Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 13:42

Bonjour à tous Smile

Depuis un certain je pense à créer un sujet concernant une des facettes de ma personnalité que j’aimerais beaucoup voir éclairée : les « faiblesses » que j’énumère dans le titre. J’aimerais savoir si ce que je décris ici est caractéristique de l’ISFJ, histoire de pouvoir pleinement m’identifier dans ce type (ce que je considère comme important), ou si autre chose entre en jeu.

Commençons par la timidité. Depuis petite déjà, j’ai en moi cette « peur », cette intimidation devant les inconnus, ceux qui me sont étrangers, ceux dont je ne peux prédire le jugement ou l’opinion me concernant. Parce que ce dont j’ai peur chez les autres, c’est le jugement. Le jugement et aussi le regard. Au sens figuré comme au sens propre. Encore aujourd’hui, je ne supporte pas qu’une personne, depuis le parfait inconnu passant dans la rue jusqu’à mes parents ou ma sœur dont je suis si proche, me regarde plus de 2 secondes. Je ne supporte pas d’avoir à supporter un regard fixateur sur moi, c’est trop lourd. Parce que derrière cette fixation, il y a les pensées. Et j’appréhende énormément ces pensées.

Dans la vie de tous les jours, cette timidité est plus difficile à deviner. Parce que IRL, je me vêtis d’un « masque » de sociabilité. Je pars du postulat que je ne peux rester enfermée sur moi-même, ne serait-ce qu’en cas de nécessité, et puis c’est important pour moi d’être agréable aux autres, enfin j’aime aider une personne que je sens en difficulté. Ce masque me permet de feindre que je me sens à l’aise en parlant aux autres : je leur dis bonjour amicalement, je leur réponds spontanément et avec engouement quand ils me posent des questions, je peux même plaisanter avec eux. Bref je joue (assez bien) au jeu de la sociabilité. Mais ce masque a des limites. Le plus souvent, je ne parle qu’à l’initiative de l’autre, j’engage très rarement une conversation. Et puis cette apparence ne peut pas transformer mon état intérieur : je suis mal à l’aise et surtout peu confiante lorsqu’il s’agit de tenir une conversation. Il y a aussi le fait que j’ai très peu de conversation… Bref, malgré mon souci de bien faire, je ne parviens pas à m’intégrer dans un groupe (alors que c’est un souhait que je porte vigoureusement). Quand je suis avec des « potes », je me sens exclue ( :’( ), pas à ma place. Je crois que je parle peu déjà parce que ce qui intéresse les autres ne m’intéresse pas moi, ensuite parce que je n’ai pas beaucoup de conversation, comme dit plus haut (peut-être que le deuxième est dû au premier…) et enfin et surtout parce que je suis intimidée par les autres (même devant des enfants de 5 ans je suis intimidée Lol ). En fait, si je pouvais figer un moment de la conversation, prendre le temps de penser à ce que je vais dire, de trouver des idées, et en plus mettre en œuvre une « façon » de parler qui soit agréable et joviale, eh bien… le monde serait constamment figé. Il faut aussi que je réfléchisse aux goûts des autres, à leurs éventuelles réactions. Vont-elles aimer si je dis ça, si je m’exprime de telle façon, si je tourne ma phrase de cette manière… Vous l’aurez compris, il faut que tout soit parfait. C’est pour cela que je ne dis rien en général, c’est moins risqué. Il faut dire que si la réaction est négative, je vais très mal le prendre, et sauvagement m’enfermer sur moi-même, ce qui m’amène au deuxième point : l’hypersensibilité

Ma timidité est causée par la peur des critiques (même si elles sont parfaitement justifiées, mais si je les ressens comme des moqueries c’est le drame). La peur des critiques, je l’attribue à de l’hypersensibilité. Or, l’hypersensibilité n’est pas une propriété exclusive de l’ISFJ, loin de là… Par exemple, les INFP sont connus pour être enclins à l’hypersensibilité, mais j’ai l’impression de ne pas être hypersensible comme les INFP. Comme s’il y avait (au moins) une manière xSFJ et une xNFP d’être hypersensible. Je m’explique : les xNFP hypersensibles le seront davantage dans le sens où ils seront violemment attachés à leurs valeurs, leurs idéaux, et seront heurtés s’ils sont bafoués. Par conséquent, ils n’hésiteront pas à affirmer leur point de vue, à le défendre, à ne pas céder face au camp opposé. Or pour moi, c’est tout l’inverse. Même si à la base on ressent la même susceptibilité, pour moi ça se traduira par un repli sur moi-même. Je ferai volte-face, céderai du terrain face à « l’adversaire », et trouverai des points communs entre mon opinion et la sienne. Quitte à finalement dire que son opinion est la bonne.

