Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 792

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Ven 17 Avr 2015, 14:59



C'est fou certains de vos témoignages, je partage complètement.
Ça s'est amélioré avec les années, mais je devais calculer beaucoup de situations comme ça (ce que j'ai d'ailleurs "essayé" d'évoquer sur d'autres topics):
-préparer une intervention orale; même dans ses détails en fait; j'avais tendance à finir par essayer de contrôler tous les détails que je considérais fondamentaux, dans le fond comme dans la manière, pour ne pas être surpris sur le moment.
-ne pas interpeller un vendeur dans un magasin; accompagné je me souviens même que ça m'agaçait que l'on se demande pourquoi je fonctionnait comme çà; on me disait: "mais alors, va y demande lui!" et là j'avais souvent une excellente réponse tout ce qu'il y a de plus évident et poli: "oui mais il est en train de ranger des articles" ...
Je crois que ma hantise était notamment de me prendre un vent du fait de la concentration du vendeur dans son activité, et de ma propension à ne pas m'adresser fortement aux gens. Bref si ça c'est pas de la précaution de timide. :xd
-Le téléphone aussi; j'avais tendance à ne pas me bouger en premier pour éviter la communication directe, ou bien ne répondre que lorsque je reçois un message.

Et ces comportements me paraissent en complète contradiction avec cette énergie que je ressens en moi, qui me rend plus confiant. C'est très bizarre, je sais pas.

Luna a écrit:
Sinon il y a une chose intéressante qui est expliqué dans ce livre, il y a deux types d'anxieux que l'on peut relier au MBTI (T/F), il y a l'anxieux de type "sur-émotif", qui a des sentiments exacerbés, et celui de type "froid-impassible" qui a ses émotions vérouillés et qui peu sembler complètement insensible alors que c'est un mécanisme pour se mettre hors d'atteinte.
ah oui moi ça m’intéresse (plus que la génétique; bon sang de génétique Gesticule oups )

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gullivère
Reine Petrus
Reine Petrus
avatar

Type : INFP 5w4
Age : 25
Lieu : Complexe limbique
Emploi : Scaphandrier
Inscription : 31/03/2015
Messages : 167

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Ven 17 Avr 2015, 15:34

Luna a écrit:
L'amygdale des personnes soufffrant de phobie sociale, serait apparemment plus active que la norme (plus réceptive à la peur, à l'anxiété), et les neurotransmetteurs de sérotonines (hormone du plaisir et de l'apaisement), fonctionneraient moins bien, à côté, ces personnes seraient plus réceptive à la dopamine (hormone de l'excitation)

Mais est-ce que ça implique forcément qu'il y ait une prédisposition génétique ? Je veux dire, est-ce que l'activité de l'amygdale et des neurotransmetteurs n'est pas susceptible d'évoluer en fonction de nos expériences ? (Par ex, le fait d'avoir vécu dans tel ou tel environnement et connu une série d'expériences désagréables / traumatisantes conduirait à une suractivation de l'amygdale (et non pas en raison d'une malformation de cette dernière ou je sais pas quoi)...?)

Citation :
Si ça vous intéresse, je peux vous expliquer les différences de mécanismes. (ou plutôt réécrire le passage du livre)

Ouiii ! Ouiii ! Kikoo ballon

_______________________________________
"J'aime le travail : il me fascine. Je peux rester des heures à le regarder." Jerome K. Jerome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
globo
Pirat(e)
avatar

Type : ENFP 7w6 - 4w5 - 9w8 So/Sx
Age : 29
Lieu : France
Emploi : Technicien de placement.
Inscription : 09/12/2012
Messages : 486

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Ven 17 Avr 2015, 18:31

Quand bien même on pourrait tout expliquer par le génétique ou le biologique ou un type de personnalité, c'est courir le risque de s'enfermer dans une vision figée de soi : "Oh bah j'suis comme ça et voilà". Pour ensuite s'enfermer dans un cercle vicieux où on confond ce qui viendrait de la nature avec ce qui résulte de notre vision de soi, qu'on tend à confirmer dans nos comportements et attitudes, histoire de ne pas perdre la boule pirat

Je dis ça en référence aux thérapies comportementales qui jusqu'à présent était les plus efficaces pour tout ce qui touche à la phobie : donc analyser les choses à travers le contexte et le comportement plus ou moins adapté plutôt qu'en prédispositions plus ou moins immuables.

