Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Fonctions et archétypes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 39
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Fonctions et archétypes Ven 30 Déc 2011, 21:50

Connaissez-vous cet article passionnant du psychanalyste jungien John Beebe ?

Il fait le lien entre les fonctions orientées et les archétypes, considérant que les fonctions que nous utilisons s'incarnent sous la forme de figures archétypiques. Ces figures apparaîtraient dans nos rêves de manière récurrente.

A la manière de Jung, il relate sa propre expérience de rencontre avec les personnages archétypiques de ses rêves.

Avez-vous eu des expériences similaires ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 39
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Ven 30 Déc 2011, 22:40

Selon sa théorie,

la fonction dominante correspondrait à la figure du héros (chez les hommes) ou de l'héroïne (chez les femmes)

les fonctions auxiliaire et tertiaire fonctionneraient sous forme d'un duo composé d'une figure paternelle et d'une figure d'éternel adolescent, avec
- une fonction auxiliaire correspondant à la figure d'un père (chez les hommes) ou d'une mère (chez les femmes)
- la fonction tertiaire correspondant à la figure de son fils (chez les hommes) ou de sa fille (chez les femmes)

la fonction inférieure correspondrait à l'anima (chez les hommes) ou à l'animus (chez les femmes)

la fonction d'attitude opposée à la dominante correspondrait à la personnalité opposante

la fonction d'attitude opposée à l'auxiliaire correspondrait à une figure de vieux grincheux (chez les hommes) ou de sorcière (chez les femmes)

la fonction d'attitude opposée à la tertiaire correspondrait à la figure du fripon (sorte de gnome farceur et malveillant)

la fonction d'attitude opposée à l'inférieure correspondrait à la personnalité démoniaque


Si on prend l'exemple d'un homme INTP (faune la plus répandue par ici Wink ), cela donne :
Ti serait un héros
Ne serait un père en conflit perpétuel avec son fils immature Si
Fe serait la part féminine non développée (l'anima)
Te serait une personnalité s'opposant au héros Ti
Ni serait un vieux acariâtre
Se serait un gnome malfaisant
Fi serait un monstre destructeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 32
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Dim 01 Jan 2012, 17:30

J'étais déjà tombé sur cet article, mais pour ma part, j'y ai surtout vu une extrapolation pour le moins audacieuse de son cas personnel, un procédé qui justement me renvoi à mes propres excès d'intuition, et qu'en conséquence, j'ai tendance à accueillir avec la plus grande réserve.
Dèjà, c'est pour moi un excès de logicisme que de chercher à ordonnancer formellement les 8 fonctions pour chaque type, et pire encore que d'oser attribuer à ces positionnements la "dignité" d'un archétype.
Ensuite, c'est pour moi un contre-sens que de chercher à polariser l'ensemble des fonctions au sein d'un type, alors même que la plupart sont complétement indifférenciées et s’interpénètrent dans l'inconscient. C'est supposer leur existence autonome, alors qu'en théorie, une fonction ne se définit qu'en vertu d'un acte de différenciation, ou bien parce qu’elle a le prédicat (dominante), ou bien parce qu'elle agit en compensation du risque d'unilatéralité de cette dernière (axe auxiliaire/tertiaire, et inférieure).

Si on prend l'exemple des INTP, (Fe) ne se manifeste qu'en contrepartie de (Ti), qui est la seule véritable fonction autonome du type. (Fe) constitue une personnalité d'ombre, dans laquelle s'incarne symboliquement l'inconscient. C'est là à peu près tout ce qu'on peut supposer de l'existence de cette fonction. Pour ce qui est de N, cette fonction s'est partiellement différenciée dans le sens de l'extraversion à des fins d'adaptation, mais elle n'est pas soumise au même degré d'unilatéralité qui caractérise les Ne dominant, si bien qu'elle ne se définie pas exclusivement sous l'angle de l'extraversion. Pour moi, l'auxiliaire est à concevoir comme un chemin d'accès vers l'attitude inverse de la dominante. Chez les IN-P, N glisse vers E en proportion d'un équilibre nécessaire, sans pour autant exclure certaines propriétés de l'introversion. L'ambiguïté de ce caractère "ambidextre" s'illustre facilement par certains points d'incompatibilité entre les types Jungiens et ceux du MBTI. Par exemple, la plupart des INTJ (Ni-Te) se reconnaitraient sans doute beaucoup plus dans le portrait que Jung fait du type Pensée introvertie, que dans celui de l'intuitif introverti, où en revanche, je ne doute pas que certains INFP puissent se reconnaitre (bien qu'il soit surtout en corrélation avec le type INFJ).

Après pour ce qui est des fonctions Ni-Fi-Te et Se chez le INTP, elles sont en théorie indifférenciables, et n'entrent pas en dialectique avec les deux fonctions dont la différenciation détermine le type : (Ti) et N(e). Tout au plus, elles se manifestent à l'état d'interférence, ou bien comme simple représentation. Par exemple, un vrai Ti dominant se défiera de tout ce qui relève de Te, dans quel cas on peut effectivement considérer qu'un INTP, en vertu des propriétés héroïques qu'il prête aux principes de sa dominante, aura tendance à interpréter (Te) comment relevant d'une personnalité rivale.

Moi ça me fait effectivement ça avec (Ne), mais à me choisir une fonction héroïque en but à l'attitude adverse, spontanément, je pencherais plus volontiers pour (Fi) versus (Fe)...

Et toi Stella, ces archétypes s'accordent-ils avec tes préférences ?




Dernière édition par Exil le Dim 15 Jan 2012, 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 39
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Sam 14 Jan 2012, 21:51

Je n'ai vécu aucune expérience de rencontre avec des sous-personnalités qui incarneraient des fonctions, même dans mes rêves Rolling Eyes

En lisant l'article, j'ai été à la fois intellectuellement séduite par les perspectives que cette théorie ouvrait ... et un peu abasourdie. C'est pour cela que je me demandais si d'autres personnes avaient vécu des expériences similaires ...

Je ne vois aucune contradiction entre le fait que des fonctions restent inconscientes et non différenciées et le fait qu'elles s'incarnent sous forme de sous-personnalités. Le processus de fusion-scission de personnes réelles est très courant dans les rêves, donc pourquoi pas (ou alors, je dis n'importe quoi, ce qui est très possible Smile )

Mais, dans ce cas, il ne faudrait pas lister les fonctions mais les représenter sous forme d'un schéma en n dimensions où elles sont interconnectées pour mieux saisir leurs relations.