En écrivant ces lignes, je me rends compte à quel point mon Fe est développé. Mon Fe et mon côté 9 (ne veut pas de conflit). Ca me surprend. D’ailleurs  je me demandais si ça n’avait pas un rapport avec la boucle Si-Ti. Si j’ai bien tout compris, quand la boucle Si-Ti est activée, Fe est moins utilisée. Je me demandais donc si ce Fe qui se manifeste tant n’était pas dû à une sous-utilisation de cette boucle. Au profit de Fe-Ne (anticipation de la réaction des gens, du devenir d’une situation ?)

(J'en aurai mis du temps avant de poster ce sujet! "Comment vont-ils réagir", "je parle trop de moi de toute façon" etc... Bon j'avoue que ces questions, ces appréhensions, et ce besoin de perfection sont là aussi parce que je cherche à masquer mes défauts à moi-même. Mais bon, il est clair que j'ai une tendance égocentrique, c'est la vie!)

En espérant que ça servira (aussi!) à d'autres ISFJ Very Happy


Dernière édition par Oscar le Jeu 07 Mai 2015, 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 14:39

Je reviendrais sur l'hypersensibilité plus tard.

Oscar a écrit:

Commençons par la timidité. Depuis petite déjà, j’ai en moi cette « peur », cette intimidation devant les inconnus, ceux qui me sont étrangers, ceux dont je ne peux prédire le jugement ou l’opinion me concernant. Parce que ce dont j’ai peur chez les autres, c’est le jugement. Le jugement et aussi le regard

Qu'est qui te fait peur dans le jugement d'autrui ?

Ou je reformule

Qu'est que ça implique lorsque tu te sens jugé ?

Ou encore

Distingues tu les jugements constructifs et destructifs pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Luna
Pionnier


Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 25
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2200

Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 15:01

On peut sûrement trouver un lien avec les fonctions si on cherche, voir avec toutes.
Mais ce que tu dis là me parle pas mal, et si tu es bien ISFJ nous n'avons aucune fonction en commun.

Je pense que la timidité a plus un lien avec notre éducation et notre vécu (particulièrement celui de l'enfance qui a une grande importance dans le développement de l'enfant).

Déjà, comment décrirais tu tes parents et la relation que tu as eu avec eux ?  C'est peut être là qu'il faut que tu commence par chercher. Smile

En tout les cas ton texte m'a touché, ça m'a fait plaisir de le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 15:22

.


Dernière édition par Hope le Mar 01 Déc 2015, 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tesla
Aucun rang assigné
Tesla

Type : INFJ
Age : 31
Lieu : Limousin
Emploi : Archéologue
Inscription : 04/03/2015
Messages : 76

Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 18:24

Ave,

Pour moi, la timidité est moins du fait d'une éventuelle hypersensibilité que du fait de trop anticiper les réactions d'autrui et de trop anticiper notre propre réaction aux propos d'autrui.
Dans un sens, cela ne devrait être possible que si nous faisons trop confiance à notre capacité d'anticipation.
Or, si celle-ci dit un peu trop d'horreurs ("si tu donnes ton point de vue au mec, là, il va te trucider"), on peut penser légitimement qu'elle n'est pas si fiable que ça : il ne peut pas nous arriver que de la m**** dans la vie :P
Nous ne sommes pas si faibles, en plus.

Bref, l'anticipation d'un risque éventuel revient à le vivre, intérieurement, en temps réel, comme si nous y étions.
Et si ce que nous appelons "l'hypersensibilité" était, en réalité, être trop sensible à ce que nous propose notre sens de l'anticipation ?
Il n'a pas forcément raison, tu sais.
A la base, ce n'est qu'une proposition.

Par rapport à ça, c'est quoi, une critique ?
Une critique, c'est une critique - c'est fondé ou ça ne l'est pas ; soit ça nous sert, soit on ne se sent pas concerné et on jette tout à la poubelle.
Oui, mais intérieurement ?
Une critique qu'on prend mal, c'est une critique qui donne raison à notre catastrophisme. Une critique qui nous casse nous, en tant que personne. Ce n'est pas supposé faire cela, si ?
Or, il se trouve que comme nous sommes "juste humains", il peut arriver que s'il se passe une chose qui va dans le sens de notre scénario catastrophe, on a tendance à se dire "mon Dieu, c'était donc vrai, ça va être une catastrophe !".

