Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'utilisation des fonctions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selhermine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 48
Lieu : Exilée
Emploi : Procrastinatrice
Inscription : 14/01/2015
Messages : 109

Message(#) Sujet: L'utilisation des fonctions Ven 27 Fév 2015, 17:16

En lien avec les résultats du test des fonctions de ce sujet :

http://mbti.forumactif.fr/t2588-le-test-des-fonctions-de-celebrity-types#63103

Une fois que s'est développée notre dominante et son auxiliaire, le site 16-types nous dit :
Citation :
La Tertiaire et plus encore l'Inférieure correspondent aux parties les moins développées de notre personnalité, D'abord, parce qu'elles se développent plus tard (adolescence et début de l'âge adulte). C'est « l'ombre » de la personnalité, la face cachée surtout à nos propre yeux. Certains auteurs prétendent même que, chez beaucoup de gens, l'Inférieure ne parvient probablement pas à se développer, du moins pas suffisamment pour leur être utile.

Par voie de conséquence, l'Inférieure est la fonction dans laquelle nous sommes les plus mal habiles. C'est donc la fonction dont l'exercice lent et mal maîtrisé peut nous attirer des ennuis, en particulier dans nos relations avec autrui. Elle est aussi très susceptible, et peut donc générer de violentes réactions émotionnelles.

Bon mais qu'en est-il de notre utilisation des 4 autres fonctions ? On les utilise donc "mieux" que notre Inférieure et aussi que notre Tertiaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Ven 27 Fév 2015, 17:56

Citation :
Bon mais qu'en est-il de notre utilisation des 4 autres fonctions ? On les utilise donc "mieux" que notre Inférieure et aussi que notre Tertiaire ?
De ce que j'ai compris, on les utilise "mieux" (les guillemets soulignent bien toute les limites du mot)
Cependant, on utilise l'inférieure et la tertiaire "plus souvent".

Donc en soit ...

J'attends de lire d'autres avis avec impatience.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Ven 27 Fév 2015, 20:22

Citation :
Cependant, on utilise l'inférieure et la tertiaire "plus souvent".
ben non, ce sont justement nos deux premières fonctions qui sont le plus utilisées, c'est notre base quoi, les fonctions intégrée à notre quotidien.

t'as lu ça ou ?

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Ven 27 Fév 2015, 20:48

Lauterwasser a écrit:
Citation :
Cependant, on utilise l'inférieure et la tertiaire "plus souvent".
ben non, ce sont justement nos deux premières fonctions qui sont le plus utilisées, c'est notre base quoi, les fonctions intégrée à notre quotidien.

t'as lu ça ou ?
Plus souvent que les fonctions secondaires

Il me semblait que c'était logique, au vu de la phrase précédente qui comparait les secondaires aux tertiaires et inférieures (et qui plus est au vu du topic)

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 20
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 790

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Ven 27 Fév 2015, 20:57

Juste pour vous mettre d'accord car je crois qu'il y a un léger quiproquo :

fonctions secondaires = "les 4 autres fonctions", par exemple chez un INFP = Fe Ni Se Ti

Après, je dirai que nos 4 fonctions "primaires" sont celles avec lesquelles notre psyché va le plus naturellement s'articuler. On se sert des dynamiques entre deux fonctions (Fi/Ne ou Fi/Si, ou Fi/Te par exemple) pour décrire le comportement et le fonctionnement d'un individu, ça c'est la définition même du MBTI.

Mais chez certaines personnes, on peut observer des tendances à "imiter" certaines fonctions qui leur sont secondaires ou plutôt développer des qualités et compétences propres à celles-ci, de sorte à ce qu'on puisse les confondre avec d'autres types. Se sont, à mon sens, des individus ayant une personnalité très développée, à tel point que les cases du MBTI ne suffisent plus à l'expliquer, et un sous-type fortement marqué. Par exemple, Jung lui-même qui était INTP (Ti/Ne/Si/Fe), se fait souvent typer INFJ (Ni-dom). Il était très marqué INxx et on peut voir qu'il "simule" la fonction Ni en quelque sorte.

