Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Travail sur sa fonction inférieure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Travail sur sa fonction inférieure Dim 20 Sep 2015, 12:43

Une question pour ouvrir au débat et aux propositions…

Comment estimez-vous pouvoir "travailler" votre fonction inférieure pour que ses effets "talon d'Achille" soient moins forts, pour l'améliorer ? Frontalement, en la contournant? En avez-vous déjà fait l'expérience, et avec quels résultats? Avez-vous connaissance de propositions soutenues par des théories?
Revenir en haut Aller en bas
Luna
Avocate ISFP du Diable
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1529

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Dim 20 Sep 2015, 13:20

Pour moi, par rapport à mon fonctionnement, il me faut rentrer dans la logique de mes fonctions inférieures pour les développer. Ca doit se faire plus où moins naturellement.

Alors que consciemment, lorsque je cherche à développer mes fonctions inférieures, je reste en surface, je ne rentre pas dans la logique du fonctionnement.

Par exemple, si je cherche à être logique et structuré dans un raisonnement, si je cherche à l'être consciemment, ça le sera de la manière dont je perçois un raisonnement logique et structuré, à partir de ma vision Fi. Et ça restera superficiel, je ne serais pas réellement dans le raisonnement purement logique.

Pour moi, il faut simplement aborder la même vision que les fonctions que l'on cherche à développer, et pas se dire par exemple, je vais développer mon Te en jouant à des jeux de stratégies ou en essayant d'être structuré, il ne faut pas se dire non plus, je vais développer mon Fi, en regardant des comédies romantiques ou en essayant de me mettre à la place des autres, car pour moi, à partir de là, on met de la distance dans ce que l'on va faire. On'a du recul sur ce que l'on est entrain de faire, alors qu'il faut rentrer pleinement dans le fonctionnement que l'on cherche à développer.

Si tu cherche à développer ton Fe par exemple, si tu es naturellement rentrer dans ce fonctionnement, tu n'aura pas besoin de te demander ce qu'il faut que tu fasse, pour que ce soit "Fe", ca se fera naturellement.

Sinon pour moi, pour rentrer dans un fonctionnement autre que le miens, ça commence par l'empathie, après je ne sais pas si c'est par rapport à mon type et si il existe d'autre méthode.


Dernière édition par Luna le Dim 20 Sep 2015, 15:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1700

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Dim 20 Sep 2015, 13:38

Yep je suis assez d'accord avec Luna. Si on essaie de développer sa fonction inf de façon consciente on va forcément employer un autre biais en ayant l'impression de l'utiliser. Par exemple, si je me dis que je dois développer mon Si, surtout dans mon travail je vais faire exprès d'être plus attentive à mon environnement, à l'instant présent, à être plus attentive aux détails et aux "habitudes" que j'aurais dû développer. En fait, avec du recul, je m'aperçois que j'emploierai plus un Ti qui m'aide à organiser les taches de façon logique... Et je pète toujours une durite à la moindre sensation physique désagréable qui me distrairait. J'ai toujours une monumentale envie de fuir toute tâche répétitive. J'ai toujours la même envie fantastique de me téléporter ailleurs, n'importe où où ma pensée serait libre et mon attention dégagée de toute préoccupation. Donc non, je n'ai toujours pas développé ce foutu Si de façon stable.

C'est le retour d'élastique... Finalement, cette fonction inférieure, quelques soient le nom et le concept qu'on lui accole, reste le plus gros enjeux de notre conscience. Alors plutôt que chercher à la développer en tant qu'outil, pourquoi ne pas intégrer ces retours d'élastiques comme faisant partie de notre personnalité? Je sais que j'enrage comme un chien en chaîne à un moment donné mais j'essaie de jouer avec la chaîne au lieu de me battre contre. Voilà c'est moi c'est tout. Autant faire avec et tenter d'incorporer ça dans ma façon de travailler. J'affirme à mes chefs "je veux varier les tâches" - certains me laissent vagabonder à faire ce que je veux (et vu que je me sens sous pression, j'ai une capacité de travail assez impressionnante et on est tous gagnant ) et d'autres me donnent un challenge à réaliser dans la journée et font le point après avec moi (cf précédente parenthèse).