Bref, un évènement ponctuel nous sert à affirmer tout un scénario comme étant vrai et inéluctable.
Ce n'est pas étonnant, après, si tu vois des gens (et j'en fais partie, si ça peut te rassurer) qui anticipent tout et qui souhaitent par-dessus tout avoir tort :P
Ne déploie pas le "spoiler" ci-dessous si tu souhaites "avoir raison" et n'être en aucun cas choquée (lol) :
Spoiler:
 

Sinon, si tu ne veux pas, c'est dommage, car dans certains cas, il peut être libérateur de donner tort à une partie de soi-même.
Spoiler:
 
Cela peut paraître étrange, au vu des données du problème. Cela dit, il vaut mieux avoir confiance en soi que confiance en quelque chose qui nous rabaisse et nous fait vivre en direct les pires scénarios de films d'horreur.
Apprendre à distinguer le premier du second est une question de survie émotionnelle, et ce n'est perdu pour personne, jamais.

Je touche quelque chose, ou je suis à côté de la plaque ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 21:29

Henrimage a écrit:
Qu'est qui te fait peur dans le jugement d'autrui ?
Ou je reformule
Qu'est que ça implique lorsque tu te sens jugé ?
Ou encore
Distingues tu les jugements constructifs et destructifs pour toi ?
Ce qui me fait peur dans le jugement d’autrui… Disons que quand une personne juge négativement un acte ou une parole, cela me fera voir le ridicule (supposé) de celui-ci. Je me sentirai « nulle »  à vrai dire. Je me sentirai humiliée. Et puis je le ressentirai intensément (c’est ça que j’appelle hypersensibilité : ressenti anormalement fort  et profond de tristesse et d’humiliation engendré par une critique ou une remarque). Et puis comme je verrai mes actes d’un nouvel œil à cause de ces critiques, je me remettrai entièrement en question (non mais comment as-tu pu penser comme ça ? Tu ris trop fort en public, il faut changer ça !), même si en général, je ne fournis pas d’effort à la hauteur de mes ambitions, tout comme malgré ces efforts (si j’en fournis), je ne parviens pas à changer ma nature profonde (« et heureusement ! » j’ai envie de dire spontanément, n’empêche que pour moi, l’individualité est difficile à vivre). Je tiens à dire que ce genre de réactions, je les adopte avant tout quand j’interprète ces critiques comme des moqueries. Ça peut se jouer à l’intonation de la voix, à la tournure de la phrase, à une expression faciale, à un geste (c’est encore pire s’il y a des rires Blasé , vous vous en doutez), mais c’est quand j’ai l’impression qu’on se moque de moi et qu’on se fout de la façon dont je vais prendre la critique (ou pire, si on veut délibérément me faire mal) que je me sentirai humiliée, ridiculisée, voire souillée (eh oui :/ ). Dans ce cas là je me replierai sauvagement sur moi-même… Le problème c’est que même s’il s’agit d’une critique constructive, je le prendrai assez mal. Heureusement, pas de la même manière que pour un « jugement destructif », mais le fait que j’aie à me remettre en question, à corriger des erreurs me déstabilise. Je n’aime pas cette sensation ^^

@Luna, ça ne m’étonne pas vraiment que ce que j’expose ici te parle, même vaguement, et ce même si nous n'avons aucune fonction en commun. Peut-être est-ce dû au moins en partie à notre ennéatype 9. Ou à notre aile 1 : nous recherchons la perfection dans nos relations avec les autres, et à défaut d’y parvenir, nous préférons nous taire. Est-ce que ça te parle ?
Sinon je pensais au côté xSFx . Peut-être cela joue-t-il dans notre comportement mais si oui, je ne vois pas trop en quoi pour le moment ^^

