Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Ven 03 Juil 2015, 06:18

Ce topic part d'un constat que vous avez sans doute également fait : certains, comme moi, malgré des mois (parfois même plus oups ) à s'introspecter, à chercher, à lire des articles sur le net ne parviennent pas à trouver leur type. Ou alors, lorsqu'ils se fixent sur un type, retombent quasi-immédiatement dans le doute, puis se remettent à fouiller d'autres hypothèses, trouvent un autre type cohérent, et ainsi de suite. De toute évidence, l'intelligence intrapersonnelle est faible chez ces personnes, malgré beaucoup d'introspection paradoxalement. Il serait intéressant de se demander d'où peut venir ce doute permanent, et que tous ceux qui ont expérimenté ces divagations étranges donnent leur avis. J'ai l'impression qu'en parvenant à savoir pourquoi nous sommes constamment dans le doute, on en saurait plus sur nous-même qu'en connaissant notre type.

Voici une liste d'hypothèses qui pourraient expliquer ce fait :

-la personne a une représentation erronée d'elle-même :
Elle maintient un "système de croyances" à son propos qui est faux. Elle se "voile la face", ne veut pas accepter des côtés de sa personnalité qu'elle considère comme peu flatteurs, ou en désaccord avec l'éducation qu'elle a reçue.
Elle sous-estime certaines de ses compétences, en sur-estiment d'autres (je pense en particulier à l'axe N/S).
Cependant, elle sent à la lecture de la description du profil que quelque chose ne va pas, abandonne cette hypothèse, en fera d'autres qui ne colleront pas comme la première, et ainsi de suite...

-la personne fait face à une "overdose" de questionnements, est facilement embrouillée par les détails qu'elle discute frénétiquement, soit avec un plaisir dissimulé, soit avec frustration
Elle constate qu'un comportement revient souvent chez elle. Elle se demande si cela peut être attribué à telle fonction, ou à une autre, se document sur ces fonctions, mais reste indécise parce que si tôt qu'elle pense à une fonction, l'hypothèse de l'autre revient dans sa mémoire. Les suppositions deviennent de plus en plus tordues

-le sujet privilégie certains types, ne veut pas tomber sur des types qu'il considère comme peu flatteurs
Un type NJ, avec la fonction Ni sera préféré au tempérament SJ par exemple, de même pour l'ascendant que les types IN ont sur les types ES selon la majorité des forumeurs.
Certains types sont considérés comme plus avantageux que d'autres...

-le sujet n'a pas conscience du motif de ses actes
Il est fait pour vivre plus dans l'action et ne réfléchit pas vraiment à l'intention qui se cache derrière ses agissements. Il revient rarement sur ses actes.
Cependant, si cette hypothèse est cohérente, comment expliquer la présence du sujet sur le forum du MBTI?

-le modèle du MBTI ne leur convient pas
Je me souviens que lors de l'ouverture de mon topic de recherche du type, on m'avait questionné à propos de l'utilité de ma recherche si j'avais du mal à me reconnaitre dans les types. Peut-être alors le modèle du MBTI ne convient-il pas à tous...

-le sujet est trop complexe pour le modèle MBTI
mé wi, bi1 sur....

-il y a une méconnaissance de ce modèle

-le sujet est INFP Very Happy
Cette hypothèse n'est pas très sérieuse non plus (quoique...), mais certains types sont résolument plus enclins à se perdre dans l'introspection

-il y a un problème plus profond que tout ça
Ça ne m'a pas l'air très sain à la base d'avoir autant besoin de se demander qui l'on est et d'écrire des théories, des dizaines de pages sur ce qu'on pense être. Il est normal de passer par cette phase qui nous façonne, mais à partir d'un certain délai, ça devient inquiétant... D'autant plus si on se trouve en plein dans l'adolescence.
Revenir en haut Aller en bas
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Ven 03 Juil 2015, 10:58

Dans ma vision de la personnalité, je trouve que l'approche par couche est idéal. Au fur et à mesure de la croissance, la personne construit sa personnalité au départ d'une base et au fil de ses expériences (de la manière dont elle perçoit ses expériences). Cette approche laisse supposer donc que la personnalité est continuellement en construction et donc, donne cette impression d'être changeante. Alors qu'il s'agit plus d'une évolution.

L'introspection peut avoir 2 effets. Le 1er effet, le plus souhaitable, c'est de comprendre qui on est et de parcourir librement les couches de sa personnalité pour justement apprécier l'entièreté de son être psychique. Le 2ème effet, le moins souhaitable, c'est de nier qui on est et de refuser de parcourir son être psychique. Je pense qu'on est alors prisonnier de son ego.