Concernant le glissement dont tu parles (celui de la fonction auxiliaire qui glisserait de l'attitude de la fonction dominante vers l'attitude opposée), je ne sais pas s'il est présent chez toutes les personnes sous cette forme. De mon côté, je me sentirais plutôt dans un glissement Ni-Ne-Fe que dans un glissement Ni-Fi-Fe, si je devais choisir. D'ailleurs, je me sens capable d'utiliser Ne, même si je n'aime pas du tout agir sur ce mode, alors que je ne me sens pas très douée pour utiliser Fi, qui est une fonction que je rejette violemment (sans vouloir faire de la psy de seconde zone, le fait que ma mère est une Fi-dominante n'y est sans doute pas pour rien, nos relations ayant toujours été un peu difficiles). En d'autres termes, je ne porte aucun jugement sur la fonction Ne, que je trouve noble quand elle est utilisée par d'autres personnes, alors que je ne peux pas m'empêcher de juger négativement la fonction Fi, que je perçois presque comme maléfique.
Tout cela correspondrait effectivement bien à la personnalité opposante et à la figure d'une sorcière Shocked

Quand tu parles d'une lutte chez toi entre Fe et Fi, où places-tu les deux adversaires ? Wink

L'ambiguïté de ce caractère "ambidextre" s'illustre facilement par certains points d'incompatibilité entre les types Jungiens et ceux du MBTI. Par exemple, la plupart des INTJ (Ni-Te) se reconnaitraient sans doute beaucoup plus dans le portrait que Jung fait du type Pensée introvertie, que dans celui de l'intuitif introverti, où en revanche, je ne doute pas que certains INFP puissent se reconnaitre (bien qu'il soit surtout en corrélation avec le type INFJ).

Effectivement, certains INTJ se reconnaîtront davantage dans le portrait Pensée extravertie que dans le portrait Intuitif Introverti ... mais c'est aussi le cas de nombreux INFJ avec le portrait Sentiment extraverti ! Tout simplement parce que, même s'il ne s'agit pas du coeur de la personnalité, il s'agit de la partie visible par les autres, et donc de l'image renvoyée par les autres. On peut donc supposer qu'un INJ, en lisant les différents portraits mis à sa disposition, aura le choix entre un portrait qui correspond à ce qu'il vit intérieurement mais qui peut sembler insaisissable et abstrait (intuitif introverti) et un autre portrait qui correspond bien à son comportement et à l'image qui lui est renvoyée par les autres (pensée ou sentiment extraverti-e). La tentation de choisir le second portrait est grande.
C'est sans doute également le cas chez d'autres introvertis, mais l'insaisissabilité de la fonction Ni aggrave le processus d'identification.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 32
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Sam 14 Jan 2012, 23:03

@Stella a écrit:

Quand tu parles d'une lutte chez toi entre Fe et Fi, où places-tu les deux adversaires ? Wink

Comme je l'ai laissé supposer à plusieurs reprises, je me place bien sûr du côté de (Fi)... (beaucoups de héros de mon enfance incarnaient cette fonction)
En fait, c'est très ambigüe: il y a une certaine définition de (Fe) qui me rebute, et qui en réalité concerne surtout les EFJ corrélés avec l'énnéagramme 2 (comme certains IFJ). C'est le côté collectiviste, fraternel, qui cherche à répondre aux besoins des autres en niant les siens, et qui voudrait faire passer ça pour du désintéressement, alors qu'il s'agit surtout d'un moyen de se faire valoir en se rendant indispensable. D'ailleurs, il suffit de refuser l'aide de ces gens là pour s'attirer leur ressentiment orgueilleux, ou de prendre au mot leur prétendu désintéressement pour ensuite se faire traiter d'ingrat et de profiteurs. Je ne me sens pas trop en phase non plus avec le soucis impérieux de maintenir la cohésion inter-relationnelle (je suis d'avis qu'un climat de chaos peut participer à révéler des arrières plans trop souvent étouffé par nos dispositions rationalisantes). Dans l'essence, je me reconnais nettement plus en (Fi), mais dans les faits, je ne ressemble à aucun IFP de ma connaissance, et mon entourage tombe d'accord sur le fait que mon jugement est extraverti. Selon moi, ça tient du fait que je suis clairement d'un type 4, type dont l'essence s'apparente beaucoup aux propriétés de Fi (individualisme forcené, sens du beau, hypersensibilité narcissique, disposition à la mélancolie...), ce qui fait que chez les INFJ de ce genre, (Fe) est plus à concevoir comme une expression ouverte des valeurs (souvent sur fond de tragédie), et un besoin d'agir sur les autres, ou de les influencer en son sens.

Pour ce qui est de (Ne), c'est une fonction dans laquelle je me perd, par oisiveté le plus souvent. J'aime les fruits que porte cette fonctions lorsqu'elle est solidement compensée par le jugement introverti, mais j'ai du mal avec l'amoralisme et le relativisme sans discernement à laquelle elle conduit faute d'une juste pondération.

@Stella a écrit:

Effectivement, certains INTJ se reconnaîtront davantage dans le portrait Pensée extravertie que dans le portrait Intuitif Introverti ...

Je parlais du type "penseur introverti" tel qu'il est décrit par Jung dans son livre "les types psychologiques" (à commander d'urgence! Very Happy ). Il correspond nettement plus au profil INTJ que celui que Jung dresse des intuitifs introvertis, dans lequel s'invite sans peine les profils INFJ et INFP.



Dernière édition par Exil le Dim 15 Jan 2012, 01:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 39
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Sam 14 Jan 2012, 23:46

Ouppppppssss ! Va falloir que j'apprenne à lire, moi ... Rolling Eyes

... ou était-ce une lecture manquée ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Dim 15 Jan 2012, 02:42

Citation :
Comme je l'ai laissé supposer à plusieurs reprises, je me place bien sûr du côté de (Fi)... (beaucoups de héros de mon enfance incarnaient cette fonction)
En fait, c'est très ambigüe: il y a une certaine définition de (Fe) qui me rebute, et qui en réalité concerne surtout les EFJ corrélés avec l'énnéagramme 2 (comme certains IFJ). C'est le côté collectiviste, fraternel, qui cherche à répondre aux besoins des autres en niant les siens, et qui voudrait faire passer ça pour du désintéressement, alors qu'il s'agit surtout d'un moyen de se faire valoir en se rendant indispensable. D'ailleurs, il suffit de refuser l'aide de ces gens là pour s'attirer leur ressentiment orgueilleux, ou de prendre au mot leur prétendu désintéressement pour ensuite se faire traiter d'ingrat et de profiteurs. Je ne me sens pas trop en phase non plus avec le soucis impérieux de maintenir la cohésion inter-relationnelle (je suis d'avis qu'un climat de chaos peut participer à révéler des arrières plans trop souvent étouffé par nos dispositions rationalisantes). Dans l'essence, je me reconnais nettement plus en (Fi), mais dans les faits, je ne ressemble à aucun IFP de ma connaissance, et mon entourage tombe d'accord sur le fait que mon jugement est extraverti. Selon moi, ça tient du fait que je suis clairement d'un type 4, type dont l'essence s'apparente beaucoup aux propriétés de Fi (individualisme forcené, sens du beau, hypersensibilité narcissique, disposition à la mélancolie...), ce qui fait que chez les INFJ de ce genre, (Fe) est plus à concevoir comme une expression ouverte des valeurs (souvent sur fond de tragédie), et un besoin d'agir sur les autres, ou de les influencer en son sens.