@Luna a écrit:
Je pense que la timidité a plus un lien avec notre éducation et notre vécu (particulièrement celui de l'enfance qui a une grande importance dans le développement de l'enfant).
Effectivement, mon vécu peut jouer dans ma perception actuelle du monde. Je ne me souviens pas beaucoup de mon enfance mais je vais faire avec le peu de souvenirs que j’ai en tête.
Par rapport à mes parents, je dirais que la relation a été plutôt joyeuse. J’ai de bons souvenirs des moments passés avec eux, avec la famille en général. Après il est vrai que mon père était (et est) une personne distante. Il n’y a jamais eu de grande marque d’affection (on ne se prend pas dans les bras, on ne se dit pas « je t’aime » (rien que l’idée de le dire à qui que ce soit m’horripile ^^) etc…). Avec mes pairs, tout s’est (vraiment) bien passé jusqu’à mes 9 ans. Avant cela, j’étais entourée d’amis avec qui je jouais, je rigolais etc… J’étais très rarement chez moi, toujours dehors en train de trainer avec eux. Le « drame » a commencé lorsque j’ai déménagé. Qui dit nouvelle maison dit nouvelle école, et donc nouveaux camarades. Le truc, c’est que je n’aime pas aller vers les inconnus (cette fameuse peur des inconnus), mais comme j’étais agréable avec ceux qui venaient vers moi, j’ai réussi à assez bien m’intégrer. Le collège a par contre été une vraie catastrophe. Dans ma classe se trouvaient ce genre de filles (à papa) que l’on déteste pour leur arrogance, leur dédain et leur capacité à détruire celles qu’elles jugent être en dessous, celles qu’elles jugent n’être « rien ». Ma confiance en moi a été détruite, piétinée pendant cette période. On l’a rouée de coups et jetée, laissée pour morte dans le ravin des ténèbres et du désespoir. En fait je pense que j’ai intériorisé leurs critiques et appris à me considérer de la même façon qu’elles me considéraient. Je pense aussi que mon passage dans ce collège n’a fait que réaliser un « potentiel » déjà présent en moi : celui de croire à tout ce qu’on me dit et à me considérer en conséquence. Et aussi mon incroyable potentiel de susceptibilité.


Dernière édition par Oscar le Sam 11 Avr 2015, 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 21:30

@Hopera, je te remercie pour ton message et tes sages conseils Smile . Contente de voir que tu t’en es sorti !
Hopera a écrit:
surtout si comme moi, tu les juges beaucoup de ton côté
Bon d'accord j'avoue  Embarassed

@Tesla, c’est quoi ton secret ? non mé koman ai tu arivay à comprendre autant de choses sur moi, des choses que j’ai eu autant de mal et mis autant de temps à mettre en mots ?? T’es un voyant, c’est ça ? Avoue ! C’est ton Ni qui te permet de lire si bien entre les lignes ? Je veux le même !! :’(
Tout d’abord, je me retrouve totalement dans la sur-anticipation de la réaction des autres. Effectivement, elle me pousse à voir le devenir des situations de façon négative (« de toute façon, il va penser que je suis pas intéressante », « non mais ça va se voir que je suis conne ! », « il va penser que je suis trop bête ! », « haaan, il va pas être d’accord avec moi ! » ).
Je suis également d’accord avec ta définition de l’hypersensibilité, le fait que je prédise une réaction négative me fait ressentir encore plus mal cette situation d’échec (« et voilà, je le savais, je suis trop conne ! »).
Mais mon enthousiasme vient surtout de ce que tu as mis en spoiler ! C’est ça que j’ai eu tellement de mal à mettre en mots et à admettre. Je rabaisse mon estime de moi dans le but inconscient qu’on le rehausse par des compliments ! Je m’accable de défauts pour qu’on me fasse remarquer toutes mes qualités, qu’elles soient vraies ou fausses d’ailleurs (le plus important étant le compliment). Mais comme je l’ai dit plus haut, j’ai du mal à admettre ça. C’est bien beau de susciter la pitié de l’autre en se plaignant d’une estime de soi à un bas niveau, mais si c’est dans un but aussi « vicieux »… Mon estime est vraiment basse et j’ai vraiment besoin d’en parler, mais je sais pas, il y a un truc qui va pas ^^.

@Tesla a écrit:
Ce n'est pas étonnant, après, si tu vois des gens (et j'en fais partie, si ça peut te rassurer) qui anticipent tout et qui souhaitent par-dessus tout avoir tort :P
J’approuve ! (et ça me rassure de ne pas être seule à ressentir ça !)