Edit: ce truc de simuler une fonction, je sais pas trop si c'est réservé à une personnalité très développée finalement... On peut le voir avec le chanteur Mika qui a un côté foufou Ne, mais il ressort qu'il est plutôt isFP en réalité. Disons que ce phénomène est observable à différentes échelles.

_______________________________________
"Better an oops than a what If"

-------------------------------

L'Esprit du Naturisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selhermine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 48
Lieu : Exilée
Emploi : Procrastinatrice
Inscription : 14/01/2015
Messages : 109

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Ven 27 Fév 2015, 21:41

Green a écrit:
Juste pour vous mettre d'accord car je crois qu'il y a un léger quiproquo :

fonctions secondaires = "les 4 autres fonctions", par exemple chez un INFP = Fe Ni Se Ti

Après, je dirai que nos 4 fonctions "primaires" sont celles avec lesquelles notre psyché va le plus naturellement s'articuler.

Je trouve une contradiction entre le fait que notre psyché s'articule sur les 4 primaires et le fait que notre inférieure est notre plus grosse difficulté. Si on sait que nous avons 2 préférences vraiment constitutives ou fondatrices de notre psyché et une ombre (de deux autres fonctions) qui représente nos difficultés, comment envisager notre utilisation des 4 secondaires

Est-ce que c'est cohérent de penser qu'on utiliserait donc la dominante et l'auxiliaire, puis la tertiaire (ou pas), puis les autres fonctions (selon le contexte, ou selon des critères qu'il serait intéressant de définir) puis enfin l'inférieure (mal maîtrisée).
Et que ce serait dans la parenthèse ci dessus que se situerait la majeure partie des difficultés de typage et les particularités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selhermine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 48
Lieu : Exilée
Emploi : Procrastinatrice
Inscription : 14/01/2015
Messages : 109

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Dim 01 Mar 2015, 15:17

Allez un petit avis SVP !

C'est pas grave si vous venez m'engueuler que je n'ai encore rien compris, parce qu'humblement, c'est vrai, ça m'échappe, je n'arrive pas à me faire une représentation globale.

Ce que je viens chercher ici, ce que je suis venue "demander au MBTI", c'est de  m'aider à distinguer ce qui dépend de ma nature structurelle et ce qui dépend de mon travail sur moi.
Parce que si le MBTI est valide, il est censé définir un type de personnalité structurée selon ses propres logiques, indépendant de ma volonté et de mes efforts.

1) Selon ce modèle, quelles sont mes possibilités de développement personnel ?
=> Pourquoi nos fonctions cognitives, qui ont été développées dynamiquement cesseraient d'être perfectible à partir du moment où nos deux majeures se sont installées. Comment peut-on affirmer que cette structure n'est pas évolutive et qu'en vieillissant (ou autre cause) on ne peut pas "changer de profil" (C'est ce qui me dérange le plus dans le modèle, notamment parce que ça contrarie les hypothèses de l'éducabilité cognitive.)

2) Green, merci de ta réponse :
Citation :
Se sont, à mon sens, des individus ayant une personnalité très développée, à tel point que les cases du MBTI ne suffisent plus à l'expliquer, et un sous-type fortement marqué. Par exemple, Jung lui-même qui était INTP (Ti/Ne/Si/Fe), se fait souvent typer INFJ (Ni-dom). Il était très marqué INxx et on peut voir qu'il "simule" la fonction Ni en quelque sorte.
Edit: ce truc de simuler une fonction, je sais pas trop si c'est réservé à une personnalité très développée finalement...
 
=> Comment expliquer cette simulation de fonction ? Comment être sûr que ce n'est pas une migration d'un type à l'autre ? Ce que ça voudrait dire, c'est que le type est défini par les articulations/interactions entre deux fonctions, et pas par la fréquence d'utilisation d'une fonction particulière ?