Au fil des mes interventions sur ce forum, la notion d'être et faire revient souvent. Les typologies de personnalité tel que le MBTI n'envisage jamais le comportement physique de quelqu'un, mais uniquement le cheminement de sa pensée. Nous sommes bien dans une façon d'être.

Une personne qui a une vision erronée d'elle même ne peut en aucun cas s'en rendre compte. Si elle crois être quelqu'un qu'elle n'est pas, rien ne pourra l'en dissuadé avec l'introspection. Il s'agit d'un trouble de la personnalité qui invalide automatiquement un typage de la personnalité avec le MBTI.

Le questionnement incessant est peut-être un trouble de fuite. La personne préfère penser pour fuir une réalité qui dérange. Ce n'est plus de l'introspection et cette manière d'agir est bien un comportement qui ne correspond pas à une façon d'être, mais une manière de faire.

Je ne comprends pas pourquoi certains types sont peu flatteur. Mise à part un excès d'orgueil à ce croire INFJ... J'admire les SJ, j'envie le force d'action (que je n'ai pas). L'ouverture au monde des ES est enviable aussi (mais je ne l'ai pas). Franchement, j'aimerai être ESTJ, mais je suis bien incapable de vous el faire croire. Je crois que le syndrome INFJ/INFP/INTP demeure cornélien...

Je ne pense pas que quelqu'un agisse sans but. Je crois que cette option renvois à un comportement de fuite.

Parfois, une paresse intellectuelle fait qu'on demande la réflexion de quelqu'un qu'on estime plus "capable" que soi-même. On recherche alors la vérité d'autrui et non sa vérité. Ceci est également un comportement de fuite.

Un INFP ne se trompe pas consciemment. Il est bien trop équipé pour justement ne pas se tromper (Et c'est la même chose pour l'INTP). Par contre, il peut être "faible" psychiquement et être en proie alors à ses fonctions jugement: introverti pour la dominante, extraverti pour son inférieur. Ce qu'on appel souvent la crise Fi. Selon moi, il ne s'agit pas d'une crise Fi, mais d'une crise Te qui s'exprime irrationnellement et provoque le déséquilibre du type (L'INTP n'est pas à l'abris d'une crise Fe).

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Ven 03 Juil 2015, 11:34

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 02:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hard
Scribouillard du Ne
avatar

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 23
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 736

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Ven 03 Juil 2015, 12:12

Sujet très intéressant, un peu méta. Général aussi, ce qui a l'avantage d'éviter de mettre tout sur la faute de FiFi, NiNi et LouLou.

Personnellement, j'ai tendance sur ce point à prendre le point de vue d'un pote (qui rejoint celui de Jung, mais j'y reviendrais), comme quoi nous expérimentons le monde (cognitivement) à travers des prismes. En gros, le prisme va colorer et déformer ce que tu perçois et ce que tu penses. Tous, nous interprétons, nous analysons selon un point de vue particulier. Et le souci, c'est qu'à l'image de la caverne de Platon, quand tu as vu à travers cette déformation toute ta vie, c'est assez compliqué de s'en extraire.

Quand on l'applique au modèle, et donc aux fonctions cognitives, cette idée revient à la conception Jungienne des fonctions dominante et inférieure. En gros, la fonction dominante de quelqu'un est tellement saillante et déformante dans sa perception qu'il est assez difficile de s'en extraire pour l'observer un tant soit peu objectivement. Personnellement, j'ai eu du mal à me typer ENTP au début (les anciens le savent), notamment parce que je ne me rendais pas compte à quel point mon Ne sous-tendait ma vision du monde. La fonction inférieure aussi joue un rôle dans ce soucis d'introspection, parce qu'elle est en quelque sorte le contrepoint inconscient de la dominante, c'est-à-dire ce qui devrait équilibrer notre vision. Seulement, quand tu as l'habitude de regarder à travers un prisme, le prisme complètement opposé en terme de déformation te donne l'impression de monstruosité, te fais mal à la tête. Résultat, tu le jettes par terre, en te promettant de ne plus jamais l'approcher. Sauf que la nature aime l'équilibre, et donc que tu vas être confronté encore et encore à cette négation de ce que tu perçois, et c'est difficile à appréhender.

Tu dois à la fois avoir conscience des causes qui te déterminent, des interprétations qui jouent un rôle dans ta vision du monde, mais aussi le fait qu'elles puissent totalement s'inverser ou s'annihiler selon les moments.