Si je me demandais Exil est il Fe ? je dirais oui , mais à la mode des INFJ , le Fe d'un mec indépendant qui ne se base pas sur des "normes" . Par contre si je devais te placer sur un axe Fe/Fi , je te mettrais aussi côté Fi. Sûrement parcque tu es un romantique qui aime d'une certain façon le contrôle, alors ca fait un drôle d'effet mais la plus part des INFJ sont chelou alors ...

Citation :
Pour ce qui est de (Ne), c'est une fonction dans laquelle je me perd, par oisiveté le plus souvent. J'aime les fruits que porte cette fonctions lorsqu'elle est solidement compensée par le jugement introverti, mais j'ai du mal avec l'amoralisme et le relativisme sans discernement à laquelle elle conduit faute d'une juste pondération.

Oula, tu t'es embrouillé avec un de tes potes ENxP cette semaine ?



Sinon pour les neuneux comme moi qui ont un peu du mal a comprendre les mots compliqués, qu'est ce que donnerai cette théorie dans le cas d'un ENFP. Cela à l'air interessant
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 32
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Dim 15 Jan 2012, 17:54

@segovois a écrit:

Citation :
Pour ce qui est de (Ne), c'est une fonction dans laquelle je me perd, par oisiveté le plus souvent. J'aime les fruits que porte cette fonctions lorsqu'elle est solidement compensée par le jugement introverti, mais j'ai du mal avec l'amoralisme et le relativisme sans discernement à laquelle elle conduit faute d'une juste pondération.

Oula, tu t'es embrouillé avec un de tes potes ENxP cette semaine ?
Tu ne crois pas si bien dire !! Je me suis embrouillé par mail avec une amie ENFP il y quelques jours. Very Happy Mais bon, notre relation est fondé sur un fort mélange d'attraction et de répulsion, de fascination et de réprobation. INJ versus ENP.

@segovois a écrit:

... mais la plus part des INFJ sont chelou alors ...
Ça c'est de la théorie ! :P

@segovois a écrit:

Sinon pour les neuneux comme moi qui ont un peu du mal a comprendre les mots compliqués, qu'est ce que donnerai cette théorie dans le cas d'un ENFP. Cela à l'air interessant
Quel neuneu !? Tu es surtout une incroyable feignasse !
Tu n'as qu'à reprendre ce qu'à écrit Stella au sujet du INTP, et transposer les fonctions:

ENFP
Ne serait un héros
Fi serait un père en conflit perpétuel avec son fils immature Te
Si serait la part féminine non développée (l'anima)
Ni serait une personnalité s'opposant au héros Ne
Fe serait un vieux acariâtre
Ti serait un gnome malfaisant
Se serait un monstre destructeur

Si tu crois que j'vais le faire à ta place !! Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 39
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Dim 15 Jan 2012, 18:26

En fait, c'est très ambigüe: il y a une certaine définition de (Fe) qui me rebute, et qui en réalité concerne surtout les EFJ corrélés avec l'énnéagramme 2 (comme certains IFJ).

Je comprends ton dégoût de cette forme que peut prendre Fe ... et je la partage !
Je pense que peu d'INFJ se reconnaîtront dans cette vision très conformiste de Fe (version chrétienne), qui peut devenir totalement aliénante (version soviétique). En tous cas, personnellement, je rejette très violemment cette fausse générosité qui enferme les individus et nie leur individualité.

Quant à Fi, je ne supporte pas quand elle prend la forme de l'égoïsme, du narcissisme manipulateur, des décisions arbitraires ou de la vengeance aveugle (symptômes de Te en inférieure).
A ce propos, tu mentionnes souvent l'utilisation de la fonction inférieure comme pouvant mener à se comporter comme un autre type que le sien (par exemple, INFP qui se comporterait comme un INTJ). Ce que je constate, c'est que cette utilisation prend souvent une forme sombre et démoniaque qui n'a pas grand chose à voir avec l'utilisation saine d'une fonction dominante ou auxiliaire (ou même tertiaire avec la maturité). C'est une utilisation malade, qui détourne la fonction de sa véritable essence pour la transformer en force destructrice.
Par exemple, un INFP débordé par son ombre Te sera aussi dur que peut l'être un ENTJ, mais ne sera pas aussi juste (Te, quand elle est bien utilisée, vise à critiquer objectivement ; si elle peut blesser, ce n'est pas l'objectif visé) mais prendra plutôt la forme d'une vengeance aveugle visant à anéantir l'autre.
Qu'en penses-tu ?


Dernière édition par Stella le Dim 15 Jan 2012, 20:37, édité 1 fois (Raison : Oui, il fallait bien lire INFP et non INFJ !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 32
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Dim 15 Jan 2012, 19:56

@Stella a écrit:

Par exemple, un INFJ débordé par son ombre Te sera aussi dur que peut l'être un ENTJ, mais ne sera pas aussi juste (Te, quand elle est bien utilisée, vise à critiquer objectivement ; si elle peut blesser, ce n'est pas l'objectif visé) mais prendra plutôt la forme d'une vengeance aveugle visant à anéantir l'autre.
Qu'en penses-tu ?
INFP tu veux dire ...

Le feed back que tu m'offres me laisse bien perplexe...
Tu voudrais me confronter à mes propres incohérences, et m'inviter subrepticement à reconsidérer mon type que tu ne t'y prendrais pas mieux ma chère Stella Smile
J'ai parfaitement conscience du fait que je mets beaucoup de ma propre psychologie dans mon interprétation des INFP, particulièrement quand j'essaye d'entrevoir les manifestations potentielles de (Te) en inférieure, et comment un tendre INFP peut se muer en despote manipulateur, ou comment son sentimentalisme premier peut se corrompre dans une surenchère d'intellectualisation.
Toutes ses interprétations sont fruit de mes intuitions du temps où je cherchais à négocier ma personnalité sous l'angle INFP, et bien que j'ai renoncé à me définir sous cet angle, je continu pourtant à trouver sens dans ces intuitions. Le problème, c'est que je ne rencontre aucuns INFP qui en atteste vraiment, même à un niveau potentiel. Tous me semblent désespérément doux et inoffensifs, incapable de se comporter en NTJ maléfique.
J'en arrive alors à me demander si - à la manière de Freud - je ne fais pas du cas de mon ombre une généralité que je voudrais voir illustré chez les autres pour ne pas avoir à reconnaitre l'étendu de ma névrose, et si en définitif, ça n'est pas moi ce Dark vador !
Dans ces moments de doute, j'aimerais qu'un de mes grands amis accourt, pour me rappeler - comme il le fait si bien - que mon problème tient dans le fait que j'entretiens une rare proximité avec les forces rebelles de mon inconscient, et que j'ai tendance à me confondre avec mon ombre, de telle sorte que je présuppose exagérément de ma noirceur, et que je me rend coupable de ce que je ne suis pas.
Si je me retrouvais embarqué par une milice quelconque en compagnie d'une centaine d'étrangers plus patibulaires les uns que les autres, qu'on nous plaçait dans une grande salle, et qu'un juge nous annonçais que l'un d'entre nous a commis le plus abjecte des crimes, crois moi que je suis de ceux qui, l'espace d'un instant, pourrait envisager de l'avoir fait. Tiens, ça me fait me penser qu'en ça, je rejoins de très près une thématique chère à Camus, INFP ou INFJ suivant les sources.

