Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BriandLR
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5
Age : 23
Lieu : Rohan
Emploi : Rohirrim
Inscription : 13/03/2015
Messages : 111

Message(#) Sujet: L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ? Sam 09 Mai 2015, 11:46

C'est une question très philosophique qui m'est venue comme ça...

Croyants ou pas, idéalistes ou pas, vous en pensez quoi ?

On peut bien entendu élargir le topic à l'interprétation de la question par les autres catégories, et même carrément au type par type mais autant commencer large et finir ciblé, mais il fallait bien trouver un coin où poster ça... Smile

_______________________________________
Les peuples passent, les trônes s'écroulent, l'Eglise demeure. Napoléon Ier

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années, on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l'âme. Général Mac Arthur

Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. Maréchal Foch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gullivère
Reine Petrus
Reine Petrus
avatar

Type : INFP 5w4
Age : 26
Lieu : Complexe limbique
Emploi : Scaphandrier
Inscription : 31/03/2015
Messages : 167

Message(#) Sujet: Re: L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ? Sam 09 Mai 2015, 13:51

Waho. Vaste question Réflexion intense Mais passionnante.

Je ne sais pas si l'on parviendra à dégager de grandes tendances. Mais à vue de nez j'ai quelques hypothèses, très hasardeuses, qui me viennent en tête.  

Alors déjà, je pense qu'il serait sans doute plus instructif de se concentrer sur : pourquoi les NF croient-ils ? plutôt que : Est-ce que les NF croient ? (approche qualitative plutôt que quantitative, quoi lunette ) Car c'est ici que les choses divergent, bien plus que sur le "degré de croyance" des différents types et tempéraments (pas sûre qu'il y ait davantage de NT athées que de NF, et ce serait d'ailleurs très difficile à déterminer sans partir dans des généralisations statistiques abusives.)
(Je dis ça par rapport à moi, Briand, pas par rapport à ton post, parce que j'ai réalisé que j'étais sur le point de partir dans une direction "lesquels croient le plus ?", ce qui n'allait mener nulle part. Bref.)

Primo, je dirais donc que le combo intuition-feeling, qu'il s'agisse de Ni/Fe ou de Fi/Ne, est particulièrement susceptible de produire une croyance extrêmement personnelle et individuelle, même si elle est de fait rattachée à un grand courant religieux. Sans vouloir idéaliser les Idéalistes, j'imagine assez mal un NF adhérer à une religion par simple tradition ou respect des normes sociales, style "parce qu'on a toujours été catholiques dans la famille". Il y aura nécessairement une recherche spirituelle personnelle derrière ça. (mais peut-être que je me trompe.)

Ensuite, il serait très intéressant de comparer avec les NT - il y avait d'ailleurs déjà un topic sur le sujet, je ne sais pas si tu l'as vu : http://mbti.forumactif.fr/t1044-les-intp-sont-ils-croyants
Une chose essentielle à souligner, c'est que le NF est centré sur l'humain, et raisonne par rapport à ses valeurs. S'il croit, il faudra donc que cette croyance soit compatible avec lesdites valeurs. Ça paraît évident, mais je précise - car j'aurais tendance à dire que la démarche est quelque peu différente en ce qui concerne les NT. Les préférences cognitives de ceux-ci suggèrent en effet que ceux-ci sont sans doute davantage attachés à la notion de vérité : trouver une vérité universelle qui sous-tend chaque chose, et à laquelle une croyance personnelle peut correspondre. Sans doute s'agit-il alors davantage d'un processus intellectuel.

Pour les NF, sans pour autant réfuter totalement la notion de "vérité" inhérente à toute croyance, on pourrait supposer que la spiritualité s'inscrirait davantage dans une démarche humaniste : qu'est-ce que l'Homme ? Quel est son "rôle" sur Terre ? (bon, dit comme ça, ok, ça fait un peu kitsch...) Quel sens profond donner à mon existence ? Ce genre de problématiques. La quête de sens personnelle serait plus prégnante, dans le fond, que la recherche d'une vérité universelle régissant les grandes lois de l'univers. Si vérité il y a, elle doit être au service de l'humanité et de son progrès.