Par rapport à ces deux fonctions, ton axe Secondaire/Tertiaire est plus détectable, car ce sont des fonctions auxquelles tu es sensé faire plus ou moins appel, même si leur fonctionnement te semble naturel. D'où une certaine tendance à se typer comme si son auxiliaire était sa dominante (ce qui a été mon cas, puisque je me pensais INTP aussi).

Une autre raison que je considère importante dans ce problème, c'est que le modèle me semble souvent mal appréhendé par les gens qui essayent de se typer. Lire juste les définitions et essayer de trouver les lettres qui collent le mieux n'aboutit au mieux qu'à un typage superficiel. La puissance du MBTI vient à mon sens de cette subtilité dans l'ordre des fonctions et de leurs interactions. Exil m'engueulerait de ne pas l'avoir exprimé plus tôt dans mon pavé, mais ces fonctions sont en fait les états différentiés de deux axes, et ce sont vraiment ces axes qui comptent, pas juste leur extrémités caricaturale que sont l'utilisation absolue d'une fonction sans aucune contrepartie.

Oh, et l'intelligence intrapersonnelle, c'est rigolo comme concept, mais ça ne justifie pas tout. Et pour me faire l'avocat du diable, peut-être que se poser toujours des questions est un signe de bonne intelligence intrapersonnelle, car c'est avoir conscience du caractère changeant et émergent de la personnalité humaine. Very Happy


_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Ven 03 Juil 2015, 12:17

dorloth a écrit:
J'ai une question, l'intelligence intrapersonnelle, est elle vraiment mesurable sur la capacité à s'introspecter et se typer rapidement sur un profil donné ?
Ou au contraire, à douter eternellement du fait des limites du modèle, ressentie par une forte introspection, que les autres possèdent peu.
(Je ne sais pas, je m'interroge)

Bonne question Very Happy
Je ne voyais pas les choses de cette façon en fait. J'ai parlé d'une intelligence intrapersonnelle faible parce que dans les définitions qui lui sont données, il est souvent question d'une "représentation juste de soi-même", d'une bonne connaissance de ses forces et limites, d'une confiance en soi assez bonne due à cette connaissance de soi-même. Par conséquent, le typage devrait logiquement être plus facile. Or, pour ceux qui n'arrivent pas à mettre fin à leurs doutes, et malgré beaucoup d'introspection, n'arrivent pas à se typer, c'est pourquoi j'ai parlé d'une intelligence intrapersonnelle faible.

Mais effectivement, on peut supposer que par une connaissance profonde d'eux-mêmes, les personnes qui doutent de leur type se rendent plus facilement compte des limites du modèle, et de son imprécision (elles cherchent un type qui pourrait leur correspondre même dans les détails, ce qui n'est pas possible).

Je répondrai au message de Lunaire (et à celui de hard que je viens juste de voir) plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Ven 03 Juil 2015, 14:43

je vais editer mon message et le changer, tien Smile ça c'est du troll de chez troll Very Happy

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 793

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Ven 03 Juil 2015, 18:44

Joli topic Oscar ^^


Dans mon cas ça a certainement été ça, ...
Osquare a écrit:
-la personne fait face à une "overdose" de questionnements, est facilement embrouillée par les détails qu'elle discute frénétiquement, soit avec un plaisir dissimulé, soit avec frustration
Elle constate qu'un comportement revient souvent chez elle. Elle se demande si cela peut être attribué à telle fonction, ou à une autre, se document sur ces fonctions, mais reste indécise parce que si tôt qu'elle pense à une fonction, l'hypothèse de l'autre revient dans sa mémoire. Les suppositions deviennent de plus en plus tordues
... à ceci près que ce n'est pas tant un "surplus" par rapport à un diagnostic que j'aurais préalablement connu et que j'aurais refoulé (d'ailleurs ça finit par m'agacer quand on suggère que je le fais et qui plus est avec amusement) mais un "ensemble" de questionnements sans aboutissement dès le départ.
Aussi la prise en compte des dynamiques de fonctions plutôt que d'une seule ou deux fonctions dominantes et auxiliaires a aisément augmenté le nombre de synchronicités produites (effets de sens sans base véritablement solide) me faisant me questionner sur plusieurs types en même temps.
En résultat, je me retrouvais nul part, avec simplement cette analyse par élimination que l'on me propose et qui me laisse quand-même assez loin des critères fondamentaux du type que l'on m'attribue (fréquente rationalisation des émotions personnelles, questionnement sur soi, expression de soi à travers la créativité), au regard de mon quotidien en tout cas, et je me demande toujours comment on peut tendre vers ce type, ne pas rassembler ces critères, et parvenir à raisonner avec des fonctions qui ne seraient pas cette dominante mal appréhendée.