Enfin c'est comme ça que je vois les choses. Cette façon de prendre la chose marche bien dans mon cas. Si tu manques de "Fe" - demande toi comment ça s'exprime concrètement, ce qui te bloque en fait, ce toi tu juges comme difficile à gérer. Considère le comme faisant partie de ta personnalité et trouve des biais pour améliorer ta personnalité, pour jouer avec cet état de fait pour améliorer les choses de façon globale et pas juste pour améliorer ton usage du Fe. On est bien plus fort pour tricher avec soi-même que pour travailler à fond sur un problème et je pense que là c'est le gros piège.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klay
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 29
Lieu : Paris
Emploi : Éduc Spé
Inscription : 09/08/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Dim 20 Sep 2015, 18:00

Citation :

Comment estimez-vous pouvoir "travailler" votre fonction inférieure pour que ses effets "talon d'Achille" soient moins forts, pour l'améliorer ? Frontalement, en la contournant? En avez-vous déjà fait l'expérience, et avec quels résultats?

Frontalement ^^ Je crois que pour moi c'est assez lié aux responsabilités, surtout au travail.
Depuis 8 ans je taff tous les étés dans l'animation (principalement des colo, souvent avec des handicapés). Du coup à chaque fois je me retrouve +/- un mois dans une situation ou je dois impérativement:
- Faire preuve d'un minimum d'autorité au sein du groupe (mineurs dont je suis responsable). Ça à été un énorme travail pour moi car ce rôle m'est tout sauf évident.
- Faire preuve d'organisation et de rigueur, notamment pour les horaires/plannings (par exemple les colo handicap où tous les gamins sont sous traitements 3x/jour avec la posologie etc...) Très peu évident aussi pour moi qui ne demande qu'a 'go with the flow' et improviser au dernier moment.
- Me focaliser et être attentifs aux détails extérieurs: faire attention aux affaires, a l’hygiène et mille autres choses qu'il faut surveiller quand on s'occupe d'enfants très peu autonomes, etc...

Je ne suis pas encore très familier avec le mbti mais je crois bien (corrigez moi si je me trompe) que tous ces aspects du travail nécessitent de faire appel a ma fonction inférieure ( Te ). En tout cas, j'avai depuis longtemps remarqué que tout ça m'était très peu 'instinctif', comparé à d'autres, et que j'avais intérêt a y faire d'autant plus attention, à bosser dessus. D'autre part, j'avais aussi remarqué que ces périodes de +/- 1 mois pendant lesquelles je me confronte de plein fouet et travaille sur mes talons d’Achille sont toujours très épanouissantes et satisfaisantes (Pour ça que j'ai continué de mes 18 à 26 ans ^^)
Sans ce cadre ( professionnel / responsabilité de la vie des jeunes dont il faut s'occuper...) je pense que c'est plus compliqué pour moi. Du coup c'est la méthode que j'utilise: je me met dans un contexte où j'ai plus vraiment le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rockman
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 29
Lieu : Ici
Emploi : Healer psychique
Inscription : 27/08/2015
Messages : 230

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Ven 25 Sep 2015, 06:21

.

_______________________________________
Le Chat a écrit:
Une fille mérite 3 claques ou s'ignore, une femme se respecte.

Corneille a écrit:
Je suis jeune il est vrai; Mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années


Dernière édition par Rockman le Mar 08 Aoû 2017, 09:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 31
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Ven 25 Sep 2015, 07:30

Je ne suis pas exactement sure que mes fonctions inférieures selon le MBTI soient vraiment mes fonctions inférieures. J'ai des valeurs, par exemple. Très peu, mais très fortes.

Par contre, j'ai clairement des difficultés avec certaines choses, comme :
  • être régulière dans quelque chose (j'ai du mal avec la répétition)
  • prendre soin de moi même (tendance à négliger mes besoins physiologiques quand je suis focalisée sur qqchose... ou juste par défaut)
  • les convensions sociales, l'image publique, communiquer et faire avec des gens "faux" ou de mauvaise foi (j'en ai rien à faire, mais c'est parfois malheureusement indispensable).