Voilà pour mes hypothèses, mais je suis peut-être totalement à côté de la plaque, hâte de lire d'autres avis !

Sinon, à part ça, je me considère actuellement comme agnostique.

Et vous, quelles sont vos croyances (ou non-croyances) ?

_______________________________________
"J'aime le travail : il me fascine. Je peux rester des heures à le regarder." Jerome K. Jerome


Dernière édition par Gullivère le Sam 09 Mai 2015, 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BriandLR
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5
Age : 23
Lieu : Rohan
Emploi : Rohirrim
Inscription : 13/03/2015
Messages : 111

Message(#) Sujet: Re: L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ? Sam 09 Mai 2015, 14:25

Puissante théorie Gullivère !

Alors en premier lieu, j'ai pris mon temps pour digérer le topic dont tu as posté le lien, parce que bon sang il y en a de l'info là dedans !! XD
Merci de l'avoir déterré en tous cas.

Après, je suis assez d'accord avec l'idée que l'idéaliste n'adhère pas à sa Religion pour y adhérer mais qu'il développe une pensée personnelle en accord avec ses valeurs (et en effet c'est assez logique).

Cependant, sur l'idée de la spécificité des NT dans la recherche de vérité universelle, je ne suis personnellement pas d'accord : j'ai couplé la vision humaniste et la recherche de vérité universelle. ^^
Mais peut-être que les NT le font plus spontanément en effet... J'ai aussi hâte de (re)voir leurs avis.
Par ailleurs, les questions "types" du NF par rapport à la religion (dans ton dernier grand paragraphe) sont assez justes en ce qui me concerne.

Et sinon, je suis catholique pratiquant ET idéaliste Very Happy

_______________________________________
Les peuples passent, les trônes s'écroulent, l'Eglise demeure. Napoléon Ier

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années, on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l'âme. Général Mac Arthur

Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. Maréchal Foch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 32
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ? Sam 09 Mai 2015, 15:28

Je trouve ta démonstration assez pertinente Gulliverse Smile

Citation :
Cependant, sur l'idée de la spécificité des NT dans la recherche de vérité universelle, je ne suis personnellement pas d'accord : j'ai couplé la vision humaniste et la recherche de vérité universelle

Disons qu'à un moment donné, NT ou NF, les fonctions s'éveillent et nuancent les conclusions. NF ou NT peuvent arriver aux même conclusions mais l'objet de la quête et le cheminement ne seront pas les mêmes.
Du coup en tant que NT je vais me demander ce que fout l'homme là-dedans et arriver à la conclusion que l'Univers se porte très bien, avec ou sans nous, et qu'au final, c'est à nous de nous occuper de nous-même. Qu'il y ait ou non une grande force suprême ou un dieu, on est seul avec nous-même et notre humanité.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiwilly
Agneau de Dieu
avatar

Type : INFJ
Age : 22
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 883

Message(#) Sujet: Re: L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ? Sam 09 Mai 2015, 17:58

@Gullivère a écrit:
Primo, je dirais donc que le combo intuition-feeling, qu'il s'agisse de Ni/Fe ou de Fi/Ne, est particulièrement susceptible de produire une croyance extrêmement personnelle et individuelle, même si elle est de fait rattachée à un grand courant religieux. Sans vouloir idéaliser les Idéalistes, j'imagine assez mal un NF adhérer à une religion par simple tradition ou respect des normes sociales, style "parce qu'on a toujours été catholiques dans la famille". Il y aura nécessairement une recherche spirituelle personnelle derrière ça. (mais peut-être que je me trompe.)