Il faut également y rajouter le manque sérieux d'unanimité sur le fondement du modèle qu'évoque vaguement Dorloth (types changeants ou processus d'individuation à partir d'un seul et unique type, déterminants divers comme la timidité, l'anxiété sociale ou la sensibilité, dont on ne sait pas trop dans quelle proportion on doit les intégrer à l'analyse ou s'ils sont extérieur aux critères des types, et aussi bien sûr ).

Enfin, peut-on suggérer, pour la catégorie "sujet trop complexe pour le modèle", les cas borderline, avec forte intuition et sensitivité par exemple, qui peut-être hésiteront d'avantage que les autres dans leur typage? (ça peut aussi rejoindre l'importance des déterminants extérieur je suppose, comme l'autisme, l'hypersensibilité, etc).

Hard a écrit:
Personnellement, j'ai tendance sur ce point à prendre le point de vue d'un pote (qui rejoint celui de Jung, mais j'y reviendrais), comme quoi nous expérimentons le monde (cognitivement) à travers des prismes. En gros, le prisme va colorer et déformer ce que tu perçois et ce que tu penses. Tous, nous interprétons, nous analysons selon un point de vue particulier. Et le souci, c'est qu'à l'image de la caverne de Platon, quand tu as vu à travers cette déformation toute ta vie, c'est assez compliqué de s'en extraire.
Comme il n'y a pas de discipline officielle, la seule façon de s'en sortir me semble être d'avoir les référentiels extérieurs, une communication sur ce que ces choses signifient pour ceux qui les utilisent, afin de pouvoir distinguer comment l'information que nous lisons a été interprétée et assimilée dans les descriptions du modèle et comment elle avait été produite, et de là savoir avec quoi nous essayons de nous lire. C'est somme toute ce que nous faisons souvent sur ce forum, mais il nous faut approfondir les sujets abordés plus haut.
Et tant de gens essayent quand-même d'utiliser le modèle alors que l'information brevetée semble plutôt bien gardée.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Ven 03 Juil 2015, 20:23

Lunaire a écrit:
L'introspection peut avoir 2 effets. Le 1er effet, le plus souhaitable, c'est de comprendre qui on est et de parcourir librement les couches de sa personnalité pour justement apprécier l'entièreté de son être psychique. Le 2ème effet, le moins souhaitable, c'est de nier qui on est et de refuser de parcourir son être psychique. Je pense qu'on est alors prisonnier de son ego.
Lunaire a écrit:
Le questionnement incessant est peut-être un trouble de fuite. La personne préfère penser pour fuir une réalité qui dérange. Ce n'est plus de l'introspection et cette manière d'agir est bien un comportement qui ne correspond pas à une façon d'être, mais une manière de faire.

Reste à savoir ce que la personne fuit, la part de son psychisme qu'elle s'obstine à refuser. Mais là, c'est du cas par cas ^^ .
Cependant, je pense qu'on peut les rassembler et dresser des généralités. Déjà, je vois une certaine forme d'anxiété/de peur dans le fait de douter autant. Le fait également de ne pas se croire à la hauteur d'un idéal que la personne s'est forgé. Une anxiété à laquelle on répond en intellectualisant, en cérébralisant trop. Pour ce qui est de moi, je me souviens que pour un comportement donné, je trouvais le moyen de lui coller un tas d'explications qui contournaient le vrai sens de ce comportement. A l'époque où je me pensais INFP, je me mettais à voir dans tous mes actes une manifestation de Fi, à me faire des théories tordues sur la façon dont mes "valeurs personnelles" pouvaient influencer ma vie, alors que de toute évidence, le concept même de valeurs individuelles prenant le pas sur les valeurs collectives ne m'est pas familier...

Cela dit, le message de hard avec l'idée que la fonction dominante serait tellement ancrée en nous qu'on se représenterait le monde avec sans en être conscient me parle bien également. D'ailleurs, les types avec une fonction de perception en dominante ne seraient-ils pas plus susceptibles de "passer à côté" de leur fonction? J'ai dans l'idée qu'on se situerait plus naturellement selon la façon dont on traite les informations, autrement dit avec notre fonction de jugement.
Tout compte fait, ce sont peut-être davantage les introvertis qui s'identifieront plus facilement à leur fonction secondaire extravertie.

hard a écrit:
Une autre raison que je considère importante dans ce problème, c'est que le modèle me semble souvent mal appréhendé par les gens qui essayent de se typer. Lire juste les définitions et essayer de trouver les lettres qui collent le mieux n'aboutit au mieux qu'à un typage superficiel
Effectivement, et j'en sais quelque chose, les tests sur les quatre lettres me typant INFP alors que de l'avis de la majorité (et de moi), ce n'est pas possible Very Happy

Greenbat85 a écrit:
à ceci près que ce n'est pas tant un "surplus" par rapport à un diagnostic que j'aurais préalablement connu et que j'aurais refoulé (d'ailleurs ça finit par m'agacer quand on suggère que je le fais et qui plus est avec amusement) mais un "ensemble" de questionnements sans aboutissement dès le départ.
Je pense te rejoindre là dessus mais je ne suis pas certaine de comprendre ce que tu as voulu dire.