Donc, quand quelque chose finit par me poser trop problème, je travailles directement dessus. Par exemple, j'ai une sonnerie pour me rappeler qu'il est l'h de dormir (que j'ecoutes rarement), et une petite feuille avec les activités à faire quotidiennement pour en suivre l'évolution, et me les rappeler. Je sais que je vais devoir me décider à aller m'acheter une série de tailleurs. Et un fer à repasser Pendu .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 31
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Ven 25 Sep 2015, 07:32

Rockman a écrit:
Perso ça s'est fait naturellement. C'est le fait d’avoir trouvé ma moitié qui a développé mes fonctions tertiaires et inférieures.
Par contre pour l'inférieure ça reste limité, je me cogne toujours partout (Se inférieure)

Comment le fait d'avori rencontre ta moitie t'a aide a developper tes fonctions infereieures ? Developpes stp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Ven 25 Sep 2015, 08:09

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 02:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rockman
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 29
Lieu : Ici
Emploi : Healer psychique
Inscription : 27/08/2015
Messages : 230

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Ven 25 Sep 2015, 14:17

.

_______________________________________
Le Chat a écrit:
Une fille mérite 3 claques ou s'ignore, une femme se respecte.

Corneille a écrit:
Je suis jeune il est vrai; Mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années


Dernière édition par Rockman le Mar 08 Aoû 2017, 09:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Mar 29 Sep 2015, 17:50

Intéressantes réponses Very Happy

C'est vrai que quand on a la "chance" de partager la vie de quelqu'un pour qui notre fonction inférieure n'est pas un handicap, ça peut être un moteur de compromis (ou pour le même prix l'occasion de se sentir "forcé de").
L'utilisation intensive par obligation, je crois que c'est faisable à petite dose. Je crois que je tiendrais fort peu de temps. En revanche, pour les fonctions miroir, ça me semble plus facile (j'étais INTJ dans le monde scolaire et laboral, Ni-Te sont à ma portée, même si ça a tendance à me gaver).

Et en relisant mon message de départ, je me demande "mais pourquoi cette formulation?"... Améliorer sa fonction inférieure, c'est déjà en quelque sorte un parti pris, une décision d'agir dessus au lieu de justement laisser couler.

Je repense notamment à ce billet du blog de Maaarine, pour qui (en grossissant le trait à la truelle) "travailler" sa fonction inférieure reviendrait à apprendre à voler, pour un poisson.

C'est une position qui m'a fait pas mal réfléchir cet été. En me penchant sur mon cas, je me suis rendu compte qu'étudier le MBTI était un peu ma "Ti-way" de pallier à mon Fe-inf. Je prenais les remarques des autres très à coeur, je me sentais attaquée personnellement par certains de leurs comportements. Maintenant que je cerne mieux le fonctionnement des différents types, je parviens à faire la part des choses. Ti saved my Fe. Grosso modo.
Mais j'ai aussi vécu une expérience un peu particulière, qui a mis mon Fe sur des montagnes russes. Visite de Lourdes (en plan touristique, pas d'intention mystique derrière). J'ai ressenti sur l'esplanade et dans la basilique une grosse bouffée d'émotion. Pas la mienne, celle des autres, tous ceux qui étaient venus là, eux, avec plus de ferveur que de petite monnaie pour acheter des bouteilles d'eau en plastique à l'effigie de la vierge. Ça m'a submergée, je me suis sentie envahie et c'était très inconfortable, mais étrangement, très agréable aussi. J'ai décidé de ne pas prendre mes jambes à mon cou, je suis restée en essayant de ne pas trop avoir de prise sur cette bouffée, de me "laisser traverser". Je n'ai pas tenu très longtemps, et j'ai eu besoin de digérer l'expérience (probablement de la passer par le filtre Ti aussi) avant de m'exprimer dessus.