Les INFJ sont décrit comme des individus singulièrement complexes, aux multiples facettes, ce qui superficiellement ne veut pas dire grand chose (c'est comme de dire que les INF sont authentiques). Alors, si réellement je suis représentatif de ce type, je me demande si cette description ne tient pas du fait qu'étant très en contact avec l'univers polymorphe et ténébreux de l'inconscient, eux même n'ont pas tendance à se vivre comme un miroir brisé, une personnalité parcouru de clair/obscur et pétrit de contradictions qu'ils cherchent continuellement à transcender dans un déploiement de formes nouvelles ...

Bon en ce qui concerne tes observations sur la forme maléfique et dysfonctionnelle que revêt la fonction inférieure en comparaison de cette même fonction lorsqu'elle est en position dominante, c'est un fait des plus exactes.
J'aimerais pouvoir t'en dire plus à ce sujet, mais le problème - donc - c'est que je ne peux m'empêcher de me reconnaitre dans tout ce que tu dis des manifestations de (Fi) qui t'insupportes. Elles m'exaspèrent également, et pourtant, je ne m'y sens pas étranger...



Dernière édition par Exil le Lun 16 Jan 2012, 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Dim 15 Jan 2012, 21:41

Citation :
segovois a écrit:

Citation:
Pour ce qui est de (Ne), c'est une fonction dans laquelle je me perd, par oisiveté le plus souvent. J'aime les fruits que porte cette fonctions lorsqu'elle est solidement compensée par le jugement introverti, mais j'ai du mal avec l'amoralisme et le relativisme sans discernement à laquelle elle conduit faute d'une juste pondération.


Oula, tu t'es embrouillé avec un de tes potes ENxP cette semaine ?

Tu ne crois pas si bien dire !! Je me suis embrouillé par mail avec une amie ENFP il y quelques jours. Very Happy Mais bon, notre relation est fondé sur un fort mélange d'attraction et de répulsion, de fascination et de réprobation. INJ versus ENP.

Bon alors j'attends que tu présentes tes excuses à cette pauvre fonction Ne

Citation :
ENFP
Ne serait un héros
Fi serait un père en conflit perpétuel avec son fils immature Te
Si serait la part féminine non développée (l'anima)
Ni serait une personnalité s'opposant au héros Ne
Fe serait un vieux acariâtre
Ti serait un gnome malfaisant
Se serait un monstre destructeur

Bon ça n'a rien a voir avec le niveau de vos échanges, mais voici à quoi ca me fait penser :
Ne en héro : il sauve le monde grace à son ouverture et à ces nouvelles visions des choses
Conflit du père faisant attention à conserver l'harmonie (Fi) qui empeche le fils Te avec son empressement (imature) de brusquer ou de blesser les autres : c'est ce qui peut se passer dans ma tête
mais l'inverse marcherait aussi : conflit du père Te qui raisonne et structure les délires Fi de son fils (ça se passe aussi dans ma tête)
Si : la part anima oui totalement , en vision féminine par contre ??
Ni pourrait totalement correspondre à mon anti-héro avec son intuition qui déboule de nulle part et sa focalisation qui semble stériile à mon héro
Fe en vieu acariatre : carrement le vois bien la vieille chouette campé sur ces positions ringardes qui emmerde mon héro, mais pas mechamment
Ti en gnome malfaisant : Hihihi oui un petit gnome malin qui fait plein de chose qui me dépasse
Se un monstre destructeur : bha oui, que peut être un ogre à part Se ???

Je trouve que c'est vachement minion comme idée, mais on peut inventer toutes les histoires que l'on veux et les faire coller à la personnalité de n'importe quoi. En tout cas c'est amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 39
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Mar 17 Jan 2012, 20:48

Le feed back que tu m'offres me laisse bien perplexe...

Ça n'était pas mon intention Pleureur

C'est juste que la comparaison entre la fureur vengeresse d'un INFP débordé par son ombre et la dureté objective d'un ENTJ me semblait assez injuste pour ce dernier. Considérer qu'un ENTJ ou un INTJ ressemble à la version maléfique d'un INFP, ce n'est pas rendre justice à la rigueur et l'objectivité que peut apporter l'utilisation de Te.

Mais j'imagine que ce constat pourrait être élargi à d'autres types que l'INFP mué en ENTJ maléfique.

J'ai malheureusement rencontré une INFP débordée par son ombre, même si le doute subsiste sur son type quand on considère son comportement destructeur. A première vue, on pourrait penser qu'il s'agit d'une ENTJ marquée par une utilisation unilatérale de Te. Sa dureté ressemble à celle évoquée par Polk dans un autre message, même si le degré est bien supérieur à celui de Polk. Mais, là où Polk cherche à évincer rapidement ses collègues incompétents pour améliorer son efficacité (quitte à les blesser ou à les humilier), mon ex-chef cherchait à détruire tous ceux qui étaient sur son chemin par tous les moyens possibles (quitte à saboter sa carrière) et en tentant de se faire passer pour une victime bafouée et attaquée.
D'un autre côté, son comportement ressemble en tous points à celui que décrit Marie-France Hirigoyen dans son essai sur le harcèlement moral, et la relation d'emprise psychologique qu'elle décrit correspond en tous points à ce qui s'est passé entre elle et moi (sans oublier que je corresponds plutôt bien au portrait de la victime :| ). Si elle est véritablement une perverse narcissique (je viens de réaliser qu'elle correspond à 27 points sur les 30 communément utilisés pour les détecter), son cas relève de la pathologie, donc utiliser son cas pour illustrer le comportement d'un INFP sous stress n'est peut-être pas si pertinent ...