Greenbat85 a écrit:
Il faut également y rajouter le manque sérieux d'unanimité sur le fondement du modèle qu'évoque vaguement Dorloth (types changeants ou processus d'individuation à partir d'un seul et unique type, déterminants divers comme la timidité, l'anxiété sociale ou la sensibilité, dont on ne sait pas trop dans quelle proportion on doit les intégrer à l'analyse ou s'ils sont extérieur aux critères des types, et aussi bien sûr ).

Enfin, peut-on suggérer, pour la catégorie "sujet trop complexe pour le modèle", les cas borderline, avec forte intuition et sensitivité par exemple, qui peut-être hésiteront d'avantage que les autres dans leur typage? (ça peut aussi rejoindre l'importance des déterminants extérieur je suppose, comme l'autisme, l'hypersensibilité, etc)

Le MBTI nous proposant d'analyser la façon dont un sujet sain fonctionne, des "déterminants extérieurs" tels que la timidité, l'anxiété sociale, le trouble de la personnalité borderline... seront évidemment un frein au typage. En revanche, l'hypersensibilité n'est pas un trouble de la personnalité, donc il ne devrait en théorie pas fausser le typage. Enfin, il s'agit tout de même d'un hyper-fonctionnement des sens, pas sûre que le MBTI prenne ceci en compte.
Mais justement je pense que les personnes présentant ce genre de trouble sont les plus susceptibles de se poser des questions d'ordre existentiel, et donc de se tourner vers des modèles comme le MBTI, ce qui peut expliquer l'hésitation sans fin de certains.
Revenir en haut Aller en bas
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Ven 03 Juil 2015, 23:04

Statistiquement, on a plus de chance de rater son typage que de le réussir. On est jamais à 100% dans son type.

En effet, les perceptifs dominant ET introverti vont être typer P avec les tests !

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : FNSJ 7w3
Age : 37
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1007

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Sam 04 Juil 2015, 13:39

Tu peux développer, Lunaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Sam 04 Juil 2015, 13:42

J'ai pas envie...

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Sam 04 Juil 2015, 20:41

Lunaire a écrit:
J'ai pas envie...

Dommage Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Sam 04 Juil 2015, 20:58

Peut-être que ce que je vais écrire est complètement bullshit, mais...

Ne pourrait-on pas relier ce doute pendant des mois avec le centre mental de l'ennéagramme? Le fait de penser et re-penser, d'interpréter sans fin ses actions pour leur trouver un sens, avec au fond cette peur (caractéristique du centre mental) de savoir ce que cela cache réellement?
Revenir en haut Aller en bas
Kiwi (Lebowskiwi)
Aucun rang assigné
avatar

Type : xNTP 7w8 sx/sp, (tritype 7w8, 3w4, 1w2) Big 5 : -C -A -N E O RIASEC : IAE
Age : 22
Lieu : Dans un plan à 3(w4)
Emploi : Désolé, mais seuls les utilisateurs avec un accès spécial peuvent accéder à cette information
Inscription : 08/06/2015
Messages : 202

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 00:52

Oscar a écrit:
Peut-être que ce que je vais écrire est complètement bullshit, mais...

Ne pourrait-on pas relier ce doute pendant des mois avec le centre mental de l'ennéagramme? Le fait de penser et re-penser, d'interpréter sans fin ses actions pour leur trouver un sens, avec au fond cette peur (caractéristique du centre mental) de savoir ce que cela cache réellement?