Aussi une sorte d'élastique, donc...
Revenir en haut Aller en bas
hard
Scribouillard du Ne
avatar

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 23
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 736

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Sam 03 Oct 2015, 17:18

Tout d'abord, je te félicite mallollo de vouloir travailler ta fonction inférieure. Ca démontre une volonté d'amélioration et travail sur soi qui est je pense une bonne chose.
Cependant, attention à ne pas focaliser tes efforts uniquement sur des points liés au MBTI (entend, le développement de la tertiaire et de l'inférieure). Car si ce dernier est un modèle assez pratique, il n'en reste pas moins un modèle, avec donc ses biais propres.

Après ce petit disclaimer, je vais tenter d'apporter des éléments de réponse à ta question. Smile

J'aime bien l'idée de Sylphira de prendre son parti de l'inférieure. Notamment parce que j'utilise la même technique pour me forcer à faire des choses. (je me dis que quelque chose est trop dur pour moi, avant de laisser mon arrogance me mettre en branle) Après, je continue à penser que c'est une astuce temporaire plutôt qu'un moyen d'évolution. Notamment parce que cela a tendance parfois à exacerber les comportements de l'inférieure. (pour reprendre ton exemple Sylph, je suppose que le fait que tes patrons aillent dans le sens de ton peu de Si ne t'aide pas particulièrement à le développer)
Donc je dis oui, mais je dis méfiance.

Les deux autres solutions qui sont proposées sont de se forcer (mais comme tu le fais remarquer mallollo, ce peut-être dur à supporter et résulter plutôt en frustration qu'en résultat) et l'empathie.
Parce que Luna a un point tout à fait correct, je pense, qui est de remarquer que nos autres fonctions (et notamment la dominante) biaisent et colorent notre perception. Comme le disait Exil, les interventions de l'inférieure vont contre l'égo, et donc sont ressenties comme profondément négatives. Pour moi, l'intérêt de l'empathie ici est de remarquer que ce que tu perçois comme ton inférieure n'est pas la fonction intrinsèque, mais ta vision de celle-çi. Et que si tu es capable d'observer les autres et de te rendre compte qu'il sont les personnages principaux de leur propre histoire (et pas des intervenants dans la tienne), tu pourras voir comment s'exprime ton inférieure chez eux, en mettant tes biais de côté.
Je pense que c'est une étape préalable indispensable.

Ensuite, la manière dont tu vas exercer cette fonction dépend de ta personnalité. Je sais que je suis trop "indépendant d'esprit" pour que le fait de me forcer à cause des conditions extérieures marche vraiment. Il faut véritablement que cela vienne de moi. Reste que la réponse est probablement différente pour chacun, un mélange interpénétré de l'approche "choix" et de l'approche "obligation".

Voila. Je ne sais pas si je t'ai vraiment aidé, mais je crois au moins avoir exprimé mon point de vue.
C'est déjà ça.



_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Sam 10 Oct 2015, 16:43

hard a écrit:

Tout d'abord, je te félicite mallollo de vouloir travailler ta fonction inférieure. Ca démontre une volonté d'amélioration et travail sur soi qui est je pense une bonne chose.
Merci hard, pour ta réponse et tes félicitations que je suis très loin d'être sûre de mériter... puisque je n'ai pas pris la décision de travailler ma fonction inférieure (mes messages précédents en donnent-ils vraiment l'impression?). J'ai des difficultés avec le concept d'amélioration, je cherche surtout à être en phase avec moi et avec les autres, sans trop de douleur d'un côté et de l'autre. Si m'"améliorer" doit trop m'éloigner de ce que je suis, je n'en veux pas... d'autres que moi feront d'excellents "perfect people".

hard a écrit:
Cependant, attention à ne pas focaliser tes efforts uniquement sur des points liés au MBTI (entend, le développement de la tertiaire et de l'inférieure)
Sûr! Le MBTI n'est qu'une pièce du puzzle, j'en suis bien consciente. Je ne parle que du MBTI ici (parfois de l'ennéa, puisque tout le monde en semble familier également) parce que c'est un forum spécifique mais le travail que je fais sur moi depuis plusieurs mois est bien plus large.