Edit : J'ai oublié de préciser que son comportement ressemblait étonnamment à celui d'une personne atteinte d'un trouble de la personnalité paranoïaque (au moins 6 des 7 symptômes retenus), tendance que ma mère ISFP a également sans avoir véritablement les symptômes décrits.
Je doute véritablement que tu te reconnaisses dans ces descriptions. D'ailleurs, je ne vois aucune ressemblance, même lointaine entre elle et toi. Mais alors, vraiment aucune ... Si c'était le cas, tu ne reconnaîtrais simplement pas ces tendances en toi-même.

Les INFJ sont décrit comme des individus singulièrement complexes, aux multiples facettes, ce qui superficiellement ne veut pas dire grand chose (c'est comme de dire que les INF sont authentiques). Alors, si réellement je suis représentatif de ce type, je me demande si cette description ne tient pas du fait qu'étant très en contact avec l'univers polymorphe et ténébreux de l'inconscient, eux même n'ont pas tendance à se vivre comme un miroir brisé, une personnalité parcouru de clair/obscur et pétrit de contradictions qu'ils cherchent continuellement à transcender dans un déploiement de formes nouvelles ...

Je ne sais pas si cette tendance est propre aux INFJ (j'ai tendance à penser que tout être humain est complexe et pétri de contradictions), mais je me reconnais complètement dans cette description. Je me sens souvent fragmentée, parcourue de forces opposées qui luttent perpétuellement en moi, tandis que je cherche à rendre cohérent cet amoncellement de contradictions. Comment puis-je être envahie de violentes vagues de misanthropie tout en étant si profondément bienveillante en période calme ? Comment puis-je être si rigide dans certaines situations et si souple dans d'autres ? Comment réconcilier les différentes personnes que je semble être selon les moments ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 39
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Mer 18 Jan 2012, 22:45

Allez, comme segovois, je me prête au jeu et j'imagine ce que pourrait donner la transposition des fonctions en archétypes. Rien de très sérieux mais je trouve l'exercice intéressant et révélateur :o

Ni serait une femme druide profondément bienveillante qui guiderait chacun en lui permettant de trouver seul les réponses à ses questions
Fe serait une mère douce et aimante qui chercherait à protéger sa fille Ti, fragile car trop dure et exigeante avec elle-même
Se serait un séducteur sans scrupules, amateur de jolies filles et de beaux garçons
Ne serait un démocrate cherchant à mener chacun vers la modernité en renonçant à ces pratiques magiques d'un autre âge incarnées par Ni
Fi serait l'épouse narcissique et capricieuse de ce démocrate, se servant de lui pour asseoir sa soif de pouvoir
Te serait le fils du démocrate et de son épouse, assez méprisant et désagréable avec tout le monde
Si serait la masse anonyme pleine de préjugés, prête à lyncher un innocent pour apaiser sa folie destructive

Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Mer 18 Jan 2012, 23:24

Citation :
Ni serait une femme druide profondément bienveillante qui guiderait chacun en lui permettant de trouver seul les réponses à ses questions
Fe serait une mère douce et aimante qui chercherait à protéger sa fille Ti, fragile car trop dure et exigeante avec elle-même
Se serait un séducteur sans scrupules, amateur de jolies filles et de beaux garçons
Ne serait un démocrate cherchant à mener chacun vers la modernité en renonçant à ces pratiques magiques d'un autre âge incarnées par Ni
Fi serait l'épouse narcissique et capricieuse de ce démocrate, se servant de lui pour asseoir sa soif de pouvoir
Te serait le fils du démocrate et de son épouse, assez méprisant et désagréable avec tout le monde
Si serait la masse anonyme pleine de préjugés, prête à lyncher un innocent pour apaiser sa folie destructive

Joli ... j'aime beaucoup !!!
Faut vraiment être INxJ pour avoir envie d'avoir une druidesse en héro ... ca va manquer de punch cette histoire !

Je raconte ton histoire Stella (en supposant que tu sois INFJ) , comme je pourrais l'imaginer pour toi :


Ni serait une bibliothécaire rêvant d'écrire un bouquin mystique qui en une seule et unique idée démelerait tous les problèmes de l'univers
La mère supérieure de la bibliothèque (Fe) s'associerait à cette idée en faisant participer toute la communauté afin que tout le monde soit heureux et pensent comme il faut. En prenant garde à la jeune recrue (Ti) qui vient d'arriver et à sa tendence à tout analyser qui pourrait semer la zizanie dans ce beau projet.
Attention cependant à ce pas se laisser tenter par ce beau client (Se) tellement aventureux et sportif , et qui a déjà vécu tant de chose que cette gentille bibliothécaire n'imagine même pas.

Mais qui est donc ce saltinbanque (Ne) qui vient avec tant d'idées farfelue ne rentrant pas dans le shéma mystique si bien élaborée par nos bibliothéquaires ? il ne faudrait pas qu'ils donnent de drôles d'idées à la foule.
Surtout qu'il est toujours accompagné par son minion chaton (Fi) dont personne ne peut résister à ces yeux mais dont l'égoisme est sans borne.
Et c'est sans compter ses gardes du corps (Te) et (Si) dont l'éfficacité et la rudiesse font trembler d'effroi notre équipe de libraire.
Elles imaginent déjà a un monde de chaos et d'incompréhension dirigé par cette bande de tarés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Mer 18 Jan 2012, 23:39

D'ailleur je viens remarquer, c'est normal que les INFJ aient les fonctions secondaires d'un ENFP ?

c'est peut être pour ca que je vous trouve bizare.
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 32
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Jeu 19 Jan 2012, 12:19

@Stella a écrit:

Je doute véritablement que tu te reconnaisses dans ces descriptions. D'ailleurs, je ne vois aucune ressemblance, même lointaine entre elle et toi. Mais alors, vraiment aucune ... Si c'était le cas, tu ne reconnaîtrais simplement pas ces tendances en toi-même.