@Tesla a écrit:
Tu bondis de joie de combien de mètres, si on te prouve que tu as tort dans ce que tu dis ?
Un truc du genre :
- Je te prouve par a+b que tu ne parles pas trop de toi, et qu'au contraire, on a envie que tu parles davantage de toi, que ça nous fait plaisir.
- Je te prouve par a+b qu'il n'y a pas de raison pour toi d'avoir peur.
- Je te prouve par a+b que tu n'es pas égocentrique, mais que c'est juste un point de vue que tu avais sur toi-même.
- Je te prouve par a+b que tes défauts sont en fait des qualités.
- Je te prouve par a+b que les gens t'aiment.
Allez, si c'est le cas, tu bondis de combien de kilomètres ? :P
Encore une fois, je suis choquée par l'exactitude de tes propos affraid
Spoiler:
 


Dernière édition par Oscar le Sam 11 Avr 2015, 22:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 22:28

Je sais que c'est pas une question facile, mais je pense sincèrement que j'ai le même problème que toi (Au passage Tesla, merci, un huit tombé kilomètre)

Oscar a écrit:

que je me sentirai humiliée, ridiculisée, voire souillée (eh oui :/ ). Dans ce cas là je me replierai sauvagement sur moi-même
Pourquoi sur toi-meme ?

je reformule : Qu'est qui t’empêche de leur crasher à la gueule que ce sont que des blaireaux qui comprennent rien à ta vie, voir même à la vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Tesla
Aucun rang assigné
Tesla

Type : INFJ
Age : 31
Lieu : Limousin
Emploi : Archéologue
Inscription : 04/03/2015
Messages : 76

Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 22:43

Oscar a écrit:
@Tesla, c’est quoi ton secret ? non mé koman ai tu arivay à comprendre autant de choses sur moi, des choses que j’ai eu autant de mal et mis autant de tant à mettre en mots ?? T’es un voyant, c’est ça ? Avoue ! C’est ton Ni qui te permet de lire si bien entre les lignes ? Je veux le même !! :’(
Va savoir, peut-être que je vis la même chose et que j'étais incapable de l'exprimer de cette manière avant que tu m'en donnes l'occasion Smile
Ou autre chose.
Ni, Fe, Ti, Se, oui, tout ce que j'ai sous la main aide... (lol)
De toute façon, je ne vois pas vraiment d'effort de ta part pour te cacher. J'apprécie ta sincérité.
Je suis content si ça te parle, en tout cas.

Oscar a écrit:
Je rabaisse mon estime de moi dans le but inconscient qu’on le rehausse par des compliments ! Je m’accable de défauts pour qu’on me fasse remarquer toutes mes qualités, qu’elles soient vraies ou fausses d’ailleurs (le plus important étant le compliment). Mais comme je l’ai dit plus haut, j’ai du mal à admettre ça. C’est bien beau de susciter la pitié de l’autre en se plaignant d’une estime de soi à un bas niveau, mais si c’est dans un but aussi « vicieux »… Mon estime est vraiment basse et j’ai vraiment besoin d’en parler, mais je sais pas, il y a un truc qui va pas ^^.
Tu es dure avec toi-même. Je doute que recevoir des compliments soit le but ; être rassurée, peut-être, mais pas recevoir des compliments.
Tu as peur de manquer de valeur pour x ou y raison, ce n'est pas nécessairement ta faute à la base.
Vu ce que tu dis, la manière dont tu présentes les choses, le recul que tu as, et à ton âge, je serais très étonné que ce soit ta faute (ou même consenti à 100% de ta part).
En fait, même, je trouve triste de voir des gens s'intéresser sérieusement au MBTI à 17-16 ans (peut-être avant, même, je ne sais pas). Il y a un sens profond à cela, et foncièrement déplaisant.

@Tesla a écrit:
Je sais pas, disons... 10 000, 100 000 kilomètres!!!
Un petit tiers de la distance Terre-Lune, quoi (lol).
C'est pas mal, comme réaction de mise en situation.
Pense à respirer, quand même : au-delà d'une certaine altitude, il n'y a plus d'air Evil laugh

Oublie ça, d'ailleurs. Pense à toi, en général. A toi, pour toi et dans ton intérêt. C'est tout le mal que je te souhaite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeSam 11 Avr 2015, 23:55

Henrimage a écrit:
Je sais que c'est pas une question facile, mais je pense sincèrement que j'ai le même problème que toi
Ah oui? J'aimerais discuter avec une personne qui rencontre les mêmes problèmes que moi, histoire de me sentir moins seule (j'aillais écrire "moins minable", mais je sens que ça irritera certains ^^). Même si "seule" n'est pas le bon mot finalement. La timidité est un phénomène qui touche beaucoup de personnes, même si ce n'est pas forcément de cette manière. Disons que je n'ai pas encore eu l'occasion de parler avec une personne qui pourrait me comprendre... jusqu'à maintenant.