hard a écrit:
Pour moi, l'intérêt de l'empathie ici est de remarquer que ce que tu perçois comme ton inférieure n'est pas la fonction intrinsèque, mais ta vision de celle-çi. Et que si tu es capable d'observer les autres et de te rendre compte qu'il sont les personnages principaux de leur propre histoire (et pas des intervenants dans la tienne), tu pourras voir comment s'exprime ton inférieure chez eux, en mettant tes biais de côté.
Je comprends en partie ce que tu dis ici, mais je ne suis pas sûre de tout saisir. Ce dont je suis bien consciente, c'est le fait que chacun voit les autres comme des personnages de sa propre histoire, tout en étant un des personnages de la leur, et que chaque histoire personnelle est colorée des interactions de ses fonctions. Là, OK. Est-ce que tu pourrais m'éclairer un peu plus à partir de ta première phrase?

Merci en tous cas pour ta réponse!
Revenir en haut Aller en bas
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 31
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Dim 11 Oct 2015, 02:05

Améliorer tes fonctions signifie grandir, t'étendre, te développer. Ça ne suppose pas de "t'éloigner de ce que tu es", juste d'augmenter tes savoirs faire et être. Par exemple, en temps que gauchère, je suis AUSSI capable d'écrire de la main droite. Je n'en suis pas moins gauchère. Je suis juste une gauchère pas manchotte avec sa main droite, même si je reste plus habile de la main gauche. Quand tu apprends une seconde langue ou que tu t'investis dans une discipline, c'est pareil : tu enrichis tes conaissances, tu ne perds pas les précédentes. Et éventuellement, elles se combinent ensemble ce qui peut donner des résultats inobtenables avec juste les nouvelles ou les anciennes conaissances. Donc : vive le développement des fonctions non développées.

PS : en tant que NP tres marquee pour ces deux lettres, il est assez difficile pour moi de faire des choses qui semblent évidentes comme penser a payer les factures, se conformer au code vestimentaire, ne pas oublier les dates d'anniversaire, et bien sûr vider la poubelle avant que de nouvelles formes de vie y inventent la fibre optique. Mais c'est pratique que ce soit fait quand même, ça évite les agios, les bourdes sociales et ça libère l'espace. Conclusion : on me fout plus la paix si mes S et J sont au moins un tit peu développes, et je peux me consacrer aux choses intéressantes en étant tranquille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Dim 11 Oct 2015, 15:34

Citation :
se conformer au code vestimentaire
quel code vestimentaire ?


d'accord avec le reste sinon.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Dim 11 Oct 2015, 20:12

mallollo a écrit:
Une question pour ouvrir au débat et aux propositions…

Comment estimez-vous pouvoir "travailler" votre fonction inférieure pour que ses effets "talon d'Achille" soient moins forts, pour l'améliorer ? Frontalement, en la contournant? En avez-vous déjà fait l'expérience, et avec quels résultats? Avez-vous connaissance de propositions soutenues par des théories?

Je pense que l'important est de comprendre ce qui ne va pas avec la fonction inférieur, en prendre conscience pour minimiser les effets négatifs. Si elle est "un talon d'Achille", inutile de l'exposer trop souvent.

La maîtrisée n'est pas possible selon la théorie. Mais elle peut alors rendre service à la fonction dominante en lui opposant une dynamique inversée mais une attitude identique.

Dans mon cas, l'hypersensibilité que je ressens est purement un jeu de l'esprit. Ce n'est pas qu'il y a tant à ressentir (sensation) mais que le peux que je ressens prend des trop grandes proportions. Il conviens dans mon cas de faire la part des choses entre ce qui m'appartient vraiment ou ce que j'imagine. Ce qui est étrange, c'est que c'est au travers de la fonction tertiaire que je peux faire ce tri de manière efficace.

Toujours dans mon cas, la perception que je me fais du monde en passe par la réel sensation de ce qui m'entour de manière inconscient. Avec l'expérience, je me rends compte que mon imagination perceptive en passe toujours par une perception réel (prise de conscience). Plus j'accorde de l'importance à cette réalité et plus ma perception de la réalité n'occasionne de stress inutile, de peurs irraisonnées.