Mieux vaut ne pas demander si je me reconnais dans telles ou telles symptômes psychopathologiques, parce que je m'y reconnaitrais forcément - du moins en parti. La possibilité d'être un pervers narcissique m'a d'ailleurs valu une crise morale il y a quelques temps, jusqu'à ce que j'admette l'antinomie qu'il y avait entre le principe même de cette déviance, et la facilité avec laquelle je tends à me rendre coupable de tout et n'importe quoi, y compris des fautes qui ressortent de la responsabilités des autres. Je me demande bien qu'elle est la part de conditionnement Judéo-chrétien et de disposition psychologique naturelle dans cette attitude Christique ?.. considérant que Jésus est communément catalogué INFJ... Rolling Eyes

En tout cas, j'me disais bien qu'il avait quelque chose de traumatique dans ton appréciation hyper-dépréciative de (Fi). Au contraire, moi j'ai sans doute une appréciation trop flatteuse de cette fonction, que j'apparente volontiers à la pureté de l'enfance, à l'altruisme authentique, et à l'héroïsme chevaleresque (Tintin quoi!). Faudrait qu'on partage Wink
Néanmoins, sans sombrer non plus dans la psychiatrie morbide, Jung conforte pas mal de tes observations dans la description qu'il fait du type "sentimental introverti", intégralement décrit sous les traits d'une femme, et qu'il commence par rapprocher du proverbe "il n'est pire eau que l'eau qui dort":
"... la mystérieuse puissance du sentiment intensif se transforme en une banale prétention dominatrice, en vanité, en oppression tyrannique. Il en résulte un type de femme peu estimé à cause de son ambition sans scrupule et de sa cruauté perfide."
Plus loin, quand l'action compensatrice de la pensée infériorisée est trop fortement réprimée, Jung précise : "Le sujet devenu égocentrique éprouve ainsi la puissance et l'importance de l'objet dévalorisé. La conscience commence à sentir "ce que pensent les autres", c'est à dire toutes sortes de vulgarités, aspirations au mal, excitations et intrigues secrètes, ect. Et pour les prévenir, par mesure de précaution, le sujet lui-même commence à intriguer, à soupçonner, épier, combiner. Il est accablé des bruits qui courent et doit faire des efforts désespérés pour transformer, si possible, en supériorité une infériorité menaçante. Des rivalités infinies de nature mystérieuse surgissent et dans ces luttes sans merci on ne recule devant aucun moyen, méchant ou bas ; on abuse même des vertus, simplement pour avoir un atout à jouer. "
Voila qui ne t'aidera pas à te défaire de tes aprioris négatifs Smile , mais ça à le mérite de rejoindre nos impressions respectives sur le potentiel d'expression de (Te) en position inférieure.
Vu son portrait à charge, m'étonnerais pas que Jung ait lui aussi rencontré quelques problèmes avec une ou plusieurs femmes de ce type ...

Ségovois a écrit:

Je raconte ton histoire Stella (en supposant que tu sois INFJ) , comme je pourrais l'imaginer pour toi :
Ni serait une bibliothécaire rêvant d'écrire un bouquin mystique qui en une seule et unique idée démêlerait tous les problèmes de l'univers
La mère supérieure de la bibliothèque (Fe) s'associerait à cette idée en faisant participer toute la communauté afin que tout le monde soit heureux et pensent comme il faut. En prenant garde à la jeune recrue (Ti) qui vient d'arriver et à sa tendence à tout analyser qui pourrait semer la zizanie dans ce beau projet.
Attention cependant à ce pas se laisser tenter par ce beau client (Se) tellement aventureux et sportif , et qui a déjà vécu tant de chose que cette gentille bibliothécaire n'imagine même pas.

Mais qui est donc ce saltinbanque (Ne) qui vient avec tant d'idées farfelue ne rentrant pas dans le schéma mystique si bien élaborée par nos bibliothécaires ? il ne faudrait pas qu'ils donnent de drôles d'idées à la foule.
Surtout qu'il est toujours accompagné par son minion chaton (Fi) dont personne ne peut résister à ces yeux mais dont l'égoisme est sans borne.
Et c'est sans compter ses gardes du corps (Te) et (Si) dont l’efficacité et la rudiesse font trembler d'effroi notre équipe de libraire.
Elles imaginent déjà a un monde de chaos et d'incompréhension dirigé par cette bande de tarés

Excellent ! :P
Voilà, c'est ça que j'apprécie dans (Ne), et c'est pourquoi j'kiff tellement la compagnie de mes amis ENFP.


Ségovois a écrit:

D'ailleur je viens remarquer, c'est normal que les INFJ aient les fonctions secondaires d'un ENFP ?

N'as tu pas remarquer que les deux deux types ont les fonctions dans le même ordre (N ; F ; T ; S), avec en revanche des polarités inverses.
Du coup, il sont à la fois très proche si on considère qu'il sont tout deux des intuitifs dominant avec le feeling en auxiliaire, et très différent si on considère que le rapport du sujet à l'objet est constamment inversé : Ainsi, l'un a une perception objectiviste et divergente (ENFP), l'autre subjectiviste et convergente (INFJ). Le premier est extraverti mais réservé dans l'expression de ses jugements, là où le second est introverti mais expressif et affirmatif à cet endroit. pour ce qui est de la pensée, tu n'auras aucun mal non plus à remarquer que les ENFP visent l’efficacité et la productivité, là où les INFJ tendent vers l'analyse, la définition et la catégorisation.
Du coup, la personnalité secondaire de l'un correspond à celle première de l'autre. J'en atteste parfaitement, puisqu'il m'arrive de me comporter avec la désinvolture d'un ENFP (particulièrement en contexte de voyage, ou face à quelqu'un d’exagérément IxxJ). De la même façon, un de mes potes ENFP (faiblement E) se retrouve facilement dans la posture d'un INFJ lorsqu'il lui faut pondérer un ENFP exagérément extraverti (comme c'est ton cas).

Ah, au fait, puisque manifestement tu adores utiliser ce mot, on écrit "mignon" en Français. Very Happy



Dernière édition par Exil le Jeu 19 Jan 2012, 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Jeu 19 Jan 2012, 13:04

Citation :
Ah, au fait, puisque manifestement tu adores utiliser ce mot, on écrit "mignon" en Français. Very Happy

C'est minion de me corriger Smile
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 39
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Jeu 19 Jan 2012, 21:18

Néanmoins, sans sombrer non plus dans la psychiatrie morbide, Jung conforte pas mal de tes observations dans la description qu'il fait du type "sentimental introverti", intégralement décrit sous les traits d'une femme, et qu'il commence par rapprocher du proverbe "il n'est pire eau que l'eau qui dort":
"... la mystérieuse puissance du sentiment intensif se transforme en une banale prétention dominatrice, en vanité, en oppression tyrannique. Il en résulte un type de femme peu estimé à cause de son ambition sans scrupule et de sa cruauté perfide."
Plus loin, quand l'action compensatrice de la pensée infériorisée est trop fortement réprimée, Jung précise : "Le sujet devenu égocentrique éprouve ainsi la puissance et l'importance de l'objet dévalorisé. La conscience commence à sentir "ce que pensent les autres", c'est à dire toutes sortes de vulgarités, aspirations au mal, excitations et intrigues secrètes, ect. Et pour les prévenir, par mesure de précaution, le sujet lui-même commence à intriguer, à soupçonner, épier, combiner. Il est accablé des bruits qui courent et doit faire des efforts désespérés pour transformer, si possible, en supériorité une infériorité menaçante. Des rivalités infinies de nature mystérieuse surgissent et dans ces luttes sans merci on ne recule devant aucun moyen, méchant ou bas ; on abuse même des vertus, simplement pour avoir un atout à jouer. "


C'est troublant à quel point ce portrait ressemble à mon ex-chef ...

