Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 bmaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 38
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: bmaire Ven 24 Juil 2015, 14:24

Après avoir contribué à quelques discussions, je me plie à l'exercice de la présentation.

Entre 30 et 40 ans, marié, 4 enfants.
Pour ceux à qui ça parle, nous sommes une famille de 6 zèbres, avec des facettes différente les uns des autres. C'est très compliqué à gérer coté école des enfants (de maternelle à fin de primaire).

Vous risquez de vous en rendre compte dans les discutions, je suis catholique, pratiquant et traditionnel (mais pas traditionaliste), dans la droite ligne de Benoît XVI.

J'ai découvert par mon père spirituel les 16 types, c'est lui qui m'a fait passer un test et m'a révélé que je suis INTP et ma femme ENFP.
De là, en cherchant sur Internet, j'ai découvert le forum et me voilà.

En bon INTP, j'aime réfléchir et trouver des solutions sur les sujets politiques (je suis royaliste), comprendre comment nous fonctionnons (zèbres et 16-types), ...

En parallèle je suis chef de projet dans le stockage et la sauvegarde informatique et de petit à petit dans les infrastructures "cloud" (ou virtuelles ou dématérialisées, c'est un peu des synonymes).
Et à mes heures de repos, je cherche à monter ma boite. (en bon INTP, j'ai remarqué ce qui cloche dans le fonctionnement de ma société actuelle et dans les précédentes, que jamais cela ne changera ni ici ni ailleurs, donc la seule solution est de faire par moi-même autrement).

A ceux qui me liront par la suite, si je peux être cassant dans mes messages ... c'est involontaire et absolument pas le but recherché. C'est simplement que je ne sais pas le dire autrement.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: bmaire Ven 24 Juil 2015, 16:29

Bienvenue à toi,

chacun son style Smile
Revenir en haut Aller en bas
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 38
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: bmaire Ven 24 Juil 2015, 16:51

En vous lisant, je me rends compte que j'ai oublié de dire que j'avais le sens de l'humour.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanka94
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP /trholl /tro-intélijent
Age : 35
Lieu : Champigny
Emploi : Rien, c'est aux femmes de bosser.
Inscription : 05/05/2015
Messages : 202

Message(#) Sujet: Re: bmaire Ven 24 Juil 2015, 19:06

l'humour des intp est propre aux intp ^^

Et plus on est imaginatif, plus cela part loin...

A table, j'ai sorti l'exemple d'un dromadaire avec des ailes, je l'imagine tres bien voler au dessus des dunes.

Comme solution, j'ai un "ambassadeur", ou un traducteur.
Je lui donne mes idées, il les traduit, et les transforme, et les autres après, les intègrent.
c'est diablement efficace. Par contre cela prend du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 38
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: bmaire Ven 24 Juil 2015, 19:16

Le problème de l'imagination chez moi, c'est la mise en route (coté introverti). Mais une fois parti ...

Je me suis retrouvé un soir dans une veillée scoute autour du feu et choisi pour un jeu d'imagination. Nous étions 20 au début, on se passait une petite branche de bois et il fallait dire ce que cela représentait en étant imaginatif et sans limite. Il fallait faire vite et ne pas répéter ce qui avait été déjà dit.
J'en ai sortie des vertes et des pas mûres ... mais j'ai gagné haut la main. Je crois que l'on a quand 5 ou 10 tours une fois que nous n'étions plus que 2 encore en lisse !

Humour et imagination garantie !

J'ai voulu faire jouer des enfants à ce jeux lors d'un goûter d'anniversaire : bid assuré. Trop terre à terre.

Mais dans une soirée entre adulte, prenez un crayon ou un morceau de bois, c'est une bonne détente.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WRabbit
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP (4w5)
Age : 26
Lieu : pas loin de Rennes
Emploi : développeur, peintre, chanteur, acrobate et gourou d'une secte naissante
Inscription : 31/07/2014
Messages : 163

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mar 28 Juil 2015, 15:34

Bienvenue bmaire28.

C'est rare de voir quelqu'un qui s'affirme royaliste. Juste une question : est-ce que ça vient de ton éducation où est-ce que c'est une opinion personnelle que tu t'es forgé après mûre reflexion ?
Car en France, il y a quand même une grosse barrière culturelle érigée contre monarchie. C'est considéré comme une tyrannie et un retour au Moyen-Âge dans beaucoup de milieux.