Oui mais à vrai dire les deux sont aisément conciliables, à la base c'est souvent comme ça qu'on est initié à la religion, c'est une question de proximité culturelle. Mettons le NF en quête de sens etc, s'il cherche des réponses il va d'abord chercher là ou c'est le plus évident, c'est à dire dans un univers auquel il est déjà accoutumé par milles et une médiations.

Pour la différence entre NT et NF, cela me semble assez plausible en soi, que les NF aient une approche plus émotionnelle (et par plus d'un sens, passionnelle) de leur expérience religieuse, couplé à de l'humanisme ou ce genre de sentiments, alors que c'est logiquement moins prégnant chez un NT.

Pour ma part, en tant qu'agnostique circonspect, je m'intéresse à la religion essentiellement "à la manière d'un NT" - au moins comme Gullivère le définit ici, je veux la Vérité avec un grand V, le pourquoi du comment de tout le schmilblick. Parce que d'une, je suis très méfiant envers tout ce qui éloigne du logos et qui prétends souscrire à des lois différentes, tout ce qui dépends de "la foi", concrètement c'est la porte ouverte à toutes sortes de superstitions ou de songes, c'est aussi une voie de facilité en derniers recours. (Ti quand tu nous tiens lunette ) Et secondement, pour l'instant j'arrive à donner un sens à ma vie indépendamment de justifications transcendantales - même si j'avoue que ça me "manque" (le côté NF reprends le dessus Timide ), ça me travaille et c'est aussi pour ça que je me renseigne -doucement et toujours avec circonspection- sur les tenants et les aboutissants de la pensée religieuse.

Mais au final pour être dans la complétude totale, ces deux "versants" de la religiosité doivent se rejoindre, comme dit Briand on est censé finir par "coupler la vision humaniste et la recherche de vérité universelle". ça va ensemble quoi.

_______________________________________
« L'anarchie profite toujours à quelqu'un ; souvent aux grands, jamais aux petits. » - J.Bainville

« Platon m'est cher, mais la vérité me l'est d'avantage. » - Aristote

« L'homme a voulu tuer Dieu, et il est en train d'en crever… » - M.de Corte

«2 Timothée 4 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables...»  

«Ecclésiaste 1, 9 : Ce qui a été, c'est ce qui sera, et c'est ce qui s'est fait, et c'est ce qui se fera ; il n'y a rien de nouveau sous le soleil.»


****
http://www.senscritique.com/Titiwilly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud Toulon
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP ( Inspirateur )
Age : 45
Lieu : TOURS
Emploi : Illustrateur bd "gros nez"
Inscription : 09/03/2016
Messages : 41

Message(#) Sujet: Re: L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ? Sam 12 Mar 2016, 17:00

Bonjour à toutes et tous Smile Très intéressant ce sujet et question Smile

En tant que ENFP ( mais depuis hier, je doute de l'être à 100%, j'ai fait ces tests via internet, aucune idée de la fiabilité absolue de ces derniers ), forcément ça m'interpelle, surtout que je suis athée, et que depuis 4 ans, suite à une grosse crise métaphysique, du fait que la bd, le dessin, qui était le moteur, le carburant et ma raison de vivre et de m'épanouir, ne me font plus vibrer autrement  que " raisonnablement",( pratiquer surtout pour en vivre ) , j'ai eu besoin de comprendre viscéralement le but de mon existence ( vu que pour moi, il ne passait que par ma passion du dessin et de faire ce métier que je pratique toujours, et suis publié et ai un public ), et ma vraie place en ce monde. ça et le fait, que bien que disposant d'une grande facilité à discuter avec des inconnu(e)s, aimer les autres facilement, le monde, me faire aimer d'eux (amicalement ou sentimentalement), aider mon prochain, pacifier les conflits, rechercher et apporter de l'harmonie dans les rapports humains, j'ai toujours été infichu, avec toutes mes qualités humaines, d'éprouver le ressenti de l'amour amoureux, d'aimer vraiment une femme,d'avoir envie de vivre à deux, d'être en couple,  ni de ne pas avoir eu d'enfant ( plus jeune, je me désirais vraiment avoir une famille ).