Au cas où ça générait bien-sûr, au cas où on subirait les choses, ça serait plus facile de "changer" si on raisonne en termes d'habitudes et automatismes plutôt qu'en termes de timidité ou introversion etc. Un manque d'expériences et d'habitudes, ce n'est pas la même chose qu'un déficit sérotoninergique et un surplus dopaminergique. Quand bien-même les deux lectures seraient valables, elles n'ont pas le même impact sur les analyses sous-jacentes. Une maladie génétique ce n’est pas la même chose qu'une mauvaise habitude. Je fume parce que je suis fumeur ou bien je suis fumeur parce que je fume, en tout cas il ne me viendrait pas à l'esprit de dire que je suis précancéreux, et pourtant... pirat

_______________________________________
"Quoi ?! J'suis avare du cul moi ??! I'm super carefull, okay ?!" - Genghis Khunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 792

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Ven 17 Avr 2015, 18:50

Globo a écrit:

Quand bien même on pourrait tout expliquer par le génétique ou le biologique ou un type de personnalité, c'est courir le risque de s'enfermer dans une vision figée de soi : "Oh bah j'suis comme ça et voilà". Pour ensuite s'enfermer dans un cercle vicieux où on confond ce qui viendrait de la nature avec ce qui résulte de notre vision de soi, qu'on tend à confirmer dans nos comportements et attitudes, histoire de ne pas perdre la boule pirat
Félicitation tu viens de fournir ton premier poste avec lequel je suis entièrement d'accord. Lol
Globo a écrit:
Au cas où ça générait bien-sûr, au cas où on subirait les choses, ça serait plus facile de "changer" si on raisonne en termes d'habitudes et automatismes plutôt qu'en termes de timidité ou introversion etc.
ça aussi. En fait, la génétique est une habitude plus ancrée que les autres, et à laquelle on a l'impression d'être soumis parce qu'elle évolue plus lentement que ce que l'on vit ... dans une vie. Avant la naissance, on accumule aussi des expériences, pendant notre formation et on peut commencer à développer des phobies dès ce moment là, en réaction au stress de la mère ou de l'ambiance extérieure qui est ressentie plus fortement par l'être en développement.
C'est juste plus difficile de s'en sortir parce que la conscience n'a pas forcément accès à toutes les informations, et que le corps les a intégré aussi assez rigoureusement.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
globo
Pirat(e)
avatar

Type : ENFP 7w6 - 4w5 - 9w8 So/Sx
Age : 29
Lieu : France
Emploi : Technicien de placement.
Inscription : 09/12/2012
Messages : 486

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Ven 17 Avr 2015, 19:58

Ah merde, je suis hyper tenté de nuancer du coup Lol

Accord ponctuel peut-être vu que j'accepte totalement la vision alternative méprisant l'homme trop égocentrique pour accepter d'être tributaire du bagage génétique, tel un ado capricieux qui veut à tout prix se différencier des parents mais n'a aucun état d’âme quand il veut imiter les copains et souffrirait de ne pas être comme les autres...

Temps à perdre:
 

_______________________________________
"Quoi ?! J'suis avare du cul moi ??! I'm super carefull, okay ?!" - Genghis Khunt


Dernière édition par globo le Sam 18 Avr 2015, 01:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1684

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Ven 17 Avr 2015, 20:20

J'ajouterai même ceci : L'histoire c'est de savoir ce qu'on peut améliorer parce que découlant d'une mauvaise habitude, et ce qui est inhérent à notre nature.
La timidité peut l'être, dans sa définition de "trouble". On apprend "malgré soi" à devenir timide.
L'introversion ne peut pas, dans sa définition d'état. On est introverti. Faut trouver des "astuces" pour le vivre bien.