Tu as dis "pratiquant et traditionnel (mais pas traditionaliste), dans la droite ligne de Benoît XVI". Par traditionaliste, tu entends les radicaux qui ont franchi la limite de l'hérésie ? Que veut dire traditionnel, dans ce cas ? Quel est ton avis sur la position du gouvernement face aux événement religieux (crèche, galette des rois, saint Jean...) ?

Très honnêtement, parmi les royaliste je pense qu'il y un bon nombre de bigots qui "corrigent" la religion pour la rendre extrémiste. Qui veulent une France catholique et royale coûte que coûte, quoi qu'en pensent leurs gentils concitoyens. Mais c'est juste un préjugé. Je ne connais pas vraiment ce milieu. Je ne suis pas monarchophobe (oui, une nouvelle phobie de la collection automne/hiver 2015). Et je suis ouvert à tout. J'ai beaucoup de préjugés dans ma valise mais je n'y suis pas particulièrement attaché.

D'ailleurs, le peu de gens a priori royalistes que j'ai connu sont très sympathique, ouverts d'esprit, travailleurs et intelligents. J'ai dis a priori car on ne me l'a jamais clairement dit, mais bon ... quand on a un drapeau vendéen sans être vendéen, ça peut paraître curieux. love

_______________________________________
Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être ; ou, pour parler plus simplement :
Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.

                                        L. Carroll, Alice au pays des Merveilles (trad. Henri Parisot)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1799

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mar 28 Juil 2015, 16:37

Citation :
D'ailleurs, le peu de gens a priori royalistes que j'ai connu sont très sympathique, ouverts d'esprit, travailleurs et intelligents. J'ai dis a priori car on ne me l'a jamais clairement dit, mais bon ... quand on a un drapeau vendéen sans être vendéen, ça peut paraître curieux. love
Moi j'en ai rencontré plusieurs, qui me l'ont dit (lors de la discussion, suffit de savoir amener la chose sur le tapis)

Je suis d'accord avec toi sur leurs qualités.

Citation :
Vous risquez de vous en rendre compte dans les discutions, je suis catholique, pratiquant et traditionnel (mais pas traditionaliste), dans la droite ligne de Benoît XVI.
Tu n'approuves pas les actes de François donc ?
Je suis un peu surpris, après je ne suis tout cela que de loin n'y voyant que peu d'intérêts pour ma foi personnelle.

Bienvenue en tout cas, tes posts sont plaisants à lire.
(je ne veux pas être cassant non plus, saches le)

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WRabbit
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP (4w5)
Age : 26
Lieu : pas loin de Rennes
Emploi : développeur, peintre, chanteur, acrobate et gourou d'une secte naissante
Inscription : 31/07/2014
Messages : 163

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mar 28 Juil 2015, 17:12

... ?
Leurs qualités ?
Mais je ne t'ai même pas dis leurs noms !

J'ai compris que tu parlais de ceux que tu as rencontré. Blague à part, pour moi, ces qualités sont liées à une personnalité, pas à une opinion politique. Je suis sûr qu'en cherchant on peut trouver un royaliste, fainéant, bête et fermé d'esprit. Et pas que pour les royalistes. Pour les anarchistes aussi, et pour les républicains. Je pense même qu'on peut trouver un enfoiré-bête-fainéant-fermé-d'esprit dans chacun des parti politique français. Car la merde est partout et pleut sur le monde en une pluie diluvienne. Aucune plaine, aucun ruisseau n'est épargné. Les être bornés et suffisants se meuvent de part le monde. Ils rendent acide tout ce qu'ils touchent et rendent amer tout ce que leur courroux divin condamne.

Gentil diable

_______________________________________
Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être ; ou, pour parler plus simplement :
Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.

                                        L. Carroll, Alice au pays des Merveilles (trad. Henri Parisot)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1799

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mar 28 Juil 2015, 17:32

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 02:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 38
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mar 28 Juil 2015, 20:59

Pour le coté monarchiste : cela ne vient pas de mon éducation mais de la fréquentation d'amis royalistes et d'une réflexion profonde sur le sujet.
Les républiques, qui ne représentent que 150-160 ans de l'histoire de France, n'ont apporté que la ruine. La France était une des premières, sinon la première, puissances mondiales du temps des Rois. D'ailleurs, une des meilleures preuves est que le Français était et est resté la langue la diplomatie. Or qu'est-ce qui impose une langue ? La puissance du pays qui la parle.
L'américain (et non l'anglais d'Angleterre) est en train de devenir la langue internationale en regards à la puissance des USA.