3) Est-ce que ça parait une bonne hypothèse de penser que si on développe plutôt nos deux fonctions inférieures, on va vers une réalisation  "intégrée", équilibrée de notre profil, tandis que si on tente de le faire avec des fonctions secondaires (au sens vu plus haut), il y aurait, par exemple, un risque de développer des effets indésirables, comme une seconde ombre c'est-à-dire par exemple de laisser des fonctions vraiment sous-utilisées.

Et je garde ouverte ma question "zéro" ci-dessus : à quelle place peut-on mettre les fonctions secondaires dans notre dynamique d'utilisation ?
Et "zéro bis" : Est-ce que la priorité d'utilisation de ces fonctions secondaires expliquerait des sous-types ? (ou non, ils seraient expliqués plutôt la position du curseur sur les axes de nos fonctions primaires, axes qui vont de "très utilisée" à "peu utilisée" ?).

Et, question subsidiaire (j'abuse) : Depuis que les sciences humaines (et en particulier les sciences cognitives) proposent des cadres bien structurés de recherche expérimentale, le MBTI a-t-il déjà fait l'objet (ou pourquoi le MBTI n'a-t-il jamais fait l'objet ?) de recherches expérimentales selon un protocole scientifique, par des universitaires français qui auraient publié des résultats ?
Si ce n'est pas le cas, ne serait-ce pas parce que certains pans du MBTI reposent sur des intuitions, et donc que ses conclusions (par exemple l'existence de 16 types véritablement tous distincts) sont non-prouvables / non mesurables, ce qui expliquerait d'ailleurs que c'est un système qui intéresse particulièrement les Intuitifs en général et INFP en particulier ?
Je ne suis pas une anti-MBTI primaire, et je ne dis pas ça pour provoquer.

Le MBTI est fascinant et cohérent au point de vouloir en décortiquer le fonctionnement et de donner envie d'imaginer d'éventuels nouveaux regroupement de fonctions en "grands tempéraments", de théoriser sur leurs combinaisons possibles. Ca me donne aussi envie de mettre au jour de nouveaux mécanismes d'interaction, de trouver le p'tit truc en plus qui expliquerait les incohérences  et qui aurait échappé à leurs inventeurs (nul n'est parfait) mais que, grâce à ma sagacité, à mon Ti performant et à mes insights brillants,  j'aurais pu être la première à découvrir... (sarcasme inside).

Mais ça bloque au niveau de l'établissement de prolégomènes viables... ^^
Mes questions de base ne trouvent pas de réponses. Merci à ceux qui ont eu le courage de lire et qui auront le courage de formuler leurs opinions !
(y compris el enculador si tu me lis Razz).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Dim 01 Mar 2015, 15:48

Selon ce modèle, quelles sont mes possibilités de développement personnel ?
Tu peux passer un processus inconscient au niveau conscient. Il suffit justement d'en prendre conscience.
Tu peux, en essayant, doser l'utilisage des fonctions pour arriver à un équilibre avec l'environnement,avec toi-meme.
...

Tu peux imaginer que chaque passage d'inconscient à conscient est une évolution de toi-meme, c'est à dire que plus tu prends conscience de toi-meme, plus tu es toi-meme.

Tu peux imaginer que tu évoluera tout le temps.
Que  ceux qui vieillissent, qui se résignent à n'étre qu'un ersatz de ce qu'ils sont réellement, manque cette possibilité de s'éveiller pleinement à la vie.

Que le but n'est pas la perfection, mais l'évolution.