Donc ok, si j'ai appris à devenir timide, je peux désapprendre. Après tout, on a accès à plein de techniques de relaxation qui, c'est prouvé, calme l'arrivée du cortisol - hormone du stress - dans le cerveau. La génétique ferait que je suis plus susceptible de ressentir la timidité, mais pas que c'est une fatalité. La seule difficulté est d'apprendre à faire la part des choses entre "inné" et "acquis" en s'observant. Et puis d'assumer les choses qu'on ne peut pas changer, en essayant d'en tirer le meilleur parti possible.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1506

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Ven 17 Avr 2015, 22:52

Anxieux "émotifs" : des sentiments exacerbés

Certains anxieux sont victimes de leurs émotions, débordantes. Ils craignent d'être submergés par elles dans leurs relations interpersonnelles. C'est pourquoi la nouveauté et l'inconnu, qui exacerbent les émotions, les effraient. Ils préfèrent la compagnie de quelques proches, moins susceptibles de les juger, même quand ils "craquent".

Les "émotifs" souffrent en général d'une estime de soi très basse. Ils ont tendance à se reprocher d'être aussi sensibles, ils se voudraient plus solides et courageux. Les personnes dîtes "timides" appartiennent plutôt à ce type : ce sont celles qui rougissent ou perdent leurs moyens, à cause d'un système nerveux plus excitable et difficile à maîtriser.

Le degré de gravité de ce problème est variable : la "timidité" peut aller d'une insécurité chronique et profonde (Rachel), jusqu'à une aisance superficielle, dissimulant un réflexe intérieur de peur, plus ou moins fort en cas de circonstances inattendues (Ivan, Manon).

Cette catégorie d'anxiété est sans doute liée à des bases génétiques. Qu'il s'agisse d'un tempérament hypersensible ou du gène de l'anxiété, qui prédisposerait à être anxieux, ces personnes vivent avec des réactions naturellement plus fortes au stimuli. L'éducation et les expériences jalonnant le parcours de vie viennent ensuite soit exacerber cette tendance, soit équiper l'anxieux de mécanisme apaisants.



Anxieux "froids" : des émotions vérouillées

Les anxieux "froids" paraissent peu affectés par les relations avec autrui. Interrogés, certains affirment en effet ne rien sentir de particulier, ni émotion, ni envie, ni désir, et se sentent un peu "éteints". D'autres au contraire éprouvent des émotions puissantes en leur for intérieur, mais, mpour diverses raisons, ont appris à les cacher.

Moins habitués à écouter leur peur que les émotifs, ils recherchent parfois l'enchaînement de brèves rencontres car elles leurs permettent de rester au stade de contacts superficiels et d'éviter l'intimité. D'autres préfèrent au contraire la familiarité rassurante de personnes bien connues.

Sur le plan de l'estime de soi, cette catégorie d'anxieux constitue un groupe hétérogène. Certains construisent une bonne estime d'eux-mème en s'appuyant sur l'idée de leur capacité à dissimiler leur "faiblesse". De l'exterieur, ils peuvent même paraître hautains, avec leur air calme et détaché. Inconscients de leur propre peur, ils ne considèrent pas qu'ils sont timides mais qu'ils évitent leur congénères par simple goût. En revanche d'autres souffrent de leur isolement, de leur incapacité à communiquer et partager leurs émotions.


Aller vers l'Autre, un combat... à arme inégales

Un shéma peut nous éclairer d'avantage sur les mécanismes de réaction des sur-émotifs comme des anxieux impassibles : imaginons que notre psychisme est une sorte de cité, plus ou moins bien protégée par des murs. La vie intérieure et le contact avec autrui sont assurés par des "petits soldats" qui peuvent sortir pour aller à la rencontre de l'autre, ou bien rester à l'intérieur des remparts.