La pleine conscience est un outil dans mon cas.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 31
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Lun 12 Oct 2015, 12:59

Lauterwasser a écrit:
Citation :
se conformer au code vestimentaire
quel code vestimentaire ?


d'accord avec le reste sinon.

A mon boulot, il faut porter des "tenues de bureau". Traduire : costume, tailleur, chemises, veste en l'intérieur. Surtout pour moi qui suis une femme et qui vais manager des gens. Je n'en vois pas exactement l'intérêt pour faire de la recherche... Mais ça a l'air de les perturber sinon. Je suis dans un environnement très très gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Lun 12 Oct 2015, 15:13

Bidule a écrit:
Améliorer tes fonctions signifie grandir, t'étendre, te développer. Ça ne suppose pas de "t'éloigner de ce que tu es", juste d'augmenter tes savoirs faire et être.
C'est effectivement une façon de voir les choses.

De mon côté, j'ai une relation particulière avec mon Fe-inf. Concrètement, ça tiendrait à mon aile 4 de l'ennéagramme, et à mon orientation avant tout sexuelle. Cette relation avec mon Fe-inf, on pourrait la comparer à de la passion, de l'amour-haine, un couple qui se déchire au moins autant qu'il s'aime. Mon Fe-inf m'en fait voir des vertes et des pas mûres parfois, mais j'aime les montagnes russes qu'il me fait ressentir, au fond.
Ne pas (trop) contrôler ce Fe, c'est un peu ma porte de secours vers le lâcher-prise, le laisser-aller. Si je me mets à améliorer mon Fe, je perds ça.

Et en ce qui concerne l'exemple bateau du Fe en fonction ("un proche qui chercherait la consolation auprès de moi, et ma réaction face à cette demande"). De un, mes proches savent comment je suis - une quiche quant à l'expression physique de ma compassion. Celui qui viendrait chercher chez moi du réconfort au sens commun du terme (le serrer contre moi? que je lui dise que ça va passer? je ne sais même pas, je n'ai jamais fait illusion...) sait d'avance qu'il ne trouveras pas cela chez moi. Je laisse aux autres l'expertise du domaine. Moi, je peux leur changer les idées (grâce à mon humour tordu) et jeter avec eux un oeil sur la situation, s'ils veulent un avis extérieur. Mais puisque ce sont des supposés proches, ils ne s'en offusquent pas, parce qu'ils savent que je suis un peu *there there*

Lunaire a écrit:
La pleine conscience est un outil dans mon cas.
Très intéressant. C'est vrai que mes moments Fe agréables le sont quand je décide de les "regarder passer" en pleine conscience. Belle piste...
Revenir en haut Aller en bas
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 31
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Dim 18 Oct 2015, 10:53

Pourquoi "améliorer" ton Fe reviendrait pour toi à "plus le contrôler" ? Que mets tu dans ton Fe stp ? J'ai compris que tu mets le fait de ne pas savoir réconforter dans un "défaut" de Fe. Je ne vois pas nécessairement les choses de la même façon : quand ça va mal, j'ai horreur qu'on me sorte des banalités fausses ou incertaines du genre "ça va passer".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Dim 18 Oct 2015, 11:59

Bidule a écrit:
Pourquoi "améliorer" ton Fe reviendrait pour toi à "plus le contrôler" ? Que mets tu dans ton Fe stp ? J'ai compris que tu mets le fait de ne pas savoir réconforter dans un "défaut" de Fe. Je ne vois pas  nécessairement les choses de la même façon : quand ça va mal, j'ai horreur qu'on me sorte des banalités fausses ou incertaines du genre "ça va passer".

Bidule, je te retourne la question dans l'autre sens... si améliorer son Fe n'est pas apprendre à le contrôler*, qu'est-ce, selon toi?
L'autre orientation que je vois par rapport à la gestion du Fe-inf, c'est le "lâcher-prise", le "laisser-glisser", comme déjà dit supra, mais il ne s'agirait pas d'une amélioration directe du Fe, davantage d'un effacement d'un Ti prépotent, pour laisser un peu de place à un Fe réprimé.