effectivement, plus précisément ça fait fortement penser au type 6

bon, je sais que c'est le type malaimé mais tu devrais lire des descriptions (en anglais si tu peux), l'une de ses caractéristiques étant le doute perpétuel  Smile

et comme tu l'as émis plus haut, ça me parait plausible que les P-dom (donc IJ et EP) aient bien du mal à identifier leur dominante, étant donné que, par définition, elle nous sert d'œuillère, voire de "réalité". En tant que P-dom, j'ai également mis le doigt sur mon type avec beaucoup de difficulté, d'introspection et de temps (je me suis trèèèèè......èès longtemps cru INTJ Speed )

bon, assee parlé de moi (l'égautisme NTP alala), si t'es 6, ce sera malheureusement assez dur de fixer ton type, vu qu'à ce niveau, le 6 est assee fourre-tout Surpris , mais les ailes peuvent un peu recouper : les 6w7 sont plus extravertis et/ou sensitifs tandis que les 6w5 sont plus introvertis (sans préférence pour la sensation/intuition toutefois)...et je te verrais bien 6w5 (manière de s'exprimer, à l'aise avec les idées, introspection, sensibilité, anxiété) Smile

Bah voilà, j'espère t'avoir très légèrement guidé Smile

PS : oui, je sais, un E sur un forum un samedi soir Angel

_______________________________________
J'lis du Barthes, j'mange un grec : SJ, on s'en bat les couilles
Si-dom parle mal, fais Fi, car nous on s'en bat les couilles

Les bonnes philosophies ont de commun avec Brazzers que tout s'y emboite gracieusement

ANTP = FOURMI-P ...voilà, La Fontaine en position perceptive de sécurité maggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 07:40

Le Kiwi a écrit:
bon, assee parlé de moi (l'égautisme NTP alala), si t'es 6, ce sera malheureusement assez dur de fixer ton type, vu qu'à ce niveau, le 6 est assee fourre-tout Surpris , mais les ailes peuvent un peu recouper : les 6w7 sont plus extravertis et/ou sensitifs tandis que les 6w5 sont plus introvertis (sans préférence pour la sensation/intuition toutefois)...et je te verrais bien 6w5 (manière de s'exprimer, à l'aise avec les idées, introspection, sensibilité, anxiété) Smile

Ce n'est pas spécifiquement l’endroit pour en débattre mais je pense qu'il y a inversion sur la nature extravertie du 6w7 et introvertie du 6w5.

Le 6w5 va tenir d'avantage compte de son environnement que le 6w7 qui sera plutôt de nature égocentrique.

Ceci dit, on est 6 avant tout, l'aile n'est qu'un apport supplémentaire. Et le 6 est ambivert.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 09:11

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 02:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 20
Lieu : Sud-Ouest
Emploi : khâgneux (A/L)
Inscription : 04/04/2015
Messages : 71

Message(#) Sujet: Réponse Dim 05 Juil 2015, 09:53

Petite parenthèse sur le type 6: le doute n'est pas sa caractéristique exclusive. Tout le monde peut douter. Dieu existe t'il? Quelle est la forme de l'univers? Même si certaines recherches ont été effectué sur ces questions (cf Jean-Pierre Luminet pour en citer un) le doute sur ces questions est légitime et n'a rien à voir avec le 6. Descartes avec son doute hyperbolique n'est pas un 6 pour autant. L'angoisse du 6 est existentielle: il craint l'impermanence du monde. Le doute sur sa personnalité n'est pas du même ordre.

Qu'est ce qui peut expliquer le doute interminable? Peut-être une méconnaissance de la conception dialectique du modèle de Jung. Un nostalgique n'est pas forcement un Si. Si l'on prend le cas de l'INTP le Si est fondamentalement là pour s'associer au Ti pour trancher avec l'axe Ti/Ne (quand tout va bien). Le Si sert ici de chambre enregistreuse qui sert à atteindre la fonction inférieure Fe (pour proposer quelque chose dans son environnement extérieur l'INxP a besoins de l'information la plus parfaite possible). En ne prenant en compte le rôle exact des fonctions selon les types on peut arriver à la création d'une multitude d'hypothèses. Pour cela il faut également oublier légèrement sa vie pour se concentrer sur les besoins de sa psyché.

On peut aussi citer le manque d'information ou plutôt le trop plein. Une fonction n'est jamais défini exactement de la même manière. D'ailleurs elle est généralement décrite de manière méliorative, ce qu'elle peut faire de mieux. Pour rester sur le type INTP la fonction Ti nous est présenté comme la maîtresse de la logique. Ceci est vrai en puissance pas nécessairement en acte. La fonction auxiliaire est d'ailleurs quasiment indispensable pour cela. Pour bien comprendre le Ti est évité les réactions du style:" je ne peux pas être INTP à 5 ans je ne maîtrisais pas la dialectique hégelienne" il faut mettre le Ti en relation avec son opposé le Fe. Car un ego se construit d'abord par rapport à ce qu'il n'est pas. Le Fe cherche l'harmonie interpersonnelle. Il est donc plutôt adaptable aux circonstances sociales. Au contraire le Ti établira des règles intérieures inflexibles donc en essayant de ne pas tenir compte de la situation sociale (j'ai bien dit essayer car la fonction inférieure reste paradoxalement une névrose).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 09:57

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 02:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 10:18

Merci pour la qualité de tes propos Nathanaël. Ouf, sauvé !