Chez le sur-émotifs, les "petits soldats" ont tendance à courir au dehors dès qu'il se passe quelque chose. L'ennui est qu'ils sont parfois blessés car ils ne prennent pas de précautions et sortent sans armure. Le premier shéma peut également s'appliquer aux personnes ne souffrant d'aucune anxiété sociale. Ces dernières envoient très rapidement leurs représentants au contact d'autrui, sans pour autant courir de risque. Leurs "soldats" ont le cuir épais et, s'ils se heurtent à de l'hostilité, font demi-tour en haussant les épaules, sans se tourmenter outre mesure. Dans le cas d'anxiété sociale, les "soldats" sont mal protégés ; une fois à l'extérieur des ramparts et blessés, ils restent meurtris. La personne se replie alors sur elle-même pour se prémunir contre d'autres "blessures".

Shéma du mécanisme de réaction :

     ( . . ..)... . . .   . .  

() : rempart
.  : soldat


Chez l'anxieux froid-impassible, les soldats restent au contraire cachés derrière les murailles épaisses. On'a l'impression d'une personne insensible, mais on a plutôt affaire à quelqu'un qui se surprotège de peur d'être "blessé"...

Dans une variante de ce second type, certains semblent avoir simultanément peu de soldats, terrés tout au fond des caves, et beaucoup de mal à les mobiliser. Plus les murs sont épais, plus la personne a l'air insensible, plus elle est parvenue à se mettre hors d'atteinte. Le risque est alors celui de l'incompréhension et de l'isolement, lorsque son entourage renonce à entrer en contact avec l'anxieux, qui de son côté ne parvient plus à se rapprocher d'autrui.

Shéma du mécanisme de réaction :


((( ......... )))


D'autres personnes encore ont des murs extrêment épais mais disposent de nombreux "soldats", très fragiles, derrière. Ils arrivent donc à exprimer leur ressenti à quelques proches de confiance et sont un peu moins isolés.

Soulignons que ces schémas ne sont que des représentations approximatives, qu'on pourrait décliner à toute une gamme de dessins représentant les inifinies variations de cas possibles.


Source (avant d'être attaqué pour droit d'auteur Smile ) : La peur de l'Autre de Laurie Hawkes


Sinon @Gullivère, non je ne pense pas que les prédispositions génétiques puissent être influencé par l'environnement (à part peut être lors du développement du foetus dans le ventre de la mère. Je me souviens avoir lu que par exemple l'anxiété de la mère pouvait avoir un impacte sur le développement du foetus).
Je ne pense pas que l'on puisse rendre une amygdale plus sensible qu'elle ne l'était à la base et inversement. C'est plutôt l'activation de cette amygdale qui peut varier. Si on apprend par exemple à gérer son stress, à s'appaiser lorsque cette partie s'emballe. Ou si on'a vécu de mauvaises expériences qui l'enclencheront plus facilement lors de situations jugés difficiles.
Mais le stimulis provoqués restera de même intensité à tout âge de la vie.

Je vois mal par exemple un enfant hypersensible devenir au fil de l'âge insensible (ce sera seulement en apparence, de manière superficielle comme vu plus haut), et inversement un enfant non sensible devenir au fil de l'âge hypersensible.


EDIT : le shéma du mécanisme de réaction du sur-émotif me fait toujours tripé lorsque je le lis laughing , je m'imagine bien le petit soldat courant innocemment et naîvement dans son monde de bisounours, dans un champs de marguerite jusqu'à ce qu'il se prenne une flèche dans le coeur, et que meurtri, ne comprenant pas ce qui lui arrive, il se replie dans ses ramparts tout étonné ! Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gullivère
Reine Petrus
Reine Petrus
avatar

Type : INFP 5w4
Age : 25
Lieu : Complexe limbique
Emploi : Scaphandrier
Inscription : 31/03/2015
Messages : 167

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 18 Avr 2015, 10:12

Cool, merci Luna !

Citation :
non je ne pense pas que les prédispositions génétiques puissent être influencé par l'environnement. Je ne pense pas que l'on puisse rendre une amygdale plus sensible qu'elle ne l'était à la base et inversement.

Je me souviens en effet avoir lu (dans un bouquin sur la honte et ses multiples aspects) que des expériences sur des souris avaient démontré l'existence de petits porteurs de sérotonine et de gros porteurs de sérotonine, ceci sur une base génétique. Et il semblerait que ce soit la même chose pour les humains.
Mais bon, ça me paraît quand même tristement déterministe, cette histoire.