Les républiques tendent à devenir systématiquement un régime des partis. Ce qui a coulé la 3e et n'a pas laissé le temps de vivre à la 4e, et est en train de faire mourir la 5e.
En fait, à bien y regarder, la monarchie était nettement plus démocratique que ne le sont les républiques. A chaque fois c'est la rue de Paris qui a fait plier les république tellement elles sont faibles et dépendantes des élections. Ce qui provoque le clientélisme au lieu de la recherche du Bien Commun. Le Roi, n'ayant pas besoin de plaire pour les élections, peut au contraire se concentrer sur le Bien Commun et non les biens particuliers des uns ou des autres.

L'Alliance Royale propose une plateforme politique décrivant ce que peut être un régime monarchique au XXIe siècle : on reprend les grands traits de la 5e république, en remplaçant le président (de moins 30% des français si on calcule bien) par le Roi, en réduisant le gouvernement aux seuls ministères régaliens (qui relève du Roi, sens du mot régalien, à savoir sécurité intérieur, armée, économie/monnaie, ...).
Ensuite, on fusionne les députés avec les conseillés régionaux (avec les régions d'avant Hollande) et on donne aux régions pouvoir complet sur les actuels ministères non-régalien (éducation, santé, agriculture, ...) afin que chaque politique dans ces domaines soit en cohérence avec le terrain (parce que la limitation de l'usage de l'eau ne peut pas être la même dans le Sud que dans le Nord ou que la taille des parcelles agricoles en Beauce n'a rien à voir avec celle des parcelles en montagne).
Ainsi les représentants nationaux sont bien plus proche du terrain que de leur parti.
Je vous invite à aller lire (ce n'est pas long) ce document sur le site de l'Alliance Royale pour vous rendre compte qu'il ne s'agit pas d'une recherche d'un passé idéalisé.


traditionnel mais pas traditionaliste : pour moi, l'Eglise est fondée par les Apôtres lors de le Pentecôtes et non lors de Vatican II. Je ne suis pas pour la messe dite de "St Pie V" mais pour celle de Paul VI ... en latin et grégorien. La doctrine de l'Eglise ne se limite pas à Vatican II mais inclut tout ce qui précède. Je ne suis donc pas progressiste, ni dans la mouvance des communautés nouvelles qui ont une doctrine assez fidèle mais une liturgie moderniste. Je ne suis pas non plus des partisans de la messe en latin d'autrefois mais je ne leur fais pas la guerre car je partage tout le reste avec eux.
Il faut bien comprendre que les "extrémistes" ou "intégristes" chrétiens (c'est à dire la Fraternité St Pie X) est sûrement plus catholique que beaucoup de personnes non-intégristes.
Il faut aussi reconnaître que ces "intégristes" ne sont absolument pas violent. Leurs manifestations ? à genoux en prière ! Vous parlez d'une violence ! Rien à voir avec les émeutes des gauchistes qui ont ravagé le centre ville de Nantes ces derniers mois, ni avec les décapitations des islamistes.


Pour suivre la question des qualités humaines vs les opinions politiques, il faut reconnaitre, je pense, que les royalistes ont plus de liberté de penser ou de la pensée que les républicains. Ces derniers ne se posent que rarement la question du régime politique tellement ils ont le cerveau lavé par l'Etat et l'Education Nationale et tous les mensonges historiques nécessaires pour maintenir l'esprit républicain.
On entend les politiques prôner les valeurs républicaines mais jamais ils ne les détaillent ! Et pour cause, car la république est tout de même nait dans le bain de sang de la Terreur des années 1790. Lorsque les républicains défilent au mot d'ordre "Je suis Charlie", ils prônent l'insultent et le refus du respect d'autrui au nom d'une liberté d'expression qu'ils refusent à ceux qui ne pensent pas comme eux (2 semaines avant Zemmour avait été viré de iTélé, Zemmour et Nolau ont été viré de chez Ruquier, le FN n'a presque pas le droit d'exprimer ses idées et n'est invité que pour se défendre des attaques des journalistes, et que dire de La Manif Pour Tous au combien pacifique avec ses poussettes et ses familles réprimée par la violence policière, je sais de quoi je parle j'y étais).