Henrimage a écrit:
Pourquoi sur toi-meme ?

je reformule : Qu'est qui t’empêche de leur crasher à la gueule que ce sont que des blaireaux qui comprennent rien à ta vie, voir même à la vie ?
Le manque de confiance ! Le manque d’affirmation… et puis aussi la volonté de ne pas faire mal. Ou plutôt la volonté d’éviter de m’enliser dans une situation compliquée, où l’affirmation de soi face à des « ennemis » serait obligatoire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeDim 12 Avr 2015, 00:03

@Tesla a écrit:
Va savoir, peut-être que je vis la même chose et que j'étais incapable de l'exprimer de cette manière avant que tu m'en donnes l'occasion
Je suis vraiment ravie si ce que je décris ici parle à d'autres Very Happy

@Tesla a écrit:
En fait, même, je trouve triste de voir des gens s'intéresser sérieusement au MBTI à 17-16 ans (peut-être avant, même, je ne sais pas). Il y a un sens profond à cela, et foncièrement déplaisant.
Tu penses à un mal être?
J'aurais parlé d'une différence dont on aurait du mal à parler avec nos proches, sur laquelle on aimerait mettre un mot, mais un mal être... c'est ironique parce qu'à priori je dirais que ça ne me correspond pas du tout, mais j'écris tout de même tous ces messages concernant ce manque de confiance... Disons que ce "problème" n'est pas visible à première vue (je doute que mon entourage en ait conscience).
@Tesla a écrit:
Un petit tiers de la distance Terre-Lune, quoi (lol)
Ouais, normal! Beauf moto
@Tesla a écrit:
Pense à respirer, quand même : au-delà d'une certaine altitude, il n'y a plus d'air
Lol
Revenir en haut Aller en bas
Tesla
Aucun rang assigné
Tesla

Type : INFJ
Age : 31
Lieu : Limousin
Emploi : Archéologue
Inscription : 04/03/2015
Messages : 76

Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeDim 12 Avr 2015, 00:29

Oscar a écrit:

@Tesla a écrit:
En fait, même, je trouve triste de voir des gens s'intéresser sérieusement au MBTI à 17-16 ans (peut-être avant, même, je ne sais pas). Il y a un sens profond à cela, et foncièrement déplaisant.
Tu penses à un mal être?
J'aurais parlé d'une différence dont on aurait du mal à parler avec nos proches, sur laquelle on aimerait mettre un mot, mais un mal être... c'est ironique parce qu'à priori je dirais que ça ne me correspond pas du tout, mais j'écris tout de même tous ces messages concernant ce manque de confiance... Disons que ce "problème" n'est pas visible à première vue (je doute que mon entourage en ait conscience).
Ce n'est pas vraiment ce que je voulais dire, ma remarque était plus générale et ne te concernait pas personnellement.

On vit dans un monde et à une époque où on doit grandir trop vite, voire se réparer d'entrée de jeu.

Mais ce que je dis tient presque du grief personnel, alors tant pis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mimi
Aucun rang assigné
Mimi

Type : INFP
Age : 27
Lieu : Strasbourg
Emploi : Mystère
Inscription : 20/02/2012
Messages : 13

Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitimeMer 06 Mai 2015, 00:51

Ton texte m'a beaucoup touchée.

Je suis une habituée des masques! Je suis profondément introvertie, discrète et sensible mais j'ai toujours su refouler mes émotions pour paraître "forte", être la fille qu'on invite en soirées parce que sympa, etc.

Avoir peur du jugement, c'est ressentir le besoin profond d'être acceptée inconditionnellement pour ce qu'on est, et respecté pour cela. C'est également être extrêmement blessé quand on se sent rejeté... Ca rend fuyant. Ca rend muet lorsqu'on en vient à devoir exprimer un avis.

C'est vrai que parfois, mon attachement à une cause m'a rendue affirmée mais bon...Souvent ma blessure du rejet et ma sensibilité a pris le dessus!

Je ne sais pas quoi dire d'autre pour le moment mais merci d'avoir écrit ce texte!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Empty
Message(#) Sujet: Re: Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Timidité sévère, hypersensibilité, manque de confiance en soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» militantisme
» perte d'autorité des profs - Mara Goyet
» Rue des écoles - 29/10 : une prof d'ESPE qui manque de formation!
» associabilité ou timidité?
» Ma petite maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Gardiens (SJ) :: ISFJ - Le Protecteur-