_______________________________________
"J'aime le travail : il me fascine. Je peux rester des heures à le regarder." Jerome K. Jerome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1684

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 18 Avr 2015, 10:59

Non, puisque rechercher les causes physiologiques, organiques ou mécaniques d'un trouble aide à son diagnostique et donc à être traité en tant que trouble et pas en tant que "allé t'es timide mais fais un effort!". C'est la même chose que pour des douleurs chroniques. Certaines sont dues à de mauvaises postures, d'autres à un trouble lié à une prédisposition génétique.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1506

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 18 Avr 2015, 12:21

Gullivère a écrit:
Cool, merci Luna !

Citation :
non je ne pense pas que les prédispositions génétiques puissent être influencé par l'environnement. Je ne pense pas que l'on puisse rendre une amygdale plus sensible qu'elle ne l'était à la base et inversement.

Je me souviens en effet avoir lu (dans un bouquin sur la honte et ses multiples aspects) que des expériences sur des souris avaient démontré l'existence de petits porteurs de sérotonine et de gros porteurs de sérotonine, ceci sur une base génétique. Et il semblerait que ce soit la même chose pour les humains.
Mais bon, ça me paraît quand même tristement déterministe, cette histoire.

Déterministe, peut être pas forcément. Il y a ensuite l'éducation et le vécu qu'il faut prendre en compte.
Mais pour moi, le degré de sensibilité d'une personne reste globalement constent.

Après c'est sûr que par exemple une personne qui a souffert durant son adolescence de la guerre et qui a pu assister à des scènes traumatisantes. Elle sera plus sensible à l'évoquation de ce sujet que petite, parce que ça lui rappellera de mauvais souvenirs. Mais sa réaction émotionnelle est je pense resté la même. Vient ensuite s'ajouter le vécu qui peut amplifier les émotions parce que liées à des souvenirs. Mais une autre personne, avec une autre sensibilité qui lui est propre, n'aura pas dans exactement les mêmes conditions (le même vécu), les mêmes souvenirs et la même réaction émotionnelles.

Il y a des choses qui peuvent choqués certains et être insignifiants pour d'autres.

Donc pour être clair (parce que j'ai toujours peur de mal me faire comprendre, non que je prenne les autres pour des idiots hein), oui le vécu peut amplifier nos émotions, mais d'après moi, notre réactivité émotionnelle de base reste la même.


PS : Je n'ai pas de source, et à mon avis ce n'est pas pour rien que des personnes passent plusieurs années à étudier la psychologie humaine. Mais nous sommes sur un forum d'échange. Je précise que je donne simplement mon avis qui est plus où moins documenté. (je préviens, avant que l'on vienne m'agresser "Maiiis d'où tu sors ça ? Où sont tes sources ??")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Jeu 04 Juin 2015, 08:10

C'est marrant vous avez conscience que notre société voit la timidité comme un défaut, alors que c'est un trait de caractère qui comporte des qualités et des défauts, et vous semblez donc penser que cela doit se soigner. Je comprend qu'à un fort degré cela devient handicapant, mais sinon...

Sinon vous parlez souvent de mauvaises expériences qui créé la timidité, mais c'est loin d'être tout le temps le cas, comme cela à été notifié quelques fois, ça peux être génétique ou dû à l'éducation ( deux parents timides eux-mêmes qui éduque un enfant ). Un lien qui parle de ça : http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-timides-un-cerveau-hyperactif-25817.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1506

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Jeu 04 Juin 2015, 13:02

C'est pour ça que parfois je précise "J'ai appris à accepter ma timidité et je le vis mieux". On peut être timide et très bien le vivre, sans que ce soit un handicape dans la vie de tout les jours. En fait je me suis rendu compte, que j'avais honte d'être timide, et c'est cette honte qui m'empêche d'aller vers les autres, parce que pour moi ce n'est pas être comme il faut, ça renvoie une mauvaise image de moi.
Pourtant paradoxalement, je trouve que la timidité peut avoir du charme, ce n'est pas une réaction que je déteste. Mais il faut reconnaître que le modèle social dominant dans notre société, est à l'opposé de la timidité.