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 793

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 12:42

Dorloth a écrit:
C'est vrai, mais tu as généralement un doute mineur, (disons qu'on est jamais sur à 100%) mais de la à changer son typage tous les mois, ou de passer l'année dessus, en détruisant toute sa réflexion, car un article a dit qu'on a un nez SJ et pas FP (Exemple de greenbat, qui m'a fait pleurer de rire quand il a osé l'écrire laughing )
Dis donc tu vas te calmer avec tes réductionnismes? Tu prends un petit truc (en le déformant, puisque je ne m'intéresse pas à ce genre de morphologie) et tu en fais une motivation fondamentale; peut-être que tu trouves ça drôle mais c'est lourd à la fin.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 13:18

Exemple typique de communication violent, affligeant...

Greenbat, en simple MP bien mesuré aurait eu bien plus d'effet qu'un "tu vas te calmer" !

Lunaire en mode violent a écrit:
Même si tu as raison, tu emplois la mauvaise forme. Tu aurais du employer un autre ton.

En plus, ça pourri ce poste avec nos interventions hors sujet...

Je crois qu'on ne recherche pas son type avec difficulté, mais on cherche le type avec facilité Smile Qui cherche, trouve...


_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 793

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 14:11

Tu ne vois pas ce que tu crois Lunaire. Ce n'est affligeant que si on ne connait pas ce qui en précède. Il y a eu plusieurs autres remarques légères de ce type auparavant, auxquelles je n'ai jamais réagi; et j'ai déjà répondu en privé une fois. Donc maintenant c'est public. Je le fais une fois, et je ne pense pas qu'il y aura besoin d'autres.
Donc bien loin de pourrir le topic, c'est dit, et passons à autre chose. Neutre

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2379

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 14:25

En ennéa, ce sont le plus souvent les 369 qui ont du mal à se typer dit-on, car ils sont déconnectés de leur centre d'origine, et donc d'eux-même. C'est probablement moins vrai des 3, qui auront tendance à tout simplement se tromper (s'auto-proclamer d'un type choisi sans se poser nécessairement de question ; aussi vrai de certains 6 contrephobiques qui se typent souvent 4, 5 ou Cool, et plus vrai des 6 et des 9, plus indécis, et pour lesquels c'est comme s'il y avait un refus de se connaître, parfois.

Pour connaître la différence entre 6w7 et 6w5, il faut probablement aller voir du côté de la compulsion du 7 et du 5. 6w5 est plus renfermé, probablement plus en accord avec sa propre compulsion et souvent plus sec, plus misanthrope. 6w7 a tendance à fuir et à être plus ouvertement en conflit avec sa peur, il est souvent plus ouvert et plus sensible.
Pour caricaturer : le 6w5 c'est Hobbes ("L'homme est un loup pour l'homme"), le 6w7 c'est Marilyn Monroe.

Lunaire a écrit:
Exemple typique de communication violent, affligeant...

Greenbat, en simple MP bien mesuré aurait eu bien plus d'effet qu'un "tu vas te calmer" !

Lunaire en mode violent a écrit:
Même si tu as raison, tu emplois la mauvaise forme.  Tu aurais du employer un autre ton.

En plus, ça pourri ce poste avec nos interventions hors sujet...

Je crois qu'on ne recherche pas son type avec difficulté, mais on cherche le type avec facilité Smile  Qui cherche, trouve...


Aucune raison de rappeler Greenbat à l'ordre ici. Dorloth l'a provoqué, il répond (sans être insultant), ça me paraît normal. A eux de décider d'en discuter par MP s'ils le souhaitent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiwilly
Agneau de Dieu
avatar

Type : INFJ
Age : 21
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 884

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 14:56

Apocalypse a écrit:
6w5 est plus renfermé, probablement plus en accord avec sa propre compulsion et souvent plus sec, plus misanthrope. 6w7 a tendance à fuir et à être plus ouvertement en conflit avec sa peur, il est souvent plus ouvert et plus sensible.
Pour caricaturer : le 6w5 c'est Hobbes ("L'homme est un loup pour l'homme"), le 6w7 c'est Marilyn Monroe.