Dans le Fe (d'un INTP), je mets tout ce qui est gestion des émotions (internes, et nées de contacts avec l'extérieur). Mon exemple était volontairement restrictif, il s'agit de la partie émergée de l'iceberg émotionnel de l'INTP.
Evidemment qu'en tant qu'INTP, tu ne supportes pas les consolations tissées de banalités (il est d'ailleurs très probable que tu n'ailles pas chercher de consolation auprès des autres, tu vas chercher des explications en/par toi-même). Mais c'est le genre d'attitudes attendues par d'autres types, qui nous mettent dans une situation d'inconfort typique.
Revenir en haut Aller en bas
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 31
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Dim 18 Oct 2015, 16:02

mallollo a écrit:
Bidule a écrit:
Pourquoi "améliorer" ton Fe reviendrait pour toi à "plus le contrôler" ? Que mets tu dans ton Fe stp ? J'ai compris que tu mets le fait de ne pas savoir réconforter dans un "défaut" de Fe. Je ne vois pas  nécessairement les choses de la même façon : quand ça va mal, j'ai horreur qu'on me sorte des banalités fausses ou incertaines du genre "ça va passer".

Bidule, je te retourne la question dans l'autre sens... si améliorer son Fe n'est pas apprendre à le contrôler*, qu'est-ce, selon toi?
L'autre orientation que je vois par rapport à la gestion du Fe-inf, c'est le "lâcher-prise", le "laisser-glisser", comme déjà dit supra, mais il ne s'agirait pas d'une amélioration directe du Fe, davantage d'un effacement d'un Ti prépotent, pour laisser un peu de place à un Fe réprimé.

Selon moi, ce serait plutôt une sorte d'apprivoisement : le laisser s'exprimer, comme tu dis, l'écouter, le prendre en compte, ou simplement ne pas les refouler. J'apprends à méditer actuellement et depuis environ 2 ans, et j'ai l'impression que ce serait une bonne manière (pour moi) de développer mes sentiments... et surtout leur acceptation. Une autre partie que je pourrais voir comme "développement du Fe" : parfois, la gymnastique qui consiste à "débrancher mon cerveau" pour accueillir d'autres types de stimuli (ça marche aussi avec le développement des sensations).

mallollo a écrit:

Dans le Fe (d'un INTP), je mets tout ce qui est gestion des émotions (internes, et nées de contacts avec l'extérieur). Mon exemple était volontairement restrictif, il s'agit de la partie émergée de l'iceberg émotionnel de l'INTP.
Évidemment qu'en tant qu'INTP, tu ne supportes pas les consolations tissées de banalités (il est d'ailleurs très probable que tu n'ailles pas chercher de consolation auprès des autres, tu vas chercher des explications en/par toi-même). Mais c'est le genre d'attitudes attendues par d'autres types, qui nous mettent dans une situation d'inconfort typique.

Des fois je vais chercher du réconfort auprès de personnes très très proches. Ce qui m'aide, c'est qu'on ne me brusque pas, qu'on "m'aide" à pleurer, que la personne ait une attitude délicate de "je suis là et je t'accompagnes" sans jugements et sans tentative d'étouffer mes émotions avec des banalités. Les banalités me font me sentir encore plus seule et incomprise (non, X ne ressuscitera pas, et donc ça ne passera pas, j'apprendrai juste a vivre avec... ou pas d'ailleurs). Quand j'étais petite, ça me faisait péter les plombs, maintenant, j'ai conscience que la personne veut bien faire, et je vais pleurer ou jardiner ailleurs.

Merci pour ton explication sur ce que tu mets ds le Fe Smile Je penses qu'une voie de dév des émotions serait d'en être plus conscients, et de les laisser plus s'exprimer. Ca irait donc dans ton sens de plus de lâcher prise lié au Fe-inf. Le control, de mon point de vue, est plus le coté "logique" qui tente de rationnaliser ou d'etouffer les emotions. Le control n'irait donc pas dans le sens du developpement du Fe.
Qu'en penses tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rex
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESFJ 2W3
Age : 40
Lieu : .
Inscription : 12/11/2014
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Jeu 24 Déc 2015, 16:38

Très intéressant de lire vos échanges sur le sujet.
Ma question qui en découle... Est-ce que pour développer son Inférieure on ne serait pas obligé de "restreindre" l'utilisation de sa dominante ??