Je pense que l'on doit par exemple mieux vivre sa timidité en Chine où elle est valorisée. Mais à la base le timide est très anxieux, il en souffre même si ses réactions sont mieux acceptées.

Sinon, pour ton lien, j'ai connu des personnes très extraverties et sociables, tout en étant sensible et très réactif émotionnellement. Mais j'ai lu quelque part, que la timidité peut aussi pousser à tout le temps parler et à être en mouvement sans en avoir vraiment conscience.
Je ne sais pas si c'étaient leur cas. En tout les cas leur cerveau était hyperactif aux stimulus extérieurs, le genre à avoir un petit sursaut si une phrase les touche émotionnellement. (c'était un EsFP et ENTP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Jeu 04 Juin 2015, 13:24

Citation :
C'est pour ça que parfois je précise "J'ai appris à accepter ma timidité et je le vis mieux".
Je ne parlais pas forcément de toi, mais de ce que j'ai observé globalement sur le topic. Moi même, par le passé, je n'appréciais pas être timide ou même introverti, et je me forçais à traîner avec des gens qui m'ennuyaient. Donc je comprend.

Citation :
Je pense que l'on doit par exemple mieux vivre sa timidité en Chine où elle est valorisée.
Oui, c'est vrai, cela dépend de la culture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 22
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 605

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Jeu 04 Juin 2015, 13:29

Après, faut pas non plus confondre timidité et réserve/besoin d'observer et comprendre l'environnement avant d'agir. Ça n'implique pas les mêmes choses, du coup.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Ven 05 Juin 2015, 22:07

Stuffedbeer a écrit:
Après, faut pas non plus confondre timidité et réserve/besoin d'observer et comprendre l'environnement avant d'agir. Ça n'implique pas les mêmes choses, du coup.
Je suis d'accord avec Stuffed'
Difficile de voir la timidité autrement que comme un "frein", surtout pour un extraverti. Ça l'empêche de nouer les contacts dont il a tant besoin, d'influer sur le monde comme il le voudrait
Revenir en haut Aller en bas
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Emploi : Anarchiste de droite
Inscription : 07/03/2015
Messages : 596

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 06 Juin 2015, 10:52

Personne n'est ambivert ici ?

Je ne peux définitivement pas me dire extraverti, mais je ne peux pas me dire introverti non plus. Je suis à la fois incapable de rester seul plus de 24heures sans me faire chier mais j'ai pas non plus les caractéristiques d'un E. Et même si on parle de ces fameuses questions d'énergie gagnée ou perdue je ne vois aucune différence. L'énergie que je gagne ou que je perd peut être représentée par une courbe de gauss.



Au début voir des gens va me faire gagner de plus en plus d'énergie jusqu'a que ça me soule que chaque minute en plus me fasse perdre de l'énergie. Donc je vais rentrer chez moi ou virer les gens qui sont chez moi et là je vais regagner de l'énergie à être seul jusqu'a que je commence à m'ennuyer et à ce que chaque minute de plus seul soit déprimante. Le cycle recommençant à l'infini sur des périodes assez courte avec une prime d'extraversion en été, saison où la compagnie humaine devient un réel plaisir.

_______________________________________
"L'erreur majeure avait été d'attendre de la masse qu'elle mit consciemment et durablement sa vie au service d'une idée."
-Ernst Jünger


"Quand on veut rendre les hommes bons et sages, libres, modérés, généreux, on est amené fatalement à vouloir les tuer tous."
- Anatole France


Dernière édition par Nietzsche le Sam 06 Juin 2015, 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 06 Juin 2015, 12:29

Déjà lu sur cette notion d'ambiversion. Comme ce que tu décris avec la courbe de Gauss est assez proche de ce que je vis, il est bien possible que je m'en approche, mais il y a cette timidité qui brouille toute analyse.
D'ailleurs, voici un test pour ceux que ça intéresserait :
http://lonerwolf.com/introvert-or-extrovert-test/
M'enfin, ces questions sont posées trop "directement" pour qu'il soit fiable selon moi (il vous donnera en résultat la façon dont vous vous voyez et non ce que vous êtes réellement, mais n'est-ce pas la même chose pour tous les tests?), et puis toutes les questions sont posées du point de vue d'un extraverti...
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 20
Lieu : Sud-Ouest
Emploi : khâgneux (A/L)
Inscription : 04/04/2015
Messages : 71