Sans connaître les détails de la biographie de Jung, je partage complètement ton point de vue sur les problèmes qu'il a dû rencontrer avec des femmes de ce type. J'imagine facilement les conséquences terribles d'une relation amoureuse avec une femme correspondant au portrait qu'il en dresse ...

Ce portrait ressemble également à ma mère quand elle traverse ses périodes sombres. Sans pouvoir l'expliquer, alors qu'elle est habituellement plutôt réservée et non-autoritaire, je ressens une forme d'emprise quand je suis en sa compagnie ou à son contact. Je ressens presque toujours une forme de culpabilité qui n'a aucun fondement objectif ou factuel, comme si j'avais commis une faute impardonnable mais que je ne peux pas identifier. C'est un sentiment d'autant plus insaisissable que je parviens pas à le justifier face à des regards extérieurs. Il n'en est pas moins réel.

Ta tendance à te sentir coupable de toutes les fautes commises, y compris par d'autres, est effectivement très éloignée de cette description. As-tu envisagé qu'il s'agisse chez toi d'une forme d'empathie plus proche de Ni/Fe que de Fi/--/Te ? Peut-être ton Fe contrarié par les circonstances extérieures se manifeste-t-il de cette manière christique (comme tu le fais si justement remarquer) qui permet à chacun la rédemption en absorbant les fautes des autres.
Bon, ce que j'écris là semble un peu nébuleux mais ça me semble assez juste.

segovois, j'ai bien ri en lisant ton histoire Very Happy
... et j'adore tes inventions langagières Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Jeu 19 Jan 2012, 21:50

INFP, anges ou démons, quitte ou double...

Sinon je voudrais essayer pour l'INFP pour l'homme (dîtes moi si vous n'êtes pas d'accords)

Fi incarnerait un héros solitaire qui tenterait de sauver l'humanité, mais incompris, il passerait son aventure entre la douleur et la joie

Ne serait le père ouvert à tout et cherchant toujours quelque chose de nouveau pour distraire et égayer son fils Si qui déprime à cause d'expériences douloureuses qu'il n'arrive pas à oublier

Te serait la femme logique, froide et impartiale

Fe incarnerait donc une personnalité connue qui manipulerait l'humanité, en conflit avec le héros Fi

Ni serait un vieux sage égoïste et arrogant qui serait misanthrope par dessus tout

Se serait donc un gnome attiré uniquement par l'appât du gain et les choses matérielles, il serait notamment cleptomane

Ti voudrait tout simplement anéantir toute trace d'humanité par sa logique froide et toute puissante

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 32
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Jeu 19 Jan 2012, 22:15

Ça tourne rond, tu as bien saisi l'ensemble des fonction. Wink

Pour (Te) au féminin, je l'a verrais bien incarnée par lady justice, particulièrement chez les INFP, dont Jeanne D'arc représente parfaitement la synthèse sur cet axe.



Et sinon, tu m'expliquera à l'occasion le rapprochement entre (Se) et cleptomanie, ou comment on peut être à la fois sage et misanthrope ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Jeu 19 Jan 2012, 22:21

@Exil a écrit:


Et sinon, tu m'expliquera à l'occasion le rapprochement entre (Se) et cleptomanie, ou comment on peut être à la fois sage et misanthrope ? Smile

Oh... demande ça à mon intuition Smile
(Se) et cleptomanie, je ne sais pas trop, cela m'évoque un grand attrait du (Se) pour les objets et les richesses en tout genre, sans que lui même ne sache pourquoi il est tant attiré par les biens matériels.

Sage et misanthrope : la sagesse m'évoque la recherche, la quête, voir la connaissance de la vérité, pour moi le vieux serait un sage dans le sens où il a découvert la vérité et qu'il sait que l'humanité n'en fait pas partie, donc misanthrope.

Ce serait donc ici des cas extrèmes :?:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Jeu 19 Jan 2012, 22:53

Chui dégouté, un petit INFP de 18 ans comprend mieu les fonctions que moi .... (et bravo pour tes explication sur Se et le sage ! j'aurais pas mieux répondu)


Stella à dit :

Citation :
C'est troublant à quel point ce portrait ressemble à mon ex-chef ...

Sans connaître les détails de la biographie de Jung, je partage complètement ton point de vue sur les problèmes qu'il a dû rencontrer avec des femmes de ce type. J'imagine facilement les conséquences terribles d'une relation amoureuse avec une femme correspondant au portrait qu'il en dresse ...

Ce portrait ressemble également à ma mère quand elle traverse ses périodes sombres. Sans pouvoir l'expliquer, alors qu'elle est habituellement plutôt réservée et non-autoritaire, je ressens une forme d'emprise quand je suis en sa compagnie ou à son contact. Je ressens presque toujours une forme de culpabilité qui n'a aucun fondement objectif ou factuel, comme si j'avais commis une faute impardonnable mais que je ne peux pas identifier. C'est un sentiment d'autant plus insaisissable que je parviens pas à le justifier face à des regards extérieurs. Il n'en est pas moins réel.

Ta tendance à te sentir coupable de toutes les fautes commises, y compris par d'autres, est effectivement très éloignée de cette description. As-tu envisagé qu'il s'agisse chez toi d'une forme d'empathie plus proche de Ni/Fe que de Fi/--/Te ? Peut-être ton Fe contrarié par les circonstances extérieures se manifeste-t-il de cette manière christique (comme tu le fais si justement remarquer) qui permet à chacun la rédemption en absorbant les fautes des autres.
Bon, ce que j'écris là semble un peu nébuleux mais ça me semble assez juste.

Non mais ... ça me saute aux yeux maintenant, Stella ce Fe contrarié ne s'appliquerait pas également à toi ? plus j'y pense et plus je pense que tu es en fait réellement INFJ , j'avais tord.


Exil à écrit :
Citation :

N'as tu pas remarquer que les deux deux types ont les fonctions dans le même ordre (N ; F ; T ; S), avec en revanche des polarités inverses.
Du coup, il sont à la fois très proche si on considère qu'il sont tout deux des intuitifs dominant avec le feeling en auxiliaire, et très différent si on considère que le rapport du sujet à l'objet est constamment inversé : Ainsi, l'un a une perception objectiviste et divergente (ENFP), l'autre subjectiviste et convergente (INFJ). Le premier est extraverti mais réservé dans l'expression de ses jugements, là où le second est introverti mais expressif et affirmatif à cet endroit. pour ce qui est de la pensée, tu n'auras aucun mal non plus à remarquer que les ENFP visent l’efficacité et la productivité, là où les INFJ tendent vers l'analyse, la définition et la catégorisation.
Du coup, la personnalité secondaire de l'un correspond à celle première de l'autre. J'en atteste parfaitement, puisqu'il m'arrive de me comporter avec la désinvolture d'un ENFP (particulièrement en contexte de voyage, ou face à quelqu'un d’exagérément IxxJ). De la même façon, un de mes potes ENFP (faiblement E) se retrouve facilement dans la posture d'un INFJ lorsqu'il lui faut pondérer un ENFP exagérément extraverti (comme c'est ton cas).