C'est curieux, pour autant que je me souvienne je n'ai jamais sombré dans ce travers misanthrope. Pourtant je ne me fais pas particulièrement d'illusion sur les motivations des gens, j'en connais quelque chose du potentiel de bassesse, de médiocrité et de sauvagerie des Hommes, mais je suis encore assez lucide pour ne pas faire de généralités abusives. Je me suis toujours méfié des réflexion de ce style hobbésien, que je juge essentiellement irrationnelles et non-constructives. Non pas que cela soit totalement faux, mais cela manque cruellement de subtilité et de profondeur. C'est de la philosophie de bourrin. Ça reste encore moins pire que la sociobiologie ceci dit ...

A vrai dire je me retrouve dans les descriptions du 6w5 autant que du 6w7, en fonction des points abordés. Je pense malgré tout que mon aile 5 ne fait pas de doute, à en juger le rapport que j'entretiens avec le "savoir", mais pour tout ce qui est de "ouvert", "sensible" ou ce genre de choses, cela peut aussi me correspondre. Je ne sais pas si je suis "en conflit avec ma peur" (enfin je ne suis pas sur d'avoir très bien compris ce que tu voulais dire), disons que j'ai plutôt tendance à rationaliser mes angoisses pour les dominer, ou pour "me dominer moi-même" en quelques sortes, avec des résultats plus ou moins satisfaisants - plutôt 6w5 comme attitude pour le coup, il me semble.

_______________________________________
« L'anarchie profite toujours à quelqu'un ; souvent aux grands, jamais aux petits. » - J.Bainville

« Platon m'est cher, mais la vérité me l'est d'avantage. » - Aristote

« L'homme a voulu tuer Dieu, et il est en train d'en crever… » - M.de Corte

«2 Timothée 4 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables...»  

«Ecclésiaste 1, 9 : Ce qui a été, c'est ce qui sera, et c'est ce qui s'est fait, et c'est ce qui se fera ; il n'y a rien de nouveau sous le soleil.»


****
http://www.senscritique.com/Titiwilly


Dernière édition par Titiwilly le Dim 05 Juil 2015, 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : FNSJ 7w3
Age : 37
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1007

Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche? Dim 05 Juil 2015, 15:21

L'énnéagramme commence à devenir flou pour moi. Et le MBTI aussi dans un sens...


Parce qu'il y a trop d'éléments et d'informations sur le forum. Tout le monde n'est pas d'accord aussi. Tout le monde a sa définition. Ok, pour dire que dans ces cas, il faut aller voir du coté de la théorie... Le soucis c'est que la théorie sur le net est faite par des gens comme nous... Après, pourquoi pas remonter à la source et lire les livres d'origine. Le soucis c'est que ça va pas régler les doutes de certains. Vu qu'un livre ne s'adresse pas forcément directement à soi. Faut savoir ce qui est intéressant. Grignoter des trucs à gauche à droite. Après, je ne pense pas que c'est facile à faire. Passer des tests avec des professionnels ? Comment trouver la bonne personne. Et c'est pas donné niveau prix. Donc, toujours pas ça.

Je suis sûr ici d'un truc, c'est que personne ne détient la vérité. Il n'y a pas une personne qui tombe juste quand elle type les autres. C'est totalement subjectif. On prend une grille de lecture, un langage qui est celui du MBTI et on la plaque par rapport à nous. ("Je pense que cette personne est ce qu'elle prétend parce que je me suis fait une idée de ce genre et que ce genre est bien défini. Si ça ne répond pas à mon idée, et bien, je n'accepte pas tout simplement.") Et donc, on n'admet jamais avoir tort ou être dans l'erreur. Alors que ça arrive trop souvent justement.

Perso, je n'aime pas me définir. Je ne le pensais pas au moment de mon inscription. Je cherchais quelque chose de précis vis-à-vis des autres. Me dire que je suis ça et m'enfermer dans le truc, ça ne me fait pas de bien. Me dérange pas qu'on me type. (Sinon à quoi bon rester sur ce forum ?) Le soucis c'est qu'on ne peut pas empêcher les gens de penser et interagir avec les autres.

Je ne doute pas de moi. Je n'ai jamais douté de mes capacités. Le MBTI est fiable à la base mais pas dans son application qui est vraiment douteuse.

Voilà ma réponse, Oscar.
(Je pense que tu n'arrives pas à t'affirmer. Et que tu es une personne évitante. C'est pour ça que tu as du mal à trancher.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche?

Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Pourquoi certains ne parviennent-ils pas à se typer après des mois de recherche?
» Pourquoi certains ovnis ne sont pas Aérodynamiques?
» Pourquoi certains maréchaux ont voté la mort de Ney ?
» Ces parents qui aiment trop
» Le Shabat et Jesus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-