Bref toute cette introspection m'a porté, alors que plutôt cartésien et profondément cérébral ( mais très rêveur ), à découvrir la spiritualité et je me prends de plus en plus de passion pour ces découvertes qui ne cessent de me surprendre et d'éclairer enfin mon parcours et qui je suis, et ce qui m'entrave, ou ce que je dois plus développer pour atteindre un meilleur équilibre intérieur. Au début, je me suis surtout limité à des choses " que je considérais " comme rationnellement acceptables, telles que l'hypnose, ( cautionnée par la médecine et dont les principes causales peuvent êtres expliqués ), dans le but d' inverser en moi, ma tendance à la procrastination en "amour de l'effort", puis, par la magie et les pièges du web, et ma grande curiosité personnelle, de liens en liens, en peu de temps c'est devenu " régressions des vies antérieurs/karma/astrologie karmique/puis numérologie": Rien ne me disposait à étudier ces voies "décalées", et pourtant, depuis, que je m'y initie, je suis de plus en plus gourmand spirituellement et sans cesse ahuri et bluffé par la justesse de ce que j'y apprends sur moi même, et également sur que je sais de mes proches. D'ailleurs, même si une part en moi ( l'égo, le cérébral )n'aime pas l'idée de lire partout le mot Dieu, que j'ai toujours considéré comme "imaginé par l'homme pour se rassurer sur sa propre fin", de récentes et troublantes synchronicités personnelles, et mes certitudes de plus en plus ébranlées, par ce que je vis et découvre, font que d'athée, je me considère plus, désormais,comme agnostique  que véritablement athée, il s'est clairement passé quelque chose en moi depuis ces découvertes, même si mon côté rationnel lutte et me dit que je "m'auto-conditionne " et que ça relève plus de la foi et des croyances, et qu'il me plait de me rassurer avec toutes ces lectures et ressentis… Pourtant mon inutition ( qui est grande, et qui m'a souvent servi dans mes bonnes décisions ), me dit que je suis au contraire, en train de suivre ma petite voix intérieure, et que le voyage commence à peine Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zabeaumu
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP mais je me soigne (ça marche pas)
Age : 50
Lieu : A l'Ouest (rien de nouveau)
Emploi : ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Inscription : 25/02/2016
Messages : 93

Message(#) Sujet: Re: L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ? Mer 30 Mar 2016, 15:19

Athée 100% pur beurre, certifiée AOC (anti-oxide-culbénit)  laughing

trêve de plaisanteries Smile
Je ne crois ni en Dieu, ni au Diable, ni à l'Enfer, ni au Paradis, ni au Valhala etc.
Quand c'est fini, ben c'est fini point barre.
Mais il faut dire que la mort ne me fais pas peur, seul la souffrance à ce pouvoir. Et la souffrance est liée à la vie, pas à la mort. Ce sont les vivants qui souffrent lors de la perte d'un proche, pas le mort.

Après tout si des personnes (en fait beaucoup) croient en Dieu, cela ne me dérange pas. Je respecte le façon de voir. Par contre les religions c'est une autre histoire.

J'ai tendance à faire un amalgame de Religion/Armée/Autorité (curé,militaire,flic), je sais que c'est du n'importe quoi, mais ça fait sens pour moi. Ce sont des moyens de contrôle de la pensée et des personnes (et ce ne sont pas les seuls malheureusement).

Quant aux trucs de spiritualité, ça me fait sourire de façon bienveillante si ça n'entre pas dans le domaine des sectes dont les religion monothéistes font partie à mon avis. En fait pas que monothéiste, TOUTES les religions sont des sectes pour moi . J'aime bien découvrir de nouvelles façon de voir l'univers, les hommes, un peu comme si nous étions de "l'autre côté du miroir", la 4ème dimension, le 6ième sens, les pseudos-sciences rigolotes telles la numérologie, la cartomancie, etc. Elles me font penser que nous n'avons pas d'explication pour tout, mais que cela viendra un jour, peut être (ou pas), mais que ça n'a rien rapport avec Dieu (c'est mon avis).