Message(#) Sujet: Réponse Sam 06 Juin 2015, 14:15

Vous n'arriverez jamais à trancher sur votre positionnement sur l'axe introvertie/extravertie si vous utilisez votre besoins des autres. Comme le disait Aristote nous sommes des animaux sociaux, nous avons la capacité innée à utiliser un langage. Aristote a écrit que les personnes n'ayant plus besoins d'une société sont des divinités ou alors des bêtes. En conséquence nous avons tous besoins des autres et nous avons tous besoins des autres.

Il me semble que Jung distingue l'introvertie et l'extravertie selon son rapport avec la persona c'est à dire son masque social. L'itrovertie est plus conscient de ce masque social contrairement à l'extravertie qui s'y reconnait d'avantage. Donc les introverties sont plus prôches de l'inconsicent et donc ils sont plus subjectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Emploi : Anarchiste de droite
Inscription : 07/03/2015
Messages : 596

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 06 Juin 2015, 14:29

Citation :
Vous n'arriverez jamais à trancher sur votre positionnement sur l'axe introvertie/extravertie si vous utilisez votre besoins des autres. Comme le disait Aristote nous sommes des animaux sociaux, nous avons la capacité innée à utiliser un langage. Aristote a écrit que les personnes n'ayant plus besoins d'une société sont des divinités ou alors des bêtes. En conséquence nous avons tous besoins des autres et nous avons tous besoins des autres.

Il me semble que Jung distingue l'introvertie et l'extravertie selon son rapport avec la persona c'est à dire son masque social. L'itrovertie est plus conscient de ce masque social contrairement à l'extravertie qui s'y reconnait d'avantage. Donc les introverties sont plus prôches de l'inconsicent et donc ils sont plus subjectifs.

message de qualité, je vais réfléchir selon cet axe.

_______________________________________
"L'erreur majeure avait été d'attendre de la masse qu'elle mit consciemment et durablement sa vie au service d'une idée."
-Ernst Jünger


"Quand on veut rendre les hommes bons et sages, libres, modérés, généreux, on est amené fatalement à vouloir les tuer tous."
- Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 792

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 06 Juin 2015, 15:00

Luna a écrit:
Sinon, pour ton lien, j'ai connu des personnes très extraverties et sociables, tout en étant sensible et très réactif émotionnellement. Mais j'ai lu quelque part, que la timidité peut aussi pousser à tout le temps parler et à être en mouvement sans en avoir vraiment conscience.
Je ne sais pas si c'étaient leur cas. En tout les cas leur cerveau était hyperactif aux stimulus extérieurs, le genre à avoir un petit sursaut si une phrase les touche émotionnellement. (c'était un EsFP et ENTP)
Voilà qui apparaît pertinent;

Nietzsche a écrit:
Au début voir des gens va me faire gagner de plus en plus d'énergie jusqu'a que ça me soule que chaque minute en plus me fasse perdre de l'énergie. Donc je vais rentrer chez moi ou virer les gens qui sont chez moi et là je vais regagner de l'énergie à être seul jusqu'a que je commence à m'ennuyer et à ce que chaque minute de plus seul soit déprimante. Le cycle recommençant à l'infini sur des périodes assez courte avec une prime d'extraversion en été, saison où la compagnie humaine devient un réel plaisir.
Hé bien en bon nietzschéen ne devrait pas avoir de mal à distinguer dans ce qui se passe:
Qu'est-ce qui te fait gagner de l'énergie quand tu es avec les gens? Est-ce que ce sont des discussions d'un certain niveau, des activités que tu sais pouvoir partager avec eux?
Et qu'est-ce qui te fait perdre en énergie lorsque tu es avec eux? La parlotte? Les discussions trop banales?
Si tel est le cas, rien d'anormal; tu peux être extraverti mais pas culturellement aligné avec les préoccupations majeures des autres; donc tu va chercher à t'en distancer, mais en même temps tu cherches quand-même à être avec des gens.
Resterait à savoir pourquoi tu veux être avec des gens; est-ce avant tout pour véhiculer ce que tu as appris? (Introverti analytique possible, qui se recharge ensuite). Ou bien pour aussi échanger des savoirs? (là je pense qu'on a les deux possibilités). Ou bien plus pour le contact avec les autres dans le sens où tu aurais vraiment besoin d'être avec eux sans autre raison antérieure que l'ennui dans la solitude? (extraversion).