Les valeurs de la république, c'est le copinage, à droite comme à gauche. C'est l'enfumage des Français, c'est tout pour les élus et rien pour les électeurs. Regardez les agriculteurs Bretons et Normands ! Elle est belle la république qui préfère obéir aux ordres américains pour plaire l'Oncle Sam en espérant avoir des postes plus tard au FMI plutôt que pour le Bien Commun National !



Position de l'Etat face aux événement religieux :
- la culture Française est chrétienne, ces évènements en font donc partie, à fois religieux et culturels. L'Etat doit en tenir compte et en permettre la promotion. Cela ne relève pas de la laïcité mais de la culture et de l'histoire.
- Ensuite, l'Etat se doit d'être respectueux. Malheureusement les gauchistes, suivis par la droite, remplacent la laïcité (qui l'absence de prise de position) par un athéisme militant (qui la guerre ouverte à toute croyance, mais en réalité appliquée uniquement au christianisme). La laïcité signifie que l'Etat n'organise pas la religion et son application dans le pays. Cela n'a rien à voir avec ce que nous vivons actuellement, où les chrétiens sont des citoyens de secondes zones car ils n'ont pas le droit d'exprimer des idées conformes à la doctrine catholique, ou bien elles en sont pas prises en compte lors des auditions de l'assemblée nationale par exemple. Dès lors qu'une personne exprime une pensée proche de l'enseignement de l'Eglise, alors les journalistes la fustigent et tentent de la discrédité sans chercher à argumenter.
- L'Etat doit rester neutre et non hostile. Il doit reconnaitre qu'il y a quantité de questions philosophiques et religieuses où il n'a aucune autorité. La république refuse cette neutralité et entend définir le bien et le mal, ce qui est une prise de position philosophique. Ce n'est pas son rôle. Elle doit gouverner le pays, pas la vie des Français. En prenant position sur des sujets, l'Etat refuse la neutralité découlant de sa laïcité. Si l'Etat peut décider du montant de SMIC, il ne peut pas définir ce qu'est le mariage (qui est un acte religieux au départ, mais la 1ère république l'a copié en rendant la forme civile obligatoire), il ne peut pas décider de l'éducation des enfants (qui relève exclusivement des parents, même s'ils choisissent des structures pour les aider [et non d'aider des structures]). L'Etat instruit les élèves mais ne les éduquent pas. L'Etat doit être neutre et ne pas se prononcer sur toutes ces questions philosophiques. Sinon il n'est plus laïc et alors il y a une religion d'Etat.
En France, cette religion d'Etat est palpable :
- les valeurs chrétiennes sont définies comme mauvaises
- il y a l'équivalent des saints : le panthéon
- il y a des dogmes : la Shoah dont il est interdit de discuter (et définie par la loi), l'athéisme militant (appelé laïcité)
- il y a le culte : les défilés tels que le 11 janvier, les universités d'été et autres forums politiques, matches de foot, ...
- il y a le clergé : les politiques et les syndicats

Ce qui est drôle d'un point de vue chrétien, c'est cette volonté de faire la guerre au christianisme tout en le copiant au maximum : mariage civil, baptême républicain (ce qui n'a aucun sens à bien y réfléchir), la tâche indélébile du nazisme pour les allemands (souvenons-nous de l'élection de Benoît XVI) et de la colonisation pour les blancs (qui fonctionnent comme le péché originel pour les chrétiens, le pardon en moins, et qui fait qu'un blanc parlant de l'Afrique ne peut qu'être un méchant colon)


_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1799

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mar 28 Juil 2015, 21:26

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 02:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 38
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mar 28 Juil 2015, 22:28

@dorloth a écrit:
L'intensité de la pratique religieuse détermine-t-elle véritablement la qualité religieuse de l'individu ? Personnellement je ne trouve pas.

Ce n'est pas une question d'intensité de la pratique mais de cohérence avec l'enseignement de l'Eglise car on y reconnait l'enseignement de Dieu et du Christ. C'est le respect de la Foi telle que définie dans les catéchismes.


@dorloth a écrit:
Après, un catholique très pratiquant ressent le besoin de pratiquer davantage qu'un catholique moyennement pratiquant, de la à dire qu'il est davantage catholique que les autres...