En plein dans le mile (comme d'hab ca m'enerve) pour le premier paragraphe. Par contre c'est quoi une personnalité secondaire ? Perso je peux me comporter comme d'autres type mais jamais je pense comme un INFJ (je suis trop EP)
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 39
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Dim 22 Jan 2012, 19:51

ChasingStarlight, pas mal ta version :o

Ce qui est intéressant, dans cet exercice qui n'a rien de sérieux, c'est de voir comment une fonction peut s'incarner de manière très différente selon la personne qui l'imagine. J'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Lun 22 Déc 2014, 23:02

Je déterre ce sujet passionnant en essayant de refaire les archétypes de mes fonctions et en étayant plus ma pensée :

Fi : Un personnage entre Lucifer et Prométhée, qui détient une sorte de réponse mais que personne d'autre que lui ne peut entendre. Il est persuadé qu'il peut apporter la lumière mais dans la forme cela ressemble aux ténèbres. Il est seul de par sa nature.

Ne/Si : Le père a eu un passé de vagabond, et bien qu'ayant tiré quelque chose de ses erreurs, il n'a pu donner un cadre familial assez fort à son fils qui reste cantonné dans ce qu'il a appris, c'est à dire la peur de tout, la prudence à outrance et l'évitement. Le père est aventureux et entreprenant, le fils est cloitré et figé. Le père est Hermés et le fils est Hadès ou Anubis.

Te : Femme guerrière ou de justice (une sorte d'Athéna) qui a peu confiance envers les hommes, les considérant comme faible. C'est une espèce de castratrice qui a oublié sa féminité depuis déjà bien longtemps. Je considérais mon anima différemment mais ici ça semble coller..

Fe : Femme avec des talents d'orateur exceptionnels, mais qui se laisse peu guider par sa vérité propre. Grand leader, avec un charisme impressionnant, elle est cependant très influençable et se laisse facilement berner par le personnage démoniaque. Une espèce d'Aphrodite.

Ni : Une sorte de Zoga :B . Vieil individu qui détient beaucoup de réponses mais qui n'a jamais cherché à influencer quoi que ce soit, il vit loin de tout. Il ne croit en rien, si ce n'est qu'il a raison de croire en rien. Il est complètement improductif et il est piégé dans sa prison mentale, il en est complètement inconscient.

Se : Baroudeur sans foi ni loi. Une espèce d'individu qui ne se pose d'autres questions que ce qu'il va manger, qui il va arnaquer, et la disquette qu'il va sortir à la prochaine fille qui lui passe sous le nez. Il n'a pas d'âme et vit selon ses instincts, il est très méprisable pour le héros Fi. Un dyonisiaque bien extrémiste.

Ti : Grand manipulateur avec des tendances psychopathes. Il manipule facilement les autres en cachant ses idées et en en disant d'autres. Il mène les autres vers le néant en leur faisant croire l'inverse. Il a la compulsion de vouloir tout délier indirectement. De tout dissoudre, de provoquer, de détruire. Il n'a foi en rien et il est obnubilé par cette obsession. Il est inconscient du pourquoi de ses motivations. Une sorte de Satan trismégiste ou de Loki.




Une question me taraude cependant : Il y a chez moi un archétype qui m'obsède de façon malsaine et provoque chez moi moultes réactions de rancoeur ou de souffrance. C'est celui de la vierge qui, nue, danse devant le diable et qui pense qu'il est bon. Alors soit elle pense qu'il est bon, soit elle est dans le fond masochiste et cherche à être dominée. Je ne sais pas à quelle fonction relier ceci, peut être à Te qui martyrise Fi ? Si ?

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes Mar 23 Déc 2014, 10:18

Ni --> Perceval de Kamelot, Mortimer du disque monde. Bon je sais que la majorité des gens voient ces personnages comme des losers, ..., et bien moi, je trouve que tous les autres sont des losers comparés à Eux, Eux vivent leurs pensées sans juger qui que ce soit, ils ont une foi infaillible en l'avenir et les Autres.

Fe/Ti --> Ca me fait chier de voir Fe comme un père (il y a des raisons objectives derrieres), je lui donne plutot une incarnation féminine donc comme ma mère, je dirais meme comme une fée. Ti est clairement un branleur de premier ordre, ces interventions se font souvent à contre-sens, il est là où on l'attend pas. Les deux s'accordent parfaitement (bon, j'avoue que certaine fois, il y a un qui se mets à courrir, pendant que l'autre prends un casse dalle, ou pars pisser)

Se --> Euh, un Dragon rouge. Il est souvent imprévisible, j'apprends à le controler, mais bon, faut avouer qu'on a cramé quelques villages à l'insu de notre plein gré.

Ne --> bon là ça va piquer, mais c'est ma femme. Je l'aime, hein, mais dès fois elle me saoule à voir tous les problèmes, toutes les possibilités, alors que moi je vois des solutions, et des certitudes.

Fi --> Le vieux grincheux colle parfaitement. Le rabat joie, aussi.

Te --> Je n'y vois pas de gnome ni de fripon. Je vois plutot comme un mec en costard, genre men in black, qui n'a qu'une seule fonction etre le gardien de la pensée unique. Dès fois, j'ai bien envie de lui faire bouffer ces dents.

Si --> Démoniaque n'est pas trop le mot, c'est la source du mal, le passé. Comme une ombre qui hante mes pires cauchemars. C'est cette personalité qui masque mes réves et du coups mes cauchemars aussi, un mal pour un bien Wink

@Chase a écrit:

Une question me taraude cependant : Il y a chez moi un archétype qui m'obsède de façon malsaine et provoque chez moi moultes réactions de rancoeur ou de souffrance. C'est celui de la vierge qui, nue, danse devant le diable et qui pense qu'il est bon. Alors soit elle pense qu'il est bon, soit elle est dans le fond masochiste et cherche à être dominée. Je ne sais pas à quelle fonction relier ceci, peut être à Te qui martyrise Fi ? Si ?
Simple conseil :
Essayes de savoir ce qu'incarne le diable plutot que la vierge ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Fonctions et archétypes

Revenir en haut Aller en bas
 

Fonctions et archétypes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Test : quel archétype êtes....
» 7 DÉESSES GRECQUES, 7 MODÈLES
» [kabbale] Les 4 mondes
» La bible dévoilée : les révélations de l'archéologie
» Les types de crudivorisme / L'alimentation vivante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-