Tu peux meme imaginer que nous pourrions utiliser les 8 fonctions en pleine conscience. Et que l'ordre pourrait etre ceci

1 - réponse à l'environnement - utilisation de la fonction la plus adéquate à l'environnement - dominante
2 - blessure vis à vis de l'environement - équilibrage de la dominante par une fonction en opposition (NS/TF et I/E) l'utilisation de celle-ci viendrais par mimétisme avec l'entourage - auxiliaire

ces première fonctions pourraient etre vu comme un mode d'apprentissage

3 - frustration vis à vis de l'environnement quand à la tentative de communication - l'auxilaire doit etre équilibré avec la fonction contraire du meme domaine (Fe-Ti, Te-Fi, Se-Ni, Ne-Si) - tertiaire

4 - Liberation par interventionde l'environnement, une fois l'utilisation des 3 premières fonctions stabilisées - Les 3 premières fonctions permettent de vivre en société, l'inférieur permet elle de libéré le potentiel - inférieur

5 - acceptation de ce que l'on est - reconnaitre en soi-meme les 4 fonctions précédente - la cinquième

...  affraid, allez rassurez vous tout cela n'est que de l'imagination.  Angel
Revenir en haut Aller en bas
Kabo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 31
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 15/05/2014
Messages : 185

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Dim 01 Mar 2015, 16:43

Selhermine a écrit:
Et, question subsidiaire (j'abuse) : Depuis que les sciences humaines (et en particulier les sciences cognitives) proposent des cadres bien structurés de recherche expérimentale, le MBTI a-t-il déjà fait l'objet (ou pourquoi le MBTI n'a-t-il jamais fait l'objet ?) de recherches expérimentales selon un protocole scientifique, par des universitaires français qui auraient publié des résultats ?

Les études en libre accès sont plutôt rares, la manière la plus simple d'en trouver est de filtrer par type de document pdf, ou de s'amuser à chercher ceux en libre accès sur google scholar.

On tombe alors sur des articles comme:

https://www.psychometrics.com/docs/mbti-stepii-factorial-validity.pdf
http://adig.org/COURS/HMO/_LEVY/Gestion%20Agence/Business%20PLAN/Femmes_Entrepreunariat/management%20sexue.pdf

Suivant le nombre de personnes que ça intéresse, il pourrait être judicieux de mettre en place un modus-operandi pour partager efficacement les liens menant à des publications en libre accès.

[aparté plus que facultatif]
Les mêmes propos traduits par ma fonction Ne:
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=lQOEhxTZbz8#t=195   Niaise
[/aparté plus que facultatif]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Dim 01 Mar 2015, 16:56

Il existe des études d'étudiants sur le mbti, j'en avais trouvé deux à l'époque, des etudes empiriques sur le mbti en école de commerce.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Dim 01 Mar 2015, 21:56

Citation :
Juste pour vous mettre d'accord car je crois qu'il y a un léger quiproquo :

fonctions secondaires = "les 4 autres fonctions", par exemple chez un INFP = Fe Ni Se Ti
merci pour l'éclaircissement

heureusement il y a un fossé entre théorie et pratique.

pour quelle raison formelle nos fonctions dites opposées devraient être forcément plus fonctionnelles que celles qui ne sont pas dans notre case, euh type ?

nous utilisons préférenciellement quelques fonctions et beaucoup moins d'autres, l'ordre d'importance de ces autres sont difficilement généralisables.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selhermine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 48
Lieu : Exilée
Emploi : Procrastinatrice
Inscription : 14/01/2015
Messages : 109

Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions Lun 02 Mar 2015, 12:42

Juste sur la question de la recherche, je ne cherchais pas des travaux d'application du modèle, mais des travaux cherchant à valider le modèle lui-même, validant les recherches de Myers et Briggs par une approche scientifique de recherches en sciences sociales, ou en psychologie clinique.

Pour le reste, merci pour vos réponses, surtout les Ni-doms ^^ Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: L'utilisation des fonctions

Revenir en haut Aller en bas
 

L'utilisation des fonctions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle utilisation du TBI en Français ?
» autre utilisation du nucléaire
» Google et image libre d'utilisation
» Utilisation de commutateur à cames pour halogènes...
» Les types de tissu et leur utilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-