St Luc (19, 26-27) a écrit:
(Il répliqua): " Je vous le dis: A celui qui a on donnera; mais à celui qui n'a pas, on ôtera même ce qu'il a.
Quant à mes ennemis, ceux qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et égorgez-les devant moi. "

Ce qui signifie que quelqu'un qui a reçu la Foi (par le baptême) et qui la cultive, cherche à la connaître et vit en conformité avec la Foi, ce quelqu'un aura encore plus la Foi.
Au contraire, celui qui ne cherche pas à connaître authentiquement la Foi et ne la cultive pas (en n'allant pas à la messe) finit par perdre la Foi.
La pratique est nécessaire pour entretenir la Foi. Quel sportif refuserait de s'entrainer ?
Peut-on dire "je suis sportif de haut niveau" ... mais non pratiquant ? A quoi cela rime-t-il ?
D'autre part, souvent les non-pratiquants sont en désaccords avec les enseignements et prises de position de l'Eglise. De même que serait un rugbyman refusant les règles du rugby ? Est-il encore rugbyman ? Ces personnes qui refusent la doctrine catholique sont-elles encore catholiques ?
En tout cas elles peuvent le redevenir en revenant à la pratique et en reconnaissant avec humilité qu'elles se sont trompées. (l'humilité est une vertus très importante permettant de ne pas se mettre au centre de tout et d'en finir avec les "moi je").


@dorloth a écrit:
Les messes en latin... quelle horreur Sad
Quel est l'intérêt concret, théorique, théologique ?

Le premier intérêt est l'obéissance, fruit de l'humilité. St Paul dit aux Philippiens (Ph 2, Cool "Le christ s'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort et la mort sur la croix". Ce texte est chanté 8 fois pendant la semaine précédent Pâques. Ce qui pour moi montre son importance. L'imitation de Jésus passe donc par l'obéissance (à Dieu, mais à ceux qui le représentent, donc le clergé et le pape au premier titre).
Le Latin est la langue de l'Eglise et Vatican II l'a encore rappelé dans la constitution dogmatique sur la Liturgie "Sacrosanctum Consilium" : la célébration de la Litrugie doit se faire en Latin, sauf exception. Et les exceptions sont données : les terres de missions à évangéliser. La France n'est plus une terre de mission depuis de nombreux siècles.

Le second intérêt que j'y vois, c'est l'universalité. En priant en Latin, j'utilise les mêmes mots que mes prédécesseurs (les saints, mes ancêtres, ...) et que ceux qui viendront après moi. J'utilise les mêmes textes officiels que n'importe quel catholique dans le monde. Les anglais ne prient pas en français pas plus que les chinois.
Si le Latin était utilisé partout, alors n'importe quel catholique en voyage ou en vacances pourrait aller à la messe ou l'office où qu'il se trouve sans problème. Il aurait la traduction dans son missel.

Le troisième intérêt est franco-français. C'est la qualité des traductions. Le pape Benoît XVI a lui même écrit dans son "Jésus de Nazareth" que les versions françaises de la Liturgie empêchent de voir les liens qu'il y a entre liturgie et Bible. D'autre part, certains mots n'apparaissent pas en français par idéologie soixante-huitarde (le mot âme par exemple). Ce sont plus souvent des adaptations que des traductions, nous privant du texte Biblique dans la prière et rompant l'universalité. En utilisant les textes français, nous ne prions plus les mêmes textes que le reste de l'Eglise. On perd l'universalité, or catholique est le terme grec pour universel.

Le quatrième intérêt que j'y trouve est de pouvoir utiliser le trésor grégorien qui source profonde de méditation par ses textes et ses mélodies. (je chante grégorien)
Le grégorien donne accès à une spiritualité très profonde et très riche, puisque ce sont des versets bibliques mis en musique mais en donnant la primauté au texte et non à la mélodie (celle-ci s'adapte au texte et non l'inverse).

Le Latin est pont entre les traditionalistes et les autres.

Sinon, il y a le livre de Bernadette Lécureux "Le Latin langue de l'Eglise" pour aller plus loin.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1799

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mar 28 Juil 2015, 23:31

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 02:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 38
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mer 29 Juil 2015, 09:44

@dorloth a écrit:

Citation :
La France n'est plus une terre de mission depuis de nombreux siècles.
Tu as une source ?

La France est de culture chrétienne et non islamique ou bouddhiste. Sinon on arrête immédiatement tous les aides par solidarité. Sinon, pourquoi tant de battage médiatique (et commercial) à Noël et à Pâques ? Sinon pourquoi les lundis de Pâques et de Pentecôtes sont fériés ? Sinon pourquoi autant de saints Français au calendrier général ?
Ce n'est pas le cas de nombreux pays d'Afrique qui pour le coup sont des terres de missions.

