que l'archange Raphael s'y porte bien.

Si --> Le passé,la source de ce que l'on est. la clef de la renaissance. L'archange Metatron
Revenir en haut Aller en bas
Kabo
Aucun rang assigné
Kabo

Type : INFP
Age : 33
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 15/05/2014
Messages : 185

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeSam 30 Mai 2015, 10:17

En creusant un peu l'article de Beebe mis en lien par Stella, j'ai trouvé cette image qui me semble assez bien illustrer le concept:
Spoiler:
 

Selon cette théorie, la répartition des 8 fonctions selon le type MBTI est la suivante:
Spoiler:
 

Sources:
http://www.erictb.info/temperament2a.html
http://typeindepth.com/terms-theory/
Revenir en haut Aller en bas
Zero
Aucun rang assigné
Zero

Type : INTP
Age : 24
Lieu : Cameroun
Emploi : Paysan
Inscription : 11/02/2015
Messages : 45

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeVen 03 Juil 2015, 10:02

@Stella a écrit:
Selon sa théorie,

la fonction dominante correspondrait à la figure du héros (chez les hommes) ou de l'héroïne (chez les femmes)

les fonctions auxiliaire et tertiaire fonctionneraient sous forme d'un duo composé d'une figure paternelle et d'une figure d'éternel adolescent, avec
 - une fonction auxiliaire correspondant à la figure d'un père (chez les hommes) ou d'une mère (chez les femmes)
 - la fonction tertiaire correspondant à la figure de son fils (chez les hommes) ou de sa fille (chez les femmes)

la fonction inférieure correspondrait à l'anima (chez les hommes) ou à l'animus (chez les femmes)

la fonction d'attitude opposée à la dominante correspondrait à la personnalité opposante

la fonction d'attitude opposée à l'auxiliaire correspondrait à une figure de vieux grincheux (chez les hommes) ou de sorcière (chez les femmes)

la fonction d'attitude opposée à la tertiaire correspondrait à la figure du fripon (sorte de gnome farceur et malveillant)

la fonction d'attitude opposée à l'inférieure correspondrait à la personnalité démoniaque


Si on prend l'exemple d'un homme INTP (faune la plus répandue par ici  Wink ), cela donne :
Ti serait un héros
Ne serait un père en conflit perpétuel avec son fils immature Si
Fe serait la part féminine non développée (l'anima)
Te serait une personnalité s'opposant au héros Ti
Ni serait un vieux acariâtre
Se serait un gnome malfaisant
Fi serait un monstre destructeur

Peux tu illustrer cela s'il te plait ? Ca m'aidera beaucoup.

Merci

_______________________________________
"Don't worry about nothing ", he said ... Sleep
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 31
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 851

Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitimeVen 03 Juil 2015, 19:51

Intéressant, j'avais lu quelque chose comme ça ailleurs, à propos de la présence des archétypes dans les rêves. Mais je ne suis pas sûr que ça fonctionne comme ça et avec ces dénominations (héros, père, fils, pourquoi pas le saint esprit) pour tout le monde. Tout au plus, les personnages qui apparaissent dans nos rêves sont souvent des parties de nous-même; j'imagine que l'on peut donc tenter de corréler ça avec notre structure de fonctions, mais de là à y coller ces archétypes je reste très sceptique. Je me demande aussi comment on doit interpréter le champs de conscience et d'inconscient dans nos rêves. Les fonctions conscientes habituelles seront-elles forcément (plus) présentes que les autres dans un rêve (une activité plus proche de l'inconscient dont on dit d'ailleurs qu'elle permet d'y accéder) ou bien les rêves mettent-ils en avant les fonctions inconscientes avant toute chose?


parenthèse à propos de la page précédente:
 

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Fonctions et archétypes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Fonctions et archétypes - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Fonctions et archétypes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Question idiote : on dit "types" ou "formes" de discours ?
» Les 3 Types de Méditation.
» INTP au féminin
» TROP PERçU CONTRE MOINS PERçu ASP
» Freinage MAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-