_______________________________________
L'anarchie pas le Chaos !

L’anarchie (du grec anarkhia, composé de an, préfixe privatif : absence de, et arkhê, hiérarchie, commandement) désigne la situation d’une société où il n’existe pas de chef, pas d’autorité unique, autrement dit où chaque sujet ne peut prétendre à un pouvoir sur l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryalis
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP 4w3
Age : 27
Lieu : Suisse
Emploi : Infirmière pour ornithorynques
Inscription : 03/05/2014
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ? Mar 26 Avr 2016, 13:31

J'ai l'impression qu'on fait trop l'amalgame entre la spiritualité et la religion. Les NF ont certainement un attrait marqué pour la spiritualité au sens large (d'ailleurs pas sûr que ça soit plus le cas que les autres types), mais je ne pense pas qu'ils soient plus tourné vers les religions que les autres types.

Personnellement, je crois en quelque chose, très éloigné des standards catholiques /chrétiens qu'on m'a inculqués depuis l'enfance (j'ai été élevé dans une famille catholique pratiquante). Les religions ne me dérangent pas, beaucoup de personnes ont besoin de se rassembler pour croire en quelque chose de commun et c'est important qu'elles puissent le faire.

Mais je comprends qu'on croit qu'il n'y a rien. C'est aussi une partie de la spiritualité en soi, ce qu'on a tendance a oublier. On croit quasiment tous à quelque chose, soit en l'existence de quelque chose de surnaturel, soit en sa non-existence. L'exception réside peut-être dans les agnostiques, qui refusent de se positionner mais entrevoient les deux possibilités. Il n'empèche que c'est encore une autre facette de la spiritualité.

J'ai beaucoup aimé, pendant mes études, aborder la question de la dimension spirituelle, parce que c'est la première fois que j'ai pu défaire l'amalgame entre celle-c et la religion. La religion peut s'inscrire dans la spiritualité, mais cette dernière ne se résume en tout cas pas à la vénération d'un (ou plusieurs) dieu(x) ou non.

@Gullivère a écrit:
Une chose essentielle à souligner, c'est que le NF est centré sur l'humain, et raisonne par rapport à ses valeurs. S'il croit, il faudra donc que cette croyance soit compatible avec lesdites valeurs. Ça paraît évident, mais je précise - car j'aurais tendance à dire que la démarche est quelque peu différente en ce qui concerne les NT. Les préférences cognitives de ceux-ci suggèrent en effet que ceux-ci sont sans doute davantage attachés à la notion de vérité : trouver une vérité universelle qui sous-tend chaque chose, et à laquelle une croyance personnelle peut correspondre. Sans doute s'agit-il alors davantage d'un processus intellectuel.

Pour les NF, sans pour autant réfuter totalement la notion de "vérité" inhérente à toute croyance, on pourrait supposer que la spiritualité s'inscrirait davantage dans une démarche humaniste : qu'est-ce que l'Homme ? Quel est son "rôle" sur Terre ? (bon, dit comme ça, ok, ça fait un peu kitsch...) Quel sens profond donner à mon existence ? Ce genre de problématiques. La quête de sens personnelle serait plus prégnante, dans le fond, que la recherche d'une vérité universelle régissant les grandes lois de l'univers. Si vérité il y a, elle doit être au service de l'humanité et de son progrès.

Entièrement de ton avis, ce qui rejoint un peu ce que je disais plus haut sur la spiritualité par rapport à la religion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ?

Revenir en haut Aller en bas
 

L'idéaliste a-t-il une façon spécifique de croire en Dieu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel tableau réaliste en 4e ?
» Poème pour nouvelle réaliste
» Mérimée...auteur réaliste ?
» Faut-il être idéaliste... ?
» Un GT sur le roman réaliste pour les secondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF)-