La tentative est grande de penser que le manque de pratique dans certains coins de France serait un témoignage de déchristianisation. Or une majorité de Français se revendiquent catholiques. Non-pratiquant certes, mais catholiques.

@dorloth a écrit:

Je ne pense pas que "Dieu" attende de tels pratiques,

C'est pourtant Dieu qui les a instituées. Il faut cesser de se faire une image de Dieu telle que nous la voudrions mais l'accepter tel qu'Il est. Or c'est le magistère (le Pape et les Evêques par transmission de la Tradition et par étude de la Bible) qui nous indique cela.
Il faut donc faire acte d'humilité et accepter cet enseignement.


@dorloth a écrit:

C'est ce genre de réflexion qui a provoqué les croisades,

Faux, c'est l'interdiction faite au pèlerins d'accéder à Jérusalem et la piraterie par les musulmans qui ont déclenché les croisades.

Poser la question "Ces personnes qui refusent la doctrine catholique sont-elles encore catholiques ?" c'est renvoyé à la cohérence de sa vie.

@dorloth a écrit:
Quelle est la proportion de catholiques dans le monde capable de comprendre une messe en Latin ?
Et combien la comprenne dans leur langue ? En vérité très peu comprenne. Ils entendent les mots, comprennent les mots mais pas les phrases.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1799

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mer 29 Juil 2015, 10:45

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 02:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WRabbit
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP (4w5)
Age : 26
Lieu : pas loin de Rennes
Emploi : développeur, peintre, chanteur, acrobate et gourou d'une secte naissante
Inscription : 31/07/2014
Messages : 163

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mer 29 Juil 2015, 11:57

@dorloth a écrit:
Les messes en latin... quelle horreur Sad
Quel est l'intérêt concret, théorique, théologique ?

Pour moi, musical principalement. Il suffit de comparer le Kyrie de la messe des anges et les "seigneurs prends pitié" qui font cinq notes.

Après, si tout est en latin, les passages de la bible et la pléthore de phrases rituelles, ça tient plus de l'ésotérisme que de la Foi.
Jésus, c'est Celui qui ouvre l'Alliance Nouvelle non seulement aux juifs, mais à toute le monde. Tout faire en latin simule une érudition chrétienne qui intimide plus qu'elle n'invite. Les habitués sont confortés dans leur position, naturellement, c'est eux qui sont dans le cercle. Je n'ai rien contre les cercles (même ceux du type "renouveau charismatique") et je pense aussi qu'une spiritualité pratiquée en groupe est bénéfique et préférable à une spiritualité tout seul chez soi. Mais il y a une subtile différence entre s'unir pour célébrer sa religion et se cloîtrer dans de grands édifices où sont déclamés des imprécations dans une  langue millénaire que seuls les plus avertis peuvent comprendre.

@bmaire28 a écrit:
pour moi, l'Eglise est fondée par les Apôtres lors de le Pentecôtes et non lors de Vatican II.
@bmaire28 a écrit:
Le Latin est la langue de l'Eglise et Vatican II l'a encore rappelé dans la constitution dogmatique sur la Liturgie "Sacrosanctum Consilium"
Alors ? Pour ou contre Vatican II ? Entier ou partagé ?

_______________________________________
Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être ; ou, pour parler plus simplement :
Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.

                                        L. Carroll, Alice au pays des Merveilles (trad. Henri Parisot)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 38
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mer 29 Juil 2015, 14:59

@WRabbit a écrit:
Alors ? Pour ou contre Vatican II ? Entier ou partagé ?

Pour Vatican II mais à sa juste place.

Il manque dans votre question les nuances dont aucun média ne parle :
- tous les documents du concile n'ont pas la même valeur vis à vis de la Foi, et donc certains sont faits pour être discutés et remis en question. La définition même de la différence entre une constitution dogmatique et un décret ou une déclaration.
- Certains textes sont datés : ils ne correspondent par leur contenu qu'aux années 1960. Ils sont depuis dépassés par l'évolution du monde. Typiquement Gaudium et Spes se veut une constitution pastorale. Par définition un tel document a une durée de vie finie car la pastorale doit s'adapter au monde (mais pas la doctrine). Au contraire, une constitution dogmatique apporte un enseignement doctrinal intemporel.