Pour vous les INTP => vous tempéreriez votre fonction Ti afin de "laisser de place" à votre Fe... pour que cette inférieure puisse mieux s'exprimer ?
Cette réflexion, car perso j'ai l'impression que si je veux développer ma palette en travaillant mon Ti, il FAUDRA NECESSAIREMENT que je calme et contrôle mon Fe.
Ca serait comme si j'essayé de maîtriser au plus juste, au plus précis les vases communicants entre ma Dominante et mon Inférieure...

_______________________________________
« Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres avoir le dessus sur votre voix intérieure. Et, le plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire. »

« Le coeur a ses raisons que la raison ignore.»

« On ne demande pas aux poissons de savoir grimper aux arbres! »

https://youtu.be/cE_nlt222FQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1700

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Jeu 24 Déc 2015, 17:09

C'est plus un élastique qui te tire en arrière vers ton inférieure lorsque tu sur-utilises ta dominante. Globalement ce qu'il ressort du thread est que vouloir travailler précisément son inf est inutile car artificiel, puisque tu le feras avec une idée préconçue du concept de ton inf, mais aussi que l'esprit humain est capable de trouver des biais pour simuler certaines choses. Donc la meilleure chose à faire, plutôt que de changer est de s'améliorer. Améliorer les points précis qui posent problème et ce hors MBTI. "Je suis trop ci et pas assez ça". Osef. C'est juste pointer du doigt qu'on est pas à l'image de ce qu'on aimerait être. C'est un constat sans intérêt, puisqu'il n'explore pas le "pourquoi" de cet état de fait. En revanche se dire "J'ai un problème avec tel et tel type de situations" est déjà plus constructif. On commence à parler de problème de fond, de vraie remise en question et pas juste de changer l'image qu'on a de soi. Puis derrière si on pose une solution concrète pour arranger le souci, là c'est le pompon.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rex
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESFJ 2W3
Age : 40
Lieu : .
Inscription : 12/11/2014
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Jeu 24 Déc 2015, 18:13

Merci de ton retour Sylphira.

Je rebondis sur ton post :
Si je me dis QUE j'ai un problème avec le fait de réagir trop du tac au tac dans tel genre de situation, il faut donc systématiquement que je prenne du recul avant de vouloir donner une réponse... C'est un peu, tempérer mon Fe en laissant parler mon Ti ?
et ce comportement répété plusieurs fois (à en devenir un réflexe), ça pourrait être considéré comme le fait de tempérer mon Fe en profondeur car durablement ?

En synthèse, est ce que ce qu'on appelle L'EXPERIENCE ne peut pas faire partie intégrante de MOI (esfj) à tel point que mon eSFj devienne un eSFj à force de travail à en devenir un automatisme ?

_______________________________________
« Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres avoir le dessus sur votre voix intérieure. Et, le plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire. »

« Le coeur a ses raisons que la raison ignore.»

« On ne demande pas aux poissons de savoir grimper aux arbres! »

https://youtu.be/cE_nlt222FQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1700

Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure Jeu 24 Déc 2015, 18:30

Encore une fois tu es dans un travail de surface, dans le sens où tu vises à te "conditionner" : tu cherches à améliorer ton comportement, mais pas vraiment le pourquoi de ces réactions trop vives. Justement, utilises ton Si ton faire le bilan de tes réactions et trouve du sens à tout ça. De toi-même et très naturellement, tes réactions deviendront moins vives.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Travail sur sa fonction inférieure

Revenir en haut Aller en bas
 

Travail sur sa fonction inférieure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les volontaires de la Seine-Inférieure
» Validation note inférieure a 10
» Température inférieure à 37
» facture inférieure au contrat
» Probabilité qu'une variable soit supérieure à une autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-