Je ne pose que des éventualités.


+1 Nathanaël; l'introversion fonctionnant dans la subjectivité elle se distancie plus facilement des conventions extraverties; ce serait le même point d'arrivée que pour un extraverti qui, n'étant pas culturellement aligné sur les préoccupations de ceux qui l'entourent, peut éprouver des réticences à les faire siennes, alors qu'il pourra trouver ce qu'il cherche dans d'autres conventions, ou bien modifier celles dans lesquelles il baigne.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiwilly
Agneau de Dieu
avatar

Type : INFJ
Age : 21
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 884

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 06 Juin 2015, 15:47

Personne ne doit être "I" pur ou "E" pur, c'est forcément nuancé, sinon on aurait des I qui vivent heureux en parlant à personne pendant 6 mois, et des E qui seraient malades de vivre dans un appartement tout seul. On a tous notre "courbe de Gauss", mais elle aura plus ou moins d'amplitude selon le degré d'extraversion.

Pour moi aussi ça change en fonction des saisons un otaku amoureux En hiver je suis en mode I hardcore, au printemps et en été ça se relativise. Les saisons influent pas mal sur mon humeur d'une manière générale Réflexion intense

_______________________________________
« L'anarchie profite toujours à quelqu'un ; souvent aux grands, jamais aux petits. » - J.Bainville

« Platon m'est cher, mais la vérité me l'est d'avantage. » - Aristote

« L'homme a voulu tuer Dieu, et il est en train d'en crever… » - M.de Corte

«2 Timothée 4 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables...»  

«Ecclésiaste 1, 9 : Ce qui a été, c'est ce qui sera, et c'est ce qui s'est fait, et c'est ce qui se fera ; il n'y a rien de nouveau sous le soleil.»


****
http://www.senscritique.com/Titiwilly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 792

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 13 Juin 2015, 12:36



Est-ce que ça ne serait pas une bonne idée de faire des tests MBTI incluant la mesure de l'émotivité, de la timidité ou de l'anxiété sociale, ceci dans le but de justement faire le tri entre des préférences dans l'orientation de l'énergie et des aspects subits comme l'anxiété ou une émotivité importante?


_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ab
Ewok fourbe
avatar

Type : .
Age : 98
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 30/07/2014
Messages : 53

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 13 Juin 2015, 12:44

.


Dernière édition par Abra le Dim 18 Oct 2015, 00:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 792

Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test Sam 13 Juin 2015, 13:37

Abra a écrit:
C'est une intéressante proposition Greenbat85. Mais je pense que le but du test est aussi de faire un effort de réflexion sur soi même, et de ce fait cela inclut les notions d'anxiété sociale, timidité etc. Il faudrait être capable ensuite de les dissocier de notre comportement "normal".
Bien c'est la difficulté et surtout la confusion qui se trouve dans ces tests, je crois, de contenir des questions censées trancher entre l’introversion et l'extraversion par exemple, alors que (tel que c'est présenté) c'est d'avantage entre la timidité et l'extraversion. Certaines questions sont comme ça.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test

Revenir en haut Aller en bas
 

De la différence entre Introverti et timide, et extraverti et timide, pour faire clairement la différence + Test

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Possibilité de faire une pause entre un master et la suite ?
» Un Introverti peut-il devenir Extraverti?
» Vierge Marie, Mére de Jésus, Dieu t'a choisie et bénie entre toutes les femmes.
» ANOVA et post test
» Mouvement d'oraison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-