La plupart des documents qui posent questions sont des documents de moindre importance magistérielle et temporels.

C'est pourquoi j'accepte la nouvelle liturgie mais je refuse les textes francophones qui ne sont pas fidèles au texte latin.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1457

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mer 29 Juil 2015, 19:08

Bienvenu bmaire ! Intéressant ce que tu dis sur le royalisme Smile

_______________________________________
"Il n'y a pas pire esclave que celui qui croit être libre" Goethe

"Souviens toi, homme que tu es poussière et que tu retourneras poussière" Genèse.

Si je devais choisir un film qui me représente : https://www.youtube.com/watch?v=XhT8yWid0x4
Ce que je suis : https://www.youtube.com/watch?v=LAenNKuTYAk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bmaire28
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6
Age : 38
Lieu : Eure et Loir
Emploi : Ingénieur / Chef de Projets
Inscription : 20/07/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: bmaire Mer 29 Juil 2015, 20:23

Sur le royalisme, certains parle d'un argument classique de décentralisation.

En fait, il s'agit de subsidiarité. Le contraire de l'Europe et de la France.

La subsidiarité consiste à laisser échelon le plus bas faire tout ce qu'il peut faire et ce qu'il a à faire.
Si une tâche demande trop de relations avec d'autres échelons, alors la tâche est déléguée à l'échelon supérieur.
Jamais les échelons les plus hauts ne doivent faire ce qu'un échelon inférieur peut faire.

Cela peut s'apparenter à la décentralisation. Mais dans l'autre sens.
La décentralisation républicaine, c'est l'Etat centralisé confisque et s'approprie tous les pouvoirs et étant débordé, en redistribue une petite partie (mais sans les financements, cf. les départements en faillite en ce moment).

La subsidiarité, ce serait les communes qui font le maximum avec leurs moyens. Il va sans dire que les petites communes seront plus vite dépassées que les grandes. On voit que la subsidiarité permettrait tout de suite de distinguer les villes et les responsabilités qu'elles peuvent supporter en fonction de leur taille.
Les communautés de communes ne seraient pas des échelons devant remplacer les communes (comme dans al vision socialiste actuelle) mais permettraient au contraire de venir en aide aux communes les plus petites.

Etc.

C'est pourquoi au sommet, le Roi et son conseil ou le gouvernement n'ont plus que les fonctions régaliennes à gérer. Ce qu'aucun échelon inférieur ne peut prendre en charge : les armées et la diplomatie, la monnaie nationale, ...


J'ajouterai qu'avant la révolution les grandes villes disposaient chacune de leur propre parlement régional qui acceptait ou non les lois de la capitale. De nos jours, cette part de la démocratie a complètement disparue.

_______________________________________
Cdlt,
Bmaire28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protonormal
Aucun rang assigné


Type : INTJ
Age : 30
Lieu : intuition
Emploi : pensée
Inscription : 27/08/2013
Messages : 81

Message(#) Sujet: Re: bmaire Lun 24 Aoû 2015, 16:59

Bienvenue bmaire28 !

Je passe juste pour dire que j'apprécie les gens comme toi qui vont au bout de leur conviction Wink

(Je pense moi-même que la république en France n'a pas jamais réussi à faire ses preuves suffisamment pour justifier qu'elle soit objectivement meilleure que la monarchie, comme la propagande révolutionnaire a essayé d'en imposer l'idée...

Pour la religion, je me sens plus proche des conceptions de Dorloth... Il ne faut pas oublier une chose: Dieu n'a pas besoin de l'homme, c'est l'homme qui a besoin de lui. Le croyant honore Dieu en son for intérieur, doit vouloir reconnaître pour lui-même et par lui-même la réalité de Dieu, sa bénédiction et son omniprésence; s'il se croit en mission morale pour "permettre" que sa volonté soit faite dans son champ d'action, il risque l'avilissement de soi par le péché d'orgueil, en prétendant incarner un camp de Dieu, c'est-à-dire de pénétrer les voies du Seigneur, et par la même occasion nier son omnipotence. Bon j'arrête là la théologie de comptoir, on a dû te répondre ce genre de choses plein de fois)

Au plaisir de te lire ! Smile

_______________________________________
"Tout ce qui est excessif est insignifiant." (Talleyrand)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: bmaire

Revenir en haut Aller en bas
 

bmaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: La vie sur le forum :: Le coin des présentations-